π
<-
Chat plein-écran
[^]

Our crowdfunding campaign... with goodies for you to get!

To help us pay for the travels to shows/trade fairs about which we write exclusive content...
You'll have access to VIP features and goodies !
30%

Divers Détecte les couleurs avec ta TI-LaunchPad MSP432P401R !

New postby Wistaro » 02 Apr 2019, 11:58

Nous vous parlons souvent du TI-Innovator Hub, un module compatible
TI-84 Plus CE / TI-83 Premium CE
et TI-Nspire CX
(CAS)
qui permet aux élèves de
collège
et
lycée
de s'initier à la programmation, et ainsi construire des
projets
reliant des concepts en science, technologie, ingénierie et mathématiques, aussi appelés
"STEM"
.

Grâce à ce produit, il est possible de
programmer
et utiliser des périphériques externes directement
via sa calculatrice
!
Nous avions découvert
ce produit
grâce à Adriweb lors de l'édition 2016 de la conférence T3.

Mais derrière ce produit, se cache une
carte électronique
et
divers périphériques
permettant de dialoguer avec la
calculatrice
.

Cette carte, c'est le
TI-LaunchPad
. C'est un
microcontrôleur
embarquant un
micro-processeur
, ainsi que divers
périphériques
. Pour réaliser des fonctions plus complexes, pour aller "plus loin" et profiter de la toute la puissance de votre carte, il est nécessaire de travailler directement avec le
TI-LaunchPad
:)

A ce TI-Launchpad, cette
brique élémentaire
, vous pouvez ajouter d'autres modules , des "BoosterPack".
Ces modules vous permettent d'ajouter des fonctionnalités, comme:
  • Un module Wifi;
  • Un module Bluethooth;
  • Un module de puissance pour contrôler de lourdes charges
    (un moteur par exemple)
    ;
  • Un écran LCD;
  • Et beaucoup d'autres choses...
D’ailleurs, dans un autre article, nous t'avions déjà parlé de l'Educational BoosterPack MKII, un autre BoosterPack
.

Il existe plusieurs types de TI-LaunchPad, mais aujourd'hui nous allons nous concentrer sur l'une d'entre-elle, la
SimpleLink™ MSP432P401R
.



Tout d'abord, je remercie
Texas Instruments
pour m'avoir envoyé cette carte!

Faisons un peu le tour de ce qu'elle propose:
  • Un processeur
    ARM Cortex 32 bits de 48MHz
    , avec une unité de point flottant
    (en clair, un module pour pouvoir travailler avec des nombres à virgules très précis)
    et un module d'accélération DSP
    (pour améliorer la conversion analogique / numérique)
  • Niveau mémoire, elle propose 256KB de mémoire Flash NAND et 64KB de mémoire RAM;
  • Pour communiquer, elle peut gérer 4 bus I2C, 8 SPI et 4 UART;
  • Nous avons
    40 pins configurables
    , dont 20 utilisables par les BoosterPack;
  • Enfin nous, avons 3 LEDs et 2 boutons.

Elle embarque également un
puce
, qui permet de faire du
débogage et de l'émulation en temps réel
. j'ai déjà parlé de ce principe dans un précédent article sur une carte DSP de chez Texas instruments.
Cela permet de lancer son programme dans le microcontrôleur, et de pouvoir à tout moment faire pause, lire l'état des registres, envoyer des messages dans la console...

C'est extrêmement pratique pour débogguer son code :p


Pour programmer cette carte, nous utiliserons
Code Composer Studio
, l'IDE totalement gratuit dédié aux cartes de chez Texas Instruments. Mais si votre pc manque de mémoire, ou si vous n'avez pas envie d'installer sur votre machine un logiciel relativement lourd, il est possible d'utiliser , un
IDE totalement en ligne
et accessible simplement avec un navigateur web récent et un plugin.
Cet IDE fonctionne exactement comme
Code Composer Studio
. Il est également possible d'importer des projets templates issues de la banque de données, TI-Ressource Explorer.
C'est là qu'il est possible de récupérer toutes les documentations, et les programmes de démonstrations.


