π
<-
Chat plein-écran
[^]

News 2022
March (3)

News 2021
June (1)
May (5)
April (3)

News 2020

News 2019
July (2)
April (1)

News 2018
August (1)
July (1)
June (3)

News 2017
August (2)
July (2)
March (1)

News 2016
April (3)
March (3)

News 2015
August (2)
July (2)
June (1)
May (4)
March (1)

News 2014
August (2)
July (2)
June (1)
May (1)

News 2013
August (12)
July (1)
June (1)
May (5)
April (4)
March (1)

News 2012

Nouvelle HP 10sII remplaçant la HP 10s+

New postby critor » 09 Nov 2022, 11:19

Depuis 2007, les calculatrices scientifiques
Hewlett Packard
ont été extrêmement décevantes. Le constructeur a développé 2 séries de modèles :
  • les
    HP 10s
    (2007)
    et
    HP 10s+
    (2012)
    avec des fonctionnalités d'entrée de gamme
  • les
    HP 300s
    (2009)
    et
    HP 300s+
    (2012)
    avec des fonctionnalités de milieu de gamme

4137Le géant des calculatrices
Hewlett Packard
n'a plus semblé produire le moindre effort de développement ou travail d'innovation sur les calculatrices scientifiques ces 15 dernières années, se bornant à nous sortir de pauvres clones de modèles
Casio
. Une véritable insulte envers ses utilisateurs et fans historiques !

Il se trouve en effet que les
HP 300s
et
HP 300s+
sont des clones de calculatrices scientifiques
Casio
de génération
ES / Natural Display
(2004)
et
ES+ / Natural VPAM
(2008)
, s'opposant donc en France aux
fx-92 Collège 2D
(2007)
et
fx-92 Collège 2D+
(2008)
.

16163Les
HP 10s
et
HP 10s+
sont des clones de calculatrices scientifiques
Casio
de génération
MS/SVPAM
, s'opposant donc en France à la
fx-92 Collège
(2004)
. Des caractérrisques de la génération
MS/SVPAM
sont :
  • un pavé quadridirectionnel
  • un écran hybride à 2 lignes :
    • une ligne de 12 cellules matricielles en 6×5 pixels chacune
    • une ligne de 12 cellules à 7 segments chacune
      (10 cellules pour la mantisse et 2 petites cellules réservées pour les exposants de l'écriture scientifique)

Certes les ressemblances d'écrans et claviers ne constituent pas des preuves à elles seules, mais on peut néanmoins mettre en évidence la supercherie de façon irréfutable en accédant au menu de réglage du contraste de l'écran, l'affichage de test étant alors constitué du nom
CASIO
exactement comme sur les
Casio MS
.

Si la
HP 10s+
clone certes le logiciel de
Casio
, cela ne dit rien sur le matériel interne.

Effectuons un test, passons en mode degrés pour le calcul suivant :
$mathjax$Arcsin\left(Arccos\left(Arctan\left(tan\left(cos\left(sin\left(9\right)\right)\right)\right)\right)\right)$mathjax$


Le résultat théorique est de 9, mais en pratique les moteurs de calcul en virgule flottante de nos calculatrice répondent une valeur approchante. En regroupant alors les calculatrices par résultat, l'on peut identifier celles utilisant le même cœur de calcul, et par extension dans le cadre des calculatrices scientifiques la même famille de processeurs.

Une variante est de calculer
$mathjax$Arcsin\left(Arccos\left(Arctan\left(tan\left(cos\left(sin\left(9\right)\right)\right)\right)\right)\right)-9$mathjax$
, permettant ainsi d'afficher davantage de décimales par défaut.

16164L'ensemble des
Casio
scientifiques de génération
S/VPAM
(1994)
à
MS/SVPAM
(2001)
incluse répondent à l'unison
8.99999863704
.

Or, la
HP 10s+
répond tout autre chose,
9,000000002123857
. La
HP 10s+
utilise donc un processeur différent de celui des
Casio MS
.

Comme nous avons vu avec la
HP 300s+
, la
HP 10s+
est par conséquent un clone logiciel de
Casio MS
, mais pour le matériel c'est tout autre chose qui a été utilisé et a donc nécessité une transcription du logiciel. Ce choix d'un matériel différent peut être motivé par des raisons de disponibilité et de coût.

Comme la
HP 300s+
, la production de la
HP 10s+
a définitivement cessé.

En effet des composants nécessaire à son assemblage sont définitivement indisponibles, probablement le microcontrôleur.

Il faut donc que , la société tchèque ayant racheté la branche
HP calculatrices
, conçoive un nouveau modèle à partir des composants disponibles actuellement. Et on espère cette fois-ci qu'ils vont nous offrir autre chose qu'un vulgaire clone de
Casio
sans intérêt...

Et bien c'est déjà le cas, pour cette rentrée 2022
Moravia
te sort la
HP 10sII
.

La
HP 10sII
est pour le moment disponible en Australie, et devrait se répandre sur le reste du monde au fur et à mesure que les stocks de l'ancienne
HP 10s+
s'épuiseront.

La technologie semble une fois de plus similaire à celle des
Casio MS
. Nous y retrouvons un écran hybride avec :
  • une ligne de 12 cellules matricielles
  • une ligne de 12 cellules à 7 segments
    (10 cellules pour la mantisse et 2 petites cellules pour les exposants)

16163Mais attends un petit peu, car à mieux y regarder
Moravia
semble cette fois-ci avoir fait quelques efforts pour nous sortir cette fois-ci autre chose qu'une pale copie de
Casio MS
.

Nous pouvons remarquer en effet la présence de bien davantage de drapeaux en haut d'écran, si bien qu'ils occupent désormais deux lignes. Ce qui signifie donc du code pour les gérer, et peut-être des fonctionnalités supplémentaires associées.

Un bon signe qui reste toutefois à confirmer. Il ne faudrait pas que ce soit simplement les inscriptions des drapeaux qui soient reformulées en plus large. Et même à ça, après 15 ans d'incurie chez
HP
, si la
HP 10sII
semblerait a priori enfin ne plus être un clone de
Casio
, il ne faudrait pas que l'on se rende compte finalement que ce serait en réalité un clone d'autre chose, ce qui ne serait pas mieux...

Source
:
https://www.youtube.com/watch?v=QLTzr1-ztgk&t=763s

Crédits images
:
tests
HP 10s+
Link to topic: Nouvelle HP 10sII remplaçant la HP 10s+ (Comments: 0)

Arrêt de la HP 300s+, retour sur un clone de Casio ES+

New postby critor » 08 Nov 2022, 16:30

Depuis 2007, les calculatrices scientifiques
Hewlett Packard
ont été extrêmement décevantes. Le constructeur a développé 2 séries de modèles :
  • les
    HP 10s
    (2007)
    et
    HP 10s+
    (2012)
    avec des fonctionnalités d'entrée de gamme
  • les
    HP 300s
    (2009)
    et
    HP 300s+
    (2012)
    avec des fonctionnalités de milieu de gamme

Le géant des calculatrices
Hewlett Packard
n'a plus semblé produire le moindre effort de développement ou travail d'innovation sur les calculatrices scientifiques ces 15 dernières années, se bornant à nous sortir de pauvres clones de modèles
Casio
. Une véritable insulte envers ses utilisateurs et fans historiques !

Les
HP 10s
et
HP 10s+
sont des clones de calculatrices scientifiques
Casio
de génération
MS/SVPAM
, s'opposant donc en France à la
fx-92 Collège
(2004)
.

Si l'écran hybride identique ne constitue pas une preuve à lui seul, on peut néanmoins mettre en évidence la supercherie de façon irréfutable en accédant au menu de réglage du contraste de l'écran, l'affichage de test étant alors constitué du nom
CASIO
exactement comme sur les
Casio MS
.

4134Mais pour aujourd'hui, concentrons-nous sur la série des
HP 300s
. Nous avons eu :
  • rentrée 2009, la
    HP Smartcalc 300s
    , clone de
    Casio
    de génération
    ES / Natural Display
    (2004)
    , et s'opposant donc en France à la
    fx-92 Collège 2D
    (2007)
  • rentrée 2012, la
    HP 300s+
    , clone de
    Casio
    de génération
    ES+ / Natural VPAM
    (2008)
    , et s'opposant donc en France à la
    fx-92 Collège 2D+
    (2008)

À l'heure où la production de la
HP 300s+
vient d'être définitivement stoppée par épuisement de certains composants, revenons un petit peu sur les ressemblances et différences avec la
fx-92 Collège 2D+
ou plus généralement les
Casio
de génération
ES+
.








1) La HP 300s+, une fx-92 Collège 2D + ?...

Go to top

1613516138La
HP 300s+
ressemble à première vue énormément à la
fx-92 Collège 2D+
.

D'une part nous avons le même nombre d'applications au menu d'accueil : 6.

413716140D'autre part nous pouvons de plus accéder à l'écran d'auto-diagnostic avec la même combinaison de touches que chez
Casio
. Il faut :
  1. allumer la calculatrice
  2. maintenir enfoncées les touche
    SHIFT
    7
    ou
    SECONDE
    7
  3. sans les relâcher, taper
    ON
  4. tout relâcher
  5. taper
    9
La
HP 300s+
prétend alors faire tourner le
firmware
GY-468
en version
A
, et indique une somme de contrôle à
0xD884
, c'est-à-dire très exactement ce que répond la deuxième version de la
fx-92 Collège 2D+
:
14227139114280




2) Des fonctionnalités différentes

Go to top

16133La
HP 300s+
serait-elle donc une
fx-92 Collège 2D+
comme l'écran d'autodiagnostic le prétend ?

