π
<-
Chat plein-écran
[^]

Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravia

Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravia

Unread postby critor » 31 Oct 2021, 15:42

Hewlett Packard
également connu sous l'acronyme de
HP
, était un des 3 constructeurs historiques de calculatrices graphiques. Il rejoignit l'aventure en 1987 avec la
HP 28C
, soit 2 ans après
Casio
et sa
fx-7000G
, et 3 ans avant
Texas Instruments
et sa
TI-81
.
  • écran
    137×32
    pixels
  • processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencé à
    640 KHz
  • mémoire
    RAM
    de
    2 Kio


Dès 1988,
Hewlett Packard
accompagna ce modèle d'une version améliorée un peu plus chère, la
HP 28S
:
  • processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    passant de
    640 KHz
    à
    1 MHz
  • mémoire
    RAM
    passant de
    2 Kio
    à
    32 Kio



En 1990 sort la
HP 48SX
:
  • écran
    131×64
    pixels
  • processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencé à
    2 MHz
  • ROM
    de
    256 Kio
  • 32 Kio
    de mémoire
    RAM

Il s'agissait d'une formidable machine, un modèle très haut de gamme. En effet elle permettait le calcul littéral mais également, tel un ordinateur, offrait de larges possibilités d'extensions :
  • connectivité série ou infrarouge pour ordinateur et périphériques
    (imprimante, lecteur de disquettes)
  • 2 ports d'extension mémoire permettant jusqu'à
    256 Kio
    additionnels
    (jusqu'à
    128 Kio
    par port)
    avec au choix :
    • des cartes
      RAM
      pour étendre la capacité mémoire
    • des cartes
      ROM
      apportant nombre de logiciels très poussés conçus par des éditeurs professionnels
Image3446

La machine disposait de son propre langage de programmation, le
RPL
(
Reverse Polish Lisp
, une version postfixée du
Lisp
)
, mais était également programmable en langage machine.

En 1991 le constructeur lui adjoint la
HP 48S
, une version allégée du haut de gamme, se voulant plus abordable, dépourvue en effet des ports d'extension
RAM/ROM
.

En 1993, les
HP 48SX
et
HP 48S
sont remplacées respectivement par les
HP 48GX
et
HP 48G
.
  • le processeur
    Saturn
    passait de
    2 MHz
    à
    4 MHz
  • la
    ROM
    de
    256 Kio
    à
    512 Kio
  • pour
    HP 48GX
    uniquement :
    • la mémoire
      RAM
      passait de
      32 Kio
      à
      128 Kio
      (mais pas la
      HP 48G
      ce qui était un lourd handicap pour cette dernière)
    • le capacité mémoire adressable via le port d'extension n°2 passait de
      128 Kio
      à
      4 Mio


Quatre formidables calculatrices qui allaient offrir à
Hewlett Packard
un destin d'exception, ces modèles devenant en effet sur la première moitié des années 1990 la référence pour les ingénieurs, écoles d'ingénieurs et classes préparatoires scientifiques.
Hewlett Packard
était alors au sommet de sa gloire.

13568Et puis, rentrée 1995
Texas Instruments
sortait la
TI-92
, première née de la gamme
TI-68k
remplacée aujourd'hui par la gamme
TI-Nspire
. Une calculatrice très supérieure du point de vue académique puisque intégrant un véritable moteur de calcul formel issu du logiciel
Derive
, et également un logiciel de géométrie dynamique dérivé de
Cabri
même si personnellement je n'en ai jamais été fan sur les plateformes non tactiles. Les caractéristiques matérielles n'étaient pas en reste avec un écran
240×128
pixels,
128 Kio
de mémoire
RAM
, ainsi qu'un processeur
Motorola 68000
(
16 bits
)
cadencé à
10 MHz
.

1255912558Dans un premier temps
Hewlett Packard
, bien que prévenu à l'avance de cette sortie, ne prend pas la
TI-92
au sérieux comme le révèle
Jean-Michel Ferrard
, auteur de nombreux livres d'aide à l'utilisation et création de programmes pour la gamme
HP 48
, en introduction de son livre
TI-92 les programmes
chez
Dunod
:
Jean-Michel Ferrard wrote:La première personne qui m'a parlé de la TI-92 travaillait comme on dit, «pour une chaîne concurrente», et ne semblait pas préoccupée par l'arrivée d'un modèle de calculatrice qui lui apparaissait comme une chimère lointaine.

