π
<-
Chat plein-écran
[^]

NumWorks Formation Python-turtle sur NumWorks : 27 octobre 15 heures

New postby critor » Yesterday, 12:08

Après avoir enseigné les mathématiques et les sciences pendant plus de 10 ans au collège et au lycée,
Elodie Gamot
vient de rejoindre l'équipe
NumWorks
en tant que responsable pédagogique
(à droite sur la photo)
.

C'est
Elodie
qui s'occupera désormais de la création de contenus
(activités, tutoriels vidéos...)
, d'animer des formations, de répondre aux questions, ainsi que de la
NumLetter
mensuelle à compter de la prochaine.

13904Et justement à ce sujet, enseignant(e) ou lycéen(ne), tu es invité(e) à la grande première d'
Elodie
dans son nouveau poste, ce
Mercredi 27 Octobre
à
15h
.

Au menu du jour,
"S'initier à la programmation avec Turtle"
. Cette formation a pour but de te présenter la bibliothèque
turtle
de l'application
Python
, une porte d'entrée aisée pour une première approche de la programmation.

Cela sera aussi l'occasion de t'aider à prendre en main l'application
Python
de ta calculatrice
NumWorks
et de découvrir l'ensemble de ses fonctionnalités.

Et ne t'inquiète pas si jamais tu n'étais pas disponible, la formation sera enregistrée et restera accessible en
replay
.


Inscription
:
https://my.numworks.com/webinars
Accès + replay
:
https://youtu.be/UDZ5WBVsDd4
Source
:
NumLetter octobre 2021

Divers Rencontre TI à l'EEDM21 (Île de Ré), dimanche 24 octobre

New postby critor » 22 Oct 2021, 10:52

Ce week-end ce sont les journées
APMEP
à
Bourges
, l’occasion de rencontrer
Casio
,
NumWorks
et
Texas Instruments
.

Mais peut-être est-ce trop loin pour toi ?

Solution de repli, tu peux également recontrer
Texas Instruments
ce
dimanche 24 octobre
sur l’
Île de Ré
(camping Les Grenettes, Sainte Marie de Ré)
, dans le cadre de l’école d’été organisée par l’
ARDM
(Association de Recherche en Didactique des Mathématiques)
.

L’occasion de tester les dernières nouveautés, récupérer des ressources, obtenir de l’aide, ou tout simplement discuter.

Lien
:
https://eedm21.sciencesconf.org/

TI-z80 BOOM, bomberman à la sauce Doom pour TI-83 Premium CE

New postby critor » 21 Oct 2021, 11:27

BOOM
est un jeu de type
bomberman
sorti en 1997 par
Factor Software
pour ordinateurs
Macintosh
(binaire universel compatible aussi bien
PowerPC
que
Intel Mac
, système
OS X 10.5 Leopard
ou supérieur)
.

Peut-être la capture ci-contre de par le logo du jeu ainsi que les personnages te fait-elle penser à
DOOM
, célèbre jeu 3D de tir à la première personne
(FPS)
? Et bien tu as parfaitement raison, l'éditeur ayant surnommé son jeu
"Bomberman meets Doom"
, clien d'œil aux anglophones. ;)

BOOM
reprend en effet les personnages de
DOOM
que tu peux reconnaître ci-contre mais dans un style
SD
(Super Déformé)
, c'est-à-dire avec des
sprites
comportant une tête surdimensionnée par rapport au reste du corps.

Une superbe fusion des excellents jeux
bomberman
de l'époque des consoles de jeux 8 bits avec l'univers de
DOOM
, une véritable pépite vidéoludique ! :favorite:

Hélas, le site de l'éditeur a disparu en 2017, emportant avec lui ce formidable jeu. :'(

Une partie du contenu est certes retrouvable dans les archives du web, mais cela exclut le contenu payant
(version complète du jeu, éditeurs de niveaux, etc.)
.

L'éditeur n'ayant jamais publié le code source, l'aventure
BOOM
semblait être terminée. :mj:

14712Heureusement
Nathan Mesnard
alias , se propose aujourd'hui de recréer intégralement
BOOM
pour ta
TI-83 Premium CE
(ou
TI-84 Plus CE
hors de France)
! :bj:

BOOM
pour ta calculatrice reprend déjà à l'identique les 2 premiers des 10 mondes du jeu original, constitués chacune d'une série de 10 niveaux se terminant par le niveau du
boss
.