Cela impliquerait des fonctionnalités absolument identiques entre les
HP 300s+
et
fx-92 Collège 2D+
. Or en pratique, ce n'est clairement pas le cas, comme tu l'as peut-être déjà remarqué sur les visuels précédents.

Déjà, là où la
fx-92+ Spéciale Collège
est un modèle dédié à la France avec des menus en Français, la
HP 300s+
utilise des menus en Anglais.

Les parties hautes des claviers présentent des touches positionnées différemment et n'ayant même pas les mêmes fonctions principale ou secondaire. Le clavier
HP
permet justement la saisie de fonctions inaccessibles sur
fx-92 Collège 2D+
: combinaison, arrangement, constante exponentielle, logarithme de base spécifiée.
4143414441454146


1613616134Rajoutons qu'en mode
STAT
la
HP 300s+
présente 7 choix de types de régressions pour les statistiques à deux variables, contre 1 seul sur
fx-92 Collège 2D+
.

Ou encore que la
HP 300s+
permet d'accéder à un convertisseur d'unités via le raccourci
SHIFT
8
, ce qui ne fonctionne pas sur
fx-92 Collège 2D+
.

Ne va pas croire pour autant que
Hewlett Packard
s'est donné la peine de partir d'une
fx-92 Collège 2D+
pour y apporter des améliorations. :#non#:

Quand
Casio
sort une nouvelle génération des calculatrices scientifiques, le constructeur conçoit un super modèle haut de gamme virtuel avec le maximum de fonctionnalités, modèle qui en pratique ne sera jamais commercialisé ni même produit. En partant de ce modèle
"parfait"
,
Casio
décide alors de quelles applications ou fonctionnalités retirer, les différentes combinaisons de fonctionnalités alors obtenues nous donnant les différents modèles de l'entrée au haut de gamme distribués dans chaque pays.

Il se trouve que les fonctionnalités
HP 300s+
non disponibles sur la
fx-92 Collège 2D+
sont en fait bel et bien présentes sur des calculatrices scientifiques
Casio
plus hautes en gamme distribuées dans d'autres pays. Si la
HP 300s+
nous apparaît donc comme une
Casio ES+
de milieu de gamme, elle n'a pas d'équivalent exact chez
Casio
.




3) Un matériel différent ?

Go to top

142864148Ouvrons maintenant la
HP 300s+
.

Malgré une architecture à puce unique que l'on pourrait qualifier de similaire, la
HP 300s+
n'utilise pas la même carte électronique que la
fx-92 Collège 2D+
et donc que les autres
Casio
de génération
ES+
.

Au lieu de
PWB-GY450AX
, la carte électronique de la
HP 300s+
a ici pour référence
Juniper EA-631
, absolument rien à voir.

Mais cela ne veut pas dire pour autant que le microcontrôleur dissimulé sous le blob d'epoxy est différent pour autant.




4) Un moteur de calcul différent

Go to top

Ne pouvant pas accéder matériellement de façon non destructrice au microcontrôleur de la
HP 300s+
, nous allons procéder autrement.

Nous allons tester les capacités du moteur de calcul en virgule flottante, celui utilisé pour fournir les résultats décimaux
(non exacts)
.

Rappelons que les nombres flottants s'écrivent sous la forme
$mathjax$M\times 10^E$mathjax$
avec
M
la mantisse et
E
l'exposant.

Voici transcrit en
Python
un algorithme conçu pour déterminer la précision de ces flottants, c'est-à-dire la taille maximale de la mantisse :
Code: Select all
def prec(b):
  k=0
  try:
    while 1+b**-k-1:
      k=k+1
  except:
    pass
  return k

Il suffit d'appeler prec(b)
b
est la base. Les valeurs de
b
usuelles sont :
  • 2 si l'on souhaite déterminer le nombre maximum de bits utilisables pour coder la mantisse
  • 10 si l'on souhaite déterminer le nombre maximum de chiffres significatifs utilisables pour la mantisse
Déroulant nous-même l'algorithme dans l'application
Calculs
, c'est-à-dire pour des valeurs croissantes de
k
calculer
$mathjax$1+b^{-k}-1$mathjax$
jusqu'à-ce que le résultat soit nul.

L'ensemble des calculatrices
Casio
scientifiques depuis la génération
ES
(2004)
calculent sur
40 bits
, permettant
13
chiffres significatifs.
La
HP 300s+
calcule pour sa part sur
40 bits
, permettant
14
chiffres significatifs.

Déjà sans creuser plus profondément, nous pouvons affirmer que les matériels
HP 300s+
et
fx-92 Collège 2D+
n'ont absolument rien à voir. Les moteurs de calcul sont différents, et par conséquent c'est également le cas des processeurs et microcontrôleurs.




5) Identification processeur différent

Go to top

Effectuons donc un autre test. Passons en mode degrés le calcul suivant :
$mathjax$Arcsin\left(Arccos\left(Arctan\left(tan\left(cos\left(sin\left(9\right)\right)\right)\right)\right)\right)$mathjax$


Le résultat théorique est de 9, mais en pratique les moteurs de calcul en virgule flottante de nos calculatrice répondent une valeur approchante. En regroupant alors les calculatrices par résultat, l'on peut identifier celles utilisant le même cœur de calcul, et par extension dans le cadre des calculatrices scientifiques la même famille de processeur.

Une variante est de calculer
$mathjax$Arcsin\left(Arccos\left(Arctan\left(tan\left(cos\left(sin\left(9\right)\right)\right)\right)\right)\right)-9$mathjax$
, permettant ainsi d'afficher davantage de décimales par défaut.

1615716158L'ensemble des
Casio
scientifiques depuis la génération
ES
(2004)
, toutes équipées d'un processeur 8 bits
nX-U8/100
, répondent à l'unison
9,00000000733338
.

Sans surprise, la
HP 300s+
utilisant un processeur différent répond autre chose,
9,000000000881497
.
Ce résultat est caractéristique de toute une série de clones
Casio
utilisant un processeur 8 bits
ePS6800
.

Ce choix d'un matériel différent peut être motivé par des raisons de coût, et donc se révéler être un processeur moins performant. En pratique nous ne pouvons pas confirmer ici, l'opérateur de sommation nécessaire à nos tests de performances n'étant hélas pas disponible sur
HP 300s+
.




6) Véritable écran de diagnostic

Go to top

16140Fonctionnalités différentes, processeurs différents et de plus incompatibles au niveau du code ; il n'y a strictement aucune chance que les
HP 300s+
et
fx-92 Collège 2D+
utilisent le même
firmware
.

L'écran d'autodiagnostic affiché par la
HP 300s+
est donc faux, il est impossible que la machine utilise à l'identique le
firmware
GY-468
de
Casio
en version
A
, comme le prétend la somme de contrôle
0xD884
. Il y a forcément des différences au niveau du code.

C'est une habitude qu'ont les clones de
Casio
, d'afficher un faux écran de diagnostic avec les informations tout simplement codées en dur.

16139Il est toutefois possible sur certains clones de
Casio
d'afficher le véritable écran de diagnostic. C'est effectivement le cas sur
HP 300s+
, il suffit de taper
9
à l'écran précédent. Nous obtenons alors les véritables informations n'ayant absolument rien à voir :
  • la véritable référence du
    firmware
    ,
    XD-0718
    en version
    A
  • la véritable somme de contrôle du contenu de la mémoire
    ROM
    ,
    0xFC33




La production de la
HP 300s+
ayant cessé et ne pouvant pas reprendre puisque certains composants
(le microcontrôleur sans doute vu l'architecture à puce unique comme nous avons vu)
ne sont plus disponibles, , la société tchèque ayant racheté la branche
HP calculatrices
, va donc devoir nous sortir un successeur, peut-être une
HP 300sII
.

Alors disons-le clairement, nous ne voulons pas à nouveau d'un vulgaire autre clone de
Casio
dissimulé sous la marque
HP
, et ce peu importe que ce soit fait avec ou sans l'accord de
Casio
, ni un clone d'autre chose d'ailleurs. Ce serait une nouvelle fois absolument sans le moindre intérêt. :#non#:

De la part d'une société qui s'est cru à la mesure pour reprendre le géant
(certes endormi)
des calculatrices, nous nous attendons à un véritable travail de développement et d'innovation, à l'image de ce qu'aurait fait
Hewlett Packard
du temps de sa grandeur. Si nous découvrons sur une future
HP 300sII
le moindre indice indiquant qu'il s'agirait à nouveau d'un pauvre clone de
Casio
ou d'autre chose, nos tests seront alors poussés en ce sens et leurs résultats ne seront pas passés sous silence.
Moravia
est ainsi maintenant prévenu et devrait donc savoir quoi faire... /!\

Mise à jour mode examen HP Prime Pays-Bas 2021-2022

New postby critor » 30 Mar 2022, 14:19

La réglementation des examens aux Pays-Bas est très restrictive niveau calculatrices graphiques.

Une liste nationale de modèles autorisés est mise à jour chaque année. Le mode examen peut être activé depuis la session 2016, et est devenu obligatoire à la session 2018.