L'avantage des
LaunchPads
, c'est qu'il existe un
SDK
(ici, le SDK SimpleLink™ )
et des
bibliothèques
pour se simplifier la vie! Inutile de
réinventer la roue
ou se se perdre dans la
configuration assez complexe
du microprocesseur!

A titre d'exemple, voici le code qui permet de faire clignoter une led:
Code: Select all
int main(void)
{
    volatile uint32_t i;

    // Stop watchdog timer
    WDT_A_hold(WDT_A_BASE);

    // Set P1.0 to output direction
    GPIO_setAsOutputPin(
        GPIO_PORT_P1,
        GPIO_PIN0
        );

    while(1)
    {
        // Toggle P1.0 output
        GPIO_toggleOutputOnPin(
            GPIO_PORT_P1,
         GPIO_PIN0
         );

        // Delay
        for(i=100000; i>0; i--);
    }
}


Le code est très simple! On initialise une des pins comme étant en sortie, la led étant branchée sur ce pin. Puis on alterne son niveau pour faire clignoter la led :)

Bon, je suis
d'accord avec vous
. Faire clignoter
une led
c'est bien beau, mais c'est
assez limité
! Il est temps de passer aux
choses sérieuses
, si vous êtes encore là à me lire
(j'espère!)
.

Je vous propose aujourd'hui de réaliser un module, qui pourra servir de base à un
autre futur projet
.
Il s'agit donc d'
un détecteur de couleur
à base de
photo-transistors
,
de comparateurs
et bien sûr de la
MSP432P401R!
(sans blague)
.
Bon j'espère que vous ne vous êtes pas enfuis en voyant le mot
"transistor"
! Rassurez-vous,
tout sera détaillé!


Ce petit projet sera détaillé en
plusieurs modules
.

Tout d'abord, intéressons-nous au composant qui va s'occuper de la photo détection. Son fonctionnement est relativement simple:
  • Une diode infrarouge va
    émettre de la lumière
    ;
  • Cette lumière va
    rebondir
    sur
    la surface à analyser
    ;
  • Un récepteur photosensible
    (ici, un photo transistor)
    va alors récupérer l'information lumineuse et la transformer en un signal électrique.


Suivant
sa couleur
, la surface va absorber
plus ou moins de lumière
. L'information reçue par le capteur sera donc
différente
suivant la
couleur de la surface
!
En
calibrant le capteur
, il est donc possible de faire un sorte qu'il ne détecte qu'une
seule couleur en particulier
. Dans mon cas, j'ai choisi
le blanc
.

Mais le signal renvoyé par le capteur n'est pas un signal propre, il peut fluctuer dans le temps et ne pas être très précis. Il n'est donc pas possible de brancher directement la sortie du capteur sur le MSP432P401R!

Dans un premier temps, il est nécessaire de
filtrer le signal issue du capteur
, grâce à un
filtre passe-bas
. Ce filtre va supprimer les
hautes fréquences
(qui rendent le signal pas très beau)
et ne garder que le signal basse fréquence, celui qui nous intéresse.
Mais un autre problème se pose:
les entrées
de notre carte
MPS432P401R
ne peuvent traiter que des
signaux logiques
,
0 ou 1
,
soit 3.3V ou 0V
. Mais pas entre les deux!
Or, le signal
renvoyé par le capteur
(après filtrage)
est un signal analogique qui varie au court du temps et qui prend plus que 2 états.
Pour résoudre ce problème, il suffit de réaliser un détecteur:
  • Si le signal issu du capteur atteint une valeur seuil, alors on envois un "1", soit 3.3V;
  • Si le signal est inférieur à ce seuil, on envoie un "0".

Et ce seuil permet de régler la couleur qui sera détectée! Vous pouvez tout à fait utiliser une
résistance variable
pour changer la
couleur de détection
:)

Le schéma simplifié d'une de mes cellules photo-détectrice est visible à gauche. J'utilise un
composant
(de référence CNY70)
qui permet à la fois d'émettre et recevoir la lumière avec un seul boitier :)

J'ai ensuite réalisé une carte avec 5 capteurs de ce type
(j'ai malheureusement cassé le 6e, et je n'en avais plus sous la main)
, en vue de l'utiliser pour un futur projet.

Voici sa face arrière, avec les capteurs:


Connectons maintenant cette carte à notre
MPS432P401R!

