π
<-
Chat plein-écran
[^]

Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 84+CE

:32ti73: :32ti73e: :32ti73e2: :32ti76f: :32ti80: :32ti81: :32ti82: :32ti85: :32ti86: :32ti82s: :32ti82sf: :32ti82sfn: :32ti83: :32ti83p: :32ti83pb: :32ti83pr: :32ti83pfr: :32ti83pse: :32ti84p: :32ti84pse: :32ti84ppse: :32ti84pfr: :32ti84pcse: :32ti83pfrusb: :32ti82p: :32ti82a: :32ti84pce: :32ti83pce:

Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 84+CE

Unread postby Admin » 20 May 2020, 17:21

Résumé pour les personnes pressées
:


  • Lors de leurs premières années, les calculatrices graphiques de
    Texas Instruments
    n'étaient pas explicitement ouvertes à la programmation native
    (en assembleur)
    , mais on pouvait y parvenir en exploitant diverses failles de sécurité;
  • Un peu plus tard, des modèles gérant officiellement la programmation en assembleur sont apparus, et même de la documentation officielle et des outils officiels
    (de qualité variable, mais ce n'est pas le propos)
    , pour ce faire;
  • Au fil du temps, le monde a changé, les réglementations d'examens se sont faites de plus en plus contraignantes, et les modèles de
    TI
    ouverts à la programmation en assembleur
    (qui peut certes théoriquement fournir un moyen de contourner les limitations, même si de tels outils sont restés limités)
    se sont faits de plus en plus rares ;
    cf. la
    TI-82 Advanced
    ,
    TI-84 Plus T
    qui sont des modèles sans support d'ASM tiers
    ;
  • A partir de maintenant, avec l'
    OS 5.5
    des
    TI-83 Premium CE
    (et
    TI-84 Plus CE
    ), il n'y en a plus,
    TI
    a supprimé l'assembleur sur les
    CE
    où il était extrêmement utile/utilisé par la communauté, et pas pour tricher... :'(
  • C'est vraisemblablement à la suite du comportement hautement maladroit de deux personnes qui ne font pas partie de la communauté d'utilisateurs
    (
    TI-Planet
    etc.)
    , et certainement de la pression de ceux qui réglementent les examens et indiquent les modèles autorisés et interdits ainsi que leurs caractéristiques;
  • L'âge d'or, qui aura duré plus d'une vingtaine d'année, est définitivement terminé, et c'est un crève-cœur pour beaucoup de membres de la communauté. Existera-t-il sur
    CE
    une sorte de
    jailbreak
    comme
    Ndless
    sur
    TI-Nspire
    ? Seul le futur nous le dira...

Summary for those in a hurry
:


  • In their early years,
    Texas Instruments
    graphing calculators were not explicitly open to native programming
    (in assembly)
    , but this could be achieved by exploiting various security flaws;
  • A little later, models officially supporting assembly programming were released, and even official documentation and official tools
    (of variable quality, but that's not the point)
    about that as well;
  • Over time, the world has changed, examination regulations have become more and more restrictive, and
    TI calculators
    open to assembly programming
    (which theoretically can provide a way to get around the limitations, even if such tools have remained limited)
    have become increasingly rare ;
    for instance, the
    TI-82 Advanced
    and
    TI-84 Plus T
    are models without 3rd-party ASM support
    ;
  • As of now, with
    OS 5.5
    for the
    TI-83 Premium CE
    (and
    TI-84 Plus CE
    ), there isn't any anymore,
    TI
    has removed ASM support on the
    CE
    where it was extensively used/useful by and for the community, and not for cheating purposes… :'(
  • This is likely due to the careless behavior of two people who are not part of the user community
    (
    TI-Planet
    etc.)
    , and certainly from the pressure from those who regulate exams and decide which calculator models are allowed or not, and their features;
  • The golden age, which will have lasted more than twenty years, is definitely over, and it is heartbreaking for many members of the enthusiast community. Will there be on the
    CE
    some kind of
    jailbreak
    like
    Ndless
    on the
    TI-Nspire
    ? Only time will tell...




Sommaire :




1) Il était une fois, dans une contrée lointaine, très lointaine… Texas Instruments
(1990-1993)

Go to top

Pour la rentrée
1990
,
Texas Instruments
démarre sa formidable épopée dans le monde des calculatrices graphiques avec son tout premier modèle , muni d'un processeur
Zilog z80
8 bits et dépourvu d'un port de communication.
Ce modèle était programmable dans une première version de ce qu'on appelle aujourd'hui le langage
TI-Basic
. Les premiers fans
Texas Instruments
furent rapidement confrontés aux limites de ce langage. D'une part il s'agit d'un langage interprété, c'est-à-dire que les lignes sont lues une par une à l'exécution et alors seulement traduites en instructions machine pour exécution. Un langage donc assez lent, peu adapté aux jeux notamment. D'autre part tu étais limité(e) aux seules instructions prévues par
Texas Instruments
, à l'époque peu nombreuses. Pas de gestion des chaînes de caractères, matrices ou images, et bien qu'il y ait eu des progrès c'est encore assez rudimentaire sur ces dernières aujourd'hui.


