π
<-
Chat plein-écran
[^]

News 2017
Juin (1)
Mai (7)
Avril (4)
Mars (7)

News 2016
Août (17)
Juillet (16)
Juin (2)
Mai (2)
Avril (1)
Mars (5)

News 2015
Août (25)
Juin (4)
Mai (10)
Avril (3)
Mars (10)

News 2014
Août (4)
Juin (11)
Mai (12)
Avril (9)
Mars (12)
Janvier (14)

News 2013
Octobre (11)
Août (5)
Juin (9)
Mai (12)
Avril (10)
Mars (7)
Janvier (11)

News 2012
Août (12)
Juillet (10)
Juin (13)
Mai (22)
Avril (8)
Mars (5)

News 2011
Octobre (23)
Août (1)
Juin (29)
Mai (11)
Avril (5)
Mars (3)

News 2010
Août (2)
Juin (4)

News 2009
Août (1)
Juin (1)
Mai (1)
Avril (1)
Mars (1)

Le nouveau challenge de S01den !

Nouveau messagede S01den » 23 Juin 2017, 20:08

Bonjour (bonsoir :p) à toutes et à tous, ceci est un petit message pour vous informer que mon 3ème challenge est sorti; c'est un challenge de programmation: vous avez 3 semaines pour programmer un petit jeu vidéo sur Ti (ez80 ou z80) avec le langage et la calculatrice (Ti) que vous souhaitez

Cependant, pour corser les choses,
vous devez respecter certaines contraintes:


-1 Votre programme devra faire moins de 7000 octets.
-2 Vous devez intégrer une physique assez réaliste
-3 Votre jeu devra comporter un système de scrolling
-4 Vous devrez aussi intégrer des animations (comme des explosions pas exemple)
-5 De plus le jeu devra être assez original
-6 Vous devrez le programmer les yeux fermés, avec les pieds :troll:

Amusez vous bien ;)

Pour plus d'informations: viewtopic.php?f=31&t=20108
Lien vers le sujet sur le forum: Le nouveau challenge de S01den ! (Commentaires: 2)

Concours rentrée 2017 : GALACTIK - préannonce

Nouveau messagede critor » 28 Mai 2017, 18:58

8395Pour le concours de rentrée 2016, nous t'avions fait faire le tour du monde...

Pour la rentrée 2017,
TI-Planet
récidive et te propose cette fois-ci d'aller encore plus loin avec une toute nouvelle aventure galactique ! :D

Comme pour l'édition précédente, ce nouveau concours nommé
GALACTIK
gardera le même esprit d'accessibilité, d'ouverture et de transparence. :bj:
Il s'agira en effet de même de réaliser le meilleur score possible sur ta calculatrice avec un tout nouveau programme support qui te sera fourni, tu pourras ainsi t'auto-évaluer à tout moment sans aucun
(obscur?)
passage par un jury. :bj:
Tu auras de plus entière et totale liberté sur le choix des méthodes à employer pour y arriver. ;)


Rendez-vous donc dès la rentrée pour le lancement - reviens-nous bien en forme ! ;)



Téléchargement
:
archives_voir.php?id=985665
Lien vers le sujet sur le forum: Concours rentrée 2017 : GALACTIK - préannonce (Commentaires: 11)

Résultats du TI-Concours 2017

Nouveau messagede noelnadal » 21 Mai 2017, 17:59

Il y a un peu moins de trois semaines s'achevait la sixième édition du TI-Concours.

À présent, voici (enfin) les résultats ! :D

Petit résumé du concours


Le samedi 25 mars dernier, trois sujets ont été publiés. Chacun d'entre eux portait sur un thème différent (jeu, algorithmique, optimisation), et il fallait en faire au moins deux sur trois en 30 jours.

Peu avant la fin, le concours a été prolongé d'une semaine. Au final, nous avons reçu six participations valides, plus une septième qui n'a pas été retenue car ne comportant qu'un seul programme. Pour rappel, l'an dernier il y avait eu 7 participations dans cette catégorie, mais il était beaucoup plus facile d'obtenir une participation valide, étant donné qu'il suffisait de traiter une des 7 (courtes) questions. Ainsi, on peut estimer que les sujets ont eu plus de succès cette année, d'autant plus que je n'ai personnellement pas reçu de critique négative vis-à-vis de ces derniers, si ce n'est qu'ils étaient plus difficiles que d'habitude. :P

Les six participants ont traité exactement deux sujets : quatre ont fait le premier, six le deuxième, deux le troisième.

Résultats de l'épreuve 1


L'épreuve 1 consistait en la réalisation d'un jeu. Le joueur devait incarner STV, un super-héros de Bourg-la-Reine TI-Planet venu sauver le monde de l'invasion des technolapins. En fait, derrière ce scénario apocalyptique se cachait en fait un jeu de mémoire, qui devait être codé par les participants, tout en gardant le thème de départ. :p

Globalement, tous les programmes respectaient les consignes. La différence s'est faite sur des critères tels que l'originalité, l'esthétisme, la fluidité, la prise en main...

