π
<-
Chat plein-écran
[^]

Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée ?

Toutes les news concernant les examens (BAC, DNB, etc.) et concours scolaires

Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée ?

Message non lude critor » 25 Oct 2016, 19:38

La calculatrice graphique programmable est habituellement autorisée aux épreuves écrites du CAPES de Mathématiques.
Elle n'y sert usuellement à pas grand chose, à part pour de rares questions purement calculatoires assez minoritaires.

Aussi avions-nous déjà été très surpris de constater que la calculatrice était interdite à l'exemple d'épreuve d'option Informatique du nouveau CAPES de Mathématiques 2017.
Au moment où la calculatrice devenait un peu plus utile pour vérifier ses réponses, on se met à l'interdire ?... :#roll#:

Cette interdiction totalement illogique en regard de l'évolution du contenu de l'épreuve laisse planer un doute général sur l'autorisation des calculatrices pour les sessions 2017 ou 2018 aux options du CAPES qui étaient encore concernées par cet outil en 2016.


Une autre source rendant crédible à court terme une interdiction globale de la calculatrice au CAPES, vient de la ciculaire d'octobre 2015 obligeant à compter de 2018 l'utilisation de calculatrices à mode examen dont les données sont effacées en début d'épreuve.
Ce texte mentionne en préambule ses cibles :
  • les examens de l'enseignement scolaire
    (BAC, DNB...)
  • les concours de l'enseignement scolaire
    (concours général, olympiades académiques...)
  • les examens de l'enseignement supérieur
    (DCG, DSCG, DEC, BTS)
L'on peut noter que les concours publics de l'enseignement supérieur ne sont pas mentionnés.
Soit que l'on considère que les données présentes dans la calculatrice ne servent à rien...
Soit que ces concours ne sont pas concernés car il n'est plus prévu d'y autoriser la calculatrice...



Mais hélas, ce n'est pas tout :
Jury CAPES Mathématiques a écrit:NB : algobox et les émulateurs de calculatrices ne seront plus proposés à partir de la session 2018


Sur sa page dédiée, le jury du CAPES de Mathématiques annonce que les émulateurs de calculatrices ne seront plus disponibles pour les épreuves orales dès la session 2018. Cela commence à faire beaucoup pour de simples coïncidences...
Fini donc les logiciels
TI-SmartView
,
Casio Manager
, et
HP Virtual Calculator
.

Les habituées de la calculatrice
HP Prime
pourront peut-être passer au logiciel
Xcas
et lui trouver un petit air de famille. ;)
En toute logique, le logiciel
TI-Nspire
ne devrait pas être retiré des épreuves orales, puisque ce n'est pas un émulateur mais un véritable logiciel de Mathématiques descendant du logiciel Derive par Soft Warehouse, et offrant juste en bonus une vue calculatrice optionnelle.
Mais ce n'est pas le sujet.

En revenant donc maintenant aux véritables émulateurs, on peut certes considérer que ceux basés sur des calculatrices de milieu de gamme étaient un peu faibles pour la première épreuve orale de niveau Licence.
Mais pourquoi donc bannir également les émulateurs de modèles haut de gamme
Casio Classpad Manager
et
HP Prime Virtual Calculator
?

Quant aux émulateurs de moyenne gamme, ils étaient pourtant des choix fort pertinents pour la 2ème épreuve orale portant bien souvent sur le programme du lycée, puisque à la fois il s'agissait d'outils utilisés par les enseignants en classe, et qu'ils permettaient de représenter/simuler de plus l'outil calculatrice utilisé par l'élève.

A moins bien sûr, que le jury du CAPES de Mathématiques ne soit en train d'anticiper un changement très prochain des pratiques, considérant qu'un nouvel enseignant faisant sa rentrée en 2018 n'aura plus aucune utilité de la calculatrice...