2) Age d’or programmation assembleur sur calculatrices TI (1994-2005)

Go to top

Pour la rentrée
1992
,
Texas Instruments
récidive avec la , munie d'un langage similaire étendu avec les matrices, et cette fois-ci d'un port de communication, dans la version normale de la calculatrice. Mais
Texas Instruments
allait ici avoir quelque surprise...

Car en
novembre 1994
, et sont entrés dans l'histoire en tant que pionniers avec . Premier
shell
assembleur pour la
TI-85
,
ZShell
est un outil qui permettait :
  1. de programmer en langage assembleur
    z80
    sur ton ordinateur
  2. de compiler le code en question en langage machine
    TI-85
  3. d'encapsuler le code machine obtenu dans un format de variable transférable sur
    TI-85
    , ici des chaînes de caractères
  4. et enfin d'exécuter les variables en question une fois transférées sur la
    TI-85
Sur calculatrice, l'installation de
ZShell
exploitait une faille dans une fonctionnalité officielle, la possibilité de transférer et recevoir des
backups (sauvegardes)
, et donc de réécrire intégralement le contenu de la mémoire
RAM
avec tout ce que l'on voulait. Un fichier
backup
tout spécialement trafiqué était ainsi fourni pour l'installation de
ZShell
sur calculatrice. Ce fut pour la communauté
Texas Instruments
alors naissante une formidable révolution. Des dizaines de programmes codés en assembleur sont sortis en quelques mois pour
ZShell
et d'autres
shells
s'en inspirant. De formidables jeux, des outils révolutionnaires à l'époque
(affichage d'images, sortie son sur le port série mini-Jack 2.5 de la calculatrice, ...)
.
ZShell
aura, pour un temps, contribué à changer la face du monde.

C'est en
février 2010
après près de 20 ans que la permettra pour sa part enfin l'exécution de programmes assembleurs, grâce au
shell
Unity
par
Benjamin Moody
. Toutefois l'installation n'exploite pas de transfert de fichier
backup
ici, vu que le modèle n'a pas de port de communication, hormis le rare modèle spécial VSC. Il fallait mettre en mémoire le code machine du
shell
en tapant des séries en l'apparence inintelligibles de symboles et commandes dans un programme, puis placer ce code au bon endroit mémoire via des manipulations de menus exploitant plusieurs failles. L'exploit est à saluer, mais sorti bien trop tard le succès fut quasi nul.

La sort pour la rentrée
1995
avec cette fois-ci un processeur
Motorola 68k
16 bits, un modèle alors révolutionnaire avec le calcul formel issu du logiciel
Derive
, ainsi qu'une application de géométrie dynamique. Le langage de programmation toujours appelé
TI-Basic
n'avait rien à voir avec les précédents, étant cette fois-ci construit autour de la définition et l'appel de fonctions. Il n'en restait toutefois pas moins un langage interprété avec donc les mêmes défauts de vitesse et dans une moindre mesure de puissance.

10 Novembre 1995
soit à peine quelques semaines après la disponibilité du modèle, apporte sa pierre à l'édifice avec , un
shell
assembleur pour la
TI-92
, exploitant la même famille de failles avec le transfert d'un fichier
backup
trafiqué. La communauté s'empressa de s'engouffrer dans les possibilités inédites offertes ainsi par le contrôle total de ce processeur très supérieur.

On avance à la rentrée
1996
,
Texas Instruments
sort la , dont le système d'exploitation sera réutilisé après mise à jour pour les futurs modèles d'entrée de gamme reprenant la technologie matérielle de cette machine :
TI-82 STATS
(2004)
et
TI-82 Stats.fr
(2006)
et
TI-76.fr
(2009)
. Chez
Texas Instruments
, l'un des ingénieurs derrière l'écriture de ce système d'exploitation, , fut particulièrement impressionné par le formidable travail communautaire déjà effectué donc autour de l'assembleur des
TI-85
et
TI-92
, et défendit l'idée d'intégrer un moyen d'exécuter du code assembleur pour les utilisateurs les plus passionnées et exigeants. Le projet fut à priori validé mais dans un premier temps à de simples fins de test : la
TI-83
et ses modèles dérivés dissimulent une instruction initialement secrète pour exécuter des programmes contenant du code assembleur, Send(9prgm.... Oui, c'est l'instruction de transfert de fichier qui n'a en apparence rien à voir qui servait via un paramètre spécial à exécuter un programme assembleur, digne d'un
easter egg (œuf de Pâques)
. Les programmes assembleur étaient donc cette fois-ci facilement utilisables par tout-le-monde puisque la fonctionnalité n'avait pas à être installée via des manipulations plus ou moins complexes. La communauté entra en véritable ébullition et battit rapidement en quantité l'exploit
TI-85
précédent :

La était entre temps sortie pour la rentrée
1993
, bien évidemment à l'époque sans support assembleur officiel pour sa part.