1) mgeorger (87)
2) Wistaro (79)
3) m@thieu41 (77)
4) cheuble (69)

mgeorger remporte donc un autocollant TI-Planet pour cette première place dans l'épreuve 1. :bj:

Résultats de l'épreuve 2


L'épreuve 2 proposait le problème d'algorithmique suivant : TI-Bot organise un tournoi entre les membres de TI-Planet pour déterminer qui fait les meilleures blagues sur le tchat. Chaque spectateur est intéressé par les matches (en un contre un) dont le niveau attendu est compris dans un certain intervalle. Comment déterminer pour chaque spectateur le nombre de matches différents possibles susceptibles de l'intéresser ?

Il y a eu quelques dégâts sur cette épreuve. Seuls trois participants sur 6 sont parvenus à passer tous les tests, les trois autres ayant codé un programme qui provoque (plus ou moins souvent) des erreurs de mémoire. Chose assez regrettable, personne n'est parvenu à trouver l'astuce géniale, qui permettait d'obtenir un algorithme assez rapide. :D

1) Ruadh (100)
2) Wistaro (63.13)
3) Dark_Coco (53.33)
4) m@thieu41 (36.87)
5) mgeorger (8.67)
6) cheuble (7.33)

Désolé grosged, je n'ai pas fait tourner ton programme, mais à la lecture du code il passait tous les tests aussi. :D


Bravo donc à Ruadh, dont la solution battait largement les autres en termes de vitesse d'exécution, même s'il ne m'a pas battu ( :troll: ). Il remporte un autocollant TI-Planet grâce à cette première place.

Résultats de l'épreuve 3


L'épreuve 3 demandait aux participants d'aider notre cher rédacteur Alvoko, réputé pour dessiner des oeuvres d'une qualité remarquable. Surchargé de commande à cause de sa notoriété, le but était de déterminer à qui et où envoyer des colis, afin de maximiser son bénéfice.

Malheureusement, cette épreuve fut un échec pour les deux participants qui s'y sont essayés. En effet, les deux programmes provoquaient des erreurs sur la quasi-totalité des tests.

1) Ruadh (8)
2) Dark_Coco (5)

Malgré tout, Ruadh est bien premier une nouvelle fois, et remporte donc un autre autocollant TI-Planet.

Résultats finaux


Cette année, comme tous les sujets n'étaient pas obligatoires, il avait été décidé dès le début que les scores seraient harmonisés, afin que des participants qui auraient traité un sujet plus difficile ne soient pas pénalisés. Il est clair que ce n'est pas la solution miracle, et vous pouvez si vous le souhaitez donner votre avis sur la pertinence d'un tel choix. On pourra, ou non, continuer ainsi pour des éditions ultérieures.

Une autre chose : cette année, il n'y avait plus de finale. Regrettez-vous cette disparition ? Ou une seule "manche" comme cette année convient ? N'hésitez pas à faire part de vos remarques (constructives).

Toujours est-il que le classement final de cette édition du TI-Concours 2017 est le suivant.

Image
Première place : Ruadh


Image
Deuxième place : Wistaro


Image Troisième place : mgeorger

Quatrième place : m@thieu41

Cinquième place : Dark_Coco

Sixième place : cheuble


Image


Félicitations à Ruadh, qui remporte donc pour la deuxième fois le TI-Concours ! :#tritop#:
Il peut dès à présent contacter les administrateurs de TI-Planet pour réclamer le lot de son choix (descendre un peu pour la liste des lots). L'autre lot ira à Wistaro, deuxième du TI-Concours 2017. :bj:

Pour rappel, tous le monde ayant obtenu un score strictement positif, les six participants reçoivent un compte premium TI-Planet. :bj:

Merci à tous pour votre participation, et, je l'espère, à l'année prochaine ! :bj:
Lien vers le sujet sur le forum: Résultats du TI-Concours 2017 (Commentaires: 19)

Rencontres de l'Orme 2017

Nouveau messagede Victor D » 20 Mai 2017, 10:58

Les rencontres de l'Orme 2017 se tiendront au palais des congrès de Marseille les
31 mai et 1er juin
prochains.

Casio Education
sera présent sur le stand 1, afin d'y présenter ses
nouveautés
pour la rentrée
2017
. Ce sera donc l'occasion d'y (re)découvrir la nouvelle Casio Graph 90+E et la nouvelle Casio Graph 35+E que tu as déjà pu découvrir lors de la tournée pédagogique casio ou encore lors du salon eduspot.