Rappelons en effet que dans le contexte du Grand Plan Numérique, tous nos élèves de Cinquième de l'enseignement public étaient censés disposer d'une tablette tactile pour cette rentrée 2016, et qu'ils devaient donc arriver au lycée avec à la rentrée 2019.
Acheter une calculatrice alors que l'on dispose déjà d'une application calculatrice sur sa tablette semble à priori n'avoir pas de sens.
Donc ce contexte, la décision du jury du CAPES de Mathématiques peut se défendre.

Mais rappelons toutefois :
  • Qu'un retard énorme a été pris, et que ce ne sont pas 100% des élèves de Cinquième qui sont équipés cette rentrée 2016, mais seulement 25%...
  • Qu'il n'est à ce jour pas prévu d'atteindre les 100% de cette génération avant leur rentrée 2018 en Troisième dans le meilleur des cas...
  • Qu'en parallèle, comme la tablette est donnée à l'élève et non à son établissement, il va falloir également équiper les générations montantes derrière...
  • Que cela coûte une fortune
    (finalement, les caisses de l'Etat seraient donc loin d'être vides... excellente nouvelle ! :) )
  • Qu'il n'est pas garanti que le prochain gouvernement poursuive dans cette voie...
  • Qu'à la rentrée 2019 au lycée, les tablettes de nos Cinquièmes d'aujourd'hui avec 3 ans d'âge seront désuètes, possiblement hors service
    (3 ans, c'est beaucoup pour une tablette - sans même tenir compte d'un transport quotidien dans un sac scolaire...)
    , et dans tous les cas n'auront probablement plus rien de magique/intéressant aux yeux des élèves...
  • Et qu'à notre connaissance à ce jour, les tablettes ne sont pas
    (encore?...)
    autorisées aux sessions 2019 du DNB et 2022 du BAC, contrairement à la calculatrice.
Le jury du CAPES de Mathématiques ne serait-il pas en train d'aller un peu vite en besogne?...
Si une autorisation prochaine des tablettes aux examens est déjà dans les tuyaux, c'était bien la peine de nous pondre juste pour quelques années une réforme bâclée imposant un mode examen inégalitaire non fiable qui ne résout aucun problème, et bien au contraire en crée de nouveaux au pluriel ! :mj:



A bien relire la précision faite par le jury du CAPES de Mathématiques, on peut noter que les émulateurs de calculatrices ne sont pas les seuls logiciels disparaissant.
Algobox
est également concerné, ce qui permet d'envisager une autre hypothèse un petit peu moins extrême.

Il s'agirait donc de pousser les candidats à se former sur, utiliser puis enseigner d'autres langages de programmation que ceux spécifiques à la calculatrice ou à
Algobox
.

Le programme des classes préparatoires post-BAC inlut un enseignement d'algorithmique s'appuyant obligatoirement sur le langage
Python
.
Le nouveau programme du collège de cette rentrée 2016 inclut également une partie codage. Aucun langage n'est imposé dans le texte officiel cette fois-ci, mais en pratique les formateurs/inspecteurs poussent au
Scratch
.

Au lycée, pris en sandwich entre le
Scratch
et le
Python
, on peut effectivement se dire en théorie qu'il n'y a plus aucun intérêt à apprendre le langage de sa calculatrice pour continuer à programmer.

Mais même à ça. Supposons que tous les élèves arrivent donc au lycée à la rentrée 2019 avec une tablette fonctionnelle...
Si jamais ce n'était pas le cas, rêvons que tous les cours de Mathématiques puissent se dérouler en salle informatique, vu que l'algorithmique est un outil transversal qu'il est pertinent d'utiliser à chaque cours si l'on reste dans l'esprit des programmes actuels.

En pratique et même dans ce monde idéal, il reste un écueil.
Pourquoi faire programmer les élèves sur un outil
(la tablette)
dont ils ne disposeront pas à l'examen écrit si sa partie algorithmique est reconduite ?
Dans le contexte de la réussite des élèves, il reste bien plus pertinent de le faire sur calculatrice programmable, qui une fois maîtrisée pourra donc remplir son rôle de vérification des réponses aux épreuves écrites.