Nous utiliserons ici
5 entrées
de notre
LaunchPad
, configurées en
entrées logiques
, en plus des
signaux d'alimentation
.

Maintenant que notre
MSP432P401R
peut détecter une couleur, je propose qu'on s'amuse un peu!

Afin de tester
l'ensemble des capteurs
, je propose
un petit circuit
sympathique!
L'idée, c'est de faire
varier la luminosité d'une LED
en fonction du nombre de capteurs qui
détectent du blanc
.

  • Si
    seul le capteur de gauche
    détecte
    du blanc
    ,
    une LED rouge s'allume faiblement
    ;
  • Si
    2 capteurs de gauche
    détectent
    du blanc
    ,
    la luminosité de la LED augmente
    , etc..;
  • Si
    tous les capteurs
    détectent
    du blanc
    , la LED est au
    maximum de sa luminosité
    .

Le problème ici c'est que...
Comment faire varier la luminosité de la led?
En sachant que le MSP432P401R ne sait envoyer et recevoir que des signaux de
3.3V ou 0V?


En fait, il est possible de tricher :p

Pour faire croire à la LED que le signal n'est pas forcément 3.3V ou 0V, il suffit d'envoyer pendant un court instant
3.3V
, puis repasser à 0V, puis repasser de nouveau à 3.3V...et répéter ce schéma indéfiniment.
Si cette alternance
est très rapide
, la LED verra, en moyenne, un signal compris entre
3.3V et 0V
. La valeur de ce signal vue par la led dépendra du temps que le signal reste à
3.3V
avant de repasser à
0V
.

Ce principe s'appelle la
PWM
, pour
Modulation par Largeur d'Impulsion
:)

Pour la LED, j'utilise une LED rouge classique, ainsi qu'une seconde LED verte qui fait exactement la même chose que la rouge :D
Pensez à toujours utiliser une résistance en série avec votre LED pour limiter son courant et ainsi éviter de la détruire.


Après un peu de code sur
Code Composer Studio
, notre mini-projet est terminé!



Et maintenant, testons tout ça!
Voici un test du dispositif en vidéo:



Merci de m'avoir lu!
Si vous avez des questions ou des suggestions, n'hésitez pas à réagir dans l'espace commentaire :)

Symbolibre Symbolibre: calc française Python et formelle (giac de Xcas)

New postby critor » 31 Mar 2019, 21:57

Quelle fut la première calculatrice graphique française ?

Non nous te ferons pas l'insulte de te dire une
Lexibook
. Bien que l'entreprise soit française et annonce une
"conception en Europe"
sur ses emballages, comme nous l'avons démontré maintes fois l'entreprise ne fait que dissimuler dans des boîtiers recolorés et estampillés à son nom des cartes électroniques de calculatrices de constructeurs asiatiques.

Et pourtant non, ce n'est pas non plus la
NumWorks
. Elle a certes à la différence son matériel et son logiciel conçus en France, mais c'est juste la première à avoir atteint la phase de commercialisation.

La première calculatrice graphique française fut la par un duo d'ingénieurs Rennais. Il s'agissait d'un prototype de calculatrice graphique au code ouvert, tournant sous Linux, et dont plusieurs prototypes ont effectivement été produits en 2014-2015.

Sur le plan mathématique, elle utilisait ce qui était présenté comme un . Bizarrement, le simulateur ne reproduisait pas l'interface de la
TI-82 Stats
, mais au pixel près l'interface inférieure de la
TI-81
de 1990, avec notamment seulement 4 définitions de fonction préfixées par des caractères deux-points.

Hélas, le projet fut abandonné le 20 janvier 2015 :
LibreCalc wrote:Après plusieurs semaines de réflexions, nous sommes finalement contraints de renoncer à l’idée d’industrialiser Librecalc un jour. Merci à tous ceux qui se voyaient déjà avec un modèle de Librecalc dans les mains. Nous aurions souhaité autant que vous que cela arrive ! Croyez que nous avons fait notre possible. Nous nous sommes investi à plein temps sur ce projet sans avoir d’emplois à coté, en espérant pouvoir en vivre, au bout de un ou deux ans.