Le
31 Mai
, l'équipe
CASIO
éducation France animera à l'espace
DEMO 4 ateliers
:
  • De 10h15 à 11h00
    : Comment allier technologie et
    mathématiques
    : l’utilisation des
    QR Codes
    à des fins pédagogiques ! (parcours CO-CONSTRUIRE)
  • De 11h00 à 11h45
    : La
    programmation
    sans tourner en boucle, de la
    Seconde à la Terminale
    (parcours CODE A L'ECOLE)
  • De 15h00 à 15h45
    :
    Calcul formel, géométrie dynamique
    , tableur avec la calculatrice, un atout pour se concentrer sur l’essentiel (parcours S'APPROPRIER)53766157
  • De 15h45 à 16h30
    :
    Le Mode Examen
    (parcours S'APPROPRIER)

Pour plus d'informations sur ces ateliers, visitez le site de casio éducation : http://www.casio-education.fr/articles/rencontre-de-l-orme-2-17



Texas Instruments
seront quant à eux, présents sur le stand 45. Ce sera l'occasion d'en savoir plus sur la gamme texas instruments.

Source
:
http://www.orme-multimedia.org/

Peut-être y rencontreras-tu aussi, des membres de TI-Planet... ;)
Lien vers le sujet sur le forum: Rencontres de l'Orme 2017 (Commentaires: 1)

Concours "Calcathon", 17 mai à 14h, 1 Nspire CX CAS à gagner

Nouveau messagede critor » 15 Mai 2017, 23:04

166Ce
mercredi 17 mai
à partir de
14 heures
environ, heure française,
TI-Planet
t'organise un concours de fin d'année scolaire.

Intitulé le
Calcathon TI-Planet 2017
, ce concours aura une forme particulière.
Il s'agira d'un marathon, où tu devras être le premier à arracher le secret que nous aurons soigneusement dissimulé dans un programme calculatrice de notre conception.

Rien n'est à priori interdit, tu seras libre de lancer le programme sur émulateur, le modifier, ou tout ce que tu pourras imaginer... l'important étant d'être le premier ! ;)


Sois donc là à 14 heures précises, chaque minute compte !
(un compte-à-rebours à été mis en place en haut à gauche du site)


Pour faire tourner le programme écrit en langage
Basic
, tu auras besoin d'avoir avec toi un des modèles suivants avec son câble de transfert, ou bien l'émulateur correspondant :
  • TI-82 Advanced
    ,
    TI-82 Plus
    ,
    TI-82 STATS
    ,
    TI-82 Stats.fr
  • TI-83
    ,
    TI-83 Plus
    ,
    TI-83 Plus.fr
    ,
    TI-83 Plus Silver Edition
    ,
    TI-83 Premium CE
  • TI-84 Plus
    ,
    TI-84 Plus C Silver Edition
    ,
    TI-84 Plus CE
    ,
    TI-84 Plus CE-T
    ,
    TI-84 Plus Pocket SE
    ,
    TI-84 Plus Silver Edition
    ,
    TI-84 Pocket.fr


Viens partager un moment ludique avec nous, et peut-être gagner une superbe
TI-Nspire CX CAS
, pour tes examens ou pour l'année prochaine ! :bj:
Lien vers le sujet sur le forum: Concours "Calcathon", 17 mai à 14h, 1 Nspire CX CAS à gagner (Commentaires: 29)

Cartes de développement TI-89/Nspire & cartes JTAG TI-Nspire

Nouveau messagede critor » 11 Mai 2017, 00:56

Ce soir, notre
extraordinaire
nous a trouvé sur
eBay
deux superbes lots de matériel de développement et prototypes de calculatrices
Texas Instruments
, affichés à pas moins de
400$
cumulés.





D'une part, nous avons une légendaire carte de développement
TI-89 Titanium
(nom de code
Komodo
)
accompagnée de son boîtier de contrôle ici en forme de calculatrice
TI-89
réestampillée
68KSDS
, probablement vide de toute électronique.
La carte comporte justement deux éléments enfichés mentionnant ce nom de code ainsi que "Chameleon", relatif à l'USB OTG, apparemment.

Amusant de voir la documentation de jumpers permettant de régler la fréquence du processeur. ;)

Notons toutefois que la carte dispose de réceptacles vides pour puces
Flash-ROM
au format
TSOP48
, et est donc probablement incapable de démarrer. :'(




D'autre part, nous avons la carte de développement
TI-Nspire
monochrome.
De référence
BW_PCB_DB_201006xx
, c'est une carte mère enfermée ici dans un boîtier de
TI-Nspire TouchPad
monochrome, avec une protubérance latérale offrant de larges connecteurs, peut-être pour lecture/écriture directe des registres
ASIC
.


Bien qu'utilisant elle aussi un boîtier de
TI-Nspire TouchPad
monochrome, nous avons aussi la carte de développement
TI-Nspire CX
avec son écran couleur, de référence
color_PCB_DB_201006xx
.


Dans les deux cas, notons que la protubérance lattérale passe à travers de l'un des deux blocs piles, dont un contact a d'ailleurs été retiré.
Sans doute qu'un allumage nécessitera une alimentation externe, comme suggéré par le bloc piles externe vu plus haut sur l'une des cartes monochromes, le connecteur pour la batterie rechargeable au dos n'étant visiblement pas présent non plus.




