π
<-
Chat plein-écran
[^]

News 2017
Avril (3)
Mars (4)

News 2016
Août (12)
Juin (8)
Mai (12)
Avril (8)
Mars (8)

News 2015
Août (11)
Juin (6)
Mai (10)
Avril (2)
Mars (6)

News 2014
Octobre (12)
Août (4)
Juin (13)
Mai (14)
Avril (12)
Mars (15)

News 2013
Octobre (30)
Août (14)
Juin (27)
Mai (12)
Avril (29)
Mars (19)
Janvier (27)

News 2012
Octobre (37)
Août (40)
Juillet (27)
Juin (19)
Mai (35)
Avril (35)
Mars (41)
Janvier (46)

News 2011
Octobre (22)
Août (23)
Juillet (14)
Juin (29)
Mai (44)
Avril (25)
Mars (26)

News 2010
Août (6)
Juillet (10)
Juin (4)
Mai (1)
Avril (2)
Mars (1)

News 2009
Juin (1)

Pièces détachées TI-Nspire CX faciles sur eBay et Taobao !

Nouveau messagede critor » 21 Avr 2017, 12:28

Ta
TI-Nspire CX
est en panne ?
Contrairement à d'autres constructeurs,
Texas Instruments
ne nous semble pas avoir un bon service de fourniture de pièces détachées pour le grand public.
Le site https://epsstore.ti.com dispose en effet d'un catalogue assez réduit, ne fournissant que des pièces remplaçables sans ouvrir la calculatrice et donc sans aucun intérêt pour une réparation :
  • couvercles
  • batteries
  • câbles
  • patins anti-dérapant
De plus, tous les modèles ne bénéficient pas de l'ensemble de ces pièces.
Et encore, ça c'est si tu choisis de dire que tu es en Amérique du Nord. Car si tu dis que tu es en Europe, le choix est encore plus ridicule... :#roll#:

Que faire donc si ta
TI-Nspire CX
n'est pas sous garantie, si tu n'as pas envie de renvoyer ta calculatrice pour attendre le retour de la machine réparée ou échangée, ou si ta panne n'est pas couverte par la garantie comme par exemple un bris de l'écran ?

Dans un article précédent, nous te parlions de la possibilité d'acheter ton écran pour ta
TI-Nspire CX
en révision matérielle A-V sur https://world.taobao.com/item/19576473009.htm .
Mais voilà,
Taobao
est un site chinois. Il te faudra non seulement comprendre le chinois, mais également fournir les précisions sur ta demande en chinois... Quant au paiement, les chinois ne connaissent pas
Paypal
...

Et bien bonne nouvelle désormais, puisqu'une boutique chinoise fait désormais l'effort de s'afficher en anglais sur eBay international, avec un stock de plus de 10 écrans
TI-Nspire CX
! :bj:

Dans un autre article, toujours sur
Taobao
, nous t'informions de la disponibilité des cartes mère pour
TI-Nspire CX
et pour
TI-Nspire CX CAS
, pour révision matérielle A-V.
Mêmes problèmes de communication et de paiement pour acheter.

Mais désormais, tu disposes de plusieurs sites internationaux se proposant pour une petite commission de réaliser pour toi toutes les démarches après des vendeurs chinois de
Taobao
, comme par exemple https://taobaofocus.com/ . :bj:

1354Attention toutefois à bien commander la carte mère correspondant à ton modèle,
TI-Nspire CX
ou
TI-Nspire CX CAS
.
Car le clavier de ta calculatrice dispose lui aussi d'une protection : il enregistre le type de ta calculatrice.

Si tu mets une carte mère
TI-Nspire CX CAS
dans un boîtier
TI-Nspire CX
ou une carte mère
TI-Nspire CX
dans un boîtier
TI-Nspire CX CAS
, le système refusera de démarrer en te prétendant qu'il ne reconnaît pas le clavier et que tu dois le remplacer. :#non#:

Mais si tu y tiens, d'autres pièces détachées
TI-Nspire CX
, pour révision matérielle A-N ou A-V selon la pièce, sont également disponibles sur https://world.taobao.com/item/547499180 ... .11.FPN1ts , dont justement la carte clavier
TI-Nspire CX CAS
... ;)
Lien vers le sujet sur le forum: Pièces détachées TI-Nspire CX faciles sur eBay et Taobao ! (Commentaires: 7)

Découvre le TI-Nspire 84 Plus keypad révision A

Nouveau messagede critor » 14 Avr 2017, 12:26

1698Il y a maintenant 10 ans, pour la rentrée 2007, lançait sa gamme
TI-Nspire
sous la forme de 2 éditions :
  • la
    TI-Nspire CAS
    héritant du moteur de calcul littéral
    Derive
    de sa gamme
    TI-68k
    (
    TI-89/92/Voyage 200
    )
  • et la simple
    TI-Nspire
    numérique qui n'en disposait pas

Avec le recul la
TI-Nspire CAS
apparaît clairement comme destinée dès le départ à remplacer les
TI-68k
, tout développement pour ces derniers ayant visiblement cessé de façon concomitante puisque la dernière mise à jour système 3.10 date justement du 18 juillet 2005.



