π
<-
Chat plein-écran
[^]

TI-Nspire Crafti, clone Minecraft TI-Nspire, porté sur Playstation 2

New postby critor » Yesterday, 16:28

Depuis plusieurs années, est le principal dévelopeur de , le
jailbreak
te permettant de lancer du code machine tiers sur les
TI-Nspire
.

Pour la rentrée 2015 justement
Vogtinator
t'avait sorti
Crafti
, un très impressionnant clone de
Minecraft
pour les
TI-Nspire
capables d'exploiter le
jailbreak
Ndless
.

Te souviens-tu également de notre cher et très prolifique ? Il t'avait porté des émulateurs de consoles de jeux par 10aines pour
TI-Nspire CX
et
Ndless
, t'ouvrant ainsi la porte à plusieurs milliers de jeux sur ta calculatrice ! :favorite:

De façon générale, nombre de jeux pour nos calculatrices sont des adaptations ou portages de jeux sortis pour ordinateurs et consoles plusieurs années auparavant.

Dans une actualité précédente,
gameblabla
innovait en nous emmenant pour une fois sur le chemin inverse, réalisant en effet un nouveau portage de
Crafti
pour la console de jeux
Microsoft Xbox
.

Et bien aujourd'hui
gameblabla
récidive, signant cette fois-ci un portage de
Crafti
pour la console de jeux
Sony Playstation 2
! :D

Ndless
ayant hélas visiblement cessé d'être adapté aux nouvelles mises à jour
TI-Nspire CX
depuis bientôt une année, retrouve donc maintenant également sur ta
Playstation 2
les délices des
TI-Nspire Ndlessées
:

Téléchargements
:


TI-z80 Turtle 2.01 Français : bibliothèque Python TI-83 Premium CE

New postby critor » 19 Jan 2022, 08:48

Pour accompagner en douceur la transition du
Scratch
au
Python
en Seconde, la plupart des solutions
Python
sur calculatrices graphiques offrent
turtle
, une bibliothèque permettant du tracé relatif comme en
Scratch
. On peut citer :
  • la
    NumWorks
    dont l'application
    Python
    intègre directement
    turtle
  • les
    Casio Graph 35+E II
    et
    Graph 90+E
    dont l'application
    Python
    intègre directement
    turtle
  • les
    TI-Nspire CX II
    sur lesquelles on peut rajouter une bibliothèque
    turtle
    officielle
    à l'environnement
    Python
  • et sur les
    TI-83 Premium CE Edition Python
    (France)
    ,
    TI-84 Plus CE-T Python Edition
    (Europe)
    et
    TI-84 Plus CE Python
    (Amérique du Nord)
    , on pouvait jusqu'ici rajouter une bibliothèque officielle à l'application
    Python
    :

L'utilisation de
ce_turtl
sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatible n'était jusqu'à présent pas de tout repos, loin de là. En effet énorme problème, les bibliothèques complémentaires comme
ce_turtl
n'étaient par défaut pas disponibles au menu.

Ils apparaissaient au menu uniquement lorsque l'on était en train d'éditer un script comportant une ligne les important
(dans notre cas forcément sous la forme from ce_turtl import, et pas un simple import ce_turtl)
.

Lors de la création d'un script, afin d'obtenir le menu te permettant de saisir facilement et rapidement les appels aux différentes méthodes de
ce_turtl
, tu devrais donc commencer par te taper la saisie lettre par lettre au clavier de sa ligne d'importation, avec en prime le caractère tiret bas qui n'est pas au clavier et était donc à aller chercher dans un menu. :mj:

Mais attends car le pire, c'est que c'était encore loin d'être le pire...
Mais surtout bien pire que cela, était une véritable catastrophe ambulante ! :mj:

Aucun effort ne semblait avoir été fait pour coller au standard : des méthodes essentielles manquantes, des noms de méthodes fantaisistes, des arguments attendus différant du standard dans leur nombre, leur ordre ou leur type... et ne parlons même pas encore du comportement attendu.

Si tu ne faisais pas l'effort d'adapter ton code, il t'était fort probable d'obtenir n'importe quoi. Voici ci-contre ce que donne un escargot sur ordinateur et l'ensemble de la concurrence, et sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles avec ... :#roll#:

Quel professeur allait perdre du temps à faire apprendre un sous-dialecte du
turtle
ne fonctionnant que sur calculatrices
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles, risquant ainsi de mélanger les élèves par rapport aux documents, ouvrages ou autres autres plateformes auxquels ils ont accès
(ordinateur, tablette, smartphone, calculatrice d'un autre modèle)
?...

Nous savons parfaitement que la mémoire de tas
(heap)
du
Python
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles est extrêmement limitée, seulement
19,968 Ko
de capacité, et en pratique souvent bien moins de disponible car les bibliothèques importées prennent de la place.

Dans ce contexte nous comprenons parfaitement qu'il faille se limiter et faire des choix.

Mais nous persistons à penser que l'on pouvait faire largement mieux niveau compatibilité et conformité que ce que nous a offert
ce_turtl
, et ce sans augmenter la consommation de
heap
à l'exécution.

Dans le cadre de sa mise à jour
5.7
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles,
Texas Instruments
avait publié une nouvelle bibliothèque complémentaire
turtle 2.00
. Le changement majeur de numéro de version suggérait des nouveautés significatives, et le changement de nom en
turtle
pour sa part un bien meilleur respect du standard.

Cette nouvelle bibliothèque
turtle
pouvait être installée indépendamment de la mise à jour ; elle fonctionnait tout aussi bien sur les versions précédentes selon nos tests.
Mais si tu mettais à jour en version
5.7
tu bénificiais d'un formidable avantage : un nouvel onglet de bas d'écran te permet enfin de lister les bibliothèques complémentaires importables et
turtle
en faisait partie ! :bj:

Donc plus de saisie fastidieuse, une seule touche suffisait à coller la ligne d'importation et alors faire apparaître tout le contenu de la nouvelle bibliothèque
turtle
au menu ! :D

La bibliothèque prédécesseure
ce_turtle
avait été publiée dans deux versions
(Français et Anglais)
.

Problème par contre, la nouvelle bibliothèque
turtle
était intégralement en Anglais.

Et bien bonne nouvelle aujourd'hui,
Texas Instruments
nous publie une nouvelle bibliothèque
turtle 2.01
cette fois-ci en Français ! :bj:

Maintenant que les utilisateurs français sont à leur tour invités à passer à la nouvelle bibliothèque
turtle
, nous allons te présenter son fonctionnement, tester sa conformité au standard
turtle
, puis te montrer ce qu'elle donne par rapport à la concurrence sur quelques exemples.








A) Informations et fonctionnement

Go to top

La publication de
Texas Instruments
consiste en 2 fichiers de variables d'application pour calculatrice :
  • TURTLE.8xv
  • GRID.8xv

TURTLE.8xv
est la bibliothèque
Python
complémentaire en question, ici en version
2.0.0
. Soit cela signifie qu'il y a eu des versions inférieures de test auxquelles nous n'avons pas eu accès, soit ce changement de numérotation majeure est pour noter une différence significative par rapport à
ce_turtle
.

Le fichier
TURTLE.8xv
a été généré par
Texas Instruments
à l'aide de
py2appvar
, un outil non public de
Texas Instruments
permettant à partir d'un fichier source
Python
:
  • la conversion du cose source
    Python
    en
    bytecode
    Python
  • l'énumération des éléments à mettre au menu à partir de lignes de commentaires spécialement formatées à cette fin dans le code source

Contrairement à
CE_TURTL.8xv
,
TURTLE.8xv
a été généré à l'aide d'une version plus récente de l'outil
py2appvar
, non plus la
1.2.0
mais la
1.2.1
. Nous supposons que
py2appvar 1.2.1
ajoute la gestion de la nouvelle ligne de commentaire permettant de spécifier l'ajout de la commande d'importation au menu des bibliothèques complémentaires.

GRID.8xv
quant à lui n'est rien d'autre qu'une image
320×210
pixels au format
IM8C
directement affichable par les scripts
Python
de la calculatrice et que voici justement ci-contre ; il s'agit donc d'une grille.
Code: Select all
from ti_image import *
load_image("GRID")
show_image(0, 0)
show_screen()


Cette image sera affichée automatiquement à chaque début d'appel à des fonctions de tracé
turtle
, se comportant donc comme une sorte de fond d'écran.
Code: Select all
from turtle import *
t = Turtle()
t.circle(52)
t.done()


Tu peux très bien te passer de
GRID
, soit ne pas transférer ou effacer la variable en question. Dans ce cas cela ne déclenche pas d'erreur, mais rappelons que le
Python
sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatible ne dispose pas d'un calque dédié aux affichages graphiques, ces derniers étant effectués par-dessus la console. Ne trouvant alors rien à afficher, l'écran ne sera pas nettoyé et il te faudra alors rajouter du code en ce sens.

Tu peux également t'amuser à remplacer le fond d'écran de la bibliothèque
turtle
comme bon te semble. Notre outil en ligne img2calc te permet de convertir n'importe quelle image au format
IM8C
de
Texas Instruments
, et il te suffira alors juste de choisir le nom
GRID
pour la calculatrice.

Rappelons que comme le
buffer
d'affichage est ici unique, tu dois effectuer une pause en fin de script sous peine de voir ton tracé une fois terminé être immédiatement écrasé par l'affichage de la console. La bibliothèque
turtle
t'offre pour cela la méthode .done() qui attend l'appui sur la touche
annul
(ou
clear
sur les
TI-84 Plus CE
)
, mais tu es libre d'utiliser n'importe quel autre code générant une attente.

À noter que la bibliothèque
turtle
t'offre la possibilité de désactiver l'affichage de la grille. Il te suffira d'appeler la méthode
.hidegrid()
avant ta première instruction d'affichage.

En pratique la méthode
.hidegrid()
efface simplement l'écran en blanc.




B) Le tour des menus

Go to top

Les méthodes au menu sont réparties sous 5 onglets différents:
  • Move
    : pour les déplacements de la tortue
  • Draw
    : pour les tracés autres que des segments
    (cercle, texte, remplissage, ...)
  • Pen
    : pour tout ce qui concerne le stylo
    (levé, baissé, couleur, taille)
  • Settings
    : pour différents réglages
    (effacement du tracé, cacher/montrer la tortue, désactiver l'affichage de la grille comme déjà vu, vitesse)
  • State
    : pour interroger l'état de la tortue
    (position, orientation)
Les noms d'onglets ne sont donc pas traduits ici. Sans doute parce qu'avec des noms en Français il aurait été bien difficile de continuer à afficher ces 5 onglets sur un même écran.

La traduction en Français concerne en fait les noms de paramètres des fonctions au menu, ainsi que les éventuelles indications les accompagnant :

Mais ce qui est extraordinaire ici et à ce jour une exclusivité toute concurrence confondue, c'est la présence des méthodes de remplissage de formes, et nous allons nous régaler dans les exemples qui vont suivre ! :D

De quoi a priori étendre très largement les possibilités et facilités de tracé pour les élèves ! :D




C) Premier script comparatif
(ce_turtl + turtle)

Go to top

Tentons un premier script dessinant une cible :
ce_turtl
turtle
Code: Select all
from ce_turtl import *
turtle.clear()
turtle.goto(0,-95)
s = 3
for r in range(0, 159, r):
  turtle.circle(r)
turtle.show()
Code: Select all
from turtle import *
t = Turtle()
t.goto(0,-95)
s = 3
for r in range(0, 159, r):
  t.left(90)
  t.circle(r)
  t.right(90)
t.done()


Déjà ce script met en évidence un bug en
Python
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles : au-delà d'une certaine valeur de rayon les tracés de cercles se déforment très rapidement et tendent vers des carrés.

