π
<-
Chat plein-écran
[^]

News 2020

News 2019
May (1)

News 2018
August (1)
July (1)

News 2017

News 2016

News 2015
August (1)
June (1)
May (1)

News 2014
April (1)

News 2013
August (2)
June (1)
May (1)
April (1)
March (1)

News 2012
June (2)
May (4)

News 2011
August (3)
July (2)
June (1)
April (1)

News 2010

TI-Collège Plus EVT : découverte processeur + diagnostic

New postby critor » 15 Jan 2020, 17:45

Pour la rentrée 1999 chez les calculatrices scientifiques
Texas Instruments
sortait la gamme des
TI-II
, ainsi nommée parce que son écran apportait 2 lignes permettant de visualiser simultanément calcul et résultat, une technologie déjà présente chez
Casio
avec la gamme
W SVPAM
de la rentrée 1998. Chez
Texas Instruments
, cela passe par l'utilisation d'un nouvel écran hybride avec :
  • 1 ligne de 11 cellules matricielles à 5×7 pixels
  • 1 ligne de 10 cellules numériques à 7 segments
Nous avions donc dans cette famille :


De son côté,
Casio
fait un bon technologique avec sa gamme
ES Natural Display
pour la rentrée 2004, avec un écran pleinement matriciel permettant désormais la saisie et l'affichage en écriture naturelle et des résultats exacts. Cela n'arrivera toutefois en France qu'en 2007 avec la
fx-92 Collège 2D
.
Texas Instruments
se devait donc de réagir, et la réponse sera la nouvelle gamme des
TI-MultiView
pour la rentrée 2007 avec un écran pleinement matriciel d'également 96×31 pixels :
La
TI-Collège Plus
française faisait ainsi partie de la famille des
TI-MultiView
, même si cette dénomination anglaise n'est pas mise en avant sur son boîtier contrairement à ses soeurs.

Remarquons que contrairement à la gamme précédente il y a ici une scission du
design
, avec les
TI-Collège Plus
et
TI-34 MultiView
qui font bande à part :

12084Aujourd'hui, nous avons le grand plaisir et l'immense honneur de pouvoir t'emmener dans les coulisses de la création de la gamme
TI-MultiView
, avec le prototype
TI-Collège Plus
ci-contre, prêté par le musée
DataMath
.

La calculatrice
TI-Collège Plus
qui a accompagné des générations de collégiens est bien mystérieuse. Sa puce principale est noyée sous une goutte d'epoxy solidifié et ne présente donc aucune indication lisible. Les rares informations techniques sur son fonctionnement interne ont été obtenues via l'étude de l'émulateur officiel
TI-SmartView Collège Plus
. Selon plusieurs chaînes internes qui ont pu en être extraites sa puce principale utiliserait un cœur
T4x
, plus précisément un
T49
selon le code spécifique à l'émulation. Il s'agit d'un processeur 4-bits de chez
Toshiba
.

Ce prototype est donc aujourd'hui pour nous l'occasion de faire des avancées historiques dans l'étude jusqu'ici peu féconde de ce modèle ! :D

Les différents niveaux de prototypage et donc finition utilisés chez
Texas Instruments
lors de la conception d'un nouveau produit peuvent être répartis ainsi :
  1. PROTO
  2. EVT
    (
    E
    ngineering
    V
    alidation
    T
    ests)
  3. DVT
    (
    D
    esign
    V
    alidation
    T
    ests)
  4. PVT
    (
    P
    roduction
    V
    alidation
    T
    ests)
  5. MP
    (
    M
    ass
    P
    roduction)

Nos premiers tests de prise en main qui arrivent de suite nous indiquent clairement que nous avons ici affaire à un prototype extrêmement jeune, son
firmware
étant très inachevé, sans doute au mieux un prototype de niveau
EVT
. Une pièce donc historique exceptionnelle, possiblement unique au monde ! :bj:





  1. Premier coup d'oeil et saisie clavier
  2. Saisie naturelle et calculs
  3. Ecran d'auto-diagnostic et processeur
  4. Matériel
  5. Note de TI, processeur et auto-diagnostic des MultiView de production





1) Premier coup d'oeil et clavier

Go to top

12085Tu peux de suite remarquer que ce prototype
TI-Collège Plus
utilise un
design
différent de celui du modèle final, et qu'une inscription anglophone
MultiView Display
désignant sont appartenance à la gamme était encore présente sous l'écran.