Une nouvelle réglementation impose que les calculatrices possèdent un mode examen qui efface toute la mémoire de la calculatrice. L’activation de ce mode examen est indiquée par une LED. Ceci est incompatible avec les principes fondamentaux de Librecalc. Il faut ajouter à cela le fait que le projet Librecalc rencontrait déjà un engouement commercial assez mitigé notamment au contact des professeurs. Avec en plus la nouvelle de cette réglementation à venir, il est apparu de plus en plus difficile d’espérer vendre des quantités suffisantes pour en vivre.
Source
:
http://web.archive.org/web/201808262359 ... ecalc.com/

Une analyse très surprenante tant elle va à l'opposé de celle qu'a faite
NumWorks
avec le succès qu'on lui connaît aujourd'hui.

La communauté n'ayant à aucun moment été consultée sur ces réflexions en fut très attristée, particulièrement sur
Planète Casio
.

Le mode examen ne change pourtant strictement rien à l'ouverture du code comme l'a démontré depuis
NumWorks
, et il nous semble plutôt être utilisé comme un prétexte premettant d'excuser a posteriori un abandon qui avait déjà été décidé pour d'autres raisons. Surtout quand l'annonce arrive à lier un article publié dans le futur, et sans même attendre de prendre connaissance des modalités du texte officiel qui ne sortira finalement que le 2 avril 2015 soit plus de deux mois après.

Le travail sur le matériel et le système était sans doute remarquable, mais voilà une calculatrice graphique ce n'est pas juste un écran, un processeur, un clavier et un système. Il y a autre chose dedans, un logiciel conçu sur mesures pour le travail scolaire en Mathématiques et qui constitue selon nous l'essentiel du développement, point quasiment pas abordé sur le site du projet. Qui pouvait en 2014 se satisfaire d'un simulateur de
TI-81
? Sans compter qu'il n'est pas sûr que
Texas Instruments
aurait laissé passer la commercialisation d'une reproduction de ses interfaces au pixel près.

L'annonce se terminait toutefois par une ouverture plus positive :
LibreCalc wrote:Cependant, il s’agit d’un beau projet qui nous a permis d’apprendre énormément dans de nombreux domaines, et de partager ces connaissances le plus possible avec vous. Aucun de nous deux ne regrette d’avoir participé à ce projet. Les sources et les informations concernant le projet Librecalc sont disponibles sur ce site. S’il vous manque des informations, n’hésitez pas à nous contacter. Nous serions ravis de voir poindre le nez de projets dérivés de Librecalc, ou des reproduction « home made » à partir de nos plans.

Et justement, l'esprit
LibreCalc
n'est pas mort. Le projet renait aujourd'hui de ses cendres tel le phénix avec
Symbolibre
, le projet de calculatrice graphique libre de l' ! :bj:

L'équipe comprend pas moins de 22 personnes y étant étudiants en première année de , dont plusieurs personnalités remarquables de la communauté comme , administrateur de
Planète Casio
, ainsi qu'un ancien membre d'
Omnimaga
.
Devineras-tu qui est ce dernier ? ;)


Le projet de calculatrice
Symbolibre
a pour but d'être entièrement transparent, alliant l'esprit du libre et du
do it yourself
. Les plans du matériel seront publiés avec le détails des composants, ainsi que bien évidemment le code source. De quoi te permettre librement de l'améliorer et/ou la réparer afin qu'elle te dure très longtemps ! :)
Comme son nom l'indique,
Symbolibre
sera donc une calculatrice libre, et se pose ainsi comme digne successeure de la feu-
LibreCalc
.
.

Notons que
Symbolibre
n'est pas que le fruit d'une simple vision d'étudiants anciens lycéens, mais a bénéficié également des lumières de professeurs de l'
IFÉ
(Institut Français de l'Éducation)
, ainsi que comme nous allons le voir plus bas de
Bernard Parisse
, enseignant chercheur à l'
Université de Grenoble
(
Institut Fourier
)
.