Erreur monumentale,
Hewlett Packard
mettra pas moins de 4 ans à répondre et de façon fort inappropriée avec la
HP 49G
pour la rentrée 1999, un modèle très décevant dans le sens où les innovations matérielles et logicielles n'étaient absolument pas à la hauteur de ce qu'avaient été les
HP 48SX
,
HP 48GX
et
TI-92
. :mj:

De plus en 1999 c'est-à-dire 6 ans après la
HP 48GX
et 4 ans après la
TI-92
, soit plus d'un cursus complet, c'était déjà bien trop tard. Nombre d'écoles et enseignants qui recommandaient les calculatrices
Hewlett Packard
, parfois pour ces derniers anciens élèves/étudiants équipés de calculatrices
Hewlett Packard
, étaient passés à autre chose depuis tout ce temps. Jusqu'à ce jour,
Hewlett Packard
n'a jamais réussi à se relever complètement de cet énorme faux-pas. :'(

Mais ce ne fut pas la seule et unique erreur de
Hewlett Packard
, bien loin de là hélas. C'est toute une combinaison d'erreurs répétées dans le temps, le
management
chez
Hewlett Packard
semblant considérer la calculatrice comme un sous-produit méprisable, et ayant été incapable de comprendre l'importance à venir du marché de l'éducation alors qu'il en était encore temps.

Le développement des calculatrices chez
Hewlett Packard
ne fut pas un long fleuve tranquille, bien loin de là. Alors donc qu'au sommet de sa gloire,
Hewlett Packard
semble n'avoir eu de cesse de commettre et reproduire les mêmes erreurs. On peut citer :
  • Après 1993 et la sortie de la géniale
    HP 48GX
    , le transfert du développement des calculatrices de
    HP Corvallis
    (Oregon, Etats-Unis)
    à
    HP Singapour
    .
  • Dans un premier temps jusqu'en 1995, l'équipe de développement de
    HP Corvallis
    collabore avec celle de
    HP Singapour
    afin de former cette dernière, collaboration qui aboutit à la sortie de la
    HP 38G
    en 1995, un modèle de milieu de gamme ciblant les scolaires et sans grand intérêt à côté de tout ce que nous venons d'évoquer.
    • écran
      131×64
      pixels
    • processeur
      Saturn
      (
      4 bits
      )
      cadencé à
      4 MHz
    • 32 Kio
      de mémoire
      RAM
  • Au-delà de 1995, l'équipe
    HP Singapour
    était ainsi censée être formée et voler de ses propres ailes pour les modèles suivants, mais n'a hélas plus rien fait niveau calculatrices. :mj:
  • En novembre 1997,
    HP Australie
    récupère le développement des calculatrices et fonde
    ACO
    (Australian Calculator Operation)
    , un studio de développement dédié, recrutant pour cela parmi les utilisateurs s'étant le plus brillamment illustrés dans la programmation sur les
    HP 48
    . On peut citer : :bj:
    • pour les développeurs embauchés
      Jean-Yves Avenard
      ,
      Gerald Squelart
      (alias
      WarlockHP
      )
      , et
      (alias
      HpMad
      )
      , auteurs du génialissime , une superbe interface graphique de remplacement pour
      HP 48
      , plus intuitive, optimale et rapide que celle d'origine
    • pour les développeurs partenaires
      Mika Heiskanen
      et , auteurs respectifs des moteurs de calcul formel et
  • ACO
    sort dès 1998 la
    HP 48G+
    , une version améliorée de la
    HP 48G
    , passant enfin la
    RAM
    de
    32 Kio
    à
    128 Kio
    .
    Mais ce modèle intermédiaire entre les
    HP 48G
    et
    HP 48GX
    était donc toujours inférieur à une
    HP 48GX
    et donc à une
    TI-92
    , 5 ans après la sortie des
    HP 48G
    et 3 ans après la sortie de la
    TI-92
    , ce n'était absolument pas ce que les utilisateurs attendaient. :#non#:
  • 1999,
    ACO
    sort la
    HP 49G
    , enfin un successeur à la légendaire
    HP 48 GX
    . La
    RAM
    passait de
    128 Kio
    à
    512 Kio
    .
    Toutefois ce modèle ne révolutionnait hélas pas grand chose. L'écran faisait toujours
    131×64
    pixels, et le tout était toujours propulsé par le même processeur
    Saturn
    de technologie
    4 bits
    cadencé à
    4 MHz
    .
    Les possibilités d'extension mémoire de la machine par cartes
    RAM/ROM
    disparaissaient de plus totalement. C'était certes compensé partiellement par le passage de la mémoire
    ROM
    à la technologie
    Flash
    permettant la mise à jour de la calculatrice et l'installation d'applications, la capacité passant ici de
    512 Kio
    à
    2 Mio
    . Fallait-il encore qu'il y ait des mises à jour à installer...
    Maintenant 6 ans après la sortie des
    HP 48G
    et 4 ans après la sortie de la
    TI-92
    , cela commençait à être grave. :#non#:
  • Après une trace d'un très rare prototype
    HP 38G+
    en développement vers 1998, c'est finalement en 2000 que
    ACO
    renouvelle le milieu de gamme.
    ACO
    remplace la
    HP 38G
    par la
    HP 39G
    , et de plus accompagne cette dernière de la
    HP 40G
    , une version améliorée plus chère intégrant un moteur de calcul formel, du jamais vu sur du milieu de gamme ! :bj:
    Niveau matériel, la capacité
    RAM
    passait de
    32 Kio
    à
    256 Kio
    .
    5485
  • ACO
    avait par contre en préparation un projet pour le coup révolutionnaire, le , une calculatrice graphique haut de gamme tactile.
  • Le 14 février 2001,
    HP
    annonce l'abandon du projet
    Xpander
    , tout juste quelques jours avant l'annonce attendue de sa sortie pour la rentrée 2001, abandonnant donc ce segment à
    Casio
    avec sa future gamme
    Classpad
    à compter de la rentrée 2003.
  • Le 1er novembre 2001,
    HP
    termine d'enfoncer le clou et annonce la fermeture d'
    ACO
    , effective le 9 novembre 2001.
    L'équipe de développement
    ACO
    n'a eu qu'une semaine de pré-avis, mais se donne à fond pour sortir une dernière mise à jour à la
    HP 49G
    avec tous leurs derniers développements même inachevés, en version bêta . Dernière mise à jour donc à peine 1 an après la sortie du modèle, les utilisateurs ont dû être contents, merci
    Hewlett Packard
    ... :mj:

Tout ceci ne nous donne pas une bonne image de
Hewlett Packard
. Le géant de l'innovation semble s'être bien endormi et être devenu une entreprise :
  • préférant rogner sur les coûts de recherche et développement, s'assoyant donc sur ses acquis plutôt que de préparer l'avenir
  • extrêmement frileuse, ne souhaitant pas prendre le moindre risque, n'acceptant plus de s'engager que sur les marchés qu'elle est sûre de gagner, quitte pour cela à sortir un produit quelconque et annuler/abandonner un produit innovant

Le développement de calculatrices
HP
haut de gamme a continué par la suite, même si nous ignorons la forme contractuelle ou structure ayant lié les développeurs. Il a été confié bizarrement à une branche
HP calculatrices
distincte de la branche
HP éducation
, cette dernière s'occupant des équipements professionnels
(réseaux de classe, serveurs du lycée, etc.)
. C'est étrange de ne pas avoir regroupé ceci au sein d'une même branche et donc mutualisé les contacts institutionnels.

En 2003,
Hewlett Packard
renouvelle l'ensemble de sa gamme :
  • la
    HP 49G
    est remplacée par la
    HP 49g+
  • la
    HP 48G+
    est remplacée par la
    HP 48gII
  • la
    HP 39G
    est remplacée par la
    HP 39g+
Après toutes ces années, le haut de gamme
HP 48gII
et
HP 49g+
bénéficiait enfin d'améliorations matérielles significatives, dont le passage à à un processeur
ARM9
(comme sur les
TI-Nspire
de 2007)
! :bj:

Pour le remplacement de la
HP 39G
par la
HP 39g+
:
  • passage d'un processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencé à
    4 MHz
    à un
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    75 MHz
  • passage de la
    ROM
    à la technologie
    Flash
    , la capacité passant pour sa part à
    1 Mio
    :bj:
    (mais sans possibilité de mises à jour)


Pour le haut de gamme allégé
HP 48gII
remplaçant la
HP 48G+
:
  • passage d'un processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencée à
    4 MHz
    , à un
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    48 MHz
    :bj:
  • passage de la
    ROM
    à la technologie
    Flash
    , la capacité passant pour sa part de
    512 Kio
    à
    2 Mio
    :bj:
    (mais sans possibilité de mises à jour)


Pour le très haut de gamme
HP 49g+
remplaçant la
HP 49G
:
  • passage d'un processeur
    Saturn
    (
    4 bits
    )
    cadencée à
    4 MHz
    , à un
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    75 MHz
    :bj:
    (comme les prototypes
    TI-Nspire CAS+
    de 2006-2007)
    :bj:
  • retour de la possibilité d'étendre la calculatrice avec un port pour carte mémoire
    SD
    :bj:
  • l'écran passe de
    131×64
    pixels à
    131×80
    pixels :bj:
  • ajout d'un port
    USB
    (
    mini-B
    )
    :bj:

Enfin de dignes succcesseurs aux
HP 48G
de 1993 et des adversaires de valeur pour la
TI-92
de 1995... sauf que nous sommes en 2003, 10 ans après les
HP 48G
et 8 ans après la
TI-92
. C'est tard, beaucoup trop tard, plus grand monde parmi les amoureux des
HP 48
n'attendait encore grand chose de la part de
Hewlett Packard
, pour ma part j'avais déjà depuis bien longtemps fait une croix dessus.

