π
<-
Chat plein-écran
[^]

Examens Tous les sujets du BAC 2022 en Polynésie, avec corrigés !

New postby critor » 11 May 2022, 07:24

Les épreuves de spécialité du
BAC 2022
ont déjà eu lieu en Polynésie française. L'intégralité des sujets tombés sont maintenant disponibles, et même avec des corrections
(essentiellement pour les sujets de maths et sciences)
.

Ces sujets ont été conçus dans le même moule que ceux de Métropole
(ce sont les mêmes consignes qui ont été communiquées aux concepteurs de sujets)
, et ils sont donc représentatifs des dernières évolutions de l'épreuve.

N'oublie pas de plus que tu as cette année un format d'épreuves spécial COVID avec des exercices/parties au choix, et pour t'aider à faire ton choix des thèmes ou mots-clés annoncés en début de chaque exercice/partie. Tu as donc très grand intérêt à consulter tout ça pour voir à quoi va ressembler ton sujet dans la forme.

De plus, toute nouveauté inédite peut également témoigner de nouvelles consignes données aux concepteurs.

Par exemple, dans le sujet n°2 de
Mathématiques
, l'exercice 3 qui mélange suites et
Python
, un combo certes habituel, se permet pour la toute première fois d'aller un peu plus loin dans le
Python
en faisant intervenir des listes avec la méthode
.append()
.
Rappelons que si tu as bien choisi ta calculatrice et l'as correctement mise à jour, elle est capable même en mode examen d'exécuter des scripts
Python
et te permettra donc de :
  • trouver la réponse pour les questions demandant ce que fait tel ou tel script
  • vérifier ta réponse pour les questions te demandant de compléter ou parfois même écrire un script

Voici de quoi mettre à jour les modèles concernés :

Mais ce n'est pas tout. Les sujets de spécialité
NSI
avaient jusqu'à présent toujours interdit la calculatrice programmable, et donc interdit aux candidats de vérifier leurs réponses, un non-sens que nous n'avions cessé de dénoncer.

Pour la toute première fois, le sujet n°1 de
NSI
tombé en Polynésie autorise la calculatrice en mode examen, et a donc laissé aux candidats qui le souhaitaient la possibilité de vérifier leurs réponses ! :bj:
Nous ignorons toutefois encore si il s'agit d'un test isolé ou bien d'une nouvelle tendance. Le faible effectif de cette spécialité en Polynésie française fait qu'il n'y a pas eu besoin de sujet n°2. Nous ne pouvons donc pas encore confirmer qu'il s'agit d'une consigne générale.
Quoi qu'il en soit, n'oublie surtout pas d'apporter ta calculatrice au cas où, le jour de ton épreuve de
NSI
.

Lien
:
Sujets
Polynésie 2022
et corrigés

TI-Nspire Déjoue les pièges du mode examen TI-Nspire CX II

New postby critor » 10 May 2022, 23:57

13680Ce
mercredi 11 mai 2022
, c'est la première grande activation nationale du mode examen des calulatrices en France que nous attendions depuis plus de 7 ans.

Mais attention si tu es équipé(e) d'une
TI-Nspire CX II
. Pour activer le mode examen, beaucoup de tutos te disent d'allumer la calculatrice tout en maintenant la touche :nses: enfoncée. C'est clairement de loin la pire méthode d'activation du mode examen tous modèles confondus, et un véritable piège dans lequel tu ne dois surtout pas tomber ! :#non#:

D'une part, lorsque tu appelles le mode examen de cette façon, tu te vois présenter une boîte de dialogue. Cette boîte de dialogue liste une série de limitations des fonctionnalités de la calculatrice. Si ta calculatrice est à jour il y en a très exactement 13, dont 11 cochées par défaut :


Une très grave erreur est de valider cette boîte de dialogue avec ses options par défaut, soit sans faire exprès, soit parce que tu auras suivi un tuto-vidéo mal conçu comme il en existe, hélas même parmi les plus populaires. :mj:

Tu récupères alors une calculatrices avec toute une série de fonctionnalités inutilisables alors que tu les as payées en optant pour ce modèle, et que la réglementation française du mode examen ne demande pas de bloquer de fonctionnalités mais uniquement le contenu mémoire préexistant.
Comme indiqué dans les bons tutos, la bonne manipulation de cette boîte de dialogue est d'y taper
ctrl
A
pour décocher l'ensemble des limitations de fonctionnalités.