Les contrôles du jeu sont très simples à prendre en main. Tu peux choisir librement le niveau à jouer avec les touches
+
-
, te déplacer avec les touches fléchées ou numériques, et quitter à tout moment avec la touche
annul
.
Quand aux bombes, tu les poses avec les touches
entrée
ou
2nde
, mais attention à vite aller te mettre à l'abri. ;)

Ne pars donc pas si vite en vacances, n'oublie pas d'emporter ta
TI-83 Premium CE
chargée avec
BOOM
! ;)

Attention,
BOOM
rentre dans la catégorie des programmes en langage machine dits
ASM
. Suite à un acte irresponsable d'un enseignant de Mathématiques français avec ses gesticulations dans le contexte de la réforme du lycée,
Texas Instruments
a réagi en supprimant la gestion de tels programmes depuis la mise à jour
5.5.1
.

Si tu es sur une des versions ainsi bridées, tu peux quand même en profiter. Pour cela, il te faut :
  1. installer
    arTIfiCE
    pour remettre la possibilité de lancer des programmes
    ASM
  2. ensuite de préférence installer
    Cesium
    pour pouvoir lancer les programmes
    ASM
    plus facilement, ou même
    AsmHook
    pour pouvoir les lancer comme avant
Un tuto est disponible ci-dessous.

Téléchargements
:


Lien
:
tuto installation
arTIfiCE
+
Cesium
/
AsmHook

NumWorks NumWorks 17: découverte nouveautés appli Fonctions

New postby critor » 20 Oct 2021, 17:48

NumWorks
est en train de préparer la mise à jour
17
de sa calculatrice, et un bêta test public devrait être lancé d'ici quelques semaines.

Dans une actualité précédente nous te dévoilions plusieurs des nouveautés :
  • une nouvelle application
    Distribution
    présentant une interface intuitive pour les prises de décision, intervalles de confiance et tests statistiques
  • l'extension de l'application
    Fonctions
    avec le support de nouveaux types de réprésentations graphiques : inéquations et coniques
Aujourd'hui, approfondissons un petit peu ce dernier point et comparons à la concurrence.

Dans sa version actuelle, l'application
Fonctions
de la
NumWorks
gère les équations cartésiennes, paramétriques et polaires.

Un gros point fort est qu'elle permet de mélanger des équations de différents types, et ainsi travailler simultanément sur leurs représentations graphiques, ! :bj:

Notons que l'ensemble de la gamme
Casio
bénéficie également du même avantage ! :bj:

Par contre ce n'est pas le cas chez
Hewlett Packard
, et
Texas Instruments
réserve quant à lui cette possibilité au haut de gamme
TI-Nspire
. Sur les
TI-82/83/84
, toutes les équations actives sont forcément du même type : cartésiennes, ou paramétriques, ou polaires.

Pour les équations coniques par contre, seule les
TI-Nspire
et
HP Prime
permettent de les mélanger aux précédentes.

Sur les
Casio
et
TI-83/84
il faut en effet lancer une application dédiée.

Sur les
Casio fx-CP400
,
HP Prime
et
TI-Nspire
, on a l'avantage de pouvoir tracer n'importe quelle conique, car pouvant saisir librement l'équation de son choix.

Par contre sur les
Casio
de milieu de gamme
(
Graph 35+E II
,
Graph 90+E
)
et
TI-83/84
, pour tracer une courbe de conique c'est différent :
  • tu dois dabord choisir la forme de l'équation parmi une liste imposée
  • et ensuite tu ne peux qu'en préciser les paramètres

En conséquence, nombre d'équations coniques ne peuvent tout simplement pas être saisies et ne peuvent ainsi pas être étudiées.

Par exemple ne sont traçables que les ellipses dont les axes sont parallèles à ceux du répère.

Et bien tu vas être content(e), nouvelle capture d'écran aujourd'hui de l'application
Fonctions
dans sa future version
17
.