Sommaire :




1) Matériel :

Go to top

Niveau matériel, la calculatrice
Symbolibre
dissimule sous le capot une carte clavier dédiée et reliée à un
Raspberry Pi Zero
. C'est-à-dire qu'elle nous offre :
  • un processeur
    ARM
    à
    1 GHz
    ! :bj:
  • 512 Mio
    de mémoire
    RAM
    :bj:
Des spécifications donc astronomiques écrasant tout ce qui existe dans le monde des calculatrices graphiques à ce jour.
Symbolibre
sera donc une calculatrice graphique libre et surpuissante ! :)


Mais il n'empêche que le
Raspberry Pi
a quand même été choisi méticuleusement. En effet, le
Raspberry Pi Zero
est le seul
Raspberry Pi
à ne pas disposer de capacités de communication sans-fil. En effet depuis, la note de service du 17 mars 2015 redéfinit ce qu'est une calculatrice, et en exclut tout appareil disposant de fonctions de
"communication par voie hertzienne"
. Ce fut une façon de disqualifier les tablettes tactiles que
Lexibook
avait tenté de vendre en rayon scolaire en tant que calculatrices conformes dès 2014-2015, et ce alors qu'elles disposaient du Wi-Fi.


Une calculatrice se devant d'être autonome, du côté de l'alimentation nous avons une batterie
Li-ion
de
2200 mAh
connectée via une interface
PowerBoost
de chez
Adafruit
, constructeur dont nous te parlons donc beaucoup dernièrement. ;)

Et enfin nous avons l'écran, un
EastRising
avec une définition de
320×240
pixels et muni d'un contrôleur
ILI9341
.
Et non tu ne délires pas,
Symbolibre
sera donc une calculatrice graphique libre, surpuissante et couleur ! :D
Source
:
https://symbolibre.org/2019/03/08/compo ... culatrice/



2) Système :

Go to top

Le prototype de calculatrice
Symbolibre
s'amorce à ce jour sur une carte
SD
interne de
8 Go
, donc très facilement remplaçable en cas de fausse manipulation lors du développement. Le système d'exploitation est un
Linux
, et c'est la distribution
Gentoo
qui a été choisie face à
Arch Linux
.

Pour l'environnement graphique, c'est
wayland
qui a gagné face à
X
.

Et enfin pour la création des diverses interfaces graphiques de la calculatrice, c'est
Qt
qui a été retenu face à
GTK
.
Source
:
https://symbolibre.org/2019/03/12/choix ... gicielles/



3) Applications mathématiques et autres :

Go to top

Avec la calculatrice
SymboLibre
l'erreur du projet
LibreCalc
n'a pas été reproduite. La destination scolaire de l'outil a été prise en compte tout au long du déroulement du projet, notamment via un sondage réalisé auprès des lycéens, et donc bien évidemment avec le besoin d'avoir un logiciel mathématique dédié qui ne soit pas cette fois-ci une copie en moins bien de ce qu'a sorti la concurrence. :)

L'idée initiale était de compiler une version allégée de
SageMath
. Toutefois, son absence de modularité a limité les coupes possibles, si bien qu'il mettait près de deux minutes à s'initialiser à chaque appel tout en consommant 175 Mio de RAM.
L'équipe a donc fini par opter pour
Giac
, le moteur de calcul formel développé par
Bernard Parisse
pour le logiciel
Xcas
, ce même moteur qui est intégré à la
HP Prime
et a déjà été porté pour
TI-Nspire
et
Casio Graph 90+E
. Cette fois-ci il est parfaitement dimensionné par rapport au matériel, répondant à l'appel en moins d'une seconde en ne consommant que 15Mio de RAM.
Et non tu n'es pas au paradis,
Symbolibre
sera bien une calculatrice graphique libre, surpuissante, couleur et formelle ! :bj:


Plusieurs interfaces faisant appel à
Giac
ont donc été développées depuis, notamment pour saisir et visualiser les expressions en écriture naturelle, et tracer des graphes de fonctions.

Niveau programmation,
Symbolibre
intègre l'interpréteur
Python 3
avec l'intégralité des modules qui l'accompagnent, en conformité donc avec les programmes qui arrivent en Seconde et Première à la rentrée 2019.
Et oui,
Symbolibre
sera donc une calculatrice graphique libre, couleur, surpuissante, formelle et programmable en
Python
; que demander de plus ? :#tritop#:

Mais ce n'est pas tout, tu y trouveras également des interpréteurs
TI-Basic
et
Casio Basic
pour ne pas être dépaysé(e), ainsi que
OCaml
.
Sources
:




4) Prix + avant-première :

Go to top

Et combien avec ça ?