Le bug n'est en fait ni dans
ce_turtl
ni dans
turtle
, mais dans le module de tracé par pixels
ti_graphics
qu'ils utilisent tous les deux sur ces calculatrices, visiblement toujours pas corrigé en version
5.7
.

Mais problème... Si tu regardes bien bien que la structure soit similaire, nous avons dû écrire 2 scripts différents pour
ce_turtl
et
turtle
.

Si en plus on fait rentrer la concurrence dans l'équation, il n'est pas envisageable pour nous de maintenir jusqu'à 7 versions différentes pour chaque script testé...




D) Tests de conformité comparatifs
(tous modèles)

Go to top

Tentons donc un autodiagnostic des différences entres tous les modules
turtle
, c'est-à-dire la vérification de tout ce qui peut différer du standard.

Voici des scripts en ce sens, une amélioration majeure de ceux développés dans le code de notre test de rentrée
QCC 2021
:
Code: Select all
_turtle_errors = 0

def _turtle_error(k):
  global _turtle_errors
  _turtle_errors |= 1 << k

# import turtle
try:
  import turtle
  if not "forward" in dir(turtle):
    turtle = turtle.Turtle()
except ImportError: #TI-83 Premium CE
  from ce_turtl import turtle
  _turtle_error(0)
try:
  turtle.clear()
except:
  turtle.reset()

# can turtle be patched ?
_fix_turtle = True
try:
  def _fixcolor(c): return c
  turtle._fixcolor = _fixcolor
except:
  _fix_turtle = False

# test color() + pencolor() + fillcolor()
if not "pencolor" in dir(turtle):
  pencolor = turtle.color
  _turtle_error(1)
else:
  pencolor = turtle.pencolor
if not "color" in dir(turtle):
  _turtle_error(2)
if not "fillcolor" in dir(turtle):
  _turtle_error(12)

if not "clear" in dir(turtle):
  _turtle_error(13)
if not "reset" in dir(turtle):
  _turtle_error(14)
if not "heading" in dir(turtle):
  _turtle_error(11)

# test color argument types
_color_types = 0
try:
  pencolor([0, 0, 0])
  _color_types |= 1 << 0
except: _turtle_error(4)
try:
  pencolor((0, 0, 0))
  _color_types |= 1 << 1
except: _turtle_error(5)
try:
  pencolor(0, 0, 0)
  _color_types |= 1 << 2
except: _turtle_error(6)
try:
  pencolor("black")
  _color_types |= 1 << 3
except: _turtle_error(7)

# test colormode()
if not "colormode" in dir(turtle):
  _turtle_error(3)

# test color strings
_colors_fix={
  "blue":(0,0,1),
  "green":(0,1,0),
  "red":(1,0,0),
  "cyan":(0,1,1),
  "yellow":(1,1,0),
  "magenta":(1,0,1),
  "white":(1,1,1),
  "orange":(1,0.65,0),
  "purple":(0.66,0,0.66),
  "brown":(0.75,0.25,0.25),
  "pink":(1,0.75,0.8),
  "grey":(0.66,0.66,0.66),
  "black":(0,0,0),
}
for c in tuple(_colors_fix.keys()):
  try:
    pencolor(c)
    _colors_fix.pop(c)
  except: pass
if len(_colors_fix):
  if _color_types & 1 << 3:
    _turtle_error(8)

# test circle(,)
try: turtle.circle(0,0)
except:
  _turtle_error(9)

#test towards
try: turtle.towards
except:
  _turtle_error(15)

# test for unfixable missing functions
_missing_fct=["write","pensize","dot"]
for f in tuple(_missing_fct):
  try:
    eval("turtle."+f)
    _missing_fct.remove(f)
  except: pass
if len(_missing_fct):
    _turtle_error(16)

_missing_alias=[
  ["backward","back","bk"],
  ["forward","fd"],
  ["right","rt"],
  ["left","lt"],
  ["position","pos"],
  ["goto","setpos","setposition"],
  ["setheading","seth"],
  ["pendown","pd","down"],
  ["penup","pu","up"],
  ["pensize","width"],
  ["showturtle","st"],
  ["hideturtle","ht"],
]
for aliases in tuple(_missing_alias):
  validf = None
  for f in tuple(aliases):
    try:
      eval("turtle."+f)
      validf = f
      aliases.remove(f)
      break
    except: pass
  for f in tuple(aliases):
    try:
      eval("turtle."+f)
      aliases.remove(f)
    except: pass
  if not len(aliases):
    _missing_alias.remove(aliases)
  else:
    aliases.insert(0, validf)
if len(_missing_alias):
    _turtle_error(17)

try:
  turtle.position()
except:
  try:
    turtle.pos()
  except:
    _turtle_error(10)
Code: Select all
from ttl_chk import *
from ttl_chk import _fix_turtle, _turtle_errors, _colors_fix, _missing_fct, _missing_alias

def turtle_diags():
  print("Type: " + str(type(turtle)))
  print("Patchable: " + (_fix_turtle and "yes" or "no"))
  errors_msg = (
    "No <import turtle>",
    "No pencolor()",
    "No color()",
    "No colormode()",
    "No color as list",
    "No color as tuple",
    "No color as args",
    "No color as string",
    "Missing colors strings: ",
    "No circle(,angle)",
    "Can't get position()",
    "No heading()",
    "No fill",
    "No clear()",
    "No reset()",
    "No towards()",
    "Other missing: ",
    "Missing aliases: ",
  )
  errors = 0
  for k in range(len(errors_msg)):
    if _turtle_errors & 1 << k:
      errors += 1
      msg = "Err " + str(k) + ": " + errors_msg[k]
      if k == 8:
        msg += str(len(_colors_fix)) + " " + str(tuple(_colors_fix.keys()))
      if k == 16:
        msg += str(len(_missing_fct)) + " " + " ".join(_missing_fct)
      if k == 17:
        l = []
        for v in _missing_alias:
          l.extend(v[1:])
        msg += str(len(l)) + " " + " ".join(l)
      print(msg)
  print(str(errors) + " error" + ((errors > 1) and "s" or ""))

turtle_diags()


Voici ce que nous racontent les scripts sur calculatrices
Texas Instruments
:

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl
TI-83PCE/84+CE
turtle
TI-Nspire CX II
turtle




Pas étonnant que
ce_turtle
fasse n'importe quoi, c'est une véritable calamité. Pas moins de 12 erreurs, et encore ce sont juste celles qui sont détectées. La grande majorité de ce qui est testé ne va pas :
  • ligne d'importation non standard
    (à cause du nom)
  • réglage non standard de la couleur du tracé, utilisant la méthode
    .color()
    au lieu de
    .pencolor()
  • absence de la méthode
    .colormode()
    et donc pas de possibilité de modifier le mode des coordonnées de couleurs
    (maximum de chaque composante à 1 ou à 255)
  • refus des paramètres de couleurs sous forme de tuple, liste ou chaîne de caractères, les fonctions concernée prennent obligatoirement 3 paramètres avec les valeurs de chaque composante
  • la méthode
    .circle()
    ne prend qu'un seul argument et ne gère donc pas les arcs de cercle
  • absence des méthodes de remplissage
  • absence de la méthode d'effacement et réinitialisation de la tortue
    .reset()
  • absence de la méthode d'écriture de texte
    .write()
  • absence de 18 alias courts pour les noms de méthodes
Avec la nouvelle bibliothèque
turtle
nous tombons à seulement 8 erreurs.

Son code source ne semblerait pas dériver de celui de
ce_turtl
, puisque certains types d'erreurs disparaissent quand d'autres apparaissent.

Restent donc :
  • absence de la méthode
    .color()
  • absence de la méthode
    .colormode()
    et donc pas de possibilité de modifier le mode des coordonnées de couleurs
    (maximum de chaque composante à 1 ou à 255)
  • refus des paramètres de couleurs sous forme de liste ou chaîne de caractères, mais les tuples sont acceptés
  • la méthode
    .circle()
    ne prend qu'un seul argument et ne gère donc pas les arcs de cercle
  • absence de la méthode d'effacement et réinitialisation de la tortue
    .reset()
  • absence de la méthode
    .towards()
    pour orienter la tortue vers une cible de coordonnées données
  • absence de 16 alias courts pour les noms de méthodes

Le
turtle
des
TI-Nspire CX II
pour sa part ne donne que 5 erreurs. Vu la grande similarité, on pourrait se demander si la nouvelle bibliothèque
turtle
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles ne découlerait pas de celui des
TI-Nspire CX II
, avec juste la suppression des paramètres de couleurs sous forme de chaîne de caractères afin d'économiser un peu de place en
heap
.

Voici pour référence les résultats du même test chez la concurrence :

Casio
Graph 90/35+E II
NumWorks
KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX



Un avantage des
Texas Instruments
et des
Casio
, c'est que le contenu de la bibliothèque
turtle
peut être altéré à l'exécution après importation, et la plupart des erreurs sont ainsi corrigeables ! :bj:
À nuancer toutefois dans les cas des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles, car vu la faible capacité du
heap
on ne peut pas non plus envisager de tout corriger sauf à réduire drastiquement l'espace mémoire pour les instructions du script au-delà de l'importation.