Mais ce n'est pas tout, nous avons également des prototypes
TI-Nspire
monochromes munis donc du port
J04
soudé pour le
JTAG
.

Et cette fois-ci, nous avons pour la première fois la carte enfichable qui vient avec !



Cette carte dispose visiblement d'une électronique non négligeable, et offre :
  • une sortie série
    DB9
    , logique puisque le port série du connecteur
    Dock/J01
    est également présent sur le connecteur
    J04
  • un connecteur
    JTAG
    standard 13 broches
  • un connecteur
    JTAG
    standard 14 broches
La calculatrice ne disposant que d'un seul processeur, il faut donc en déduire qu'il y a un connecteur
JTAG
pour la calculatrice, et un autre pour la carte en question.
Ce qui voudrait dire qu'elle disposerait de son propre processeur, et que le
JTAG
n'est peut-être pas directement disponible sur le port
J04
, ce qui expliquerait qu'
ExtendeD
ne l'ait pas trouvé à l'époque en écoutant chaque contact
J04
à l'oscilloscope.

Enfin, un dernier prototype TI-Nspire est assez étrange, pas seulement à cause de l'aspect non fini de son boîtier, mais également parce que son écran d'accueil semble utiliser le thème
TI-Nspire CX
couleur, alors qu'il s'agit d'un écran monochrome ! :o



A très bientôt pour de passionnantes découvertes ! ;) :bj:
Lien vers le sujet sur le forum: Cartes de développement TI-89/Nspire & cartes JTAG TI-Nspire (Commentaires: 16)

Programme Maths 2nde: fin de la programmation calculatrices

Nouveau messagede critor » 06 Mai 2017, 17:22

Publiés ce jeudi au Bulletin Officiel, soit juste à temps avant les élections, les aménagements du programme de Mathématiques et de Physique Chimie en Seconde tenant compte de la réforme du collège.

Intéressons-nous au programme de Mathématiques. Il s'agit donc pour cette rentrée 2017 d'une modification de l'ancien programme de 2009.
La comparaison visuelle des deux textes semble montrer quelques petites modifications éparses pour une bonne partie du texte, puis pas mal de changements vers la fin.

En introduction, pas beaucoup de changements. Juste une reformulation de l'éventail des compétences tel que redéfinies dans le texte intermédiaire de novembre 2013.

Egalement, le programme n'est plus considéré comme articulé autour de 3 parties mais de 4.
C'est en fait l'algorithmique et programmation qui est désormais listée comme une vraie partie du programme, là où avant il s'agissait d'un thème transversal.

D'où le nouveau découpage :
  1. Fonctions
  2. Géométrie
  3. Statistiques et probabilités
  4. Algorithmique et programmation



1)
Fonctions
:

Nous avons d'une part quelques ajouts, puisque les thèmes en question ne sont plus abordés en collège :
  • Les ensembles de nombres que l'on peut maintenant définir brièvement.
  • Les identités remarquables.
  • Les systèmes d'équations.

D'autre part, le vocabulaire des fonctions
(image, antécédents, etc...)
n'est plus à introduire puisque déjà vu au collège.

Nous remarquons l'abandon de l'étude des fonctions homographiques.

Enfin, notons quelques idées d'activités en lien avec la Physique-Chimie :
  • Signaux périodiques
  • Réfraction optique


2)
Géométrie
:

N'étant plus traitée au collège, nous voyons débarquer la tangente à un cercle.

Autre ajout mais cette fois-ci dans la continuité du collège, le repérage terrestre.

La translation n'est plus à introduire puisque désormais vue antérieurement au collège, avec les symétrie centrale et homothétie.
En conséquence c'est l'introduction du vecteur qui s'appuie maintenant obligatoirement sur ces notions.

Comme connexion avec la Physique-Chimie, nous nous voyons suggérer les forces.



3)
Statistiques et probabilités
:

Ici on peut désormais aller un petit peu plus loin niveau moyenne, en passant à la moyenne pondérée.

Inversement, même si l'on conserve l'intervalle de fluctuation, on perd l'intervalle de confiance - très probablement remis au futur programme de Première.

Nombre de reformulations concernent l'échantillonnage, mais comme il s'agissait d'une partie inédite lors de l'introduction du programme précédent ce n'est pas étonnant.



4)
Algorithmique et programmation
:

Et voilà, nous arrivons au gros morceau, car ici pas mal de choses changent.

Déjà, le mot 'calculatrice' disparaît complètement de cette partie. Il n'est plus question de faire programmer aux élèves un algorithme sur leur calculatrice.

Le choix du langage de programmation à faire pratiquer aux élèves n'est plus libre, devant être conforme à une nouvelle définition dont chaque mot ou presque semble avoir été pesé pour exclure les calculatrices programmables :
Bulletin Officiel a écrit:Le choix du langage se fera parmi les langages interprétés, concis, largement répandus, et pouvant fonctionner dans une diversité d’environnements.

