π
<-
Chat plein-écran
[^]

News 2020
March (17)

News 2019
August (10)
July (3)
June (4)
May (11)
April (7)
March (19)
January (14)

News 2018
August (5)
July (1)
June (9)
May (10)
April (2)
March (14)
January (12)

News 2017
August (10)
July (14)
June (14)
May (11)
April (9)
March (12)
January (11)

News 2016
October (10)
August (8)
July (4)
June (8)
May (14)
April (9)
March (13)
January (11)

News 2015
October (15)
August (11)
July (4)
June (7)
May (12)
April (6)
March (11)

News 2014
August (2)
July (4)
June (2)
May (5)
April (4)
March (5)

News 2013
August (6)
July (6)
June (8)
May (14)
April (24)
March (16)
January (10)

News 2012
October (11)
August (6)
July (7)
June (8)
May (16)
April (16)
March (6)

News 2011
August (4)
July (4)
June (11)
May (5)
April (2)
March (6)

News 2010
July (1)
June (1)
May (2)
April (1)

News 2009
August (2)
April (1)

Exploration module Python ti_system TI-83 Premium CE 5.5

New postby critor » Yesterday, 16:30

12382Dans sa prochaine mise à jour
5.5
gratuite prévue pour
Mai 2020
,
Texas Instruments
va rajouter de formidables possibilités à l'application
Python
de ta
TI-83 Premium CE Édition Python
.

Nous sommes honorés aujourd'hui de pouvoir t'en tester une préversion, la
5.5.0031
compilée le
12 Mars 2020
.

Cette mise à jour système s'accompagne d'une mise à jour de l'application
Python
, également en version
5.5.0031
.

Toutefois pas de mise à jour de l'application
PyAdaptr
, sans doute suite à la décision d'interdire le module externe
TI-Python
aux examens français. Aussi, les anciens modèles
TI-83 Premium CE
ne sont-ils hélas pas concernés par les nouveautés
Python
que nous allons aborder. :#non#:


Rien que sur le
Python
il s'agit d'une mise à jour fonctionnelle majeure, et nous ne pourrons pas tout traiter aujourd'hui. Nous n'en allons pas moins te faire déjà découvrir une partie des formidables nouveautés. :)





1) Menus et complexes

Go to top

Une première piste pour découvrir les nouveautés, c'est d'accéder aux menus avec
F1
depuis la console ou l'éditeur de script. Ces menus ne présentent pas la totalité des fonctionnalités, mais une sélection que
Texas Instruments
a choisi de mettre en avant pour une saisie rapide.

Fonctionnellement ce ne sont pas des nouveautés, mais on peut déjà noter quelques ajouts dans les onglets
List
et
E/S
, avec donc l'avantage désormais d'une saisie facilitée :
  • la fonction de classe list.count()
  • la fonction de classe str.format()

Dans l'onglet
Type
par contre, on note :
  • certes la mise au menu de la fonction type()
  • mais surtout une nouvelle fonction complex(real,imag)

Cette fonction complexe(real,imag) à la différence n'était pas simplement non listée sur l'ancienne version mais inexistante. En effet, les nombres complexes n'étaient même pas gérés, contrairement à l'ensemble de la concurrence. Cela voudrait-il dire que c'est le cas désormais ?

Et bien oui les nombres complexes sont maintenant gérés ! :bj:

Ta
TI-83 Premium CE Édition Python
devient donc optimale aussi bien pour le programme de
Mathématiques Terminales S
,
STI2D
et
STL spécialé SPCL
pour le
BAC 2020
, ainsi que le programme de
Mathématiques Expertes
de
Terminale G
et
Maths-Physique-Chimie
de
Terminale STI2D
pour le
BAC 2021
! :D



2) Modules importables et module time

Go to top

Passons maintenant à l'onglet
Modul
pour consulter la sélection de modules importables. Outre
math
et
random
qui était déjà listés, nous avons maintenant :
  • time
  • ti_system
  • ti_plotlib
  • ti_hub
  • ti_rover
  • ainsi qu'un mystérieux
    ti_graphics
    , pour sa part non listé au menu

En réalité, le menu ne liste qu'une sélection et non tous les modules disponibles. Pour cela, on peut appeler help('modules').

Les véritables nouveautés sont donc les seuls modules suivants :
  • ti_plotlib
    , une bibliothèque graphique conformément aux programmes de
    Physique-Chimie
    ,
    SNT
    et
    NSI
    , tout en permettant également nombre d'applications en
    Mathématiques
    ! :bj:
  • ti_system
    , pour enfin pouvoir interagir avec les variables hors application
    Python
    ; enfin l'application
    Python
    pourra véritable servir à résoudre des problèmes et non plus à coder un truc dans un coin ! :bj:
  • ti_hub
    , pour les projets d'objects connectés à l'aide de l'interface :)
  • ti_rover
    , pour les projets de robotique à l'aide du :)

Le module
time
était quant à lui déjà présent, même si on apprécie désormais sa présence au menu et donc la possibilité de lister et accéder rapidement son contenu. :bj:
Cela signifie aussi qu'il est désormais officiel et ne risque plus de disparaître lors d'une prochaine mise à jour - tu peux donc l'utiliser sans crainte ! :D

Nous nous proposons donc aujourd'hui de découvrir avec toi les possibilités d'un premier des nouveaux modules,
ti_system
.