8217La
TI-Nspire
numérique diposait toutefois d'une fonctionnalité exclusive, un émulateur de
TI-84 Plus Silver Edition
, activable et utilisable juste en remplaçant le clavier.
C'était certes malin, permettant aux utilisateurs de la gamme
TI-z80
(
TI-82/83/84
)
la de passer à la nouvelle gamme sans être perdus, car disposant de deux calculatrices en une.

A la différence de la gamme
TI-68k
, ici le développement n'a certes pas été stoppé net.
Mais les nouveautés ont été extrêmement rares pendant de trop longues années, ce qui a notamment laissé le champ libre à
Casio
pour devenir numéro 1 au lycée avec sa
Gaph 35+ USB
sortie pour la rentrée 2009 :
  • sortie de la
    TI-84 Plus
    qui apportait la connectivité USB pour la rentrée 2004
  • sortie de l'entrée de gamme tout en français
    TI-82 Stats.fr
    pour la rentrée 2006
  • ajout de la saisie en écriture naturelle comme sur
    Graph 35+USB
    sur le seul modèle
    TI-84 Plus
    avec la mise à jour système 2.53MP du 26 janvier 2010, mais cela ne suffisait pas à compenser le retard technologique puisqu'il manquait encore un moteur de calcul exact comme sur
    Graph 35+USB
On peut se demander si
Texas Instruments
n'avait pas aussi souhaité remplacer les
TI-z80
par la
TI-Nspire
numérique.
A moins tout simplement que l'entreprise n'ait pas eu de ressources suffisantes pour développer sérieusement deux gammes en simultané.



Quoiqu'il en soit, la
TI-Nspire
numérique n'a pas marché en France, les magasins ayant mis des années à faire disparaître les stocks, même après son remplacement par la
TI-Nspire TouchPad
numérique à la rentrée 2010.
Aussi à la rentrée 2011, l'émulateur
TI-84 Plus
ne fut pas repris pour le lancement de la
TI-Nspire CX
numérique.

Ce n'est qu'à partir de la rentrée 2013 que
Texas Instruments
sembla reprendre sérieusement en main sa gamme
TI-z80
avec le lancement de la
TI-84 Plus C Silver Edition
couleur, puis pour la rentrée 2015 de la
TI-82 Advanced
, l'entrée de gamme avec saisie naturelle, de la
TI-83 Premium CE
avec moteur de calcul exact, et de la
TI-84 Plus CE
.



Aujourd'hui, pour fêter donc les 10 ans de la gamme
TI-Nspire
, nous allons te révéler un petit secret inédit que nous avons en stock. ;)
Et oui, car même après une décennie, les
TI-Nspire
conservent encore quelques secrets.

Nous t'avons maintes fois parlé de révision matérielle pour les
TI-Nspire
, car cela influe sur la compatibilité et sur nombre de tutoriels.
Un changement de révision n'est toutefois pas toujours significatif de changements électroniques, car cela peut simple concerner l'aspect de la coque.

821982188217En pratique, tout élément détachable dispose de sa propre révision matérielle totalement indépendante de celle de la calculatrice, et c'est notamment le cas des claviers
TI-Nspire
numérique détachables.
Voici ci-contre un clavier
84 Plus keypad
de timbre à date
S-0507
, soit la 1ère version
(non révisé)
ici assemblée en mai 2007.

822282218220Ce qui est moins connu, c'est qu'il a existé une évolution de ce clavier, ci-contre avec un timbre à date
P-1108A
.
Il s'agit donc de la révision matérielle A, soit la 2ème version, ici assemblée en novembre 2008.

Et justement la nouveauté n'est pas électronique ici mais esthétique, avec l'ajout d'un ergot protégeant contre l'enfoncement accidentel de la touche :f101: , ergot qui était présent sur le clavier
TI-Nspire
mais absent sur la 1ère version du clavier
84 Plus keypad
.