En effet :
  • on peut remarquer qu'inéquations et équations de coniques peuvent apparamment être travaillées simultanément avec toutes les autres, comme sur
    TI-Nspire
    et
    HP Prime
    ! :bj:
  • et surtout, on peut noter le tracer d'ellipses aux axes non parallèles à ceux du repère, ce qui suggère la gestion de n'importe quelle équation conique comme sur
    TI-Nspire
    ,
    HP Prime
    et
    Casio fx-CP400
    ! :bj:
Comme à son habitude
NumWorks
ne fait pas les choses à moitié et nous a visiblement préparé une solution digne du haut de gamme, toujours au prix du milieu de gamme ! :bj:

Envie de découvrir tout ce ci en avant-première d'ici quelques semaines ?

Il te suffit de t'inscrire en tant que bêta-testeur sur le lien ci-dessous.

Attention toutefois, si ta
NumWorks N0110
n'a encore jamais été mise à jour en version
16
ou supérieure, l'installation de la version
17
même en bêta la verrouillera définitivement.

Tu ne pourras plus installer le
firmware
tiers , l'application de Mathématiques intégré
KhiCAS
(apportant entre autres un logiciel de calcul formel et une application tableur)
ou encore les émulateurs
Nintendo
.

Lien
:
https://my.numworks.com/user/beta
(à accéder et activer, après inscription si non déjà fait)

Source
:
NumLetter Octobre 2021

HP Le développement des apps HP Prime Android passe chez Royal

New postby critor » 20 Oct 2021, 14:00

Hewlett Packard
également connu sous l'acronyme de
HP
, est un des 3 constructeurs historiques de calculatrices graphiques. Il rejoignit l'aventure en 1987 avec la
HP 28C
, soit 2 ans après
Casio
et sa
fx-7000G
, et 3 ans avant
Texas Instruments
et sa
TI-81
.

3446
En 1990 sort la
HP 48SX
remplacée par la
HP 48GX
en 1993. De formidables calculatrices qui allaient offrir à
HP
un destin exceptionnel, ces modèles devenant en effet sur la première moitié des années 1990 la référence pour les ingénieurs, écoles d'ingénieur et classes préparatoires scientifiques.

Elles permettaient le calcul littéral mais également, tels des ordinateurs, ces calculatrices graphiques offraient de larges possibilités d'extensions :
  • connectivité série ou infrarouge pour ordinateur et périphériques
    (imprimante, lecteur de disquettes)
  • ports d'extension mémoire RAM et ROM, avec pour cette dernière nombre de logiciels très poussés conçus par des éditeurs professionnels

Hewlett Packard
était alors au sommet de sa gloire.

13568Et puis, rentrée 1995
Texas Instruments
sortait la
TI-92
, première née de la gamme
TI-68k
remplacée aujourd'hui par la gamme
TI-Nspire
. Une calculatrice très supérieure du point de vue académique puisque intégrant un véritable moteur de calcul formel issu du logiciel
Derive
, et également un logiciel de géométrie dynamique dérivé de
Cabri
même si personnellement je n'en ai jamais été fan sur les plateformes non tactiles.

1255912558Dans un premier temps
HP
, bien que prévenu à l'avance de cette sortie, ne prend pas la
TI-92
au sérieux comme le révèle
Jean-Michel Ferrard
, auteur de nombreux livres d'aide à l'utilisation et création de programmes pour la gamme
HP 48
, en introduction de son livre
TI-92 les programmes
chez
Dunod
:
Jean-Michel Ferrard wrote:La première personne qui m'a parlé de la TI-92 travaillait comme on dit, «pour une chaîne concurrente», et ne semblait pas préoccupée par l'arrivée d'un modèle de calculatrice qui lui apparaissait comme une chimère lointaine.


Erreur monumentale,
Hewlett Packard
mettra pas moins de 4 ans à répondre avec la
HP 49G
pour la rentrée 1999, un modèle très décevant dans le sens où les innovations matérielles et logicielles n'étaient absolument pas à la hauteur de ce qu'avaient été les
HP 48SX
,
HP 48GX
et
TI-92
.

De plus 1999 soit 6 ans après la
HP 48GX
et 4 ans après la
TI-92
, soit plus d'un cursus complet, c'était déjà bien trop tard. Nombre d'enseignants/écoles qui recommandaient
HP
étaient déjà passés à autre chose depuis tout ce temps.

Jusqu'à ce jour,
Hewlett Packard
n'a jamais réussi à se relever complètement de ce faux-pas.