En 2006,
Hewlett Packard
renouvelle le milieu de gamme, remplaçant les
HP 39g+
et
HP 40G
respectivement par les
HP 39gs
et
HP 40gs
.
  • ajout d'un port
    USB
    (
    mini-B
    )
    :bj:
  • enfin la possibilité d'installer des mises à jour :bj:
  • pour
    HP 40gs
    uniquement :
    • enfin le passage du processeur
      Saturn
      (
      4 bits
      )
      cadencée à
      4 MHz
      , à un
      ARM9
      (
      32 bits
      )
      cadencé à
      75 MHz
      :bj:
      (comme les prototypes
      TI-Nspire CAS+
      de 2006-2007)
      :bj:
    • la mémoire
      ROM
      passait à la technolgie
      Flash
      avec en prime une capacité de
      2 Mio
      .


En 2007,
Hewlett Packard
sort une révision matérielle majeure de son haut de gamme allégé
HP 48gII
que nous surnommerons
HP 48gII USB
. En effet :
  • elle ajoutait enfin elle aussi un port
    USB
    (
    mini-B
    )
    :bj:
  • et la capacité
    RAM
    passait de
    128 Kio
    à
    256 Kio
    :bj:


En 2008,
Hewlett Packard
remplace son très haut de gamme
HP 49g+
par la
HP 50g
, les deux modèles étant compatibles niveau mises à jour.

Et... peut-être à nouveau de nouvelles coupes par
Hewlett Packard
dans la branche de développement calculatrices, les mises à jour cessant brutalement et définitivement dès 2009, alors que la
HP 50g
avait tout juste 1 an, encore une fois les utilsateurs ont dû apprécier... :mj:

Hewlett Packard
revient alors sur la scène des calculatrices en 2012, en remplaçant sa
HP 39gs
par la
HP 39gII
, un modèle révolutionnant le matériel de milieu de gamme :
  • processeur
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    passant de
    75 MHz
    à
    80 MHz
    :bj:
  • l'écran passe de
    131×64
    pixels à
    256×128
    pixels :bj:
  • passage du port
    USB
    du format
    mini-B
    au standard
    micro-AB
    bien plus usuel désormais :bj:
  • passage de la
    Flash
    de
    1 Mio
    à
    128 Mio
    :bj:

Hélas pas de moteur de calcul formel, la
HP 40gs
est abandonnée, et même pas de moteur de calcul exact, absolument incompréhensible pour les scolaires face à la concurrence.
En fait, la
HP 39gII
fut hélas elle aussi un modèle mort-né, toute mise à jour cessant ici encore dès l'année suivante. La différence avec la
HP 50g
, était qu'ici la
HP 39gII
disposait d'un tout nouveau système d'exploitation, qui en 2013 était ainsi encore très inachevé et bourré de bugs.
Le problème était que
Hewlett Packard
s'était associé à une entreprise chinoise,
Sigmatel
, pour le processeur. Or
Sigmatel
a été racheté par
Freescale
, cette dernière étant plus intéressée par la propriété intellectuelle que par la poursuite du développement, ce qui provoqua le départ de l'ensemble des développeurs associés à
Hewlett Packard
sous quelques semaines. Voilà qui élimina par la même occasion toute chance d'un modèle frère
HP 40gII
.
Hewlett Packard
continue encore aujourd'hui à vendre cette machine inachevée et donc défectueuse, les acheteurs piégés apprécieront. :mj:

Voilà, un développement de calculatrices haché chez
Hewlett Packard
avec des utilisateurs de modèles récents censés être encore supportés plusieurs fois abandonnés sans mises à jour, un tel comportement n'inspire pas la confiance.

En 2013 sort la
HP Prime
, un modèle haut de gamme absolument génial remplaçant la
HP 50g
: formel, couleur et enfin tactile, même si on perdait hélas de nouveau les possibilités d'extension par cartes mémoire.
  • passage d'un processeur
    ARM9
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    75 MHz
    à un
    ARM9 ARMv5
    cadencé à
    400 MHz
    :bj:
  • l'écran passe de
    131×80
    pixels monochromes à du
    320×240
    pixels couleur
    (
    16 bits
    )
    et tactile :bj:
  • passage de la
    RAM
    de
    512 Kio
    à
    32 Mio
    :bj:
  • passage de la
    ROM Flash
    de
    2 Mio
    à
    256 Mio
    :bj:

La
HP Prime
reprenait et faisait cette fois-ci évoluer le nouveau système d'exploitation conçu pour la
HP 39gII
.
La liste des développeurs est consultable via l'aide en ligne de la calculatrice, on y retrouve par exemple
Cyrille de Brébisson
qui est donc resté contre vents et marées, et notons également la présence de
Tim Wessman
.
Au début tout se passe bien, la
HP Prime
reçoit des mises à jour régulières et utiles, et bénéficie même pour la rentrée 2018 d'une révision matérielle majeure, la , faisant d'elle de très loin la calculatrice graphique la plus puissante à ce jour.
  • passage du
    ARM9 ARMv5
    (
    32 bits
    )
    cadencé à
    400 MHz
    à un
    Cortex-A7 ARMv7
    cadencé à
    528 MHz
    :bj:
  • passage de la
    RAM
    de
    32 Mio
    à
    256 Mio
    :bj:
  • passage de la
    ROM Flash
    de
    256 Mio
    à
    512 Mio
    :bj:

Et puis, nous avons commencé à être de plus en plus inquiets.

