π
<-
Chat plein-écran
[^]

Procedure mission audit


Hierarchy of files

 Downloads
 Files created online(22333)
 TI-Nspire
(17602)

 mViewer GX Creator Lua(12066)

DownloadTélécharger


LicenceLicense : Non spécifiée / IncluseUnspecified / Included

 TéléchargerDownload

Actions



Vote :

ScreenshotAperçu


Tester en ligne !

Informations

Catégorie :Category: mViewer GX Creator Lua TI-Nspire
Auteur Author: annaelleams
Type : Classeur 3.6
Page(s) : 3
Taille Size: 378.73 Ko KB
Mis en ligne Uploaded: 20/10/2020 - 12:59:56
Uploadeur Uploader: annaelleams (Profil)
Téléchargements Downloads: 1
Visibilité Visibility: Archive publique
Shortlink : http://ti-pla.net/a2649015

Description 

PROCEDURES MISES EN ŒUVRE DANS UNE MISSION D’AUDIT

Le contrôle interne : Le CI recouvre l’ensemble des politiques et procédure mises en œuvre
par la direction d’une entité en vue de s’assurer dans la mesure du possible de la gestion
rigoureuse et efficace de ses activités.
L’auditeur analyse l’organisation en vue de déterminer si elle inclut les moyens suffisants
pour détecter toute erreur, anomalie, fraude etc. L’auditeur doit prendre notamment
connaissance des éléments suivants : l’environnement du contrôle, les moyens mises en
œuvre pour par l’entité pour évaluer les risques, les procédures du contrôle interne, le SI
relatif à l’élaboration de l’info financière, et la façon dont l’entité communique sur les
éléments significatifs de l’information financière.

L’appréciation de l’existence du contrôle interne
La première étape consiste à comprendre les procédures de traitement des données et les
contrôles internes manuels et informatisés mis en place dans l’entreprise, elle se déroule
comme suit : Prise de connaissance détaillée, vérification par des tests que les procédures
telles que décrites sont appliqués, l’évaluation des risques, l’évaluation des contrôles
internes devant assurer la protection des actifs, et l’identification des contrôles internes sur
lesquelles le réviseur pourra s’appuyer et qui lui permettront de limiter ses travaux de
vérification.

La prise de connaissance des documents existants :
La prise de connaissance consiste à recenser tout ce qui peut aider l’auditeur à apprécier les
systèmes, procédures et méthodes de l’entreprise. Les documents interne à l’entreprise à
consulter sont : organigrammes, diagrammes, circuits de documents, description de postes,
manuels de procédure, rapports des auditeurs internes.
La conversation d’approche est une technique ou le professionnel demande à ses
interlocuteurs de décrire les systèmes en place.
Un diagramme est une représentation graphique d’une suite d’opération dans laquelle les
différents doc, poste de travail, décisions sont représentés par des symboles reliés les uns
aux autres suivants l’organisation adm de l’entreprise.

L’obtention d’éléments probants :
Ils désignent les infos obtenues par l’auditeur pour aboutir à des conclusions sur lesquelles
son opinion est fondée. Les informations sont constitués de documents justificatifs et de
documents comptables supportant les états financiers et qui corroborent des info provenant
d’autres sources.

L’inspection des actifs corporels : c’est un moyen au service de l’auditeur.
Éléments sur lesquels peut porter l’inspection des actifs et critères à retenir pour apprécier
l’éventuelle mises en œuvre : L’inspection concerne certains postes comme les stocks, les
immo corporels, les effets ou les espèces. Deux critères principaux : l’importance relative et
la relativité du risque.
Pour les stocks, l’auditeur doit s’assurer qu’un inventaire est dressé et que celui-ci est justifié
par des doc.
L’observation physique : consiste à examiner la façon dont une procédure est exécutée au
sein de l’entité.


Les demandes d’informations : Adressée par la direction d’une entreprise à un CAC, la lettre
d’information permet à ce dernier d’obtenir, sur des aspects significatifs, des déclarations
écrites de la direction dès lors qu’il ne peut raisonnablement exister d’autres éléments
probants suffisants et appropriés.

Elle récapitule à la fin des travaux, certaines déclarations importantes qui ont une incidence
sur les projets de conclusions du CAC et qui lui ont été faits par les dirigeants ou le personnel
de direction de l’entreprise au cours de sa mission. Indépendamment d'autres déclarations
écrites que le commissaire aux comptes estimerait nécessaires, il demande au représentant
légal des déclarations écrites par lesquelles :

- il déclare que des contrôles destinés à prévenir et à détecter les erreurs et les fraudes ont
été conçus et mis en œuvre dans l'entité ;

- il estime que les anomalies non corrigées relevées par le commissaire aux comptes ne sont
pas, seules ou cumulées, significatives au regard des comptes pris dans leur ensemble ;

- il confirme lui avoir communiqué son appréciation sur le risque que les comptes puissent
comporter des anomalies significatives résultant de fraudes.