Niveau clavier, on remarque plusieurs différences de sérigraphie ou de disposition des touches.
L'inverse pouvant être obtenu via
×10^n
est ici libellé
$mathjax$x^{-1}$mathjax$
comme sur l'ancienne gamme
TI-II
et pas encore
$mathjax$\frac{1}{x}$mathjax$
.
Les touches de mise en mémoire, division, puissance et statistiques sont notées
sto>
,
:
,
x^y
et
stat/calc
, et pas encore
sto►
,
÷
,
x^n
et
stats
.
Pas d'indication des combinaisons
2nde
+
et
2nde
-
permettant de régler le contraste de l'écran sur le modèle final, et effectivement elles ne marchent pas.
Inversement, la conversion en pourcentage via
2nde
%
n'est ici pas indiquée alors que fonctionnelle.
Notons enfin l'inversion des touches puisance
x^y
et
xyzt/abc
par rapport au modèle final.

120951209312077Le jeu de caractères de la calculatrice n'est déjà pas final. Petit clin d'oeil de l'équipe de développement
Texas Instruments
, à la place du symbole diviser, on obtient un caractère-émoticône souriant
.

La division euclidienne via
2nde
:
ne saisit pas le symbole
mais un simple espace, bien que cela n'empêche pas son bon fonctionnement.

La racine n-ième ici via
2nde
xyzt/abc
et non
2nde
, n'intercale pas un caractère
mais un
☺^
soit le caractère puissance précédé de l'émoticône souriant.

1209512094Autre différence de saisie, les combinaisons trigonométriques inverses
2nde
sin
,
2nde
cos
et
2nde
tan
ne saisissent pas encore
arcsin(
,
arccos(
et
arctan(
comme indiqué, mais
sin-1(
,
cos-1(
et
tan-1(
.

12079La gestion du clavier n'est pas davantage finalisée. Même si la calculatrice fonctionne clairement en français, les touches qui appellent des menus ou interfaces sur le modèle final sont ici ignorées :
mode
,
stat/calc
,
f(x)
,
op
et
maths
. Leurs combinaisons avec la touche
2nde
censées produire le même genre de chose sont également inactives. C'est également le cas de
2nde
π
.
La touche de basculement entre affichage exact et décimal
aff
qui sera changée en
◄►
sur les
TI-Collège Plus
récentes ne marche pas davantage; la calculatrice ne fonctionne qu'en affichage décimal.
Sont également sans effet les touches
x^y
et
sto>
.
1206912070C'est
xyzt/abc
qui permet pour sa part de saisir le caractère puissance
^
de la touche
x^y
, ce qui est compréhensible lorsque l'on regarde la disposition clavier de la gamme des
TI-II
précédente.
Petite anomalie également, le caractère carré
²
de la touche
est quant à lui saisi sous le curseur, sans déplacement de ce dernier.
Concernant les autres combinaisons avec la touche
2nde
, c'est encore moins abouti.
Pas d'insertion avec
2nde
suppr
alors qu'indiqué, et
2nde
)
est également ignoré.
Les combinaisons
2nde
►simp
et
2nde
(
ne donnent que la fonction principale de la touche, comme si l'on n'avait pas tapé
2nde
.





2) Saisie naturelle et calculs

Go to top

12078120731207512068

Les formes de saisie en affichage naturel sont ici limitées aux quotients et racines carrées. Tout emplacement vide y est d'ailleurs bizarrement indiqué par le caractère-émoticône
déjà présenté plus haut.

Comme vu plus haut la saisie naturelle des puissances n'est pas gérée, donnant le simple caractère
²
dans le cas du carré ou sinon
^
, et celle des racines n-ièmes ne l'est pas davantage donnant comme saisie
☺^
.

1207112072Les
glitchs
graphiques ne sont pas rares dans le cas où l'on imbrique plusieurs formes naturelles.

1207412062Il est de plus très facile de bloquer la calculatrice avec ce genre de chose, l'on obtient alors un écran vide avec le drapeau occupé activé, et aucune touche ne permet de débloquer la calculatrice, pas même le bouton de réinitialisation
reset
au dos. Pas d'autre choix alors que d'ouvrir la machine pour interrompre l'alimentation en retirant la pile.

Précisons que toutes ces dernières opérations ne sont pas gérées, leur validation lorsque possible ne donnant qu'une erreur de syntaxe.

Décidément, il s'agissait vraiment clairement d'un prototype de démo destiné au seul usage interne des ingénieurs et commerciaux de chez
Texas Instruments
.

Bien que les divisions soient fonctionnelles si saisies en ligne, il semble y avoir un bug concernant les puissances d'exposant négatif lorsque saisies via la touche
x^y
et donc le caractère
^
. Leur résultat ne semble étrangement juste que lorsque l'exposant est un multiple de 5 :
1206712066120651206312064


12076Toutefois les fonctions trigonométriques sont bien fonctionnelles. Et même si nous sommes donc coincés en mode degrés, c'est suffisant pour effecter le test
Forensics
des calculatrices
. Ici l'écran nous indique
$mathjax$arcsin\left(arccos\left(arctan\left(tan\left(cos\left(sin\left(9\right)\right)\right)\right)\right)\right)=9,000001077272$mathjax$
. Selon la table des résultats, on reste donc exactement sur le même cœur de calcul que la gamme des
TI-II
.





