π
<-
Chat plein-écran
[^]

Examens Formations mode examen Casio/NumWorks - rentrée Février 2020

New postby critor » Yesterday, 12:50

5409Cher enseignant-surveillant.

A compter de la session
2020
, les examens de l'enseignement scolaire
(
BAC
,
DNB
...)
et également supérieur
(
BTS
...)
exigent la mise en place du mode examen des calculatrices graphiques. Et ce aussi bien pour les épreuves terminales que ponctuelles ou de contrôle continu.

Envie de te préparer à ta prochaine surveillance d'
E3C
, d'échanger suite à ta première expérience, de discuter de l'efficacité réelle des différentes méthodes de fraude au mode examen qui circulent sur les réseaux sociaux et des parades à y apporter ?

Les constructeurs de calculatrices graphiques
Casio
et
NumWorks
t'organisant pour cette rentrée de vacances d'hiver des formations en ligne au cours desquelles tu pourras prendre connaissance des bons réflexes et justement poser toutes les questions de ton choix ! :bj:

Tu vas ainsi pouvoir maîtriser la surveillance de l'ensemble des modèles les plus répandus ! :bj:

  • Casio
    a tenu compte des dates de rentrée différentes des 3 zones et te donne l'embarras du choix : :bj:
    • le
      Mercredi 26 Février 2020
      à
      15h
      (45 mins)
    • le
      Mercredi 4 Mars 2020
      à
      15h
      (45 mins)
    • le
      Mercredi 18 Mars 2020
      à
      15h
      (45 mins)
  • NumWorks
    t'attend pour sa part également au choix : :)
    • le
      Mercredi 26 Février 2020
      à
      15h
      (1h)
    • le
      Mercredi 11 Mars 2020
      à
      15h
      (1h)
Pour ce
Mercredi 26 Février
, il est franchement dommage de devoir choisir entre
Casio
et
NumWorks
. :'(


Indépendamment de cela, tu peux à tout moment consulter notre protocole de mise ne mode examen qui avec de simples consignes et vérifications collectives peu chronophages te permettra d'empêcher la quasi totalité des possibilités de fraude au mode examen ! :bj:

Liens
:


Crédits images
:
NeOtuX

Casio Désinfox mode examen : la fx-92+ Spéciale Collège autorisée

New postby critor » Yesterday, 12:05

5409À compter de la session
2020
, toutes les épreuves d'examens scolaires
(
BAC
,
DNB
...)
autorisant la calculatrice graphique nécessiteront le passage de cette dernière en mode examen.

En réalité, toutes les calculatrices n'ont pas à être passées en mode examen. Selon la circulaire n°2015-178 du 1er octobre 2015, sont autorisées :
  • sans autre condition, les calculatrices non programmables sans mémoire alphanumérique
  • uniquement en mode examen, les calculatrices avec mémoire alphanumérique et/ou avec écran graphique
Nous t'avions déjà présenté la
fx-92+ Spéciale Collège
comme révolutionnaire, la première calculatrice collège programmable ! :bj:

On trouve hélas en conséquence des rumeurs sur certains forums enseignants, selon lesquelles la
fx-92+ Spéciale Collège
serait interdite puisque programmable alors que ne disposant pas d'un mode examen.

C'est faire une confusion car il y a en effet
programmable
au sens scolaire et
programmable
au sens réglementaire.

Les textes antérieurs et leurs retranscriptions sur les pages de garde de sujets et consignes de surveillance nous éclairent depuis des années sur cette dernière signification, accompagnant régulièrement l'autorisation de la calculatrice d'une précision
"y compris les calculatrices programmables, alphanumériques ou à écran graphique"
.

C'est que pour la réglementation, une calculatrice programmable est en effet une calculatrice dans laquelle on peut rajouter des données alphanumériques désormais strictement interdites. La confusion entre ces deux possibilités est entretenue par le fait que les calculatrices programmables disposent d'un éditeur de programmes qui peut être détourné de son usage et servir d'éditeur de texte.

La
fx-92+ Spéciale Collège
est certes programmable au sens scolaire, mais absolument pas au sens induit par la réglementation. Rien à voir en effet puisque :
  • Si elle dispose effectivement d'un éditeur de programme, il ne s'agit absolument pas d'un éditeur de texte. :#non#:
    En effet il n'y a pas de curseur de saisie de texte car on ne tape pas les lignes de son programme. Le langage de programmation se veut proche du
    Scratch
    , et l'éditeur permet juste de choisir les blocs de commande à assembler.
  • Les blocs sont accessibles à l'aide d'un menu déroulant et il n'est possible n'y de les modifier pour y inscrire ce que l'on veut, ni d'en rajouter.
    9363
  • La calculatrice ne dispose même pas d'un clavier alphabétique.
    Les seules lettres pouvant être saisies avec le modificateur
    ALPHA
    sont au nombre ridicule de 9 : A, B, C, D, E, F, M, x, y.
  • Et enfin, la calculatrice ne dispose même pas de mémoire persistente.
    Tout programme saisi sera systématiquement perdu à chaque extinction de la calculatrice et devra alors être intégralement resaisi à nouveau. Et même si l'utilisateur n'éteint pas sa calculatrice, cela arrivera automatiquement après 10 à 60 minutes d'inutilisation selon le réglage.
  • C'est même pire que ça, tout programme saisi sera également perdu à chaque changement d'application. Basculer de l'application de programmation
    Algoritmique
    à l'application de
    Calculs
    , ne serait-ce même que pour une seule ligne de calcul, fera également perdre intégralement le script saisi.

Si la
fx-92+ Spéciale Collège
est bien une calculatrice programmable au sens scolaire, il ne s'agit absolument pas d'une calculatrice à mémoire alphanumérique, terme utilisé dans les textes les plus récents. Pour toutes les raisons que nous venons de voir, elle ne peut aucunement être utilisée pour stocker les données et informations personnelles désormais interdites. :#non#:

Casio
a visiblement prêté une attention toute particulière à ce point et s'est clairement donné un mal fou, au point
(hélas)
d'impacter négativement l'utilisation légitime de la machine. Face à ce travail pointilleux, à ces choix douloureux et aux sacrifices qui ont du être effectuées par le constructeur, la moindre des choses et le minimum niveau respect serait bien de ne pas remettre en doute hors contexte son autorisation.

Aucun mode examen n'est donc nécessaire sur cette calculatrice, et la
fx-92+ Spéciale Collège
est donc bien autorisée. :bj:

Crédits images
:
NeOtuX

TI-z80 Désinfox mode examen TI-82A : préactivation + retrait pile

New postby critor » 20 Feb 2020, 12:36

5409À compter de la session
2020
, toutes les épreuves d'examens scolaires
(
BAC
,
DNB
...)
autorisant la calculatrice graphique, nécessiteront le passage de cette dernière en mode examen.

Et ceci aussi bien pour les épreuves terminales que ponctuelles ou de contrôle continu
(
ECE
,
E3C
...)
.

Aujourd'hui, nouvelle étude de cas avec la dernière vidéo de fraude sortie par
Wyzcorn
et qui s'attaque à la
TI-82 Advanced
:


Y est expliqué qu'il suffirait d'activer le mode examen avant ton épreuve pour pouvoir ensuite rentrer toutes tes données sur ta
TI-82 Advanced
, puis interrompre le clignotement de la diode examen en retirant une pile pour la remettre au dernier moment, faisant alors croire au surveillant que le mode examen vient tout juste d'être activé et la mémoire effacée alors que ce n'est pas le cas.

La vidéo prétend que ça ne marcherait que sur les modèles à piles, mais tu peux tout aussi bien effectuer la manipulation sur les modèles à batterie.

Déjà est-ce que cette méthode permet effectivement d'introduire des données et informations personnelles interdites à l'épreuve d'examen. La réponse est
oui
, ou plus précisément
oui mais
et nous y reviendrons.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette astuce très simple n'est absolument pas universelle. Voici les seuls modèles sur lesquels cette faille est présente :
  • TI-82 Advanced
  • TI-Nspire
  • HP Prime
Sur ces modèles, l'interruption de l'alimentation par retrait de la pile ou batterie interrompt le clignotement de la diode tout en conservant l'intégralité des données entrées depuis la mise en mode examen.
Dans le cas de la
TI-82 Advanced
, sont conservées aussi bien les données présentes en mémoire de travail
(RAM)
que celles de la mémoire d'archive
(stockage)
.

L'intégralité des modèles
Casio
(
Graph 25/35/75/90+E
,
fx-CP400+E
)
sont sécurisés contre cette astuce. Autant en dehors du mode examen ils protègent effectivement le contenu mémoire saisi contre les coupures d'alimentation, autant ils changent complètement de comportement en mode examen. Toute interruption de l'alimentation en mode examen supprimera la totalité du contenu mémoire saisi depuis le passage en mode examen,
Casio
a été bien malin ! :bj:
Pareil chez les
Esquisse GCEXFR
et
Lexibook GC3000FR
qui sont justement des modèles très fortement inspirés de
Casio
.

Le cas des
TI-83 Premium CE
est particulier :
  • Jusqu'à la version
    5.1.5
    il y a presque la même faille que sur
    TI-82 Advanced
    . A la nuance près qu'ici la rupture d'alimentation ne conserve que les données stockées en mémoire d'archive, celles présentes en mémoire RAM étant perdues.
  • Depuis la version
    5.2.0
    la faille est corrigée, la
    TI-83 Premium CE
    adoptant le même comportement que les
    Casio
    . :bj:
Le modèle
TI-82 Advanced
similaire n'ayant malheureusement jamais été mis à jour depuis sa sortie pour la rentrée 2015, cette très vieille faille y est donc en effet toujours présente à ce jour. :'(

Cher enseignant-surveillant, déjà dédramatisons la chose. En pratique, cette faille n'est que peu exploitable à des fins de remplissage de la mémoire sur les modèles les plus répandus
TI-82 Advanced
et
TI-83 Premium CE
, si munie d'une très vieille version dans ce dernier cas. En effet
Texas Instruments
a été également malin à sa façon, sur ces modèles tout transfert de donnée désactive immédiatement le mode examen. La seule et unique façon d'introduire des données personnelles dans le mode examen sera donc de les saisir manuellement au clavier après avoir activé le mode examen, ce qui vu le peu de confort du clavier alphabétique en limitera très fortement la quantité, au pire quelques lignes de formules.