Si refus de la lettre d’information, le CAC lui demande pour quelles raisons ils refusent et en
fonction de ses réponses, le CAC tire les conséquences sur l’expression de son opinion.

Les demandes de confirmation des tiers : (ou confirmation directe)
Cela consiste à obtenir de la part d’un tiers une déclaration directement adressée au CAC
concernant une ou plusieurs informations. Elle est limitée à certains domaines : immo,
créances et dettes, valeurs d’exploitation, TP, banques, personnel.
La demande peut être fermée, ouverte.
Deux critères à retenir avant le recours à la confirmation : l’importance relative est
l’importance du poste par rapport au total de l’actif, et la relativité du risque s’apprécie
selon la nature même du poste du bilan considéré.

Mises en œuvre de la CDT :
Concernant les relations avec la société contrôlée avant la mise en œuvre : sachant que le
CDT est une procédure pas toujours connue des ent, il faut que l’auditeur se concerte avec la
société contrôlée pour avoir son accord, et il faut qu’il définisse avec elle les modalités
pratique de réalisation.
Choix des éléments à confirmer : les tiers qui peuvent être confirmés exhaustivement, et les
tiers qui doivent être préalablement sélectionnés.
L’objectif ppal de la CDT : déceler des passifs non comptabilisés. Le terme de CDT appliqué
au FRS est impropre car on demande plutôt au frs d’adresser à l’auditeur le relevé effectué
par lui des créances qu’il a sur la société contrôlée.
Date de la CDT : date unique préétablie.
La demande doit comporter une lettre explicative ou un formulaire indiquant ce qui est
attendue du tiers, les montants que lesquelles l’accord est demandé, et une enveloppe
timbrée.
Les réponses sont pointées sur une feuille de travail indiquant pour chaque poste les
montants à confirmer.
Si absence réponse des tiers pour causes soit de négligences ou de problème du système de
contrôle interne : il faut poursuivre l’investigation par des moyens différents sous peine de
perte de représentativité.
Lorsque l’auditeur n’obtient pas de réponse à une demande de confirmation il doit mettre
en œuvre des procédures d’audit alternatives permettant de collecter les éléments qu’il
estime nécessaires pour éviter les assertions faisant l’objet du contrôle.

Les procédures analytiques : sont des techniques de contrôle consistant à apprécier des
informations financières à partir de leurs corrélations avec d’autres informations issues ou
non des comptes ou avec des données antérieurs, postérieurs ou prévisionnelles de l’entité
ou d’entités similaires, et à partir de l’analyse des variations significatives ou des tendances
inattendus.

La revue de vraisemblance : consiste à procéder à un examen critique des composantes
d’un solde pour identifier celles qui sont à priori anormales. Ex : l’importance du solde d’un
compte.

Les contrôles par les sondages : un sondage est une procédure d’enquête sur certaines
caractéristiques d’une population à partir d’observations sur un échantillon limité mais
représentatif de cette population.
Il existe des sondages ordinaires (basé sur l’expérience) et les sondages mathématiques
(basé sur un échantillonnage)

Changement comptable :
Lorsque le CAC estime que le changement comptable n’est pas justifié, ou que sa traduction
comptable ou l’information fournie dans l’annexe ne sont pas appropriées, il en tire les
conséquences sur l’expression de son opinion.

Lorsque le changement comptable correspond à un changement de méthodes comptables
dans les comptes et que le commissaire aux comptes estime que sa traduction comptable, y
compris les informations fournies en annexe, est appropriée, il formule une observation
dans son rapport sur les comptes pour attirer l’attention de l’utilisateur des comptes sur
l’information fournie dans l’annexe.

Archive contentsContenu de l'archive

Action(s) SizeTaille FileFichier
1.64 Ko KB readme.txt
384.93 Ko KB Procedure_mission_audit.tns

Pub / Ads

-
Search
-
Featured topics
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
Découvre les nouvelles fonctionnalités en Python de l'OS 5.2 pour les Nspire CX II
Découvre les nouvelles fonctionnalités en Python de l'OS 5.5 pour la 83PCE/84+C-T Python Edition
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
1234
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
495 utilisateurs:
>480 invités
>9 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)