Cette lacune est partiellement résolue le
7 août 1997
par et qui sortent , le premier
shell
assembleur pour
TI-82
, toujours la même méthode s'appuyant sur le transfert d'un fichier
backup
trafiqué. Toutefois ce dernier avait le défaut de ne pas offrir de
relocation
mémoire, et c'est en fait un autre shell que l'histoire retiendra, du
26 août 1997
par et . Le succès ne fut cette fois-ci pas au rendez-vous, avec une productivité très faible en comparaison. Il faut dire que ces
shells
avaient le défaut de sortir sur un modèle d'entrée de gamme moins intéressant que plusieurs modèles précédents, et de plus très tardivement 4 ans après le lancement du modèle approchant maintenant de la fin de sa vie. De plus un autre accident allait gravement handicaper l'assembleur communautaire sur
TI-82
. Pour la rentrée 2001
Texas Instruments
commença à distribuer des
TI-82
munies d'une version
19.006
du système d'exploitation. En fait ce n'était matériellement plus des
TI-82
, elles utilisaient la carte électronique très différente des
TI-83
. La version
19.006
n'était donc pas une mise à jour du système d'exploitation
TI-82
, mais un portage de la version
19.0
de ce dernier pour le matériel
TI-83
. En conséquence les
shells
précédents ne fonctionnaient plus, et il fallut attendre des mises à jour ou nouveaux
shells
pour disposer de l'assembleur sur cette nouvelle
TI-82
. Sans compter que la compatibilité avec les anciennes et nouvelles
TI-82
n'était pas systématique aussi bien pour les
shells
que pour les programmes assembleur, et compliquait la vie des utilisateurs…

Rentrée
1997
nouvelle étape franchie chez
Texas Instruments
avec le remplacement de la
TI-85
par la
TI-86
. Apparemment conforté par l'expérience de l'assembleur caché dans la
TI-83
, l'ingénieur
Texas Instruments
arrive ici à faire accepter la prochaine étape, la
TI-86
incluant une commande officielle pour l'exécution de programmes assembleur, et cette fois-ci qui ne se cache plus puisque nommée très clairement
Asm(
. Un succès absolument phénoménal en terme de productivité .

Rentrée
1998
: la
TI-89
, sorte de version de poche de la
TI-92
, sort cette fois-ci avec une commande
asm()
intégrée, commande qui sera reprise par le modèle successeur
TI-89 Titanium
(2004)
!

La
TI-92
évolue pour sa part en
TI-92 Plus
, d'abord sous la forme d’un module d’extension commercialisé pour
TI-92
(92+ HW1)
, puis à la rentrée
1999
sous la forme d’un modèle à part entière
(92+ HW2)
, avec ici encore la commande
asm()
officielle, qui sera conservée sur le modèle successeur
TI-Voyage 200
(2002)
!


Le plus ancien OS 92+ est un peu antérieur au plus ancien OS 89. Il y a eu plusieurs grosses casses de compatibilité logicielle et matérielle dans cette famille de calculatrices: AMS 2.xx a cassé les programmes sales qui utilisaient directement les variables du système, puis HW2 a changé notamment le mode d'affichage et ajouté des protections d'exécution, puis HW3 (89T uniquement) a cassé encore beaucoup de choses.

Rentrée
1999
, la
TI-83
est remplacée par la
TI-83 Plus
, avec cette fois-ci une commande
Asm(
n'ayant pas peur de s'afficher, et qui suivra sur les modèles compatibles reprenant ou faisant évoluer la technologie de cette machine :
TI-84 Plus
(2004)
et
TI-82 Plus
(2014)
. Mais grosse évolution, la commande en question gère maintenant 2 types différents de programmes assembleur :
  • comme sur
    TI-83
    les programmes contenant du code source assembleur, soit des séries de codes hexadécimaux consultables et modifiables dans l'éditeur de programmes
  • les programmes contenant du code machine directement exécutable par le processeur
Le succès est d'un tout autre niveau, et est clairement indiscutable.

Pour la rentrée
1998
Texas Instruments
avait également sorti la
TI-73
, sorte de version d'entrée de gamme de la
TI-83 Plus
, mais ici sans aucun support du langage assembleur.

C'est corrigé maintenant en
2005
avec qui sort , le premier
shell
TI-73
, toujours installable via envoi à la calculatrice d'un fichier
backup
truqué. Une sortie hélas bien tardive sur un modèle d'entrée de gamme, le succès n'est pas au rendez-vous.

Décidément, nous vivions une époque dorée pour l'assembleur. :D



3) Combat pour conserver accès assembleur sur calculatrices TI
(2007-2019)

