π
<-
Chat plein-écran
[^]

NumWorks Incendie ravageur au bâtiment du siège parisien de NumWorks

New postby critor » 21 Nov 2021, 14:21

Edit: NumWorks nous a informé que tout le monde va bien - leur bureau est heureusement au 5ème étage, donc espérons que les dégâts soient minimaux...



Hier matin,
samedi 20 novembre 2021
, un terrible incendie a ravagé un superbe immeuble de bureaux Haussmannien à
Paris
, entre les 2ème et 9ème arrondissements, quartier de l'
Opéra Garnier
, sur le
boulevard des Capucines
, très exactement au numéro
17
, nouveaux locaux où
NumWorks
a déménagé son siège parisien en
janvier 2020
.

Déclaré au 3ème des 7 étages vers
10h30
(dont 4 étages de bureaux)
, le feu s'est rapidement étendu à l'ensemble du niveau. Promptement intervenue, la
BSPP
(Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris)
n'a pu en venir à bout que vers
16h
.

Aucune victime ni blessé ne serait heureusement à déplorer, rendons hommage à nos courageux soldats du feu.

Ignorant la localisation exacte de
NumWorks
dans ces nouveaux locaux, nous ne savons pas à cette heure si ils ont été impactés ni le cas échéant dans quelle mesure.

Nous formulons bien évidemment des vœux pour que les pertes matérielles et logicielles soient aussi minimes que possible, et dans tous les cas nos pensées accompagnent également les autres entreprises, commerces et habitants de cet immeuble.

Crédits images
:
@PompiersParis

NumWorks Bêta-test public NumWorks v17 : nouveautés haut de gamme !

New postby critor » 17 Nov 2021, 18:10

14871Aujourd'hui
NumWorks
nous lance le bêta-test public de la prochaine mise à jour en version
17
de sa calculatrice.

Il s'agit donc de la première mise à jour majeure suite au verrouillage installé sur les calculatrices par la version
16
, étant elle-même l'aboutissement d'une année 2020-2021 qui dénotait des précédentes de par la pauvreté des nouveautés apportées à la calculatrice.

Maintenant que le verrouillage ne vampirise plus l'essentiel de la capacité de développement de l'entreprise, voyons donc si cette version
17
renoue avec les bonnes habitudes de la période 2017-2020. C'est aussi pour nous l'occasion de vérifier si
NumWorks
a fait des efforts par rapport aux fonctionnalités non officielles que l'on ne peut plus installer depuis le verrouillage.


Sommaire




1) Appli Fonctions

Go to top

Commençons donc par l'application
Fonctions
qui bénéficie d'une refonte majeure pour le meilleur.

Jusqu'à présent pour définir les fonctions à étudier, tu pouvais basculer au choix entre 3 formes de saisie à compléter :
  • $mathjax$f(x)=…$mathjax$
    pour les fonctions cartésiennes
  • $mathjax$f(θ)=…$mathjax$
    pour les fonctions polaires
  • $mathjax$f(t)=\left[\begin{array}{}…\\…\end{array}\right]$mathjax$
    pour les fonctions paramétriques
Notons qu'un gros avantage de la
NumWorks
par rapport à la concurrence de milieu de gamme des
TI-82/83
était comme illustré ci-contre et comme chez
Casio
, la possibilité de travailler simultanément sur des fonctions de différents types.

Désormais ce choix disparaît dans le sens où la forme de saisie devient totalement libre, tu contrôles intégralement la relation saisie.

La calculatrice détecte automatiquement le type pertinent de fonction ou courbe correspondant à ta relation saisie, et te l'indique en-dessous.

Cela te permet de saisir les relations sous d'autres formes, soit de plus en plus souvent directement la forme de l'énoncé minimisant ainsi le risque d'erreur ! :bj:

Tu peux par exemple opter pour la forme
$mathjax$y=…$mathjax$
ou même pour toute relation fonction de
x
et
y
.

Cela permet à ta calculatrice d'identifier les relations ayant des représentations graphiques remarquables comme des droites, précisant même dans ce cas si elles sont horizontales ou verticales. Oui en passant, les droites verticales deviennent donc enfin traçables sur
NumWorks
! :bj:

Dans le cas où la calculatrice identifie la relation en tant que droite ni horizontale ni verticale, il t'est possible de demander des détails et obtenir ainsi coefficient directeur et ordonnée à l'origine.

Ne crois pas que la forme entièrement libre implique forcément une saisie plus longue ou fastidieuse ;
NumWorks
a trouvé la parade. En effet lorsque tu choisis d'ajouter une nouvelle relation à étudier, la calculatrice t'offre la possibilité de choisir parmi une liste d'exemples de relations couvrant les différents types remarquables de fonctions et courbes. Tu peux donc en fonction de tes besoins soit choisir la forme vide et tout saisir toi-même, soit partir d'un des exemples proposés et le modifier.