Ces appuis accidentels, lorsque la calculatrice est coincée entre deux livres au fond d'un sac par exemple, sont embêtants pour plusieurs raisons.
D'une part, c'est du gaspillage de piles/batterie avec de potentielles conséquences dramatiques...
D'autre part, la touche :f101: fait partie de la combinaison d'activation du mode examen. Il ne manque plus qu'une pression accidentelle sur une ou deux autres touches selon les modèles pour qu'il s'active tout seul... et cela s'est déjà vu, particulièrement sur les
TI-Nspire
où l'activation ne nécessite que deux touches au lieu de trois.

Normalement, le couvercle devrait protéger contre ces appuis.
Mais le couvercle est très embêtant dans un contexte scolaire. Il est encombrant sur la table, nombre d'élèves ne savent pas où le mettre, certains glissent peu soigneusement au dos de la machine, souvent en le forçant dans le mauvais sens d'ailleurs, quand d'autres le laissent chez eux ou le perdent...
Pour la rentrée 2011,
Texas Instruments
avait justement sorti de façon fort pertinente un modèle sans couvercle, la
TI-84 Pocket.fr
, ce qui avait paradoxalement provoqué un véritable tollé dans la communauté.
Lien vers le sujet sur le forum: Découvre le TI-Nspire 84 Plus keypad révision A (Commentaires: 2)

Alter Ego, jeu ZX Spectrum porté pour TI-Nspire CX

Nouveau messagede critor » 09 Avr 2017, 00:31

Le
ZX Spectrum
est une gamme de miro-ordinateurs 8-bits lancée en 1982 par
Sinclair
, et offrant un affichage de 256x192 pixels en 15 couleurs différentes.
Les 15 couleurs nécessitaient donc 4 bits.

Nous n'avions pas 24=16 couleurs différentes car en interne la couleur était codée sur 3-bits
(soit seulement 23=8 couleurs)
, et le 4ème indiquait d'assombrir la couleur, ce qui était sans effet sur le noir. D'où la perte de la 16ème couleur.
La sortie écran aurait donc logiquement nécessité une mémoire de 256x192/2=24576 octets, soit 24Kio.
Or, les premiers modèles de 1982 ne disposaient que de 16Kio de mémoire, mémoire qui de plus devait pouvoir être utilisée par le système ainsi que par l'utilisateur - ça ne rentrait pas. :o

L'astuce habituelle des années 80 que nous t'avions déjà présentée lors de notre adaptation du jeu
Mille Bornes
des
Thomson MO5/TO7
pour
TI-83 Premium CE
s'appelait
contrainte de proximité
.
Cela impliquait que formes et couleurs étaient stockées séparément.
Nous avions donc déjà pour le stockage des formes 256x192/8=6144 octets, soit 6Kio.

Quant aux couleurs, et c'était là l'astuce, elles n'étaient pas stockées à raison de 1 couleur par pixel comme on en a l'habitude, mais de 2 couleurs par zone, l'écran étant lui-même découpé en zones couleur élémentaires.
Sur les
Thomson MO5/TO7
de 1985, la zone élémentaire était un petit segment horizontal de 8x1 pixels.
Sur le
ZX Spectrum
, la zone écran élémentaire était un gros carré de 8x8 pixels. :p
Le stockage des couleurs nécessitait donc seulement 256/8x192/8=768 octets, soit 0.75Kio.
Au final, la sortie vidéo ne monopolisait donc que 6.75Kio de mémoire, ce qui laissait un espace libre confortable pour le système et l'utilisateur. :)

Par contre en pratique, à cause de cette contrainte nous limitant au maximum à 2 couleurs différentes par carré de 8x8 pixels, les jeux sortis pour l'ordinateur couleur
ZX Spectrum
pouvaient bien souvent être qualifiés paradoxalement de monochromes.
Les jeux offraient bien souvent à l'écran plusieurs zones rectangulaires
(affichage du jeu en tant que tel, barre de statut, cadre pour justifier artificiellement la mention de jeu couleur...)
, chaque zone étant monochrome
(1 couleur + le noir pour le fond)
.

Comme sur
Thomson MO5/TO7
, il était possible aux graphistes de talent de réaliser de grandes choses une fois les contraintes de proximité parfaitement maîtrisées, mais avec beaucoup plus d'efforts et de sueur. :P



Le
ZX Spectrum
dispose toutefois encore de nos jours de nombreux fans actifs, puisque des jeux continuent à être développés et à sortir, notamment
Alter Ego
en 2011 par l'éditeur russe
RetroSouls
.
Un jeu qui fait le choix de faire dans la couleur et donc, comme il ne s'agit pas ici d'une image fixe, de ne pas avoir un affichage parfait comme tu peux voir ci-contre avec des défauts de bavure de couleur lorsque les
sprites
des joueurs et ennemis, normalement en blanc, chevauchent une zone contenant déjà un autre
sprite
coloré.