Go to top

On saute à la rentrée
2007
, le monde a visiblement changé entre temps, sans que l’on ait le temps de s’en rendre compte… :#roll#:
Texas Instruments
lance la
TI-Nspire
, un modèle haut de gamme beaucoup plus puissant avec un tout nouveau processeur
ARM
, mais bizarrement dépourvu de tout support assembleur. Après des travaux fin 2009 sur United-TI, où la façon dont le boot2 était compressé avait été comprise, sort le
26 février 2010
Ndless
, un
jailbreak
permettant d'exécuter des programmes assembleur. Le succès fut initialement considérable, avec plein de jeux et utilitaires encore jamais vus sur calculatrices. Hélas
Texas Instruments
combatit
Ndless
férocement et sans relâche. Sortie systématique de mises à jour cassant les méthodes d'installation utilisées, interdiction logicielle de revenir à une version précédente pour contourner les dernières limitations, et régulièrement sortie de révisions matérielles cassant de toute façon définitivement la compatibilité avec les anciennes versions. En plus de 10 ans de
Ndless
à ce jour, les développeurs et utilisateurs ont déjà été privés de
Ndless
à plusieurs reprises suite à la sortie de certaines mises à jour ou nouvelles révisions matérielles, pendant plusieurs semaines, mois ou même années. L'intérêt pour la solution
Ndless
hélas intermittente s'est en conséquence effondré, le nombre de développeurs a fondu comme peau de chagrin. Aujourd'hui
Texas Instruments
a gagné pour l'instant,
Ndless
n'a pas été mis à jour pour la version
4.5.1
du
13 février 2019
.
Ndless
est donc à ce jour inutilisable sur les
TI-Nspire CX
mises à jour avec les dernières versions
4.5.1
ou
4.5.2
ainsi que sur les
TI-Nspire CX II
forcément en version
5.0
ou supérieure.

Rentrée
2015
,
Texas Instruments
sort la , un modèle d'entrée de gamme avec diode examen. Il reprenait malgré son nom le matériel des
TI-84 Plus
, mais étrangement en en supprimant la possibilité d'installer des applications, et surtout la commande
Asm(
.

Pour
janvier 2019
, en s’appuyant sur une ébauche de finalise une méthode ici encore basée sur une envoi de fichier
backup
permettant d'installer des applications, et donc entre autres des
shells
assembleur. Sortie hélas à un moment où plus personne ne l'attendait, et qui plus est sur un modèle d'entrée de gamme, le succès n'en fut qu'extrêmement décevant.

Rentrée
2016
,
Texas Instruments
sort la , un modèle comparable à la
TI-82 Advanced
mais pour les Pays-Bas. Pas d'assembleur, et aucune ouverture à ce jour puisque le support de réception des fichiers
backups
en a été totalement retiré.




4) Epilogue sur TI-83 Premium CE et TI-84 Plus CE
(2020)

Go to top

La
TI-83 Premium CE
à écran couleur et son équivalent international
TI-84 Plus CE
sont lancés à la rentrée 2015.

Dans un contexte pourtant apparemment défavorable, ces modèles faisaient exception en ayant conservé le support de l'assembleur, c'étaient les derniers modèles
Texas Instruments
à encore permettre cela.
Avec ici un bel avantage niveau accessibilité, puisqu’il a été rendu possible de compiler du code
C
dès 2015 (puis C++ plus tard) directement en langage machine pour cette calculatrice grâce aux formidables travaux communautaires, particulièrement de , , ,
Adriweb
, et d'autres. Ces mêmes personnes
(et d'autres dont , , ...)
ont aussi travaillé sur des bibliothèques (libs)
C
utilisés par les développeurs pour aisément faire appel à des fonctionnalités communes optimisées. On ne pourra pas oublier de mentionner aussi l'émulateur
(tout autant libre/open-source)
,
CEmu
, doté d'un éventail de fonctionnalités jamais vu dans le monde des calculatrices.
Ici sur
TI-Planet
, a aussi consacré beaucoup de temps depuis 2015 à développer le
"Project Builder"
, environnement de programmation
(avec fonctionnalités spéciales comme la programmation collaborative en temps-réel)
, tout en ligne, pour développer du
C
et
C++
ciblant les calculatrices
CE
, et ceci avec émulateur intégré.
Bref, le succès de la toolchain et des outils qui tournent autour fut absolument astronomique, avec des créations sans commune mesure avec ce qui avait existé jusqu’alors sur les modèles de milieu de gamme précédents.

Des créateurs de plus en plus expérimentés et jeunes ont concocté pour
CE
une ludothèque absolument formidable exploitant à fond les possibilités de l'écran couleur et dont nous te parlons sans relâche depuis cinq ans.

Impossible de tout citer ici, mais on peut retenir , , , , , , , , , , , , , l’émulateur de
CHIP-8
, , , , , , , , , , , , , , , , et tous ses niveaux perso, le moteur de rendu 3D
gLib
et toutes ses démos, , , , , , , , , , , , le moteur de jeu
Mario-like
et tous ses packs de niveaux perso, , , , , , et toutes ses salles de tests perso, , , , , , , , , , , , , , , , , l'émulateur de console de jeux
Nintendo Game Boy
et toutes les
ROMs Nintendo Game Boy
, , , , ...

De véritables bijoux qui ont sans aucun doute contribué au succès des calculatrices TI
CE
en France et dans le monde, fait découvrir et s’intéresser nombre d'autres jeunes au langage
C
et plus généralement à la programmation... combien d’étudiants ou même ingénieurs en informatique aujourd’hui ont fait leurs premiers pas sur
TI-83 Premium CE
? Ceci étant un sujet que l'on a déjà évoqué...;)

9339Mais tout n’est pas rose pour autant. La possibilité de rajouter des applications tierces sur les modèles de milieu de gamme précédents a ici été retirée. L’
OS 5.3.1
du
22 février 2018
rend indisponible brutalement la commande d’exécution dédiée à l’un des deux types de programmes assembleur historiques, ceux contenant du code assembleur source visualisable
(en hexadécimal)
et modifiable sur calculatrice, certes rarement utilisée mais c'était déjà un très mauvais signe.