Puisque la forme de saisie est maintenant totalement libre, le vaste univers des coniques s'offre maintenant à nous.

Nous avons par exemple pour commencer les paraboles. Lorsque la calculatrice détecte une courbe de type parabole, il t'est ici aussi possible de demander quelques détails qui pourront t'être utile pour son étude : paramètre et coordonnées du sommet.

Sont également reconnues et gérées, les hyperboles. Dans ce cas les détails calculés automatiquement sont bien riches :
  • distance centre-sommet
  • demi axe conjugué
  • distance centre-foyer
  • excentricité
  • coordonnées du centre

Tout juste peut-on déplorer que cette bêta n'arrive pas à identifier certaines équations d'hyperboles et refuse alors de les tracer.

Par exemple
$mathjax$x\times y=3$mathjax$
et
$mathjax$y=\frac{3}{x}$mathjax$
sont traçables, mais pas
$mathjax$x=\frac{3}{y}$mathjax$
.

Mais justement, le but de cette version bêta est de préparer une version
17
finale aussi parfaite que possible. ;)


Sont égalements supportées les équations d'ellipses et donc entre autres de cercles. Dans le cas général des ellipses, les détails d'étude pouvant être obtenus sont :
  • demi grand axe
  • demi petit axe
  • distance centre-foyer
  • excentricité
  • coordonnées du centre

Dans le cas particulier du cercle, les détails récupérables sont :
  • rayon
  • coordonnées du centre

Les cas particuliers dégénérés des ellipses
(point)
, paraboles
(droite)
et hyperboles
(couple de droites sécantes)
ne sont certes pas identifiés mais restent pour autant traçables.

Ce qu'il y a d'excellent jusqu'à présent, c'est que les coniques ne nécessitent pas de lancer une application dédiée mais soient étudiables directement dans la même application que les fonctions, bénéficiant ainsi d'une interface commune et nécessitant ainsi moins d'efforts de prise en main ! :bj:

Cela va peut-être te surprendre, mais sur le milieu de gamme toute concurrence confondue, c'était impossible jusqu'à ce jour.
NumWorks
nous sert à nouveau une solution haut de gamme toujours au prix du milieu de gamme ! :D

Mais crois-tu avoir tout vu ? Oh que non jusqu'à présent ce n'était rien, juste des cas particuliers avec les axes de coniques parallèles aux axes du repère, correspondant aux possibilités de modèles de milieu de gamme concurrents.

Or il se trouve que
NumWorks
va bien plus loin que ça et gère le cas général, contrairement à toute la concurrence de milieu de gamme,
Casio/TI
réservant ces capacités aux seuls modèles haut de gamme. Une fois de plus félicitations
NumWorks
pour les rendre ainsi bien plus accessibles ! :bj:


Voilà, cela semble être à peu près tout à ce jour pour les familles de formes traçables. Notons quand même la possibilité de tracer quelques autres relations n'étant pas des coniques, dans le sens où elles ne correspondent pas à la section d'un cone de révolution par un plan. La forme
$mathjax$y^2=k$mathjax$
par exemple acceptée, mais bizarrement ici encore par
$mathjax$x^2=k$mathjax$

Mais nous n'en avons pas terminé pour autant. Jusqu'à présent nous n'avons traité que des égalités. Mais les inégalités sont également gérées, et l'on peut donc enfin les représenter graphiquement ! :bj:

On apprécie même dans ce cadre la distinction visuelle entre les représentations d'inégalités strictes et non strictes.

L'écran couleur est ici un formidable atout, permettant d'identifier facilement la réunion ou intersection de ces différents ensembles de points.

A priori on pourrait s'attendre à quelque chose d'extrêmement simpliste comme chez la concurrence de milieu de gamme, ne faisant que colorier la zone supérieure ou inférieure à la frontière de l'ensemble.

En effet les inéquations ne faisant pas intervenir
y
ne sont apparemment pas traçables.
Chose fort dommage, des choses du genre
$mathjax$x<5$mathjax$
sont pourtant très fréquentes dans les exercices.

Par exemple pour une activité d'approche ou de mise en application du calcul intégral, ou encore des problèmes d'optimisation.


Mais en fait non c'est bien plus poussé que ça. Mis à part le petit manque que nous venons de pointer, les représentations d'inégalités sont possibles dans le cadre de l'ensemble des autres formes que nous avons couvertes précédemment, et donc entre autres des coniques ! :bj:

Encore une fois
NumWorks
casse complètement les codes en nous offrant une fonctionnalité aussi poussée sur le milieu de gamme ! :D

Une superbe capacité déjà présente sur la
NumWorks
dans le cadre des représentations graphiques de fonctions, c'est la détermination automatique de la fenêtre graphique la plus pertinente, tentant de rendre visible l'ensemble des éléments remarquables.
Il y avait toutefois un problème qui pouvait arriver lorsque l'on demandait un calcul intégral à partir de la représentation graphique.