Le
"largement répandu"
me semble en effet exclure les calculatrices, bien que cela puisse être sujet à interprétation.
Mais dans ce dernier cas, le
"pouvant fonctionner dans une diversité d’environnements"
termine d'enfoncer le clou.

Mais voyons un petit peu dans les détails si c'est justifié.
Effectivement, nous avons deux ajouts dans les capacités à développer :
  • choisir ou déterminer le type d’une variable (entier, flottant ou chaîne de caractères)
  • programmer des fonctions simples, ayant un petit nombre d’arguments

Donc effectivement, la plupart des calculatrices programmables, du moins les modèles d'entrée et milieu de gamme très majoritairement choisis par les lycéens français, ne conviennent plus.
D'une part, elles ne laissent pas choisir librement le type d'une variable. Et même aucune ne dispose d'un type dédié aux nombres entiers.
D'autre part, elles ne permettent pas d'écrire une fonction, c'est-à-dire un objet acceptant un ou plusieurs arguments et retournant un résultat, à l'aide d'un programme, car elles ne disposent pas d'un langage de programmation fonctionnel.

Plusieurs calculatrices haut de gamme pourraient certes convenir :
  • la
    TI-Nspire CX
    avec :
    • son langage de programmation Basic fonctionnel
    • le langage Lua
  • la
    HP Prime
    avec son langage de programmation fonctionnel HPPPL
Mais comme ce sont des modèles qui ne sont choisis que par une minorité d'élèves, cela ne règle pas le problème de l'enseignement.

La communauté avait pourtant su être visionnaire, et montrer l'exemple en développant dès 2014 pour
TI-Nspire
des évaluateurs Python et Javascript.
Mais hélas, aucun des trois constructeurs historiques ne semble en avoir tenu compte en développant d'application similaire, et même pire le mode examen des
TI-Nspire
de façon totalement non construtive et même néfaste empêche leur utilisation en examen ! :mj:
Ou toute l'aberration du mode examen français résumée en 1 phrase...




Lorsque le précédent programme introduisant l'algorithmique était sorti pour la rentrée 2009, divers solutions revenaient dans les diverses formations :
  • la calculatrice graphique
  • le logiciel Algobox
  • le logiciel Scratch
  • le logiciel Xcas
En pratique, c'est bien souvent la calculatrice qui a été choisie par les enseignants, pour deux raisons essentielles :
  • l'outil est disponible en permanence sur le coin de la table des élèves, et élèves et enseignant sont donc libres à tout moment d'y faire appel pour chercher le problème du jour, sans aucun besoin d'une préparation artificielle
  • à la différence des logiciels, la calculatrice est autorisée aux examens



A moins que les constructeurs de calculatrices ne réagissent enfin d'ici la rentrée 2017, il va donc falloir faire sans calculatrice si l'on souhaite respecter le programme. Comment ?

La solution de la salle informatique n'est pas satisfaisante.
Elle implique d'être planifiée à l'avance, ce qui est totalement artificiel lors de la résolution de problème.
De plus les salles informatiques permettent rarement de faire une séance de cours normale, ce qui a pour effet pervers de devoir consacrer l'ensemble de la séance à des tâches numériques que l'on concentre artificiellement - il n'en sera pas retenu grand chose.
Sans compter que le déplacement exceptionnel a un autre effet pervers dans l'esprit des élèves, il leur indique que la résolution du problème du jour nécessite obligatoirement l'outil numérique. Ils vont donc chercher forcément une solution de ce style puisqu'on leur impose exceptionnellement un clavier devant eux, et tuer dans l'oeuf toute idée d'une solution papier/crayon pouvant pourtant être plus pertinente.
Non un outil TICE sur le coin de la table est bien plus pertinent.

L'outil TICE sur le coin de la table pourrait donc être la tablette tactile, distribuée aux élèves de Cinquième et Troisième de l'enseignement public pour cette année 2016-2017.
Mais aux dernières nouvelles, le taux d'équipement était très loin d'atteindre les 100%.
Sans compter que les éventuels redoublants de Seconde n'ont donc pas été équipés, ni d'ailleurs les élèves issus de collèges privés...

Peut-être le smartphone dont tous les élèves disposent pourra-t-il, au moins temporairement, palier à ce problème d'équipement.
Même si franchement, cela ne nous semble pas du tout être le meilleur outil pour saisir un programme.



Il restera quand même un problème essentiel : tablettes et smartphones ne sont pas autorisés aux examens.

Ne pas les utiliser et se contenter du papier/crayon, ce sera rendre l'apprentissage de l'algorithmique et de la programmation totalement théorique, abstrait, aussi rébarbatif que le calcul littéral ou la grammaire pour nombre d'élèves.
Alors que le plaisir de programmer, c'est de voir la machine exécuter correctement et rapidement le programme à la fin - tout comme une recette de cuisine n'a pas pour finalité de rester sur un papier.
Comme le papier ne sortira pas d'erreur de syntaxe, les règles d'écriture des algorithmes ou programmes ne seront pas davantage acceptées que les règles de grammaire ou de priorité des calculs.