Les seuls modèles où cette faille pourrait permettre l'introduction massive de documents en examen sont les
TI-Nspire
et
HP Prime
.



Mais inutile de stresser, il existe des parades tout aussi simples que nous t'avons déjà communiquées et que nous allons te redonner puisque hélas l'actualité s'y prête. ;)
Enfonçons déjà les portes ouvertes, tu ne dois pas accepter en l'état les candidats qui se présenteraient en salle d'examen avec une diode déjà clignotante. Elle indique alors en effet un mode examen déjà activé il y a un certain temps, et donc une mémoire qui potentiellement n'est plus vide. :#non#:

Cette faille exige donc une manipulation au dos de la calculatrice, que ce soit pour actionner un interrupteur, retirer un isolant électrique, ou réinsérer une pile ou batterie.

Notre protocole de mise en mode examen te donne justement plein de petites astuces, absolument pas pour te faire perdre du temps pour pour empêcher la quasi totalité des possibilités de fraude au mode examen. Elles ont de plus été pensées au maximum de façon collective dans le contexte d'une surveillance d'un groupe conséquent de candidats, et excluent au maximum les manipulations individuelles alors très chronophages. :)

Et justement, notre protocole couvre entre autres le cas de ces candidats qui se présenteraient avec un mode examen activé, mais qui auraient donc interrompu le clignotement de leur diode d'une façon ou d'une autre, afin de t'induire en erreur :
  • Déjà une fois les candidats installés, nous te conseillons fortement de faire un premier tour de salle pour vérifier que toutes les calculatrices sont bien fonctionnelles. Pas bien compliqué, il suffit de taper
    ON
    sur chacune et de vérifier que leur écran s'allume. /!
    C'est l'affaire de 2 minutes pour une salle à effectif classe. Toute calculatrice qui ne s'allumerait pas est suspecte; c'est donc immédiatement devant toi que le candidat doit changer/remettre les piles ou batterie ou sinon ranger sa calculatrice, et tu verras bien si cela réveille la diode examen ou pas.
  • Si tu as la chance de ne pas être seul(e), il suffit à ton collègue surveillant d'observer de loin l'absence de clignotement des diodes examen, aussi bien avant qu'après ton passage auprès de chaque candidat. A défaut tu pourras prendre quelques secondes pour le vérifier à la fin de ton tour de salle.
  • Enfin, maintenant que tous les candidats ont une calculatrice fonctionnelle, l'activation du mode examen s'effectuant exclusivement au clavier les candidats n'ont plus rien à traffiquer au dos de leur machine. Exiger donc que l'activation du mode examen se fasse avec les calculatrices restant posées à plat sur la table. /!
    C'est une consigne collective, donc relativement peu chronophage.

Plus ta mise en place du mode examen sera carrée, moins tu auras à traiter d'incidents en cours d'épreuve. Il vaut donc à notre avis mieux prendre ces quelques minutes supplémentaires en début d'épreuve pour déjouer la quasi totalité des méthodes de fraude au mode examen, et avoir ainsi moins de paperasse et conséquences. :)

5416Cher candidat, la fraude à un examen est un délit passible de sanctions disciplinaires et pénales. /!

Il serait dangereux et irresponsable de risquer entre autres 5 ans d'interdiction d'inscription aux examens
(y compris le permis de conduire)
, et également 5 ans d'interdiction d'inscription dans tout établissement public d'enseignement
(enseignement supérieur inclus)
, et ainsi grosso modo de
"foutre en l'air ton avenir"
, tout ça pour un examen affichant usuellement autour des 90% de réussites.

Ce n'est pas parce qu'il y a une diode clignotante cette année que les surveillants vont soudainement arrêter de circuler pendant l'examen et donc entre autres de voir ce qui s'affiche sur les écrans. Si ils y constatent l'affichage de données personnelles qui n'ont clairement pas pu être saisies depuis le début de l'épreuve, il est évident qu'ils vont réagir, peu importe comment tu t'y es pris pour passer entre les mailles du filet. Et sans compter que tu n'es pas non plus à l'abri d'une dénonciation par un voisin jaloux qui contrairement à toi n'aurait pas utilisé d'astuce similaire...

Crédits images
:
NeOtuX
,

NumWorks NumWorks Omega 1.19 + bêta 13: plein de nouveautés extras !

New postby critor » 18 Feb 2020, 15:04

Dans un article précédent nous te présentions la dernière version d'
Omega
, le
firmware
tiers ultime pour ta
NumWorks
développé et testé par et ses illustres collaborateurs ci-dessous :

Omega
permet en effet d'améliorer grandement les possibilités de ta
NumWorks
et ce même en mode examen. Citons entre autres :
  • la réactivation du moteur de calcul littéral que
    NumWorks
    avait introduit dans sa version
    1.2
    pour le supprimer dans sa version
    11
  • une application
    Atom
    avec un tableau périodique des éléments
  • une bibliothèque de constantes physiques
  • une mémoire de travail étendue de
    16K
    à
    32K
    pour l'exécution de scripts
    Python
    plus conséquents notamment dans le cadre de projets
  • une application avec une calculatrice
    RPN
  • le support pour le rajout d'applications externes
9829Parmi les applications externes disponibles à ce jour, citons notamment :
  • Nofrendo
    , émulateur de console de jeux
    Nintendo NES
  • mais également
    KhiCAS
    par .
    Basée sur
    Xcas
    , son logiciel intégré de mathématiques, cette application étend les capacités mathématiques de ta
    NumWorks
    au niveau d'une
    HP Prime
    , bénéficiant du moteur de calcul formel
    GIAC
    avec notamment la possibilité de construire automatiquement des tableaux d'étude de fonction avec indications d'éléments de démarche ! :bj:
    Elle est de plus programmable sous deux syntaxes au choix,
    Xcas
    ou
    Python
    . Et en prime, le langage de programmation inclut des commandes de tracé à la
    Scratch
    /
    Logo
    pour réinvestir les acquis de collège ! :D
    120221202412023

Nombre de fonctionnalités parfaitement légitimes puisque disponibles en mode examen pour les candidats ayant choisi des modèles concurrents, un nivellement par le haut pour l'égalité entre candidats ! :bj:

Aujourd'hui sort la nouvelle version
Omega 1.19
. Elle est basée sur le code source actuel du
firmware
Epsilon
officiel en cours de développement, et elle t'inclut donc en avant-première les améliorations officielles que
NumWorks
a prévues pour la très prochaine version
13
dont le bêta-test vient tout juste d'être lancé ! :bj:

Nous allons donc voir ensemble quelles sont les nouveautés apportées à la fois par
NumWorks
pour la version
13
et par l'équipe
Omega
pour la version
1.19
, en te précisant bien à chaque fois de qui elles proviennent.

Notons déjà que les icônes d'applications ont été refondues pour être davantage en phase avec les couleurs du thème d'
Omega
.







1) Clavier et interface

Go to top

Grande nouveauté, dans l'ensemble des applications il t'est enfin possible de sélectionner naturellement du texte dans une zone de saisie comme sur ordinateur, en maintenant la touche
shift
puis une touche fléchée.

La sélection pourra alors être coupée-copiée-collée-effacée à l'aide des raccourcis clavier. :)

C'est particulièrement bienvenu dans le cadre de l'application
Python
, pour une saisie encore plus rapide et donc agréable de tes scripts lorsqu'ils comporteront plusieurs lignes ou blocs similaires - merci
NumWorks
! :bj:

Notons également que le défilement des tableaux de valeurs présentés par les divers applications a été accéléré.




2) Paramètres globaux

Go to top

Gros ajout de l'équipe
Omega
, une langue supplémentaire est maintenant disponible, le
Hongrois
. De quoi contribuer grandement au rayonnement de la
NumWorks
hors de nos frontières, merci ! :bj:

Pour plus de clareté, l'équipe
Omega
a regroupé l'ensemble des paramètres liés au calcul dans un sous-menu
Math
. :)

Note que tu pourras même y choisir le symbole de multiplication de ton choix, une exclusivité
Omega
à ce jour ! :)

L'équipe
Omega
nous permet enfin d'avoir un peu de visibilité mémoire directement sur la calculatrice, avec l'affichage de la capacité
RAM
ainsi que de son utilisation à l'écran
A propos
. Actuellement nous avons 1K utilisé sur une capacité de
32K
. :)

Afin de cibler les besoin des différents pays et examens,
Omega
dispose de 3 modes examens au choix désormais nommés de la façon suivante :
  1. Standard
    , qui efface le contenu mémoire comme exigé en France
  2. Sans symbolique
    , ciblant les pays interdisant les fonctionnalités de calcul formel ou même littéral
    (Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni...)
    .
    En plus du contenu mémoire, il désactive en prime le mode de calcul littéral de l'application
    Calculs
    ainsi que l'accès aux applications externes, ce qui interdit donc
    KhiCAS
    par la même occasion.
  3. Sans symbolique ni texte
    , ciblant les pays dont la réglementation interdit l'accès à tout éditeur de texte pendant les épreuves
    (Pays-Bas, ...)
    .
    En plus des points précédents, il désactive l'application
    Python
    .
De nouvelles couleurs sont sélectionnables pour la diode examen :
  • mauve
  • orange
Certains pays exigent en effet une couleur spécifique, comme le jaune-orange pour les Pays-Bas. Pour la France rien d'imposé, mais nous te conseillons de rester sur le rouge comme le
firmware
officiel afin de n'effrayer aucun surveillant. :)




3) Paramètres et applications

Go to top

L'application
Paramètres
offre de plus désormais un nouveaux choix, celui de la taille de police qui sera utilisée dans l'application
Python
:
  • Grande
    qui correspond à la taille utilisée jusqu'ici et permet d'afficher
    12
    lignes sur
    29
    colonnes
  • Petite
    qui permet quant à elle d'afficher
    16
    lignes sur
    42
    colonnes
Notons de plus que ce réglage s'applique aussi bien à l'éditeur qu'à la console
Python
. De quoi te permettre une bien meilleur vue d'ensemble de tes scripts ainsi que de leur affichage - merci
NumWorks
! :bj:
1218812187

Jusqu'à sa dernière version, le
firmware
officiel ainsi que ses dérivés avaient quand même le gros inconvénient de ne te laisser bien souvent visibles dans l'applications
Calculs
que les deux derniers calculs effectués, de part la grande taille de police utilisée. :mj:

L'équipe
Omega
s'attaque enfin à ce gros défaut et nous soulage avec une nouvelle option
Mode d'affichage
exclusive, qui te permet de sélectionner un nouvel affichage
Compact
pour l'application
Calculs
.