En effet la barre d'informations en bas d'écran doublait alors de hauteur, et pouvait alors masquer des éléments remarquables de la représentation graphique, un axe, voir même l'interprétation graphique du résultat.

Bien embêtant, d'autant plus qu'à l'écran en question il était impossible de corriger les bornes de la fenêtre sans effacer le calcul et sa représentation.
Et bien
NumWorks
a corrigé la chose, la fenêtre graphique affichée tenant maintenant compte du changement de hauteur de la barre d'informations ! :bj:




2) Appli Probabilités

Go to top

Avec cette mise à jour l'application
Probabilités
bénéficie de possibilités grandement étendues, devenant une application 3 en 1.

À la superbe interface historique d'étude de lois de probabilités, s'ajoutent 2 nouvelles interfaces, le tout étant désormais au choix à l'appel de l'application :
  • tests statistiques
  • intervalles de confiance

Personnellement je l'avoue, je n'y connais pas grand, mes études supérieures qui commencent à dater n'ayant à l'époque pas inclus de module statistiques et probabilités. Aussi, les possibilités similaires présentes sur les modèles concurrents, trop souvent avec des abréviations anglophones, m'étaient toujours apparues fort obscures et ne m'avaient pas du tout donnée envie de creuser la chose.

Ici
NumWorks
nous signe une fois encore une interface claire donnant envie de faire des Maths dont il a le secret, prenant le temps et la place pour décrire chaque chose en Français.

Pour les tests, tu as donc au choix :
  • 2 tests
    t
    : 1 moyenne, 2 moyennes
  • 4 tests
    z
    : 1 moyenne, 2 moyennes, 1 proportion, 2 proportions
  • test
    χ²

Pour les intervalles de confiance, sont au choix :
  • 2 intervalles
    t
    : 1 moyenne, 2 moyennes
  • 4 intervalles
    z
    : 1 moyenne, 2 moyennes, 1 proportion, 2 proportions

Regardons tout-de-suite l'utilisation pour vérifier un exercice de l'ancien programme de
Terminale S
.

Un fournisseur affirme que, parmi ses cadenas haut de gamme, il n’y a pas plus de
3%
de cadenas défectueux dans sa production.
Un responsable du magasin de bricolage désire vérifier la validité de cette affirmation dans son stock ; à cet effet, il prélève un échantillon aléatoire de
500
cadenas haut de gamme.
Le responsable trouve
19
cadenas défectueux dans l'échantillon prélevé.

  1. Etablir un intervalle de fluctuation asymptotique au seuil de
    95%
    de la proportion attendue de cadenas défectueux dans un tel échantillon.
  2. Au risque de
    5%
    , ce contrôle remet-il en cause l'affirmation du constructeur ?

Pour informations, les réponses attendues sont :
  1. $mathjax$I≈[0,015;0,045]$mathjax$
  2. $mathjax$f=\frac{19}{500}\approx 0,038$mathjax$

    Donc
    $mathjax$f\in I$mathjax$
    et on ne peut rejeter l'affirmation du constructeur au risque de 5%.

Commençons donc par la question 1, avec l'intervalle de fluctuation asymptotique au seuil de
95%
.

Rappelons que la
NumWorks
permettait déjà d'obtenir le résultat via la fonction
prediction95()
, trouvable dans les menus
Probabilités
puis
Statistiques
de la boîte à outils
(touche
🧰
)
.

Maintenant, c'est donc également réalisable dans la nouvelle application
Probabilités
.

Il faut pour cela choisir l'intervalle
z
à 1 proportion.

On obtient bien le même résultat attendu, mais surtout ici, on en récupère également une interprétation graphique qui en facilitera grandement la compréhension ! :bj:

Question 2 maintenant. La prise de décision dans ce contexte nécessite de réaliser un test
z
à 1 proportion.

On obient bien le résultat attendu, accompagné ici encore d'une interprétation graphique, et même d'une phrase explicative en Français ! :bj:




3) Appli Calculs

Go to top

Tu es encore là après tout ça ? Accordons-nous une petite pause avant de reprendre, car les grandes nouvelles ne sont pas terminées.

L'application
Calculs
dispose maintenant d'un raccourci permettant de vider facilement et rapidement l'historique :
shift
.




4) Appli Paramètres

Go to top

Reprenons doucement les nouveautés avec l'application
Paramètres
.

Changement appréciable, l'unité d'angle par défaut passe du degré au radian.

D'origine ou en cas de réinitialisation, la calculatrice sera donc immédiatement prête à travailler en radians en Mathématiques ou à tracer des courbes de fonctions trigonométriques. :bj:

Un nouveau menu permet enfin de réinitialiser la calculatrice sans avoir à manipuler le bouton
reset
au dos.

Alternative bien pratique pour les situations où tu n'auras pas d'outil suffisamment fin sous la main.