Pour avoir une chance d'y être inclus, les modèles doivent pouvoir bloquer en mode examen les capacités suivantes :
  • calcul littéral ou formel dites
    CAS
  • calcul exact
    QPiRac
  • lecteurs/éditeurs de textes, y compris les éditeurs de programmes ou scripts
    Python
    , que ce soit pour lire, modifier ou même créer
    (en conséquence, impossible donc entre autres de créer le moindre programme ou script
    Python
    pour creuser un problème pendant l'épreuve )
  • convertisseurs d'unités
Pour les modes examen qui se désactivent automatiquement, cela ne doit de plus pas intervenir avant 4 heures.

La
HP Prime
est autorisé, alors qu'il s'agit d'un modèle haut de gamme concerné par nombre des points précédents.

Son mode examen est certes configurable, mais cela fait malgré tout beaucoup de choses à régler sans erreur.

Heureusement, la
HP Prime
accepte le transfert d'un type de fichier existant chez la concurrence, les fichiers de configuration du mode examen.

Ces derniers peuvent de plus être réglés pour interdire toute altération de la configuration avant activation sur la calculatrice.

La réglementation néerlandais impose que le dernier fichier de configuration du mode examen
HP Prime
pour les Pays-Bas soit chargé sur la calculatrice de chaque candidat.

Moravia
qui a racheté la branche
HP
calculatrices à la rentrée 2021, avait publié le 1er mars dernier le fichier de configuration en question sur son nouveau site dédié aux calculatrices
HP
.

Sauf que ce fichier était défectueux et ne fonctionnait tout simplement pas, en tous cas au moins sur les calculatrices munies du dernier
firmware
.

15414Aujourd'hui à quelques semaines des épreuves d'examen aux Pays-Bas et donc juste à temps,
Moravia
corrige enfin cette publication.

Téléchargement
:
https://hpcalcs.com/downloads/apps/CSE% ... hpexammode

Source
:
https://hpcalcs.com/download/

Redesign 2022 HP financières 10/17bII+ et 12C par Moravia

New postby critor » 25 Mar 2022, 15:56

Pour la rentrée 2021
HP
nous a abandonnés. L'entreprise ne s'occupe plus du tout de calculatrices, ayant vendu l'intégralité de sa branche calculatrices et des droits associés à une société en République tchèque, , et une société en Amérique du Nord, . Elles récupèrent donc toutes deux les droits d'utilisation de la marque
HP
pour les calculatrices, et ainsi le droit d'apposer cette marque sur leurs produits.

C'est
Moravia
avec son nouveau portail qui semble avoir récupéré la charge de la conception de futures calculatrices
HP
(qui ne seront donc désormais plus de véritables calculatrices
HP
)
et du développement des mises à jour pour les modèles déjà existants.
Royal
pour sa part, peut-être pour des raisons légales, devient l'éditeur des applications d'émulation pour et .

Les deux sociétés assurent également le
marketing
, la distribution et le service après vente, mais dans des zones géographiques disjointes :
  • Royal
    : Amérique du Nord, Amérique Latine
  • Moravia
    : Europe, Moyen-Orient, Afrique, Asie-Pacifique

Triste tableau de chasse,
Moravia
avait déjà récupéré les calculatrices
Sharp
de façon similaire en 2015, et pour ce que nous avons pu voir
(c'est-à-dire rien en fait...)
a réussi à les couler complètement depuis. Plus aucun nouveau modèle ou mise à jour ces 7 dernières années donc, le néant complet. À quand remonte la dernière fois que tu as vu une calculatrice scientifique ou graphique
Sharp
dans un magasin français à côté des
Casio
,
Texas Instruments
et
Hewlett Packard
?...

L'entreprise n'a jamais eu non plus la correction de produire une réponse au moindre de nos courriels depuis 2018, pourtant tous polis et ne demandant rien. La société pourtant spécialisée en calculatrices semble curieusement éprouver un certain mépris envers les communautés d'utilisateurs de caculatrices, niant donc totalement leur rôle dans l'adoption de ces produits pour le monde éducatif ou professionnel. D'ailleurs la société n'est pas présente sur les réseaux sociaux et n'a jamais organisé de concours non plus à notre connaissance, semblant avoir voulu se limiter exclusivement jusqu'à présent à des interlocuteurs strictement professionnels.

Les premières communications de
Moravia
envers sa communauté sur le forum anglophone par , reponsable technique et éducation chez
Moravia
furent en effet pour ce que l'on peut dire, au minimum maladroites.

Nous pouvons citer un post de présentation promettant monts et merveilles, bref tout et n'importe quoi, et auquel nous n'avons pas cru une seule seconde. Sans même prendre en compte l'historique peu reluisant de l'entreprise, il était déjà difficilement crédible.

Parlons juste de la
HP Prime
pour expliciter ce qui ne tourne pas rond. Cette calculatrice fait tourner un logiciel de Mathématiques avec un formidable niveau d'intégration
(citons la possibilité de cloner et personnaliser les applications, pas moins de 3 langages de programmation dont le
Python
capables de s'inter-appeler les uns les autres, pouvant être utilisés aussi bien par des programmes que des applications, dans les deux cas une gestion de projets avec la possibilité d'inclure des ressources dont des images, ...)
. Sans compter que le code est commun aux différentes éditions de la
HP Prime
(calculatrice en matériel
G1
ou
G2
, émulateurs
Windows
32 bits
et
64 bits
, applications
Android
et
iPhone/iPad
...)
Il suffit du moindre changement quelque part dans le code pour avoir des effets de bord cassant le fonctionnement d'autre chose ailleurs que l'on aurait pu croire sans rapport. Que l'on puisse trouver des personnes hautement compétentes pour remplacer les développeurs
HP
nous l'admettons volontiers, mais en y mettant le temps et l'argent, ce qui ne semble pas avoir été le cas. Que l'on prétende en avoir trouvé 30, désolé mais non.

Ce n'est peut-être pas fait exprès mais sans même parler des autres modèles donc, un post paraissant hautement prétentieux ou délirant car totalement déconnecté de la réalité, à un point tel que c'en était même à se demander si le post ne faisait pas exprès de se moquer de nous. La rentrée 2022 commence à pointer le bout de son nez, et nous n'avons toujours pas ne serait-ce que l'embryon de la réalisation d'une seule des choses annoncées.

Toujours dans ce même post par
Klaas
on peut citer l'invitation de certaines personnes à un
bug-tracking
privé mais pas d'autres, alors qu'il aurait suffi de récupérer la liste des bêta-testeurs
HP Prime
.

Ou encore la communication de préversions des mises à jour
HP Prime
en privé à certaines personnes mais pas d'autres, avec en plus une précision salée comme quoi ce n'était pas une obligation de leur part, sans compter que la disponibilité publique du
firmware
en question n'a pas pris quelques jours comme annoncé mais plusieurs semaines.

Tout ceci combiné donne un arrière-goût de suffisance et de mépris, même si il s'agit peut-être juste d'une personne isolée certes peut-être excellente dans les interactions auprès de professionnels, pairs et partenaires, mais non dotée des bonnes compétences pour intervenir auprès du grand public.

Mais
Moravia
est peut-être en train de commencer à faire quelques efforts pour casser cette image absolument désastreuse donnée par
Klaas
depuis quelques mois.

D'une part, ils viennent tout juste d'ouvrir leur propre forum
hpcalc.com
. Enfin un premier canal d'échanges dédié aux simples utilisateurs ! :bj:

D'autre part une autre personne de chez
Moravia
,
Veronika Hrušková
alias , spécialiste e-commerce, vient tout juste de reprendre en main la communication sur le forum
HP Museum
.

Veronika
nous partage en exclusivité les visuels des premières calculatrices
HP
financières assemblées pour l'ère
Moravia
! :D

Le compte est très loin d'y être pour nous, mais nous nous devons honnêtement de relever l'effort, en espérant que ce geste de bonne volonté soit le signe d'une inflexion majeure et durable dans la façon de faire chez
Moravia
.

Bref, passons à ce qui nous intéresse. Les modèles concernés sont les
HP 10bII+
,
HP 12C
,
HP 12C Platinum
et
HP 17bII+
. Explorons donc cela ensemble, à la recherche de changements.

Commençons par la
HP 17bII+
. Sachant que l'on ne peut pas parfaitement comparer deux rendus 3D si ils ne sont pas générés sous des paramètres identiques, pas de différence évidente sur la face avant.

Comparons plutôt les faces arrière :

Du nouveau dans les certifications de compatibilité électromagnétique et écologiques. Etaient donc déjà présents d'une part les marquages
CE
européen,
FCC
américain et
VCCI
japonais, et d'autre part les marquages
WEEE
euopéen et
10-RoHS
chinois .

Sur les nouvelles
HP 17bII+
ces certifications électromagnétiques et écologiques sont fusionnées en un seul bloc. Avec quelques ajouts ou modifications :
  • le marquage
    ICC
    , l'équivalent canadien du
    FCC
    , remplace la mention manuscrite
    "Complies with the ICES-001 Class B"
  • le marquage
    UKCA
    , la nouvelle certification du Royaume-Uni suite à sa sortie de l'Union Européenne
  • une mention de la certification
    KCC
    , Corée du Sud
  • une mention de la certification
    ICES-3
    , Canada
Le logo
HP
est modifié pour reprendre le visuel présent sur la face avant, et le slogan
"HP invent"
disparaît,
HP
n'inventant plus rien.

L'adresse Internet est remplacée par celle du portail de
Moravia
, .

Notons que les
HP 17bII+
de
Moravia
ne sont plus assemblées en Chine mais aux Philippines.