3) Ecran d'auto-diagnostic et processeur

Go to top

12086Grosse découverte ici qui va nous permettre d'aller plus loin, ce prototype dispose d'un écran d'auto-diagnostic jamais trouvé sur les modèles de production ! :bj:
Calculatrice allumée, il suffit tout simplement de retaper
on
pour y accéder.

Ce dernier nous accueille avec une invite
T998 8/06
. On peut donc dater le
firmware
tournant sur ce prototype vers
Août 2006
, soit 1 an avant la date initialement prévue pour la sortie et 2 ans avant sa disponibilité effective.

La mention
T998
quant à elle pourrait être une indication plus précise sur la puce
Toshiba
contenant le cœur que l'on t'a mentionné. Toutefois ce serait bien court pour une référence de puce; elle est très certainement abrégée et une recherche en ligne ne retourne effectivement rien de pertinent.

L'image
ROM
de
128 Kio
qui a pu être extraite de l'émulateur
TI-SmartView Collège Plus
ne présente en tous cas aucune chaîne
T998
, et aucune chaîne ressemblant à une date remontant à 2006-2008. Soit l'invite y utilise un format totalement différent, soit l'écran d'auto-diagnostic en a été totalement retiré, ce qui serait quand même fort surprenant.

120811208212080Depuis cet écran d'accueil, la touche
1
permet d'alterner manuellement entre 3 motifs d'affichage. Cela permet de vérifier le bon fonctionnement des 96×31 pixels de l'écran, ainsi que de ses 17 dapeaux supérieurs :
  • L1
  • 2NDE
  • HYP
  • FIX
  • K
  • L2
  • SCI
  • ENG
  • HEX
  • OCT
  • L3
  • DEG
  • RAD
Précisons que l'écran est commun à l'ensemble des modèles de la gamme
TI-MultiView
, et que plusieurs de ces drapeaux ne sont clairement jamais utilisés sur
TI-Collège Plus
, toutes les fonctionnalités n'étant pas présentes.

1209712096La touche
:
permet quant à elle d'alterner automatiquement entre deux autres motifs.

12083La touche
×
pour sa part lance un test clavier, t'indiquant la code de chaque touche pressée et incrémentant un compteur total. C'est l'occasion pour nous d'en profiter pour te documenter ces codes de touches, en hexadécimal :
2nde

0F
mode

27
suppr

2F

36

37
n/d

0E
stat/calc

17
f(x)

1F

34

35
►simp

0D
×10^n

16
op

1E
maths

26
annul

2E
π

0C
sin

15
cos

1D
tan

25
:

2D
xyzt/abc

0B
%

14
(

1C
)

24
×

2C

0A
7

13
8

1B
9

23
-

2B
x^y

09
4

12
5

1A
6

22
+

2A
sto>

08
1

11
2

19
3

21
aff

29
on

07 ?
0

10
,

18
(-)

20
entrer

28






4) Matériel

Go to top

1205812060Procédons maintenant à l'ouverture. On y trouve 2 cartes électroniques reliées par une nappe :
  • la carte mère
  • la carte clavier
Comme sur les premières
TI-Collège Plus
de production, la pile bouton d'alimentation
CR2032
est solidaire de la face arrière et reliée à la carte mère par 2 fils fragiles qu'il faudra éviter de solliciter mécaniquement trop souvent. Ce sera ramplacé plus tard par un logement solidaire de la carte clavier, supprimant ainsi les fils que l'on risque d'arracher à chaque ouverture selon comment on force sur le boîtier. Nous ignorons la date exacte de ce changement, mais c'était déjà le cas sur les
TI-Collège Plus
bénéficiant du rafraîchissement de
design
pour la rentrée 2011.
12059Chose à laquelle nous n'avons pas droit sur les modèles de production, la carte mère porte ici une référence,
PPD-34III/COLLEGE MB-00
.
Cela confirme un développement conjoint avec la
TI-34 MultiView
déjà évoqué en introduction, la carte mère étant ici commune suite à l'utilisation du même format de boîtier, mais l'image
ROM
gravée dans la puce centrale sans doute différente.
Nous apprenons par la même occasion que la
TI-34 MultiView
était initialement désignée en interne en tant que
TI-34 III
, successeur logique de la
TI-34 II
, et c'est sans doute toute la gamme
TI-MultiView
qui s'appelait initialement
TI-III
.

Hélas la puce principale reste masquée par sa goutte d'epoxy de protection, et nous n'en apprendrons donc pas davantage de cette façon.





5) Note de TI, processeur et auto-diagnostic des MultiView de production

Go to top

12061Mais ne désespère pas, tout n'est pas perdu. En effet un ingénieur
Texas Instruments
a bien gentiment laissé une note au dos du prototype :
TI wrote:Model: College Plus EVT
CPU: JT6F54-998S B-CHP
LCD Vendor: CCTC
LCD background: Gray green

On confirme en passant qu'il s'agit bien d'un prototype de niveau
EVT
comme on le pressentait plus haut.