3) Menu ti_system et assistant de saisie

Go to top

On remarque ici plusieurs choses essentielles.

On note une fonction sleep() qui fait apparemment doublon avec celle du module
time
, même comportement.
Au moins cela évitera d'avoir à importer les deux modules dans certains cas. :)

Nous avons donc une fonction escape() qui en pratique indique si les touches
annul
ou
on
sont pressées.
C'est bienvenu, cela permettra d'afficher des informations et d'attendre une confirmation de lecture par l'utlisateur avant de passer à la suite. :)
Si l'on pense conception de menus, interfaces et jeux c'est toutefois insuffisant, et en attendant mieux il y aura la possibilité d'utiliser la bibliothèque tierce
TIKEYLIB
de , qui tente de son mieux de fournir des fonctions utilisables en exploitant le flux d'entrée
sys.stdin
.

Des fonctions
recall…()
permettent d'importer des informations depuis les variables des autres applications de la calculatrice, et store…() inversement d'en exporter.

Des fonctions
disp…()
permettent quant à elles d'afficher des caractères à l'écran.

Notons à ce sujet le fonction disp_at(ligne,'txt','align'), qui est suffixée au menu d'un petit triangle vert orienté vers la droite.
Non il ne t'invite pas à taper
comme on pourrait le croire, mais t'indique que la validation de ce choix va ouvrir un assistant illustré ci-contre.
En effet, cette fonction attend ici comme dernier paramètre une chaîne avec comme seules valeurs autorisées
'left'
,
'center'
ou
'right'
, pénibles à saisir.
L'assistant est donc là pour te lister les valeurs autorisées pour ce genre de paramètres, et t'en faciliter la saisie. :)

Nous explorer plus en détails ces deux dernières catégories de fonctions ci-après.




4) Exploration ti_system et touches clavier

Go to top

Et si le module
ti_system
contenait des choses non listées au menu ?

Réalisons-en une exploration complète à l'aide du script suivant :
Code: Select all
#platforms:
#0: MicroPython / TI-Nspire
#1: MicroPython / NumWorks
#2: MicroPython / G90+E / G35+E II
#3: MicroPython / G35+E/USB / G75/85/95
#4: CircuitPython / TI-Python / 83PCE / Trinket M0
#5: Xcas / HP Prime
#6: KhiCAS / Graph 90+E
def getplatform():
  id=-1
  try:
    import sys
    try:
      if sys.platform=='nspire':id=0
      if sys.platform.startswith('TI-Python') or sys.platform=='Atmel SAMD21':id=4
    except:id=3
  except:
    try:
      import kandinsky
      id=1
    except:
      try:
        if chr(256)==chr(0):id=5+(not ('HP' in version()))
      except:
        id=2
  return id

platform=getplatform()
#lines shown on screen
#plines=[29,12,  7, 9,11,0,0]
plines=[29,16,  7, 9,11,0,0]
#max chars per line
#(error or CR if exceeded)
pcols =[53,99,509,32,32,0,0]

nlines=plines[platform]
ncols=pcols[platform]
curline=0

def mprint(*ls):
  global curline
  st=''
  for s in ls:
    if not(isinstance(s,str)):
      s=str(s)
    st=st+s
  stlines=1+int(len(st)/ncols)
  if curline+stlines>=nlines:
    input('Input to continue:')
    curline=0
  print(st)
  curline+=stlines

def sstr(obj):
  try:
    s=obj.__name__
  except:
    s=str(obj)
    a=s.find("'")
    b=s.rfind("'")
    if a>=0 and b!=a:
      s=s[a+1:b]
  return s

def isExplorable(obj):
  s=str(obj)
  return s.startswith('<') and s.find(' ')>=0

def explmod(pitm,pitmsl=[],reset=True):
  global curline
  if(reset):
    curline=0
    pitmsl=[sstr(pitm)]
  hd='.'*(len(pitmsl)-1)
  spath='.'.join(pitmsl)
  c,c2=0,0
  spitm=str(pitm)
  for itms in sorted(dir(pitm)):
    c,c2=c+1,c2+1
    try:
      itm=eval(spath+'.'+itms)
      mprint(hd+itms+'='+str(itm))
      if isExplorable(itm) and itm!=pitm:
        pitmsl2=pitmsl.copy()
        pitmsl2.append(itms)
        c2=c2+explmod(itm,pitmsl2,False)[1]
    except:
      mprint(hd+itms)
  if c>0 and reset:
    mprint(hd+'Total: '+str(c)+' 1st level item(s)')
    if c2>0 and c2!=c:
      mprint(hd+'       '+str(c2)+' item(s)')
  return [c,c2]

Un import ti_system suivi d'un appel explmod(ti_system) nous révèle effectivement plusieurs fonctions cachées :
  • wait()
  • et
    wait_key()

La fonction
wait()
semble se comporter exactement comme
sleep()
.