A moins bien sûr qu'une autorisation prochaine des tablettes aux examens ne soit dans les tuyaux, avec peut-être un mode examen.
(peut-être Apple et Google travaillent-ils déjà là-dessus?...)

Et dans un tel contexte, je pense que les surveillants n'ont pas fini de s'arracher les cheveux.
Car contrairement aux calculatrices, dans le contexte des tablettes tactiles, il y aura bien plus de développeurs compétents issus de milieux très divers et donc à la moralité très variable capables de casser ce mode examen...
Si dans le contexte de calculatrices graphiques personnelles le mode examen ne vaut pas grand chose, dans celui de tablettes tactiles personnelles l'on peut s'attendre à bien pire...


Source
:
http://capes-math.org/index.php?id=epreuves-orales
Image
Avatar de l’utilisateur
critorAdmin.
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Prochain niv.: 41.6%
 
Messages: 24360
Images: 5200
Inscription: 25 Oct 2008, 01:00
Localisation: Aix-Marseille
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: Lycée
youtube: critor3000
twitter: critor2000
facebook: critor.ti

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude parisse » 25 Oct 2016, 20:37

Sur le logiciel de TI-Nspire CAS au capes: je pense au contraire qu'il sera lui aussi interdit, d'abord parce qu'il a le meme nom que la calculatrice, ensuite parce que ca creerait une distorsion de concurrence beaucoup trop visible envers Casio et HP et enfin parce qu'il me parait probable que comme a l'agreg le concours ne va utiliser que des logiciels libres.
Sur la suppression des emulateurs de calculatrice, on ne peut peut-etre pas en deduire grand chose sur l'usage des calculatrices au lycee. Je suis d'accord sur l'hypothese de la suppression pour les langages de programmation, algobox et les langages de calculatrices se font remplacer par trois ou quatre variantes de logo (scratch, geotortue qui n'y etait pas l'an dernier il me semble, mais aussi la tortue de Xcas et peut-etre celle de Python) ce qui est une excellente evolution a mon avis. Hors algorithmique, c'est peut-etre tout simplement une evolution d'usage. Vu le temps de preparation des candidats, je pense qu'ils ont tout interet a utiliser libreoffice et geogebra, et Xcas s'ils ont besoin de calcul formel, et que c'est ce qu'ils font. Je n'ai pas l'impression que les calculatrices sont encore utilisees a l'ESPE (ex-IUFM) de Grenoble, ce serait interessant de savoir ce qu'il en est ailleurs.
Pour les exams, je pense que le jour ou les tablettes seront autorisees on aura des brouilleurs dans les salles. Ce qui me parait indispensable a moyen terme de toutes facons, vu le nombre d'objets connectes qui se multiplient (ou alors mon poisson d'avril de l'an dernier deviendra realite:-)).
Avatar de l’utilisateur
parissePremium
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Prochain niv.: 2.7%
 
Messages: 514
Inscription: 13 Déc 2013, 17:35
Genre: Non spécifié

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude critor » 25 Oct 2016, 20:53

Merci pour tes précisions enrichissantes.
Par rapport au mode examen des tablettes, je n'avais même pas pensé aux capacités de communication.

Juste à la possibilité d'accéder à ses données personnelles
(ce qui est bien moins grave selon moi, puisque l'on évalue quand même des compétences propres au candidat et non à un tiers)
, principale possibilité censée être bloquée par le mode examen des calculatrices, et qui logiquement serait donc également à bloquer par le mode examen des tablettes.


Prenons justement le contexte d'un système contenant un peu plus standard que celui des calculatrices, avec par exemple le mode examen Geogebra :
https://www.geogebra.org/exam

Pour empêcher l'accès à ses données personnelles, il force le mode plein écran du navigateur sur la page d'examen, et enregistre comme tentative de fraude toute sortie du plein écran
(par réduction ou changement de fenêtre)
ainsi que tout changement d'onglet.