L'affichage des résultats sera alors effectué sur la même ligne lorsqu'il y aura suffisamment de place, et t'offrira donc une bien meilleure vue d'ensemble de ton historique de calculs ! :bj:




4) Python

Go to top

L'équipe
Omega
te permet désormais de dupliquer tes scripts
Python
. Aucune besoin donc de les ouvrir pour t'embêter à en sélectionner et copier le code pour ensuite le coller dans un autre script ! :bj:

NumWorks
pour sa part nous apporte beaucoup d'améliorations et nouveautés à l'application
Python
, n'ayons pas peur des mots et disons même énormément. :D

Autre amélioration de saisie effectuée par
NumWorks
dans le contexte
Python
, le catalogue accessible via la boîte à outils inclut désormais les fonctions associées à la classe
list
: :)
  • list.append(x)
  • list.clear()
  • list.count(x)
  • list.index(x)
  • list.insert(i,x)
  • list.pop(i)
  • list.remove(x)
  • list.reverse()
  • list.sort()

Avec le dernier
firmware
officiel, tu diposais d'une mémoire de stockage pouvant accueillir jusqu'à
16 Kio
de scripts
Python
. Dans sa dernière version,
Omega
t'avait étendu cette capacité à
20 Kio
.
Et bien
NumWorks
semble avoir apprécié l'idée puisque la reprenant mais en mieux, augmentant l'espace de stockage de façon encore plus significative à
32 Kio
! :bj:


En
Python
les possibilités d'interactions avec des interfaces, notamment pour des menus ou jeux, étaient très limitées sur la
NumWorks
.

En effet, il n'y avait pas de fonction permettant de tester la pression d'une touche.

NumWorks
s'attaque enfin au problème dans la version
13
, avec un nouveau module
ion
à cette fin dont voici l'exploration en avant-première avec notre script :
Code: Select all
def sstr(obj):
  try:
    s=obj.__name__
  except:
    s=str(obj)
    a=s.find("'")
    b=s.rfind("'")
    if a>=0 and b!=a:
      s=s[a+1:b]
  return s

def isExplorable(obj):
  s=str(obj)
  return s.startswith("<module '") or s.startswith("<class '")

def explmod(pitm,pitmsl=[],reset=True):
  global curline
  if(reset):
    curline=0
    pitmsl=[sstr(pitm)]
  hd="."*(len(pitmsl)-1)
  spath=".".join(pitmsl)
  c,c2=0,0
  spitm=str(pitm)
  for itms in sorted(dir(pitm)):
    c,c2=c+1,c2+1
    try:
      itm=eval(spath+"."+itms)
      print(hd+itms+"="+str(itm))
      if isExplorable(itm) and itm!=pitm:
        pitmsl2=pitmsl.copy()
        pitmsl2.append(itms)
        c2=c2+explmod(itm,pitmsl2,False)[1]
    except:
      print(hd+itms)
  if c>0 and reset:
    print(hd+"Total: "+str(c)+" 1st level item(s)")
    if c2>0 and c2!=c:
      print(hd+"       "+str(c2)+" item(s)")
  return [c,c2]

12197121981219912200

C'est l'occasion pour nous de te fournir une table des codes clavier retenus, où la logique visuelle de numérotation t'aidera peut-être à retenir : :)

0

1

3

6
OK

4

5

2
shift

12
alpha

13
x,n,t

14
var

15
╒╕

16

17
e^x

18
ln

19
log

20
i

21
,

22
x^y

23
sin

24
cos

25
tan

26
π

27

28

29
7

30
8

31
9

32
(

33
)

34
4

36
5

37
6

38
×

39
÷

40
1

42
2

43
3

44
+

45
-

46
0

48
.

49
×10^x

50
Ans

51
EXE

52


12190On peut toutefois remarquer que la seule fonction fournie
keydown()
par le nouveau module
ion
ne permet que de savoir si une touche donnée est pressée ou pas.
Des scripts
Python
implémentant des jeux ou interfaces
(pourquoi pas une boîte de saisie texte)
vont donc devoir appeler cette fonction autant de fois qu'il y a de touches clavier traitées. On peut donc légitimement s'interroger sur ce que donne le temps d'exécution de la fonction potentiellement multiplié par les 46 touches clavier
(ou plutôt 45, la touche d'allumage/exinction n'étant pas gérée par le module)
.

Et bien testons, voici , notre script où il te suffira d'un simple et unique appel
getkeys()
pour scanner l'ensemble de la matrice clavier et récupérer la liste des codes des touches actuellement pressées :
Code: Select all
from ion import keydown

def keycodes():
  lc = list(range(0,6)) + list(range(12,35))
  for k in range(36,53):
    if (k+1)%6:
      lc.append(k)
  return lc

def getkeys():
  lk = []
  for k in keycodes():
    if keydown(k):
      lk.append(k)
  return lk


Nous allons de plus chronométrer l'appel
getkeys()
à l'aide de notre script :
Code: Select all
from time import monotonic

def timer(f, *par):
  start=monotonic()
  f(*par)
  return monotonic()-start

12191L'appel maintenant devenu
timer(getkeys)
nous mesure donc autour 0,04 seconde pour le scan intégral du clavier, aussi bien sur
N0100
que
N0110
.

4 centièmes de seconde ce n'est certes pas rien, mais c'est quand même très loin d'être la catastrophe que nous craignions.
NumWorks
semble avoir bien fait les choses. :)
Les jeux
Python
utilisant beaucoup de touches clavier seraient donc en théorie limités au mieux à 25 fps
(images par seconde)
, ce qui est tout de même déjà humainement très acceptable. En pratique il suffira aux jeux en question de ne pas scanner l'intégralité du clavier mais seulement les touches utiles, et de toutes façons la lenteur des fonctions graphiques à ce jour ne pemet pas d'atteindre les
25 fps
en
Python
même sans aucune lecture clavier.

En passant, si toi aussi tu souhaites optimiser tes tests de touches clavier dans le même style que notre fonction
getkeys()
, n'hésite pas à consulter le tutoriel associé à la nouvelle fonction
keydown()
.

Suite à cet ajout majeur, profitons-en pour voir où nous en sommes niveau
Python
sur calculatrices. Voici déjà l'éventail des modules disponibles :

autorisés aux
examens français
inutilisables aux
examens français
NumWorks
Casio Graph
35+E II
90+E
TI-83PCE
Ed. Python
MicroPython
TI-Nspire
CasioPython
Casio Graph
35+E II
35+E/USB
75/85/95
TI-Python
builtins
array
collections
cmath
gc
math
micropython
os
random
sys
time
turtle
uerrno

.
.

.


.

.


.

.
.
.
.

.
.

.
.
.
.



.


.
.



.
.


.




.
.

.
.


.




.
.

.
.
.


.




.


.
.



.


.
.



.
.











.
.
spécifique
kandinsky
ion
prime
nsp
board
storage
Total
9
3
8
9
8
9
9
13

En terme de quantité de modules, la
NumWorks
arrive ainsi désormais au premier rang des solutions
Python
utilisables aux examens français, félicitations ! :bj:
Aux examens :
  1. 9
    modules :
    NumWorks

    HP Prime
    (version alpha)
  2. 8
    modules :
    TI-83 Premium CE Edition Python
  3. 3
    modules :
    Casio Graph 35+E II
    Casio Graph 90+E
Hors examens :
  1. 13
    modules :
    TI-Python
    (firmware tiers)
  2. 9
    modules :
    NumWorks

    Casio Graph 35+E II
    Casio Graph 35+E/USB
    Casio Graph 75/85/95
    Casio fx-9750GII
    Casio fx-9860GII
    Casio fx-9860G

    (appli CasioPython)

    HP Prime
    (version alpha)
  3. 8
    modules :
    TI-83 Premium CE Edition Python

    TI-Python

    TI-Nspire
    (appli MicroPython)
  4. 3
    modules :
    Casio Graph 35+E II
    Casio Graph 90+E
    Casio fx-CG50


Et voici maintenant pour le contenu de ces mêmes modules :

autorisés aux
examens français
inutilisables aux
examens français
NumWorks
Casio Graph
35+E II
90+E
TI-83PCE
Ed. Python
MicroPython
TI-Nspire
CasioPython
Casio Graph
35+E II
35+E/USB
75/85/95
TI-Python
builtins
array
collections
cmath
gc
math
micropython
os
random
sys
time
turtle
uerrno
88-188
.
.
12
.
41
6
.
8
.
3
38
.
84-175
.
.
.
.
25
.
.
8
.
.
.
.
91-190
4
2
.
7
28
.
.
8
15
4
.
.
97-428
3-13
.
13-17
9-13
42-46
10-14
.
.
17-21
.
.
25-29
93-218
4
.
12
7
41
3
.
.
15
.
.
.
91-204
4
.
12
7
41
6
.
8
12
.
.
24
91-190
4
2
.
7
28
.
.
8
15
4
.
.
93-191
4
2
12
7
41
6
15
8
15
10
.
.
spécifique
6
(kandinsky)

48
(ion)
3-7
(prime)
10
(nsp)
22
(board)

21
(storage)
Total
250-350
117-208
159-258
219-588
185-310
205-318
159-258
213-354

En terme de richesse des modules, la
NumWorks
varie donc entre les 2ème et 3ème rangs ! :bj:
Aux examens :
  1. 219-588
    éléments :
    HP Prime
    (version alpha)
  2. 250-350
    éléments :
    NumWorks
  3. 159-258
    éléments :
    TI-83 Premium CE Edition Python
  4. 117-208
    éléments :
    Casio Graph 35+E II
    Casio Graph 90+E
Hors examens :
  1. 219-588
    éléments :
    HP Prime
    (version alpha)
  2. 213-354
    éléments :
    TI-Python
    (firmware tiers)
  3. 250-350
    éléments :
    NumWorks
  4. 205-318
    éléments :
    Casio Graph 35+E II
    Casio Graph 35+E/USB
    Casio Graph 75/85/95
    Casio fx-9750GII
    Casio fx-9860GII
    Casio fx-9860G