Et bien finalement non, pas besoin d'aller chercher une bibliothèque tierce de détection des touches pressées pour tes menus, interfaces et jeux, la fonction
wait_key()
semble être exactement ce qu'il nous fait.
Comme le
getKey
du
TI-Basic
, elle renvoie toujours un même code numérique pour chaque touche pressée.

Quelques différences toutefois :
  • ce ne sont, bizarrement, pas les mêmes codes qu'en
    TI-Basic
  • ici la fonction attend la pression d'une touche avant de renvoyer une valeur
  • les touches modificatrices
    2nde
    et
    alpha
    ne sont pas gérées

Ah ben en fait voilà qui explique l'utilisation de codes touches différents; lorsque précédant l'appui sur une touche,
2nde
et
alpha
modifient le code retourné.

Toutefois, tant que ce n'est pas au menu, ce n'est pas officiel et ça peut être retiré à tout moment.

Voici ici documenté les codes de chacune des touches, suivis à chaque fois des codes obtenus en combinaison avec les modificateurs
2nde
puis
alpha
si différents :
f(x)

73
48
fenêtre

72
75
zoom

46
87
trace

90
59
graphe

68
74
2nde
mode

69
64
suppr

10
11

2
14

3
alpha
X,T,θ,n

180
65
stats

49
58

4

1
15
math

50

51

154
matrice

55
182

155
prgm

45
47

156
var

53
56
annul

9
◄►

64018
57

157
trig

64017
181

158
résol

64020
44

159
□/□

64458
64016

160
^

132

161

189
190

162
,

139
152

163
(

133
236

164
)

134
237

165
/

131
239

166
log

193
194

167
7

149
249

168
8

150
250

169
9

151
251

170
×

130
135

171
ln

191
192

172
4

146
246

173
5

147
247

174
6

148
248

175
-

129
136

176
sto→

138
12

177
1

143
243

178
2

144
244

179
3

145
245

204
+

128
54

203
on

0
0

142
153

62
.

141
238

198
(-)

140
197

202
entrée

5
13


Ah ben en fait, nous avons beau y regarder ces codes nous sont totalement obscurs. Nous n'y voyons aucune logique globale.

C'est donc en effet un travail inachevé; si ces codes sont conservés en l'état il faudra concevoir un menu dédié pour faciliter leur utilisation.




5) ti_system et fonctions disp…

Go to top

Contrairement à la fonction
Python
print() qui ne permet d'afficher qu'à la fin de la console et te pousse donc à la gymnastique pour des affichages multilignes, les fonctions d'affichage fournis par le module
ti_system
tiennent compte de la géométrie écran de la calculatrice pour t'offrir le choix d'afficher une chaîne où tu veux et quand tu veux, dans le même esprit que le langage de programmation historique
TI-Basic
.

disp_cursor(0) et disp_cursor(1) permettant respectivement de désactiver et réactiver l'affichage du curseur de texte pendant l'exécution de tes scripts
Python
.

disp_clr() quant à elle efface l'écran de la console et ramène le curseur tout en haut à gauche pour le prochain affichage.

disp_wait() attend l'appui sur une touche d'annulation puis efface l'écran, semblant être équivalent au code suivant :
Code: Select all
while not escape():
  pass
disp_clr()


Enfin nous arrivons à la fonction principale, disp_at(ligne,'txt','align'), et allons tenter d'en comprendre le fonctionnement. On peut l'illustrer ci-contre à l'aide du code suivant :
Code: Select all
from ti_system import *

for k in range(1, 12):
  disp_at(k,('Ligne {:02d} ' + '*'*23).format(k),'left')
disp_at(6,'left','left')
disp_at(8,'center','center')
disp_at(10,'right','right')
disp_at(3,'123456789ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ','left')


Tu peux donc afficher tes caractères à largeur fixe où tu veux sur 11 lignes numérotées de 1 à 11, et 32 colonnes.
Pour tout affichage la fonction
disp_at()
n'efface pas le début de ligne, écrase les caractères déjà affichés au même endroit si il y en a, et va automatiquement à la ligne au-delà de la 32ème colonne.
En ce sens, elle est comparable à la fonction
Output()
du langage
TI-Basic
historique, et te permettra donc de réaliser des interfaces et menus textuels mais cette fois-ci en
Python
. :bj:


Toutefois, précisons que la fonction
disp_at()
diffère également de
Output()
de plusieurs façons.
  • pour tout affichage effectué, si elle n'efface pas le début de ligne elle efface quand même systématiquement la fin de la ligne
  • si elle te permet de choisir la ligne de ton affichage elle ne te permet que très peu d'en contrôler la colonne, ne te donnant que le choix d'afficher ton texte aligné à gauche, droite ou centré
Porter tes programmes
TI-Basic
fonctionnant en mode texte nécessitera donc d'en adapter la logique d'affichage.