Il me semble évident de corrompre cela avec soit une extension navigateur, soit un proxy
(selon que le code de vérification tourne sur le client ou le serveur)
.
Il suffit bêtement de récupérer et falsifier les événements surveillés... A peine quelques lignes de code avec les bons outils !
Il y a aussi la solution de la machine virtuelle, qui pourra faire croire à tort à Geogebra qu'il est bien en mode plein écran, alors que le système le faisant tourner est émulé dans une fenêtre.

Si l'examen se déroule sur des ordinateurs portables ou tablettes tactiles qui sont personnels aux candidats, ces derniers auront tout le temps de préparer cela.

Bien plus évident selon moi de frauder avec un mode examen de ce genre qu'avec celui de la calculatrice, mode examen dont le fonctionnement reste dans la plupart des cas très obscur à ce jour à la différence.
Image
Avatar de l’utilisateur
critorAdmin.
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Prochain niv.: 41.6%
 
Messages: 24360
Images: 5200
Inscription: 25 Oct 2008, 01:00
Localisation: Aix-Marseille
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: Lycée
youtube: critor3000
twitter: critor2000
facebook: critor.ti

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude parisse » 26 Oct 2016, 08:05

Oui, je ne sais pas ce qu'il en est de l'usage reel de geogebra en examen. Effectivement le mode examen va plutot a rebours de l'usage de tablettes, sauf si elles sont fournies par l'EN (par exemple les modeles qui seraient donnees l'annee suivante aux eleves? ca parait peu plausible), ou si on revient sur l'interdiction d'avoir des documents et qu'on se concentre sur l'interdiction de communiquer.
Avatar de l’utilisateur
parissePremium
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Prochain niv.: 2.7%
 
Messages: 514
Inscription: 13 Déc 2013, 17:35
Genre: Non spécifié

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude Adriweb » 26 Oct 2016, 14:11

Je sais que sur iPad, il y a un mode ("Guided Access") qui peut être absolument restreint (en y sortant par un mot de passe, et/ou empreinte digitale, sur les modèles récents ?) où celui qui l'a activé peut sélectionner quelle application est uniquement utilisable, voire plus: il y a une sorte de configuration ou l'application est lancée et l'interface devient configurable pour carrément rendre certains écrans/boutons/contrôles inopérants. C'est ce qui est utilisé par exemple lors de certaines démo en magasin ou autre.
Ce serait plutôt inviolable si ceci est utilisé en mode exam avec un prof ou surveillant l'ayant configuré comme ça juste avant.

Cf. https://support.apple.com/en-us/HT202612
Avatar de l’utilisateur
AdriwebAdmin.
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Prochain niv.: 30.2%
 
Messages: 10194
Images: 823
Inscription: 01 Juin 2007, 01:00
Localisation: France
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: (ingénieur)
twitter: adriweb

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude critor » 26 Oct 2016, 14:17

Et sur une tablette Android personnelle au candidat, rootée/modifiée autant qu'il l'a voulu avant l'arrivée en salle d'examen ?
Tu es sûr que cela reste inviolable ?
Image
Avatar de l’utilisateur
critorAdmin.
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Prochain niv.: 41.6%
 
Messages: 24360
Images: 5200
Inscription: 25 Oct 2008, 01:00
Localisation: Aix-Marseille
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: Lycée
youtube: critor3000
twitter: critor2000
facebook: critor.ti

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude Adriweb » 26 Oct 2016, 14:53

Non; mais justement si l'éducation nationale à déja des iPad... ca règle le problème.
Avatar de l’utilisateur
AdriwebAdmin.
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Prochain niv.: 30.2%
 
Messages: 10194
Images: 823
Inscription: 01 Juin 2007, 01:00
Localisation: France
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: (ingénieur)
twitter: adriweb