Mais surtout, nous découvrons donc enfin après toutes ces années la référence exacte de la mystérieuse puce principale utilisant le cœur
Toshiba T4x/T49
, une
JT6F54-998S
justement de chez
Toshiba
, ce qui donne enfin tout son sens à l'abréviation
T998
utilisée à l'écran de diagnostic ! :bj:
Par contre, pas de trace d'un
datasheet
public pouvant nous en apprendre davantage suite à de premières recherches.

Munis de cette référence, après toutes ces années nous faisons une énorme découverte dans l'image ROM extraite de l'émulateur
TI-SmartView Collège Plus
. L'écran de diagnostic est bien toujours présent, mais utilise une chaîne d'accueil au format très différent :
JT6F54+202 09)07
.
Le contenu
ROM
des modèles de production aurait donc été finalisé en
Septembre 2007
.

Profitons-en pour explorer de façon similaire les autres émulateurs
TI-SmartView MultiView
:
  • l'écran de diagnostic des
    TI-30XB/XS MultiView
    doit afficher un
    JT6F54+003 11)07
    , signalant donc une
    ROM
    finalisée en
    Novembre 2007
    .
  • l'écran de diagnostic des
    TI-34 MultiView
    doit afficher un
    JT6F54+102 11)07
    , signalant une
    ROM
    également finalisée en
    Novembre 2007
    .
  • les
    TI-30X Pro MultiView
    et
    TI-36X
    sont supposées partager la même
    ROM
    et afficher dans leur première version
    (
    TI-SmartView 1.00
    )
    un
    JT5CW8+001 04)10
    , signalant une
    ROM
    achevée en
    Avril 2010
    mais également un changement de puce pour une
    JT5CW8
    , toujours de chez
    Toshiba
    et sans
    datasheet
    public.
  • dans leur deuxième version
    (
    TI-SmartView 1.01
    )
    on passe à un
    JT5CW8+002 11)10
    , indiquant donc que les correctifs qui ont dû être apportés ont été finalisés en
    Novembre 2010
    .

Il reste encore un grand mystère, quelle est donc la combinaison secrète de touches que des générations de collégiens n'ont jamais trouvée, permettant d'accéder à l'écran de diagnostic sur les
TI-Collège Plus
et autres
TI-MultiView
de production ?
A bientôt... ;)


Crédits images
:
http://www.datamath.org/

(Un)Boxing week 2019 day #6: TI-Collège Plus EVT prototype

New postby critor » 30 Dec 2019, 10:25

12025La
Boxing week
est une période débutant le 26 décembre. Le terme, inventé et popularisé dans les années 2000 en
Grande Bretagne
et dans les pays du
Commonwealth
, désigne une période de promotions où les différents distributeurs écoulent leur stock d'invendus de
Noël
, à l'origine à des prix intéressants.
Dans notre
(Un)Boxing week 2019
sur
TI-Planet
, nous te proposons donc, cette semaine uniquement, de te déballer ou tester tous nos cadeaux inédits à raison de 1 par jour, un petit avant-goût des recherches, tests et expériences à venir sur le site pour l'année 2020 ! ;)

En 2020 nous allons donc te gâter, car voici ci-contre une pièce exceptionnelle jusqu'alors inconnue et potentiellement unique au monde, un prototype
EVT
de la
TI-Collège Plus
de la rentrée 2007, un prêt du musée
Datamath
.

Outre le
design
et les couleurs différentes du boîtier tu peux déjà remarquer la mention sous l'écran confirmant l'appartenance à la gamme technologique des
TI-MultiView
, retirée sur les modèles de production.

Et nous avons commencé à regarder, le
firmware
y est fort intéressant,
si si, photo réalisée sans trucage !
:o
Plus de 12 ans après à très bientôt pour la révélation ultime des secrets de la
TI-Collège Plus
! :bj:

(Un)Boxing week 2019 - day #5 : TI-30X Plus MathPrint

New postby critor » 30 Dec 2019, 00:01

1106811069La
Boxing week
est une période débutant le 26 décembre. Le terme, inventé et popularisé dans les années 2000 en
Grande Bretagne
et dans les pays du
Commonwealth
, désigne une période de promotions où les différents distributeurs écoulent leur stock d'invendus de
Noël
, à l'origine à des prix intéressants.

Dans notre
(Un)Boxing week 2019
sur
TI-Planet
, nous te proposons donc, cette semaine uniquement, de te déballer ou tester tous nos cadeaux inédits à raison de 1 par jour, un petit avant-goût des recherches, tests et expériences à venir sur le site pour l'année 2020 ! ;)

Voici ci-contre notre
TI-30X Plus MathPrint
.