Et malheureusement, c’est ce dernier point qui vient de l’emporter. Nous ne te l’avions pas dit plus tôt, car la version
5.5.0
non finale dont nous disposons depuis quelques semaines pour nos articles de présentation n’avait pas de restriction en ce sens, elle comportait uniquement les nouveautés Python et Apps. Mais cette formidable et belle aventure de l’assembleur sur calculatrices
Texas Instruments
touche hélas à son terme. La gestion de l'assembleur vient d’être placée en voie d’extinction sur
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
,
Texas Instruments
ayant décidé de supprimer cette fonctionnalité à compter de la mise à jour d'
OS 5.5.1
. :'(

Bien évidemment, une fois l'
OS 5.5.1
installé sur ta calculatrice, cette perte de fonctionnalité sera définitive; il te sera impossible de revenir à une version précédente pour récupérer cette fonctionnalité. En effet, une fois l'installation de l'
OS 5.5.1
terminée, une interdiction de toute version inférieure à
5.5.1
sera inscrite dans une zone de ta mémoire
Flash
qu'aucun menu ne permet de réinitialiser.

Marquons un temps de silence pour la ludothèque désormais perdue de la
TI-83 Premium CE
, partageons ensemble une petite pensée envers toutes les œuvres sur le point de disparaître dans le néant, toutes ces innombrables heures de travail parties en fumée : :'(
532953325454589760326062626463296353656665686888690369367370738974977528755875747581769776987727775881678432845985218523854885548586863187368772877488608982898990079074908690879111960898541003710188109131125411272113991146311493115021154012520120331212712276123031230412495125121251512521




5) Mettre ou ne pas mettre à jour ? Telle est la question

Go to top

Si tu disposes d'une
TI-83 Premium CE Edition Python
, tu te dois donc de choisir, et le choix est douloureux :
  • passer en version
    5.5.1
    pour obtenir les nouvelles formidables fonctionnalités
    Python
    , mais en renonçant alors définitivement au support de l'assembleur
  • rester en version
    5.4
    pour conserver le support assembleur mais alors tu n'auras pas les nouveautés
    Python
    ; même si installée séparément sans mise à jour de l'OS, la nouvelle application
    Python 5.5
    refuse de démarrer sur un l'OS
    5.4
    précédent
Si tu disposes d'une ancienne
TI-83 Premium CE
le choix est moins clivant, tu n'as de toutes façons pas droit aux nouvelles fonctionnalités
Python
. Les seules choses remarquables pour toi sont les nouvelles applications et , mais à la différence ces applications marcheront sur l'OS
5.4
précédent si tu les installes séparément; nous te communiquerons les fichiers à cette fin dès que possible. Donc pour les anciennes
TI-83 Premium CE
, tu n'as à notre sens aucun avantage nécessitant de passer la version d'
OS 5.5.1
, et tu ne dois donc pas installer l'OS 5.5.1.

Bien évidemment cette forme résistance est perdante d’avance, elle ne permettra que de retarder l'échéance. Nombre d'utilisateurs mettront à jour sans commencer par venir nous lire, finiront par mettre à jour par erreur ou par nécessité scolaire dans le cas de la
TI-83 Premium CE Edition Python
, et pour les futurs utilisateurs de la rentrée 2020 la question ne se posera même plus, puisque les nouveaux stocks de
TI-83 Premium CE Edition Python
viendront bientôt préchargés avec l'OS
5.5.1
.




6) Sag warum !
(dis pourquoi)

Go to top

Pourquoi donc cette cruelle régression historique des droits de l'utilisateur sur une machine qui pourtant lui appartient ? Nous estimons que tu as au moins le droit de savoir.

Déjà, la raison rejoint ce qu'il y a derrière le combat acharné de
Texas Instruments
contre
Ndless
sur
TI-Nspire
, et donc un changement de politique du constructeur entre 1999 et 2007. Un contexte où les institutions scolaires sont désormais de plus en plus regardantes sur ce qu'il y a dans les calculatrices aux examens, estimant qu'elles permettent trop de choses. Comme si une véritable épreuve scientifique bien conçue et inédite, c'est-à-dire nécessitant non pas de ressortir du par cœur mais de faire appel à ses esprits d'analyse et de synthèse à partir des données du problème, pouvait être gravement faussée par de bêtes informations pré-saisies en mémoire, mais bref... Avec tout cela nous en arrivons au mode examen, institutionnalisé en France en 2015, mais également depuis aux Pays-Bas ainsi qu'au Portugal. Pour la France, son but est d'effacer ou rendre inaccessible toute donnée non officielle présente en mémoire.