La calculatrice
Symbolibre
sera donc une calculatrice graphique libre, surpuissante, couleur, formelle et programmable en
Python
que l'équipe prévoit de commercialiser pour moins de
80€
, tu te rends compte ? :bj:

Cette semaine seulement, tu as la possibilité exceptionnelle de venir découvrir la calculatrice
Symbolibre
en avant-première, à l'occasion de la soutenance publique du projet.
Cela se passera à l'
(site Monod, 4ème étage, amphithéâtre B)
ce
jeudi 4 avril
à
9h15
, présentation à laquelle l'Inspection a même été conviée entre autres ! :)

Nous espérons t'y voir; à bientôt ! ;)

Source
:
https://symbolibre.org/
Référence
:
https://www.planet-casio.com/Fr/forums/ ... p?id=15667

TI-z80 Module externe Xcas: Python + calcul formel (giac) sur 83PCE

New postby critor » 01 Apr 2019, 01:11

Edit
: poisson d'avril ;) Mais... peut-être pas pour longtemps ? :)

Bernard Parisse
, enseignant chercheur à l'
Université de Grenoble
(
Institut Fourier
)
, auteur et principal développeur du logiciel de mathématiques
Xcas
ainsi que du moteur de calcul formel
giac
qui se cache derrière, nous prépare une fois de plus un de ces coups d'éclat dont il a le secret.

Après avoir porté le moteur
giac
pour calculatrices
TI-Nspire
...
Après avoir porté le moteur
giac
pour
Casio Graph 90+E
et
fx-CG10/20/50
...

Bernard
s'apprête à offrir
giac
à la
TI-83 Premium CE
, soit la calculatrice couleur la plus populaire au lycée en 2017 ! :D
(PdM de l'année 2018 écoulée non encore communiquées par les constructeurs)

La
TI-83 Premium CE
avec son pauvre processeur 8 bits est bien évidemment encore plus incapable de faire tourner
giac
qu'incapable d'exécuter des scripts
Python
sans module externe.

Et justement,
Bernard
a repris l'idée d'un module externe
TI-Python
de
Texas Instruments
, pour nous offrir un module externe baptisé
Xcas
dont voici ci-contre un premier prototype reçu hier.

Bien évidemment ce n'est pas la même carte
pyboard
que
Texas Instruments
, parce qu'avec
256 Kio
de
Flash
on ne va pas loin.

Non
Bernard
a opté pour une version modifiée de la , version amputée de son antenne WiFi puisqu'interdite aux examens en France. Avec pas moins de
4 Mio
de
Flash
! :bj:

De quoi faire rentrer très largement le moteur de calcul formel
giac
ainsi qu'une implémentation
Python
, cette fois-ci non pas
CircuitPython
mais un véritable
MicroPython
bien complet ! :bj:

Mais comment ça marche après sur la calculatrice ?

Et bien c'est très simple, tout se passe dans l'application
PyAdaptr
sortie avec le dernier système
5.3.5
de
Texas Instruments
.

L'application détecte la
LOLIN D1 Mini
avec le
firwmare
de
Bernard
comme un module externe
TI-Python
, et tu pourras donc l'utiliser de la même façon, sauf que tu disposeras cette fois-ci de tous les modules livrés en standard avec
MicroPython
ainsi que du module rajouté , interface qui te permettra de faire appel au moteur de calcul formel
giac
! :bj:

Le prix de ce module externe ne nous a toutefois pas été communiqué à ce jour.

Merci
Bernard
! :#tritop#:

Casio Internet par WiFi sans module sur ta Graph 35/75+E !