On te la fait découvrir très bientôt, avec ce qui la distingue de la . ;)

(Un)Boxing week 2019 - day #4 : TI-30X Pro MathPrint

New postby critor » 29 Dec 2019, 10:37

La
Boxing week
est une période de 6 jours débutant le 26 décembre. Le terme, inventé et popularisé dans les années 2000 en
Grande Bretagne
et dans les pays du
Commonwealth
, désigne une période de promotions où les différents distributeurs écoulent leur stock d'invendus de
Noël
, à l'origine à des prix intéressants.

Dans notre
(Un)Boxing week 2019
sur
TI-Planet
, nous te proposons donc, cette semaine uniquement, de te déballer ou tester tous nos cadeaux inédits à raison de 1 par jour, un petit avant-goût des recherches, tests et expériences à venir sur le site pour l'année 2020 ! ;)

Pour la rentrée 2014,
Casio
a lancé sa nouvelle gamme de calculatrices scientifiques
EX - Classwiz
. Cela a donné en France la
fx-92 Spéciale Collège
pour la rentrée 2015, puis la
fx-92+ Spéciale Collège
pour la rentrée 2017. Des produits disruptifs et même révolutionnaires :
  • écran matriciel 192×63 pixels supérieur à celui de nombre de calculatrices graphiques monochromes ! :bj:
  • application feuilles de calcul / tableur
  • application de programmation par blocs en langage de tracé
    (à la
    Scratch
    /
    Logo
    )
  • sauvegarde/exportation des données par
    QR Code
Des produits qui ont complètement bouleversé la vision des calculatrices scientifiques au collège, les faisant passer du rang de sous-calculatrices à celui d'outils pédagiques dédiés avec leurs propres avantages exclusifs. Des modèles désormais plébiscités par les collégiens avec pas moins de 77,2% de parts de marché valeur ! :bj:

1106311062En face chez
Texas Intruments
nous avons pour la France la
TI-Collège Plus
qui date de la rentrée 2007, excepté pour l'ajout d'une cellule solaire à la rentrée 2013, et appartient à la gamme internationale des calculatrices scientifiques
TI-MultiView
.

Pas de nouveau modèle pour la France à ce jour aussi tu l'ignores peut-être, mais
Texas Instruments
a commencé à réagir à la déferlante
Casio
en lançant pour la rentrée 2018 une nouvelle gamme technologique de calculatrices scientifiques, les
TI-MathPrint
.

Voici ci-contre notre
TI-30X Pro MathPrint
issue de cette gamme, un modèle commercialisé en Europe non francophone
(y compris Belgique et Suisse)
ainsi qu'en Asie.

A-t-elle ce qu'il faudrait à une éventuelle nouvelle
TI-Collège MathPrint
ou
TI-Collège Premium
pour renverser les parts de marché et reconquérir le collège français ?
Nous verrons cela très bientôt dans notre test. ;)

Test TI-503 + filtre polarisant LCD

New postby critor » 21 Dec 2019, 14:43

11896Dans un article précédent, nous testions pour toi la calculatrice financière sortie en 2001, succédant elle-même à la de 1993. Le suffixe
SV
pour
SuperView
apparaît chez
Texas Instruments
à partir de 1997, et désigne des modèles à l'écran amélioré
(plus de chiffres, chiffres plus grands)
. D'autres familles de modèles ont bénéficié de cette même amélioration technologique comme les lancées en 1990, avec leur propre version dès 1999.

Aujourd'hui nous allons te tester la
TI-503
originale retrouvée au fond d'un tiroir où elle devait traîner ici depuis je ne sais combien de dizaines d'années. Sortie pour la rentrée 1990 il ne s'agit pas d'une calculatrice scientifique. C'est-à-dire qu'elle ne respecte pas les priorités opératoires, effectuant les opérations bêtement de gauche à droite dans l'ordre de saisie et répondant donc que 1+2×3=9 au lieu de 7.

A sa naissance je rentrais pour ma part en Cinquième en changeant de collège et heureusement non, ce n'est pas la calculatrice que j'utilisais. J'arrivais pour ma part de la Sixième avec une superbe , et le nouvel enseignant de Mathématiques était certes excellent mais conseillait une
Casio fx-82C
ou
Casio fx-82D Fraction
, certes supérieure en fonctionnalités mais que j'avais absolument détestée à l'époque à cause de son
design
avec toutes ces nombreuses petites touches alignées illustrées de sigles incompréhensibles sans aller lire un manuel ô combien inintéressant et lui-même repoussant sur son format minuscule alignant des combinaisons de touches sans rien expliquer. Cela aurait pu être écrit en japonais que je n'aurais pas vu la différence. Les
Casio
ont bien changé depuis. ;)
Si bien que j'avais demandé une pour la Quatrième. Suite à cette désagréable expérience, je tournais ainsi durablement le dos aux calculatrices
Casio
pour n'y revenir qu'en 2009. Mais je m'égare, non ?... ;)

Bref,
Texas Instruments
c'est de la qualité comme tu peux voir, cette
TI-503
est toujours parfaitement fonctionnelle près de
vingt ans après
! :bj:

On note un affichage à cristaux liquides
(
LCD
)
utilisant 8 cellules numériques à 7 segments chacune. Par de décimales cachées ici, la calculatrice travaille sur 8 chiffres significatifs.