Sur
TI-83 Premium CE
en mode examen :
  • les programmes, images et variables d'application
    Python
    sont verrouillées, c'est-à-dire rendu inaccessibles via les menus
  • toutes les autres variables d'application
    (notamment utilisées par des programmes assembleur)
    sont définitivement supprimées, ce qui était déjà bien embêtant avec la nécessité de tout réinstaller après chaque utilisation du mode examen


Notre position dans nos relations avec
Texas Instruments
a toujours été difficile. Nous avons constamment défendu la préservation d'un maximum de droits pour l'utilisateur scolaire, en échange d'un travail bénévole de modération de la communauté de notre part. L'assembleur c'est super pour s'amuser ou découvrir, mais ce n'est pas pour frauder aux examens, sinon tout-le-monde sera puni. C’est le message que nous te déclinions régulièrement, dans l’intérêt du plus grand nombre. Nous n'avons aucune sympathie envers la fraude, comme réaffirmé officiellement récemment. C'est-à-dire que nous avions le courage de nous engager personnellement pour les intérêts d'un public tiers, sur lequel nous n'avions pourtant ni autorité ni contrôle. Le bilan de ces bientôt 9 ans est certes mitigé :
  • à compter de 2015 et donc de l'officialisation du mode examen, certes aucun outil assembleur n'est sorti avec le but d'aider à frauder aux examens
  • malgré cela nous avons quand même perdu définitivement l'assembleur sur les modèles monochromes
    (
    TI-82 Advanced
    )
  • malgré cela nous n'avons jamais pu obtenir la moindre avancée dans le sens des droits de l'utilisateur sur
    TI-Nspire
  • mais jusqu'à aujourd'hui, nous avions pu préserver l'assembleur sur
    TI-83 Premium CE

Hélas,
Texas Instruments
a malencontreusement introduit une faille à compter de la version d'
OS 5.1.5
du
8 décembre 2015
. Si les programmes préexistants n'étaient en mode examen ni listés aux menus ni exécutables, on pouvait en fait les ouvrir dans l'éditeur en utilisant les raccourcis alphabétiques au clavier, ces derniers ayant apparemment été codés pour travailler sur la liste totale des programmes mémoire et non la seule liste des programmes visibles. On pouvait alors consulter les informations si il s'agissait d'un simple texte, ou copier-coller le code vers un nouveau programme non verrouillé si il s'agissait d'un programme exécutable.

Cette faille sera par la suite signalée au constructeur dès que nous en aurons connaissance en
novembre 2017
, ce dernier étant alors très réactif en sortant l'
OS 5.3.1
dès le
22 février 2018
, soit en cours d'année scolaire et donc bien à temps pour ce qui se devait encore d'être à l'époque la première utilisation du mode examen aux épreuves nationales en France. Bien évidemment, la mise à jour
5.3.1
t'interdisait tout retour à une version précédente.

Or l'assembleur offre un contrôle quasi-total de la machine, et via astuces, entre autres la possibilité de retirer l'interdiction des versions antérieures inscrite en mémoire
Flash
, permettant alors le retour à une version inférieure, et donc la réactivation de la faille en question. La connaissance de cette faille était donc problématique. Contrairement à d'autres astuces facilement parables par les surveillants que nous avons traitées dans notre flux d'actualités depuis sans les détailler et avec à chaque fois les bonnes pratiques pour les surveillants, nous avions soigneusement évité de reparler de cette faille.

Sauf qu'un élève et son enseignant ont cru malin de publier le
12 février 2020
sur une chaîne
Youtube
grand public une vidéo de 2 minutes tout spécialement dédiée à cette faille, présente rappelons-le exclusivement sur une version lourdement obsolète de l'OS, et non sans détailler visuellement l'intégralité de la manipulation... nous voulons bien croire qu’il n’y avait pas de mauvaise intention derrière, mais trouvons quand même cette démarche, peut-être effectuée sous le coup de l’émotion de la découverte, extrêmement maladroite. :mj:
Quand on pense de notre côté au soin méticuleux apporté dans notre flux d’actualités aux articles traitant du mode examen et des contournements circulant sur les réseaux, chaque mot étant pesé, qu'est-ce qu'on montre et jusqu'à quel point
(non filmer n'est pas nécessaire sauf pour aider à la fraude, une simple photo du résultat suffit pour illustration)
, qu'est-ce qu'on dit à l'attention des candidats, qu'est-ce qu'on dit à l'attention des surveillants, nous ne pouvions qu'être extrêmement choqués. Balancer ça comme ça sans filtre sur une chaîne grand public, sans au minimum avoir la politesse ou le respect de prendre conseil ou informer au préalable, que ce soit auprès de nous ou du constructeur concerné...

Nous avons dans l’urgence signalé cette vidéo hautement problématique le jour-même de sa sortie, directement auprès du constructeur
Texas Instruments
. Malheureusement elle est resté en ligne et a fait le
buzz
au-delà de tout contrôle, avec presque ¼ de million de vues à ce jour. Une part très significative des candidats ont donc pu prendre connaissance du bug, du détail de la manipulation associée, et commencer à se renseigner le cas échéant sur les moyens de s’installer une ancienne version permettant de l’exploiter.

Nous n'en avons pas les détails, mais nous te laissons imaginer qu'il doit y avoir des institutionnels haut placés au sein du public touché, et que
Texas Instruments
a dû être
fortement sollicité
ces derniers mois, une position clairement inconfortable.