Et inversement, utiliser les smartphones et tablettes non autorisés à l'examen, c'est amener l'élève à développer des méthodes de construction/vérification d'algorithmes qu'il ne pourra pas appliquer le jour de l'examen.
Au détriment par exemple du traçage papier de l'exécution d'un algorithme.

Un véritable dilemme auquel les enseignants ont maintenant moins de 3 mois pour répondre...
Répecter le texte officiel à la lettre, ou bien user de sa liberté pédagogique pour faire non pas ce qui est écrit, mais ce qui est dans l'intérêt de la réussite des élèves aux examens ?



Même si le texte officiel exclut un usage mutualisé de la calculatrice en classe car la plupart des modèles ne font pas de programmation fonctionnelle, rappelons aux personnes se sentant concernées par la question que les calculatrices n'en sont pas bien loin pour autant.
Le renvoi d'un résultat par un programme est possible sur la plupart des modèles - il suffit juste de bien s'assurer que la dernière ligne du programme est un calcul, dont la valeur sera alors retournée.
Quant aux arguments d'appel, on peut les simuler par des saisies immédiates en début de programme.

En l'absence d'autorisation des tablettes ou smartphones aux examens, un candidat sachant programmer cette sorte de pseudo-fonction sur sa calculatrice, sera bien mieux armé pour vérifier l'algorithme qu'il produit/modifie en réponse à la question, que celui qui ne l'a jamais appris et se contentera au mieux de vérifications mentales ou papier/crayon, ou même ne vérifiera pas du tout si il n'a jamais rien utilisé d'autre qu'un smartphone ou une tablette.





Dans tous les cas, c'est un nouveau coup de poignard bien profond à encaisser par la communauté des calculatrices.
Après le mode examen qui tue complètement l'intérêt de tout développement scolaire communautaire, quitte à ne pas respecter l'égalité entre candidats au lieu de tout simplement se focaliser sur les documents/antisèches pourtant facilement différentiables de simples programmes...
Il y a eu l'annonce du retrait des émulateurs de calculatrices à l'oral du CAPES de Mathématiques à compter de 2018... comme si le jury considérait que les nouveaux enseignants recrutés n'auraient bientôt plus rien à faire de la calculatrice en classe...
Ou encore l'interdiction totalement incompréhensible et illogique de la calculatrice programmable à l'épreuve écrite d'informatique du CAPES de Mathématiques 2017...
Entre ces deux derniers points qui datent de cette année et ce nouveau programme, cela commence à faire beaucoup cette année...

Cette accumulation récente à des niveaux divers de règles convergeantes dans le fort recul de l'usage de la calculatrice qu'elles devraient entraîner, nous semble étrangement artificielle.
Le but partial ne serait-il donc pas de pousser les différents acteurs
(élèves, enseignants, futurs enseignants...)
à abandonner la calculatrice pour forcer le passage à la tablette tactile ?
Hélas, comme souvent il semble que nous ayons mis dans le mille, comme l'explique
Gambit
sur
Linuxfr.org
:
Gambit a écrit:Il y a quelques semaines, j'ai participé à une réunion dans une instance de l'éduc nat. Le sujet était de réfléchir à la politique numérique au sein des collèges. Objectif Full tablette pour tous les enfants, terminé l'ordinateur en classe, fini la calculette.

Si l'on en croit son témoignage, les différents textes que nous venons de lier seraient artificiellement construits pour pousser les acteurs à la transition technologique, sans attendre que cette transition ne soit pertinente pédagogiquement et matériellement.
L'éradication des calculatrices graphiques en France n'est visiblement pas la conséquence d'une évolution naturelle des programmes, mais une fin en soi pour des raisons qui nous échappent.
Et cela expliquerait pourquoi les constructeurs n'ont pas réagi : ce qu'ils auraient pu sortir n'aurait servi à rien, les textes auraient simplement été reformulés autrement pour les exclure.

Si il était de toutes façons prévu à moyen terme, d'ici quelques années, d'expulser la calculatrice des établissements scolaires français, on peut bien se demander quel aura été l'intérêt de la réforme bâclée du mode examen.
Une réforme tellement bâclée et irréfléchie qu'elle ne vaut rien en pratique, amenant inégalités entre candidats et étant facilement contournable par diverses failles enfantines sur certains modèles, lorsque ce n'est pas directement le constructeur qui inclut les moyens de contournement.
A moins que tout ceci ait été fait exprès, pour que cela donne n'importe quoi en pratique et décridibilise cette technologie aux yeux des différents acteurs.
En tous cas, ce ne sera pas faute d'avoir averti...