Passons maintenant au mode examen ou plutôt aux modes examen. La
NumWorks
disposait jusqu'à présent de 2 modes examen. Leur disponibilité dépend toutefois de la zone géographique réglée.
  • mode examen
    NL
    pour un réglage de la zone sur les
    Pays-Bas
    : efface le contenu mémoire + interdit l'application
    Python
    + désactive le moteur de calcul exact
  • mode examen par défaut pour tous les autres réglages de zone : efface le contenu mémoire
    (aucun blocage de fonctionalité)

Avec cette mise à jour nous avons accès à 2 nouveaux modes examen :
  • mode examen dédié au
    Baccalauréat International
    pour un réglage de la zone sur
    International
    : efface le contenu mémoire + interdit le calcul vectoriel + désactive les résultats additionnels dans l'applications
    Calculs
  • mode examen
    Press-to-test
    pour un réglage de la zone sur
    Etats-Unis
    : efface le contenu mémoire + permet à celui qui active de choisir les fonctionnalités à interdire
    (application
    Equations
    , tracé d'inéquations, courbes implicites, informations suite aux régressions, calcul vectoriel, logarithme de base a, opérateur de sommation)
Ces nouveaux modes n'activent pas le mode examen.




5) Boîte à outils

Go to top

🧰

Passons maintenant à la boîte à outils commune à l'ensemble des applications intégrées utilisant le moteur mathématique
Poincaré
(c'est simple, c'est-à-dire toutes les applications sauf
Python
qui dispose d'une boîte à outils spécifique)
.

Étais-tu déçu(e) suite au verrouillage de ne plus pouvoir installer pour avoir les constantes physiques ?

Et bien cela tombe bien, car le menu
Unités
se voit maintenant renommé
Unités et constantes
. Tu devines ce que cela veut dire ? ;)

Autre grande nouveauté donc de cette version, les constantes physiques directement intégrées au
firmware
officiel, et donc à nouveau disponibles en mode examen ! :bj:

Les constantes physique sont accessibles en fin de liste des unités. Comme pour les unités, on les appelle en préfixant leur nom d'un tiret bas
(_)
.

13 constantes sont au menu de cette première version officielle les supportant, soigneusement décrites à chaque fois en Français : :bj:
  • c
    : vitesse de la lumière dans le vide
  • e
    : charge élémentaire
  • G
    : constante gravitationnelle
  • g
    : accélération de pesanteur
    (appelable en saisissant
    _g0
    , car
    _g
    est déjà réservé pour l'unité gramme)
  • k
    : constante de Boltzmann
  • ke
    : constante de Coulomb
  • me
    : masse de l'électron
  • mn
    : masse du neutron
  • mp
    : masse du proton
  • Na
    : constante d'Avogadro
  • R
    : constante des gaz parfaits
  • ε0
    : permitivité du vide
  • μ0
    : perméabilité du vide


Les valeurs d'unités alors récupérées sont accompagnées de leurs unités, génial ! :D

On note accessoirement que
NumWorks
ne fait pas les choses à moitié, les valeurs de constantes physiques semblant être à jour par rapport aux dernières corrections apportées lors du . :bj:



Sinon, petit changement fort appréciable de comportement, désormais la boîte à outil se rouvre automatiquement dans le dernier menu validé.

De quoi te faciliter grandement la saisie par exemple pour des expressions faisant intervenir plusieurs unités ou constantes physiques ! :D




6) Transversal

Go to top

Poursuivons hors boîte à outils avec le reste des changements transversaux.

L'alignement des exposants a été modifié afin d'occuper moins de place verticalement.

Cela te permettra par exemple de visualiser correctement sans défilement sur un même écran, davantage de calculs faisant intervenir des exposants :


Le comportement de la touche
x,n,t
dépend du contexte dans lequel tu l'utilisais. Elle te permettait de saisir :
  • t
    dans l'application
    Fonctions
    pour la définition d'une fonction paramétrique
  • θ
    dans l'application
    Fonctions
    pour la définition d'une fonction polaire
  • n
    dans l'application
    Suites
  • x
    dans tous les autres cas

Or, il pouvait arriver que ce comportement ne corresponde pas à tes besoins.

Si il te suffisait pour
x
,
n
et
t
d'aller les chercher au clavier alphabétique avec la touche
alpha
, ce n'était par contre pas le cas pour
θ
.

Il t'était donc pénible de faire appel à la variable de nom
θ
pour tes calculs de géométrie ou de Physique-Chimie, ou encore pour l'affichage de messages en
Python
.

Il fallait déclencher l'afficher d'un
θ
quelque part, par exemple dans l'application
Fonctions
ou sinon dans l'application
Python
avec print(chr(952)), le sélectionner pour le copier avec
shift
var
, puis ensuite seulement le coller où bon te semblait avec
shift
🧰
.

Aujourd'hui
NumWorks
fournit enfin un début de solution à ce problème.