Voici un script qu'il suffit d'importer à la place de la bibliothèque
turtle
de chaque machine, et qui lorsque celle-ci est modifiable corrige la plupart des erreurs détectées : :bj:
Code: Select all
from ttl_chk import *
from ttl_chk import _color_types, _turtle_errors, _colors_fix, _missing_fct, _missing_alias

_fix_turtle = True

def nop(*argv): return None
idty = lambda c: c

try: # can turtle be patched ?
  turtle._fixcolorlist = idty
  turtle._fixcolorval = idty
  turtle._fixcolorstring = idty
  turtle._fixcolorargs = idty
  turtle._fixcolor = lambda c: turtle._fixcolorlist(turtle._fixcolorval(turtle._fixcolorstring(turtle._fixcolorargs(c))))
except:
  _fix_turtle = False

if _fix_turtle:

  # fix color() + pencolor()
  if _turtle_errors & 0x1000:
    turtle.fillcolor, turtle.begin_fill, turtle.end_fill = idty, nop, nop
  if _turtle_errors & 2:
    def _pencolor_(*argv):
      if len(argv): turtle.color(argv)
      else: return turtle.color()[0]
    turtle.pencolor = _pencolor_
  if _turtle_errors & 4:
    def _color_(*argv):
      if len(argv) == 2:
        turtle.pencolor(argv[0])
        turtle.fillcolor(argv[1])
      elif len(argv):
        turtle.pencolor(argv)
      else:
        return (turtle.pencolor(), turtle.fillcolor())
    turtle.color = _color_

  _fix_color = _color_types & 0b11 != 0b11 or not "colormode" in dir(turtle)

  # fix list/tuple color argument
  if _color_types & 0b11 == 0b10:
    def _fixcolorlist(c): return type(c) is list and tuple(c) or c
    turtle._fixcolorlist = _fixcolorlist
  if _color_types & 0b11 == 0b01:
    def _fixcolorlist(c): return type(c) is list and list(c) or c
    turtle._fixcolorlist = _fixcolorlist
  if not _color_types & 4:
    def _fixcolorargs(*argv):
      return len(argv) != 1 and argv or argv[0]

  if _fix_color:
    turtle._color = turtle.color
    turtle._pencolor = turtle.pencolor
    turtle._fillcolor = turtle.fillcolor
    if _color_types & 0b11:
      def _color(*argv):
        n = len(argv)
        if not(n): return turtle._color()
        elif n==2: turtle._color(argv[0], argv[1])
        else: turtle._color(n > 1 and argv or argv[0])
      def _pencolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._pencolor()
        turtle._pencolor(turtle._fixcolor(len(argv) > 1 and argv or argv[0]))
      def _fillcolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._fillcolor()
        turtle._fillcolor(turtle._fixcolor(len(argv) > 1 and argv or argv[0]))
    else:
      def _color(*argv):
        n = len(argv)
        if not(n): return turtle._color()
        c = turtle._fixcolor(n == 3 and argv or argv[0])
        turtle._color(c[0], c[1], c[2])
      def _pencolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._pencolor()
        c = turtle._fixcolor(len(argv)>1 and argv or argv[0])
        turtle._pencolor(c[0], c[1], c[2])
      def _fillcolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._fillcolor()
        c = turtle._fixcolor(len(argv)>1 and argv or argv[0])
        turtle._fillcolor(c[0], c[1], c[2])
    turtle.color = _color
    turtle.pencolor = _pencolor
    turtle.fillcolor = _fillcolor

  # fix colormode()
  if _turtle_errors & 8:
    # test color mode
    try:
      turtle.pencolor([255, 0, 0])
      _color_mode = 255
    except: _color_mode = 1.0
    turtle._color_mode = _color_mode
    def _colormode(*argv):
      if not(len(argv)): return turtle._color_mode
      if int(argv[0]) in (1, 255):
        turtle._color_mode = int(argv[0]) == 255 and 255 or 1.0
    turtle.colormode = _colormode
    if _color_mode == 255:
      turtle._fixcolorval = lambda c: int(turtle._color_mode) == 1 and type(c) in (list, tuple) and [int(c[k] * 255) for k in range(3)] or c
    else:
      turtle._fixcolorval = lambda c: turtle._color_mode == 255 and type(c) in (list, tuple) and [c[k] / 255 for k in range(3)] or c

  # fix color strings
  if len(_colors_fix):
    def _fixcolorstring(c):
      if type(c) is str and c in _colors_fix:
        c = _colors_fix[c]
        if turtle.colormode() == 255:
          c = [int(c[k] * 255) for k in range(3)]
      return c
    turtle._fixcolorstring = _fixcolorstring

  # fix circle(,)
  if _turtle_errors & 0x200:
    turtle._circle = turtle.circle
    def _circle(r, a=360): turtle._circle(r)
    turtle.circle = _circle

  if len(_missing_fct):
    for f in _missing_fct:
      exec("turtle."+f+"=nop")

  if len(_missing_alias):
    for aliases in _missing_alias:
      validf = aliases[0]
      for f in aliases[1:]:
        exec(validf and "turtle."+f+"=turtle."+validf or "turtle."+f+"=nop")

  # fix clear()
  if _turtle_errors & 0x2000:
    turtle.clear = turtle.reset

  # fix reset()
  if _turtle_errors & 0x4000:
    turtle.reset = turtle.clear

  # fix towards()
  if _turtle_errors & 0x8000:
    from math import atan2, pi
    def _towards(x, y):
      x0, y0 = turtle.pos()
      return atan2(y - y0, x - x0) * 180 / pi
    turtle.towards = _towards

Nous pouvons envisager à partir de maintenant d'avoir une unique version de chaque script utilisable sur l'ensemble des machines. :D




E) 17 exemples comparatifs
(tous modèles)

Go to top

Maintenant que nous avons de quoi faire tourner une unique version de chaque script sur l'ensemble des machines, poursuivons l'exploration de l'ensemble des modules
turtle
avec quelques exemples de script.

Nous allons en profiter pour nous en donner à cœur joie avec les formidables nouvelles fonctions de remplissage, sur le thème de .

Cela va justement être l'occasion de voir si il y a d'autres problèmes qui n'ont pas pu être détectés automatiquement.

Plusieurs des exemples qui vont suivre sont inspirés de publications de pour
TI-Nspire CX II
et très librement et fortement adaptés pour être fonctionnels dans le contexte du
heap
Python
bien plus restreint des
TI-83 Premium CE
et compatibles.


Exemple n°1 : La dalle aux ammonites

Go to top

C'est donc parti pour quelques exemples afin d'approfondir les améliorations de la nouvelle bibliothèque
turtle
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles, ainsi que les points forts et faibles par rapport aux autres modèles de calculatrices.

Précisons que les problèmes récurrents ne seront pas systématiquement réévoqués sur chaque exemple.

Un petit peu au Nord de Digne-les-bains en rive droite de la Bléone se trouve la dalle aux ammonites. Comme il est strictement interdit d'en prélever, voici de quoi en reproduire une sur ta calculatrice :
Code: Select all
from ttl_fix import *
from math import pi

turtle.speed(0)
turtle.pencolor((0,0,0))
turtle.pendown()
turtle.pensize(1)

turtle.goto(0,-8)
x,y = turtle.pos()
turtle.left(115)
for i in range(132):
  turtle.forward(10)
  try:
    h = turtle.towards(x,y)
    turtle.setheading(h)
  except: pass
  d=10*pi
  turtle.forward(d)
  turtle.backward(d)
  turtle.right(90)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Il y avait donc avec
ce_turtl
un problème d'écart par rapport au standard, un décalage d'une unité lors du réglage de l'épaisseur via la méthode
turtle.pensize()
.
Ici l'appel turtle.pensize(1) produisait l'effet d'un turtle.pensize(2).
Et plus généralement un appel turtle.pensize(s) produisait l'effet d'un turtle.pensize(s+1).
On peut noter que le problème disparaît avec le nouveau module
turtle
.[/success][/warning]

KhiCAS
et la
NumWorks
ont un tracé incorrect ici, car la méthode
.towards()
est absente de leur implémentation de
turtle
. Et malheureusement, le
turtle
n'est ici pas altérable à l'exécution ce qui nous empêche de corriger.

L'écran de la
Casio Graph 35+E II
a une définition très inférieure de seulement
128×64
pixels, et bien évidemment le tracé est donc tronqué. Bien dommage que contrairement à
KhiCAS
il ne soit ici pas possible de faire défiler le tracé en fin d'exécution...

Exemple n°2 : Le défilé automobile

Go to top

Nous t'emmenons maintenant au défilé automobile, avec les logos de plusieurs grands constructeurs :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def rpoly(c, n):
  for k in range(n):
    turtle.forward(c)
    turtle.left(360 / n)

def audi(r):
  ir = 2 * r // 13
  turtle.penup()
  turtle.left(90)
  turtle.forward(r//2 - 2*ir)
  turtle.right(90)
  turtle.forward(-ir)
  turtle.pendown()
  turtle.pensize(3)
  for i in range(4):
    turtle.penup()
    turtle.forward(3 * ir)
    turtle.pendown()
    turtle.circle(2 * ir)

def mercedez_benz(r):
  ir = r // 2
  turtle.penup()
  turtle.forward(ir)
  turtle.left(90)
  turtle.forward(ir)
  turtle.pendown()
  turtle.pensize(2)
  x, y = turtle.pos()
  turtle.setheading(210)
  for i in range(3):
    turtle.goto(x,y)
    turtle.forward(ir)
    turtle.left(120)
  turtle.setheading(0)
  turtle.circle(-ir)

def citroen(r):
  x,y=turtle.pos()
  turtle.setheading(0)
  turtle.color((255,0,0), (255,0,0))
  turtle.begin_fill()
  rpoly(r, 4)
  turtle.end_fill()
  turtle.fillcolor((255,255,255))
  for i in range(2):
    turtle.setheading(45)
    turtle.begin_fill()
    for k in range(2):
      turtle.forward(.71 * r)
      turtle.left(k and 172 or -90)
    for k in range(2):
      turtle.forward(5 * r / 6)
      turtle.left(106)
    turtle.end_fill()
    y += r / 3
    turtle.penup()
    turtle.goto(x,y)
    turtle.pendown()

def mitsubichi(r):
  ir = r // 3
  turtle.penup()
  turtle.left(90)
  turtle.forward(ir)
  turtle.right(90)
  turtle.forward(r // 2)
  turtle.pendown()
  for i in range(3):
    turtle.setheading(60 + 120*i)
    turtle.color((255,0,0), (255,0,0))
    turtle.begin_fill()
    for k in range(4):
      turtle.forward(ir)
      turtle.left((k%2) and 120 or 60)
    turtle.end_fill()

def jeep(r):
  a=54
  ir = r/0.47552825814758/4 #sin(radians(a))/cos(radians(a))
  a=ir/0.85
  d=0.93*ir
  turtle.penup()
  turtle.forward(r//2)
  turtle.right(90)
  turtle.forward(ir - r)
  turtle.pendown()
  x, y = turtle.pos()
  turtle.setheading(234)
  turtle.forward(ir)
  turtle.left(126)
  turtle.fillcolor((180,180,180))
  turtle.begin_fill()
  rpoly(a, 5)
  turtle.end_fill()
  for i in range(5):
    col = i < 3 and (0,0,0) or (255,255,255)
    for j in range(2):
      turn =  j and turtle.left or turtle.right
      turtle.goto(x,y)
      turtle.setheading(90 + 72*i)
      turtle.fillcolor(col)
      turtle.begin_fill()
      turtle.forward(d)
      turn(172)
      turtle.forward(0.85*d)
      turn(44)
      turtle.forward(0.2*d)
      turtle.end_fill()
      col = [255 - col[k] for k in range(3)]

turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)

r = 92
for iy in range(2):
  for ix in range(3):
    i = iy*3+ix
    if i < 5:
      y, x = (2*iy - 1) * r//2 - 48, (ix - 1)*r - 50
      turtle.penup()
      turtle.goto(x, y)
      turtle.setheading(0)
      turtle.pensize(1)
      turtle.pencolor((0,0,0))
      turtle.pendown()
      (mercedez_benz,jeep,mitsubichi,citroen,audi)[i](r)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


ce_turtl
nous révélait ici nombre de problèmes :
  • absence des méthodes de remplissage de formes
  • contrairement au standard, les cercles sont tracés non pas en passant par la position de la tortue, mais en prenant pour centre la position de la tortue
  • la méthode
    .circle(r)
    ne comprend pas les valeurs de rayons négatives pour contrôler le sens de tracé
Mis à part ce dernier point, tout le reste est corrigé avec le nouveau
turtle
! :bj:

Les
Casio
et
NumWorks
n'ont pas davantage les méthodes de remplissage de formes.
KhiCAS
en dispose mais souffre hélas d'un autre bug bien gênant ici ; la couleur de remplissage passé en 2ème paramètre de la méthode .color(,) est apparemment ignorée.