Sans doute que le constructeur n'avait plus d'autre choix que de donner ce genre de garantie aux institutions. Une part significative de calculatrices
TI-83 Premium CE
/
TI-84 Plus CE
en circulation seront donc bientôt verrouillées, et cette proportion ne fera qu'augmenter avec le temps. Avec les stocks neufs qui seront vendus dès la rentrée 2020 déjà préchargés avec la version verrouillée et bien sûr avec interdiction d’installer une version plus ancienne, la majorité devrait être atteinte chez les utilisateurs actifs assez rapidement, une affaire plutôt de mois que d’années, probablement d’ici la rentrée de septembre 2021 au plus tard.

Nous avons donc hélas échoué, le dernier modèle encore officiellement ouvert au développement assembleur chez
Texas Instruments
ne le sera bientôt plus. La faute impardonnable est finalement venue de quelqu'un ne faisant pas partie du public dont nous étions censés modérer les mauvaises ardeurs.

Mais c'est toutefois bien la communauté et nous-mêmes qui allons en subir les dramatiques conséquences. Finies les parties d'
Oiram CE
, de
Pokémon
via l'émulateur
GameBoy
ou autres programmes au lycée qui rendaient jaloux d'envie tes potes sur
Casio
ou
NumWorks
... Fini la possibilité de
dumper
l'OS de ta calculatrice pour l'utiliser sur l'émulateur communautaire
CEmu
... C'est environ 25 ans d'assembleur et d'aventures vidéoludiques sur calculatrices
Texas Instruments
qui se terminent brutalement.




7) The End :'(
(la fin)

Go to top

Nous arrivons à comprendre la décision, mais nous en déplorons par ailleurs le calendrier. En pleine crise sanitaire alors qu'
Oiram CE
a bénéficié d'un succès phénoménal en ces temps de confinement. La
TI-83 Premium CE
a ainsi incité à rester chez soi et a certainement contribué à sauver des vies, alors que le virus est encore très loin d'avoir été vaincu, et que le confinement est à ce jour en France levé sans réouverture des lycées. Peut-être le pire moment pour faire passer ça...

C'est un anéantissement, nous sommes écœurés au plus haut point; à cause d'une bêtise, une part massive des fichiers les plus populaires que nous hébergions et servions bénévolement, et qui n'ont rien à avoir avec une quelconque fraude, seront bientôt inutilisables. Des années de travail formidable dépassant en profondeur tout ce qui avait jamais été atteint sur les plateformes précédentes, bientôt bonnes pour la corbeille.
Merci
donc particulièrement aux deux
responsables
de cette destruction massive au retentissement mondial, et
merci
aussi à ceux qui réglementent les examens...

Aux performances graphiques constatées, le
Python
n'est absolument pas mûr à ce jour pour permettre un quelconque remplacement des jeux à la hauteur de tout ce qui disparaît, et ne le sera jamais sur les
TI-83 Premium CE Edition Python
/
TI-84 Plus CE-T Python Edition
actuellement existantes. Le
Python
ainsi qu'interprété sur ces machines par
CircuitPython
est bien trop lent, surtout avec l'architecture processeur-coprocesseur utilisée là par TI.

Le
fun
sous la forme où nous l'avons connu est désormais officiellement terminé, et la communauté
TI
ne sera plus jamais la même... , , , , , , . , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
(dont la
TI-85
reste la préférée, on le sait)
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , et bien d'autres... vous tous trop nombreux pour être listés ici qui avez su graver vos
(sur)
noms dans nos cœurs ces dernières années et apporter de la joie sur le planète entière, ainsi que tous ceux qui ont contribué à cette formidable aventure de l’assembleur sur calculatrices
Texas Instruments
depuis 1994, merci, nous ne vous oublierons jamais. :'(

Références
:

 
Ce compte ne reçoit pas de MP / This account does not receive PMs.
User avatar
AdminAdmin
Niveau 11: LV (Légende Vivante)
Niveau 11: LV (Légende Vivante)
Level up: 64.3%
 
Posts: 125
Images: 1
Joined: 30 Aug 2011, 11:00
Gender: Not specified

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Hamza.S » 20 May 2020, 17:26

Hein ? Plus d'ASM ? Ils sont sérieux ? Ils ont fumé quoi ?
Image
User avatar
Hamza.SAdmin
Niveau 17: GM (Grand Maître des calculatrices)
Niveau 17: GM (Grand Maître des calculatrices)
Level up: 10.6%
 
Posts: 3845
Images: 18
Joined: 07 Nov 2014, 00:43
Gender: Male
Calculator(s):

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Kosmic » 20 May 2020, 17:28

I am very shocked by this development. However, I will still continue to create oiram packs and will continue to work on ASM and Basic work. Thank you everybody through my journey through oiram. Please vote to say whether or not I should continue to make oiram packs
User avatar
KosmicConcepteur
Niveau 11: LV (Légende Vivante)
Niveau 11: LV (Légende Vivante)
Level up: 44.9%
 
Posts: 29
Images: 5
Joined: 16 Mar 2020, 01:49
Gender: Male
Calculator(s):