Mais ce ne fut pas la seule erreur de
HP
, bien loin de là hélas. Le développement des calculatrices chez
HP
n'est pas un long fleuve tranquille. Alors donc qu'au sommet de sa gloire,
HP
semble n'avoir eu de cesse de commettre et reproduire les mêmes erreurs. On peut citer :
  • Après 1993 et la sortie de la géniale
    HP 48GX
    , le transfert du développement des calculatrices de
    HP Corvallis
    (Oregon, Etats-Unis)
    à
    HP Singapour
    .
  • Dans un premier temps jusqu'en 1995, l'équipe de développement de
    HP Corvallis
    collabore avec celle de
    HP Singapour
    afin de former cette dernière, collaboration qui aboutit à la sortie de la
    HP 38G
    en 1995, un modèle de milieu de gamme ciblant les scolaires et sans grand intérêt à côté de tout ce que nous venons d'évoquer.
  • Au-delà de 1995, l'équipe
    HP Singapour
    était ainsi censée être formée et voler de ses propres ailes, mais n'a hélas plus rien fait niveau calculatrices.
  • En novembre 1997,
    HP Australie
    récupère le développement des calculatrices et fonde
    ACO
    (Australian Calculator Operation)
    , recrutant pour cela parmi les utilisateurs s'étant le plus brillamment illustrés dans la programmation sur
    HP 48
    . On peut citer :
    • pour les développeurs embauchés
      Jean-Yves Avenard
      ,
      Gerald Squelart
      (alias
      WarlockHP
      )
      , et
      (alias
      HpMad
      )
      , auteurs du génialissime , une superbe interface graphique de remplacement pour
      HP 48
      , plus intuitive, optimale et rapide que celle d'origine
    • pour les développeurs partenaires
      Mika Heiskanen
      et , auteurs respectifs des moteurs de calcul formel et
  • ACO
    sort dès 1999 la
    HP 49G
    , successeur de la
    HP 48 GX
    même si il ne révolutionnait pas grand chose encore.
    5485
  • ACO
    avait par contre en préparation un projet pour le coup révolutionnaire, le , une calculatrice graphique haut de gamme tactile.
  • Le 14 février 2001,
    HP
    annonce l'abandon du projet
    Xpander
    , tout juste quelques semaines avant la sortie prévue pour la rentrée 2001, abandonnant donc ce segment à
    Casio
    avec sa future gamme
    Classpad
    à compter de la rentrée 2003.
  • Le 1er novembre 2001,
    HP
    termine d'enfoncer le clou et annonce la fermeture d'
    ACO
    , effective le 9 novembre 2001.
    L'équipe de développement
    ACO
    n'a eu qu'une semaine de pré-avis, mais se donne à fond pour sortir une dernière mise à jour à la
    HP 49G
    avec tous leurs derniers développement, en version bêta .

Tout ceci ne nous donne pas une bonne image de
Hewlett Packard
. Le géant de l'innovation semble s'être bien endormi et être devenu une entreprise :
  • préférant rogner sur les coûts de recherche et développement, s'assoyant donc sur ses acquis plutôt que de préparer l'avenir
  • extrêmement frileuse, ne souhaitant pas prendre le moindre risque, n'acceptant plus de s'engager que sur les marchés qu'elle est sûre de gagner, quitte pour cela à sortir un produit quelconque et annuler un produit innovant

Le développement de calculatrices
HP
haut de gamme a continué par la suite, même si nous ignorons la forme contractuelle ayant lié les développeurs. Il a été confié bizarrement à une branche
HP calculatrices
distincte de la branche
HP éducation
, cette dernière s'occupant des équipements professionnels
(réseaux de classe, serveurs du lycée, etc.)
. C'est étrange de ne pas avoir fusionné les équipes et donc mutualisé les contacts.

Il y a eu les :
  • HP 49g+
    (2003)
  • HP 50g
    (2008)
Et peut-être à nouveau de nouvelles coupes par
HP
dans la branche de développement calculatrices, les mises à jour cessant définitivement dès 2009, alors que la
HP 50g
avait tout juste 1 an. Toutefois fois la
HP 50g
était une évolution de la
HP 49g+
avec lequel elle partageait le même système d'exploitation. Ce dernier était donc relativement mature lors de l'abandon du développement.