Exemple n°3 : L'escargot de lumière

Go to top

Si tu es dans le Sud de la France tu sais qu'il ne pleut pas souvent
(par contre, quand il pleut... il pleut !)
. Alors voici pour toi un escargot bariolé :
Code: Select all
from math import exp
from ttl_fix import *

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(1.0)

turtle.penup()
turtle.goto(0, -20)
turtle.pendown()
turtle.right(90)
for i in range(20):
  c = [exp(-.5 * ((i - k) / 12)**2) for k in (6, 18, 30)]
  cb = [v/2 for v in c]
  turtle.color(cb, c)
  try: turtle.begin_fill()
  except: pass
  turtle.circle(27 + i)
  try: turtle.end_fill()
  except: pass
  turtle.right(10)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


De nouveau une véritable catastrophe avec
ce_turtl
qui semble tracer n'importe quoi et surtout pas ce qui est demandé. Toujours le problème du comportement non standard de la méthode
.circle()
.
Heureusement, le nouveau
turtle
pour sa part se comporte enfin correctement et conformément au standard.

Par contre, dans le cas particulier du tracé de cercles via la méthode
.circle()
, le nouveau
turtle
des
TI-83 Premium CE
et compatibles semble être incapable de remplir l'intérieur de la forme.

Le
turtle
des
TI-Nspire CX II
colorie pour sa part bien l'intérieur des cercles avec la couleur de remplissage, mais oublie de tracer le périmètre avec la couleur du crayon.

Exemple n°4 : Les flocons de Koch

Go to top

Encore une fois si tu es dans le Sud de la France, tu n'a pas dû voir de neige depuis des années... Faison donc neiger dans ta calculatrice maintenant, faisons neiger des
flocons de Koch
:
Code: Select all
from ttl_fix import *

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def koch(n, l):
  if n<=0:
    turtle.forward(l)
  else:
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.left(60)
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.right(120)
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.left(60)
    koch(n - 1, l / 3)

def flock(n, l):
  koch(n, l)
  turtle.right(120)
  koch(n, l)
  turtle.right(120)
  koch(n, l)

turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)

c = [127, 255, 0]
l = 80
for j in range(2):
  for i in range(3):
    n = j and 3 + i or 2 - i
    s = 5 - n
    turtle.penup()
    turtle.goto(i*117-157, j*95-25)
    turtle.pencolor(tuple(c))
    turtle.pensize(s)
    turtle.setheading(0)
    turtle.pendown()
    flock(n, l)
    n += 1
    rotate_list(c)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Cette fois impossible de ne pas le voir, énorme décalage avec
ce_turtl
dont le tracé part littéralement dans le décor pour le flocon en haut à droite.
Heureusement, ce problème est corrigé avec le nouveau
turtle
.

Par contre,
turtle
introduit un nouveau problème : le réglage de l'épaisseur du crayon avec
.pensize()
semble ne pas gérer les valeurs 4 et supérieures, l'épaisseur du tracé retombant alors à 1.

Fort bizarrement les
NumWorks
et
KhiCAS
tracent le flocon en haut à droite de la mauvaise couleur, respectivement en noir et blanc.

Exemple n°5 : La linea

Go to top

Code: Select all
try: #TI-83 Premium CE
  from ti_system import disp_clr
  disp_clr()
except: pass
from ttl_fix import *

def spiral(k,a,l):
  x0, y0 = turtle.pos()
  h0 = turtle.heading()
  while True:
    for s in l:
      turtle.forward(s*k)
      turtle.left(180-a)
    x, y = turtle.pos()
    if abs(x - x0) + abs(y - y0) + abs(turtle.heading() - h0) <= 1:
      break

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(255)
turtle.color((0,0,0),(255,255,0))

try:
  for i in range(-1, 2, 2):
    turtle.penup()
    turtle.goto(80*i - ((i > 0) and 40 or 50), 0)
    turtle.pendown()
    try: turtle.begin_fill()
    except: pass
    spiral((i > 0) and 9 or 30, (i > 0) and 90 or 36, (i > 0) and (1,2,3,4,5,6,7,8,9) or (1,2,3))
    try: turtle.end_fill()
    except: pass
except MemoryError as e: print(e)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Dans le cas ici de polygones croisés, on peut remarquer que les
turtle
de
KhiCAS
, des
TI-Nspire CX II
ainsi que des
TI-83 Premium CE
et compatibles semblent partager le même algorithme de remplissage, un algorithme qui semble différer du standard dans le cas du remplissage de polygones croisés.

Le nouveau
turtle
des
TI-83 Premium CE
et compatibles ne termine pas le tracé par manque de mémoire de tas
(heap)
, ne remplissant pas la figure de droite. En effet, à compter de l'appel
.begin_fill()
toutes les étapes de la tortue sont enregistrées dans une liste, liste qui donnera donc les sommets du polygone à remplir lors de l'appel
.end_fill()
. Sauf que nous avons extrêmement peu de
heap
sur les
TI-83 Premium CE
et compatibles, seulement dans les
17K
, déjà lourgement consommés par les bibliothèques chargées ici. Cele fait donc beaucoup trop de sommets à enregistrer.

Exemple n°6 : Pavage d'une lagogne

Go to top

15118Partons maintenant à la pêche avec un script très hautement impressionnant par rapport aux contraintes de
heap
des
TI-83 Premium CE
et compatibles ; ici nous sommes vraiment sur le fil de la limite des possibilités.

Voici donc une lagogne littéralement pavée de poissons :
Code: Select all
from math import sqrt
from ttl_fix import *

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(255)
turtle.pencolor((0,0,0))

a=16

try:
  j = 0
  while -5 < j < 4:
    col = ((0,0,255),(255,0,0),(255,180,0))[j%3]
    i = 0
    while -2 + (j % 2) < i < 2:
      for c in range(3):
        turtle.penup()
        turtle.goto(sqrt(3)*3*a*(i*2-(j%2)), 3*a*j)
        turtle.setheading(-30 + 120*c)
        turtle.pendown()
        turtle.fillcolor(col)
        turtle.begin_fill()
        for k in range(-17, 18):
          l = a*sqrt(7)
          tf = ((1,141.787), (0,l), (1,-100.893), (0,a), (1,120), (0,a/2), [1,-120], [0,-a], [0,a], [1,120], (0,a/2), (1,60), (0,a), (1,-120), (0,a), (1,100.893), (0,l), [1,-40.893])[abs(k)]
          if k==6 or k==9 or k==17: tf[1] -= 180
          elif k==7 or k==8: tf[1] *= -1
          (turtle.forward, turtle.left)[tf[0]](tf[1])
        turtle.end_fill()
        turtle.forward(6*a)
        turtle.backward(5*a)
        turtle.penup()
        turtle.right(90)
        l = a*sqrt(3)/6
        for k in range(2):
          turtle.forward(l)
          turtle.pencolor((255,255,255))
          turtle.dot(a//4)
          turtle.pencolor((0,0,0))
          turtle.dot(a//8)
          turtle.backward(l)
          turtle.left(180)
      i = -i + (i <= 0)
    j = -j - (j >= 0)
except Exception as e: print(e)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


KhiCAS
semble être dans les choux ici, du moins niveau pavage. Par contre ici les couleurs de remplissage sont correctes, car on utilise la méthode
.fillcolor()
qui, à la différence de
.color()
, semble fonctionner correctement.

Les
Casio
et
NumWorks
se révèlent incapables de tracer les yeux, car ne disposant pas de la méthode
.dot()
.

Exemple n°7 : Le triangle de Penrose

Go to top

15119Tu n'as jamais touché à un triangle de
Penrose
? Et bien voici de quoi en afficher le plan dans ta calculatrice, tu n'auras plus qu'à l'imprimer en 3D, si tu arrives à comprendre où est le devant et l'arrière : ;)
Code: Select all
from math import sqrt
from ttl_fix import *

def hook(a, c):
  turtle.penup()
  turtle.goto(0,-15)
  turtle.setheading(a)
  turtle.forward((l - 4*b) / sqrt(3))
  turtle.right(150)
  turtle.pendown()
  lf = ((turtle.left, 60),[turtle.forward,b],(turtle.left,120),(turtle.forward,l-b),[turtle.right,120],[turtle.forward,l-3*b])
  try:
    turtle.fillcolor(c)
    turtle.begin_fill()
  except: pass
  for k in range(-len(lf) + 1, len(lf)):
    tf = lf[abs(k)]
    if k == 1: tf[1] = l
    elif k == 4: tf[0] = turtle.left
    elif k == 5: tf[1] = b
    tf[0](tf[1])
  try: turtle.end_fill()
  except: pass
 
turtle.speed(0)
turtle.pensize(2)
turtle.colormode(255)

l=180
b=23

for i in range(112):
  turtle.pencolor(232 - int(i * 23 / 11), 249 - int(i * 29 / 55), 255)
  turtle.penup()
  turtle.goto(-192, 111 - 2*i)
  turtle.pendown()
  turtle.forward(384)

turtle.pencolor((0,0,0))
turtle.pensize(1)

hook(330, (255,255,0))
hook(90, (0,0,255))
hook(210, (255,0,0))

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


C'est cette fois-ci
ce_turtl
dont le tracé ne ressemblait à rien d'attendu...
Heureusement, le problème est corrigé avec le nouveau
turtle
.

Exemple n°8 : La courtepointe de Mamie

Go to top

Voici maintenant la courtepointe brodée avec amour et soin par Mamie :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def poly_reg_a(l, a):
  h0 = turtle.heading()
  while True:
    turtle.forward(l)
    turtle.left(a)
    if abs(h0 - turtle.heading()) < .1:
      break

turtle.hideturtle()
turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(255)

c = [191, 127, 0]
cf = [127, 255, 0]
i = 0
while i > -3:
  j = 0
  while j > -2:
    turtle.penup()
    turtle.goto((i - 1)*88, (j - 1)*85 + 28)
    turtle.pendown()
    turtle.color(c, cf)
    try: turtle.begin_fill()
    except: pass
    poly_reg_a(80, 140)
    try: turtle.end_fill()
    except: pass
    rotate_list(c)
    rotate_list(cf)
    j = -j + (j <= 0)
  i = -i + (i <= 0)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°9 : Les vitraux rhombiques

Go to top

Voici maintenant une belle rosace rhombique pour décorer le bâtiment de ton choix.