Peu importe le contexte, si la saisie par défaut de la touche
x,n,t
ne correspond pas à tes besoins, il te suffit de retaper
x,n,t
si besoin plusieurs fois de suite pour basculer entre les autres possibilités de saisie
x
,
n
,
t
et
θ
.


Bien dommage toutefois, cela ne fonctionne pas dans le contexte de l'application
Python
et ne t'aidera donc pas pour les
print()
.


Terminons par une amélioration qui avait été introduite dès la mise à jour
16.4.0
mais bizarrement non annoncée.

Auparavant il n'était pas possible d'appliquer une fonction à un résultat comportant une unité.

Depuis la version
16.4.0
c'est corrigé pour les fonctions pertinentes de la boîte à outils :
abs()
,
floor()
,
ceil()
,
round()
et
sign()
.




Conclusion

Go to top

Le verrouillage étant maintenant derrière nous,
NumWorks
semble enfin s'être remis sérieusement au travail dans l'intérêt des utilisateurs, renouant ainsi avec ce qui avait fait son succès sur la période 2017-2020.

Cette version
17
apporte en effet plusieurs évolutions majeures avec dans tous les cas de beaux efforts sur l'intuitivité de l'interface :
  • saisie libre des relations à tracer
  • représentation graphique de droites
  • représentation graphique coniques même dans le cas général
  • représentation graphique d'inéquations pour toutes les formes précédentes d'équations traçables
  • constantes physiques avec unités et description
  • tests statistiques
  • intervalles de confiance

La
NumWorks
au prix de milieu de gamme poursuit sa progression disruptive dans le monde des calculatrices graphiques, dans le sens où la plupart de ces fonctionnalités sont très supérieures à ce qu'offre le milieu de game chez la concurrence, et ne trouvent d'équivalent que sur le haut de gamme beaucoup plus cher.

Des efforts semblent donc avoir été faits rapidement pour compenser les fonctionnalités officielles interdites suite au verrouillage, notamment pour les constantes physiques.

Après, ce n'est certes pas suffisant.

Comme gros manque, il y aurait encore par exemple l'application de tableau périodique des éléments , ou encore l'application tableur de .

Et bien évidemment, tant qu'il n'y aura pas de remplaçant au moteur de calcul littéral d' ou encore mieux moteur de calcul formel de , on pourra toujours dire que ce n'est pas suffisant.


Mais terminons donc à ce jour sur une note positive en notant donc ces très gros efforts, certes insuffisants, en faisant justement le souhait qu'ils se poursuivent au moins au même rythme.

Liens
:

NumWorks Formation Python-kandinsky sur NumWorks : 17 novembre 15h

New postby critor » 16 Nov 2021, 16:38

14614Envie toi aussi de passer au niveau supérieur dans la programmation de contenus graphiques en
Python
sur ta calculatrice
NumWorks
?

Pour cela il te faut maîtriser le module de tracé par pixels
kandinsky
.

De riches possibilités s'ouvriront alors à toi : œuvres d'art, interfaces, jeux vidéo... aussi bien pour ton amusement personnel que pour appuyer une activité en classe.

Et bien cela tombe bien, lycéen(ne) ou enseignant(e), tu as rendez-vous ce
mercredi 17 novembre
à
15h
.

, responsable pédagogique chez
NumWorks
(à droite sur la photo)
, animera en effet une formation en ligne tout spécialement dédiée au module
kandinsky
.


Lien
:
https://www.youtube.com/watch?v=RftQNzKcjPI

NumWorks Omega 1.23, ultime mise à jour compatible N0110 r3.43

New postby critor » 14 Nov 2021, 15:33

14415Pour cette rentrée 2021, de nouvelles calculatrices
NumWorks N0110
en révision matérielle
3.43
sont arrivées dans le stock des magasins.

Elles venaient préchargées d'une version
firmware
15.5
là où les révisions matérielles plus anciennes étaient venues en
11.2
.

Ces
NumWorks N0110 r3.43
n'étaient donc d'origine pas verrouillées, et tu pouvais tenter d'y installer par exemple le
firmware
tiers
Omega
.

14870Sauf qu'en pratique, cela ne marchait pas. Toute tentative d'installation d'
Omega
coinçait les
NumWorks N0110 r3.43
sur un écran noir avec la diode examen allumée en rouge.

Ne t'inquiète pas, rien de grave ni d'irréversible. Nous avons un tuto pour débloquer les machines dans cet état sans avoir à les verrouiller.


Bref, ce comportement signifiait que le
firmware
installé était incapable de s'amorcer correctement.

1484714852Nous venons tout juste de découvrir la cause de ce problème.

La révision matérielle
3.43
a changé la puce de mémoire
Flash
adesto
, passant d'une
25SF641
à une
25SF641
B
.

La nouvelle puce
Flash
25SF641B
est gérée par le
firmware
officiel
Epsilon
à compter de la version
15.5
.