Alter Ego
n'en reste pas moins un jeu de plate-forme et énigmes passionnant.
Ton but est de ramasser tous les items de chaque tableau, mais l'originalité est que tu y contrôles non pas 1 mais 2 joueurs simultanément :
  • le joueur principal
  • et son
    alter ego
    qui fera exactement les mêmes mouvements à l'autre bout de l'écran, mais inversés comme de l'autre côté d'un miroir ;)

Ton
alter ego
est invulnérable, ne pouvant être blessé par les ennemis contrairement au joueur principal, mais ne peut pas ramasser les items. :(
Donc à quoi sert-il cet espèce de fantôme ?... Et bien tu peux à tout moment échanger ta position avec celle de ton
alter ego
, et c'est cette astuce qui te permettra d'échapper à une fin fatale et de résoudre nombre d'énygmes ! :bj:

En 2012,
Alter Ego
est adapté en
homebrew
pour console
Nintendo NES
par
Shiru
, avec de tout nouveaux graphismes s'affranchissant des contraintes de proximité.

Cette version fut par la suite portée en 2015 pour micro-ordinateurs
Amiga
, et 2016 par
Makapuf
pour
BitBox
, une console de jeux libre et ouverte.

8208Aujourd'hui l'aventure
Alter Ego
continue sur ta
TI-Nspire CX
munie de
Ndless
avec un portage de .
Plus précisément, il s'agit d'un portage de la version
BitBox
, qui t'offrira donc des graphismes décents. :)



Téléchargement
:
archives_voir.php?id=896325

Source
:
viewtopic.php?f=20&t=16484&p=215075#p215075
Lien vers le sujet sur le forum: Alter Ego, jeu ZX Spectrum porté pour TI-Nspire CX (Commentaires: 0)

Dérive les fonctions avec étapes même sur Nspire non-CAS !

Nouveau messagede critor » 20 Mar 2017, 22:55

En mai 2016 dernier, avec nous te sortions
nDerive
, un classeur qui te permettait de dériver les fonctions même sur
TI-Nspire CX
non-CAS. :)
Un classeur particulièrement utile aux utilisateurs de
TI-Nspire CX
en révision matérielle S+, pour lesquelles il n'y a à ce jour aucun moyen d'installer un système CAS de façon fonctionnelle.
;)

8168Cette année, poursuit et va encore plus loin avec un nouveau classeur,
sDerive
, que l'on peut te présenter comme un hybride de et
nDerive
.
sDerive
:
  • reprend l'interface de
    nDerive
    avec le gentil prof qui te garantit si les résultats affichés sont justes ou pas ;)
  • te rajoute désormais les étapes directement recopiables justifiant le résultat final de façon similaire à
    SD2
    :D
  • et comme
    nDerive
    marche sur les simples
    TI-Nspire CX
    non-CAS pourtant totalement dépourvues d'un moteur de calcul formel ! :bj:

Ce n'est pas de la magie, ni du
hacking
- afin de décomposer les calculs et simplifications étape par étape, le programme travaille en interne sur des expressions traduites sous la forme de listes RPN
(notation polonaise inverse - une écriture postfixée des calculs sans aucune parenthèse et donc très facilement manipulable)
.



Pour ta dernière année (en France du moins) avec des programmes aux examens, fais-toi plaisir ! :bj:




Téléchargement
:
https://tiplanet.org/forum/archives_voir.php?id=825217
Lien vers le sujet sur le forum: Dérive les fonctions avec étapes même sur Nspire non-CAS ! (Commentaires: 8)

Point info sur les lycées qui interdisent la TI-Nspire CX

Nouveau messagede critor » 16 Mar 2017, 20:45

Plusieurs lycéens de Terminale nous signalent cette année que leurs enseignants ont annoncé dès la rentrée que l'utilisation de calculatrices
TI-Nspire CX
était interdite pour leurs devoirs et examens blancs.

Nous ne citerons pas les noms des établissements dans cet article, non par crainte de représailles mais parce que notre liste est probablement très incomplète vu sa répartition géographique très inégale.
Mais nous pouvons déjà annoncer que cela concerne selon les retours plusieurs grands lycées parisiens, ainsi que plusieurs grands lycées privés avec une section de classes préparatoires.
Par contre il n'est pas interdit de répondre si tu es concerné, et donc de nous permettre de compléter cette liste.




Je ne pense pas que cette interdiction soit non réglementaire, pouvant relever de l'autonomie de l'établissement.
Par contre, elle pourrait être économiquement illégale, puisque ne ciblant qu'un seul constructeur et donc faussant la concurrence. Mais je suppose que cela a été dit oralement, et qu'aucun lycée n'a été assez stupide pour laisser de trace écrite d'une telle chose.