Nous utilisons ici la méthode
.dot()
permettant de remplir un disque, afin de générer de quoi avoir une couleur de fond d'écran sur nos calculatrices, suffit-il juste de lui spécifier un diamètre suffisamment grand pour remplir tout l'écran :
Code: Select all
from ttl_fix import *

turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)
turtle.pencolor((0,0,255))
turtle.dot(320)
turtle.pencolor((0,0,0))
turtle.pensize(2)
col = ((255,0,0),(255,255,0),(0,255,0),(255,255,255),(255,0,255))
a=60

for i in range(10):
  c = col[i%5]
  turtle.color(c, c)
  turtle.begin_fill()
  for j in range(5):
    turtle.forward(a)
    turtle.right(72)
  turtle.end_fill()
  turtle.right(36)

for i in range(10):
  c = [v//3 for v in col[i%5]]
  turtle.pencolor(c)
  for j in range(5):
    turtle.forward(a)
    turtle.right(72)
  turtle.right(36)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°10 : Les roses par 12

Go to top

Voici maintenant une rose, cette fois-ci sur un fond d'écran en dégradé radial. Nous utiliserons pour cela une boucle de
.dot()
:
Code: Select all
from math import pi, sin, cos, sqrt
from ttl_fix import *

def rpoly(c, n):
  a=360/n
  for k in range(n):
    turtle.forward(c)
    turtle.left(a)
def carre(c): rpoly(c, 4)

turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)
turtle.penup()

r=80
alpha=(15 * pi / 180)

for i in range(320):
  c=int(255/320*i)
  turtle.pencolor(c,c,c)
  try: turtle.dot(320-i)
  except: pass

turtle.goto(20,-76)
turtle.color((255,255,255),(0,0,0))

for i in range(4):
  a=r*sin(alpha)*2
  d=a/sqrt(2)
  turtle.pendown()
  for i in range(12):
    turtle.right(15)
    try: turtle.begin_fill()
    except: pass
    carre(d)
    try: turtle.end_fill()
    except: pass
    turtle.left(45)
    turtle.penup()
    turtle.forward(a)
    turtle.pendown()
  turtle.penup()
  turtle.left(75)
  turtle.forward(d)
  turtle.right(60)
  r=r*cos(alpha)-a/2

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Encore une fois,
ce_turtl
est complètement dans les choux...
Problème heureusement corrigé avec le nouveau
turtle
.

Par contre, on note avec la méthode
.dot()
de
turtle
le
bug
déjà évoqué plus haut pour
.circle()
, à savoir la déformation des disques pour de grands rayons.

Avec la méthode
.dot()
, les
turtle
de
KhiCAS
et des
TI-Nspire CX II
semblent aussi tracer des disques 2 fois trop grands.
Une erreur de codage sans doute, car il ne faut pas confondre. Dans le standard :
  • .circle()
    attend le rayon du cercle à tracer
  • .dot()
    attend le diamètre du disque à remplit

Exemple n°11 : Les triangles de Sierpiński

Go to top

Revenons aux fractales et à la récursivité avec les
triangles de Sierpiński
. As-tu déjà réussi à les compter ? Et bien voici de quoi commencer sur ta calculatrice :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def sierp(n, l):
  if n == 0:
    for i in range (0, 3):
      turtle.forward(l)
      turtle.left(120)
  if n > 0:
    sierp(n - 1, l / 2)
    turtle.forward(l / 2)
    sierp(n - 1, l / 2)
    turtle.backward(l / 2)
    turtle.left(60)
    turtle.forward(l / 2)
    turtle.right(60)
    sierp(n - 1, l / 2)
    turtle.left(60)
    turtle.backward(l / 2)
    turtle.right(60)

turtle.colormode(255)
turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)

turtle.penup()
turtle.goto(-110, -95)
turtle.pendown()
turtle.pencolor((255,0,0))
sierp(6, 220)
turtle.penup()
turtle.forward(400)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°12 : Sous le soleil exactement

Go to top

Plaçons-nous maintenant
sous le soleil exactement
, profitant ainsi de toutes les couleurs de la lumière blanche :
Code: Select all
from math import exp
from ttl_fix import *

def rpoly(c, n):
  a=360/n
  for k in range(n):
    turtle.forward(c)
    turtle.left(a)
def carre(c): rpoly(c, 4)

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(1.0)

n = 36
for i in range(n):
  k=.4 + 4*i/255
  cp = [.7*exp(-.5 * ((n - i - k) / (n / 3))**2) for k in (6, 18, 30)]
  turtle.pencolor(cp)
  try:
    turtle.fillcolor((k,k,0))
    turtle.begin_fill()
  except: pass
  carre(60)
  try: turtle.end_fill()
  except: pass
  turtle.right(360 / n)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°13 : Le labyrinthe du Minotaure

Go to top

Explorons maintenant dans la labyrinthe du Minotaure :
Code: Select all
from ttl_fix import *

turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)
turtle.pendown()

turtle.right(48)
turtle.pencolor((0,0,0))
for i in range(98):
  turtle.forward(2*i)
  turtle.left(90.5)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°14 : Le carreau de carreaux

Go to top

14883
Code: Select all
from math import sqrt
from ttl_fix import *

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def reg_poly(l, n):
  for i in range(n):
    turtle.forward(l)
    turtle.left(360/n)

def square(l):
  reg_poly(l, 4)

turtle.colormode(255)
turtle.pencolor(0,0,0)
turtle.speed(0)

turtle.pensize(3)
d=190
c=[0,255,127]
turtle.penup()
turtle.goto(-d/2,-d/2)
turtle.setheading(0)
turtle.pendown()
for i in range(8):
  try:
    turtle.fillcolor(tuple(c))
    turtle.begin_fill()
  except: pass
  square(d)
  try:
    turtle.end_fill()
  except: pass
  turtle.penup()
  turtle.forward(d/2)
  turtle.left(45)
  turtle.pendown()
  d/=sqrt(2)
  rotate_list(c)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Grosse erreur de tracé ici encore avec
ce_turtle
, heureusement corrigée avec le nouveau
turtle
.

Exemple n°15 : Les étoiles jumelles

Go to top

Code: Select all
try: # TI-83 Premium CE
  from ti_system import disp_clr
  disp_clr()
except: pass
from ttl_fix import *

def rpoly(c, n):
  a=360/n
  for k in range(n):
    turtle.forward(c)
    turtle.left(a)

def rosace(c, n1, a, n2):
  try: turtle.begin_fill()
  except: pass
  for i in range(n2):
    turtle.left(a)
    rpoly(c, n1)
  try: turtle.end_fill()
  except: pass

turtle.colormode(255)
turtle.pencolor((0,0,0))

try: turtle.dot(320)
except: pass
turtle.color((255,255,255),(255,255,0))
turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
try:
  for i in range(-1, 2, 2):
    turtle.penup()
    turtle.goto(80*i, 0)
    turtle.pendown()
    rosace((i > 0) and 21 or 30, (i > 0) and 12 or 8, 30, 12)
    turtle.pensize(2)
    turtle.pencolor((0,0,255))
except MemoryError as e: print(e)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


À nouveau le
heap
TI-83 Premium CE
et compatibles est insuffisant pour permettre le remplissage, le 1er des 2 remplissages n'aboutissant même pas cette fois-ci.

Exemple n°16 : La toile de l'araignée

Go to top

Suivons maintenant le fil de l'araignée :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def spiral(a,b):
  turtle.pencolor((0,0,0))
  try: turtle.dot(320)
  except: pass
  turtle.pencolor((255,255,0))
  for i in range(189):
    for j in range(6):
      turtle.forward(i/a)
      turtle.left(23)
    turtle.left(b)
    try: turtle.dot(2)
    except: pass
   
turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)
turtle.pensize(1)

a=17
b=194

spiral(a,b)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°17 : ♫ Le tournesol, le tournesol, ... ♫

Go to top

15120Terminons enfin avec un exemple absolument bluffant de réalisme pour du
turtle
, faisons pousser un tournesol :
Code: Select all
from math import pi, sin, cos, sqrt
from ttl_fix import *

def spiral():
  phi = (1+sqrt(5))/2
  a  =0
  r = 0
  dr = 0.15
  turtle.penup()
  for i in range(300):
    turtle.forward(r)
    turtle.pencolor((0,0,0))
    try: turtle.dot(3)
    except: pass
    turtle.pencolor((205,133,63))
    try: turtle.dot(2)
    except: pass
    turtle.goto(0,0)
    turtle.setheading(0)
    a+=360/phi
    turtle.right(a)
    if a>=360:
      r+=dr
      a-=360   

def feuille(core,a):
    try: turtle.begin_fill()
    except: pass
    turtle.right(a/2)
    turtle.forward(core)
    turtle.left(a)
    turtle.forward(core)
    turtle.left(180-a)
    turtle.forward(core)
    turtle.left(a)
    turtle.forward(core)
    try: turtle.end_fill()
    except: pass

turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)
turtle.pencolor((30,144,255))
try: turtle.dot(320)
except: pass

d=25
core=40
turtle.pencolor((160,82,45))
try: turtle.dot(40)
except: pass

c=((255,215,0),(255,255,0))

for i in range(2):
  turtle.color(c[0], c[i])
  for h in range(10*i,370,20):
    r=h * pi / 180
    x=d*cos(r)
    y=d*sin(r)
    turtle.penup()
    turtle.goto(x,y)
    turtle.pendown()
    turtle.setheading(h)
    feuille(core,32)

spiral()

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II





Conclusion

Go to top

Après l'accident
ce_turtl
qui était inutilisable en pratique,
Texas Instruments
nous opère un virage à 180° avec le nouveau module
turtle
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles.
La conformité au standard de
turtle
n'est certes pas parmi les meilleures, mais c'est sans comparaison avec ce que valait
ce_turtl
. La conformité est très proche de celle des
TI-Nspire CX II
, et de plus une bonne partie des défauts restants ne sont pas majeurs dans le sens où ils sont aisément contournables sans avoir à écrire de code bien conséquent comme nous avons vu.

Qui plus est
Texas Instruments
s'offre même le luxe d'aller jusqu'à inclure les méthodes de remplissage de formes, à ce jour une exclusivité toute concurrence confondue. Des possibilités et facilités de tracés largement accrues en conséquence et très au-dessus de la concurrence, de quoi inviter encore plus les élèves à tester et créer ! :D

Décidément certes, mais à ce jour particulièrement sur calculatrices
Texas Instruments
. ;)




Téléchargements

Go to top


NumWorks Mise à jour NumWorks 17.2 : nouveautés haut de gamme !

New postby critor » 18 Jan 2022, 12:01

15117Après 2 mois de bêta-test de sa formidable version
17
( puis )
, c'est aujourd'hui enfin sa sortie.
NumWorks
vient en effet de publier la mise à jour
17.2
.

Découvrons ou redécouvrons ensemble la superbe collection de nouveautés.



Sommaire




1) Appli Fonctions

Go to top

Commençons donc par l'application
Fonctions
qui bénéficie d'une refonte majeure pour le meilleur, comme le suggère déjà le renommage de l'onglet
Fonctions
en
Expressions
.

Jusqu'à présent pour définir les fonctions à étudier, tu pouvais basculer au choix entre 3 formes de saisie à compléter :
  • $mathjax$f(x)=…$mathjax$
    pour les fonctions cartésiennes
  • $mathjax$f(θ)=…$mathjax$
    pour les fonctions polaires
  • $mathjax$f(t)=\left[\begin{array}{}…\\…\end{array}\right]$mathjax$
    pour les fonctions paramétriques
Notons qu'un gros avantage de la
NumWorks
par rapport à la concurrence de milieu de gamme des
TI-82/83
était comme illustré ci-contre et comme chez
Casio
, la possibilité de travailler simultanément sur des fonctions de différents types.