Voyons voir si nous pouvons remédier à ces derniers points, et te proposer quelque chose d'un peu plus proche de la fonction
Output()
du
TI-Basic
.

Voici par exemple une fonction
outputl()
qui te permet de choisir en prime le numéro de colonne de 1 à 32, et utilise l'alignement à gauche :
Code: Select all
from ti_system import *

def outputl(l, c, s):
  s = ' ' * (c-1) + s
  disp_at(l, s, 'left')

for k in range(1, 12):
  disp_at(k, '*' * 32, 'left')

outputl(3, 6, 'test1')

while not espace():
  pass

La fonction
outputl()
préfixe ici ta chaîne d'autant d'espaces que nécessaires pour l'afficher à la colonne de ton choix.
Toutefois elle a le défaut d'afficher non seulement la fin de ligne mais également le début de ligne, te contraignant donc à construire ton affichage en réalisant un unique affichage par ligne.

Changeons de méthode, voici une fonction
outputr()
qui utilise pour sa part l'alignement à droite :
Code: Select all
from ti_system import *

def outputr(l, c, s):
  s += ' ' * (32-len(s)-c+1)
  disp_at(l, s, 'right')

for k in range(1, 12):
  disp_at(k, '*' * 32, 'left')

outputr(3, 6, 'test2')

while not espace():
  pass

Ici la fonction affiche la chaîne en alignement à droite en la suffixant d'autant d'espaces que nécessaire pour atteindre la position demandée, avec l'avantage de ne pas effacer le début de ligne.
Même si elle efface quand même la fin de ligne, tu pourras à la différence avec cette fonction réaliser plusieurs affichages par ligne pour tes scripts, à la condition de les effectuer dans l'ordre du plus à gauche au plus à droite.

Et si on tentait avec un alignement au centre ? Ici l'avantage serait d'avoir à rajouter beaucoup moins d'espaces.
A priori cela n'empêchera certes pas l'effacement de la fin de ligne, mais et si on tenter de suffixer le tout d'un caractère retour à la ligne ?
Code: Select all
from ti_system import *

def outputc(l, c, s):
  s += ' ' * (32-2*c-len(s))
  s += '\n'
  disp_at(l, s, 'center')

for k in range(1, 12):
  disp_at(k, '*' * 32, 'left')

outputr(3, 6, 'test3')

while not espace():
  pass

Ici donc pas d'effacement du début de ligne, et la fin de ligne n'est que partiellement effacée.
Toutefois la fonction a l'inconvénient d'effacer la ligne suivante, et c'est donc ici dans l'ordre de haut en bas que tu devras effectuer tes affichages.

Pour afficher tes interfaces multilignes, le meilleur choix semble donc être entre ces deux dernières fonctions,
outputr()
et
outputc()
, avec chacune des avantages et des inconvénients. Tu es libre de les reprendre pour tes futurs scripts
TI-83 Premium CE Édition Python
. :)




6) ti_system et importation/exportation de données

Go to top

Grâce au module
ti_system
, on peut désormais importer dans l'application
Python
des données provenant des autres applications de la calculatrice.

recall_RegEQ() par exemple récupère sous forme de chaine le membre de droite l'expression réduite
$mathjax$y=f(x)$mathjax$
trouvée lors de la dernière régression statistique effectuée sur la calculatrice.

recall_list("nom") quant à elle permet de récuperer en
Python
l'une des listes créées dans le contexte des autres applications de la calculatrice.

Exemple de suite sur ce dernier point, utilisation l'application
ProbSim
pour lancer simulatanément 3 dés, et ce 100 fois de suite.

L'application permet alors d'exporter les données générées dans des listes aux noms prédéfinis.


Comme le menu de l'application
Python
nous y invitait, on peut alors mettre le contenu d'une de ces listes, par example
⌊SOMME
, dans l'une des listes prédéfinies
L1
à
L6
, par exemple
L1
.


On peut alors récupérer les données brutes de la somme des dés en
Python
en utilisant recall_list('1') et commencer à les exploiter, par exemple en les convertissant en données de modalités et effectifs ou encore en en demandant les paramètres statistiques à l'aide des fonctions suivantes.

Note bien que hors du contexte
Python
, ta calculatrice ne travaille que sur des nombres flottants. Comme tu peux l'observer ci-contre tu récupères donc ici forcément une liste de flottants, il faudra éventuellement en tenir compte selon ce que tu comptes faire avec.

