π
<-
Chat plein-écran
[^]

Lexibook Test Lexibook GC3000FR rentrée 2017

Nouveau messagede critor » Aujourd’hui, 00:03

84948493Comme tu as pu le voir ces derniers temps, depuis quelques semaines nous avons en notre possession la nouvelle
Lexibook GC3000FR
de la rentrée 2017. :)
Nous avons pris le temps de l'explorer pendant maintenant près de 2 mois, et pensons être enfin en mesure de publier un test honnête de cette machine. :)

Comme indiqué par la mention
EXAM MODE
présente en haut à gauche sous le nom de modèle, ce modèle dispose d'un
mode examen
, conformément à la nouvelle règlementation des examens 2018, dont le Baccalauréat et le BTS.
Cette réforme du mode examen vise à effacer ou verrouiller en début d'épreuve toutes les données rajoutées par le candidat dans la mémoire de sa calculatrice.



Sommaire
:

  1. Déballage et clavier
  2. Allumage, alimentation et écran
  3. Modes de fonctionnement et graphiques
  4. Mémoire et mode examen
  5. Performances
  6. Matériel
  7. Bilan



1) Déballage et clavier :
Go to top

8464L'avant de l'emballage nous présente la
Lexibook GC3000FR
comme un modèle disposant de 262 fonctions de calcul.
En cela, la calculatrice semble être une évolution de l'ancien modèle non conforme
GC2200
qui disposait lui aussi d'exactement 262 fonctions.

85008502Le dos de l'emballage nous décrit quant à lui pléthore de fonctionnalités, nous vantant entre autres le grand écran, et nous annonçant même une conception en Europe. :bj:

Niveau accessoires, nous trouvons :
  • les piles préinstallées dans la calculatrice avec une languette isolante à retirer
  • un manuel en français
  • un câble de communication mini-Jack 2.5, soit exactement le même connecteur que pour les calculatrices
    Casio
    ; chose qu'il n'y avait pas avec l'ancien modèle
    GC2200FR
    dépourvu de port de communication

85118510Nous en arrivons donc maintenant à la calculatrice. Ce qui surprend, c'est l'extrême légèreté de la machine, avec seulement :
  • 165g en CNU
    (Conditions Normales d'Utilisation : boîtier + alimentation)
  • 206g en CNT
    (Conditions Normales de Transport : boîtier + alimentation + couvercle)
Ce n'est pas la plus légère, la palme revenant à date à la
TI-83 Premium CE
, mais c'est quand même remarquable puisqu'il n'y a que quelques grammes de différence. :bj:

Niveaux dimensions par contre, rien de bien extraordinaire... c'est le format d'une brique épaisse qui encombrera dans le sac bien davantage qu'un smartphone, de façon comparable à une
TI-82 Advanced
ou
Casio Graph
:
  • 18,3 x 8,2 x 2 = 300,120cm³ en CNU
  • 18,4 x 8,9 x 2,2 = 360,272cm³ en CNT

85048505Un petit tour du boîtier nous permet de noter :
  • la présence d'une diode examen rouge sur la tranche supérieure dans un petit renfoncement, chose rappelant fortement le
    design
    d'une télécommande :p
  • la présence d'un port de communication mini-Jack 2.5 sur la tranche inférieure, nouveauté par rapport à l'ancien modèle
    GC2200

    c'est sans doute pour désactiver le mode examen, la méthode usuelle sur nombre de modèles étant la connexion à une autre machine puisque de toutes façons le candidat n'a droit qu'à une seule machine sur sa table, mais
    Lexibook
    en a-t-il profité pour permettre enfin l'échange de données entre ses machines ? ;)

8498Le clavier de 50 touches paraît très fouillis et donc extrêment complexe à utiliser. Chaque touche est accompagnée :
  • d'une inscription blanche indiquant sa fonction principale
  • d'une inscription supérieure marron indiquant sa fonction secondaire accessible avec le modificateur
    SHIFT
  • d'une inscription supérieure verte indiquant sa fonction secondaire accessible avec le modificateur
    ALPHA
Certes, c'est le cas sur d'autres modèles non munis d'un clavier alphabétique dédié, mais ici c'est le cas pour quasiment chaque touche, avec des fonctions qui apparaissent souvent bien spécifiques...
Pire, certaines touches indiquent plusieurs fonctions secondaires accessibles avec
SHIFT
... donc ça change selon le contexte ?
Certaines touches sont même accompagnées d'une inscription supérieure blanche, alors qu'il n'y a visuellement pas de modificateur associé à cette couleur. :o
Sans compter que le modificateur
ALPHA
ne semble pas être dédié à la saisie de textes, les seuls caractères alphabétiques indiqués étant au nombre de 9 : ABCDEFXYM. Les inscriptions vertes de toutes les autres touches concernent des fonctions mathématiques, ce qui casse complètement la logique du clavier.
Nous avons à priori très peur, à croire que la moindre petite manipulation qui aurait dû être intuitive, va nécessiter ici de mémoriser un raccourci clavier spécifique. :#roll#:



2) Allumage, alimentation et écran :
Go to top

L'allumage nous fait reculer d'horreur... L'écran avec une zone affichable de 5,8x3,3=6,67cm² faisait en fait illusion. Il présente nombre de défauts :
  • utilisation de cristaux liquides bleus et qui donc se voient mal car peu contrastés
    (comparable à une
    Casio Graph 25+E
    et donc pire que tous les autres modèles)
    :mj:
  • il ne semble y avoir de plus aucun raccourci clavier pour régler le contraste
  • contrairement à tous les autres modèles, l'écran n'est pas matriciel mais hybride avec :
    • une zone matricielle dédiée aux graphiques de 47x32 pixels en bas à gauche
    • une zone matricielle dédiée aux calculs/résultats de 87x8 pixels en bas
      (et recouvrant partiellement la précédente)
    • 2 afficheurs numériques à 7 segments apparemment dédiés aux exposants
    • 19 indicateurs de formes prédécoupées
De loin le pire écran tous modèles conformes 2018 confondus, et ce serait toujours le cas même si on arrivait à rajouter une diode examen sur une
TI-80
(64x48 pixels)
! :mj:
L'écran n'est certes pas une fonctionnalité mathématique, mais il est quand même directement lié au confort d'utilisation.

851785168501Niveau alimentation, la calculatrice comporte :
  • 2 piles AAA mises en série
    (2x1,5=3 Volts)
  • une pile bouton CR2032 également de 3 Volts, estampillée
    backup battery
    et donc destinée à préserver le contenu de la mémoire en cas de coupure d'alimentation

Mais en fait non, le constructeur n'a pas investi dans le développement d'un véritable circuit d'alimentation parallèle dédié à la préservation du contenu de la mémoire vive en cas de retrait ou faiblesse des piles AAA.
En réalité, lorsque l'on déverrouille le couvercle des piles à l'aide de l'interrupteur, cela connecte la pile bouton en parallèle des deux piles AAA.
Ben oui, si l'on retire les piles AAA, la calculatrice peut toujours être allumée tant que l'on ne retire pas la soi-disant pile de sauvegarde, et inversement.

Cela permet divers applications :
  • si pendant un DS ou examen tu te rends compte à un moment que tes piles sont trop faibles, il te suffira juste de déverrouiller le couvercle des piles pour basculer sur l'alimentation 3 Volts de la pile de sauvegarde ! :bj:
  • par contre, si tu retires une pile AAA, tu peux alors te servir de l'interrupteur pour dissimuler une préactivation du mode examen et donc frauder :mj:



3) Modes de fonctionnement et graphiques:
Go to top

Sur ce modèle, on ne parlera pas d'applications mais de modes de fonctionnement, entre lesquels on peut basculer avec la touche
MODE
:
  1. COMP
    : Le mode de calcul standard.
    Contrairement à tous les autres modèles conformes 2018, il y a ici incapacité d'afficher simultanément un calcul et son résultat.
    L'historique des calculs est bien remontable, mais 1 seule ligne sera affichée à la fois, et uniquement le calcul, pas son résultat.
    Des possibilités extrêmement décevantes, il y a quand même suffisamment de place pour faire bien mieux que ça sur l'écran... :(