Désormais ce choix disparaît dans le sens où la forme de saisie devient totalement libre, tu contrôles intégralement la relation saisie.

La calculatrice détecte automatiquement le type pertinent de fonction ou courbe correspondant à ta relation saisie, et te l'indique en-dessous.

Cela te permet de saisir les relations sous d'autres formes, soit de plus en plus souvent directement la forme de l'énoncé minimisant ainsi le risque d'erreur ! :bj:

Tu peux par exemple opter pour la forme
$mathjax$y=…$mathjax$
ou même pour toute relation fonction de
x
et
y
.

Cela permet à ta calculatrice d'identifier les relations ayant des représentations graphiques remarquables comme des droites, précisant même dans ce cas si elles sont horizontales ou verticales. Oui en passant, les droites verticales deviennent donc enfin traçables sur
NumWorks
! :bj:

Dans le cas où la calculatrice identifie la relation en tant que droite ni horizontale ni verticale, il t'est possible de demander des détails et obtenir ainsi coefficient directeur et ordonnée à l'origine.

Ne crois pas que la forme entièrement libre implique forcément une saisie plus longue ou fastidieuse ;
NumWorks
a trouvé la parade. En effet lorsque tu choisis d'ajouter une nouvelle relation à étudier, la calculatrice t'offre la possibilité de choisir parmi une liste d'exemples de relations couvrant les différents types remarquables de fonctions et courbes. Tu peux donc en fonction de tes besoins soit choisir la forme vide et tout saisir toi-même, soit partir d'un des exemples proposés et le modifier.

Puisque la forme de saisie est maintenant totalement libre, le vaste univers des coniques s'offre maintenant à nous.

Nous avons par exemple pour commencer les paraboles. Lorsque la calculatrice détecte une courbe de type parabole, il t'est ici aussi possible de demander quelques détails qui pourront t'être utile pour son étude : paramètre et coordonnées du sommet.

Sont également reconnues et gérées, les hyperboles. Dans ce cas les détails calculés automatiquement sont bien riches :
  • distance centre-sommet
  • demi axe conjugué
  • distance centre-foyer
  • excentricité
  • coordonnées du centre

Tout juste peut-on regretter que certaines formes d'écriture des équations d'hyperboles ne soient pas identifiées correctement et soient alors non traçables.

Par exemple
$mathjax$x\times y=3$mathjax$
et
$mathjax$y=\frac{3}{x}$mathjax$
sont traçables, mais pas
$mathjax$x=\frac{3}{y}$mathjax$
.


Sont égalements supportées les équations d'ellipses et donc entre autres de cercles. Dans le cas général des ellipses, les détails d'étude pouvant être obtenus sont :
  • demi grand axe
  • demi petit axe
  • distance centre-foyer
  • excentricité
  • coordonnées du centre

Dans le cas particulier du cercle, les détails récupérables sont :
  • rayon
  • coordonnées du centre

Les cas particuliers dégénérés des ellipses
(point)
, paraboles
(droite)
et hyperboles
(couple de droites sécantes)
ne sont certes pas identifiés mais restent pour autant traçables.

Ce qu'il y a d'excellent jusqu'à présent, c'est que les coniques ne nécessitent pas de lancer une application dédiée mais soient étudiables directement dans la même application que les fonctions, bénéficiant ainsi d'une interface commune et nécessitant ainsi moins d'efforts de prise en main ! :bj:

Cela va peut-être te surprendre, mais sur le milieu de gamme toute concurrence confondue, c'était impossible jusqu'à ce jour.
NumWorks
nous sert à nouveau une solution haut de gamme toujours au prix du milieu de gamme ! :D

Mais crois-tu avoir tout vu ? Oh que non jusqu'à présent ce n'était rien, juste des cas particuliers avec les axes de coniques parallèles aux axes du repère, correspondant aux possibilités de modèles de milieu de gamme concurrents.

Or il se trouve que
NumWorks
va bien plus loin que ça et gère le cas général, contrairement à toute la concurrence de milieu de gamme,
Casio/TI
réservant ces capacités aux seuls modèles haut de gamme. Une fois de plus félicitations
NumWorks
pour les rendre ainsi bien plus accessibles ! :bj:


Voilà, cela semble être à peu près tout à ce jour pour les familles de formes traçables. Notons juste la possibilité de tracer quelques autres relations n'étant pas des coniques, dans le sens où elles ne correspondent pas à la section d'un cone de révolution par un plan. Les formes
$mathjax$y^2=k$mathjax$
ou
$mathjax$x^2=k$mathjax$
sont par exemple acceptées.

Mais nous n'en avons pas terminé pour autant. Jusqu'à présent nous n'avons traité que des égalités. Mais les inégalités sont également gérées, et l'on peut donc enfin les représenter graphiquement ! :bj:

On apprécie même dans ce cadre la distinction visuelle entre les représentations d'inégalités strictes et non strictes.

L'écran couleur est ici un formidable atout, permettant d'identifier facilement la réunion ou intersection de ces différents ensembles de points.

A priori on pourrait s'attendre à quelque chose d'extrêmement simpliste comme chez la concurrence de milieu de gamme, ne faisant que colorier la zone supérieure ou inférieure à la frontière de l'ensemble.
Et bien non c'est bien plus poussé que ça. Les représentations d'inégalités sont possibles dans le cadre de l'ensemble des formes que nous avons couvertes précédemment, dont aussi bien les droites verticales
(intervenant pour les bornes d'intégrales, optimisation, ...)
que les coniques ! :bj:

Encore une fois
NumWorks
casse complètement les codes en nous offrant une fonctionnalité aussi poussée sur le milieu de gamme ! :D

Une superbe capacité déjà présente sur la
NumWorks
dans le cadre des représentations graphiques de fonctions, c'est la détermination automatique de la fenêtre graphique la plus pertinente, tentant de rendre visible l'ensemble des éléments remarquables.
Il y avait toutefois un problème qui pouvait arriver lorsque l'on demandait un calcul intégral à partir de la représentation graphique.

En effet la barre d'informations en bas d'écran doublait alors de hauteur, et pouvait alors masquer des éléments remarquables de la représentation graphique, un axe, voir même l'interprétation graphique du résultat. Bien embêtant, d'autant plus qu'à l'écran en question il était impossible de corriger les bornes de la fenêtre sans effacer le calcul et sa représentation.

De plus, lors du choix de bornes de l'intégrale avec les flèches clavier, le fenêtre n'était pas rafraîchie en cas de borne hors fenêtre.
Et bien
NumWorks
a corrigé la chose en version
17
, la fenêtre graphique affichée tenant maintenant compte du changement de hauteur de la barre d'informations ! :bj:

Et les bornes optimales de la fenêtre sont recalculées en permanence, même par exemple lorsque tu positionnes les bornes de l'intégrale.




2) Appli Probabilités

Go to top

Avec cette mise à jour l'application
Probabilités
bénéficie de possibilités grandement étendues, devenant une application 3 en 1.

À la superbe interface historique d'étude de lois de probabilités, s'ajoutent 2 nouvelles interfaces, le tout étant désormais au choix à l'appel de l'application :
  • tests statistiques
  • intervalles de confiance

Personnellement je l'avoue, je n'y connais pas grand, mes études supérieures qui commencent à dater n'ayant à l'époque pas inclus de module statistiques et probabilités. Aussi, les possibilités similaires présentes sur les modèles concurrents, trop souvent avec des abréviations anglophones, m'étaient toujours apparues fort obscures et ne m'avaient pas du tout donné envie de creuser la chose.

Ici
NumWorks
nous signe une fois encore une interface claire donnant envie de faire des Maths dont il a le secret, prenant le temps et la place pour décrire chaque chose en Français.

Pour les tests, tu as donc au choix :
  • 2 tests
    t
    : 1 moyenne, 2 moyennes
  • 4 tests
    z
    : 1 moyenne, 2 moyennes, 1 proportion, 2 proportions
  • test
    χ²

Pour les intervalles de confiance, sont au choix :
  • 2 intervalles
    t
    : 1 moyenne, 2 moyennes
  • 4 intervalles
    z
    : 1 moyenne, 2 moyennes, 1 proportion, 2 proportions

Regardons tout-de-suite l'utilisation pour vérifier un exercice de l'ancien programme de
Terminale S
.

Un fournisseur affirme que, parmi ses cadenas haut de gamme, il n’y a pas plus de
3%
de cadenas défectueux dans sa production.
Un responsable du magasin de bricolage désire vérifier la validité de cette affirmation dans son stock ; à cet effet, il prélève un échantillon aléatoire de
500
cadenas haut de gamme.
Le responsable trouve
19
cadenas défectueux dans l'échantillon prélevé.

  1. Etablir un intervalle de fluctuation asymptotique au seuil de
    95%
    de la proportion attendue de cadenas défectueux dans un tel échantillon.
  2. Au risque de
    5%
    , ce contrôle remet-il en cause l'affirmation du constructeur ?

Pour informations, les réponses attendues sont :
  1. $mathjax$I≈[0,015;0,045]$mathjax$
  2. $mathjax$f=\frac{19}{500}\approx 0,038$mathjax$

    Donc
    $mathjax$f\in I$mathjax$
    et on ne peut rejeter l'affirmation du constructeur au risque de 5%.

Commençons donc par la question 1, avec l'intervalle de fluctuation asymptotique au seuil de
95%
.

Rappelons que la
NumWorks
permettait déjà d'obtenir le résultat via la fonction
prediction95()
, trouvable dans les menus
Probabilités
puis
Statistiques
de la boîte à outils
(touche
🧰
)
.

Maintenant, c'est donc également réalisable dans la nouvelle application
Probabilités
.

Il faut pour cela choisir l'intervalle
z
à 1 proportion.

On obtient bien le même résultat attendu, mais surtout ici, on en récupère également une interprétation graphique qui en facilitera grandement la compréhension ! :bj:

Question 2 maintenant. La prise de décision dans ce contexte nécessite de réaliser un test
z
à 1 proportion.

On obient bien le résultat attendu, accompagné ici encore d'une interprétation graphique, et même d'une phrase explicative en Français ! :bj:




3) Appli Calculs

Go to top

Tu es encore là après tout ça ? Accordons-nous une petite pause avant de reprendre, car les grandes nouvelles ne sont pas terminées.

L'application
Calculs
dispose maintenant d'un raccourci permettant de vider facilement et rapidement l'historique :
shift
.




4) Boîte à outils

Go to top

🧰

Passons maintenant à la boîte à outils commune à l'ensemble des applications intégrées utilisant le moteur mathématique
Poincaré
(c'est simple, c'est-à-dire toutes les applications sauf
Python
qui dispose d'une boîte à outils spécifique)
.

Étais-tu déçu(e) suite au verrouillage de ne plus pouvoir installer pour avoir les constantes physiques ?

Et bien cela tombe bien, car le menu
Unités
se voit maintenant renommé
Unités et constantes
. Tu devines ce que cela veut dire ? ;)

Autre grande nouveauté donc de cette version, les constantes physiques directement intégrées au
firmware
officiel, et donc à nouveau disponibles en mode examen ! :bj:

Les constantes physique sont accessibles en fin de liste des unités. Comme pour les unités, on les appelle en préfixant leur nom d'un tiret bas
(_)
.