New postby critor » 31 Mar 2019, 21:09

Edit
: poisson d'avril ;)

Nouvel exploit historique ce soir par , administrateur de
Planète Casio
, qui lors de la RdP
(Revue des Projets)
hebdomadaire du site nous annonce avoir créé un petit bijou, un navigateur Internet minimaliste
(texte)
pour
Casio Graph 35/75+E
! :)

Mais ce qu'il y a d'exceptionnel ici, c'est que le navigateur Internet marche tout seul, plus besoin de connecter un module sans fil contrairement aux projets précédents ! :bj:

En fait
Shadow15510
a eu une idée absolument géniale, son programme semblant se servir du port série
mini-Jack 2.5
comme antenne. C'est certes très limité avec un signal si faible qu'il impose de ne pas s'éloigner de plus d'un mètre du point d'accès, mais c'est quand même génial que ça marche ! :D

Il paraît que brancher juste le câble de transfert entre calculatrices permet d'améliorer sensiblement la portée.

Toutefois, revers de la médaille, même sans le câble interdit aux examens puisque constituant un module externe, 1 mètre c'est largement suffisant pour communiquer avec son voisin.

Les calculatrices capables de communiquer sans fil étant interdites depuis la note de service du 17 mars 2015, cela implique-t-il que toutes les calculatrices muni d'un port série Jack ou mini-Jack vont bientôt être interdites aux examens ?... :#roll#:

Source
:
https://www.planet-casio.com/Fr/forums/ ... ast#164337

TI-z80 L'Adafruit Circuit Playground Express compatible TI-Python

New postby critor » 30 Mar 2019, 23:17

1001610909Le module externe
TI-Python
pour ta
TI-83 Premium CE
utilise un cœur
Atmel ATSAMD21E18
. Son
firmware (micrologiciel)
peut être installé sur d'autres
PyBoards
, cartes de développement et appareils munis du même cœur ou d'un cœur voisin selon les tests initiaux menés conjointement avec ! :bj:

Voici une petite liste non exhaustive des appareils compatibles ou supposés être compatibles avec le
firmware
TI-Python
:
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )

De quoi remplacer le module externe
TI-Python
par quelque chose de bien plus léger et petit, et donc peut-être plus facile à ranger et transporter. ;)

Ces cartes disposant le plus souvent d'une connectivité micro-USB et non mini-USB, il sera de plus pratique de les accompagner d'un câble permettant sa connexion directe à la calculatrice, comme celui de
StarTech
que nous t'avons également testé avec succès. :)
Ces cartes disposant le plus souvent d'une connectivité micro-USB et non mini-USB, il sera de plus pratique de les accompagner d'un câble permettant sa connexion directe à la calculatrice, comme celui de
StarTech
que nous t'avons également testé avec succès. :)

10916Ce soir, nous confirme la compatibilité d'une autre carte
Adafruit CircuitPython
qui nous avait échappé, la
Circuit Playground Express
avec son cœur
Atmel ATSAMD21G18
! :bj:

D'où la liste des alternatives maintenant mise à jour :
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )

Pour utiliser ta propre carte de développement en tant que module externe
TI-Python
avec ta
TI-83 Premium CE
, il te suffit :
  • D'en reprogrammer les identifiants USB si il s'agit d'une
    Adafruit Trinket M0
    ou
    Arduino Zero
    , manipulation totalement enfantine ! :bj:
    La carte sera par la suite automatiquement mise à jour par la calculatrice avec le firmware
    TI-Python
    à la première utilisation, puis à chaque fois que nécessaire.
  • D'y installer manuellement le
    firmware
    TI-Python
    pour toute autre carte compatible, chose légèrement moins facile.
    Tu devras alors par la suite mettre à jour manuellement la carte avec le dernier firmware
    TI-Python
    , à chaque fois que
    Texas Instruments
    en publiera une nouvelle version.

Source
:
viewtopic.php?t=22462&p=241072#p241071

TI-z80 Mise à jour 5.3.5 pour émulateur TI-83 Premium CE SmartView

New postby critor » 30 Mar 2019, 22:55

Si tu es utilisateur de l'édition
TI-83 Premium CE
du logiciel d'émulation
TI-SmartView
, peut-être as-tu eu envie de lui rajouter l'application
PyAdaptr
pour dispose du nouvel éditeur
Python
de la calculatrice.

Or problème, l'application exige que le système de la calculatrice soit au minimum en version
5.3.5
, et le fichier de mise à jour publié pour la calculatrice n'est pas utilisable avec l'émulateur.