Horreur,
Moravia
nous a percé le panneau du compartiment des piles pour nous coller une vis, bizarrement sans changer son aspect clipsé. Mais qui a bien pu avoir une idée pareille ?... :o

De plus une vis, question d'esthétique, soit on la met bien au centre du compartiment à verrouiller, soit on la met près de ses bords dans un coin ou sur un milieu de côté. Ici c'est franchement disgracieux...

Contrairement aux batteries rechargeables, des piles de calculatrices sont censées pouvoir être remplacées facilement et rapidement à tout moment, et c'est le but d'un compartiment clipsé ou coulissant. Garder un comportiment clipsé tout en y collant une vis est une aberration, supprimant l'avantage essentiel de ce format. Tout-le-monde ne se ballade pas avec une tête cruciforme de la bonne taille sous la main à tout moment. Imaginez les conséquences dramatiques en cas de piles faibles ou faux contact en examen ou concours, ainsi que le nombre de calculatrices que l'on récupèrera sur le maché de l'occasion avec un compartiment tordu ou cassé, volontairement ou par inadvertance.

Enfin terminons avec l'emballage.
Moravia
reste sur le format
blister
mais nous remplace les différents emballages localisés que nous avions de par le monde par un emballage international unique, sans doute moins cher à produire, comportant des mentions dans toutes les lanques. Le CD avec le manuel intégral disparaît également, remplacé par un QR Code. Dans l'emballage tu ne trouveras plus qu'un guide de démarrage rapide au format papier dépliant avec toutes les langues.

Passons maintenant rapidement sur la
HP 10bII+
de même format qui subit donc les mêmes changements, dont hélas cette vis verrue t'empêchant de changer les piles quand tu veux.

Autre changement que nous n'avons pas traité avec le modèle précédent mais qui est hélas signalé : le numéro de série disparaît des calculatrices, sans doute une autre économie. Il semble y avoir une profonde incompréhension chez
Moravia
de ce que sont les utilisateurs de calculatrices
HP
, comptant beaucoup de fans, collectionneurs et
power users
. Faire des calculatrices sans numéro de série comme les vulgaires clones ou contrefaçons asiatiques est une très mauvaise chose qui d'ici quelques années va compliquer lourdement le travail de la communauté, dans la datation/identification de machines ou encore la recherche de machines d'occasion.

Changeons maintenant de format avec la
HP 12C Platinum
.

Ici par contre il y a un changement évident qui nous fait bien de la peine dès la face avant, le mention
Hewlett Packard
, 2 noms dont la simple audition suffisait à égayer les cœurs des lycéens, étudiants et ingénieurs des années 1980 et 1990, marque de qualité et même d'excellence, disparaît. L'impression douloureuse de perdre quelque chose, qu'une page de l'Histoire se tourne mais en tentant d'effacer la précédente.

Pour le coup soyons honnêtes, ce n'est pas la faute de
Moravia
. C'est une conséquence de la scission de
Hewlett Packard
en novembre 2015 en deux entreprises distinctes :
  • HP Inc.
    pour les branches ordinateurs, imprimantes, calculatrices et éducation
    (oui, ces deux dernières branches ciblant les particuliers et les établissements scolaires ayant bizarrement toujours été distinctes chez ce constructeur, contrairement à l'ensemble de la concurrence)
  • Hewlett Packard Enterprise
    pour les serveurs, réseaux et services aux entreprises
HP Inc.
a sans doute conservé le droit d'utiliser le nom
Hewlett Packard
, au moins pour les produits déjà commercialisés, mais ne pouvait sans doute pas le transmettre à
Moravia
.

Si tu disposes donc encore de calculatrices
HP
présentant la mention
Hewlett Packard
prends en bien soin, elles vont devenir encore plus
collectors
qu'elles ne le sont déjà. ;)

Mêmes changements au dos, dont la regrettable suppression du numéro de série. Ici la vis du compartiment des piles est encore plus inesthétique, n'étant toujours ni au centre ni dans un coin, certes sur le bord maintenant mais même plus centrée sur un axe de symétrie ! :o

Nous remarquons également une toute petite coquille de typographie aux conséquences hélas bien lourdes, l'adresse est erronée, inscrite en tant que
www.hpcals.com
. Espérons pour
Moravia
que la production de masse n'a pas encore été lancée...


Et enfin, voici la
HP 12C
avec les mêmes changements hélas, soit entre autres cette saleté de vis...

Au dos on retrouve la même erreur avec l'adresse
www.hpcals.com
. Mais il y en a une autre ici : nous avons comme sur la
HP 12C Platinum
la mention
"All examples are performed in RPN mode."
. Sauf que le mode de saisie et calcul RPN est le seul inclus sur la
HP 12C
rendant donc cette mention inutile. C'est justement l'une des raisons de l'existence du modèle supérieur
HP 12C Platinum
, rajoutant le mode de saisie algébrique.


Petit détail ici, contrairement à tous les modèles précédents dont
Moravia
a fait déménager la production de la Chine aux Philippines, la
HP 12C
semble être assemblée dans les deux pays.

Nous jugerons sur pièces, mais notons volontiers l'effort.

Toutefois une partie des changements, la plupart motivés par de simples raisons légales ou d'économies sur les coûts de production, nous fait nous demander si
Moravia
connaît vraiment sa communauté d'utilisateurs.

D'autre part, on s'occupe de fignoler les emballages quand il n'y a plus rien à faire sur les produits. La
HP Prime
est actuellement dans une situation gravissime :
  • en plein changement de programmes scolaire en France,
    HP
    n'a sorti aucune mise à jour entre janvier 2020 et mai 2021
    (1 an et 5 mois)
    , et même aucune mise à jour majeure entre novembre 2018 et mai 2021
    (2 ans et 6 mois)
    , la machine devenant donc inadaptée aux programmes scolaires français avec un retard technologique énorme sur la concurrence en terme de capacités
    (rappelons que cette stupidité de mode examen nous empêche de rajouter des capacités par nous-mêmes, et que c'est donc bien au constructeur de s'en occuper)
  • la mise à jour majeure de mai 2021 rattrapait enfin partiellement la chose, et nous avions pu recommencer à espérer...
  • sauf que c'est à ce moment-là que
    HP
    a décidé de couper les fonds et de tout vendre
  • Moravia
    n'ayant toujours rien sorti de sérieux depuis
    (10 mois)
    , et la concurrence
    TI/NumWorks
    ne s'étant pour sa part absolument pas mis en pause entre temps avec nombre de mises à jour très riches, nous retrouvons le problème initial
    13805
  • nous le retrouvons même en pire, car ce dernier
    firmware
    HP Prime
    n'a pas le même niveau de finition que les précédents et est très instable, déclenchant régulièrement des redémarrages ou écrans bleus d'erreur fatale, les
    HP Prime
    actuellement vendues étant en conséquent défectueuses
Moravia
ne met visiblement pas ses priorités là où il faudrait, et sans des signes maintenant très rapides de mise au travail sérieuse, nous nous devrons, par honnêteté envers les acheteurs qui nous lisent et nous font confiance, de mentionner cette tendance négative lors de notre classement de rentrée 2022 et ce peu importe le rang de la
HP Prime
, qu'elle soit à nouveau première ou pas. /!

Source
:
https://www.hpmuseum.org/forum/thread-18176.html

Supersonic Ball, le jeu Axe Parser adapté pour HP Prime

New postby critor » 14 Mar 2022, 18:50

Début
2014
,
Kévin Ouellet
alias nous sortait
Supersonic Ball
pour
TI-83 Plus
,
TI-84 Plus
et compatibles.

Supersonic Ball
était à la croisée entre plusieurs genres du jeu vidéo: les jeux de plateforme et de tunnel. Tu te devais de guider le plus rapidement possible une balle rebondissante jusqu'à la fin de chaque niveau. La difficulté était d'arriver à franchir divers passages étroits, de plus en plus durs au fur et à mesure que tu progressais dans les niveaux. Attention au moindre accrochage surtout à pleine vitesse, risque de te renvoyer rebondir loin en arrière, et te faire perdre autant de temps si précieux.

Le jeu était programmé en
Axe Parser
, un langage compilé bien plus facilement utilisable que l'assembleur
TI-z80
, tout en offrant des possibilités graphiques et performances hautement supérieures à celles du langage interprété
TI-Basic
officiel. Au menu en conséquence des
Hautes Performances
ainsi qu'une fluidité remarquable.

Une véritable pépite représentative de ce qui a pu se faire de mieux sur les
TI-82/83/84 Plus
. Ne te laisse pas arrêter par l'aspect monochome, rien que ci-contre on peut déjà noter outre :
  • des
    sprites
    animés
  • parfois même des niveaux de gris
  • le défilement parfaitement fluide à des vitesses différentes
    (parallaxe)
    de 2 calques : premier plan et arrière plan

15332Aujourd'hui en personne, légende vivante de la communauté
TI
, nous sort un
remake
de
Supersonic Ball
pour la tant regrettée calculatrice
HP Prime
.

C'était en effet une calculatrice intégrant d'origine un langage de programmation interprété aux capacités graphiques absolument fabuleuses, le
HPPPL
(HP Prime Programming Language)
, facilitant grandement cette adaptation.

qui maîtrise visiblement à la perfection l'art de la superposition de calques transparents animés en parallaxe, si caractéristique de l'ère des consoles de jeux 16 bits, nous signe une adaptation absolument remarquable aux graphismes psychédéliques.

Plutôt qu'une ancienne
HP Prime G1
, il te vaudra mieux pour toi utiliser une
HP Prime G2
comme illustré par la comparaison ci-dessous, pour des performances absolument remarquables te révélant tout le potentiel du jeu : vitesse, action et improvisation ! :bj:


Mais ce n'est pas tout. Possibilité bien sympathique caché par ce coquin de
Kevin
, les flèches
te permettent à l'écran d'accueil de changer le thème graphique du jeu.