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude parisse » 26 Oct 2016, 20:31

Je ne pense pas que l'EN oserait imposer une seule marque de tablette. Il serait par contre possible d'imposer un mode examen selon une reglementation neutre. Ce serait interessant de voir la reaction des constructeurs ... et de google, certainement dependante du nombre de pays qui imposerait une reglementation de ce type.
Avatar de l’utilisateur
parissePremium
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Prochain niv.: 2.7%
 
Messages: 514
Inscription: 13 Déc 2013, 17:35
Genre: Non spécifié

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude Adriweb » 26 Oct 2016, 20:34

Peu importe la marque en fin de compte, si c'est eux qui fournissent le matériel puis qui mette en place leur restrictions au bon moment/endroit :P
Avatar de l’utilisateur
AdriwebAdmin.
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Niveau 16: CC2 (Commandeur des Calculatrices)
Prochain niv.: 30.2%
 
Messages: 10194
Images: 823
Inscription: 01 Juin 2007, 01:00
Localisation: France
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: (ingénieur)
twitter: adriweb

Re: Fin des calculatrices au CAPES ?... et bientôt au lycée

Message non lude Baptiste Leprovost » 27 Oct 2016, 17:48

critor a écrit:Mais rappelons toutefois :
  • Qu'un retard énorme a été pris, et que ce ne sont pas 100% des élèves de Cinquième qui sont équipés cette rentrée 2016, mais seulement 25%...
  • Qu'il n'est à ce jour pas prévu d'atteindre les 100% de cette génération avant leur rentrée 2018 en Troisième dans le meilleur des cas...
  • Qu'en parallèle, comme la tablette est donnée à l'élève et non à son établissement, il va falloir également équiper les générations montantes derrière...
  • Que cela coûte une fortune
    (finalement, les caisses de l'Etat seraient donc loin d'être vides... excellente nouvelle ! :) )
  • Qu'il n'est pas garanti que le prochain gouvernement poursuive dans cette voie...
  • Qu'à la rentrée 2019 au lycée, les tablettes de nos Cinquièmes d'aujourd'hui avec 3 ans d'âge seront désuètes, possiblement hors service
    (3 ans, c'est beaucoup pour une tablette - sans même tenir compte d'un transport quotidien dans un sac scolaire...)
    , et dans tous les cas n'auront probablement plus rien de magique/intéressant aux yeux des élèves...
  • Et qu'à notre connaissance à ce jour, les tablettes ne sont pas
    (encore?...)
    autorisées aux sessions 2019 du DNB et 2022 du BAC, contrairement à la calculatrice.


Et également, les tablettes ont la fâcheuse manie de déformer les poches :p
Nan plus sérieusement personnellement ça me gène vraiment cette folie du tout numérique c'est du délire je trouve
Avatar de l’utilisateur
Baptiste Leprovost
Niveau 11: LV (Légende Vivante)
Niveau 11: LV (Légende Vivante)
Prochain niv.: 32.5%
 
Messages: 148
Inscription: 05 Sep 2015, 17:23
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: Terminale S SVT

Suivante

Retourner vers News Examens / Concours

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

-
Rechercher
-
Sujets à la une
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-83 Premium CE avec son chargeur pour 79,79€ port inclus !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-Nspire CX CAS à seulement 130€ TTC port inclus!
Jailbreake ta TI-Nspire avec Ndless et profite des meilleurs jeux et applications !
Transforme ta TI-Nspire CX en console Game Boy Advance!
1234
-
Donations/Premium
Pour plus de concours, de lots, de tests, nous aider à payer le serveur et les domaines...
PayPal : paiement en ligne sécurisé - secure online payments
Découvrez les avantages d'un compte donateur !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partenaires et pub
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
87 utilisateurs:
>69 invités
>12 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
4008 utilisateurs (le 30/05/2016)
-
Autres sites intéressants
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)