HP
revient alors sur la scène des calculatrices en 2012 avec la
HP 39gII
, d'entrée de gamme hélas également mort-née, toute mise à jour cessant ici aussi dès 2013. La différence avec la
HP 50g
, était qu'ici la
HP 39gII
disposait d'un tout nouveau système d'exploitation, qui en 2013 était ainsi encore très inachevé et bourré de bugs.
Le problème était que
HP
s'était associé à une entreprise chinoise,
Sigmatel
, pour le processeur. Or
Sigmatel
a été racheté par
Freescale
, cette dernière était plus intéressé par la propriété intellectuelle que par la poursuite du développement, provoquant le départ de l'ensemble des développeurs associés à
HP
sous quelques semaines.
HP
continue encore aujourd'hui à vendre cette machine défectueuse.

En 2013 sort la
HP Prime
, un modèle haut de gamme absolument génial, formel, couleur et enfin tactile, reprenant et faisant cette fois-ci évoluer le nouveau système d'exploitation conçu pour la
HP 39gII
.
La liste des développeurs est consultable via l'aide en ligne de la calculatrice, on y retrouve par exemple
Cyrille de Brébisson
qui est donc resté contre vents et marées, et notons également la présence de
Tim Wessman
.

Au début tout se passe bien, la
HP Prime
reçoit des mises à jour régulières et utiles, et bénéficie même pour la rentrée 2018 d'une révision matérielle majeure, la , faisant d'elle de très loin la calculatrice graphique la plus puissante à ce jour.

Et puis, nous avons commencé à être de plus en plus inquiets.

Les mises à jour ambitieuses de la
HP Prime
cessent brutalement en 2018. Pendant des années nous n'avons plus que de très rares mises à jour de maintenance n'apportant rien d'utile
(corrigeant par exemple des détails concernant le mode examen, exigés par les évolutions de la réglementation dans tel ou tel pays)
.

Nos inquiétudes étaient hélas fondées même si nous n'avons eu l'explication qu'après coup. Suite à de lourdes réorganisations chez
HP
en 2019-2020, il ne restait plus que 2 développeurs pour la
HP Prime
,
Cyrille de Brébisson
et
Tim Wessman
, et en prime ils avaient été réaffectés à d'autres missions.

Parallèlement,
HP
décide de ne plus du tout s'occuper du marketing et de la distribution des calculatrices, et de sous-traiter la chose en externe auprès de
Moravia
, une entreprise tchèque qui avait déjà un contrat similaire pour les calculatrices
Sharp
(un contrat tellement bien rempli que le constructeur brille par son absence en France, avec des calculatrices qui ont plusieurs décennies de retard sur la concurrence)
, et à ce jour bien éloignée des préoccupations françaises
(suite à ce changement pour la 1ère fois depuis plus d'une décennie,
HP
n'était pas représenté aux journées
APMEP
2020, événement annuel incontournable en France pour les constructeurs de calculatrices)
.

Voilà la stratégie chez
HP
aujourd'hui, on extériorise les risques et coûts, on vend son nom de marque et c'est au sous-traitant qui en achète l'utilisation de se débrouiller pour réaliser des bénéfices ou pas.

Le développement quant à lui était toutefois encore réalisé chez
HP
, même si le constructeur semblait désormais vouloir dépenser le moins possible là-dedans.

11694Au printemps 2021 sortait une mise à jour
HP Prime
dans le contexte d'une évolution de la réglementation des examens aux Pays-Bas, une mise à jour donc obligatoire. Une mise à jour absolument géniale, car
Cyrille de Brébisson
et
Tim Wessman
ont bondi sur l'occasion pour reprendre, finaliser et inclure tous les développements qu'ils avaient en cours.
La mise à jour rajoutait entre autres enfin l'application
Python
même si c'était avec plusieurs années de retard sur la concurrence.

Clairement la mise à jour la plus énorme de toute l'histoire de la
HP Prime
, c'était très beau, et peut-être trop beau. Plusieurs utilisateurs émettaient en effet des craintes sur les forums : s'agirait-il de la dernière mise à jour
HP Prime
et était-ce pour cela que
Cyrille
et
Tim
s'était dépêchés d'inclure un maximum de nouveautés comme jamais auparavant ?...

Et puis il y a quelques semaines est sortie une mise à jour
HP Prime
de façon totalement anormale, la
2.1.14596
, ce qui confortait hélas les craintes.

Nous ne voulions pas croire initialement que les changements étaient aussi graves, mais semble avoir de suite tapé dans le mille.