    La machine gère un moteur de calcul exact fractionnaire à condition là encore d'utiliser la touche
    ab/c
    peu intuitive lors de la saisie au lieu de
    ÷
    .
    Problème, ce modèle ciblant pourtant la France puisque s'appelant
    GC3000FR
    , est le seul à fonctionner par défaut dans la notation anglo-saxonne inconnue des élèves, et il semble n'y avoir aucun moyen de changer ce comportement ! :o
    Pire, la notation non naturelle adoptée est complètement déroutante, nous faisant lire que
    36/14-3/4=1/23/28
    ! :#non#:
    Or,
    $mathjax$\frac{\frac{1}{23}}{28}≠1+\frac{23}{28}=\frac{51}{28}$mathjax$
    , de quoi faire un exercice complètement faux si on se base sur la calculatrice ! :'(
    Pour obtenir la fraction dans l'écriture usuelle, il faudra le demander manuellement après résultat à chaque fois, avec non pas une mais deux touches supplémentaires,
    SHIFT
    ab/c
    . :mj:
    La calculatrice n'est donc déjà même pas adaptée au niveau Cinquième du programme scolaire français ! :mj:

  2. CMPLX
    : Un mode spécifique pour les calculs sur des nombres complexes
    (Terminale S et STI2D/STL)
    .
    C'est ici non seulement catastrophique mais même dangereux, la machine n'affichant par défaut que la partie réelle des résultats... Or,
    3
    et
    3-2i
    par exemple, ce n'est pas du tout la même chose ! :#non#:
    On aurait pu imaginer un indicateur intuitif invitant à faire défiler le résultat, comme par exemple une flèche vers la droite...
    Mais non, rien de tel. Il te faudra donc deviner que tu dois taper
    SHIFT
    =
    pour alterner entre la partie réelle et la partie imaginaire du dernier résultat.
    Et pourtant, il y a de la place en bas de l'écran... :#roll#:
  3. SD
    : Pour les statistiques à une variable.
    Encore une fois, lors de la saisie de tes données statistiques, ne t'attends surtout pas à voir l'écran afficher plus d'une valeur numérique à la fois.
    Sois donc très attentif lors de ta saisie, car tu n'auras pas de vue d'ensemble à la fin, et car toute erreur te donnera au final des paramètres faux.
    Paramètres qui seront à demander un par un avec la touche
    SHIFT
    ou
    ALPHA
    , suivie de la touche numérique ou opératoire dont une inscription secondaire mentionne le paramètre souhaité.
    Notons que la médiane et les quartiles n'en font même pas partie, alors qu'incontournables en Seconde...
    La calculatrice est donc également déficiente en Seconde. :mj:

  4. REG
    : Pour les statistiques à deux variables et ajustements/régressions.
    Ne t'attends surtout pas à obtenir à l'écran l'équation de ton ajustement.
    Tu devras en demander manuellement les paramètres A, B et/ou C à l'aide des fonctions alphabétiques des touches numériques, ce qui n'est déjà pas évident.
    Mais bien évidemment, pour maximiser les chances de te faire échouer, la calculatrice n'utilise pas les formules usuelles.
    Son ajustement linéaire n'a pas pour équation
    y=Ax+B
    mais
    y=Bx+A
    . :o
    Son ajustement quadratique n'a pas pour équation
    y=Ax²+Bx+C
    mais
    y=Cx²+Bx+A
    . :o
    Pour ne pas te planter, tu n'auras que le choix de lire et retenir par coeur les formules du manuel.
  5. BASE-N
    : Pour les calculs en base non décimale : hexadécimale, octale ou binaire.
    C'est dans ce mode que les fonctions secondaires accessibles avec le modificateur
    SHIFT
    sont modifiées et remplacées par les écritures blanches.

Quant au timbre poste graphique activable à tout moment avec les touches en haut à gauche du clavier, tu pourras définir au choix :
  • jusqu'à 2 fonctions avec
    Y1=
    et
    Y2=

  • 1 système paramétrique avec
    X=
    et
    Y=
Tu pourras faire suivre la courbe avec un curseur. Toutefois, la calculatrice ne semble pas avoir suffisamment de puissance pour te proposer autre chose que les valeurs associées aux 47 colonnes de pixels. Il faudra retracer la courbe avec une fenêtre différente. :(
La machine semble toujours incapable d'afficher sur le même écran plusieurs valeurs. De façon totalement non intuitive, pour basculer le mode d'affichage de coordonnée entre X et Y, tu devras deviner qu'il te faut taper au clavier
SHIFT
. :mj:
Pire encore, lors de la résolution graphique d'équations
(c'est-à-dire la recherche de points d'intersection)
, la chose démontre une nouvelle fois son incapacité à travailler sur autre chose que les pixels affichés, te retournant donc une approximation très grossière et donc complètement fausse d'une solution.
Or, pour
x²-x=1
,
0,5217391
et
$mathjax$\frac{1-\sqrt{5}}{2}\approx 0,6180340$mathjax$
, ce n'est pas du tout pareil... :#roll#:

Remarquons en passant que malgré le nom de modèle
GC3000FR
, tout le système semble être en anglais jusqu'à présent, exactement comme le modèle
GC2200
précédent. :mj:



4) Mémoire et mode examen :
Go to top

Niveau mémoire, nous avons donc 2 lignes d'environ 100
tokens (mots)
chacune pour les définitions de graphique.
Cette mémoire semble partagée entre les définitions
Y1=
et
Y2=
d'une part, et
X=
et
Y=
d'autre part.
En effet, un changement de mode graphique
(fonctions ou paramétrique)
efface la dernière définition.

8571Ces 200
tokens
pourraient certes servir au stockage d'anti-sèches, les définitions étant aisément rappelables via l'éditeur graphique. :)
Toutefois, malgré la présence d'un modificateur
ALPHA
le clavier alphabétique est ridiculement limité aux lettres
ABCDEFMTXYi
via le modificateur
ALPHA
, et
via le modificateur
SHIFT
.
De plus, toutes les lettres ne sont pas accessibles dans l'éditeur de fonctions :
  • seulement
    ABCDEFMXeπ
    en mode fonctions
  • et seulement
    ABCDEFMTeπ
    en mode paramétrique
Bon courage pour arriver à saisir quelque chose d'intelligible avec ça... :#roll#:

Tu disposes également d'une autre mémoire accessible via la touche
PROG
(
SHIFT
CALC
)
mais qui n'a toutefois rien à voir avec le stockage d'un programme
(et donc potentiellement de lignes de texte)
.
Il s'agit juste de mettre en mémoire une formule d'environ 100
tokens
, pour pouvoir l'évaluer plus tard.
Ici c'est beaucoup moins intéressant pour du stockage d'informations, puisque le contenu de la formule stockée ne pourra pas être rappelé à l'écran, juste évalué ou écrasé.

Tu disposes enfin de 9 variables permettant de stocker des valeurs numériques,
ABCDEFMXY
.
Pour des nombres complexes toutefois, seules les variables
ABCM
seront utilisables, le stockage mémoire de nombres nécessitant deux fois plus de place
(parties réelle et imaginaire)
utilisant probablement la même zone.

La taille exacte de la mémoire disponible pour l'utilisateur est inconnue, mais tout ceci ne semble pas dépasser les 256 octets.



A notre sens, la
Lexibook GC3000FR
n'est pas une calculatrice graphique
programmable
, puisque l'on ne peut y stocker de programmes/textes, et n'avait donc aucun besoin d'un mode examen selon les textes officiels.
On ne peut y stocker que des équations/lignes, tout comme sur les
TI/Casio Collège
, calculatrices scientifiques justement considérées comme non programmables et qui sont autorisée sans mode examen.

Lexibook
a donc quand même fait le choix de doter sa
GC3000FR
d'un mode examen, soit pour donner l'impression d'innover, soit pour que les candidats ne soient pas embêtés, nombre de surveillants risquant de confondre
calculatrice graphique
et
calculatrice programmable
.



Pour activer le mode examen, tu devras :
  1. Allumer la calculatrice
  2. Maintenir les touches
    LN
    7
    AC
    , qui t'afficheront le seul message français de tout le système.
  3. Confirmer avec
    =
  4. Reconfirmer avec
    =
  5. Patienter
    (environ 2,1s avec une mémoire vide, ce qui est beaucoup)
Les éventuelles définitions de 100
tokens
sont alors effacées.

Le mode examen signale son bon fonctionnement par un clignotement de diode très visible sur la tranche supérieure, ainsi que par le clignotement d'un drapeau
E
en haut à droite de l'écran.
85628572856385648573




Pour désactiver le mode examen, il faut usuellement une connexion avec un ordinateur ou une seconde machine, chose dont on ne disposera pas à l'examen
(le candidat n'ayant droit ni à un ordinateur, ni à l'utilisation simultanée de 2 calculatrices)
.
Tu peux déjà oublier l'ordinateur, puisqu'aucune interface de communication ordinateur
USB↔mini-Jack 2.5
n'est fournie avec la machine d'une part, et que d'autre part aucun logiciel de communication n'est téléchargeable à ce jour sur le site de
Lexibook
.