Outre le thème par défaut présenté jusqu'à présent, tu auras accès :
  • à un thème
    Walrus
    encore plus éprouvant pour tes rétines, transformant la balle en un morse ailé
  • à deux thèmes monochromes en niveaux de gris pour les nostalgiques des
    TI-82/83/84+
    et de l'
    Axe Parser
    , l'un des deux reproduisant de plus le fond habituellement non parfaitement blanc de l'écran LCD



De plus, les différents thèmes te sont proposés avec des
tiles
en 32×32 pixels, 16×16 pixels ou 8×8 pixels.

Téléchargements
:


Mise à jour HP Prime 2.1.14603 par Moravia

New postby critor » 20 Dec 2021, 22:45

14690Début octobre, , entreprise tchèque désormais détentrice de la marque
HP
dans le domaine des calculatrices, avait publié une mise à jour
HP Prime
en version
2.1.14596
.

Rien à voir avec la du printemps dernier encore développée chez
HP
, ici nous étions sur quelque chose d'extrêmement mineur.

La seule correction apportée concernait un bug se produisant lorsque l'on travaillait sur une fonction
LOGB()
et effectuait un appel au moteur
CAS
.

Il paraît que c'est un cas d'utilisation fréquent aux Pays-Bas, l'un des principaux marchés ciblés par
Moravia
avec celui de l'Allemagne.

À côté de cela, d'autres bugs bien plus graves signalés au printemps dernier soit du temps où le développement était encore réalisé chez
HP
, n'étaient toujours pas corrigés. :mj:

On peut citer le mauvais affichage du terme de degré 0 dans les expressions de polynômes lorsque celui-ci vaut 1 ou -1, un affichage faux étant à notre sens bien plus grave qu'une absence de réponse, car induisant en erreur les utilisateurs les moins attentifs.

Ou encore l'interface de configuration de l'application
Python
qui bloque tout réglage de capacité
heap
supérieur à
16,384 Mio
, et ce alors que la révision matérielle majeure
HP Prime G2
de rentrée 2018 constitue maintenant la grande majorité des machines en service et a largement de quoi aller au-delà avec ses
256 Mio
de
RAM
comme justement indiqué par la ligne juste en-dessous.

Ou encore les divers plantages plus ou moins aléatoires
(freeze, reset, ou même écran bleu de crash)
dans le contexte de l'application
Python
. Il est très fréquent d'avoir un
reset
lorsque l'on ouvre l'application, elle est clairement instable.

Et pour le coup ici, ces problèmes sont mondiaux.

Bref, des priorités de développement extrêmement discutables, et assez inquiétantes lorsque l'on voit les énormes efforts de mises à jour de la concurrence pour et depuis la rentrée 2021. Nous avons classé la
HP Prime
1ère lors de nos tests de rentrée
QCC 2021
, attention qu'à continuer comme cela à faire du sur place ou du quasi sur place maintenant plus de 8 mois après la mise à jour testée, la 1ère place ne durera pas éternellement... :#non#:

L'application
Python
enfin rajoutée l'année dernière avec des années de retard sur la concurrence, c'est très bien. Mais il ne faut pas s'arrêter là. Où sont les modules
turtle
ou encore
matplotlib
que même une
Casio Graph 35+E II
d'entrée de gamme monochrome est capable de faire tourner ?

Les commandes permettant de gérer des périphériques
USB
également c'est très bien. Mais ici encore il faut les mettre en pratique ; où est la bibliothèque de connectivité
BBC micro:bit
?

14973Aujourd'hui,
Moravia
nous sort une nouvelle mise à jour
HP Prime
compilée le
2 décembre 2021
, cette fois-ci en version
2.1.14603
.

Nous avons fouillé mais n'avons pas réussi à trouver le moindre changement ou nouveauté. Il y a sûrement quelque chose quelque part, mais cela doit être bien mineur et peut-être même non visible pour l'utilisateur.

Le
changelog
accompagnant la mise à jour est extrêmement sommaire ; cela change des bonnes habitudes de la tant regrettée équipe de développement
HP Calculatrices
.

Dans un Français très approximatif et lourd, il n'annonce que la correction du bug de la fonction
LOGB()
. Sauf que c'est déjà le cas depuis 2 mois.

Donc pour résumer, aucune nouveauté. Nous pouvons hélas te confirmer que tous les bugs décrits ci-dessus sont toujours présents, et tous les gros manques également. :mj:

Moravia
a grand besoin de s'ouvrir au monde, de regarder les besoins éducatifs ainsi que leur évolution au-delà des frontières de sa zone de confort semblant se limiter à l'Europe de l'est, l'Allemagne et les Pays-Bas. La
HP Prime
mérite mieux que ça, ce n'est pas une vache à traire. Faire un gros effort d'humilité, d'écoute/respect des tiers, et revenir representer
HP
aux journées
APMEP
comme c'était le cas chaque année jusqu'en 2019, constitueraient déjà un premier pas essentiel dans la bonne direction.

Parce qu'à ce jour, c'est du très mauvais travail ! :mj:

Téléchargements
:

Link to topic: Mise à jour HP Prime 2.1.14603 par Moravia (Comments: 16)

Mise à jour HP Prime 2.1.14597 par Moravia

New postby critor » 28 Nov 2021, 21:12

14690Début octobre, , entreprise tchèque désormais détentrice de la marque
HP
dans le domaine des calculatrices, avait publié une mise à jour
HP Prime
en version
2.1.14596
.

Rien à voir avec la du printemps dernier encore développée chez
HP
, ici nous étions sur quelque chose d'extrêmement mineur.

La seule correction apportée concernait un bug se produisant lorsque l'on travaillait sur une fonction
LOGB()
et effectuait un appel au moteur
CAS
.

Il paraît que c'est un cas d'utilisation fréquent aux Pays-Bas, l'un des principaux marchés ciblés par
Moravia
avec celui de l'Allemagne.

À côté de cela, d'autres bugs bien plus graves signalés au printemps dernier soit du temps où le développement était encore réalisé chez
HP
, n'étaient toujours pas corrigés. :mj:

On peut citer le mauvais affichage du terme de degré 0 dans les expressions de polynômes lorsque celui-ci vaut 1 ou -1, un affichage faux étant à notre sens bien plus grave qu'une absence de réponse, car induisant en erreur les utilisateurs les moins attentifs.

Ou encore l'interface de configuration de l'application
Python
qui bloque tout réglage de capacité
heap
supérieur à
16,384 Mio
, et ce alors que la révision matérielle majeure
HP Prime G2
de rentrée 2018 constitue maintenant la grande majorité des machines en service et a largement de quoi aller au-delà avec ses
256 Mio
de
RAM
comme justement indiqué par la ligne juste en-dessous.

Ou encore les divers plantages plus ou moins aléatoires
(freeze, reset, ou même écran bleu de crash)
dans le contexte de l'application
Python
. Il est très fréquent d'avoir un
reset
lorsque l'on ouvre l'application, elle est clairement instable.

Et pour le coup ici, ces problèmes sont mondiaux.

Bref, des priorités de développement extrêmement discutables, et assez inquiétantes lorsque l'on voit les énormes efforts de mises à jour de la concurrence pour cette rentrée 2021. Nous avons classé la
HP Prime
1ère lors de nos tests de rentrée
QCC 2021
, attention qu'à continuer comme cela à faire du sur place ou du quasi sur place maintenant plus de 6 mois après la mise à jour testée, la 1ère place ne durera pas éternellement... :#non#:

L'application
Python
enfin rajoutée l'année dernière avec des années de retard sur la concurrence, c'est très bien. Mais il ne faut pas s'arrêter là. Où sont les modules
turtle
ou encore
matplotlib
que même une
Casio Graph 35+E II
d'entrée de gamme monochrome est capable de faire tourner ?

Les commandes permettant de gérer des périphériques
USB
également c'est très bien. Mais ici encore il faut les mettre en pratique ; où est la bibliothèque de connectivité
BBC micro:bit
?

14922Aujourd'hui,
Moravia
nous sort une nouvelle mise à jour
HP Prime
compilée le
25 novembre 2021
, cette fois-ci en version
2.1.14597
.

Tu peux déjà t'en douter, avec une incrémentation d'une unique unité du numéro de
build
, c'est probablement quelque chose d'extrêmement mineur.

Contrairement aux bonnes habitudes des développeurs
HP
:
  • ici le
    changelog
    accompagnant les téléchargements n'a pas été mis à jour, il est toujours daté du
    28 avril 2021
    et décrit donc les seules anciennes nouveautés de la version
    2.1.14566
    de l'année dernière.
  • et aucune annonce n'a été faite sur non plus
Donc nous avons dû chercher par nous-mêmes, pendant plusieurs heures. Il y a sûrement quelque chose quelque part, mais nous n'avons trouvé strictement aucune amélioration.