    (appli CasioPython)
  5. 185-310
    éléments :
    TI-Nspire

    (appli MicroPython)
  6. 159-258
    éléments :
    TI-83 Premium CE Edition Python

    TI-Python
  7. 117-208
    éléments :
    Casio Graph 35+E II
    Casio Graph 90+E




La mémoire utilisée pour exécuter les scripts
Python
est consituée de 2 zones :
  • le
    stack (pile)
    qui accueille les références vers les objets créés
  • le
    heap (tas - appelé vugairement chez nous mémoire de travail jusqu'à présent)
    qui accueille les valeurs de ces objets
Le
stack / pile
limite donc la quantité d'objets différents utilisables simultanément, alors que le
heap
limite le volume.
La
NumWorks
était très décevante dans les deux cas, se retrouvant sur ces points littéralement à la queue de l'ensemble des solutions
Python
sur calculatrices graphiques. :mj:




Notre script permet d'estimer la capacité du tas
(mémoire de travail)
:
Code: Select all
def sizeenv():
  s=0
  import __main__
  for o in dir(__main__):
    try:s+=size(eval(o))
    except:pass
  return s
def size(o):
  s,t=0,type(o)
  if t==str:s=49+len(o)
  if str(t)=="<class 'function'>":s=136
  if t==int:
    s=24
    while o:
      s+=4
      o>>=30
  if t==list:
    s+=64
    for so in o:s+=8+size(so)
  return s
def mem(v=1,r=1):
  try:
    l=[]
    try:
      l+=[r and 793+sizeenv()]
      if v*r:print(" ",l[0])
      l+=[0]
      l+=[""]
      l[2]+="x"
      while 1:
        try:l[2]+=l[2][l[1]:]
        except:
          if l[1]<len(l[2])-1:l[1]=len(l[2])-1
          else:raise(Exception)
    except:
      if v:print("+",size(l))
      try:l[0]+=size(l)
      except:pass
      try:l[0]+=mem(v,0)
      except:pass
      return l[0]
  except:return 0

Celle-ci faisait
16 Kio
sur les
firmwares
officiel, et cela n'a malheureusement pas changé pour la version
13
.

En conséquence, vu les tailles non négligeables prises en mémoire par les objets
Python
les plus simples, tu seras très rapidement limité(e) dès que tes scripts vont commencer à travailler sur des tuples, listes ou pire listes de listes. :mj:

12186Si par contre tu fais le choix du
firmware
Omega
, tu pourras bénéficier d'un tas de
32 Kio
, de quoi commencer à aborder des projets nettement plus ambitieux ! :bj:


Omega
permet ainsi à ta
NumWorks
de ganger de 2 à 5 places au classement en terme de capacité de
tas / stack
et ainsi de ne plus être dernière, loin de là ! :bj:
Aux examens :
  1. 1,032942 Mo
    :
    Casio Graph 90+E
  2. 1,022145 Mo
    :
    HP Prime
    (version alpha)
  3. 100,560 Ko
    :
    Casio Graph 35+E II
  4. 32,339 Ko

    NumWorks
    (firmware
    Omega
    )
  5. 20,200 Ko

    TI-83 Premium CE Edition Python
  6. 16,259 Ko

    NumWorks
    (firmware officiel)
Hors examens :
  1. 2,049276 Mo
    :
    TI-Nspire
    (application MicroPython)
  2. 1,032942 Mo
    :
    Casio Graph 90+E
  3. 1,022145 Mo
    :
    HP Prime
    (version alpha)
  4. 257,636 Ko
    :
    Casio Graph 35/75+E
    (application CasioPython)
  5. 100,560 Ko
    :
    Casio Graph 35+E II
  6. 32,339 Ko

    NumWorks
    (firmware
    Omega
    )
  7. 31,899 Ko
    :
    Casio Graph 35+E II
    (application CasioPython)
  8. 22,605 Ko

    TI-83 Premium CE + TI-Python
  9. 20,200 Ko

    TI-83 Premium CE Edition Python
  10. 19,924 Ko

    TI-83 Premium CE + TI-Python
  11. 16,238 Ko

    NumWorks
    (firmware officiel)




Par contre,
NumWorks
annonce avoir quadruplé la taille de la
pile / stack
pour la version
13
, voyons cela. Comme déjà expliqué, cette augmentation devrait permettre d'avoir simultanément davantage d'objets en mémoire
(mais pas davantage de données, les valeurs de ces objets allant comme déjà dit dans le tas / heap)
. C'est la même capacité que l'on peut partager entre davantage d'objets différents.

Comment mesurer cela ? Une situation qui permet de créer plein de références dans la
pile / stack
, c'est la récursivité, soit les fonctions qui se rappellent elles-mêmes. Prenons notre script
recur.py
:
Code: Select all
def sumr(n):return n>0 and n+sumr(n-1)

def maxr(fct):
  n=0
  try:
    while True:
      fct(n)
      n=n+1
  except Exception as e:print(e)
  return n

12189L'appel
maxr(sumr)
permet en effet de constater un bon quadruplement du nombre maximal d'appels récursifs, passant de
30
à
143
avant le déclenchement de l'erreur
maximum recursion depth exceeded
, de quoi étudier et exploiter désormais bien plus sérieusement la récursivité ! :bj:

Là encore une nette progression au classement en terme de capacité de
pile / stack
. Merci cette fois-ci
NumWorks
, la calculatrice est donc dès maintenant le meilleur choix aux examens français sur le critère de la récursivité ! :bj:
Aux examens :
  1. 143
    :
    NumWorks
    (nouvelle version)
  2. 82
    :
    Casio Graph 90+E

    Casio Graph 35+E II
  3. 77
    :
    HP Prime
    (version alpha)
  4. 30
    :
    NumWorks
    (ancienne version)
  5. 23

    TI-83 Premium CE Edition Python
Hors examens :
  1. 5362
    :
    Casio Graph 35/75+E
    (application CasioPython)
  2. 655
    :
    Casio Graph 35+E II
    (application CasioPython)
  3. 143
    :
    NumWorks
    (nouvelle version)
  4. 130
    :
    TI-Nspire
    (application MicroPython)
  5. 82
    :
    Casio Graph 90+E

    Casio Graph 35+E II
  6. 77
    :
    HP Prime
    (version alpha)
  7. 30
    :
    NumWorks
    (ancienne version)
  8. 23

    TI-83 Premium CE Edition Python
  9. 20

    TI-83 Premium CE + TI-Python
  10. 15

    TI-83 Premium CE + TI-Python




5) Calculs

Go to top

NumWorks
n'a également pas chômé avec l'application
Calculs
et nous apporte ici encore pléthore de nouveautés.

Déjà petite mise en bouche,
NumWorks
améliore l'intelligence de sa saisie. Lorsque par exemple on note
f(5)
, sans connaître le contexte il y a ambiguité. Selon le contexte, cela peut être :
  • si
    f
    est une fonction, la fonction
    f
    appliquée à 5
  • sinon, le produit de
    f
    par 5
Jusqu'à la dernière version, la
NumWorks
considérait systématiquement que c'était un appel de fonction, même si
f
n'en était pas une, et ne te donnait donc aucun résultat. :(

Désormais ta
NumWorks
tiens compte du contexte, et t'interprétera automatiquement cette saisie en tant que produit si
f
n'a pas été définie en tant que fonction. :)


La
NumWorks
te permet désormais de calculer avec des nombres écrits en base non décimale : :bj:
  • base binaire en préfixant le nombre saisi par
    0b
  • base hexadécimale en préfixant le nombre saisi par
    0x

Le résultat reste certes affiché en base décimale, et il n'y a pas d'option pour changer cela.
Toutefois,
NumWorks
a prévu autre chose pour tes conversions dans l'autre sens. Si tu remontes dans l'historique de calculs avec la touche
, chaque résultat entier sélectionné se verra adjoindre un bouton qu'il te suffira de valider pour obtenir automatiquement des résultats additionnels :
  • la conversion en base hexadécimale :bj:
  • la conversion en base binaire :bj:
  • la décomposition en facteurs premiers :)
Et nul besoin de les noter sur ton brouillon, les différents résultats peuvent de plus être sélectionnés puis directement copiés-collés à des fins de réutilisation immédiate ! :bj:

Mais ce n'est pas tout,
NumWorks
te propose également des résultats additionnels de façon similaire en cas de résultat rationnel
(écriture exacte en fraction)
, avec :
  • la conversion en fraction mixte
    (entier suivi d'une fraction propre, soit avec son numérateur inférieur au dénominateur)
    :)
  • le détail de la division euclidienne du numérateur par le dénominateur :)

Lorsque le résultat écrit sous forme exacte est un cosinus ou sinus de quelque chose, là
NumWorks
s'est déchaîné pour les résultats additionnels, avec :
  • représentation automatique et légendée du point associé sur le cercle trigonométrique :#tritop#:
  • cosinus associé sous forme exacte et décimale :bj:
  • sinus associé sous forme exacte et décimale :bj:

Et alors attends tu n'as pas vu les nombres complexes, ici c'est de la folie avec comme résultats additionnels proposés :
  • la représentation automatique et légendée du point associé dans le plan complexe :#tritop#:
  • le module sous forme exacte et décimale :bj:
  • l'argument sous forme exacte et décimale :bj:
  • la partie réelle sous forme exacte et décimale :bj:
  • la partie imaginaire sous forme exacte et décimale :bj:
Entiers, rationnels, fonctions trigonométriques et nombres complexes... à chaque fois, ce sont littéralement de mini-études que te réalise désormais
NumWorks
! :bj:
Des représentations différentes qui t'amèneront à mieux comprendre chacun de ces résultats, ainsi qu'à développer ta compétence
Représenter
et passer à l'avenir plus naturellement d'une forme à l'autre. Une fonctionnalité donc d'une haute pertinence ! :bj:

On peut de plus rajouter qu'il s'agit de fonctionnalités exclusives à ce jour, ou plus précisément dans le contexte particulier de cette année 2020 avec le mode examen.
Il n'y a en effet rien d'équivalent sur les modèles concurrents, il faut y comprendre/retenir plusieurs commandes spécifiques et encore pour obtenir à chaque fois un seul des éléments de la série de résultats additionnels présentés.
De telles choses n'y étaient possibles qu'en y chargeant des programmes que nous te proposions gratuitement les années précédentes, programmes hélas bloqués par le mode examen cette année.
NumWorks
se met donc ainsi à te recréer gratuitement dans son propre mode examen des fonctionnalités équivalentes aux programmes les plus pertinents produits par la communauté pour la concurrence ces dernières années. N'oubliant pas les besoins des élèves,
NumWorks
semble ainsi être le constructeur ayant le mieux compris l'ensemble des conséquences de la réforme du mode examen ! :bj:


Et non, ce n'est pas fini. Grâce au formidable travail de
NumWorks
, l'application
Calculs
gère désormais les unités, avec une toute nouvelle entrée pour t'en facilité la saisie dans la boîte à outils. De très nombreuses catégories d'unités sont présentes, de quoi couvrir l'ensemble de tes problèmes de Géométrie, Physique ou Chimie : :bj:
  • Temps
  • Distance
  • Masse
  • Intensité du courant électrique
  • Température
  • Quantité de matière
  • Intensité lumineuse
  • Fréquence
  • Force
  • Pression
  • Energie
  • Puissance
  • Charge électrique
  • Tension électrique
  • Capacité électrique
  • Résistance électrique
  • Conductance électrique
  • Induction électrique
  • Inductance
  • Superficie
  • Volume

Les unités sont notées avec le caractère tiret bas comme préfixe, que tu pourras une fois habitué saisir directement au clavier avec
shift
,
. Le menu se donne même la peine de les légender dans ta langue une fois de plus ! :bj:
Bien que toutes les combinaisons ne soient pas au menu, précisons que la calculatrice reconnaît bien l'ensemble des préfixes du système international de 1012
(
T
era)
à 10-12
(
p
ico)
! :bj:

Rien à voir avec les unités proposée sur la concurrence de milieu de gamme où si c'est pas menu c'est foutu. Ici les unités sont de véritables éléments gérés au niveau du moteur de calcul et que tu peux donc librement intégrer à ces derniers.

Tu peux notamment sommer différentes unités compatibles, avec un résultat automatiquement converti dans l'unité jugée la plus pertinente ! :bj:

Tu as peut-être remarqué qu'il n'y avait pas de catégorie vitesse au menu, ces unités étant obtenues par un simple quotient. Les possibilités de combinaison sont infinies et permettront de gérer les unités les plus complexes ! :bj:

Si jamais l'unité déterminée automatiquement pour le résultat ne te convient pas, tu pourras parfaitement la convertir dans toute unité compatible à l'aide de l'opérateur d'affectation obtenu via
shift
x^y
! :bj:

Les unités sont tellement bien intégrées et gérées, qu'elles peuvent même accompagner les valeurs que tu stockes dans des variables. En Physique-Chimie notamment, si tu te donnes la peine de saisir chaque constante ou donnée d'une formule avec son unité, tu pourras obtenir automatiquement le résultat accompagné de son unité la plus pertinente pour rafler un maximum de points à tes exercices ! :bj:

C'est fantastique, les équivalences d'unités sont même connues de la machine, comme ici le kilogramme mètre par seconde carrée automatiquement remplacé par le Newton ! :bj:

Inversement, si l'énoncé de Physique-Chimie tente de te piéger en ne précisant de façon générique que SI
(Système International)
comme unité pour les constantes qu'il te rappelle, les formidables possibilités de combinaisons infinies de la
NumWorks
te permettront de retrouver la bonne unité ! :bj:




6) Probabilités

Go to top

L'application
Probabilités
n'est pas en reste,
NumWorks
se donne la peine d'y rajouter une nouvelle loi, la loi de Fisher. :)




7) Équations

Go to top

La
NumWorks
te permettait déjà de résoudre des équations paramétrées, c'est-à-dire faisant intervenir des variables qui ne sont pas des inconnues mais ont bien été définies avec une valeur.
Il était donc dommage à l'écran des solutions de ne pas savoir à quelle(s) valeur(s) de paramètre(s) celles-ci correspondaient.

Dans la droite lignée de sa volonté de proposer des écrans aussi complets et compréhensibles que possible,
NumWorks
te rajoute à cet écran la liste des éventuels paramètres utilisés ainsi que leurs valeurs associées. :)




8) Fonctions

Go to top

NumWorks
te permet désormais de parcourir plus rapidement tes courbes de fonctions, le déplacement du curseur s'accélérant par augmentation du pas si tu maintenant la touche fléchée enfoncée.




9) Régressions

Go to top

NumWorks
s'est également occupé de l'application
Régressions
.
Le modèle de calcul utilisé pour les régressions
Puissance
et
Trigonométrique
n'était pas celui majoritairement choisi par les logiciels de Mathématiques. Si bien que la concurrence était unanime à contredire à l'unison les résultats de la
NumWorks
dans ces cas-là :

Désormais, le nouveau modèle utilisé est bien cohérent avec la concurrence. :)




10) Atom

Go to top

12202
Dans la version précédente,
Atom
, l'application de tableau périodique des éléments dédiée à
Omega
, présentait dans les valeurs affichées plusieurs erreurs dues à divers décalages. Notamment dans les masses molaires et nombre de nucléons après la série des lanthanides.

C'est dès maintenant corrigé dans le nouvel
Omega
! :bj:




11) RPN

Go to top

L'application
RPN
dédiée à
Omega
et permettant le calcul en notation postfixée autour d'une pile, présentait un thème d'affichage qui différait de celui de l'application
Calculs
officielle et n'en faisant pas bien ressortir la zone de saisie.

Le thème associé a maintenant été uniformisé. :)




12) External

Go to top

12201L'équipe
Omega
s'est également occupée de son application dédiée
External
.

Elle n'est d'une part plus affichée sur le modèle
NumWorks N0100
où elle était totalement inutile, puisqu'il n'y a pas de possibilité d'y rajouter des applications externes à ce jour.

D'autre part, de façon fort utile elle affiche maintenant l'adresse à laquelle l'on peut s'installer des applications additionnelles. :)




13) Conclusion

Go to top

Les bonnes choses prennent du temps et franchement cela valait le coup d'attendre; nous ne sommes absolument pas déçus aujourd'hui avec ce
firmware
conjoint absolument exceptionnel par
NumWorks
et
Omega
, riche de fonctionnalités innovantes ou jamais vu sur un modèle à ce prix-là; l'union fait clairement la force ! :D
Toutes nos félicitations à
NumWorks
ainsi qu'à l'ensemble de l'équipe
Omega
! :bj:
Et au plaisir de découvrir vos prochaines versions ! ;)




14) Installation Omega et KhiCAS

Go to top

Pour installer
Omega
rien de plus simple. De façon similaire à ce qui existait déjà pour les applications externes, un installateur en ligne est désormais également disponible pour
Omega
. Il te suffira tout simplement de connecter ta calculatrice, d'ouvrir la page liée en fin d'article dans ton navigateur, puis d'un seul clic ! :bj:
Tu auras besoin pour cela d'un navigateur utilisant un moteur
Chromium
ou compatible :
Google Chrome
,
Microsoft Edge
...


Notons qu'un tutoriel pour une installation avancée est également disponible et lié ci-après pour ceux qui souhaitent compiler
Omega
par eux-mêmes. Une méthode qui te donne accès à des possibilités supplémentaires, comme celle de protéger ta
NumWorks
contre le vol en signant l'écran
A propos
avec ton nom ou tout ce que tu veux, ainsi que la possibilité de te choisir un des 4 thèmes disponibles :
  • epsilon_light
  • epsilon_dark
  • omega_light
    (par défaut)
  • omega_dark

Les applications externes
KhiCAS
et autres sont pour leur part à installer séparément avec leur propre installateur en ligne dédié, également lié en fin d'article.




Liens
:


Téléchargements
:


Casio Désinfox mode examen Graph 35+E : rajouter clignotant

New postby critor » 17 Feb 2020, 11:27

5409À compter de la session
2020
, toutes les épreuves d'examens scolaires
(
BAC
,
DNB
...)
autorisant la calculatrice graphique, nécessiteront le passage de cette dernière en mode examen.

Et ceci aussi bien pour les épreuves terminales que ponctuelles ou de contrôle continu
(
ECE
,
E3C
...)
.

5037Aujourd'hui, nouvelle étude de cas avec la dernière vidéo de fraude sortie par
Ugoh Walrand
et qui s'attaque à la
Casio Graph 35+E
:


Hugo
profite du faite que sur la
Graph 35+E
la diode examen est déportée sur une carte fille, afin de l'interfacer directement à l'alimentation à travers un circuit temporisateur.

La diode ainsi détournée de son usage n'est plus garante de la bonne activation du mode examen, et peut faire croire au surveillant que ce dernier est bien activé alors que toutes les données et informations personnelles interdites sont encore présentes en mémoire.

Cher enseignant-surveillant. Ce montage sur le modèle n°1 au lycée peut te sembler effectivement enfantin, à la portée des élèves dès la Cinquième. Il serait a priori adaptable et réalisable sur tout modèle déportant sa diode examen sur une carte fille plutôt que de la monter en surface :
  • Casio Graph 25+E
  • Casio Graph 35+E
    (la
    Graph 35+E II
    n'est plus concernée par cette faille)
  • Casio Graph 75+E
  • Esquisse GCEXFR
  • Lexibook GC3000FR
Mais inutile de stresser, il existe des parades tout aussi enfantines que nous t'avons déjà communiquées et que nous allons te redonner puisque hélas l'actualité s'y prête. ;)

Comme déjà dit donc, tu ne dois pas accepter en l'état les candidats qui se présenteraient en salle d'examen avec une diode déjà clignotante. Elle indique alors en effet un mode examen déjà activé il y a un certain temps, et donc une mémoire qui potentiellement n'est plus vide.

La minorité de candidats bricoleurs qui voudraient utiliser cette méthode devraient donc se prévoir un moyen d'allumer/éteindre leur montage, comme un interrupteur ou un fil à brancher.

Bien évidemment, si ils rajoutent un interrupteur sur la tranche de leur calculatrice ou en font dépasser un fil, et en prime se mettent à le manipuler, du devrais t'en rendre compte puisque l'activation du mode examen se fait exclusivement au clavier sur l'ensemble des modèles conformes 2020.

Hugo
ne fait pas exception à cette contrainte, et dissimule un interrupteur au dos de la machine, fort discrètement en haut à droite du compartiment des piles.