Personnellement, je trouve cette discrimination anormale alors que l'un des buts de la Terminale est quand même de préparer le BAC, où la réglementation calculatrices est nationale et où la
TI-Nspire CX
sera donc autorisée, même dans le lycée en question si il est centre d'examens.

Par contre chaque famille pourrait très bien déjà disposer d'une
TI-Nspire CX
, car achetée avant la rentrée, car promotion intéressante, ou car c'était la machine du grand frère ou de la grande soeur. Comme il me semble très incorrect de pousser à un 2ème investissement totalement inutile dans ce cas, la moindre des choses serait à mon avis que les lycées en question fournissent eux-mêmes le modèle de calculatrice qu'ils veulent.


Le problème est toujours le même d'après les retours : des enseignants de Physique-Chimie très remontés contre les corrigés PDF
Labolycée
que les élèves mettent dans leur calculatrice.

46123644Déjà, il est complètement ridicule de cibler les seules
TI-Nspire CX
alors que presque toutes les calculatrices sont capables de lire des documents PDF convertis, même les
TI-82/83/84
ou
Casio Graph
. Il n'y a pas besoin d'un écran couleur ou de 128Mo de mémoire pour lire une pauvre correction PDF d'à peine quelques pages qui bien souvent pourrait tenir sur une simple disquette... :#non#:

Sinon, il ne tiendrait pourtant qu'aux enseignants concernés de prendre les heures nécessaires pour modifier les sujets de BAC qu'ils posent en devoir ou examen blanc de Terminale
(changer quelques données, inverser 2 questions indépendantes, supprimer 1 question, rajouter 1 question...)
et refaire la correction.
J'estime que le travail de conception du sujet et de rédaction de la correction fait partie de leur mission. On le fait bien dans les autres classes, et on le faisait bien avant l'arrivée d'Internet...

Dès lors, les lycéens qui recopient une correction préexistante sans comprendre feraient forcément du plagiat ou du hors sujet, noté 0/20 sans contestation possible, leur copie faisant office de preuve.



Sans compter que tel que le monde évolue, nous sommes inondés de flux d'information de formes très diverses, et le serons de plus en plus.
A part en examen, plus grand monde ne travaille sans documents à portée de main sous une forme ou sous une autre. Plus beaucoup de métiers exigent d'avoir tout dans la tête...

A mon avis ce serait une bien meilleure leçon de vie que de laisser nos futurs citoyens se planter au moins une fois, et donc les amener à comprendre leurs fautes, à ne pas les reproduire et ainsi à devenir meilleurs.
La fois suivante ils utiliseront forcément leurs ressources calculatrice de façon beaucoup moins bête, développant progressivement leurs compétences d'esprit critique, de reformulation et d'adaptation... compétences déjà trop peu développées dans le monde d'aujourdhui où l'on répète/transmet facilement plein de bêtises, et sans doute encore plus essentielles dans le monde de demain.



S'opposer à une évolution générationnelle massive est un combat rétrograde de toutes façons perdu d'avance à plus ou moins long terme, vivement que les lycées concernés le comprennent.
Par contre, il y a toujours moyen de rendre le monde meilleur en accompagnant cette évolution... à bon entendeur... ;)
Lien vers le sujet sur le forum: Point info sur les lycées qui interdisent la TI-Nspire CX (Commentaires: 3)

Nlaunch, enfin support complet systèmes 3.6 et 3.9 !

Nouveau messagede critor » 08 Mar 2017, 00:55

Nlaunchy
est un gestionnaire de démarrage
TI-Nspire
.
Il s'agit d'un fork de
nLaunch
, outil lâché anonymement dans la communauté le 1er janvier 2013 pour les
TI-Nspire
monochromes, et le 1er avril 2013 pour les
TI-Nspire CX
.


Exécuté au niveau du
Boot2
,
Nlaunchy
a pour but d'être capable de lancer un maximum de systèmes d'exploitation compatibles
TI-Nspire
, en s'affranchissant des diverses vérifications codées par
Texas Instruments
.

N'ayant jamais réussi à faire accepter son intégration à la branche principale de
Nlaunchy
, en février 2015 nous sortions notre propre fork de
Nlaunchy
,
Nlaunch CXM
qui à la différence pouvait être installé sur les
TI-Nspire CM
dont
Texas Instruments
a abandonné le développement depuis la version système 3.2.0.1219.