Cette mise à jour :
  • corrigeait un léger détail par rapport à l'utilisation du logarithme aux Pays-Bas
  • ne corrigeait rien des autres problèmes bien plus importants signalés à l'équipe de développement
  • n'a contrairement à l'habitude pas été publiée sur le site
    HP
    officiel mais sur un site tiers,
  • n'a contrairement à l'habitude pas été annoncée par les développeurs de chez
    HP
    (
    Cyrille
    et
    Tim
    )
    , mais par
    Klaas Kuperus
    de chez
  • à aucun moment les développeurs de chez
    HP
    ne sont intervenus sur le fil en question contrairement à leur habitude, même pas pour répondre aux questions ou demandes d'aide
De plus en plus clairement, il y avait anguille sous roche...

Et toutes ces craintes étaient fondées. Le pot aux roses a depuis été découvert par , les applications
HP
pour
Android
viennent d'être transférées à un développeur tiers,
Royal
. Cela inclut les applications :

Cela ne concerne certes apparemment que les applications
Android
, mais à notre connaissance la base de code est commune entre les applications
Android
, applications
iOS
, logiciels
PC Windows
, logiciels
Mac
et calculatrices. Donc à notre avis même si il n'y a pas encore de traces pour les autres plateformes, après le marketing et la distribution chez , on dirait aujourd'hui que c'est l'intégralité du développement logiciel des calculatrices
HP
dont la
HP Prime
qui part en sous-traitance chez
Royal
.

est une entreprise américaine fondée en 1904, construisant initialement des machines à écrire et calculatrices mécaniques. Elle a certes engagé son virage technologique depuis et produit aujourd'hui des calculatrices électroniques, mais ne semble à ce jour pas avoir encore atteint le niveau de
Lexibook
comme on peut constater ci-contre.

Leur site web est en panne au moins depuis hier et le reste à date de publication de cet article, c'est dire le sérieux.

Bref,
HP
n'avait visiblement depuis quelques années plus aucune envie d'investir dans le développement de ses calculatrices comme en témoigne la rareté des mises à jour ces dernières années, la plupart sans nouveauté intéressante. Logiquement,
HP
semblerait avoir vendu le droit d'utiliser son nom de marque à
Royal
, et le code de la
HP Prime
et des autres calculatrices
HP
serait désormais sous le contrôle de
Royal
et peut-être également
Moravia
.
La
HP Prime
et les autres calculatrices
HP
seraient donc aujourd'hui à la croisée des chemins :
  • soit cette transaction va sauver la
    HP Prime
    , permettre la reprise du développement et l'arrivée de nouvelles mises à jour innovantes et ambitieuses
  • soit les prochaines mises à jour seront rares et ne feront plus que le strict minimum, se contenant de changements mineurs lorsque exigés par la réglementation des examens dans tel ou tel pays

Nous ignorons la réponse, mais lorsque l'on voit les produits qu'est capable de sortir
Royal
, nous sommes très dubatitatifs devant ce choix, et absolument pas optimistes. Nous espérons grandement nous tromper.

Hewlett Packard
a décidément un talent absolument fantastique pour auto-saborder ses meilleurs produits. Après la
HP 48GX
,
ACO
et le
HP Xpander
, la
HP 50g
, ce serait aujourd'hui au tour de la
HP Prime
, la 4ème fois que
HP
nous ferait le même coup en 30 ans si nous comptons bien. Il serait pourtant grand temps d'apprendre de ses erreurs, et d'admettre que les mêmes causes
(économies sur la recherche et le développement)
produisent les mêmes effets. Pour nous le manque de succès des calculatrices
HP
est la conséquence directe de ces errements répétés, avec ce développement haché depuis maintenant plus de 3 décennies parsemé de pauses de plusieurs années. C'est un problème d'image et de confiance, qui ne peut se résoudre qu'à moyen terme en faisant un effort soutenu dans la durée, et nous n'en prenons visiblement pas le chemin aujourd'hui. :'(

Source
:
https://play.google.com/store/apps/dev? ... l=fr&gl=US via https://www.hpmuseum.org/forum/thread-17593.html

TI-z80 Coup d'œil sur la chaîne d'assemblage des TI-84 Plus CE

New postby critor » 18 Oct 2021, 10:23

146611269911325Les
TI-83 Premium CE
puis
TI-83 Premium CE Edition Python
sont depuis plusieurs années les calculatrices graphiques couleur les plus populaires de
Texas Instruments
en France.