Notre protocole de mise en mode examen en début d'épreuve a été conçu pour bloquer l'ensemble des méthodes de fraude nous étant connues, y compris celle-ci.

L'activation du mode examen s'effectuant exclusivement au clavier, après un tour de vérification du bon fonctionnement des calculatrices il te suggère
d'exiger la pose des calculatrices sur les tables pour réaliser l'activation. Les candidats n'ont rien à traffiquer au dos de la machine pendant cette procédure, que ce soit pour manipuler un interrupteur allumant la diode ou pour interrompre l'alimentation et sur certains modèles empêcher l'effacement complet de la mémoire. :#non#:

C'est une consigne collective, donc relativement peu chronophage. Plus ta mise en place du mode examen sera carrée, moins tu auras à traiter d'incidents en cours d'épreuve. :)

Hugo
s'est également créé un site dédié référençant les quelques composants nécessaires, et mis en avant dans la description de sa vidéo.

On peut toutefois se demander si sa méthode est véritablement utilisable de façon discrète en pratique, vu qu'à la fin il n'arrive apparemment pas à refermer correctement la partie supérieure de la calculatrice, celle où la carte temporisatrice a justement été mise en place.

Une calculatrice à moitié ouverte comme cela devrait attirer l'attention des surveillants. :#roll#:

5416Cher candidat, le simple fait de modifier ta calculatrice en ce sens et de l'introduire en salle d'examen démontre ton intention de frauder et t'expose à l'ensemble des conséquences. La fraude à un examen est un délit passible de sanctions disciplinaires et pénales. /!

Il serait dangereux et irresponsable de risquer entre autres 5 ans d'interdiction d'inscription aux examens
(y compris le permis de conduire)
, et également 5 ans d'interdiction d'inscription dans tout établissement public d'enseignement
(enseignement supérieur inclus)
, et ainsi grosso modo de
"foutre en l'air ton avenir"
, tout ça pour un examen affichant usuellement autour des 90% de réussites.

Ce n'est pas parce qu'il y a une diode clignotante cette année que les surveillants vont soudainement arrêter de circuler pendant l'examen et donc entre autres de voir ce qui s'affiche sur les écrans. Si ils y constatent l'affichage de données personnelles qui n'ont clairement pas pu être saisies depuis le début de l'épreuve, il est évident qu'ils vont réagir, peu importe comment tu t'y es pris pour passer entre les mailles du filet. Et sans compter que tu n'es pas non plus à l'abri d'une dénonciation par un voisin jaloux qui contrairement à toi n'aurait pas utilisé d'astuce similaire...

Crédits images
:
NeOtuX
, ,

Examens Pays-Bas: liste calculatrices autorisées 2022 avec NumWorks

New postby critor » 11 Feb 2020, 11:18

5409Dans un article précédent, nous t'annoncions que la calculatrice
NumWorks
avait été incluse sur la liste officielle des calculatrices graphiques autorisées pour les examens 2020 en Italie.

Mais
NumWorks
ne comptait clairement pas s'arrêter là dans son expansion. ;)

Dans le cadre du développement du
firmware
tiers
Omega
actuellement basé sur le code source de la prochaine version 13 de
NumWorks
, nous avions remarqué que le constructeur était en train de rajouter un deuxième mode examen spécial pour les Pays-Bas, distingable par le clignotement non pas rouge mais orange de la diode RVB.

En effet la réglementation des Pays-Bas est beaucoup plus sévère que celle de la France. Non seulement elle exige le mode examen mais elle interdit aussi radicalement l'accès pendant les épreuves à tout éditeur de texte, d'où ce mode examen spécial qui bloque en conséquence l'application
Python
, tout comme
Casio
et
TI
qui interdisent en mode examen l'accès à l'éditeur de programmes sur leurs modèles internationaux. De plus, la réglementation interdit également toute fonctionnalité de calcul formel ou même littéral.

On pouvait donc s'y attendre, l'institution néerlandaise nous publie aujourd'hui la mise à jour annuelle de sa liste des outils autorisés aux examens, ici dans le cadre des sessions
2022
du
HAVO
et
2023
du
VWO
.

Et gros ajout, la
NumWorks
en fait maintenant partie, félicitations ! :bj:

Petite précision toutefois, la calculatrice
NumWorks
n'est autorisée que sous certaines conditions :
  • elle doit dispose du mode examen néerlandais, soit d'une version 13 ou supérieure
  • elle doit de plus disposer de la version la plus récente
Ce dernier point suggère donc une vérification de l'écran
à propos
par le surveillant. En pratique toutefois, même si il n'est pas précisé qu'il doit s'agir de la dernière version officielle, et bien que
Omega
précise bien en premier la version du code
NumWorks
utilisé, son affichage très différent
Omega
risque en pratique de conduire à des interdictions. :mj:

Le
firmware
tiers
Delta
à la différence n'aurait pas ce problème d'affichage, mais il n'est pas conforme puisque pour le moment non à jour avec le code de la version 13 et ne proposant donc pas le mode examen néerlandais.

Du côté de
Hewlett Packard
rien de nouveau :
  • HP Prime

    ici encore avec obligation d'installer la dernière version

Du côté de
Casio
, pas de changement :
  • fx-9860GII

    si munie d'une version
    2.07
    ou supérieure
  • fx-CG20

    si munie d'une version
    2.01
    ou supérieure
  • fx-CG50

Du côté de
Texas Instruments
ça bouge un petit peu :
  • TI-84 Plus T

    si munie de la version
    5.1
    , avec la précision que c'est la dernière fois et que ce modèle ne sera plus autorisé après 2022, possiblement suite à l'absence de mises à jour par le constructeur depuis le lancement en 2015 et donc en pratique l'absence de corrections des failles
  • TI-84 Plus CE-T

    si munie d'une version
    5.1.5
    ou supérieure
  • TI-Nspire CX
    (
    TI-Nspire CX CAS
    interdite)

    et nouveauté cette année, il est maintenant exigé d'être au minimum en version
    4.5.2
    et non plus seulement
    4.4.0.532
    , ce qui en pratique éjecte à ce jour
    Ndless
    des examens néerlandais
    une mise à jour de
    Ndless
    au moins compatible
    4.5.2
    devient donc de plus en plus indispensable
  • TI-Nspire CX II-T
    et
    TI-Nspire CX II-T CAS

    nouveauté également cette année, il est maintenant exigé d'être au moins en version
    5.1.3

Source
:
https://www.examenblad.nl/nieuws/202002 ... tblik/2022

Outils de mise à jour NumWorks en ligne
:

Téléchargements mises à jour
:

Crédits images
:
NeOtuX

Casio fx-7400GIII + fx-9860GIII : lancement officiel !

New postby critor » 10 Feb 2020, 21:13

120881208711072
Casio
est sur le point de renouveler l'ensemble de ses calculatrices graphiques monochromes dans le cadre d'un changement matériel majeur. Nous sommes en effet en plein changement de gamme technologique, le passage des
USB Power Graphic 2
aux
USB Power Graphic 3
.

Nous te l'annoncions depuis plusieurs semaines suite à différents éléments possiblement publiés par erreur sur des sites de revendeurs puis plus récemment sur le site de
Casio
.

Si
Casio
a offert la primeur de la nouveauté à la France avec la
Graph 35+E II
dès la rentrée 2019, le reste de la gamme internationale est sur le point de suivre d'ici la rentrée 2020 avec :
  • le remplacement de la
    fx-9860GII
    (similaire à l'ancienne
    Graph 75+E
    )
    par la
    fx-9860GIII
  • le remplacement de la
    fx-9750GII
    (similaire à l'ancienne
    Graph 35+E
    )
    par la
    fx-9750GIII
  • le remplacement de la
    fx-7400GII
    (similaire à la
    Graph 25+E
    )
    par la
    fx-7400GIII
Voici une petite table rapide pour y voir clair dans les références internationales :
USB Power Graphic 2
USB Power Graphic 3
France
Graph 25+E

Graph 35+E

Graph 75+E
Graph 25+E II
?

Graph 35+E II
International
fx-7400GII

fx-9750GII

fx-9860GII
fx-7400GIII

fx-9750GIII

fx-9860GIII


Dans un article précédent, suite à la publication discrète du manuel commun
fx-7400/9750/9860GIII
par
Casio
, nous t'annoncions les différences et nouveautés de ces modèles, et donc en avant-première une partie des nouveautés à venir dans la mise à jour
Graph 35+E II
3.21
prévue pour avril 2020 :
  • catalogue triable par catégories sur
    fx-9750/9860GIII
    et probablement bientôt
    Graph 35+E II
    ! :bj:
  • QR Code
    d'aide en ligne sur
    fx-9750/9860GIII
    et probablement bientôt
    Graph 35+E II
    apportant des précisions sur l'utilisation des différentes commandes au catalogue ! :bj:
  • recherche dans le catalogue via saisie des premières lettres de la commande sur
    fx-9750/9860GIII
    et probablement bientôt
    Graph 35+E II
    ! :bj:
  • ajout des applications
    S·SHT
    (tableur)
    et
    e·ACT
    sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • ajout de l'application
    PYTHON
    (tableur)
    sur
    fx-9750/9860GIII
    ! :bj:
  • remplacement de l'application
    E·CON2
    par
    E·CON3
    sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • passage de
    1,5 Mio
    à
    3 Mio
    de capacité de mémoire de stockage sur
    fx-9860GIII
    ! :bj:
  • ajout de cette même mémoire de stockage sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • comportement des
    fx-9750G/9860III
    comme de simples clés
    USB
    standard, ne nécessitant donc aucun pilote ou logiciel dédié, comme avec la
    Graph 35+E II
    ! :bj:
  • ajout de la gestion des mises à jour sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • ajout du moteur de calcul exact
    QPiRac
    à la
    fx-9750GIII
  • ajout du mode examen à la
    fx-9750GIII
C'est-à-dire que le modèle intermédiaire
fx-9750GIII
devient quasiment identique au haut de gamme monochrome
fx-9860GIII
, un nivellement de la gamme par le haut ! :bj:
Seule différence, le mode examen rajouté sur la
fx-9750GIII
bloque les fonctionnalités de calcul exact en dehors des fractions, répondant ainsi sans doute aux contraintes de certains examens ou certains pays.