Or, il est essentiel pour toi de pouvoir désactiver le mode examen, car tu dois te présenter en début d'épreuve avec une machine hors mode examen
(soit en langage surveillant, avec une diode éteinte)
.
En effet, une diode qui clignote à ton arrivée en salle d'examen ne signifie pas que la machine est vide, mais qu'elle a été vidée il y a un certain temps. Tu as donc possiblement eu tout le temps de la reremplir depuis...

Pour désactiver le mode examen, pas le choix ici, tu auras donc besoin d'une deuxième machine compatible, c'est-à-dire à ce jour de trouver un(e) camarade également équipé(e) d'une
Lexibook GC3000FR
.
Mais pire,
Lexibook
s'est montré ultra sévère en rendant impossible la désactivation du mode examen entre calculatrices étant toutes deux en mode examen. :#non#:
Tu devras donc trouver quelqu'un disposant d'une calculatrice
Lexibook GC3000FR
qui ne soit pas elle aussi en mode examen ! :o
Autrement dit, le jour d'une épreuve, il te sera impossible de trouver ça auprès de tes camarades. :#non#:
Il te faut donc connaître quelqu'un(e) équipé(e) du même modèle que toi et qui ne passe pas d'épreuves les mêmes jours que toi...

857785898588Le jour où tu réussis à trouver un tel compagnon d'infortune, il te faudra :
  1. Allumer les deux calculatrices
  2. Les connecter avec le câble
    mini-Jack 2.5 (câble standard remplaçable par un câble
    Casio
    trouvable très facilement si besoin, le câble
    Casio
    étant à la différence muni de fusibles de protection empêchant la destruction de la machine en cas de bêtise)
    .
  3. Sur celle qui est en mode examen, maintenir les touches
    LN
    7
    AC
    pendant une seconde
  4. Confirmer la demande de déverrouillage avec
    =
  5. Sur la deuxième machine, autoriser le déverrouillage avec
    =

Cela nous semble faire beaucoup de contraintes, il est probable à notre avis qu'une fois le mode examen activé une première fois
(DS ou examen blanc pendant l'année, première épreuve avec calculatrice...)
, il te soit alors totalement impossible de le désactiver. :mj:
Autrement dit, ta calculatrice devient alors inutilisable pour toute épreuve ultérieure - la
Lexibook GC3000FR
est ainsi la première calculatrice graphique jetable ! :troll:
A moins que tu n'en achètes deux
(comme nous pour ce test)
et ne les mettes jamais toutes les deux simultanément en mode examen, seule et unique solution fiable.
Tu pensais peut-être économiser quelques euros en optant pour la
Lexibook GC3000FR
au lieu d'une
Casio Graph 25+E
, et bien non... tu seras condamné(e) tôt ou tard à en acheter une 2ème, ce qui te reviendra au final plus cher qu'un modèle de milieu de gamme très supérieur ! :p



5) Performances :
Go to top

Le modèle n'étant pas programmable, les tests de performances que l'on peut réaliser seront limités et donc imprécis.
Selon l'épisode 19 de nos tests de rentrée QCC 2017, en terme de tracé de graphiques, la
Lexibook GC3000FR
est environ :
  • 3 fois plus lente qu'une
    TI-82 Advanced
    ou
    TI-84 Plus T
    (processeur 8-bits z80 @ 15 MHz)
  • 25 fois plus lente qu'une
    Casio Graph 25/35/75+E
    (processeur 32-bits SH4 @ 12 MHz)
  • 100 fois plus lente qu'une
    TI-Nspire CX
    (processeur 32-bits ARM @ 156 MHz)
  • 185 fois plus lente qu'une
    Casio Graph 90+E
    (processeur 32-bits SH4 @ 112 MHz)
Si l'on fait abstraction de la
Casio fx-CP400+E
qui a parfois quelques faiblesses selon les réglages courants, la
Lexibook GC3000FR
est clairement et de loin le modèle le plus lent pour cette rentrée 2017, avec probablement moins de 5MHz de fréquence - on se croirait dans les années 80.



6) Matériel :
Go to top

8519L'ouverture de la calculatrice permet de remarquer que la diode examen n'est absolument pas sécurisée, étant déportée sur une carte fille reliée à la carte mère par 2 fils.

Rappelons que les calculatrices graphiques
Lexibook
, malgré la soi-disant
conception
en Europe mise en avant par l'emballage, sont en réalité issues du taïwanais
Truly
:

85208481La référence
TG206-A-2
présente sur la carte mère ne permet pas de déroger à la règle.
La
Lexibook GC3000FR
serait en réalité une
Truly TG206
même si ce modèle ne semble pas être directement commercialisé par la marque, évolution de la
Truly TG204 / Lexibook GC2200
.
L'on constate d'ailleurs la grande similarité des deux cartes mère.
Niveau ajout, nous notons :
  • les circuits conduisant aux fils de la diode examen
  • le port
    mini-Jack 2.5
    et les circuits qui vont avec
  • bizarrement, une petite puce
    FT24C02
La
FT24C02
est en fait une mémoire
Flash
de
2 Kibits
soit
256 octets
, type de mémoire qui a l'avantage de ne pas nécessiter d'alimentation pour la persistence des données.
Son ajout ne peut admettre à notre avis qu'une seule et unique explication : cette puce est destinée au stockage de la configuration du mode examen, qui devient ainsi inaltérable par simple retrait des piles. :)
Et si il s'agit d'un simple bit indiquant l'activation sa taille est probablement plus que suffisante
(sans doute n'était-il pas possible de trouver de mémoire Flash plus petite / moins chère)
.
Avec ses pattes exposées de façon aussi indécente, on pourrait même se demander si cela ne permettrait pas quelques manipulations bien croustillantes... ;)




7) Bilan :
Go to top

Il manque beaucoup de fonctionnalités essentielles à la
Lexibook GC3000FR
par rapport aux programmes scolaires contemporains, comme si une faille temporelle avait bloqué ce modèle dans les années 90 : pas de quartiles, pas de programmation, pas de matrices
(bien que le dos de l'emballage mentionnait une mémoire matricielle...)
, pas de vecteurs, pas de lois binomiales/normales, pas d'intervalle de fluctuation... sans compter les fractions qui ne sont pas affichées sous la bonne forme pour le programme scolaire français et dont la correction nécessite 2 touches supplémentaires à chaque calcul ! :mj:

Malgré l'écran graphique, le modèle n'est capable d'afficher qu'une seule ligne, calcul ou résultat
(pas les deux)
, soit moins bien qu'une calculatrice
TI-106II
de primaire...

Le modèle semble de plus ne pas avoir les capacités lui permettant d'afficher à l'écran plus d'une valeur numérique à la fois.
Donc inutile d'espérer obtenir un tableau de valeur de fonction, ou une vue d'ensemble des données statistiques saisies ou de leurs paramètres.
Limitation qui se ressent même jusque dans les nombres complexes ou coordonnées, qui nécessiteront de basculer entre parties réelle et imaginaire ou entre X et Y, via deux raccourcis spécifiques non intuitifs. :mj:

Dans le contexte des graphiques, le modèle semble incapable de travailler sur autre chose que les pixels affichés.
Impossible d'obtenir une image d'une valeur intermédiaire entre deux pixels, et de même lors de la résolution d'équations les solutions seront arrondies au pixel près, avec comme conséquence des approximations aberrantes bien au-delà des 5-10% de marge d'erreur. :mj:

Pas d'écriture naturelle ni de calcul exact en dehors des fractions, opter pour ce modèle au lycée sera un brutal retour en arrière par rapport à ta
TI/Casio Collège
, aux conséquences désagréables voir même dramatiques. :mj:

Un modèle de plus très difficile à manipuler, ne donnant quasiment aucune indication sur son écran avec une démultiplication des combinaisons claviers toutes différentes à connaître pour réaliser des choses qui auraient dû être simples/intuitives. :mj:



Il n'y a eu visiblement aucun effort pour corriger les très graves défauts du modèle
GC2200
précédent. :mj:
On voudrait faire échouer les élèves que l'on ne s'y prendrait pas aurement... :#roll#:


La seule chose qui semble avoir mobilisé l'essentiel des efforts de développements autour de ce nouveau modèle, c'est visiblement le mode examen, seule et unique fonctionnalité à être offerte en français d'ailleurs, un mode examen de plus raté puisque en pratique quasiment impossible à désactiver sans repayer ! :mj:

Et encore, même dans ce contexte c'est le minimum syndical.
Lexibook/Truly
n'a pas profité de l'ajout d'un port de communication ce qui implique développement d'un protocole de communication, pour permettre enfin l'échange de données utilisateur entre ses machines. :mj:



Donc, sous ses faux airs de calculatrice graphique programmable, un modèle extrêmement limité, bien en-deçà des capacités de l'entrée de gamme de la concurrence.