Par contre, nous pouvons hélas te confirmer que tous les bugs décrits ci-dessus sont toujours présents, et tous les gros manques également. :mj:

Téléchargements
:

Link to topic: Mise à jour HP Prime 2.1.14597 par Moravia (Comments: 20)

Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravia

New postby critor » 31 Oct 2021, 15:42

Hewlett Packard
également connu sous l'acronyme de
HP
, était un des 3 constructeurs historiques de calculatrices graphiques. Il rejoignit l'aventure en 1987 avec la
HP 28C
, soit 2 ans après
Casio
et sa
fx-7000G
, et 3 ans avant
Texas Instruments
et sa
TI-81
.
  • écran
    137×32
    pixels
  • processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencé à
    640 KHz
  • mémoire
    RAM
    de
    2 Kio


Dès 1988,
Hewlett Packard
accompagna ce modèle d'une version améliorée un peu plus chère, la
HP 28S
:
  • processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    passant de
    640 KHz
    à
    1 MHz
  • mémoire
    RAM
    passant de
    2 Kio
    à
    32 Kio



En 1990 sort la
HP 48SX
:
  • écran
    131×64
    pixels
  • processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencé à
    2 MHz
  • ROM
    de
    256 Kio
  • 32 Kio
    de mémoire
    RAM

Il s'agissait d'une formidable machine, un modèle très haut de gamme. En effet elle permettait le calcul littéral mais également, tel un ordinateur, offrait de larges possibilités d'extensions :
  • connectivité série ou infrarouge pour ordinateur et périphériques
    (imprimante, lecteur de disquettes)
  • 2 ports d'extension mémoire permettant jusqu'à
    256 Kio
    additionnels
    (jusqu'à
    128 Kio
    par port)
    avec au choix :
    • des cartes
      RAM
      pour étendre la capacité mémoire
    • des cartes
      ROM
      apportant nombre de logiciels très poussés conçus par des éditeurs professionnels
Image3446

La machine disposait de son propre langage de programmation, le
RPL
(
Reverse Polish Lisp
, une version postfixée du
Lisp
)
, mais était également programmable en langage machine.

En 1991 le constructeur lui adjoint la
HP 48S
, une version allégée du haut de gamme, se voulant plus abordable, dépourvue en effet des ports d'extension
RAM/ROM
.

En 1993, les
HP 48SX
et
HP 48S
sont remplacées respectivement par les
HP 48GX
et
HP 48G
.
  • le processeur
    Saturn
    passait de
    2 MHz
    à
    4 MHz
  • la
    ROM
    de
    256 Kio
    à
    512 Kio
  • pour
    HP 48GX
    uniquement :
    • la mémoire
      RAM
      passait de
      32 Kio
      à
      128 Kio
      (mais pas la
      HP 48G
      ce qui était un lourd handicap pour cette dernière)
    • le capacité mémoire adressable via le port d'extension n°2 passait de
      128 Kio
      à
      4 Mio


Quatre formidables calculatrices qui allaient offrir à
Hewlett Packard
un destin d'exception, ces modèles devenant en effet sur la première moitié des années 1990 la référence pour les ingénieurs, écoles d'ingénieurs et classes préparatoires scientifiques.
Hewlett Packard
était alors au sommet de sa gloire.

13568Et puis, rentrée 1995
Texas Instruments
sortait la
TI-92
, première née de la gamme
TI-68k
remplacée aujourd'hui par la gamme
TI-Nspire
. Une calculatrice très supérieure du point de vue académique puisque intégrant un véritable moteur de calcul formel issu du logiciel
Derive
, et également un logiciel de géométrie dynamique dérivé de
Cabri
même si personnellement je n'en ai jamais été fan sur les plateformes non tactiles. Les caractéristiques matérielles n'étaient pas en reste avec un écran
240×128
pixels,
128 Kio
de mémoire
RAM
, ainsi qu'un processeur
Motorola 68000
(
16 bits
)
cadencé à
10 MHz
.

1255912558Dans un premier temps
Hewlett Packard
, bien que prévenu à l'avance de cette sortie, ne prend pas la
TI-92
au sérieux comme le révèle
Jean-Michel Ferrard
, auteur de nombreux livres d'aide à l'utilisation et création de programmes pour la gamme
HP 48
, en introduction de son livre
TI-92 les programmes
chez
Dunod
:
Jean-Michel Ferrard wrote:La première personne qui m'a parlé de la TI-92 travaillait comme on dit, «pour une chaîne concurrente», et ne semblait pas préoccupée par l'arrivée d'un modèle de calculatrice qui lui apparaissait comme une chimère lointaine.

Erreur monumentale,
Hewlett Packard
mettra pas moins de 4 ans à répondre et de façon fort inappropriée avec la
HP 49G
pour la rentrée 1999, un modèle très décevant dans le sens où les innovations matérielles et logicielles n'étaient absolument pas à la hauteur de ce qu'avaient été les
HP 48SX
,
HP 48GX
et
TI-92
. :mj:

De plus en 1999 c'est-à-dire 6 ans après la
HP 48GX
et 4 ans après la
TI-92
, soit plus d'un cursus complet, c'était déjà bien trop tard. Nombre d'écoles et enseignants qui recommandaient les calculatrices
Hewlett Packard
, parfois pour ces derniers anciens élèves/étudiants équipés de calculatrices
Hewlett Packard
, étaient passés à autre chose depuis tout ce temps. Jusqu'à ce jour,
Hewlett Packard
n'a jamais réussi à se relever complètement de cet énorme faux-pas. :'(

Mais ce ne fut pas la seule et unique erreur de
Hewlett Packard
, bien loin de là hélas. C'est toute une combinaison d'erreurs répétées dans le temps, le
management
chez
Hewlett Packard
semblant considérer la calculatrice comme un sous-produit méprisable, et ayant été incapable de comprendre l'importance à venir du marché de l'éducation alors qu'il en était encore temps.

Le développement des calculatrices chez
Hewlett Packard
ne fut pas un long fleuve tranquille, bien loin de là. Alors donc qu'au sommet de sa gloire,
Hewlett Packard
semble n'avoir eu de cesse de commettre et reproduire les mêmes erreurs. On peut citer :
  • Après 1993 et la sortie de la géniale
    HP 48GX
    , le transfert du développement des calculatrices de
    HP Corvallis
    (Oregon, Etats-Unis)
    à
    HP Singapour
    .
  • Dans un premier temps jusqu'en 1995, l'équipe de développement de
    HP Corvallis
    collabore avec celle de
    HP Singapour
    afin de former cette dernière, collaboration qui aboutit à la sortie de la
    HP 38G
    en 1995, un modèle de milieu de gamme ciblant les scolaires et sans grand intérêt à côté de tout ce que nous venons d'évoquer.
    • écran
      131×64
      pixels
    • processeur
      Saturn
      (
      4 bits
      )
      cadencé à
      4 MHz
    • 32 Kio
      de mémoire
      RAM
  • Au-delà de 1995, l'équipe
    HP Singapour
    était ainsi censée être formée et voler de ses propres ailes pour les modèles suivants, mais n'a hélas plus rien fait niveau calculatrices. :mj:
  • En novembre 1997,
    HP Australie
    récupère le développement des calculatrices et fonde
    ACO
    (Australian Calculator Operation)
    , un studio de développement dédié, recrutant pour cela parmi les utilisateurs s'étant le plus brillamment illustrés dans la programmation sur les
    HP 48
    . On peut citer : :bj:
    • pour les développeurs embauchés
      Jean-Yves Avenard
      ,
      Gerald Squelart
      (alias
      WarlockHP
      )
      , et
      (alias
      HpMad
      )
      , auteurs du génialissime , une superbe interface graphique de remplacement pour
      HP 48
      , plus intuitive, optimale et rapide que celle d'origine
    • pour les développeurs partenaires
      Mika Heiskanen
      et , auteurs respectifs des moteurs de calcul formel et
  • ACO
    sort dès 1998 la
    HP 48G+
    , une version améliorée de la
    HP 48G
    , passant enfin la
    RAM
    de
    32 Kio
    à
    128 Kio
    .
    Mais ce modèle intermédiaire entre les
    HP 48G
    et
    HP 48GX
    était donc toujours inférieur à une
    HP 48GX
    et donc à une
    TI-92
    , 5 ans après la sortie des
    HP 48G
    et 3 ans après la sortie de la
    TI-92
    , ce n'était absolument pas ce que les utilisateurs attendaient. :#non#:
  • 1999,
    ACO
    sort la
    HP 49G
    , enfin un successeur à la légendaire
    HP 48 GX
    . La
    RAM
    passait de
    128 Kio
    à
    512 Kio
    .
    Toutefois ce modèle ne révolutionnait hélas pas grand chose. L'écran faisait toujours
    131×64
    pixels, et le tout était toujours propulsé par le même processeur
    Saturn
    de technologie
    4 bits
    cadencé à
    4 MHz
    .
    Les possibilités d'extension mémoire de la machine par cartes
    RAM/ROM
    disparaissaient de plus totalement. C'était certes compensé partiellement par le passage de la mémoire
    ROM
    à la technologie
    Flash
    permettant la mise à jour de la calculatrice et l'installation d'applications, la capacité passant ici de
    512 Kio
    à
    2 Mio
    . Fallait-il encore qu'il y ait des mises à jour à installer...
    Maintenant 6 ans après la sortie des
    HP 48G
    et 4 ans après la sortie de la
    TI-92
    , cela commençait à être grave. :#non#:
  • Après une trace d'un très rare prototype
    HP 38G+
    en développement vers 1998, c'est finalement en 2000 que
    ACO
    renouvelle le milieu de gamme.
    ACO
    remplace la
    HP 38G
    par la
    HP 39G
    , et de plus accompagne cette dernière de la
    HP 40G
    , une version améliorée plus chère intégrant un moteur de calcul formel, du jamais vu sur du milieu de gamme ! :bj:
    Niveau matériel, la capacité
    RAM
    passait de
    32 Kio
    à
    256 Kio
    .
    5485
  • ACO
    avait par contre en préparation un projet pour le coup révolutionnaire, le , une calculatrice graphique haut de gamme tactile.
  • Le 14 février 2001,
    HP
    annonce l'abandon du projet
    Xpander
    , tout juste quelques jours avant l'annonce attendue de sa sortie pour la rentrée 2001, abandonnant donc ce segment à
    Casio
    avec sa future gamme
    Classpad
    à compter de la rentrée 2003.
  • Le 1er novembre 2001,
    HP
    termine d'enfoncer le clou et annonce la fermeture d'
    ACO
    , effective le 9 novembre 2001.
    L'équipe de développement
    ACO
    n'a eu qu'une semaine de pré-avis, mais se donne à fond pour sortir une dernière mise à jour à la
    HP 49G
    avec tous leurs derniers développements même inachevés, en version bêta . Dernière mise à jour donc à peine 1 an après la sortie du modèle, les utilisateurs ont dû être contents, merci
    Hewlett Packard
    ... :mj:

Tout ceci ne nous donne pas une bonne image de
Hewlett Packard
. Le géant de l'innovation semble s'être bien endormi et être devenu une entreprise :
  • préférant rogner sur les coûts de recherche et développement, s'assoyant donc sur ses acquis plutôt que de préparer l'avenir
  • extrêmement frileuse, ne souhaitant pas prendre le moindre risque, n'acceptant plus de s'engager que sur les marchés qu'elle est sûre de gagner, quitte pour cela à sortir un produit quelconque et annuler/abandonner un produit innovant

Le développement de calculatrices
HP
haut de gamme a continué par la suite, même si nous ignorons la forme contractuelle ou structure ayant lié les développeurs. Il a été confié bizarrement à une branche
HP calculatrices
distincte de la branche
HP éducation
, cette dernière s'occupant des équipements professionnels
(réseaux de classe, serveurs du lycée, etc.)
. C'est étrange de ne pas avoir regroupé ceci au sein d'une même branche et donc mutualisé les contacts institutionnels.

En 2003,
Hewlett Packard
renouvelle l'ensemble de sa gamme :
  • la
    HP 49G
    est remplacée par la
    HP 49g+
  • la
    HP 48G+
    est remplacée par la
    HP 48gII
  • la
    HP 39G
    est remplacée par la
    HP 39g+
Après toutes ces années, le haut de gamme
HP 48gII
et
HP 49g+
bénéficiait enfin d'améliorations matérielles significatives, dont le passage à à un processeur
ARM9
(comme sur les
TI-Nspire
de 2007)
! :bj:

Pour le remplacement de la
HP 39G
par la
HP 39g+
:
  • passage d'un processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencé à
    4 MHz
    à un
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    75 MHz
  • passage de la
    ROM
    à la technologie
    Flash
    , la capacité passant pour sa part à
    1 Mio
    :bj:
    (mais sans possibilité de mises à jour)


Pour le haut de gamme allégé
HP 48gII
remplaçant la
HP 48G+
:
  • passage d'un processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencée à
    4 MHz
    , à un
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    48 MHz
    :bj:
  • passage de la
    ROM
    à la technologie
    Flash
    , la capacité passant pour sa part de
    512 Kio
    à
    2 Mio
    :bj:
    (mais sans possibilité de mises à jour)


Pour le très haut de gamme
HP 49g+
remplaçant la
HP 49G
:
  • passage d'un processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencée à
    4 MHz
    , à un
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    75 MHz
    :bj:
    (comme les prototypes
    TI-Nspire CAS+
    de 2006-2007)
    :bj:
  • retour de la possibilité d'étendre la calculatrice avec un port pour carte mémoire
    SD
    :bj:
  • l'écran passe de
    131×64
    pixels à
    131×80
    pixels :bj:
  • ajout d'un port
    USB
    (
    mini-B
    )
    :bj:

Enfin de dignes succcesseurs aux
HP 48G
de 1993 et des adversaires de valeur pour la
TI-92
de 1995... sauf que nous sommes en 2003, 10 ans après les
HP 48G
et 8 ans après la
TI-92
. C'est tard, beaucoup trop tard, plus grand monde parmi les amoureux des
HP 48
n'attendait encore grand chose de la part de
Hewlett Packard
, pour ma part j'avais déjà depuis bien longtemps fait une croix dessus.

En 2006,
Hewlett Packard
renouvelle le milieu de gamme, remplaçant les
HP 39g+
et
HP 40G
respectivement par les
HP 39gs
et
HP 40gs
.
  • ajout d'un port
    USB
    (
    mini-B
    )
    :bj:
  • enfin la possibilité d'installer des mises à jour :bj:
  • pour
    HP 40gs
    uniquement :
    • enfin le passage du processeur
      Saturn
      (
      4 bits
      )
      cadencée à
      4 MHz
      , à un
      ARM9
      (
      32 bits
      )
      cadencé à
      75 MHz
      :bj:
      (comme les prototypes
      TI-Nspire CAS+
      de 2006-2007)
      :bj:
    • la mémoire
      ROM
      passait à la technolgie
      Flash
      avec en prime une capacité de
      2 Mio
      .


En 2007,
Hewlett Packard
sort une révision matérielle majeure de son haut de gamme allégé
HP 48gII
que nous surnommerons
HP 48gII USB
. En effet :
  • elle ajoutait enfin elle aussi un port
    USB
    (
    mini-B
    )
    :bj:
  • et la capacité
    RAM
    passait de
    128 Kio
    à
    256 Kio
    :bj:


En 2008,
Hewlett Packard
remplace son très haut de gamme
HP 49g+
par la
HP 50g
, les deux modèles étant compatibles niveau mises à jour.

Et... peut-être à nouveau de nouvelles coupes par
Hewlett Packard
dans la branche de développement calculatrices, les mises à jour cessant brutalement et définitivement dès 2009, alors que la
HP 50g
avait tout juste 1 an, encore une fois les utilsateurs ont dû apprécier... :mj:

Hewlett Packard
revient alors sur la scène des calculatrices en 2012, en remplaçant sa
HP 39gs
par la
HP 39gII
, un modèle révolutionnant le matériel de milieu de gamme :
  • processeur
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    passant de
    75 MHz
    à
    80 MHz
    :bj:
  • l'écran passe de
    131×64
    pixels à
    256×128
    pixels :bj:
  • passage du port
    USB
    du format
    mini-B
    au standard
    micro-AB
    bien plus usuel désormais :bj:
  • passage de la
    Flash
    de
    1 Mio
    à
    128 Mio
    :bj:

Hélas pas de moteur de calcul formel, la
HP 40gs
est abandonnée, et même pas de moteur de calcul exact, absolument incompréhensible pour les scolaires face à la concurrence.
En fait, la
HP 39gII
fut hélas elle aussi un modèle mort-né, toute mise à jour cessant ici encore dès l'année suivante. La différence avec la
HP 50g
, était qu'ici la
HP 39gII
disposait d'un tout nouveau système d'exploitation, qui en 2013 était ainsi encore très inachevé et bourré de bugs.
Le problème était que
Hewlett Packard
s'était associé à une entreprise chinoise,
Sigmatel
, pour le processeur. Or
Sigmatel
a été racheté par
Freescale
, cette dernière étant plus intéressée par la propriété intellectuelle que par la poursuite du développement, ce qui provoqua le départ de l'ensemble des développeurs associés à
Hewlett Packard
sous quelques semaines. Voilà qui élimina par la même occasion toute chance d'un modèle frère
HP 40gII
.
Hewlett Packard
continue encore aujourd'hui à vendre cette machine inachevée et donc défectueuse, les acheteurs piégés apprécieront. :mj:

Voilà, un développement de calculatrices haché chez
Hewlett Packard
avec des utilisateurs de modèles récents censés être encore supportés plusieurs fois abandonnés sans mises à jour, un tel comportement n'inspire pas la confiance.

En 2013 sort la
HP Prime
, un modèle haut de gamme absolument génial remplaçant la
HP 50g
: formel, couleur et enfin tactile, même si on perdait hélas de nouveau les possibilités d'extension par cartes mémoire.
  • passage d'un processeur
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    75 MHz
    à un
    ARM9 ARMv5
    cadencé à
    400 MHz
    :bj:
  • l'écran passe de
    131×80
    pixels monochromes à du
    320×240
    pixels couleur
    (
    16 bits
    )
    et tactile :bj:
  • passage de la
    RAM
    de
    512 Kio
    à
    32 Mio
    :bj:
  • passage de la
    ROM Flash
    de
    2 Mio
    à
    256 Mio
    :bj:

La
HP Prime
reprenait et faisait cette fois-ci évoluer le nouveau système d'exploitation conçu pour la
HP 39gII
.
La liste des développeurs est consultable via l'aide en ligne de la calculatrice, on y retrouve par exemple
Cyrille de Brébisson
qui est donc resté contre vents et marées, et notons également la présence de
Tim Wessman
.
Au début tout se passe bien, la
HP Prime
reçoit des mises à jour régulières et utiles, et bénéficie même pour la rentrée 2018 d'une révision matérielle majeure, la , faisant d'elle de très loin la calculatrice graphique la plus puissante à ce jour.
  • passage du
    ARM9 ARMv5
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    400 MHz
    à un
    Cortex-A7 ARMv7
    cadencé à
    528 MHz
    :bj:
  • passage de la
    RAM
    de
    32 Mio
    à
    256 Mio
    :bj:
  • passage de la
    ROM Flash
    de
    256 Mio
    à
    512 Mio
    :bj:

Et puis, nous avons commencé à être de plus en plus inquiets.