Le problème d'
Omega
était que sa dernière version
1.22.1
publiée avant l'abandon du projet, était construite autour du code source d'
Epsilon 15.3.1
, et donc incompatible avec la dernière révision matérielle.

14609Nous t'avions déjà proposé la solution de passer au
firmware
tiers
Khi
, qui pour sa part reprenait le code source d'
Omega
et donc l'ensemble de ses fonctionnalités et à la différence continue à le faire évoluer, l'un des premiers ajouts ayant été la compatibilité
r3.43
avec l'intégration des changements apportés par
Epsilon 15.5
.

Mais peut-être que le
firmware
Khi
ne te convenait pas non plus ?

Bien qu'étant à ce jour le seul successeur d'
Omega
, le
firmware
Khi
était développé avec une philosophie très différente.

L'interface
web
d'installation du
firmware
Khi
et de ses applications n'a absolument rien à voir avec celle d'
Omega
, et le projet
Khi
à la différence n'est pas disponible sur
github
ce qui n'est pas l'usage pour les contributions.

14867Et bien bonne nouvelle pour toi si tu as été patient(e) et n'as pas commis l'erreur de verrouiller ta calculatrice depuis, l'équipe
Omega
s'est reformée le temps de pouvoir t'offrir une ultime mise à jour, la version
1.23
.

Le principal avantage d'
Omega 1.23
est d'être contruit autour d'
Epsilon 15.5
et donc d'être enfin compatible avec les
NumWorks N0110
en révision matérielle
3.43
! :bj:

14869
Omega 1.23
t'apporte également quelques autres nouveautés.

Par exemple, l'interface
web
d'installation d'
Omega
t'offrait déjà quelque chose de très intéressant, la possibilité de signer numériquement ta calculatrice par un message de 15 caractères au maximum. Tu peux mettre ton nom, un surnom pour ta calculatrice ou bien d'autres choses entre autres, le message en question étant affiché à l'écran
à propos
comme on vient de voir. Un formidable moyen d'identification et donc une belle protection contre le vol.

Nouveauté, tes scripts
Python
seront désormais capables de récupérer ce message via la nouvelle méthode os.getlogin().

Ce n'est pas le seul ajout au module
os
, os.name te permettra aussi dorénavant à tes scripts
Python
d'itentifier facilement si ils tournent sur un
firmware
de type
Omega
, et donc de réagir en conséquence.



Autre ajout cette fois-ci par , une amélioration de la traduction en Allemand des messages de la calculatrice, principalement dans la boîte à outils
Python
. Cela concerne des messages qui n'étaient pas traduits et restaient jusqu'à présent en Anglais, un affinage de la formulation pour d'autres messages, ou encore un raccourcissement de certains autres messages
(pour respecter la limitation d'affichage à 35 caractères)
:
148641486514863


Normalement tu devrais également pouvoir en bénéficier si ta
NumWorks
est verrouillée, car a également soumis ces mêmes améliorations au projet
Epsilon
officiel, et elles ont apparemment été acceptées.



14866Enfin, le nouvel
Omega 1.23
ajoute la gestion des fonds d'écran sur le menu de sélection des applications ! :favorite:

L'installation d'un fond d'écran se passe
après
l'installation d'
Omega
sur l'interface web permettant d'installer les applications. Un nouveau bouton te permet d'ajouter l'image de ton fond d'écran à la seule condition qu'elle respecte le format imposé
(
PNG
en
320×222
pixels)
.



À noter qu'il ne s'agit absolument pas d'une reprise du développement d'
Omega
, les nouveautés en question ayant simplement été codées avant l'annonce de l'abandon du projet. Les développeurs souhaitaient simplement ne pas rester sur un travail inachevé et sont donc venus ce week-end te dire au revoir avec cette ultime version, la version parfaite incluant tout ce qu'ils avaient encore sous la main.

Merci à vous tous pour cette surprise inespérée et bon vent ! :')

Installation
:
https://getomega.dev/install/latest

NumWorks Inspection nouveautés NumWorks N0110 révision 3.43 (2021)

New postby critor » 10 Nov 2021, 14:11

1484614405Pour la rentrée 2019 sortait la .

Une fois démontée un peut identifier facilement la version matérielle de la carte électronique. Il suffit de regarder dans le coin inférieur droit où on peut lire
3.30
.

14852Pour la rentrée 2020 les
NumWorks N0110
passaient à une nouvelle carte électronique en révision
3.31
.

Une révision en apparence bien mineure. Nous n'avons pas trouvé de différence visible au niveau de la carte, mais remarquions pas contre un changement au niveau de la nappe de connexion de l'écran, sa référence passant de
ARS028BIG0B01_210
à
ARS028BIG0B01_210
V2.0
.

14415Dans une première phase d'approvisionnement pour la rentrée 2021, les
NumWorks N0110
sont passées à un nouveau clavier.