Pour résumer, on dirait un monstrueux hybride sorti tout droit du fond des temps, une calculatrice scientifique des années 80-90 sur laquelle on aurait voulu greffer un écran graphique.

8485Si le but avait été de démocratiser la calculatrice graphique, avec un prix de 10-20€ comme les calculatrices scientifiques, cela aurait été louable et acceptable.
Mais en pratique avec un prix très proche de celui d'une
Graph 25+E
incomparablement supérieure, c'est n'importe quoi ! :mj:

Nous ne conseillerions son acquisition que dans les cas particuliers suivants, et dans ce cas avec la forte recommandation d'en acheter deux :
  • collectionneurs
    (parmi les modèles conformes 2018, c'est en effet une pièce unique absolument incomparable...)
  • intrépides souhaitant débloquer le trophée
    "j'ai réussi mon BAC/BTS/autre avec une
    Lexibook GC3000FR
    "
  • personnes souhaitant rater leur examen/concours
  • masochistes

Pour tous les autres, même si tu es limité(e) en budget, nous te conseillons très fortement de faire au moins l'effort de rajouter quelques euros pour une
TI-82 Advanced
ou
Casio Graph 25+E
.
Lien vers le sujet sur le forum: Test Lexibook GC3000FR rentrée 2017 (Commentaires: 1)

TI-z80 Apprivoisons le TI-Robot E3, épisode 1 : en avant, marche !

Nouveau messagede critor » 19 Aoû 2017, 22:55

Le
TI-Innovator
pour calculatrices
TI-Nspire CX
et
TI-83 Premium CE
permet d'interfacer ta machine avec nombre de capteurs et actionneurs.
Des possibilités parfaitement dans l'esprit avec lequel les derniers programmes scolaires traitent le numérique, notamment la spécialité ISN en Terminale S ou l'option ICN en Seconde.

Ce qui nous aurait particulièrement intéressé dans ce contexte, cela aurait justement été de réaliser un robot sur roues, comme le TI-Robot par
Norland Research
, voiture-robot qui utilisait le port
mini-Jack
absent des derniers modèles.

Réaliser un tel robot nécessite des servomoteurs, moteurs dont la position est contrôlable et vérifiable.
Plus précisément 2 servomoteurs ici, pour pouvoir au moins avancer/reculer et tourner.

7588Le
TI-Innovator
gère bien les servomoteurs
Grove
, mais avec une énorme contrainte.
Ces moteurs nécessitent 5 Volts, alors que la calculatrice ne fournit que 3 Volts à travers son port USB.
En pratique le cas est certes prévu. Il faut brancher une source d'alimentation USB supplémentaire sur le
TI-Innovator
, comme par exemple une batterie USB pour conserver la mobilité des projets.
Mais ce voltage externe n'est répercuté que sur un seul port de sortie, le port
OUT 3
:


En conséquence, il n'est pas possible de brancher simultanément 2 servoteurs
Grove
.

Une solution pourrait certes être l'utilisation du port
BreadBoard
pour le 2ème moteur
(avec donc asymétrie du codage)
.

Une autre solution est d'utiliser le port
BreadBoard
pour les deux moteurs, et c'est ce que propose
Norland Research
avec son nouveau
TI-Robot E3
qui vient de nous être adressé grâcieusement ! :bj:

Découvrons-le dès maintenant ensemble :
8611
860986178613
8615


Le
TI-Robot E3
se compose donc de 3 étages et est à alimenter avec 6 piles AA. Il repose à l'avant sur 2 roues contrôlées chacune par un servomoteur, ainsi qu'à l'arrière sur une rotule multidirectionnelle.
Il comprend divers emplacements permettant d'enficher des briques lego, de quoi possiblement se construire des supports pour placer divers capteurs ou actionneurs compatibles
TI-Innovator
.

Regardons de plus près :
8612
861086188614
8616


Sur l'étage central repose une carte électronique sur laquelle on distingue un interrupteur marche/arrêt à coté d'une diode témoin d'alimentation, une prise USB A femelle latérale, un connecteur 2x10 broches comme le port
BreadBoard
du
TI-Innovator
, ainsi qu'un connecteur 3x2 broches latéral déportant peut-être les broches inutilisées du connecteur
BreadBoard
.

Connectons donc maintenant l'interface
TI-Innovator
.
Elle s'enfiche sur le port remarqué sans aucune difficulté :
8621
861986238620
8622


Nous remarquons que les autres ports du
TI-Innovator
restent libres d'accès.

Il ne reste plus qu'à rajouter la calculatrice, ici une
TI-83 Premium CE
, que l'on peut sécuriser avec 2 élastiques, et à la relier à l'interface
TI-Innovator
à l'aide du câble de communication mini-USB entre calculatrices :
862586268624


Le câble pourra éventuellement être fixé sur le côté en le passant dans la découpe prévue à cet effet, pour éviter qu'il ne s'accroche quelque part et perturbe les mouvements du robot.

Il est maintenant temps de tester.
Les ports BB1 et BB3 contrôlent respectivement la marche avant de la roue droite et de la roue gauche.
Voici donc un programme censé faire avancer le robot, en lançant les 2 roues en marche avant à pleine vitesse :
Code: Tout sélectionner
Send("CONNECT DIGITAL.OUT 1 BB1
Send("CONNECT DIGITAL.OUT 3 BB3
Send("SET DIGITAL.OUT 1 1
Send("SET DIGITAL.OUT 3 1
Wait 5
Send("SET DIGITAL.OUT 1 0
Send("SET DIGITAL.OUT 3 0

En pratique, voici ce que l'on obtient :

Notre voiture-robot part donc sur la gauche.

Et c'est normal puisque l'exécution de ce code n'est pas instantané.
Sur
TI-83 Premium CE
, une ligne de code à interpréter non complexe nécessite dans les 0,3 seconde.

Donc avec ce code littéralement, la roue droite s'active en premier faisant tourner le robot à gauche, et ce n'est qu'au moins 0,3 seconde plus tard que la roue gauche s'active pour compenser et le faire aller tout droit.
Avec l'ancien
TI-Robot E2
qui utilisait des commandes complètement différentes, il était possible de contrôler simultanément les 2 roues, mais cela ne semble plus être le cas ici.


L'écart de trajectoire n'est de façon évidente pas négligeable, que le but soit que le robot fasse de l'exploration spatiale ou du dessin, cela risque de donner n'importe quoi dans les deux cas.

Nous en appelons donc à ton aide : quelle(s) modification(s) ferais-tu au code ci-dessus pour corriger l'écart de trajectoire ? ;)
Nous attendons ta réponse pour le prochain épisode ! ;)




Lien
:
http://innovatorrobot.com
Lien vers le sujet sur le forum: Apprivoisons le TI-Robot E3, épisode 1 : en avant, marche ! (Commentaires: 11)

Divers QCC 2017 épisode 30: Equations chiffres significatifs grades

Nouveau messagede critor » 19 Aoû 2017, 15:14

5409
Quelle Clignotrice Choisir 2017 - Episode 30
Equations, chiffres significatifs et angles en grades


Sommaire
:

  1. Introduction
  2. Equations
  3. Chiffres significatifs
  4. Angles en grades
  5. Scores
  6. Classement temporaire

1)
Introduction
:
Go to top

Aujourd'hui, petit pot pourri de petites fonctionnalités couvrant plusieurs modèles :
  • résolution d'équations
  • chiffres significatifs
    (Physique-Chimie)
  • angles en grades
    (filières professionnelles)

2)
Equations
:
Go to top

Les
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE-T
permettent de résoudre des équations avec :f41: :f25: :f105: .
On regrettera toutefois de ne pas avoir le choix de saisir directement l'équation, et de devoir saisir séparément les membres de gauche et de droite
E1
et
E2
, ce qui visuellement ne donne pas la même qualité d'information
(par scission des éléments à prendre en compte)
, la légende
E1=E2
étant assez discrète.
La saisie a toutefois l'avantage d'exploiter l'écriture naturelle. :)
L'algorithme de recherche de solution est purement numérique, et ne sortira donc tout seul qu'au mieux une unique solution en écriture décimale.