Précisons parallèlement que depuis
novembre 2015
, la société
Hewlett Packard
a été scindée en deux entités distinctes :
  • HP Inc.
    qui reprend les branches
    HP Education
    et
    HP Calculatrices
  • Hewlett Packard Enterprise

Les mises à jour ambitieuses de la
HP Prime
cessent brutalement en 2018. Pendant des années nous n'avons plus que de très rares mises à jour de maintenance n'apportant rien d'utile
(corrigeant par exemple des détails concernant le mode examen, exigés par les évolutions de la réglementation dans tel ou tel pays)
.

Nos inquiétudes étaient hélas fondées même si nous n'avons eu l'explication qu'après coup. Suite à de lourdes réorganisations chez
HP
en 2019-2020, il ne restait plus que 2 développeurs pour la
HP Prime
,
Cyrille de Brébisson
et
Tim Wessman
, et en prime ils avaient été réaffectés à d'autres missions.

Parallèlement,
HP
décide de ne plus du tout s'occuper du marketing et de la distribution des calculatrices, et de sous-traiter la chose en externe auprès de
Moravia
, une entreprise tchèque qui avait déjà un contrat similaire pour les calculatrices
Sharp
(la totale : marketing + distribution + support + développement - un contrat tellement bien réalisé que les 3 derniers modèles
EL-9900G
de 2001,
EL-9900G SII
de 2011 et
EL-9950G
de 2013 sont identiques en capacités sans aucune évolution matérielle ou logicielle, le constructeur
Sharp
brillant par son absence en France avec des calculatrices ayant plusieurs décennies de retard sur la concurrence)
.
Moravia
semble à ce jour bien éloignée des préoccupations françaises
(suite à ce changement pour la 1ère fois depuis plus d'une décennie,
HP
n'était pas représenté aux journées
APMEP 2020
, événement annuel pourtant incontournable pour les constructeurs de calculatrices en France)
.

Voilà la tendance chez
Hewlett Packard
aujourd'hui, on extériorise les risques et coûts, on vend son nom de marque et c'est au sous-traitant qui en achète l'utilisation de se débrouiller pour réaliser des bénéfices ou pas.

Mais le développement des calculatrices quant à lui était toutefois encore réalisé chez
Hewlett Packard
, même si le constructeur semblait désormais vouloir clairement dépenser le moins possible là-dedans.

11694Au printemps 2021 sortait une mise à jour
HP Prime
dans le contexte d'une évolution de la réglementation des examens aux Pays-Bas, une mise à jour donc obligatoire. Une mise à jour absolument géniale, car
Cyrille de Brébisson
et
Tim Wessman
ont bondi sur l'occasion pour reprendre, finaliser et inclure tous les développements qu'ils avaient en cours.
La mise à jour rajoutait entre autres enfin l'application
Python
même si c'était avec plusieurs années de retard sur la concurrence.

Clairement la mise à jour la plus énorme de toute l'histoire de la
HP Prime
, c'était très beau, et peut-être trop beau. Plusieurs utilisateurs émettaient en effet des craintes sur les forums : s'agirait-il de la dernière mise à jour
HP Prime
et était-ce pour cela que
Cyrille
et
Tim
s'était dépêchés d'inclure un maximum de nouveautés comme jamais auparavant ?...

Et puis il y a quelques semaines est sortie une mise à jour
HP Prime
de façon totalement anormale, la
2.1.14596
, ce qui confortait hélas les craintes.

Nous ne voulions pas croire initialement que les changements étaient aussi graves, mais semble avoir de suite tapé dans le mille.

Cette mise à jour :
  • corrigeait un léger détail par rapport à l'utilisation du logarithme aux Pays-Bas
  • ne corrigeait rien des autres problèmes bien plus importants signalés à l'équipe de développement
  • n'a contrairement à l'habitude pas été publiée sur le site
    HP
    officiel mais sur un site tiers,
  • n'a contrairement à l'habitude pas été annoncée par les développeurs de chez
    HP
    (
    Cyrille
    et
    Tim
    )
    , mais par
    Klaas Kuperus
    de chez
  • à aucun moment les développeurs de chez
    HP
    ne sont intervenus sur le fil en question contrairement à leur habitude, même pas pour répondre aux questions ou demandes d'aide
De plus en plus clairement, il y avait anguille sous roche...