Nlaunchy
et ses forks rendaient notamment possibles :
  • le lancement d'images
    Linux
  • l'installation de versions plus anciennes du système
    TI-Nspire
    (non vérification de la version minimale installable)
  • l'installation de systèmes
    TI-Nspire
    modifiés
    (non vérification de la signature RSA)
  • l'installation de systèmes compatibles mais ciblant officiellement un modèle différent
    (non vérification du modèle)
    :
    • systèmes
      TI-Nspire CM
      sur
      TI-Nspire CX
    • systèmes
      TI-Nspire CX
      sur
      TI-Nspire CM
    • systèmes
      TI-Nspire non-CAS
      sur
      TI-Nspire CAS
    • systèmes
      TI-Nspire CAS
      sur
      TI-Nspire non-CAS
Ce dernier point semble avoir particulièrement embêté
Texas Instruments
qui a fait coder une toute nouvelle vérification du modèle à partir de la version 3.6 de septembre 2013, et l'a particulièrement corsée sur les
TI-Nspire CX
à partir de la version 3.9 de mai 2014.



Le problème, est que la nouvelle vérification était surabusive et bloquait tous ces derniers points, et parmi eux nombre d'usages légitimes :
  • impossibilité d'installer une version système 3.6+ sur les prototypes
    TI-Nspire DVT
    avec lesquels certains collaborateurs
    Texas Instruments
    ont inondé les sites de revente en ligne lors du lancement de la
    TI-Nspire
    en 2007 ! :bj:
    les utilisateurs qui avaient donc payé pour ces prototypes ressemblant parfois comme deux gouttes d'eau à des modèles de production devenaient incapables de les mettre à jour au-delà de la version 3.2.3 !
  • impossibilité d'installer une version système 3.6+ sur les
    TI-Nspire CM
    , et cela alors que
    Texas Instruments
    n'a plus jamais mis à jour ce modèle depuis l'antique version 3.2.0.1219 de juin 2012 ! :bj:
Là encore, malgré des demandes de la communauté répétées, argumentées et légitimes, la branche principale de
Nlaunchy
a toujours refusé de gérer correctement les versions 3.6+. :mj:



Mais c'était sans compter sur l'arrivée récente dans la communauté de , un développeur passionné et très productif qui a conçu des patchs pour les différentes vérifications
TI-Nspire
.
De même ils n'ont pas été acceptés dans la branche principale de
Nlaunchy
, mais une petite partie de son travail vient d'être intégrée à notre fork
Nlaunch CXM
. :)

Nlaunch CXM 2.5
gère désormais complètement :
  • le système
    TI-Nspire ClickPad/TouchPad 3.6
  • le système
    TI-Nspire ClickPad/TouchPad 3.9.0.463
    , soit le dernier à être sorti pour les versions monochromes



81148080Il devient donc enfin possible d'installer les versions 3.6 et 3.9 sur ton prototype
TI-Nspire DVT
! :bj:

Concernant l'installation de systèmes
TI-Nspire CAS
sur modèles
TI-Nspire non-CAS
, et donc d'éventuelles fraudes à certains examens qui hors de France interdisent les calculatrices faisant du calcul littéral, il n'y a aucun changement.
Si tu étais déjà capable d'installer un système CAS sur ton modèle tu en seras toujours capable avec cette nouvelle version, et si tu n'en étais pas capable rien ne change.




80828081Par contre, tu seras désormais capable d'installer les versions d'OS 3.6 et 3.9, ce qui sera beaucoup plus confortable en te permettant d'utiliser dessus les programmes Lua récents... ;)



Aucun support des versions
TI-Nspire CX
3.6 et 3.9 n'a été rajouté.
Il est conseillé aux utilisateurs de ces modèles souhaitant eux aussi élargir l'éventail des systèmes installables de passer au nouveau gestionnaire de démarrage nBoot + ControlX.




Téléchargement
:
archives_voir.php?id=19507
Lien vers le sujet sur le forum: Nlaunch, enfin support complet systèmes 3.6 et 3.9 ! (Commentaires: 6)

Le jeu de taquin sur ta TI-Nspire CX

Nouveau messagede critor » 02 Mar 2017, 19:41

8112Petit coup d'oeil sur la dernière production offerte par ,
Puzzle 15
pour ta
TI-Nspire CX
.

Il s'agit d'une variante du jeu de taquin.
Le taquin est un puzzle solitaire dans lequel tu disposes de 15 tuiles numérotées pouvant coulisser dans un cadre prévu pour en accueillir 16.
Avec un seul emplacement libre tu ne peux donc en déplacer qu'une seule à la fois, et ton but est de les remettre dans l'ordre, en un minimum de coups.