Code: Select all
from math import *

def brut2valeff(l):
  """ Prend en paramètre une liste de valeurs.
      Renvoie une liste de 2 liste :
      - les valeurs uniques
      - les effectifs associés
  """
  d=dict()
  for v in l:
    if not(v in d.keys()):
      d[v]=0
    d[v]+=1
  return [list(d.keys()),list(d.values())]

def stats1var(lv, lf=[]):
  """ Prend en paramètre :
      - une liste de valeurs
      - liste optionnelle des effectifs / fréquences associées
      Renvoie la liste des paramètres statisques correspondants :
      effectif total, moyenne, variance, écart-type, mode,
      minimum, maximum, quartile 1, médiane, quartile3
  """
  if(len(lf) == 0):
    lf = [1 for k in range(len(lv))]

  params = []
  lz = sorted(zip(lv, lf))

  params.append(sum(lf))
  print('Effect tot:', params[0])

  s, s2 = 0, 0
  for k in lz:
    s += k[0]*k[1]
    s2 += k[0]**2*k[1]
  params.append(s/params[0])
  params.append(s2/params[0]-params[1]**2)
  print('Moyenne   :', params[1])
  print('Variance  :', params[2])

  params.append(sqrt(params[2]))
  print('Ecart-type:', params[3])

  zmode, zmin, zmax = lz[0], lz[0], lz[0]
  for k in lz:
    if k[1]>zmode[1]:
      zmode = k
    if k[0]<zmin[0]:
      zmin = k
    if k[0]>zmax[0]:
      zmax = k
  params.extend([zmode[0], zmin[0], zmax[0]])
  print('Mode      :', params[4])
  print('Minimum   :', params[5])

  s, k = 0, -1
  while(s<params[0]/4):
    k += 1
    s += lz[k][1]
  params.append(lz[k][0])
  print('Quartile1:', params[7])

  while(s<params[0]/2):
    k += 1
    s += lz[k][1]
  if(2*s == params[0]):
    params.append((lz[k][0]+lz[k+1][0])/2)
  else:
    params.append(lz[k][0])
  print('Médiane  :', params[8])

  while(s<params[0]*3/4):
    k += 1
    s += lz[k][1]
  params.append(lz[k][0])
  print('Quartile3:', params[9])

  print('Maximum  :', params[6])

  return params


Petite limitation à ce jour, la liste importée ne doit pas comporter plus de 100 éléments, sans quoi l'importation sera refusée. C'est dommage, les programmes scolaire invitant à faire travailler les statistiques avec des données réelles notamment dans le contexte de l'outil numérique, données qui excéderont bien souvent les 100 éléments.

Remarque, contrairement à ce que nous suggérait le menu
Python
nous n'avions ici aucun besoin de passer par la liste prédéfinie
L1
.

Inversement maintenant, grâce à la fonction store_list("nom",var) on peut exporter les listes remplies dans le contexte
Python
vers des variables listes qui seront utilisables par les autres applications de la calculatrice.

Les nombres entiers sont alors convertis en nombres flottants comme l'on peut le constater en réimportant immédiatement les exportations.

A noter que la calculatrice hors du contexte
Python
gère deux types de listes :
  • les listes de nombres réels
  • les listes de nombres complexes

Si l'un des éléments de la liste exportée est de type complexe, ce sont tous les nombres de la liste qui seront convertis en type complexe comme l'on peut le constater à la réimportation.

Et puis c'est tout, la calculatrice ne gère hors
Python
que des listes de nombres. Tout élément non numérique interrompra l'exportation.

Mine de rien, il s'agit de fonctionnalités formidables, en parfaite adéquation avec les programmes scolaires. Ces derniers demandent en effet :
  • pour les statistiques, de travailler sur des données réelles, qui une fois transférées à la calculatrice seront donc maintenant récupérables dans l'application
    Python
  • d'enseigner le
    Python
    non pas dans le bête but de coder, compétence technique peu intéressante en soi, mais comme outil transversal de résolution de problèmes
Jusqu'à présent la
TI-83 Premium CE Édition Python
avait le défaut d'avoir son application
Python
qui tournait en vase clos, sans aucun échange possible avec le reste des applications du logiciel de Mathématiques intégré de la calculatrice. Elle ne permettait donc bêtement que de coder dans son coin et pas de résoudre des problèmes, c'est-à-dire de faire appel à plusieurs applications de la calculatrice pour traiter différemment les mêmes données. Et d'ailleurs, même reproche à ce jour pour l'ensemble de la concurrence. :mj:

Texas Instruments
est donc le premier constructeur à s'attaquer à ce défaut et à nous proposer quelque chose d'innovant, le
Python
de ta
TI-83 Premium CE Édition Python
va enfin pouvoir te servir à faire des Maths/Sciences et non plus seulement du code, félicitations ! :bj:

De plus, rappelons que
TI-Connect CE
te permet d'importer des fichiers de données
.csv
que tu peux notamment exporter à partir de feuilles de calculs, de quoi travailler encore plus facilement et rapidement sur des données réelles ! :bj:

Tutos TI-83 Premium CE Édition Python 5.5
:


Récupération nouvelle version OS 5.4.1.0052 TI-84 Plus CE

New postby critor » 28 Mar 2020, 20:18

Dans le contexte sanitaire actuel,
Texas Instruments
met à disposition gratuitement sa toute nouvelle application d'émulation
TI-SmartView CE
pour les
Chromebook
, ordinateurs équipés du système d'exploitation
Chrome OS
. Plus précisément il s'agit d'un émulateur du modèle international
TI-84 Plus CE
, et pas du modèle français équivalent
TI-83 Premium CE
.