Malgré la simplicité de ce modèle, remarquons la présence de la touche racine carrée. :)

11897Pas de timbre à date au dos dans le cadre pourtant prévu à cet effet, mais il ne s'agit probablement pas d'un prototype pour autant. Si l'on regarde dans le musée
Datamath
, on note que le timbre à date est en fait imprimé sur une étiquette alors apposée dans le cadre, étiquette qui a probablement fini par s'en détacher ici.


1190311898Le matériel est a priori peu intéressant. Aucune électronique n'est visiblement sur la carte si ce n'est l'unique puce noyée sous une goutte d'epoxy solidifiée.

Mais en manipulant, 2 éléments tombent de l'écran
LCD
, un cadre blanc et un film plastique... ;)

11899Un écran
LCD
est effectivement composé de plusieurs couches. Et non il ne s'agit pas d'une simple couche de protection de l'écran. En effet, crois-le ou pas, ci-dessus la calculatrice était encore allumée. D'où le tour de magie ci-contre. ;)

Il s'agit en effet d'un filtre polarisant, sans lequel l'affichage de l'écran est totalement invisible ! :o

Ce filtre est toujours présent sur nos calculatrices scientifiques et graphiques récentes, mais à la différence directement intégré à l'écran.

Profitons donc de la formidable occasion que constitue pour nous ce filtre amovible pour jouer avec ! ;)


11900Quand tu te choisis une montre
Casio
LCD
, hésites-tu entre l'affichage usuel et l'affichage dit
négatif
? Peut-être crains-tu que l'affichage négatif consomme plus d'énergie ?...

Et bien non en réalité le filtre polarisant est directionnel. Autre tour de magie justement, il suffit de le tourner à 90° pour en inverser l'effet, et ce sans aucune conséquence sur l'autonomie ! :bj:

Si le filtre avait été de forme plus carrée et avait donc couvert tout l'écran une fois tourné, on aurait même pu envisager de le laisser ainsi pour un affichage fort original sur une calculatrice. ;)


1190211901Et donc pour terminer, qu'est-ce que ce cadre blanc ?

Et bien c'est simple, le filtre polarise également la bordure de l'écran, qui dans son orientation d'origine apparaît alors noire
(et inversement blanche sous l'orientation perpendiculaire)
. Le cadre est là pour masquer la bordure de l'écran et donc supprimer cet affichage parasite.



Crédits images
:
montres
Casio
Link to topic: Test TI-503 + filtre polarisant LCD (Comments: 0)

Test TI-5018 SV + extraction ASIC

New postby critor » 24 May 2019, 14:43

112701127111269La
TI-5018 SV
est une calculatrice de bureau
Texas Instruments
sortie en 2001. Ce n'est pas une calculatrice scientifique, c'est-à-dire qu'elle ne respecte pas les règles de priorités opératoires mais effectue
bêtement
les calculs dans l'ordre d'enchaînement. Il s'agit en effet non pas d'un modèle scolaire, mais d'un modèle ciblant les commerçants, avec notamment ses touches
%
pour calculer les TVA/remises/ristournes/rabais,
MU
pour marge et
GT
pour grand total.

Pas de manuel ici. Il est remplacé par un tableau explicatif trilingue découpable au dos de l'emballage. Contrairement aux calculatrices graphiques et scientifiques, la garantie ici n'est pas de 3 ans
(couvrant une scolarité au lycée)
mais de 2 ans.

1126711268La calculatrice bénéficie d'un
design
fait sobre et sérieux avec une façade gris métallisé, et son écran incliné améliore la lisibilité. Au verso pas de numéro de série mais un timbre à date,
L-0518L
. La calculatrice a donc été assemblée en
Mai 2018
dans l'usine de code
L
, c'est-à-dire
Kinpo Electronics
aux Philippines, même usine qui fabrique les
TI-83 Premium CE
et modules externes
TI-Python
. Notons de plus que la calculatrice utilise la révision matérielle
L
, soit 13ème version du matériel.

11266L'écran comporte 12 cellules à 7 segments, et gère donc des affichage numériques d'au plus 12 chiffres significatifs. Notons la taille imposante de ces cellules
(16mm de hauteur)
donnant un excellent confort de lecture. C'est d'ailleurs cette caractéristique qui a donné le suffixe du modèle,
SV
venant pour
S
uper
V
iew
, principale amélioration par rapport à l'ancien modèle
TI-5018
de 1993.