La différence ici est que le jeu utilise des morceaux d'images au lieu de nombres, et tu pourras d'ailleurs choisir selon ton goût entre les 15 images différentes intégrées ! :bj:


Le jeu a été programmé directement en langage assembleur ARM, et nécessite
Ndless
.



Téléchargements
:

Source
:
viewtopic.php?f=20&t=19633&p=213733#p213507
Lien vers le sujet sur le forum: Le jeu de taquin sur ta TI-Nspire CX (Commentaires: 5)

Programme de clignotement diode examen : légende urbaine ?

Nouveau messagede critor » 01 Fév 2017, 17:34

Si l'on lit les commentaires sur les différents médias sociaux au sujet du mode examen 2018+, il serait ultra facile de réaliser un programme simulant le clignotement de la diode examen. :o

Lorsque l'on a une véritable connaissance des exigences des textes réglementant le mode examen et de son fonctionnement, on ne peut que se rendre compte qu'il est impossible de réaliser un tel programme de façon fiable et en laissant la calculatrice utilisable. En effet :
  • Un programme prend la main sur le système. Pendant qu'un programme tourne sur nos machines, il est impossible de faire appel à des fonctionnalités extérieures au programme.
    Il est donc en théorie possible de simuler le mode examen pendant les premières minutes et tromper le surveillant, mais en pratique il faudra bien à un moment se servir des fonctionnalités de sa calculatrice, c'est-à-dire sortir du programme ce qui éteindra ou figera la diode, et déclenchera l'intervention immédiate des surveillants.
    Un tel programme serait donc totalement inutile, même si il existe déjà de façon non publique pour calculatrices
    TI-Nspire
    .
  • Mais supposons donc qu'il soit possible de faire tourner un programme en arrière plan, sans blocage des fonctionnalités de la calculatrice.
    Problème : le signal se doit d'être régulier, là où la vitesse d'exécution d'un programme variera selon ce que la machine est en train de faire.
  • Supposons encore de façon optimiste qu'il soit possible de donner au code de notre programme une priorité suffisamment haute pour s'affranchir de ce contexte. Il reste un dernier problème essentiel auquel bizarrement on oublie de penser.
    Une fois le mode examen activé, le signal de la diode se doit d'être régulier, et ce en toute situation - c'est-à-dire que la diode continue à clignoter même lorsque la calculatrice est éteinte !
    Or, un programme normal cesse toute exécution à l'extinction de la calculatrice. :#non#:
Bref, un simple programme simulant le clignotement de la diode examen est tout bonnement impossible.
Du code faisant clignoter la diode est en théorie réalisable, mais pour s'affranchir simultanément des 3 contraintes précédentes, il devra être injecté très profondément au coeur même du système d'exploitation
(ce qui ne saurait plus être qualifié de simple 'programme')
, nécessitant donc une modification du système ce qui implique une connaissance assez poussée de son architecture.

De ce point de vue là, le mode examen à diode a été fort bien pensé. :bj:

3054Parmi nos modèles conformes, lesquels seraient vulnérables face à de telles modifications ?
  • Théoriquement, on peut programmer sans contrainte un système modifié sur
    Casio Graph 25+E
    ,
    Graph 35+E
    ,
    Graph 75+E
    ,
    fx-CP400+E
    et
    HP Prime
    .
    Mais en pratique, les outils et/ou instructions techniques nécessaires ne sont disponibles publiquement que pour
    Casio Graph 35+E
    ,
    Graph 75+E
    et
    HP Prime
    .
  • Sur les
    TI-83 Premium CE
    et
    TI-82 Advanced
    , le système est officiellement protégé contre toute altération par une signature électronique 2048-bits infalsifiable vérifiée à l'installation.
    En pratique, il est possible d'altérer le système une fois installé, mais les outils et/ou instructions techniques nécessaires n'ont jamais été publiés.
  • Sur les
    TI-Nspire
    nous retrouvons la même vérification par signature électronique, 1024-bits pour les modèles monochromes et 2048-bits pour les
    TI-Nspire CX
    .
    Grosse différence ici, la signature est vérifiée non seulement à l'installation du système, mais également à chaque redémarrage de la calculatrice.
    Faire tourner de façon pérenne un système modifié nécessite donc un gestionnaire de démarrage
    (Nlaunchy ou nBoot+ControlX)
    , et aucun d'entre eux n'est compatible avec les
    TI-Nspire CX
    de génération CR4
    (révision matérielle W+)
    produites depuis octobre 2015, et qui seront donc majoritaires aux examens 2018+.
    Rajoutons également que le système d'exploitation est enregistré sur la calculatrice sous forme cryptée, ce qui complexifie toute tentative de modification
    (il faudra à la fois être capable de décrypter et de recrypter, et ce sont deux problèmes complexes totalement différents)
    .