Et toutes ces craintes étaient fondées. Le pot aux roses a depuis été découvert par , les applications
HP
pour
Android
viennent d'être transférées à un développeur tiers,
Royal
. Cela inclut les applications :

A priori cela ne concernait certes apparemment que les applications
Android
, mais à notre connaissance la base de code est commune entre les applications
Android
, applications
iOS
, logiciels
PC Windows
, logiciels
Mac
et calculatrices. Il nous semblait clair qu'il y avait un changement bien plus grave à l'oeuvre.

C'était à notre connaissance encore censé être confidentiel puisque s'agissant d'échanges professionnels privés, mais c'est déjà officieusement annoncé sur
HP Museum
par , super modérateur, et plusieurs visiteurs aux journées
APMEP
à Bourges
étaient également au courant : c'est la fin du développement des calculatrices chez
HP
. :'(
Dave Hicks wrote:HP is partnering with Royal in the US and Moravia in Europe to develop, sell and support calculators. This is being done under HP management and the Calculators will still be "HP Calculators" (Though "Hewlett Packard" labeling will be phased out since HP Inc. and Hewlett Packard have been different companies for a while.)

I am told to expect continued development of the Prime as well as the likely (re)introduction of scientific calculators.


Le développement, que ce soit pour les mises à jour ou révisions matérielles des calculatrices
HP
actuelles ainsi que les éventuelles futures calculatrices
HP
, part en sous-traitance chez
Moravia
et
Royal
.

La distribution, le marketing et le support sont pour leur part gérés séparément :
Sites en cours de finalisation à ce jour, mais affichant déjà clairement
"HP Official Licensee"
.

Les quelques ressources concernant les calculatrices sur le site officiel de
HP
sont en cours de transfert, et les visiteurs tentant d'y accéder
(informations produits, support, ...)
seront très bientôt redirigés vers les sites dédiés gérés par
Moravia
ou
Royal
.

est une entreprise américaine fondée en 1904, construisant initialement des machines à écrire et calculatrices mécaniques. Elle a certes engagé son virage technologique depuis et produit aujourd'hui des calculatrices électroniques, mais ne semble à ce jour pas avoir encore atteint le niveau de
Lexibook
comme on peut constater ci-contre.

Bref,
HP
n'avait visiblement depuis quelques années plus aucune envie d'investir dans le développement de ses calculatrices comme en témoigne la rareté des mises à jour ces dernières années, la plupart sans nouveauté intéressante.
HP
semble avoir vendu à
Royal
et
Moravia
le droit d'apposer son nom de marque sur leurs futurs produits, et le code de la
HP Prime
et des autres calculatrices
HP
semble avoir été transféré à
Royal
et
Moravia
.

La
HP Prime
et les autres calculatrices
HP
seraient donc aujourd'hui à la croisée des chemins :
  • soit cette transaction va les sauver, permettant enfin la reprise du développement et l'arrivée de nouvelles mises à jour et même nouveaux modèles innovants et ambitieux
  • soit les prochaines mises à jour et modèles estampillés
    HP
    seront rares ou sans grand intérêt

Nous ignorons la réponse mais nous sommes très dubitatifs devant le choix de ces entreprises lorsque nous voyons :
  • comment
    Moravia
    a été capable de couler complètement les calculatrices graphiques
    Sharp
    ...
  • les calculatrices développées par
    Royal
    , même pas au niveau de
    Lexibook
    ...
Nous ne sommes pas optimistes même si, dans l'intérêt des utilisateurs et des fans, nous souhaitons grandement nous tromper.

Nous avons très peur que ces entreprises :
  • ne disposent pas suffisamment des capacités de prise de recul et d'abstraction que nécessite la formidable intégration de la
    HP Prime
    , et ne fassent que peu ou pas évoluer le haut de gamme, comme on a vu avec
    Sharp
  • se concentrent comme évoqué par
    Dave Hicks
    sur des modèles inférieurs comme des calculatrices scientifiques, où en dehors des grands constructeurs historiques on nous sert de nos jours bien trop souvent des contrefaçons de vieilles
    Casio
    , strictement sans aucun travail d'innovation
Bref, peur de perdre l'innovation au passage, ce qui faisait la griffe et la qualité formidable des calculatrices
HP
, qui auraient pu être encore plus extraordinaires si
HP
n'avait pas passé ces 30 dernières années à mettre des bâtons dans les roues de ses propres développeurs.