1126411265La calculatrice utilise une pile bouton
LR54
ainsi qu'une cellule solaire permettant d'en prolonger la longévité. Sa carte électronique
D86TE-12
ne présente pour seul composant intéressant que la puce
ASIC
dissimulé sous une goutte d'epoxy fondu et solidifié.

Nous ne disposons hélas pas des outils matériels permettant de découvrir ce qui ce cache sous cette protection d'epoxy.

Toutefois, nous avions déjà lié à plusieurs reprises des passionnés ayant osé aller plus loin, retirant la protection d'epoxy de l'
ASIC
et observant le circuit imprimé au microscope. Notamment avec :

Aujourd'hui ne fait pas exception, nous laissons la main au
youtubeur
Deus Ex Silicium
pour arracher à la
TI-5018SV
les derniers secrets qu'elle nous dissimule encore.
Bon visionnage. ;)


Pour ceux qui souhaitent y sauter directement, vous pouvez aller à :
  • 7min49 :
    début de l'extraction de la puce
    ASIC
  • 11min11 :
    début de l'observation de son circuit imprimé au microscope

Link to topic: Test TI-5018 SV + extraction ASIC (Comments: 2)

Emulateur SmartView TI-30X Plus/Pro MathPrint - rentrée 2018

New postby critor » 24 Aug 2018, 14:23

La
TI-Collège Plus
dont nous disposons en France est issue de la gamme internationale
MultiView
. Comme chez
Casio
, ce sont d'autres modèles de calculatrices scientifiques que
Texas Instruments
distribue dans les autres pays, notamment le haut de gamme
TI-36X Pro
et
TI-30X Pro MultiView
.

Ces deux modèles haut de gamme utilisent exactement le même
firmware
. Leur dénomination variant selon les pays est purement commerciale, selon que les modèles
TI-30
ou
TI-36
antérieurs y aient eu plus ou moins de succès.

Toutefois, nombre de pays européens disposent d'un autre modèle, la
TI-30X Plus MultiView
.
Il s'agit d'une version allégée en fonctionnalités des modèles précédents, pouvant ainsi être autorisée à davantage d'examens européens interdisant non seulement les calculatrices graphiques mais également certaines fonctionnalités. Sont ici retirées :
  • matrices
  • vecteurs
  • calcul de nombre dérivé
  • calcul d'intégrale
  • résolution numérique d'équations à 1 inconnue
  • racines de polynômes de degré 2 à 3
  • résolution de systèmes d'équations linéaires avec 2 à 3 inconnues
Toutes ces fonctionnalités correspondent à des fonctions secondaires de touches clavier donc simplement effacées sur ce modèle.

Il semble en pratique que dans un soucis d'économies la
TI-30X Plus MultiView
utilise tout ou partie du
firmware
des modèles
TI-30X Pro MultiView
et
TI-36X Pro
, avec le code des fonctionnalités retirées du clavier toujours présent.
En effet dans une lettre du 18 juillet 2017, le Ministère de l'Education, de la Jeunesse et des Sports du Baden Württemberg, avec la Bavière les deux Länder allemands ayant justement banni les calculatrices graphiques aux examens, avertissait l'ensemble du réseau scolaire qu'il était possible via une pocédure certes compliquée, d'accéder sur
TI-30X Plus MultiView
à certaines fonctionnalités
TI-30X Pro MultiView
interdites aux examens, notamment calcul matriciel et recherche des racines de polynômes.
Pas plus de détails sur la manipulation en question, puisque nous n'avons trouvé sur Internet que des messages en allemand demandant comment faire, mais à chaque fois sans réponse.

La lettre rapportait par la suite que
Texas Instruments
offrirait une solution pour la rentrée 2018.




Et nous y voilà, tout comme
Casio
qui avait commencé à remplacer sa gamme
ES Plus
par la gamme
EX/Classwiz
à la rentrée 2014, gamme dont sont issues les
fx-92 Spéciale Collège
et
fx-92+ Spéciale Collège
des rentrées 2015 et 2018,
Texas Instruments
commence cette rentrée 2018 à remplacer sa gamme
MultiView
par sa nouvelle gamme
MathPrint
.

Comme présenté dès février 2018 au salon
Didacta
à Hanover, les modèles successeurs pour les pays européens sont les
TI-30X Plus MathPrint
et
TI-30X Pro MathPrint
.

Ils témoignaient d'une évolution majeure de la technologie, avec un quadruplement de la définition d'écran, passant brutalement de 96x32 pixels à 192x64 pixels comme chez
Casio
! :bj:

Dans un article précédent, nous te présentions le test de la
TI-30X Plus MathPrint
par le musée
Datamath
, y apprenant notamment l'utilisation d'un firmware en version
1.0.1.21
.