Dans d'autres commentaires de sources similaires, certains se vantent même en disant qu'ils ont
Ndless
sur leur
TI-Nspire
qui leur permet de simuler le mode examen, ce qui n'est franchement pas malin du tout car d'une part c'est à ce jour faux, et d'autre part cela incite les institutionnels non techniquement compétents lisant cela à exiger de
Texas Instruments
le blocage alors injuste de
Ndless
. :mj:

Le contrôle de la diode examen par des programmes
Ndless
était effectivement possible par simple écriture sur le port associé jusqu'à la version d'OS 1.4.
Depuis, ce port fait l'objet d'un verrouillage, même si cela a donc pu être contourné par un programme.
Ce programme rajoute le déverrouillage de la diode en écrivant à 3 adresses différentes au lieu d'une seule :
Mais en l'état, c'est donc un programme totalement inutile : le lancement prend le contrôle de la diode, mais comme avec tout programme
Ndless
ce dernier prend la main sur le système et les fonctionnalités de la calculatrice deviennent alors inutilisables jusqu'à la sortie du programme.

7756Nous avons refait un tel programme de démo à partir de ces adresses documentées publiquement. Il permet d'allumer indépendamment les deux couleurs de base de la diode
(vert et rouge)
, ce qui par synthèse additive donne la 3ème couleur orange.
Il ne sera bien évidemment jamais publié ni partagé - mais nous ne pouvons pas décemment parler de la fiabilité du mode examen sans tester nous-mêmes si il y a moyen de contourner.
;)

Crois-tu donc que ce soit plus facile de contrôler la diode examen parce que l'on a une
TI-Nspire
avec
Ndless
?
Oh que non, car on se rend compte à l'utilisation du programme qu'il y a une autre énorme difficulté non encore évoquée, une sécurité malicieusement cachée par
Texas Instruments
. A la sortie du programme le système d'exploitation reprend la main, et d'une façon ou d'une autre arrive à se rendre compte qu'une ou plusieurs écritures ont été effectuées sur le port de la diode.
Le motif de la diode ayant donc peut-être été falsifié, le système redémarre immédiatement la calculatrice, annulant donc au passage toutes les altérations que tu as éventuellement réalisées
(dont l'installation de
Ndless
si tu n'as pas de gestionnaire de démarrage)
.

Ci-dessous, une démo te montrant bien que le redémarrage ne se produit pas si on ne change rien, mais se produit dans tous les autres cas, y compris si tu prends soin de remettre la diode dans son état d'origine : :o


Contrairement à la rumeur
Ndless
ne change donc rien à la chose, la prise de contrôle de la diode semblant même encore plus difficile sur
TI-Nspire
que sur les autres modèles.



De nombreux contournements du mode examen plus ou moins facilement réalisables selon les modèles existent et d'autres encore plus extraordinaires sont à venir, mais imaginer pouvoir simuler le clignotement de la diode examen juste en lançant un programme est vraiment la pire des idées. :#non#:




Niveau surveillants, dans l'éventualité où du code contrôlant la diode soit un jour fonctionnel sur certains modèles, ce qui à date n'est vraiment pas gagné d'avance, la meilleure vérification est de venir à un moment ou à un autre éteindre la calculatrice de chaque candidat.
Si la calculatrice refuse de s'éteindre ou si le clignotement de la diode s'arrête ou change de rythme
(il est donc irrégulier contrairement aux exigences du cahier des charges officiel)
, c'est qu'il est simulé par du code non officiel et qu'il y a donc fraude. :#non#:
Lien vers le sujet sur le forum: Programme de clignotement diode examen : légende urbaine ? (Commentaires: 19)

-
Rechercher
-
Sujets à la une
Participe au TI-Concours 2017 pour tenter de gagner une calculatrice et goodies !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-83 Premium CE avec son chargeur pour 79,79€ port inclus !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-Nspire CX CAS à seulement 130€ TTC port inclus!
Jailbreake ta TI-Nspire avec Ndless et profite des meilleurs jeux et applications !
Transforme ta TI-Nspire CX en console Game Boy Advance!
12345
-
Donations/Premium
Pour plus de concours, de lots, de tests, nous aider à payer le serveur et les domaines...
PayPal : paiement en ligne sécurisé - secure online payments
Découvrez les avantages d'un compte donateur !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partenaires et pub
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
336 utilisateurs:
>269 invités
>60 membres
>7 robots
Record simultané (sur 6 mois):
4008 utilisateurs (le 30/05/2016)
-
Autres sites intéressants
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)