On retrouve une fonctionnalité similaire sur
TI-82 Advanced
et
TI-84 Plus T
.
Toutefois ici la saisie est encore plus contrainte puisque devant se faire obligatoirement sous la forme
=0
, ce qui impliquera donc des transformations de l'équation à résoudre et possibilités d'erreurs. :(
Surtout qu'en prime la saisie ne bénéficie pas de l'écriture naturelle ! :mj:
On déplorera de plus un manque d'intuitivité, la résolution de l'équation étant à demander avec le raccourci dédié :f31: :f105: non indiqué à l'écran, raccourci inhabituel qui ne sert que pour ça ! :mj:
On dirait un truc à la
Lexibook GC3000FR
... :troll:

Sur les
Casio Graph 35+E
,
Graph 75+E
et
Graph 90+E
il faudra retourner dans l'application intégrée
EQUA
et y choisir
Solveur
.
On retrouve des fonctionnalités comparables avec ici l'avantage d'une totale liberté dans la forme de l'équation saisie... :bj:
... mais aussi l'inconvénient d'une interface partiellement en anglais alors que la machine est réglée sur la langue française. :mj:

Sur les
TI-Nspire
,
TI-Nspire TouchPad
et
TI-Nspire CX
, on trouve ce qu'il faut grâce à l'interface cette fois-ci en français, avec les mêmes qualités. :bj:

Sur les
TI-Nspire CAS TouchPad
et
TI-Nspire CX CAS
, on trouve tout aussi facilement à la place un solutionneur qui bénéficiera pleinement des possibilités de calcul formel de la machine, donnant toutes les solutions sous forme exacte ! :bj:

Sur
Casio fx-CP400+E
on trouve une fonctionnalité similaire après avoir cheminé dans des menus qui ne sont hélas que partiellement français.

Ce qui est regrettable, c'est que ce modèle mette en avant une interface de résolution très inférieure puisque n'exploitant pas le moteur de calcul formel intégré, l'application
RésolNum
au menu principal.

Sur
HP Prime
on retrouve le même défaut de la mise en avant d'une interface exclusivement numérique via l'une application
Résoudre
.
Elle offre toutefois l'avantage de proposer via la touche
Plot
une interprétation graphique, qui permettra d'avoir une idée du nombre de solutions et de rechercher plus facilement les autres. :)

Pour le reste, on retrouvera des fonctionnalités cette fois-ci complètes de résolution en cheminant à travers des menus cette fois-ci bien français. :)

La
Lexibook GC3000FR
n'offre quant à elle qu'une résolution numérique dont la recherche est limitée aux bornes de la fenêtre graphique, comme d'ailleurs la plupart des autres modèles, que nous ne comptabiliserons pas ici puisque nous avions prévu d'évaluer cela à part.
L'équation sera à saisir obligatoirement sous la forme
=k
, mais bon à priori la solution affichée semble fausse... pourquoi ça ne nous surprend pas... :troll:
Probablement que la machine est incapable de travailler entre deux pixels. :mj:


3)
Chiffres significatifs
:
Go to top


Sur
TI-83 Premium CE
, on trouve dans l'application
SciTools
une interface de calcul respectant la règle des chiffres significatifs.
On appprécie même l'affichage d'informations explicitant la règle et aidant donc à son éventuelle justification, à savoir le nombre de chiffres significatifs utilisés par chaque opérande. :bj:
On peut toutefois regretter le fait que la fonctionnalité ne soit pas aussi accessible depuis l'écran de calculs. Non seulement son interface dédiée ne bénéficie pas de la saisie naturelle, mais en plus nombre de touches auxquelles tu es habitué(e) seront ainsi bloquées
(remonter dans l'historique, racines, trigonométrie, logarithme/exponentielles...)
. :(

Sur
TI-84 Plus T
et
TI-84 Plus CE-T
, l'application
SciTools
est hélas inaccessible en mode examen. :(

Sur
TI-82 Advanced
, l'application
SciTools
n'est hélas pas intégrée, et il n'est pas possible à ce jour de la rajouter. :(

Sur
Casio Graph 25+E
,
Casio Graph 35+E
,
Casio Graph 75+E
et
Casio Graph 90+E
, il faut aller choisir le mode d'affichage
Sci
dans les réglages, puis préciser soi-même le nombre de chiffres significatifs que l'on veut.
Même si on bénéfécie ici d'une intégration à l'écran de calculs et donc de toutes ses fonctionnalités spécifiques à chaque modèle, la machine n'a donc pas connaissance de la règle et ne s'adaptera pas automatiquement aux opérandes des calculs successifs.
Potentiellement, il pourra donc être nécessaire de modifier le réglage à chaque calcul. :mj:

Sur
Lexibook GC3000FR
c'est exactement le même fonctionnement, le réglage étant cette fois-ci accessible en tapant 4 fois sur
MODE
.

Casio fx-CP400+E
, on a le choix entre un réglage global similaire, ou bien pour un calcul isolé l'utilisation de la fonction
sRound()
.
Mais dans les deux cas il faudra connaître la règle et spécifier soi-même le nombre de chiffres significatifs.

Rien de similaire sur
HP Prime
à notre connaissance. :(


4)
Angles en grades
:
Go to top

Tous les modèles gèrent les angles en degrés ou radians.
Pour certaines filières professionnelles, il peut nécessaire d'utiliser des angles en grades.

Les
TI-Nspire
,
Casio Graph 25/35/75/90+E
,
Casio fx-CP400
,
HP Prime
et
Lexibook GC3000FR
en disposent.


Sur les
TI-82 Advanced
,
TI-83 Premium CE
,
TI-84 Plus T
et
TI-84 Plus CE-T
hélas, rien de tel. :(

5)
Scores
:
Go to top

Image


6)
Classement temporaire
:
Go to top

Image
Lien vers le sujet sur le forum: QCC 2017 épisode 30: Equations chiffres significatifs grades (Commentaires: 21)

Casio Rajoute la saisie naturelle à ta Graph 25+E en mode examen !

Nouveau messagede critor » 19 Aoû 2017, 10:50

5181La
Casio Graph 25+E
est un modèle dont nous déconseillons usuellement l'achat dans nos tests de rentrée QCC.
En effet d'une part, bien que convenant aux séries non scientifiques d'après l'emballage, elle ne dispose pas :
  • du calcul matriciel servant non seulement à la série S Spécialité mais également à la série ES Spécialité :(
  • des suites numériques récurrentes concernant toutes les séries générales
    (même L)
    et technologiques :(
  • des distributions de probabilités binomiales et normales concernant toutes les séries générales et les principales séries technologiques :(
  • des coniques pour la série STD2A :(

5193D'autre part, contrairement à ta
TI/Casio Collège
, la
Graph 25+E
:
  • ne permet pas de saisir tes calculs en écriture naturelle, t'obligeant à tout taper en ligne et à rajouter des parenthèses pour respecter les priorités opératoires, ce qui est plus d'être désagréable sera générateur d'erreurs :mj:
  • ne gère les résultats exacts que sous forme fractionnaire
Opter pour ce modèle sera un véritable choc avec une terrible impression de retour en arrière par rapport à une
TI/Casio Collège
. :#non#:


7699Dans un article précédent, nous expliquions comment il était possible de rajouter toutes ces fonctionnalités manquantes en reprogrammant sa calculatrice avec le système d'exploitation d'une
Graph 35+
.

Toutefois, la manipulation en question n'était réalisable que sur de vieilles
Graph 25+Pro SH3
qui ne sont plus autorisées aux examens français, et pas sur les dernières
Graph 25+E
:'(


Si tu as commis l'erreur de choisir une
Graph 25+E
, ou n'avais tout simplement pas assez d'argent pour t'offrir mieux, nous sortons aujourd'hui une solution partielle grâce au travail de . :)

8599
L'option
Input/Output
permettant d'activer la saisie naturelle sur les modèles
Graph 35+
à
Graph 95
est certes absente du menu de configuration accessible avec
SHIFT
MENU
depuis l'application de calculs
RUN
.