13 constantes sont au menu de cette première version officielle les supportant, soigneusement décrites à chaque fois en Français : :bj:
  • c
    : vitesse de la lumière dans le vide
  • e
    : charge élémentaire
  • G
    : constante gravitationnelle
  • g
    : accélération de pesanteur
    (appelable en saisissant
    _g0
    , car
    _g
    est déjà réservé pour l'unité gramme)
  • k
    : constante de Boltzmann
  • ke
    : constante de Coulomb
  • me
    : masse de l'électron
  • mn
    : masse du neutron
  • mp
    : masse du proton
  • Na
    : constante d'Avogadro
  • R
    : constante des gaz parfaits
  • ε0
    : permitivité du vide
  • μ0
    : perméabilité du vide


Les valeurs d'unités alors récupérées sont accompagnées de leurs unités, génial ! :D

On note accessoirement que
NumWorks
ne fait pas les choses à moitié, les valeurs de constantes physiques semblant être à jour par rapport aux dernières corrections apportées lors du . :bj:



Sinon, petit changement fort appréciable de comportement, désormais la boîte à outil se rouvre automatiquement dans le dernier menu validé.

De quoi te faciliter grandement la saisie par exemple pour des expressions faisant intervenir plusieurs unités ou constantes physiques ! :D




5) Appli Paramètres

Go to top

Passons maintenant à l'application
Paramètres
.

Changement appréciable, l'unité d'angle par défaut passe du degré au radian.

D'origine ou en cas de réinitialisation, la calculatrice est donc immédiatement prête à travailler en radians en Mathématiques ou à tracer des courbes de fonctions trigonométriques. :bj:

Un nouveau menu permet enfin de réinitialiser la calculatrice sans avoir à manipuler le bouton
reset
au dos.

Alternative bien pratique pour les situations où tu n'auras pas d'outil suffisamment fin sous la main.

Passons maintenant au mode examen car là il y a des changements importants. Jusqu'à la version
16
, la
NumWorks
disposait de 2 modes examen. Leur accessibilité dépendait de la zone géographique réglée :
  • mode examen
    NL
    pour le seul réglage de la zone sur les
    Pays-Bas
    : clignotement de la diode examen en orange + efface le contenu mémoire + interdit l'application
    Python
    + désactive le moteur de calcul exact
  • mode examen par défaut pour tous les réglages de zone : clignotement de la diode examen en rouge + efface le contenu mémoire
    (aucun blocage de fonctionalité)

Changement pour le mode examen
NL
, la gestion des unités ainsi que de la bibliothèque de constantes physiques est maintenant désactivée.

Il devient maintenant possible d'accéder à l'ensemble des modes examen disponibles en réglant la zone sur
International
. Bien pratique pour les étudiants des établissements internationaux
(Écoles européennes, établissements français du réseau
AEFE
, ...)
soumis donc à une réglementation qui n'est pas celle du pays hôte.

On nous ajoute ici 3 nouveaux modes examen :
  • mode examen
    IB
    dédié au
    Baccalauréat International
    pour un réglage de la zone sur
    International
    : pas de clignotement de la diode examen + efface le contenu mémoire + interdit le calcul vectoriel + désactive les résultats additionnels dans l'applications
    Calculs
    + bloque l'accès aux unités et constantes + bloque l'écran d'interprétation des tests statistiques
  • mode examen
    Press-to-test
    pour un réglage de la zone sur
    Etats-Unis
    : pas de clignotement de la diode examen + efface le contenu mémoire + permet au surveillant/enseignant qui active le mode de choisir les fonctionnalités à interdire
    (application
    Equations
    , tracé d'inéquations, courbes implicites, informations suite aux régressions, calcul vectoriel, logarithme de base a, opérateur de sommation)

  • mode examen
    PT
    pour un réglage de la zone sur
    Portugal
    : clignotement de la diode examen en vert + efface le contenu mémoire

Comme quoi, par rapport à ce mode examen
PT
,
NumWorks
n'est pas rancunier après le camouflet monumental infligé par l'Institution portugaise en mars 2021, à savoir :
  • le refus d'approuver la calculatrice
    NumWorks
    pour les examens de la session 2021
  • après des communications pourtant contraires dans la presse à la rentrée 2020
  • jetant de plus l'opprobre sur le constructeur sans le nommer mais de façon suffisamment précise en accompagnant la liste de modèles approuvés d'une motivation incriminant la possibilité d'installer des fonctionnalités de calcul formel sur de nouveaux modèles testés
    (la
    NumWorks
    étant le seul modèle récent absent des versions précédentes de la liste, aucun doute possible)
    , l'une des raisons qui a conduit au verrouillage de la version
    16
  • en plus de ne pas approuver la
    NumWorks
    au niveau national, tentative d'empêcher également son autorisation à l'échelon local comme jamais vu auparavant, avec la publication d'une interdiction discriminatoire et possiblement illégale des calculatrices développées en
    open source
    , interdiction heureusement retirée depuis

En dehors de la couleur de la diode, nous n'avons pas trouvé à ce jour de différence fonctionnelle entre les modes examen
FR
de la France et
PT
du Portugal.

Pour t'aider à t'y repérer dans ces différents modes examen, voici un tableau comparatif des fonctionnalités disponibles dans les différents modes examen :
Mode
examen
FR
NL
PT
IB
PTT
Diode
examen
rouge
orange
verte
Contenu
mémoire
préexistant
Interdit
Interdit
Interdit
Interdit
Interdit
Calcul exact
irrationnels
Autorisé
Interdit
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Calcul
vectoriel
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Interdit
Désactivable
Unités +
constantes
Autorisé
Interdit
Autorisé
Interdit
Autorisé
Logarithme
base a
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Désactivable
Opérateur
sommation Σ
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Désactivable
Appli
Equations
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Désactivable
Graphes
inégalités
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Désactivable
Graphes
implicites
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Désactivable
Appli
Python
Autorisé
Interdit
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Interprétation
tests
statistiques
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Interdit
Autorisé
Interprétation
régressions
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Autorisé
Désactivable




6) Transversal

Go to top

Poursuivons hors boîte à outils avec le reste des changements transversaux.

L'alignement des exposants a été modifié afin d'occuper moins de place verticalement.

Cela te permettra par exemple de visualiser correctement sans défilement sur un même écran, davantage de calculs faisant intervenir des exposants :


Le comportement de la touche
x,n,t
dépendait du contexte dans lequel tu l'utilisais. Elle te permettait de saisir :
  • t
    dans l'application
    Fonctions
    pour la définition d'une fonction paramétrique
  • θ
    dans l'application
    Fonctions
    pour la définition d'une fonction polaire
  • n
    dans l'application
    Suites
  • x
    dans tous les autres cas
Or, il pouvait arriver que ce comportement ne corresponde pas à tes besoins.

Si il te suffisait pour
x
,
n
et
t
d'aller les chercher au clavier alphabétique avec la touche
alpha
, ce n'était par contre pas le cas pour
θ
.

Il t'était donc pénible de faire appel à la variable de nom
θ
pour tes calculs de géométrie ou de Physique-Chimie, ou encore pour l'affichage de messages en
Python
.

Il fallait déclencher l'afficher d'un
θ
quelque part, par exemple dans l'application
Fonctions
ou sinon dans l'application
Python
avec print(chr(952)), le sélectionner pour le copier avec
shift
var
, puis ensuite seulement le coller où bon te semblait avec
shift
🧰
.
Aujourd'hui
NumWorks
fournit enfin un début de solution à ce problème.

Peu importe le contexte, si la saisie par défaut de la touche
x,n,t
ne correspond pas à tes besoins, il te suffit de retaper
x,n,t
si besoin plusieurs fois de suite pour basculer entre les autres possibilités de saisie
x
,
n
,
t
et
θ
.

Pour te suggérer cette nouvelle possibilité, la saisie de la touche est immédiatement mise en surbrillance, te permettant alors de réagir avant de poursuivre ta saisie.


Bien dommage toutefois, cela ne fonctionne pas dans le contexte de l'application
Python
et ne t'aidera donc pas pour les
print()
.


Terminons par une amélioration qui avait été introduite dès la mise à jour
16.4.0
mais bizarrement non annoncée.

Auparavant il n'était pas possible d'appliquer une fonction à un résultat comportant une unité.

Depuis la version
16.4.0
c'est corrigé pour les fonctions pertinentes de la boîte à outils :
abs()
,
floor()
,
ceil()
,
round()
et
sign()
.




Conclusion

Go to top

Le verrouillage exigé par certaines institutions étant maintenant derrière nous,
NumWorks
semble enfin s'être sérieusement remis au travail dans l'intérêt des utilisateurs, renouant ainsi avec ce qui avait fait son succès sur la période 2017-2020.

Cette version
17
apporte en effet plusieurs évolutions majeures avec dans tous les cas de beaux efforts sur l'intuitivité de l'interface :
  • saisie libre des relations à tracer
  • représentation graphique de droites
  • représentation graphique coniques même dans le cas général
  • représentation graphique d'inéquations pour toutes les formes précédentes d'équations traçables
  • constantes physiques avec unités et description
  • tests statistiques
  • intervalles de confiance

La
NumWorks
au prix de milieu de gamme poursuit sa progression disruptive dans le monde des calculatrices graphiques, dans le sens où la plupart de ces fonctionnalités sont très supérieures à ce qu'offre le milieu de game chez la concurrence, et ne trouvent d'équivalent que sur le haut de gamme beaucoup plus cher.

Des efforts semblent donc avoir été faits rapidement pour compenser les fonctionnalités non officielles interdites d'installation suite au verrouillage, notamment pour les constantes physiques.

Après, ce n'est certes pas suffisant.

Comme gros manque, il y aurait encore par exemple l'application de tableau périodique des éléments , ou encore l'application tableur de .
Mais il semble justement qu'un tableau périodique vienne officiel vienne enfin d'être mis en projet pour une future mise à jour en version
18
. ;)


Et bien évidemment, tant qu'il n'y aura pas de remplaçant au moteur de calcul littéral d' ou encore mieux moteur de calcul formel de , on pourra toujours dire que ce n'est pas suffisant.


Mais terminons donc à ce jour sur une note positive en notant donc ces efforts très significatifs, certes insuffisants selon les besoins, en faisant justement le souhait qu'ils se poursuivent au moins au même rythme.

Liens
:

TI-Nspire Magic Light v1.0 pour nSpire CX(-II) et Casio Graph 90+E

New postby SlyVTT » 14 Jan 2022, 22:32

Lors d'une news précédente, nous vous informions de la réalisation en cours d'un puzzle game intitulé
Magic Light
sur
Casio Graph 90+E
par SlyVTT en remerciement du gain de cette machine lors du concours de rentrée 2021.

L'idée du jeu étant aussi fortement liée au thème du concours d'Automne de Planète Casio CPC #28 qui se résumait en un simple mot :
GLACIAL
et pour lequel un prototype de test avait été implémenté.

Le développement de
Magic Light
est désormais terminé, et nous sommes heureux de vous en faire une brève présentation, accompagnée de quelques infos supplémentaires.