Précisons parallèlement que depuis
novembre 2015
, la société
Hewlett Packard
a été scindée en deux entités distinctes :
  • HP Inc.
    qui reprend les branches
    HP Education
    et
    HP Calculatrices
  • Hewlett Packard Enterprise

Les mises à jour ambitieuses de la
HP Prime
cessent brutalement en 2018. Pendant des années nous n'avons plus que de très rares mises à jour de maintenance n'apportant rien d'utile
(corrigeant par exemple des détails concernant le mode examen, exigés par les évolutions de la réglementation dans tel ou tel pays)
.

Nos inquiétudes étaient hélas fondées même si nous n'avons eu l'explication qu'après coup. Suite à de lourdes réorganisations chez
HP
en 2019-2020, il ne restait plus que 2 développeurs pour la
HP Prime
,
Cyrille de Brébisson
et
Tim Wessman
, et en prime ils avaient été réaffectés à d'autres missions.

Parallèlement,
HP
décide de ne plus du tout s'occuper du marketing et de la distribution des calculatrices, et de sous-traiter la chose en externe auprès de
Moravia
, une entreprise tchèque qui avait déjà un contrat similaire pour les calculatrices
Sharp
(la totale : marketing + distribution + support + développement - un contrat tellement bien réalisé que les 3 derniers modèles
EL-9900G
de 2001,
EL-9900G SII
de 2011 et
EL-9950G
de 2013 sont identiques en capacités sans aucune évolution matérielle ou logicielle, le constructeur
Sharp
brillant par son absence en France avec des calculatrices ayant plusieurs décennies de retard sur la concurrence)
.
Moravia
semble à ce jour bien éloignée des préoccupations françaises
(suite à ce changement pour la 1ère fois depuis plus d'une décennie,
HP
n'était pas représenté aux journées
APMEP 2020
, événement annuel pourtant incontournable pour les constructeurs de calculatrices en France)
.

Voilà la tendance chez
Hewlett Packard
aujourd'hui, on extériorise les risques et coûts, on vend son nom de marque et c'est au sous-traitant qui en achète l'utilisation de se débrouiller pour réaliser des bénéfices ou pas.

Mais le développement des calculatrices quant à lui était toutefois encore réalisé chez
Hewlett Packard
, même si le constructeur semblait désormais vouloir clairement dépenser le moins possible là-dedans.

11694Au printemps 2021 sortait une mise à jour
HP Prime
dans le contexte d'une évolution de la réglementation des examens aux Pays-Bas, une mise à jour donc obligatoire. Une mise à jour absolument géniale, car
Cyrille de Brébisson
et
Tim Wessman
ont bondi sur l'occasion pour reprendre, finaliser et inclure tous les développements qu'ils avaient en cours.
La mise à jour rajoutait entre autres enfin l'application
Python
même si c'était avec plusieurs années de retard sur la concurrence.

Clairement la mise à jour la plus énorme de toute l'histoire de la
HP Prime
, c'était très beau, et peut-être trop beau. Plusieurs utilisateurs émettaient en effet des craintes sur les forums : s'agirait-il de la dernière mise à jour
HP Prime
et était-ce pour cela que
Cyrille
et
Tim
s'était dépêchés d'inclure un maximum de nouveautés comme jamais auparavant ?...

Et puis il y a quelques semaines est sortie une mise à jour
HP Prime
de façon totalement anormale, la
2.1.14596
, ce qui confortait hélas les craintes.

Nous ne voulions pas croire initialement que les changements étaient aussi graves, mais semble avoir de suite tapé dans le mille.

Cette mise à jour :
  • corrigeait un léger détail par rapport à l'utilisation du logarithme aux Pays-Bas
  • ne corrigeait rien des autres problèmes bien plus importants signalés à l'équipe de développement
  • n'a contrairement à l'habitude pas été publiée sur le site
    HP
    officiel mais sur un site tiers,
  • n'a contrairement à l'habitude pas été annoncée par les développeurs de chez
    HP
    (
    Cyrille
    et
    Tim
    )
    , mais par
    Klaas Kuperus
    de chez
  • à aucun moment les développeurs de chez
    HP
    ne sont intervenus sur le fil en question contrairement à leur habitude, même pas pour répondre aux questions ou demandes d'aide
De plus en plus clairement, il y avait anguille sous roche...

Et toutes ces craintes étaient fondées. Le pot aux roses a depuis été découvert par , les applications
HP
pour
Android
viennent d'être transférées à un développeur tiers,
Royal
. Cela inclut les applications :

A priori cela ne concernait certes apparemment que les applications
Android
, mais à notre connaissance la base de code est commune entre les applications
Android
, applications
iOS
, logiciels
PC Windows
, logiciels
Mac
et calculatrices. Il nous semblait clair qu'il y avait un changement bien plus grave à l'oeuvre.

C'était à notre connaissance encore censé être confidentiel puisque s'agissant d'échanges professionnels privés, mais c'est déjà officieusement annoncé sur
HP Museum
par , super modérateur, et plusieurs visiteurs aux journées
APMEP
à Bourges
étaient également au courant : c'est la fin du développement des calculatrices chez
HP
. :'(
Dave Hicks wrote:HP is partnering with Royal in the US and Moravia in Europe to develop, sell and support calculators. This is being done under HP management and the Calculators will still be "HP Calculators" (Though "Hewlett Packard" labeling will be phased out since HP Inc. and Hewlett Packard have been different companies for a while.)

I am told to expect continued development of the Prime as well as the likely (re)introduction of scientific calculators.


Le développement, que ce soit pour les mises à jour ou révisions matérielles des calculatrices
HP
actuelles ainsi que les éventuelles futures calculatrices
HP
, part en sous-traitance chez
Moravia
et
Royal
.

La distribution, le marketing et le support sont pour leur part gérés séparément :
Sites en cours de finalisation à ce jour, mais affichant déjà clairement
"HP Official Licensee"
.

Les quelques ressources concernant les calculatrices sur le site officiel de
HP
sont en cours de transfert, et les visiteurs tentant d'y accéder
(informations produits, support, ...)
seront très bientôt redirigés vers les sites dédiés gérés par
Moravia
ou
Royal
.

est une entreprise américaine fondée en 1904, construisant initialement des machines à écrire et calculatrices mécaniques. Elle a certes engagé son virage technologique depuis et produit aujourd'hui des calculatrices électroniques, mais ne semble à ce jour pas avoir encore atteint le niveau de
Lexibook
comme on peut constater ci-contre.

Bref,
HP
n'avait visiblement depuis quelques années plus aucune envie d'investir dans le développement de ses calculatrices comme en témoigne la rareté des mises à jour ces dernières années, la plupart sans nouveauté intéressante.
HP
semble avoir vendu à
Royal
et
Moravia
le droit d'apposer son nom de marque sur leurs futurs produits, et le code de la
HP Prime
et des autres calculatrices
HP
semble avoir été transféré à
Royal
et
Moravia
.

La
HP Prime
et les autres calculatrices
HP
seraient donc aujourd'hui à la croisée des chemins :
  • soit cette transaction va les sauver, permettant enfin la reprise du développement et l'arrivée de nouvelles mises à jour et même nouveaux modèles innovants et ambitieux
  • soit les prochaines mises à jour et modèles estampillés
    HP
    seront rares ou sans grand intérêt

Nous ignorons la réponse mais nous sommes très dubitatifs devant le choix de ces entreprises lorsque nous voyons :
  • comment
    Moravia
    a été capable de couler complètement les calculatrices graphiques
    Sharp
    ...
  • les calculatrices développées par
    Royal
    , même pas au niveau de
    Lexibook
    ...
Nous ne sommes pas optimistes même si, dans l'intérêt des utilisateurs et des fans, nous souhaitons grandement nous tromper.

Nous avons très peur que ces entreprises :
  • ne disposent pas suffisamment des capacités de prise de recul et d'abstraction que nécessite la formidable intégration de la
    HP Prime
    , et ne fassent que peu ou pas évoluer le haut de gamme, comme on a vu avec
    Sharp
  • se concentrent comme évoqué par
    Dave Hicks
    sur des modèles inférieurs comme des calculatrices scientifiques, où en dehors des grands constructeurs historiques on nous sert de nos jours bien trop souvent des contrefaçons de vieilles
    Casio
    , strictement sans aucun travail d'innovation
Bref, peur de perdre l'innovation au passage, ce qui faisait la griffe et la qualité formidable des calculatrices
HP
, qui auraient pu être encore plus extraordinaires si
HP
n'avait pas passé ces 30 dernières années à mettre des bâtons dans les roues de ses propres développeurs.

Adieu
HP Calculatrices
, merci à tous les développeurs actuels ou anciens de chez
HP
et
ACO
pour toutes vos formidables réalisations, nous ne vous oublierons jamais. Si seulement vos encadrants avaient su être un peu plus visionnaires et regarder au-delà du bout de leur nez, les calculatrices graphiques
HP
feraient aujourd'hui jeu égal avec les
Casio
,
NumWorks
et
Texas Instruments
sur les tables des lycéens et lycéennes... :'(

Source
:
https://www.hpmuseum.org/forum/thread-17593.html

-
Search
-
Social TI-Planet
-
Featured topics
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
Aidez la communauté à documenter les révisions matérielles en listant vos calculatrices graphiques !
1234
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
659 utilisateurs:
>612 invités
>41 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)