860486018600Mais il est possible de retrouver cette option dans un menu secret
TEST MODE
à accéder depuis le menu de diagnostics lui aussi secret. ;)

8606Une fois l'option
Input/Output
réglée sur
Math
, il devient enfin possible de saisir ses calculs en écriture naturelle dans l'application
RUN
, et même de remonter intuitivement dans l'historique de calculs avec
! :bj:

8607Si les instructions du tutoriel lié ci-après sont soigneusement suivies, la modification deviendra en prime persistante en restant même disponible après activation du mode examen ! :#tritop#:

Note toutefois que malgré cette modification, ta
Graph 25+E
sera encore loin d'égaler les fonctionnalités de saisie et calcul d'une
Graph 35+E
:
  • pas d'amélioration niveau résultats exacts limités aux seules fractions, à part qu'elles sont maintenant affichées en écriture naturelle :'(
  • l'application de calcul
    RUN
    affichera des options de matrices dans les menus de bas d'écran quand tu taperas
    EXIT
    , mais elles seront inutilisables :#non#:
  • la saisie naturelle restera indisponible hors de l'application
    RUN
    (applications
    STAT
    ,
    GRAPH
    ,
    TABLE
    ,
    EQUA
    )



Lien
:
Tutoriel pour rajouter la saisie naturelle
(
Graph 25+E
,
Graph 25+Pro
,
fx-7400GII
et
fx-9750GII
)


Source
:
viewtopic.php?f=22&t=20377&p=220457#p220452
Lien vers le sujet sur le forum: Rajoute la saisie naturelle à ta Graph 25+E en mode examen ! (Commentaires: 2)

HP HP Prime, la pire calculatrice formelle ?

Nouveau messagede critor » 17 Aoû 2017, 23:48

Selon le site
Comparatif-Meilleur.fr
dont le nom commercial est
"le blog de Pauline et Julien"
et qui est géré par
DigitalProximity SAS
, la
HP Prime
arrive de façon absolument catastrophique 4ème sur 5 au classement des meilleures calculatrices formelles mis à jour pour la rentrée 2016.
Le dernier modèle au classement étant la
TI-89 Titanium
qui n'est plus conforme pour les examens 2018
(ce que le site n'a apparemment pas l'honnêteté de préciser)
, on peut donc l'oublier et en déduire que la
HP Prime
est bonne dernière.

A priori, pourquoi pas... bien que première pour le moment suite au classement temporaire de notre épisode 29 des QCC 2017, la
HP Prime
reste très proche de ses concurrentes dans le trio de tête, et il n'est pas impossible que des coefficients différents possiblement plus adaptés à certaines filières de l'enseignement supérieur la fassent passer dernière, et nous respectons de tels choix.

Regardons toutefois un petit peu les motivations du classement.
En fait, on ne sait pas... la description de chaque modèle semblant être un copier/coller des informations officielles du constructeur, pas toujours pertinentes pour l'enseignement secondaire et supérieur français.
On y trouve même des anglicismes assez maladroits, comme :
  • les
    "graphes séquenciels" (première fois que j'entends parler de ça)
    qui découlent de l'anglais
    'sequence'
    et qu'il faudra comprendre en tant que
    "suites numériques"
    .
  • ou encore le mode d'entrée
    'textbook'
    , qu'il faudra comprendre en tant que
    "saisie en écriture naturelle"
Bizarrement, ces deux fonctionnalités ainsi que bien d'autres citées par la suite, ne sont attribuées chacune qu'à un seul et unique modèle, alors qu'elles les concernent tous selon nos tests...
Pour un comparatif, ça commence mal... :#roll#:

D'autres affirmations sont surprenantes, comme le fait que la
fx-CP400
, modèle non conforme 2018 d'ailleurs
(il faut une
fx-CP400+E
)
soit
"presque aussi performante qu'un ordinateur"
.
A croire que nos blogueurs Pauline et Julien
(si ils existent vraiment et ne sont pas de simples acteurs payés pour l'occasion)
n'ont jamais eu la machine entre les mains... Elle a peut-être la puissance d'un ordinateur, mais elle n'en a certainement pas les performances selon nos tests, son moteur de calcul ramant dans nombre de situations en allant se perdre pendant des minutes, des dizaines de minutes ou même des heures dans on ne sait trop quels calculs intermédiaires... :#roll#:



Mais bref. Qui est devant la
HP Prime
?
Tu n'aurais jamais deviné... la
Casio fx-CG20
. :troll:
Modèle d'une part non conforme 2018, mais qui n'est même pas une calculatrice formelle
(à moins que l'on considère l'add-in non officielle qui ne sera de toutes façons pas disponible en mode examen)
.
Mais non rien à voir, la description de la machine ne colle absolument pas et raconte complètement n'importe quoi... visiblement une erreur grossière de copier/coller puisque c'est en réalité la description d'une
fx-CP400
. :o

A posteriori, un comparatif qui a donc été fait n'importe comment - mieux vaut ne pas savoir.
Non, la
HP Prime
n'est pas inférieure à la
Casio fx-CG20
! :#non#:

On peut d'ailleurs se poser des questions quand on voit que le site compare absolument tout et n'importe quoi... La polyvalence c'est bien, mais on ne peut pas non plus être expert en tout. :#non#:



Mais tout le mystère est résolu par les mentions légales.
Donc il paraît que rien qu'en visitant le site, tu as accepté les conditions d'utilisation ci-contre qui à aucun moment ne t'ont été affichées. :#roll#:
A savoir que les classements fournis sont inexacts, un comble pour un site qui s'appelle alors de façon alors trompeuse et mensongère
"comparatif-meilleur"
, c'est visiblement le fonctionnement normal du site puisque cette mention ouvre quasiment les
(longues)
conditions d'utilisation.
Avec même une petite tentative de rejeter la faute sur des
'partenaires'
... et même sur toi : c'est de ta faute, il était apparemment de ton devoir de t'informer ailleurs - le monde à l'envers... :troll:

Au final, le fonctionnement du site semble très simple : on copie/colle des descriptions trouvées par-ci par là sur Internet, et on tire un classement au sort, peu importe après tout.

Car il s'agit d'un site lucratif, et le but n'est pas de classer mais de te faire acheter.
Peu importe que le produit soit premier ou dernier, l'important c'est que tu cliques sur l'un des boutons acheter systématiquement présents avec chaque produit, dont le lien te conduira sur
Amazon
, avec un petit paramètre d'url qui fera reverser un pourcentage au site en question.

Donc en fait non, ce n'est pas un tirage au sort : on comprend alors aisément pourquoi la
Casio fx-CP400
est première... c'est le modèle le plus cher, et donc celui qui rapporte le plus.
On comprend aussi la présence de vieux modèles non conformes comme les
TI-89 Titanium
et
Casio fx-CG20
, car bien souvent vendus à des prix
(abusifs non seulement par rapport à la non-conformité 2018, mais aussi par rapport aux fonctionnalités)
flirtant avec les 200€...



Tu feras comme tu voudras, mais lorsque nous aurons besoin d'un avis avant achat, c'est clairement le dernier site qu'il nous viendrait à l'idée de visiter.
Tu ferais bien mieux de faire confiance à des sites non lucratifs qui n'ont donc pas d'autre objectif que de coller le plus possible à la vérité. ;)


J'ignore si c'est illégal, n'étant pas juriste. Il y a clairement ou publicité déguisée, ou tromperie et défaut d'information, avec des conséquences possiblement dramatiques pour les lycéens... :mj:
Mais d'un autre côté, ce site ne relève apparemment ni de la publicité
(qui a le droit de raconter n'importe quoi, la mention obligatoire de 'publicité' étant l'avertissement)
, ni de la vente
(où il y a devoir d'information exacte de l'acheteur)
puisqu'il y a redirection vers
Amazon
.
Il me semble toutefois très fortement participer à l'acte de vente, mais peut-être exploite-t-il, de façon assez immorale, un vide juridique.

C'est hélas de plus en plus la mode sur Internet, on fait n'importe quoi en visant la quantité
(qui ne coûte rien car ça peut être fait n'importe comment par n'importe qui)
plutôt que la qualité
(qui coûte trop cher, car il faut des personnes compétentes)
, c'est-à-dire que l'on prend l'internaute moyen pour un parfait imbécile à qui l'on tente de faire gober n'importe quoi et de vendre du vent. :mj:
Grandeur et décadence d'Internet, dès le début du 21ème siècle... cela n'aura pas duré longtemps.