Et bien ce soir c'est le grand soir,
Casio
nous annonce enfin officiellement l'arrivée d'ici la rentrée 2020 des nouvelles
fx-7400GIII
et
fx-9860GIII
! :bj:

Les sites locaux de
Casio
sont en cours de mise à jour, aussi il faut être indulgent car il y a encore des images ou liens brisés.

L'information est dors et déjà présente sur les sites germanophones et nordiques du constructeur :
  • Allemand
    (
    fx-7400GIII
    +
    fx-9860GIII
    )
  • Finlandais
    (
    fx-9860GIII
    )
  • Norvégien
    (
    fx-7400GIII
    +
    fx-9860GIII
    )
  • Suédois
    (
    fx-7400GIII
    +
    fx-9860GIII
    )
  • Autrichien
    (mais parce qu'il redirige vers le site allemand)
Des publications qui crédibiliseraient une présentation de ces nouveaux modèles dès le salon européen de l'éducation
Didacta 2020
du 24 au 28 Mars à Stuttgart en Allemagne ! ;)

A date malgré un parcours de l'ensemble des sites locaux de
Casio
, aucune officialisation similaire de la
fx-9750GIII
.

Soit le projet a pris du retard, soit il a été abandonné, soit ce doit vraiment être un modèle particulier pour des examens ou pays très spécifiques.
En tous cas, comme nous avons vu plus haut que
fx-9750GIII
et
fx-9860GIII
ciblaient forcément des examens et donc pays différents, il serait normal que l'on ne trouve pas la
fx-9750GIII
sur les sites locaux mentionnant la
fx-9860GIII
.

Suite à notre analyse du manuel reproduit ci-contre, nous t'annoncions avec certes quelques doutes le passage de la capacité de mémoire de travail de
20 Kio
à
64 Kio
pour la
fx-7400GIII
.

Les spécifications officielles des nouvelles pages de
Casio
contredisent cette information, et il semblerait donc qu'il y ait eu une erreur de capture d'écran dans le manuel. La
fx-7400GIII
resterait avec seulement
20 Kio
de mémoire de travail.

Sources
:


Casio fx-7400/9750/9860GIII, différences + nouveautés version 3.21

New postby critor » 10 Feb 2020, 15:18

120881208711072
Casio
est en train de renouveler l'ensemble de ses calculatrices graphiques monochromes dans le cadre d'un changement matériel majeur. Nous sommes en effet en plein changement de gamme technologique, le passage des
USB Power Graphic 2
aux
USB Power Graphic 3
.

Si
Casio
a offert la primeur de la nouveauté à la France avec la
Graph 35+E II
dès la rentrée 2019, le reste de la gamme internationale est sur le point de suivre d'ici la rentrée 2020 avec :
  • le remplacement de la
    fx-9860GII
    (similaire à l'ancienne
    Graph 75+E
    )
    par la
    fx-9860GIII
  • le remplacement de la
    fx-9750GII
    (similaire à l'ancienne
    Graph 35+E
    )
    par la
    fx-9750GIII
  • le remplacement de la
    fx-7400GII
    (similaire à la
    Graph 25+E
    )
    par la
    fx-7400GIII
Voici une petite table rapide pour y voir clair, car ce seront bien les références internationales qui seront utilisées dans la suite de cet article :
USB Power Graphic 2
USB Power Graphic 3
France
Graph 25+E

Graph 35+E

Graph 75+E
Graph 25+E II
?

Graph 35+E II
International
fx-7400GII

fx-9750GII

fx-9860GII
fx-7400GIII

fx-9750GIII

fx-9860GIII

Les années passant, la gamme française des
Graph 35
s'est de plus en plus rapprochée des capacités de la gamme des
Graph 75
, si bien que cette dernière a été définitivement arrêtée pour la rentrée 2017.
Dans notre annonce de la
fx-9750GIII
, nous interrogions donc sur sur le pourquoi de la persistence de ce modèle intermédiaire dans la gamme internationale, et sur ses similarités et différences avec les
fx-7400GIII
et
fx-9860GIII
.

11075L'ensemble des similarités et différences entre les
fx-7400GIII
,
fx-9750GIII
et
fx9860GIII
nous sont dès maintenant à portée de main, suite à la publication de leur manuel commun par
Casio
! :bj:

On pouvait déjà noter le
design
similaire du boîtier à quelques différences de couleurs près, du moins pour la face avant. Ce sera également le cas pour la face arrière qui reprendra la même superbe rosace que sur la
Graph 35+E II
.

Le manuel nous annonce également les versions système initiales prévues :
  • 3.21
    pour les
    fx-9750GIII
    et
    fx-9860GIII
  • 3.20
    pour la
    fx-7400GIII
Petit bémol toutefois, on pouvait déjà s'en douter avec les visuels ci-dessus mais on perd apparemment l'éclairage optionnel de l'écran qui existait sur
fx-9860GII
, plus aucune touche n'ayant d'inscription à ce sujet et la fonctionnalité n'étant plus mentionnée au manuel non plus. :'(

Les gammes française et internationale étant développées en parallèle, on pourrait donc anticiper une version
3.21
pour la mise à jour
Python
prévue pour la
Graph 35+E II
en avril 2020. ;)
Et peut-être donc que nous allons justement pouvoir découvrir en avant-première plusieurs nouveautés de la prochaine mise à jour
Graph 35+E II
. ;)



Sommaire :
Go to top





Applications intégrées :
Go to top

Commençons donc par les applications intégrées disponibles :
Graph 25+E
fx-7400GII
fx-7400GIII
Graph 35+E

(version
2.05-2.09
)

fx-9750GII
Graph 35+E

(version
2.10
)
Graph 75+E
fx-9860GII
Graph 35+E II
fx-9750GIII
fx-9860GIII
RUN

Image
STAT

Image

Image

Image
GRAPH

Image

Image
TABLE

Image

Image

Image
EQUA

Image
PRGM

Image

Image

Image
LINK

Image
MEMORY

Image
SYSTEM

Image

Image
RUN·MAT

Image
STAT

Image

Image

Image
GRAPH

Image
DYNA

Image
TABLE

Image
RECUR

Image
CONICS

Image
EQUA

Image
PRGM

Image
TVM

Image
E·CON2

Image
LINK

Image
MEMORY

Image
SYSTEM

Image

Image
RUN·MAT

Image
STAT

Image

Image
S·SHT

Image
GRAPH

Image
DYNA

Image
TABLE

Image
RECUR

Image
CONICS

Image
EQUA

Image
PRGM

Image
TVM

Image
E·CON2

Image
LINK

Image
MEMORY

Image
SYSTEM

Image

Image
RUN·MAT

Image
STAT

Image
e·ACT

Image
S·SHT

Image
GRAPH

Image
DYNA

Image
TABLE

Image
RECUR

Image
CONICS

Image
EQUA

Image
PRGM

Image
TVM

Image
E·CON3

Image
LINK

Image
MEMORY

Image
SYSTEM

Image

Image
RUN·MAT

Image
STAT

Image
e·ACT

Image
S·SHT

Image
GRAPH

Image
DYNA

Image
TABLE

Image
RECUR

Image
CONICS

Image
EQUA

Image
PRGM

Image
TVM

Image
E·CON3

Image
LINK

Image
MEMORY

Image
SYSTEM

Image
PYTHON

Image
9
apps
14
apps
15
apps
16
apps
17
apps

Comme déjà dit et ici illustré, la gamme des
Graph 35
a évolué en passant d'un nombre intermédiaire d'applications à un nombre maximal, rejoignant ainsi le haut de gamme monochrome des
Graph 75
.
A l'international, la gamme intermédiaire comparable des
fx-9750
suit une évolution similaire, la
fx-9750GIII
offrant 17 applications intégrées comme les
fx-9860GIII
et
Graph 35+E II
, dont le
Python
! :bj:

Niveau pilotage d'interfaces d'acquisition de mesures physiques, les
fx-9750GII
et anciennes
Graph 35+E
disposaient de l'application intégrée
E·CON2
, là où les
fx-9860GII
et
Graph 75+E
bénéficiaient d'une édition supérieure
E·CON3
de cette même application.
Nous avions ici encore noté un nivellement par le haut, avec le passage à l'appli
E·CON3
sur
Graph 35+E II
.
La
fx-9750GIII
de façon similaire adopte également l'appli
E·CON3
, égalisant là encore le haut de gamme monochrome. :bj:

On note en passant l'absence d'évolution là-dessus de l'entrée de gamme monochrome
fx-7400GIII
qui conserve les mêmes 9 applications intégrées que la
fx-7400GII
. Sa première application reste
RUN
, une version allégée du
RUN·MAT
des autres modèles ne permettant aucun calcul matriciel ou vectoriel.

Exactement comme la
Graph 35+E II
, la
fx-9750GIII
bénéficie à la fois d'améliorations matérielles et logicielles, égalant jusqu'à présent sur ce dernier point les capacités du haut de gamme monochrome
fx-9860GIII
et
Graph 35+E II
! :bj:

Ce qui pour l'instant ne fait que poser davantage la question du pourquoi de son existence, mais nous allons continuer à fouiller. ;)



Mémoire de travail et de stockage :
Go to top

Afin de stocker des éléments de petite taille de façon aisément modifiable, les
fx-9750/9860GII
te mettaient à disposition une mémoire de travail dite
mémoire principale
d'une capacité de près de
64 Kio
, pris sur la mémoire
RAM
.
Même capacité de
64 Kio
sur les
fx-9750/9860GIII
comme tu peux le voir ci-contre.
5189Par contre sur la
fx-7400GII
la capacité de cet espace n'était que de
20 Kio
.

Et bien grande nouvelle. Sauf erreur, selon les captures d'écran du manuel la
fx-7400GIII
passera enfin à
64 Kio
de capacité ! :bj:

Les spécifications des pages produits apparues depuis sur le site de
Casio
contredisent cette information, et il y aurait donc eu une erreur de capture d'écran dans le manuel.


Pour le stockage de données plus volumineuses qui n'ont pas besoin d'être modifiées fréquemment, la
fx-9860GII
offrait une mémoire de stockage d'une capacité de
1,5 Mio
, pris sur la puce
Flash
de
4 Mio
contenant également le système d'exploitation.
La
fx-7400GII
n'offrait pas cet espace, sa puce
Flash
étant trop petite avec seulement
2 Mio
, presque intégralement occupés par le système d'exploitation.
La
fx-9750GII
ne faisait pas mieux, bien qu'incluant paradoxalement une puce
Flash
de
4 Mio
et donc suffisamment dimensionnée. Quel gaspillage ! :p
Et bien nous avons non pas une mais deux grandes nouvelles.