Hors de nos frontières, on trouve :
  • les
    TI-84 Plus CE-T
    puis
    TI-84 Plus CE-T Python Edition
    en Europe
  • les
    TI-84 Plus CE
    dans le reste du monde puis
    TI-84 Plus CE Python
    (Amérique du Nord uniquement)

À génération équivalente, ces modèles utilisent la même carte électronique, les différences ne concernant que certains composants.

14133Comme indiqué au dos dans par le préfixe
L
du timbre à date faisant suite au numéro de série, ces calculatrices sont assemblée dans l'usine de code
L
. Nous t'avons déjà régulièrement expliqué que cette usine appartenait au groupe
Kinpo Electronics
et était située aux
Philippines
.

Mais pourquoi donc ce code de
L
? Et bien plus exactement il s'agit de l'usine
Cal-Comp
spécialisée dans l'assemblage des calculatrices
(et travaillant aussi pour
Casio
)
, usine qui est située dans la province de
Batangas
et plus précisément dans la ville de
Lipa
, d'où le code. ;)

Au Printemps 2016, nous t'avions déjà proposé de jeter un premier coup d'œil dans l'usine d'assemblage des
TI-84 Plus CE
.

Nous te proposons aujourd'hui d'y retourner, et cette fois-ci de découvrir la chaine d'assemblage un peu plus en amont.

Les
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
disposent d'un menu d'autodiagnostic intégré, auquel tu peux accéder en tapant
mode
alpha
ln
.

Ci-contre, tu as par exemple des employées utilisant ce menu afin de vérifier le bon fonctionnement de chaque calculatrice passant devant elles sur le tapis roulant.

Notons que ces employées sont chachune munies d'un bracelet antistatique, afin d'éviter tout risque de dommages aux composants électroniques des calculatrices. Histoire de plus que la calculatrice te parvienne en état impeccable, notons également que les calculatrices sont recouvertes d'un film plastique, évitant ainsi de laisser des dépôts et donc traces sur les touches ou le boîtier lors de ces manipulations.

Comme tu peux le voir ces employées travaillent à 2 mains sur plusieurs calculatrices à la fois, quelle dextérité ! :bj:

Tu peux observer de gauche à droite :
  • le menu principal du diagnostic
  • le 1er motif du test de l'écran
    (écran rouge avec cadre vert)
  • le lancement de l'autodiagnostic
  • le test de transfert
    USB
    (bizarrement alors que rien n'est connecté, et donnant donc une erreur)

Remontons la chaîne d'assemblage, voici ici la mise en place du film métallisé protégeant l'électronique.

14150Et enfin, nous allons te révéler un grand secret.

En regardant/zoomant bien ou passant le doigt, peut-être avais-tu déjà remarqué que la bordure de la carte électronique de ta
TI-83 Premium CE
ou
TI-84 Plus CE
n'était pas parfaitement lisse, et présentait des aspérités à divers endroits, comme si elle avait été séparée de quelque chose :
  • 2 sur la partie supérieure
  • de façon variable sur les parties latérales, parfois 2 à gauche, parfois 2 à droite, et parfois 2 à gauche + 2 à droite
  • 2 sur la partie inférieure

Et bien en voilà l'explication. En fait les cartes électroniques sont produites par au moins 3, solidarisées en 2 points sur leurs parties latérales, supérieures et inférieures.

La carte de ta calculatrice a donc forcément des sœurs quelque part dans le monde, et c'est la séparation à la naissance qui laisse ces aspérités.




Crédits photos
:
gettyimages / Bloomberg


Source
:
via viewtopic.php?t=18398&p=264021#p264021

-
Search
-
Social
-
Featured topics
Concours de rentrée 2021 - La Geste d'Alrys
Concours de rentrée 2021 - Synchro-donjon !
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
25€ remboursés par Casio sur l'achat de ta calculatrice fx-CP400 d'ici le 31 Octobre 2021
Journées APMEP 2021 à l'IUT de Bourges les 24-25 Octobre. Viens rencontrer Casio, NumWorks, TI et Vittascience.
Coque NumWorks édition limitée Octobre 2021 à gagner.
123456
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
572 utilisateurs:
>559 invités
>8 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)