Adieu
HP Calculatrices
, merci à tous les développeurs actuels ou anciens de chez
HP
et
ACO
pour toutes vos formidables réalisations, nous ne vous oublierons jamais. Si seulement vos encadrants avaient su être un peu plus visionnaires et regarder au-delà du bout de leur nez, les calculatrices graphiques
HP
feraient aujourd'hui jeu égal avec les
Casio
,
NumWorks
et
Texas Instruments
sur les tables des lycéens et lycéennes... :'(

Source
:
https://www.hpmuseum.org/forum/thread-17593.html
Image
User avatar
critorAdmin
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Level up: 28.4%
 
Posts: 39629
Images: 11666
Joined: 25 Oct 2008, 00:00
Location: Montpellier
Gender: Male
Calculator(s):
YouTube: critor3000
Twitter: critor2000
Facebook: critor.ti
GitHub: critor

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby Lionel Debroux » 31 Oct 2021, 16:27

Quel gâchis... plusieurs étapes critiques où HP a mis de gros bâtons dans les roues des développeurs sont bien décrites. EDIT: au moins une d'entre elles est peut-être un dommage collatéral des décisions de cette chère CF, non ?
La Prime est un autre exemple de meilleur produit, d'un point de vue technique, qui ne gagne pas sur le marché.

Pour l'instant, on laissera le bénéfice du doute aux repreneurs, mais l'a priori est très défavorable, au vu des réalisations des repreneurs (ou de leur absence).
Membre de la TI-Chess Team.
Co-mainteneur de GCC4TI (documentation en ligne de GCC4TI), TIEmu et TILP.
User avatar
Lionel DebrouxSuper Modo
Niveau 14: CI (Calculateur de l'Infini)
Niveau 14: CI (Calculateur de l'Infini)
Level up: 10.9%
 
Posts: 6829
Joined: 23 Dec 2009, 00:00
Location: France
Gender: Male
Calculator(s):
Class: -
GitHub: debrouxl

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby parisse » 31 Oct 2021, 19:04

Comme je l'avais deja dit sur le precedent fil qui parlait du meme sujet, je ne pense pas que le passe eclaire beaucoup sur ce qui peut se passer ici, car Moravia et Royal ont toutes les cartes en main. On verra!
User avatar
parisseVIP++
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 47.8%
 
Posts: 2945
Joined: 13 Dec 2013, 16:35
Gender: Not specified

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby critor » 31 Oct 2021, 19:28

Merci pour votre intervention.

Sauf si on m'a raconté des bêtises ou si j'ai mal compris lors des échanges
HP
aux journées
APMEP
,
Moravia
a également toutes les cartes en main concernant
Sharp
. Ce sont eux qui décident si il y a besoin d'un nouveau modèle ou pas, en définissent les spécifications, et le font concevoir et fabriquer.

Je ne peux que constater que les
EL-9950
de 2013 et
EL-9900G SII
de 2011, sont en terme de capacités logicielles et matérielles absolument identiques à la
EL-9900
de 2001.
Quand
NumWorks
s'évertue à dire que
TI
et
Casio
n'ont rien fait depuis 20 ans voir plus parfois, ils devraient franchement plutôt regarder du côté de chez
Sharp
, parce que pour le coup c'est vrai.


Donc pourquoi de nouveaux modèles
Sharp
si c'est exactement le même produit ?
La réponse est simple : pour réduire les coûts de fabrication. La
EL-9950
et peut-être également la
EL-9900G SII
suppriment le clavier réversible, innovation introduite par la
EL-9900
de 2001 soit bien avant la
TI-Nspire
de 2007. Tout comme la
EL-9900
de 2001 avait elle-même supprimé l'écran tactile introduit sur les
EL-9600
en 1997 bien avant la
Casio Classpad
de 2003.

Si la seule ambition de
Moravia
pour
Sharp
a donc été de cesser/supprimer toute innovation/particularité/originalité pour réduire les coûts
(et engranger des profits à court terme)
tout en conservant le même produit depuis 20 ans, moi cela ne me met absolument pas en confiance pour le futur des calculatrices
HP
.

Il y a sans doute des informations que je n'ai pas, n'ayant a posteriori visiblement pas signé de
NDA
avec la bonne structure, mais c'est sans malveillance aucune, et je le regrette bien, la déduction la plus logique à partir de ce qui est à date public concernant
Moravia
et
Royal
.

Et si je me trompe tant mieux pour tout-le-monde, j'en serai le premier content. :)
Image
User avatar
critorAdmin
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Level up: 28.4%
 
Posts: 39629
Images: 11666
Joined: 25 Oct 2008, 00:00
Location: Montpellier
Gender: Male
Calculator(s):
YouTube: critor3000
Twitter: critor2000
Facebook: critor.ti
GitHub: critor

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby parisse » 31 Oct 2021, 20:58

Je ne sais rien de la relation existant entre Sharp et Moravia, je pensais qu'ils se contentaient de distribuer la calculatrice. S'ils ont toutes les cartes en main pour Sharp, il faudrait savoir depuis quand et comment la transition s'est passee. Sharp est essentiellement inexistant sur le marche des calculatrices graphiques (en tout cas en France) depuis avant 2000 il me semble.
User avatar
parisseVIP++
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 47.8%
 
Posts: 2945
Joined: 13 Dec 2013, 16:35
Gender: Not specified

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby critor » 31 Oct 2021, 21:27

Supposons que les sites web soient représentatifs de la sous-traitance du développement, ce qui n'est pas forcément garanti.