Source
:
http://www.comparatif-meilleur.fr/calcu ... ul-formel/
Lien vers le sujet sur le forum: HP Prime, la pire calculatrice formelle ? (Commentaires: 4)

Divers QCC 2017 épisode 29 : Systèmes d'équations

Nouveau messagede critor » 17 Aoû 2017, 12:42

5409
Quelle Clignotrice Choisir 2017 - Episode 29
Systèmes d'équations


Sommaire
:

  1. Introduction
  2. Tests
  3. Scores
  4. Classement temporaire

1)
Introduction
:
Go to top

Nous nous intéressons aujourd'hui aux systèmes d'équations linéaires .

2)
Tests
:
Go to top

Les
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE-T
permettent de résoudre de tels systèmes comportant jusqu'à 10 équations et inconnues à l'aide de l'application préchargée .
Notons la saisie agréable en écriture naturelle.
Les résultats pourront être donnés sous forme exacte, mais ce sera limité sur les deux modèles aux seules fractions. :(
La saisie s'effectuera intuitivement sous forme d'équations jusqu'à 3 équations à 3 inconnues, et au-delà sous forme matricielle. :)

Les noms d'inconnues sont choisis par la machine, ce qui pourra nécessiter un éventuel travail de traduction pour les systèmes avec une infinité de solutions.

L'application
PlySmlt2
est également intégrée sur
TI-82 Advanced
et
TI-84 Plus T
, et disponible en mode examen. :)
Mais il faudra ici renoncer à tout affichage exact lors de la saisie, ainsi qu'à tout affichage naturel, et même au français. :(
La saisie est également moins intuitive, une forme matricielle étant cette fois-ci tout-le-temps imposée sans aucune légende. :(

Sur
Casio Graph 35+E
,
Graph 75+E
et
Graph 90+E
, tout se passe dans l'application intégrée
EQUA
.
L'affichage naturel n'est disponible que pour les solutions, et l'affichage exact n'est pleinement disponible que pour les solutions.
Pour le reste, seules les fractions seront affichées correctement.
On regrettera que l'application soit limitée à seulement 6 équations et 6 inconnues. Normalement pas de conséquence au lycée, mais au delà c'est autre chose... :(
On regrettera aussi que les menus de bas d'écran ne soient pas en français. :(


Sur
Casio Graph 25+E
, il faut renoncer à tout affihage naturel, ainsi qu'à tout affichage exact en dehors des fractions. :(

Sur
Casio fx-CP400+E
pas d'interface, il suffit juste de saisir un système grâce à la forme correspondante rattachée au clavier tactile.
Il suffira de recliquer dessus en cours de saisie pour rajouter une équations.
On bénéficie ici pleinement des moteurs d'affichage naturel et de calcul exact. :bj:
Avantage supplémentaire, même les coefficiens complexes sont gérés ! :)

Dans le cas de systèmes avec une infinité de solutions, celle-ci est bien décrite sous forme d'équations conformément à notre saisie, et avec les noms d'inconnues choisies. :bj:

La machine permet même de retrouver les formules du cours grâce à l'utilisateur du moteur de calcul formel ! :bj:

Sur
TI-Nspire CAS TouchPad
et
TI-Nspire CX CAS
on retrouve exactement les mêmes avantages avec les fonctions
solve()
ou
cSolve()
! :bj:

On regrettera que, dans le cas de systèmes avec une infinité de solutions, celle-ci ne soit pas décrite avec des équations alors que l'on a fourni des équations, et ne soit pas non plus décrite avec les noms d'inconnues choisis.

Sur les
TI-Nspire
,
TI-Nspire TouchPad
et
TI-Nspire CX
, il faudra déjà oublier tout ce qui fait appel au moteur de calcul formel.
Donc pas de moyen de faire recracher les formules du cours à la machine. :#non#:
Pour le reste, il faut ici utiliser une fonction spécifique,
linSolve()
.
D'autre part, les résultats exacts seront limités aux seules fractions, et encore ça ne marchera pas tout le temps comme visible ci-contre... :(


Sur
HP Prime
, c'est assez particulier.
Nous avons d'une part la mise en avant à l'écran d'accueil d'une application
Solver linéaire
qui est très limitée.
Elle n'accepte au mieux que 3 équations à 3 inconnues, sans coefficients complexes, et sera incapable de sortir le moindre résultat naturel exact. :mj:

Pour bénéficier potentiellement des avantages des deux derniers groupes de modèles, il faudra aller dans l'application
CAS
.

On regrettera que, dans le cas de systèmes avec une infinité de solutions que celle-ci ne soit pas décrite avec des équations de façon cohérente avec notre saisie. :(

La
Lexibook GC3000FR
quant à elle, si tu as opté pour ce modèle, t'assistera fidèlement lors de ta résolution du système avec papier/crayon, en tant que presse papier. :troll:


3)
Scores
:
Go to top

Image
Sur les critères d'aujourd'hui, le meilleur choix semble nettement être la
Casio fx-CP400+E
.


4)
Classement temporaire
:
Go to top

Image
Lien vers le sujet sur le forum: QCC 2017 épisode 29 : Systèmes d'équations (Commentaires: 3)

Divers QCC 2017 épisode 28 : Polynômes

Nouveau messagede critor » 16 Aoû 2017, 23:28

5409
Quelle Clignotrice Choisir 2017 - Episode 28
Polynômes


Sommaire
:

  1. Introduction
  2. Tests
  3. Scores
  4. Classement temporaire

1)
Introduction
:
Go to top

Nous nous occupons aujourd'hui des équations polynômiales, celles du second degré constituant un thème très important introduit en Première au lycée, aussi bien pour les séries générales que technologiques.

2)
Tests
:
Go to top

Les
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE-T
permettent de résoudre des équations polynômiales jusqu'au degré 10 à l'aide de l'application préchargée .
Notons la saisie agréable en écriture naturelle, ainsi que les résultats pouvant être donnés sous forme exacte sur
TI-83 Premium CE
. :bj:
On regrettera toutefois l'obtention parfois de formes exactes incomplètes. :(

Sur la
TI-84 Plus CE-T
, les formes exactes affichées seront restreintes aux seules fractions.

L'application
PlySmlt2
est également intégrée sur
TI-82 Advanced
et
TI-84 Plus T
, et disponible en mode examen..
Mais il faudra ici renoncer à tout affichage exact lors de la saisie, ainsi qu'à tout affichage naturel, et même au français. :(

Sur
Casio Graph 35+E
,
Casio Graph 75+E
et
Graph 90+E
, tout se passe dans l'application intégrée
EQUA
.
L'affichage natural n'est disponible que pour les solutions, et l'affichage exact n'est pleinement disponible que pour les solutions.
Pour le reste, seules les fractions seront affichées correctement.
On regrettera que l'application soit limitée au degré 6. Normalement pas de conséquence au lycée, mais au delà c'est autre chose... :(
On regrettera aussi que les menus de bas d'écran ne soient pas en français. :(


Sur
Casio Graph 25+E
, il faut renoncer à tout affihage naturel, ainsi qu'à tout affichage exact en dehors des fractions. :(

Sur
Casio fx-CP400+E
pas d'interface, tout se passant avec la fonction
solve()
.
Elle bénéficie des moteurs d'affichage naturel et de calcul exact. :bj:

Elle gère en prime les coefficients complexes, et permet même de retrouver les formules du cours grâce à l'utilisateur du moteur de calcul formel ! :bj:

Elle permet également d'obtenir la forme canonique grâce à la fonction
completeSqr()
, et là encore sa formule générale grâce au moteur formel ! :bj:

Sur
TI-Nspire CAS TouchPad
et
TI-Nspire CX CAS
on retrouve exactement les mêmes avantages avec les fonctions
solve()
ou
cSolve()
! :bj:


Sur les
TI-Nspire
,
TI-Nspire TouchPad
et
TI-Nspire CX
, il faudra déjà oublier tout ce qui fait appel au moteur de calcul formel.
Donc pas de moyen de faire recracher les formules du cours à la machine, et pas de mise en forme canonique. :#non#:
Pour le reste, il faut ici utiliser une fonction spécifique,
polyRoots()
ou
cPolyRoots()
.
D'autre part, les résultats exacts seront limités aux seules fractions, et encore ça ne marchera pas tout le temps comme visible ci-contre... :(

La
HP Prime
reprend potentiellement tous les avantages des deux derniers groupes de modèles.

En pratique, elle semble toutefois avoir du mal à conserver des résultats exacts dans le contexte de polynômes, produisant après des avertissements en anglais des résultats approchés ou même surprenants sur les mêmes exemples qui sont pourtant parfaitement passés sur les autres modèles...