La communauté des calculatrices francophone n'a donc plus qu'à attendre le coup de grâce.
A priori, rien ne devrait changer avant qu'un nouveau programme de Terminale ne sorte et ne rentre en application, soit pour la session 2020 du BAC.

TI-Planet
ce sera bientôt 10 ans d'action bénévole pour l'érudition et la réussite de tous; collégiens, lycéens et étudiants, aussi bien métropolitains qu'expatriés; pour leur créativité, leur ouverture d'esprit ainsi que leur esprit critique.
Une action désintéressée pour laquelle nous n'avons jamais compté nos heures, et pour laquelle nous n'avons visiblement pas été considérés par l'Institution, puisque jamais ni consultés ni informés lors de l'élaboration des textes que nous venons de lier.
Mais seul le résultat comptant, nous n'avons pas de regrets et avons donné le meilleur de nous-mêmes pour toute une génération.

Au-delà de 2020 et du très probable coup de grâce dont l'annonce devrait venir rapidement au rythme où vont les choses, nous verrons ce que nous ferons.
Suivre la transition technologique, nos compétences étant après tout transversales peu importe la technologie... avec certes le désagrément d'être noyés dans la masse puisque les tablettes sont actuellement une 'mode'...
Cibler d'autres pays où les calculatrices ne sont pas méprisées par l'Institution, notamment quelques pays européens voisins où la
TI-Nspire
est beaucoup plus répandue comme nous avons pu voir au salon
Didacta
cette année, ce qui fait que les élèves utilisent l'application
TI-Nspire
sur tablette en classe puis passent naturellement sur la calculatrice
TI-Nspire
pour leurs épreuves finales...
Ou encore prendre enfin du repos bien mérité, avec la satisfaction de la mission accomplie.

Pendant que nous avons donc encore des lecteurs à qui dire adieu merci, merci à toi, merci à l'équipe, merci à tous; merci de nous avoir fait confiance, d'avoir aidé ou participé; merci pour cette formidable aventure enrichissante et internationale que nous avons partagée ensemble.




Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid285/bul ... _bo=115984
Lien vers le sujet sur le forum: Programme Maths 2nde: fin de la programmation calculatrices (Commentaires: 37)

Prise en main de la carte DSP TMS320C5535 - Episode #1

Nouveau messagede Wistaro » 01 Mai 2017, 20:23

Il y a quelques semaines, nous te parlions des
DSPs
, ces
processeurs de signaux numériques
tant utiles dans les produits électroniques d'aujourd'hui.
Et nous découvrions ensemble la carte
TMS320C6713 DSP Starter Kit
, une carte DSP dédiée à
l'enseignement
, à base de technologies
Texas Instruments
.
Malheureusement, nous avions vite été stoppés par le fait que la carte n'était pas
très récente
, ce qui nous empêchait d'en profiter au
maximum
.

Mais aujourd'hui nous avons le
plaisir de t'annoncer
que nous sommes en possession d'une
nouvelle carte DSP
de chez
Texas Instruments
, carte qui est bien plus récente que la précédente et qui va nous permettre d'aller bien plus loin! :bj:
Nous prévoyons donc
plusieurs articles sur la carte
, si celle-ci vous plaît.
N'hésite pas à donner ton avis :D.


Dans un premier temps, nous verrons les
fonctionnalités de base
de cette carte, les programmes de démonstration pour
évaluer les possibilités
offertes par le
produit.

Ensuite, nous irons plus loin et nous essaierons de faire des choses très très sympathiques!


Il est donc temps de commencer, prends un
rafraîchissement
et bonne lecture!

Tout d'abord, après avoir reçu le colis, nous
découvrons le boitier
du produit :
8183
Il s'agit d'un
petit carton
, de dimensions
15x15x5 environ
.
Nous retrouvons le
logo de la marque
, ainsi que le modèle de la carte:
TMS320C5535 eZdsp - USB Dev Kit
.
L'image sur le dessus nous donne un petit aperçu du contenu de la boîte.
Nous remarquons aussi le sigle "Spectrum Digital", la marque fabriquant l'ensemble ainsi qu'une partie des éléments.

Ça a l'air vraiment sympathique! :bj:

Sans plus attendre, nous nous empressons de
sortir les éléments
de la boîte!
8184
Nous découvrons donc ces éléments:
  • La carte DSP TMS320C5535 eZdsp;
  • Un câble micro-USB/USB;
  • Une carte micro-SD de 2Go;
  • Un adaptateur micro-SD / SD;
  • Un CD contenant les drivers, le compilateur et des codes de démonstration;
  • Une paire d'écouteurs + micro intégré (kit main libre);
  • Un manuel de prise en main.

Nous sommes donc très surpris en découvrant ce
kit très complet
.

8206
Intéressons-nous maintenant à la carte en elle-même!

Rien qu'en regardant à l’œil nu, nous pouvons reconnaître les éléments suivants :



  • La puce DSP C5535, au centre de la carte;
  • Un écran OLED de 96*16 pixel;
  • 2 ports jack stéréos 3.5mm: Entrée ligne et sortie ligne (micro + écouteurs);
  • Un slot pour micro-SD;
  • Un port d'expansion pour relier un autre module;
  • Un emplacement pour connecter une carte sans fil (Wifi, ZigBee, etc...).