L'inscription secondaire accessible via
shift
sur la touche
xy
passait d'un
sto→
peu intuitif à un simple
.

14836Et enfin dans une deuxième phase d'approvisionnement de rentrée 2021, les
NumWorks N0110
sont passées à une nouvelle carte électronique en révision
3.43
que nous t'annoncions dès le mois de mai 2021.

Nous sommes enfin aujourd'hui en possession d'une de ces machines
(merci
NumWorks
)
. Nouveauté, le numéro de version matérielle y est consultable logiciellement, en tapant
OK
OK
sur le champ affichant la version logicielle.

Cela y affiche alors
03.43
alors que les cartes plus anciennes affichent simplement
00.00
.

NumWorks
semble donc s'être donné du mal pour permettre l'identification facile des machines utilisant une carte en révision matérielle
3.43
, chose qu'il n'avait pas fait pour les révisions précédentes de la carte. Il doit bien y avoir une raison…

Indépendamment de tout verrouillage, la révision matérielle
3.43
est incompatible avec le
firmware
tiers
Omega
, son installation lorsque encore possible ne faisant que coincer la calculatrice sur un écran noir. Suite au verrouillage que les mises à jour officielles installent sur les calculatrices depuis la version
16.3
, de façon à ce jour irréversible logiciellement, le projet
Omega
a été officiellement abandonné et il y a donc peu de chances que le problème soit corrigé. Toutefois, a repris le code du projet
Omega
pour continuer à le faire vivre sous un nouveau nom,
Khi
, et en a profité pour corriger l'incompatibilité en question.

Ajoutons à ceci le gros écart de numérotation de version matérielle cette fois-ci, nous passons directement de
3.31
à
3.43
.

Trois éléments qui nous sembleraient indiquer qu'il s'agit cette fois-ci d'une révision matérielle beaucoup moins mineure que la précédente.

14847Voici donc enfin la toute dernière carte électronique en révision
3.43
utilisée par les
NumWorks N0110
. Le numéro de révision matérielle est indiqué dans le coin tout en bas à droite.

Cette carte-ci a donc été produite la 24ème semaine de 2021
(
juin 2021
)
.

On note en effet plusieurs gros changements :
  • D'une part, la puce
    Flash
    de chez
    adesto
    n'est plus une
    25SF641
    mais une
    25SF641
    B
    (soit la révision
    B
    de la
    25SF641
    )
    .
    C'est la même capacité,
    8 Mio
    , et on pourrait s'attendre à des spécifications compatibles. Mais selon la façon dont la puce est identifiée par le code, cela pourrait en effet permettre d'expliquer l'écran noir obtenu avec
    Omega
    .
  • D'autre part, nous changeons également d'écran. Ce n'est plus un
    ARS028BIG0B01_210
    mais un
    ARS028BIG0B0
    3
    _210
    .
    Pour sa part, la nappe spéciale que cet écran utilise dans les
    NumWorks
    ne change pas, restant sous la référence
    ARS028BIG0B01_210TRX V2.0
    .

Mais ce n'est pas tout. Attardons-nous maintenant sur les composants électroniques plus petits. Les inscriptions sur la carte les numérotent selon différents préfixes permettant de les identifier :
  • Q
    : transistors
    (numérotés de
    1
    à
    3
    )
  • D
    : diode électroluminescente
    (numérotée
    D1
    )
  • X
    : oscillateur quartz
    (numéroté
    X1
    )
  • J
    : connecteurs
    (numérotés de
    1
    à
    4
    )
    :
    • J1
      : connecteur nappe écran
    • J2
      : connecteur
      USB micro-B
    • J3
      : connecteur batterie
    • J4
      : connecteur
      debug
  • K
    : points de test
    (numérotés de
    1
    à
    4
    )
  • R
    : résistances
    (jusqu'à présent numérotées de
    1
    à
    16
    )
  • C
    : condensateurs
    (jusqu'à présent numérotés de
    1
    à
    23
    )
  • U
    : circuits intégrés
    (jusqu'à présent numérotés de
    1
    à
    8
    )
    :
    • U1
      : microcontrôleur
    • U4
      : mémoire
      Flash

Et bien grosse surprise, si tu regardes en bas à gauche, entre les connecteurs
USB
et de
debug
, de nouveaux composants font leur apparition sur la révision
3.43
:
  • 2 nouvelles résistances
    R17
    et
    R18
  • un 24ème condensateur, le
    C24
  • un 9ème circuit intégré, le
    U9
Resterait encore à suivre les pistes pour comprendre la finalité de ces mystérieux ajouts… ;)

TI-z80 Avec Cesium, connecte une clé USB à ta TI-83 Premium CE !