Nous découvrions justement à cette occasion que l'émulateur était équipé d'un système (OS) en version
5.4.1.0052
, soit plus récent donc que la dernière version diffusée à ce jour sur le site de
Texas Instruments
, la
5.4.0.0034
compilée le
31 Mai 2019
.

Peut-être cette nouvelle version
5.4.1
n'est elle incluse que dans les calculatrices sortant actuellement d'usine, ou peut-être s'agit-il simplement d'une version mineure intermédiaire.

12381Quoi qu'il en soit, les émulateurs
TI-SmartView CE
ayant l'avantage d'être suffisamment fidèles au matériel, nous avons pu
dumper
le contenu de la mémoire
Flash
virtuelle contenant la version
5.4.1
, et en générer un fichier de mise à jour pour la calculatrice. :)

Et bingo, la version
5.4.1
marche parfaitement une fois installée sur une véritable
TI-84 Plus CE
comme tu peux le constater ci-contre ! :bj:

Nous ignorons toutefois à ce jour les changements associés à cette version
5.4.1
, n'hésite pas à la tester et à les partager si tu en découvres. ;)

Il est à noter que la version
5.4.1
ne renforce pas la protection contre la réinstallation de versions inférieures. Comme ses prédécesseurs, la version minimale autorisée qui lui est associée reste
5.3.6
.
Si tu as donc déjà mis à jour ta
TI-84 Plus CE
en version
5.3.6
ou supérieure, tu peux donc installer sans crainte la version
5.4.1
et par la suite si tu le souhaites revenir librement aux versions
5.4.0
ou
5.3.6
. :)

Téléchargement
:
archives_voir.php?id=2618650

COVID-19 : émulateur TI-SmartView CE gratuit pour Chrome OS

New postby critor » 28 Mar 2020, 08:40

Historiquement,
Texas Instruments
fournit ses logiciels de connectivité et d'émulation pour
Windows
et
Mac
.

Or de plus en plus d'appareils sont de nos jours munis d'un autre système d'exploitation incompatible, même les ordinateurs portables où il est de moins en moins rare de trouver
Android
ou
Chrome OS
.

Dans deux articles précédents, nous t'informions de l'intérêt de
Texas Instruments
pour ces plateformes et notamment les
ChromeBook
, avec :

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle,
Texas Instruments
faisait déjà de gros efforts en rendant temporairement gratuits l'ensemble de ses derniers logiciels et applications :

Texas Instruments
poursuit aujourd'hui ses gros efforts au service de la continuité pédagogique; le bêta-test de l'application d'émulation
TI-SmartView CE
pour
Chrome OS
est maintenant ouvert tout en restant gratuit ! :bj:

L'application vient visiblement chargée avec une nouvelle version système
5.4.1.0052
inconnue sur calculatrice jusqu'à ce jour.

Actuellement en version
0.1 beta
, l'application une fois installée restera fonctionnelle gratuitement jusqu'au
15 août 2020
, de quoi très largement couvrir la fin de ton année scolaire. :)

Installation
:
https://chrome.google.com/webstore/deta ... dcglmmlojo

Source
:
https://twitter.com/lisakmcleod/status/ ... 2048309249

Formation en ligne nouveau Python 83 Premium CE - 1er avril

New postby critor » 27 Mar 2020, 17:03

12379Dans sa prochaine mise à jour
5.5
gratuite prévue pour
Mai 2020
,
Texas Instruments
va rajouter de formidables possibilités à l'application
Python
de ta
TI-83 Premium CE Edition Python
.

Elles prendront la forme de 4 modules importables supplémentaires :
  • ti_plotlib
    , une bibliothèque graphique conformément aux programmes de
    Physique-Chimie
    ,
    SNT
    et
    NSI
    , tout en permettant également nombre d'applications en
    Mathématiques
    ! :bj:
  • ti_system
    , pour enfin pouvoir interagir avec les variables hors application
    Python
    ; enfin l'application
    Python
    pourra véritable servir à résoudre des problèmes et non plus à coder un truc dans un coin ! :bj:
  • ti_hub
    , pour les projets d'objects connectés à l'aide de l'interface :)
  • ti_rover
    , pour les projets de robotique à l'aide du :)

Malheureusement, dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, tous les salons éducatifs lors desquels tu aurais pu découvrir ces nouveautés à l'avance sont annulés les uns après les autres, ou à défaut reportés de plusieurs mois. :'(

Mais
Texas Instruments
tient compte de ce contexte difficile, et t'invite en conséquence à venir découvrir tout ça en avant-première ce
Mercredi 1er avril
lors d'une formation en ligne, de
18h30
à
20h
! :bj:

Lien
:
https://tiedtech.webex.com/mw3300/myweb ... &service=6

Sonic vs Mario, l'affrontement ultime sur TI-83 Premium CE !