Il est temps de rentrer dans les détails plus techniques.
Prêt à plonger? Allons-y!


En plus de ces éléments, nous retrouvons, étrangement,
un second port USB classique
, en plus du micro-usb.
Il s'agit en fait....
d'un émulateur !


Ce petit module, fabriqué par Spectrum Digital et directement implanté sur la carte, va nous permettre de faire du
débogage directement sur la carte
.
Tu ne vois pas l'utilité?
Et bien, c'est extrêmement pratique. Il va nous permettre de
visualiser en direct les registres mémoires du processeur
, mettre des points d'arrêt, etc., comme dans un émulateur, sauf que là c'est
directement sur la carte
. C'est d'ailleurs le nom qu'il porte:
XDS100 Jtag emulator
. On appelle ces objets des
in-circuit emulator
(ICE, ou OCD)
, littéralement des
émulateurs sur circuit
.
Pour revenir au mystérieux port USB, c'est en fait
une sonde Jtag
, qui permet avec l'OCD d’accéder directement aux pins du circuit, sans passer par des points tests, difficilement accessibles sur les cartes à
population élevée.

Nous n'irons pas plus loin sur le sujet pour le moment, sachez que c'est un processus qui est très utilisé de nos jours pour tester des circuits, en phase de développement.


Plongeons maintenant au cœur des circuits
.


Nous ne pouvons pas te parler de cette carte sans toucher un mot de la puce qui contrôle tout le système!
Elle répond au nom de
C5535.


C'est une
puce DSP
de la gamme
C5500
de chez
Texas Instruments.

Les produits de cette désignation sont des processeurs DSP à
points fixés
, à
très faible consommation d'énergie
(les moins gourmands du marché, avec moins de 0.15 mW/MHz à 1.05V :bj: )
, idéaux pour des
applications nomades
par exemple.
Le
point fixé
est une
méthode spécifique
utilisée en interne par les DSP pour
stocker et gérer les nombres
. Si tu souhaites en savoir davantage, voici un excellent article: http://www.dspguide.com/ch28/4.htm.



L'architecture est plutôt simple: les signaux audio rentrent et sortent par les prises jack "Input" et "Output". Ensuite, les signaux audio sont convertis en tension puis en signal logique par le codec/AIC TI-3204
(fréquence d'échantillonnage maximum de 192Khz)
. Les signaux transitent ensuite par le bus I2S2 vers la puce DSP.
De cette puce DSP, on retrouve une liaison I2C vers l'écran LCD. La puce comporte également une zone de mémoire flash SPI de 8Mb.
L'émulateur XDS100v2 est relié par liaison série et Jtag.


Au niveau logiciel, la carte se programme en
langage C
, grâce au
compilateur et IDE
propriétaire de
Texas Instruments
,
Code Composer Studio
.

L'installateur est inclus sur le CD fourni avec la carte. Néanmoins, il est recommandé de télécharger une
version plus récente
sur le site officiel. La version
6.1.3
est parfaite, elle supporte la carte TMS320C5535 et l'émulateur XDS100v2. Je la recommande donc.

Afin de ne pas avoir à
réinventer la roue
à
chaque projet
, il existe une
bibliothèque
très fournie pour la carte TMS320C5535, CSL: http://software-dl.ti.com/dsps/dsps_pub ... x_FDS.html

Elle comporte, entre-autre, une multitude de programmes de démonstrations.
Par exemple, un programme de démonstration de TIEsr, un
framework
dédié à la reconnaissance vocale.

Mais ça, c'est pour après!

Reste connecté, la prochaine fois nous allons tester plusieurs exemples sur cette carte!

Encore merci à Texas Instruments de nous permettre de tester cette carte :).
Plus d'informations sur la carte: http://www.ti.com/tool/tmdx5535ezdsp

A la prochaine :D.
Lien vers le sujet sur le forum: Prise en main de la carte DSP TMS320C5535 - Episode #1 (Commentaires: 2)

-
Rechercher
-
Sujets à la une
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-83 Premium CE avec son chargeur pour 79,79€ port inclus !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-Nspire CX CAS à seulement 130€ TTC port inclus!
Jailbreake ta TI-Nspire avec Ndless et profite des meilleurs jeux et applications !
Transforme ta TI-Nspire CX en console Game Boy Advance!
1234
-
Donations/Premium
Pour plus de concours, de lots, de tests, nous aider à payer le serveur et les domaines...
PayPal : paiement en ligne sécurisé - secure online payments
Découvrez les avantages d'un compte donateur !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


-
Sélections fichiers
Partenaires et pub
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
193 utilisateurs:
>163 invités
>26 membres
>4 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Autres sites intéressants
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)