New postby critor » 10 Nov 2021, 12:14

1221212965Les
TI-83 Premium CE
(
TI-84 Plus CE
hors de France)
et
TI-Nspire CX II
sont les calculatrices graphiques les plus connectées à ce jour. Grâce à leur port
mini-USB
capable de fonctionner en mode hôte, tu peux t'en servir pour piloter énormément de choses dans le cadre de tes projets
STEM
:

Rien à voir a priori, mais peut-être connais-tu l'application
Cesium
?

Ce petit bijou par apporte une interface graphique permet de lancer facilement des programmes sur ta
TI-83 Premium CE
ou compatible, peu importe qu'il s'agisse de programmes
TI-Basic
ou dits
Asm
(c'est-à-dire assemblés à partir de code assembleur
eZ80
ou compilés à partir de code en langage
C
)
.

Il est devenu incontournable depuis que
Texas Instruments
a retiré le support officiel des programmes
Asm
avec la mise à jour
5.5.1
de
Mai 2020
.

14853Et bien
Cesium
te permet également d'étendre de façon fantastique la déjà formidable connectivité de ta
TI-83 Premium CE
ou compatible.

En effet depuis la version
3.4.1
de
mars 2021
,
Cesium
te permet d'accéder au contenu de clés
USB
directement depuis ta calculatrice ! :bj:

De quoi également étendre démesurément la capacité mémoire de ta calculatrice ! :D
C'est aussi l'occasion de jongler facilement sans ordinateur avec les niveaux
Geometry Dash
, permettant en effet d'en avoir un maximum sous la main sans dépasser le nombre maximal de niveaux géré en mémoire de la calculatrice. ;)

13060Il te faut pour cela un adaptateur
USB
. Au choix :

Il te faut donc installer l'application
Cesium
, ou la mettre à jour si ta version est inférieure à
3.4.1
(vérifiable directement depuis
Cesium
en tapant
mode
)
.

Si ta calculatrice ne permet pas l'exécution de programmes
Asm
sans passer par
Cesium
, il te faudra passer par l'outil
arTIfiCE
et son tutoriel dédié.

L'écran d'accueil de
Cesium
une fois à jour doit te lister un lecteur
USB Flash Drive
, même sans aucune connexion. Si jamais ce n'était pas le cas alors il te suffit d'activer manuellement le support
USB
via
mode
:


Tu as de plus besoin de rajouter les bibliothèques
C
et bibliothèques
USB


Et voilà, une fois tout ceci fait, tu auras accès au contenu de n'importe quelle clé
USB
formattée en
FAT32
, ce qui est à ce jour le cas d'une écrasante majorité. :)

Cesium
te permet alors :
  • de lancer directement les programmes présents sur la clé
    USB
    , peu importe qu'ils soient de type
    TI-Basic
    ou
    Asm
    :bj:
    (à condition qu'ils ne nécessitent pas d'autres fichiers présents sur la clé
    USB
    )
  • ou bien de copier facilement ces fichiers vers la mémoire de ta calculatrice grâce à la touche
    prgm
    :bj:

Attention toutefois,
Cesium
semble à ce jour avoir du mal si les fichiers que tu cibles sont situés non pas à la racine de la clé
USB
mais dans un sous-dossier de la clé
USB
, aussi bien pour l'exécution que pour la copie.

Tu peux dans ces cas obtenir des blocages
(et décoincer la calculatrice en déconnectant la clé
USB
)
ou pire des plantages.

Attention, l'usage sur ta calculatrice d'une clé
USB
et de façon générale de tout module externe, peu importe qu'il soit connectable ou enfichable, est strictement interdit aux épreuves d'examen en France. :#non#:

En dehors de ces épreuves régies par le cadre national, par exemple pour le contrôle continu, l'autorisation sera à la discrétion de l'enseignant ou établissement concerné.

Téléchargements
:


Lien
:
tutoriel
arTIfiCE

-
Search
-
Social
-
Featured topics
Concours de l'Avent 2021 "l'énigme des 3 portes". Viens prendre connaissance des indices et bouts de code Python chaque jour. Sois parmi les 7 premiers à trouver et franchir l'une des 3 portes pour remporter de superbes lots : équipements complets en calculatrices Python couleur et/ou accessoires exclusifs !
Concours Geometry Dash - 2 équipements complets en calculatrices TI (+ goodies et accessoires) à gagner pour les 2 meilleurs niveaux créés
Concours de dessin de Noël 2021 Jusqu'au 7 janvier 2022 inclus par Casio. Dessine ta liste au Père Noël sur calculatrice/émulateur Graph 90/35+E II en Python ou fx-92+ Spéciale Collège. Ouvert aux élèves et enseignants, classement séparé. À gagner 2 consoles Nintendo Switch, 2 trottinettes électriques, 10 calculatrices Graph 90/35+E II au choix, 72 montres Casio G-Shock ou Vintage. Pas de perdant, goodies Casio pour tous les autres !
Coque NumWorks édition limitée Décembre 2021 à gagner.
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
12345
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
695 utilisateurs:
>673 invités
>16 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)