Et bien il y a du nouvau aujourd'hui, car comme promis pour la rentrée 2018, l'émulateur officiel
TI-SmartView
est dès maintenant disponible dans une déclinaison unique incluant ces deux nouveaux modèles.
La
TI-30X Plus MathPrint
y dispose du même firmware
1.0.1.21
. Le firmware
TI-30X Pro MathPrint
sur lequel on peut basculer à tout moment semble quant à lui un peu plus ancien, en version
1.0.0.15
.

Nous y confirmons aisément la définition d'écran déjà annoncée.

Tu peux dès maintenant découvrir gratuitement pendant 90 jours la nouvelle gamme scientifique
TI-MathPrint
grâce à l'émulateur disponible ci-dessous. :bj:
Peut-être pourrais-tu en profiter pour soumettre à
Texas Instruments
tes propres idées ou doléances pour une future déclinaison française de cette gamme, avec le remplacement de la
TI-Collège Plus
par ce qui s'appellera peut-être
TI-Collège MathPrint
ou encore
TI-Collège Premium
?... ;)




Téléchargement
:
archives_voir.php?id=1675427
Source
:
https://education.ti.com/de/produkte/co ... iew-30x-mp

1er test TI-30X Plus MathPrint chez DataMath

New postby critor » 29 Jul 2018, 13:50

Là où nous avons la
TI-Collège Plus
, ce sont d'autres modèles scientifiques que
Texas Instruments
distribue dans d'autres pays.

Nous avons d'une part les
TI-30X Pro MultiView
et
TI-36X Pro
.
Ces deux modèles haut de gamme utilisent exactement le même
firmware
. La dénomination différente suivant les pays est purement commerciale, selon que les gammes
TI-30
ou
TI-36
y aient eu plus de succès.

D'autre part nous avons la
TI-30X Plus MultiView
.
Il s'agit d'une version allégée en fonctionnalités des modèles précédents. Pour être autorisée à certains examens européens dont la réglementation très restrictive disqualifie entre autres les calculatrices graphiques, ont été retirées :
  • matrices
  • vecteurs
  • calcul de nombre dérivé
  • calcul d'intégrale
  • résolution numérique d'équations à 1 inconnue
  • racines de polynômes de degré 2 à 3
  • résolution de systèmes d'équations linéaires avec 2 à 3 inconnues
Toutes ces fonctionnalités correspondent à des fonctions secondaires de touches clavier donc simplement effacées sur ce modèle.

Il semble en pratique que dans un soucis d'économies la
TI-30X Plus MultiView
utilise quasiment le même
firmware
que les modèles
TI-30X Pro MultiView
et
TI-36X Pro
. Le code des fonctionnalités supprimées est toujours présent, mais avec un drapeau y interdisant l'accès.
En effet dans une lettre du 18 juillet 2017, le Ministère de l'Education, de la Jeunesse et des Sports du Baden Württemberg, avec la Bavière les deux Länder ayant justement banni les calculatrices graphiques en Allemagne, avertissait l'ensemble du réseau scolaire qu'il était possible de réactiver les fonctionnalités interdites avec une combinaison de touches.
Pas plus de détails à ce sujet puisque nous n'avons trouvé sur Internet que des messages en allemand demandant comment faire, à chaque fois sans réponse.



Toutefois dès février 2018
Texas Instruments
présentait au salon
Didacta 2018
à Hanover leurs modèles successeurs pour la rentrée 2018 : les
TI-30X Plus MathPrint
et
TI-30X Pro MathPrint
.

Ils témoignaient d'une évolution majeure de la technologie, avec un quadruplement de la définition d'écran, passage de 96x32 pixels à 192x64 pixels ! :bj:
Révolution technologique que
Casio
avait toutefois déjà initiée avec sa gamme
ClassWiz
en 2014, et dont est issue la
fx-92 Spéciale Collège
de 2015.


Peut-être un avant-goût d'une prochaine
TI-Collège Premium
pour la France... ;)




Aujourd'hui, le musée
DataMath
te publie le premier test de la nouvelle
TI-30X Plus MathPrint
et va te permettre de découvrir nombre de ses secrets.

Nous ignorons si les failles permettant d'accéder aux fonctionnalités
TI-30X Pro
ont toutes été corrigées. Mais si tel est le cas, il resterait toujours la possibilité de remplacer la carte mère par celle d'une
TI-30X Pro MathPrint
.

Toutefois,
Texas Instruments
a inclus une nouveauté qui permettra désormais aux surveillants de détecter très facilement de telles fraudes. Tout appui sur le bouton
reset
déclenche désormais l'apparition d'un écran d'information donnant la version du firmware, ici
1.0.1.21
, et surtout précisant le mode de fonctionnement, ici
TI-30X Plus MP
. :bj:




Lien
:
http://datamath.org/Sci/Modern/TI-30X-PLUSMP.htm
Link to topic: 1er test TI-30X Plus MathPrint chez DataMath (Comments: 2)

-
Search
-
Featured topics
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
12
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
610 utilisateurs:
>557 invités
>48 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)