D'une part, de façon similaire à la
Graph 35+E II
la mémoire de stockage devient enfin disponible sur la
fx-9750GIII
! :bj:

Et d'autre part, toujours comme sur
Graph 35+E II
la capacité de la mémoire de stockage passe à
3 Mio
, ce qui suggère là encore la passage à une puce
Flash
de
8 Mio
.


On peut noter en passant que le manuel ne fait aucune mention de carte
SD
. Le modèle avec lecteur de carte mémoire
fx-9860GII SD
(l'ancienne
Graph 95
en France)
semble donc ne pas avoir de successeur et être ainsi également abandonné dans la gamme internationale. Sans doute que c'était embêtant pour les examens, une petite carte
SD
étant bien facile à s'échanger discrètement entre candidats.




Connectivité et mise à jour :
Go to top

La
fx-7400GII
ne disposait pas d'un port
USB
, et cela ne change pas avec la
fx-7400GIII
.

Par contre malgré leur port
USB
les
fx-9750/9860GII
ne s'identifiaient pas comme des périphériques
USB
génériques et nécessitaient donc un logiciel de connectivité dédié,
FA-124
.

Avec les
fx-9750/9860GIII
c'est fini, elles se comporteront comme de simples clés
USB
exactement comme la
Graph 35+E II
! :bj:

Mais ce n'est pas tout. Bien que ce fut techniquement parfaitement possible, contrairement à la
fx-9860GII
la
fx-9750GII
ne bénéficiait pas de mises à jour officielles gratuites de la part de
Casio
. Il fallait soit racheter une deuxième calculatrice, soit utiliser des outils tiers.

La
fx-9750GIII
à la différence sera bel et bien pleinement supportée par le constructeur, l'option de mise à jour étant clairement présente au menu et mentionnée au manuel ! :bj:




Distributions de probabilités et tests d'échantillonnage :
Go to top

L'application
STAT
des
fx-9750/9860GII
était plus complète que celle de la
fx-7400GII
permettant à la différences :
  • des calculs de probabilités dans le cadre de distributions suivant des lois de probabilités
    (binomiale, normale...)
  • des tests d'échantillonnage et prises de décision associées
Selon le manuel, cette distinction est conservée sur la gamme
USB Power Graphic 3
.




Catalogue :
Go to top

Le manuel annonce également sur les
fx-9750/9860GIII
de grandes nouveautés au catalogue accessible via la combinaison
SHIFT
4
, de façon similaire à ce qui existe déjà sur la gamme couleur avec la
Graph 90+E
et pas encore sur
Graph 35+E II
.

Au lieu d'afficher directement la liste des commandes, le catalogue permettra désormais de les scinder par catégories pour trouver plus rapidement ce que l'on cherche ! :bj:

Sur les modèles monochromes précédents on pouvait déjà naviguer plus rapidement au sein des listes du catalogue, en saisissant l'initiale de la commande recherchée. Nouveauté pour trouver encore plus rapidement ce que tu cherches à l'avenir, tu pourras saisir non plus seulement la première lettre de la commande recherchée, mais les premières lettres dans la limite de 8 caractères ! :bj:

Une nouvelle option
QR
apparaît également au menu de bas d'écran affichera un
QR Code
pour consulter l'aide en ligne à propos de la commande sélectionnée ! :bj:

Des fonctionnalités que l'on peut supposer être également prévues pour
Graph 35+E II
avec la mise à jour
3.21
d'avril 2020 ! :bj:




Moteur de calcul exact :
Go to top

Jusqu'à présent
fx-9750GIII
et
fx-9860GIII
sont donc identiques, mais nous arrivons enfin aux raisons de l'existence de la
fx-9750GIII
. ;)

Nous avons déjà abordé plus les différences niveau capacités calculatoires avec les application de calcul
RUN·MAT
sur
fx-9750/9860GIII
et
RUN
sur
fx-7400GIII
, cette dernière supprimant le calcul matriciel et vectoriel.

Ce n'était pas la seule différence, il y en avait d'autres au niveau des capacités de calcul exact selon le mode de fonctionnement choisi via
SHIFT
MENU
lorsque disponible :
  • Math
    offrait une saisie et un affichage en écriture naturelle avec un historique de calculs remontable via
    sur les
    fx-9750/9860GII
    et
    Graph 35/75/95
  • Line
    imposait pour sa part une saisie et un affichage en ligne sans historique de calcul sur l'ensemble des modèles
Le mode
Math
fonctionnait de plus différemment selon les modèles :
  • il était couplé à un moteur de calcul exact de type
    QPiRac
    sur les
    fx-9860GII
    et
    Graph 35/75/95
    , gérant les deux familles suivantes :
    • multiples rationnels de π :
      $mathjax$\pm\frac{a\pi}{b}$mathjax$
      pour la trigonométrie
    • binômes de rationnels et/ou radicaux :
      $mathjax$\frac{\pm a\sqrt{b} \pm c\sqrt{d}}{f}$mathjax$
  • il continuait par contre à utiliser le moteur de calcul fractionnaire sur
    fx-9750GII
Et bien grande nouveauté, le moteur de calcul exact
QPiRac
est enfin rajouté au mode de saisie
Math
de la
fx-9750GIII
! :bj:

Un 3ème mode de fonctionnement intermédiaire est également rajouté sur
fx-9750GIII
,
Mth/Mix
qui correspondra à l'ancien fonctionnement de la
fx-9750GII
, c'est-à-dire offrant la saisie et l'affichage en écriture naturelle avec historique de calculs mais dans le contexte du moteur de calcul fractionnaire.




Mode examen :
Go to top

Si le mode examen est disponible sur l'ensemble des modèles français
Graph 25/35/75+E
, à l'international il ne l'était que sur
fx-9860GII
.

Grande nouveauté, la
fx-9750GIII
aura enfin elle aussi un mode examen ! :bj:

A noter toutefois que le mode examen des modèles internationaux
fx-9750/9860GIII
diffère de celui des modèles français
Graph 25/35/75+E
:
  • a priori pas de diode permettant de vérifier à distance sa bonne activation, aucune diode n'étant mentionnée au manuel
  • possibilité de vérifier le temps réellement écoulé depuis la dernière activation du mode examen et donc de potentielles tentatives de fraude via la combinaison
    ALPHA
    (-)
  • désactivation automatique du mode examen après un délai de 12 heures
  • blocage de toute application donnant accès à un éditeur de texte, notamment
    PRGM
    et
    PYTHON

La
fx-7400GIII
restera donc le dernier modèle sans mode examen, et cela explique sans doute sa numérotation de version différente,
3.20
au lieu de
3.21
comme les
fx-9750/9860GIII
, facilitant les vérifications par les surveillants.

Et citons enfin une spécificité du mode examen de la
fx-9750GIII
qui nous justifie enfin pleinement l'existence de ce modèle aussi similaire à la
fx-9860GIII
, son mode examen démarre à la différence par défaut dans le mode de calcul intermédiaire
Math/Mix
qui désactive tout calcul exact en dehors des fractions, et interdit le passage au mode de calcul supérieur
Math
.




Conclusion :
Go to top

La nouvelle gamme
USB Power Graphic 3
constitue donc une formidable amélioration des capacités et possibilités de l'ancienne gamme
USB Power Graphic 2
, reprenant nombre de nouveaux déjà apportées dans le cadre de la
Graph 35+E II
:
  • ajout des applications
    S·SHT
    (tableur)
    et
    e·ACT
    sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • ajout de l'application
    PYTHON
    sur
    fx-9750/9860GIII
    ! :bj:
  • remplacement de l'application
    E·CON2
    par
    E·CON3
    sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • passage de
    1,5 Mio
    à
    3 Mio
    de capacité de mémoire de stockage sur
    fx-9860GIII
    ! :bj:
  • ajout de cette même mémoire de stockage sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
  • comportement des
    fx-9750G/9860III
    comme de simples clés
    USB
    standard, ne nécessitant donc aucun pilote ou logiciel dédié, comme avec la
    Graph 35+E II
    ! :bj:
  • ajout de la gestion des mises à jour sur
    fx-9750GIII
    ! :bj:
Elle reprend également des nouveautés déjà apportées sur la gamme couleur
fx-CG
avec notamment la
Graph 90+E
, et que l'on peut supposer être prévues pour la mise à jour
Graph 35+E II
3.21
d'avril 2020, même si non encore annonées :
  • catalogue triable par catégories sur
    fx-9750/9860GIII
    ! :bj:
  • QR Code
    d'aide en ligne sur
    fx-9750/9860GIII
    apportant des précisions sur l'utilisation des différentes commandes au catalogue ! :bj:
  • recherche dans le catalogue via saisie des premières lettres de la commande sur
    fx-9750/9860GIII
    ! :bj:
Et nous avons même droit à des nouveautés chamboulant complètement le frontières entre les trois modèles monochromes :
  • passage de
    20 Kio
    à
    64 Kio
    de capacité de mémoire de travail sur
    fx-7400GIII
    ! :bj:

    Les spécifications des pages produits apparues depuis sur le site de
    Casio
    contredisent cette information, et il y aurait donc eu une erreur de capture d'écran dans le manuel.
  • ajout du moteur de calcul exact
    QPiRac
    à la
    fx-9750GIII
  • ajout du mode examen à la
    fx-9750GIII

La gamme française monochrome intermédiare des
Graph 35
a changé de positionnement ces dernières années, se rapprochant progressivement du haut de gamme monochrome des
Graph 75
, cette dernière gamme désormais inutile ayant été arrêtée pour la rentrée 2017.

Comme on pouvait s'y attendre la gamme internationale des
fx-9750
suit une progression similaire et égale désormais la gamme des
fx-9860
.

Seule différence, la
fx-9750GIII
désactive son moteur de calcul exact en mode examen. On peut donc suppose que la persistence de ce modèle vise à répondre aux besoins de certains examens qui interdisent le calcul exact, et que
fx-9750GIII
et
fx-9860GIII
sont destinées à être commercialisées dorénavant dans des pays différents.

Source
:
https://support.casio.com/fr/manual/man ... =004008033

-
Search
-
Featured topics
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
12
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
512 utilisateurs:
>491 invités
>16 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)