En effet, depuis la précédente information, de l'eau a coulé sous les ponts, et le développement de la version 1.0 de Magic Light s'est accompagné de la réécriture du jeu pour le rendre compatible avec les TI nSpire CX/CX-II.

Ce n'est donc pas
une
release que nous annonçons aujourd'hui, mais
deux
. Oui Madame, vous avez bien entendu, deux versions pour le prix d'une seule.


Magic Light est un puzzle game et pour le coup une création originale tirant pleinement profit des écrans couleurs de la Graph 90+E et de la TI nSpire CX/CX-II comme nous allons le voir ensemble. Après un menu d'accueil stylé et animé, entrons donc dans le vif du sujet.

Une démo du gameplay sur Graph 90+E est disponible via cette petite vidéo capturé sur l'émulateur :


En tant que héro du jeu, tu te dois ici d'arpenter les différentes salles d'un donjon ... à la recherche des fragments de lumière dérobés aux villageois par le Sorcier Noir et ses 4 Magiciennes de Filles ... afin de ramener couleurs et joie disparues au village. Pour cela, tu dois te rendre dans le chateau forteresse du Magicien où il a caché son butin.

Mais les portes sont fermées et ne peuvent s'ouvrir que si tu résous le puzzle de lumière que te posera chaque salle. Autour de chaque salle sont donc disposés des portes ainsi que des capteurs réagissant à certaines couleurs. Chaque porte est connectée à un certain nombre de capteurs, de 1 à 3, et ne s'ouvre que si ils sont tous éclairés simultanément par les bonnes couleurs.

Pour cela tu disposes dans chaque salle de plusieurs éléments déplaçables avec les touches fléchées du clavier, après les avoir sélectionnés avec les touches ad-hoc correspondant au menu de bas d'écran :
  • le personnage à faire sortir de la salle
  • une boule de cristal émettant une lumière blanche, initialement au centre
  • les blocs filtrant la lumière et ne laissant passer que certaines couleurs : les blocs rouge, vert, bleu et noir

Image

Pour savoir quels capteurs sont associés à une porte, il te faut les éclairer. Un indicateur s'allumera alors au-dessus des portes concernées.

Image

Bien entendu, le château grouille de monstres en tout genre et le Sorcier ainsi que les Magiciennes feront tout pour te dissuader de reprendre leur butin et le ramener au village. Il te faudra donc faire preuve de prudence et de dextérité en plus de jugeote pour traverser cette épreuve.

Le moteur physique codé pour le jeu permet de projeter la forme correcte des faisceaux lumineux sur les murs et les obstacles, mais pas seulement :
  • selon les niveaux, des blocs fixes peuvent également être présents et bloquer le passage de la lumière
  • et les blocs filtrant la lumière peuvent être combinés pour former de nouvelles couleurs par synthèse additive

Il vous faudra donc réfléchir à deux fois pour positionner tout ce petit monde à la bonne place, sachant les monstres sont là pour vous embêter et ne vous veulent pas forcément que du bien.
Et il ne faudra pas oublier de ramasser les trésors, vous y trouverez des points de vie pour récupérer de la santé, mais aussi des points pour augmenter votre score, et surtout, n'oublions pas le plus important, les fragments de couleurs à récupérer pour sauver le village ...

Image

Les menus devraient être assez clairs pour vous permettre de jouer simplement.

Le jeu offre 3 niveaux de difficulté :
  • facile : avec 5 points de vie, permet de ne pas galérer
  • normal : avec 3 points de vie, permet de mieux ressentir la pression des monstres
  • hardcore : c'est simple, t'es touché ... t'es mort !!

Image


Il vous faudra donc réussir à parcourir les
33 niveaux
du jeu et affronter 1000 dangers afin de retrouver les
5 fragments du "Jewel of Colors"
et ainsi rapporter la lumière et les couleurs aux villageois.


Bien entendu les deux versions ne sont pas strictement similaires, les machines ayant des spécificité techniques très différentes. Néanmoins, comme visible sur les captures suivantes d'écran issues de la version nSpire, le design a été ajusté au mieux pour adapter le jeu le plus fidèlement possible à la TI nSpire.

Image Image
Image Image
Image


Nous vous souhaitons un très bon moment sur
Magic Light
, en espèrant que vous saurez rapporter la couleur au village.

TI-Nspire Magic Light v1.0 pour nSpire CX(-II) et Casio Graph 90+E

New postby SlyVTT » 14 Jan 2022, 22:32

Lors d'une news précédente, nous vous informions de la réalisation en cours d'un puzzle game intitulé
Magic Light
sur
Casio Graph 90+E
par SlyVTT en remerciement du gain de cette machine lors du concours de rentrée 2021.

L'idée du jeu étant aussi fortement liée au thème du concours d'Automne de Planète Casio CPC #28 qui se résumait en un simple mot :
GLACIAL
et pour lequel un prototype de test avait été implémenté.

Le développement de
Magic Light
est désormais terminé, et nous sommes heureux de vous en faire une brève présentation, accompagnée de quelques infos supplémentaires.


En effet, depuis la précédente information, de l'eau a coulé sous les ponts, et le développement de la version 1.0 de Magic Light s'est accompagné de la réécriture du jeu pour le rendre compatible avec les TI nSpire CX/CX-II.

Ce n'est donc pas
une
release que nous annonçons aujourd'hui, mais
deux
. Oui Madame, vous avez bien entendu, deux versions pour le prix d'une seule.


Magic Light est un puzzle game et pour le coup une création originale tirant pleinement profit des écrans couleurs de la Graph 90+E et de la TI nSpire CX/CX-II comme nous allons le voir ensemble. Après un menu d'accueil stylé et animé, entrons donc dans le vif du sujet.

Une démo du gameplay sur Graph 90+E est disponible via cette petite vidéo capturé sur l'émulateur :


En tant que héro du jeu, tu te dois ici d'arpenter les différentes salles d'un donjon ... à la recherche des fragments de lumière dérobés aux villageois par le Sorcier Noir et ses 4 Magiciennes de Filles ... afin de ramener couleurs et joie disparues au village. Pour cela, tu dois te rendre dans le chateau forteresse du Magicien où il a caché son butin.

Mais les portes sont fermées et ne peuvent s'ouvrir que si tu résous le puzzle de lumière que te posera chaque salle. Autour de chaque salle sont donc disposés des portes ainsi que des capteurs réagissant à certaines couleurs. Chaque porte est connectée à un certain nombre de capteurs, de 1 à 3, et ne s'ouvre que si ils sont tous éclairés simultanément par les bonnes couleurs.

Pour cela tu disposes dans chaque salle de plusieurs éléments déplaçables avec les touches fléchées du clavier, après les avoir sélectionnés avec les touches ad-hoc correspondant au menu de bas d'écran :
  • le personnage à faire sortir de la salle
  • une boule de cristal émettant une lumière blanche, initialement au centre
  • les blocs filtrant la lumière et ne laissant passer que certaines couleurs : les blocs rouge, vert, bleu et noir

Image

Pour savoir quels capteurs sont associés à une porte, il te faut les éclairer. Un indicateur s'allumera alors au-dessus des portes concernées.

Image

Bien entendu, le château grouille de monstres en tout genre et le Sorcier ainsi que les Magiciennes feront tout pour te dissuader de reprendre leur butin et le ramener au village. Il te faudra donc faire preuve de prudence et de dextérité en plus de jugeote pour traverser cette épreuve.

Le moteur physique codé pour le jeu permet de projeter la forme correcte des faisceaux lumineux sur les murs et les obstacles, mais pas seulement :
  • selon les niveaux, des blocs fixes peuvent également être présents et bloquer le passage de la lumière
  • et les blocs filtrant la lumière peuvent être combinés pour former de nouvelles couleurs par synthèse additive

Il vous faudra donc réfléchir à deux fois pour positionner tout ce petit monde à la bonne place, sachant les monstres sont là pour vous embêter et ne vous veulent pas forcément que du bien.
Et il ne faudra pas oublier de ramasser les trésors, vous y trouverez des points de vie pour récupérer de la santé, mais aussi des points pour augmenter votre score, et surtout, n'oublions pas le plus important, les fragments de couleurs à récupérer pour sauver le village ...

Image

Les menus devraient être assez clairs pour vous permettre de jouer simplement.

Le jeu offre 3 niveaux de difficulté :
  • facile : avec 5 points de vie, permet de ne pas galérer
  • normal : avec 3 points de vie, permet de mieux ressentir la pression des monstres
  • hardcore : c'est simple, t'es touché ... t'es mort !!

Image


Il vous faudra donc réussir à parcourir les
33 niveaux
du jeu et affronter 1000 dangers afin de retrouver les
5 fragments du "Jewel of Colors"
et ainsi rapporter la lumière et les couleurs aux villageois.


Bien entendu les deux versions ne sont pas strictement similaires, les machines ayant des spécificité techniques très différentes. Néanmoins, comme visible sur les captures suivantes d'écran issues de la version nSpire, le design a été ajusté au mieux pour adapter le jeu le plus fidèlement possible à la TI nSpire.

Image Image
Image Image
Image


Nous vous souhaitons un très bon moment sur
Magic Light
, en espèrant que vous saurez rapporter la couleur au village.

TI-Nspire Crafti, clone Minecraft TI-Nspire, porté sur Xbox

New postby critor » 13 Jan 2022, 12:10

Depuis plusieurs années, est le principal dévelopeur de , le
jailbreak
te permettant de lancer du code machine tiers sur les
TI-Nspire
.

Pour la rentrée 2015 justement
Vogtinator
t'avait sorti
Crafti
, un très impressionnant clone de
Minecraft
pour
Ndless
.

Te souviens-tu également de notre cher et très prolifique ? Il t'avait porté des émulateurs de consoles de jeux par 10aines pour
TI-Nspire CX
et
Ndless
, t'ouvrant ainsi la porte à plusieurs milliers de jeux sur ta calculatrice ! :favorite:

De façon générale, nombre de jeux pour nos calculatrices sont des adaptations ou portages de jeux sortis pour ordinateurs et consoles.

Et bien aujourd'hui
gameblabla
nous emmène pour une fois sur le chemin inverse ; il vient de réaliser un portage de
Crafti
pour la console de jeux
Microsoft Xbox
! :D

Ndless
ayant hélas cessé d'être adapté aux nouvelles mises à jour
TI-Nspire CX
depuis bientôt une année, retrouve donc maintenant sur ta
Xbox
les joies et plaisirs des
TI-Nspire Ndlessées
:

Téléchargements
:


-
Search
-
Social
-
Featured topics
Concours de dessin de Noël 2021 Jusqu'au 31 janvier 2022 inclus par Casio. Dessine ta liste au Père Noël sur calculatrice/émulateur Graph 90/35+E II en Python ou fx-92+ Spéciale Collège. Ouvert aux élèves et enseignants, classement séparé. À gagner 2 consoles Nintendo Switch pour les élèves, 2 trottinettes électriques pour les enseignants, 10 calculatrices Graph 90/35+E II au choix, 72 montres Casio G-Shock ou Vintage. Pas de perdant, goodies Casio pour tous les autres !
Coque NumWorks édition limitée Janvier 2022 à gagner.
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
123
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
561 utilisateurs:
>549 invités
>7 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)