Texas Instruments
sort aujourd'hui un fichier de mise à jour dédié à son émulateur.

Ce fichier va :
  • rajouter l'application
    PyAdaptr
  • passer le système en version
    5.3.5.0024
  • passe le code de démarrage en version
    5.3.1.0050

Précisons toutefois que, malheureusement, cette mise à jour ne te donnera accès qu'à l'éditeur de script de l'application
PyAdaptr
.

Malheureusement, même si tu connectes le module externe
TI-Python
à ton ordinateur, tu n'auras aucune possibilité d'exécuter tes scripts ou d'ouvrir la console
Python
. :#non#:


Téléchargement
:
OS+Apps 5.3.5 pour TI-83 Premium CE SmartView

TI-z80 L'Adafruit ItsyBitsy M0 compatible TI-Python, confirmation !

New postby critor » 30 Mar 2019, 15:07

1001610909Le module externe
TI-Python
pour ta
TI-83 Premium CE
utilise un cœur
Atmel ATSAMD21E18
. Son
firmware (microprogramme)
peut tourner sur d'autres
PyBoards
, cartes de développement et appareils munis du même cœur ou même d'un cœur voisin selon les tests initiaux menés conjointement avec ! :bj:

Voici une petite liste non exhaustive des appareils compatibles ou supposés être compatibles avec le
firmware
TI-Python
:
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )

De quoi remplacer le module externe
TI-Python
par quelque chose de bien plus léger et petit, et donc peut-être plus facile à ranger et transporter. ;)

Ces cartes disposant le plus souvent d'une connectivité micro-USB et non mini-USB, il sera de plus pratique de les accompagner d'un câble permettant sa connexion directe à la calculatrice, comme celui de
StarTech
que nous t'avons également testé avec succès. :)
Ces cartes disposant le plus souvent d'une connectivité micro-USB et non mini-USB, il sera de plus pratique de les accompagner d'un câble permettant sa connexion directe à la calculatrice, comme celui de
StarTech
que nous t'avons également testé avec succès. :)

10915Aujourd'hui, nous confirme la compatibilité de la carte CircuitPython
Adafruit ItsyBitsy M0
! :bj:

Et par la même occasion, son teste crédibilise ainsi la compatibilité de toutes les autres cartes
Adafruit
munies non pas du même cœur
ATSAMD21E18
que le module externe
TI-Python
, mais du cœur voisin
ATSAMD21G18
! :D

D'où la liste maintenant mise à jour :
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21E18
    )
  • carte de développement
    Arduino Zero
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte de développement
    Arduino M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
    -
    testée avec succès :)
  • carte CircuitPython
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • carte CircuitPython
    Adafruit HalloWing M0
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
  • console de jeux portable
    (cœur
    Atmel ATSAMD21G18
    )
Tu n'as plus que l'embarras du choix.
;)

Pour utiliser ta propre carte de développement en tant que module externe
TI-Python
avec ta
TI-83 Premium CE
, il te suffit :
  • D'en reprogrammer ses identifiants USB si il s'agit d'une
    Adafruit Trinket M0
    ou
    Arduino Zero
    , manipulation totalement enfantine ! :bj:
    La carte sera par la suite automatiquement mise à jour par la calculatrice avec le firmware
    TI-Python
    à la première utilisation, puis à chaque fois que nécessaire.
  • D'y installer manuellement le
    firmware
    TI-Python
    pour toute autre carte compatible, chose un petit peu moins facile.
    Tu devras alors par la suite mettre à jour manuellement la carte avec le dernier firmware
    TI-Python
    , à chaque fois que
    Texas Instruments
    en publiera une nouvelle version.

Campagne de dons
Pour nous aider à financer nos déplacements sur les salons/congrès qui vous donnent du contenu exclusif

Vous aurez droit aux avantages VIP et des goodies !
30%
-
Search
-
Featured topics
Avantages VIP et goodies pour les donateurs !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-83 Premium CE avec son chargeur pour 79,79€ port inclus !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-Nspire CX CAS à seulement 130€ TTC port inclus!
Jailbreake ta TI-Nspire avec Ndless et profite des meilleurs jeux et applications !
1234
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
440 utilisateurs:
>419 invités
>15 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)