New postby critor » 26 Mar 2020, 14:41

Années 1980 et 1990, la guerre des consoles de jeux fait rage.

D'un côté nous avons
Nintendo
et avec la même mascotte depuis 1981, le célèbre
Jumpman
renommé
Mario
dès 1982.

De l'autre nous avons
Sega
qui n'a pas hésité à congédier plusieurs fois les mascottes qu'elle lui opposait :
  • Opa Opa
    le vaisseau ailé en 1985
  • Alex Kidd
    l'enfant-singe de 1986 à 1990
  • et ce dernier jugé bizarrement à l'époque trop japonais pour un succès international, se voit remplacé à partir de 1991 par
    Sonic
    le hérisson

En 2001,
Sega
jette l'éponge et se retire du marché des consoles de jeux, interrompant brutalement l'affrontement de
Mario
et
Sonic
.

12303Des regrets ? Estimes-tu que
Mario
ou
Sonic
n'avait pas dit son dernier mot ?

Et bien pour ensoleiller ta fin de semaine à l'ombre, te propose un nouveau niveau perso pour
Oiram CE
, le moteur de jeu
Mario-like
de ta
TI-83 Premium CE
. :D

Sonic vs Mario
te propose de réunir nos deux mascottes dans un dernier combat. A part qu'ici c'est un
Sonic
géant que
Mario
Oiram
va devoir affronter...

Sonic
ou
Mario
, qui mérite la victoire ? ;)

Pour fonctionner correctement,
Oiram CE
a besoin des bibliothèques C téléchargeables ci-dessous. Mais rien de bien compliqué, il suffit juste de récupérer et transférer leur fichier. :)

Téléchargements
:

Émulateur TI-SmartView CE prévu pour Chrome OS

New postby critor » 25 Mar 2020, 10:55

Historiquement,
Texas Instruments
fournit ses logiciels de connectivité et d'émulation pour
Windows
et
Mac
.

Or de plus en plus d'appareils sont de nos jours munis d'un autre système d'exploitation incompatible, même les ordinateurs portables où il est de moins en moins rare de trouver
Android
ou
Chrome OS
.

Dans un article précédent nous t'informions de l'intérêt de
Texas Instruments
pour ces plateformes et notamment les
ChromeBook
, avec la sortie de
TI-Connect CE
, le logiciel de connectivité des
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
, dans une édition spécialement conçue pour
Chrome OS
. :bj:

Mais ce n'est pas tout, les choses sont apparemment loin de s'arrêter là. ;)

Il y a quelques jours,
Texas Instruments
offrait à ses enseignants nord-américains la possibilité de tester en avant-première une version bêta privée d'une future édition pour
Chrome OS
de
TI-SmartView CE
, le logiciel d'émulation
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
. :D

Il semble donc qu'il y ait un nombre significatif d'établissements scolaires équipés en ordinateurs
ChromeBook
en Amérique du Nord.


Dès aujourd'hui nous avons le plaisir de pouvoir te l'illustrer, les premiers visuels venant tout juste de circuler sur les réseaux sociaux ! :bj:

Sources
:

It's a me Mario, le méta-niveau Oiram CE TI-83 Premium CE !

New postby critor » 23 Mar 2020, 09:41

12303 et ta superbe
TI-83 Premium CE
continuent à t'accompagner en ce début de nouvelle semaine éprouvante. :)

Voici aujourd'hui
Mario
, un nouveau niveau perso pour
Oiram CE
, le moteur de jeu
Mario-like
de ta
TI-83 Premium CE
. :D

Et quel niveau perso !
"It's a me, Mario"
, jamais la réplique de notre personnage fétiche n'aura été aussi appropriée. Rien qu'à regarder la carte du niveau ci-contre résonne à nos oreilles la voix immortelle de
Charles Martinet
, introduite par l'excellent
Super Mario 64
sur
Nintendo 64
. Il s'agit en effet plus précisément ici d'un méta-niveau, avec
Oiram
qui devra se lancer à l'assaut de
Mario
pour passer le niveau ! :o

Oiram
ou
Mario
, qui mérite la victoire ? ;)


Pour fonctionner correctement,
Oiram CE
a besoin des bibliothèques C téléchargeables ci-dessous. Mais rien de bien compliqué, il suffit juste de récupérer et transférer leur fichier. :)


Téléchargements
:

Dumping version ROM TI-83 1.010, la plus ancienne !