Enfin, la
Lexibook GC3000FR
brille ce soir par sa vacuité. :troll:


3)
Scores
:
Go to top

Image
Sur les critères d'aujourd'hui, les meilleurs choix semblent être les
TI-Nspire CAS
et
Casio fx-CP400+E
, suivis de près par la
HP Prime
.


4)
Classement temporaire
:
Go to top

Image
Lien vers le sujet sur le forum: QCC 2017 épisode 28 : Polynômes (Commentaires: 3)

Divers QCC 2017 épisode 27 : Opérateurs logiques/binaires et bases

Nouveau messagede critor » 16 Aoû 2017, 01:54

5409
Quelle Clignotrice Choisir 2017 - Episode 27
Opérateurs logiques/binaires et bases


Sommaire
:

  1. Introduction
  2. Tests
  3. Scores
  4. Classement temporaire

1)
Introduction
:
Go to top

Pour cet épisode, nous allons aborder :
  • les bases, sachant que les bases binaire et hexadécimale servent au lycée en série S
    (spécialité ISN et filière SI)
    mais aussi en série STI2D
    (ETT)
  • les opérateurs logiques dit booléens
    • et, ou, non, implication, équivalence
    • non et, non ou
      (série S filière SI - Sciences de l'Ingénieur)
    • ou exclusif
      (série S spécialité ISN - Informatique et Sciences du Numérique)
  • les opérateurs bit à bit qui reprennent la plupart des précédents

2)
Tests
:
Go to top

Les
TI-83 Premium CE
,
TI-84 Plus CE-T
,
TI-82 Advanced
et
TI-84 Plus T
connaissent les opérations :
  • et
  • ou
  • non
  • ou exclusif
Hélas, ça ne va pas plus loin. Elles ne font ni les opérations bit à bit, ni les conversions de bases. :mj:


Les
Casio Graph 25+E
,
Graph 35+E
,
Graph 75+E
et
Graph 90+E
connaissent les mêmes opérateurs logiques.

Elles permettent de plus de travailler dans des bases non décimales :
  • base 2 ou binaire
  • base 8 ou octale
  • base 16 hexadécimale
On retrouve les mêmes opérateurs en version bit à bit avec toutefois un ajout surprise,
XNOR
pour le non-ou-exclusif, ainsi que
Neg
pour l'opposé.
La machine travaille en 32-bits, ce qui permet :
  • des nombres jusqu'à 8 chiffres en base hexadécimale
  • des nombres jusqu'à 11 chiffres en base octale
  • des nombres jusqu'à 32 chiffres en base binaire
Notons toutefois que les bases non décimales ne sont pas bien intégrées à l'application calculs. :(
En effet, leur activation bloquera l'application calculs dans un mode de fonctionnement spécial très limité.
La plupart des menus y sont désactivés, et nombres de touches clavier ne fonctionneront plus. :mj:
Les résultats avant le changement de base seront inaccessible avec l'historique de calculs qui repart de zéro, et nombres de fonctionnalités qui font la qualité de ces modèles sont inopérantes dans ce mode. Par exemple, impossible de remonter dans le nouvel historique de calculs. :mj:

Sur
Casio fx-CP400+E
, on retrouve les mêmes fonctionnalités et le même genre de défaut.
Petite différence ici, avec l'absence totale du non-ou-exclusif.
On note toutefois un petit truc sympa avec la fonction
baseConvert()
qui permet de convertir un nombre dans n'importe quelle base jusqu'à 16. :)

Sur les
TI-Nspire
, nous bénéficions d'une part des bases :
  • binaire
  • hexadécimale
... et d'autre part des opérateurs :
  • et
  • non-et :)
  • non-ou :)
  • non
  • ou
  • ou-exclusif :)
Ces opérateurs fonctionnent aussi bien en logique booléenne qu'en bit-à-bit, selon qu'on les applique à des nombres ou aux booléens true/false.
Nous bénéficions de plus d'opérateurs logiques exclusifs :
  • implication :bj:
  • équivalence :bj:
Enfin nous avons quelques opérateurs bit à bit spécifiques :
  • opposé
  • décalage vers la gauche
  • pivotement

Ici nous avons l'avantage d'une intégration parfaite à l'application calculs, l'utilisation d'une base non décimale ne perturbant pas son fonctionnement ! :bj:

La machine offre de plus l'avantage de travailler en 64-bits, ce qui permet :
  • des nombres jusqu'à 16 chiffres en base hexadécimale
  • des nombres jusqu'à 64 chiffres en base binaire

Nous avons même l'avantage exclusif d'une intégration au moteur CAS qui permet de rappeler certaines formules ! :bj:

Sur
HP Prime
, nous pouvons choisir entre les bases :
  • binaire
  • octale
  • hexadécimale
Les opérateurs sont cette fois-ci scindés, avec d'une part en logique booléenne :
  • et
  • ou
  • non
  • ou-exclusif
... et d'autre part en bit à bit :
  • et
  • ou
  • non
  • ou-exclusif
  • décalage vers la gauche
  • décalage vers la droite
  • opposé

Cette fois-ci aussi, les bases non décimales sont parfaitement intégrées aux applications calculs. :)
Même si nous n'avons pas tous les avantages du modèle précédent, nous avons quelques spécificités bien sympathiques :
  • la possibilité de préciser le nombre de bits à utiliser, soit de façon globale, soit de façon locale dans le contexte d'un calcul :bj:
  • la possibilité de préciser si l'on travaille sur des entiers signés ou non
Par défaut la machine travaille en 32-bits, mais on peut lui dire d'aller jusqu'à 64-bits ce qui permettra :
  • des nombres jusqu'à 16 chiffres en base hexadécimale
  • des nombres jusqu'à 21 chiffres en base octale
  • des nombres jusqu'à 64 chiffres en base binaire

On peut là encore convertir un nombre en n'importe quelle base, cette fois-ci sans limitation ! :bj:


Notons enfin que
Shift
-
permet d'accéder à une interface où l'on visualisera simultanément un nombre dans trois bases différentes, avec affichage en temps réel des modifications induites par chaque saisie de chiffres, et quelques raccourcis opératoires. :bj:

La
Lexibook GC3000FR
ne fait pas de logique booléenne mais connaît les bases :
  • binaire
  • octale
  • hexadécimale
... ainsi que les opérateurs bit à bit :
  • et
  • ou
  • non
  • ou-exclusif
  • opposé

Pour y avoir accès, il faudra se mettre en mode
BASE-N
.
Notons que c'est tout sauf intuitif, les fonctionnalités nous concernant cassant complètement la logique du clavier avec une notation secondaire blanche ne correspondant à aucune des touches modificatrices ! :mj:
Cela correspond parfois à la fonction secondaire accessible avec la touche
SHIFT
et parfois à la fonction principale... :#roll#:

Comme à l'accoutumée, la machine ne fait rien comme les autres. Ici, le facteur limitant n'est pas le nombre de bits sur lesquels elle travaille, mais l'affichage qui ne permet d'afficher qu'une seule valeur numérique à la fois sans aucune possibilité de la faire défiler
(ce serait trop complexe... :troll: )
.
D'une façon qui échape à la logique justement non supportée par la machine, il faudra se contenter :
  • de nombres jusqu'à 8 chiffres en base hexadécimale
  • de nombres jusqu'à 10 chiffres en base octale :o
  • des nombres jusqu'à 9 chiffres en base binaire :#roll#:


3)
Scores
:
Go to top

Image
Sur les critères d'aujourd'hui, les meilleurs choix semblent être les
HP Prime
puis
TI-Nspire
.


4)
Classement temporaire
:
Go to top

Image
Lien vers le sujet sur le forum: QCC 2017 épisode 27 : Opérateurs logiques/binaires et bases (Commentaires: 10)

-
Rechercher
-
Sujets à la une
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-83 Premium CE avec son chargeur pour 79,79€ port inclus !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-Nspire CX CAS à seulement 130€ TTC port inclus!
Jailbreake ta TI-Nspire avec Ndless et profite des meilleurs jeux et applications !
Transforme ta TI-Nspire CX en console Game Boy Advance!
1234
-
Donations/Premium
Pour plus de concours, de lots, de tests, nous aider à payer le serveur et les domaines...
PayPal : paiement en ligne sécurisé - secure online payments
Découvrez les avantages d'un compte donateur !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partenaires et pub
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
101 utilisateurs:
>86 invités
>10 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Autres sites intéressants
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)