Selon les archives du web, pour l'Europe il semble que ce soit autour de la rentrée 2015 que les ressources concernant les calculatrices ont été supprimées du site
sharp.de
, pour rediriger vers le nouveau site
sharp-calculators.com
géré par
Moravia
, et apparemment en panne aujourd'hui :
http://web.archive.org/web/201510150636 ... echner.htm
(redirection à partir de novembre 2015)

http://web.archive.org/web/*/http://www ... ators.com/
(1ère sauvegarde en juillet 2015)


Pareil pour l'Amérique du Nord, la 1ère sauvegarde pertinente du site
sharpcalculators.com
géré par
VictorTech
date de juin 2015 :
https://web.archive.org/web/20150630010 ... ators.com/

Donc correction, apparemment
Sharp
n'a plus rien fait niveau calculatrices graphiques de 2001 à 2015, et depuis 2015 ce qui fait maintenant quand même déjà 6 ans
Moravia
+
VictorTech
ont continué sur le même chemin, vendant aujourd'hui à prix d'or et sans aucune valeur ajoutée la même calculatrice graphique qui n'a pas évolué depuis 20 ans.

Quand je vois que
HP
est fort bizarrement en train de faire très exactement les mêmes choix que
Sharp
avec les résultats que l'on sait, oui il y a de quoi être effrayé.
Image
User avatar
critorAdmin
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Level up: 28.4%
 
Posts: 39629
Images: 11666
Joined: 25 Oct 2008, 00:00
Location: Montpellier
Gender: Male
Calculator(s):
YouTube: critor3000
Twitter: critor2000
Facebook: critor.ti
GitHub: critor

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby Thom986 » 31 Oct 2021, 22:06

Il y a eu un beau modèle hp35s sorte de scientifique avec des capacités de programmation qui est sortie "assez récemment" et a été discontinué "assez rapidement".

Bien dommage tout ça. J'adore la prime. J'adore la HP48G et j'adore ma HP35s.
La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire.
-
Philip K. Dick
User avatar
Thom986Premium
Niveau 9: IC (Compteur Infatigable)
Niveau 9: IC (Compteur Infatigable)
Level up: 18.6%
 
Posts: 273
Joined: 21 Feb 2018, 19:11
Gender: Male
Calculator(s):
GitHub: homeostasie

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby critor » 31 Oct 2021, 22:20

En effet, je n'ai fait que l'historique des calculatrices graphiques pour cette fois-ci.

Inclure les scientifiques/programmables n'est pas exclu, mais il faudra alors remonter beaucoup plus loin dans le temps.
Image
User avatar
critorAdmin
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Level up: 28.4%
 
Posts: 39629
Images: 11666
Joined: 25 Oct 2008, 00:00
Location: Montpellier
Gender: Male
Calculator(s):
YouTube: critor3000
Twitter: critor2000
Facebook: critor.ti
GitHub: critor

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby parisse » 31 Oct 2021, 23:09

@critor:
C'est bien ce que je pensais, c'est completement different. La derniere revision de firmware relativement importante date du printemps dernier pour la Prime, alors qu'elle datait d'environ 15 ans pour Sharp. Il est meme possible que plus personne n'avait le savoir-faire technique pour compiler le code source de Sharp et peut-etre que le compilateur lui-meme ne fonctionnait plus (sur des machines recentes).
User avatar
parisseVIP++
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 47.8%
 
Posts: 2945
Joined: 13 Dec 2013, 16:35
Gender: Not specified

Re: Arrêt développement calcs chez HP, confié à Royal+Moravi

Unread postby Herlock » 01 Nov 2021, 00:47

En tant que fan de HP depuis toujours, je suis effondré...
Petit détail, la 50G date de 2006, pas 2008.
User avatar
Herlock
Niveau 7: EP (Espèce Protégée: geek)
Niveau 7: EP (Espèce Protégée: geek)
Level up: 89.1%
 
Posts: 114
Joined: 13 Apr 2018, 15:12
Gender: Not specified
Class: Mba

Next

Return to News HP

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 8 guests

-
Search
-
Social
-
Featured topics
Reprise de ton ancienne fx-92 Collège ou Graph 25/35/90 à 5€. Même non fonctionnelle ou ancien modèle. Etiquette de retour fournie, pas de frais de port à payer.
Coque NumWorks édition limitée Mai 2022 à gagner.
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
123
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
598 utilisateurs:
>570 invités
>22 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)
cron