New postby critor » 21 Mar 2020, 15:07

Pour la rentrée 1996,
Texas Instruments
sortait la
TI-83
, première d'une longue lignée de modèles de milieu de gamme ayant conduit aujourd'hui à la superbe
TI-83 Premium CE Édition Python
.

A l'époque la technologie
Flash
n'étant pas encore disponible chez
Texas Instruments
, la
ROM
de la
TI-83
n'était pas reprogrammable une fois sortie d'usine. C'est-à-dire que la seule façon pour bénéficier d'améliorations et corrections de bugs était de se racheter une calculatrice. La
TI-83
a été équipée de différentes versions
ROM
de 1996 à 1999, pouvant être consultées en tapent
MODE
ALPHA
LN
. Nous étaient connues à ce jour les versions suivantes, toutes récupérées et archivées :
  • 1.0200
  • 1.0300
  • 1.0400
  • 1.0600
  • 1.07000
  • 1.08000
  • 1.10
1906On peut également rajouter d'autres versions apparentées :
  • 19.0006
    qui a équipé les dernières
    TI-82
    , calculatrices qui reprenaient à l'identique le matériel
    TI-83
    pour optimiser les coûts de production en mettant en commun une partie de la chaîne d'assemblage, mais en utilisant donc le logiciel inférieur de la
    TI-82
    . Seule différence matérielle, la capacité
    ROM
    en conséquence était de
    128K
    seulement et non
    256K
    . Le contenu
    ROM
    une fois récupéré était justement inutilisable avec les émulateurs
    TI-82
    de l'époque, mais fonctionnel sur les émulateurs
    TI-83
    .
  • 1.10001
    qui a équipé les premières
    TI-82 STATS
    , modèle qui a repris en 2004 pour l'entrée de gamme le matériel de la
    TI-83
    ainsi que sa dernière
    ROM
    à peine modifiée aux coûts de développement désormais largement amorti
  • 1.11
    qui a équipé les
    TI-82 STATS
    plus récentes, c'était le cas en 2012 sur les
    TI-82 STATS
    noires et peut-être même avant
  • 1.11fr7
    qui a équipé la
    TI-82 Stats.fr
  • 1.00fr5
    qui a équipé la
    TI-76.fr
Même histoire pour ces trois derniers points, ce sont des calculatrices qui reprenaient avec modification le matériel
TI-83 Plus
, ce dernier étant bridé pour fonctionner logiciellement comme une
TI-83
. Le contenu
ROM
une fois récupéré est d'ailleurs directement utilisable avec les émulateurs
TI-83
.

Dans un article précédent, nous t'informions de la découverte par
this_is_alicia
d'une
TI-83
assemblée en
Avril 1996
soit l'une des toutes premières, munie d'une version plus ancienne que la
1.0200
et jamais signalée jusqu'alors, la
1.010
, une pièce historique exceptionnelle ! :o

Grâce aux efforts très réactifs de
this_is_alicia
, la
ROM TI-83 1.010
a pu être numérisée correctement et ainsi sauvée de la disparition. :bj:

Nous l'avons testée sans difficulté avec les émulateurs
Wabbitemu
,
TilEm
ou encore
jsTIfied
.

Une exploration rapide à l'éditeur hexadécimal montre beaucoup de différences entre les
ROMs
1.010
et
1.0200
, en tous cas beaucoup plus que lors du passage aux version suivantes.
On peut donc faire l'hypothèse d'une version
1.010
très éphémère dans le contexte du développement encore très actif de la
TI-83
en
Avril 1996
, et donc très rapidement remplacée par la version
1.0200
sur la chaîne d'assemblage.

Pour te permettre de tester ce qu'il peut bien y avoir de différent dans la
ROM 1.010
ainsi que la compatibilité des programmes, nous te l'avons intégrée à notre émulateur en ligne accessible depuis les programmes pour calculatrices
TI-z80
monochromes. Il utilise une technologie dérivée du
Flash
donc profites-en pendant qu'il marche encore, ça ne durera pas.

Si nous diffusons volontiers tous les fichiers d'OS, il n'est pas dans nos habitudes de le faire avec des fichier de ROM ou de Boot sauf besoin bien précis et légitime (exemple: réparation...).

La nuance est qu'un fichier d'OS n'est pas directement utilisable/amorçable, contrairement à ces derniers.

Face aux smartphones de plus en plus utilisés en classe et même aux examens dans certains pays ainsi qu'à nombre d'applications d'émulation disponibles pour ces derniers, la diffusion de fichiers directement utilisables contrarie les constructeurs de calculatrices.

Mais ne t'inquiète pas, nous nous avons mis ce fichier en lieu sûr, jusqu'à des temps plus propices. :)

Source
:
https://www.reddit.com/r/TI_Calculators ... _before_i/

-
Search
-
Featured topics
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
12
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
391 utilisateurs:
>376 invités
>9 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)