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Adriweb » 20 May 2020, 17:34

En effet, la fin d'une aventure... en attendant au moins que des experts de la communauté sortent un downgrade...
User avatar
AdriwebAdmin
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Level up: 53.6%
 
Posts: 12864
Images: 1085
Joined: 01 Jun 2007, 00:00
Location: France
Gender: Male
Calculator(s):
Class: (ingénieur)
Twitter: adriweb
GitHub: adriweb

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Ti64CLi++ » 20 May 2020, 17:50

C'est malheureux de voir que l'histoire de la Nspire va se répéter avec la gamme des CE.
De toute évidence, des failles seront trouvées et permettront l'exécution de programme assembleur, mais TI ne manquera pas de réagir.
Cela va donc tourner à un combat perdu d'avance comme pour la gamme Nspire :mj:
C'est triste et ça me désolé, je ferai attention à ne pas installer cette mise à jour, même si je m'en réjouissai d'avance pour les nouveautés python :'(
Image
User avatar
Ti64CLi++Modo
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Level up: 78.7%
 
Posts: 3183
Images: 61
Joined: 04 Jul 2014, 14:40
Location: Clermont-Ferrand 63
Gender: Male
Calculator(s):
Class: Maths Sup
GitHub: Ti64CLi

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Lephe » 20 May 2020, 18:00

Voilà quelque chose que je n'espérais pas entendre un jour, surtout que cette histoire aurait très bien pu se passer côté Casio aussi.

Est-ce que ça veut dire que plus aucun modèle à jour ne supporte les programmes en assembleur dans la gamme de TI ?
User avatar
LephePartenaire
Niveau 9: IC (Compteur Infatigable)
Niveau 9: IC (Compteur Infatigable)
Level up: 37.3%
 
Posts: 261
Joined: 15 Jun 2018, 19:53
Gender: Male

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Hamza.S » 20 May 2020, 18:01

@Lephe c'est exactement ça, fini les programmes en langage machine chez TI
Image
User avatar
Hamza.SAdmin
Niveau 17: GM (Grand Maître des calculatrices)
Niveau 17: GM (Grand Maître des calculatrices)
Level up: 10.6%
 
Posts: 3845
Images: 18
Joined: 07 Nov 2014, 00:43
Gender: Male
Calculator(s):

Online

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby critor » 20 May 2020, 18:02

Lephe wrote:Voilà quelque chose que je n'espérais pas entendre un jour, surtout que cette histoire aurait très bien pu se passer côté Casio aussi.

Est-ce que ça veut dire que plus aucun modèle à jour ne supporte les programmes en assembleur dans la gamme de TI ?


C'est ça. Le dernier modèle TI encore commercialisé et acceptant de faire tourner du code machine entre en voie d'extinction ce soir. :'(
Plus de 25 ans d'aventures qui s'achèvent brutalement. :mj:

Espérons que ça ne donne pas d'idées à
Casio
pour ce que tu sais, la
Graph 90+E
restant le dernier modèle avec suffisamment de liberté, de mémoire et de puissance pour le
"gaming scolaire"
...
Image
User avatar
critorAdmin
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Level up: 5%
 
Posts: 35250
Images: 9401
Joined: 25 Oct 2008, 00:00
Location: Montpellier
Gender: Male
Calculator(s):
Class: Lycée
YouTube: critor3000
Twitter: critor2000
Facebook: critor.ti

Online

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby cent20 » 20 May 2020, 18:08

La rumeur dit qu'ils auraient fait péter le champagne, rue Saint Lazare à Paris !
Image
Enseignant de mathématiques et de spécialité NSI ( projets, tutos ...)
:favorite: NumWork, Python : démineur, snake, tétris
User avatar
cent20Généreux
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 1.4%
 
Posts: 339
Images: 28
Joined: 17 May 2012, 09:49
Location: Avignon
Gender: Male
Calculator(s):

Re: Mise à jour 5.5 supprime assembleur TI-83 Premium CE & 8

Unread postby Hamza.S » 20 May 2020, 18:19

Des incapables, asociaux. Je souhaite qu'ils perdent gros car ils ont misé gros sur leur projet débile et que NumWorks profite de cette occasion inattendue.
Image
User avatar
Hamza.SAdmin
Niveau 17: GM (Grand Maître des calculatrices)
Niveau 17: GM (Grand Maître des calculatrices)
Level up: 10.6%
 
Posts: 3845
Images: 18
Joined: 07 Nov 2014, 00:43
Gender: Male
Calculator(s):

Next

Return to News TI-z80 (TI-73, 76, 80, 81, 82, 83, 84, 85, 86)

Who is online

Users browsing this forum: Lionel Debroux, sangouhomer and 18 guests

-
Search
-
Featured topics
L'OS 5.5 de la TI-83 Premium CE / 84 Plus CE supprime l'assembleur - la plupart des jeux et certains programme ne fonctionneront plus
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
Découvre les nouvelles fonctionnalités en Python de l'OS 5.5 pour la 83PCE/84+C-T Python Edition
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
1234
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
414 utilisateurs:
>393 invités
>14 membres
>7 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)