Attention toutefois car il y a ici aussi un piège comme si cela ne suffisait pas.

Si ta calculatrice ne fait pas tourner la dernière version mais la version précédente
5.3.0
, par exemple parce que tu auras voulu conserver l'accès à
Ndless
, le raccourci
ctrl
A
commencera par tout cocher ce qui n'est surtout pas ce que tu veux.

Vérifie donc bien visuellement ; si tu es dans ce cas-là il te faudra taper
ctrl
A
deux fois de suite.

Mais attends, car ce n'est même pas le pire jusqu'à présent. En effet, par défaut cette boîte de dialogue :
  • sur les
    TI-Nspire CX II CAS
    ,
    TI-Nspire CX II-T CAS
    et
    TI-Nspire CX II-C CAS
    , désactive le
    CAS
    (moteur de calcul exact et formel)
  • sur
    TI-Nspire CX II-T
    , désactive le moteur de calcul exact
    (le moteur de calcul formel n'étant de toutes façons pas inclus sur ce modèle)

Si tu valides en l'état, tu obtiens alors une calculatrice très lourdement bridée n'étant même plus capable de faire du calcul formel ou même exact

La réactivation de cette fonctionnalité sur cette interface avant de valider est certes possible, mais c'est une opération lourde pour laquelle nous ne connaissons pas de raccourci, nécessitant de dérouler une liste déroulante pour en changer la sélection, et surtout de ne pas commettre l'erreur de valider la fenêtre au cours de la procédure.

13699Et bien il y a beaucoup plus simple. Si ta calculatrice est à jour en version
5.3.0
ou supérieure, tu disposes d'une nouvelle interface d'activation du mode examen, appelable en allumant la calculatrice avec la touche
tab
enfoncée.

L'interface te demande alors un code d'activation à 8 chiffres, et pour la France c'est extrêmement simple. En effet pour obtenir un maximum de fonctionnalités en mode examen, il te suffit de saisir au choix :
  • 0000-0000
    (unité d'angle en degrés par défaut)
  • 0000-0001
    (unité d'angle en radians par défaut, préférable pour les épreuves de Mathématiques)
La différence entre ces deux codes est juste l'unité d'angle par défaut ; il restera toujours possible par la suite une fois en mode examen de changer d'unité à tout moment.

Une nouvelle procédure d'activation du mode examen beaucoup plus facile, enfin une solution aux énormes problèmes précédents ! :bj:
En effet ces codes n'activent aucune limitation de fonctionnalité. Tu les retrouveras donc en intégralité, ainsi que le moteur de calcul exact et le moteur de calcul formel
CAS
si présent, comme te le confirmera l'écran intermédiaire avant validation ! :bj:

Les bons tutos sont disponibles ci-dessous et te seront accessibles jusqu'avant ton épreuve sur
smartphone
, ou encore sur l'ordi/tablette du surveillant pour les plus sympa d'entre eux.

Liens
:


TI-Nspire Déjoue les pièges du mode examen TI-Nspire CX

New postby critor » 10 May 2022, 21:37

13676Ce
mercredi 11 mai 2022
, c'est la première grande activation nationale du mode examen des calulatrices en France que nous attendions depuis plus de 7 ans.

Mais attention si tu es équipé(e) d'une
TI-Nspire CX (CAS)
ou
TI-Nspire (CAS)
monochrome, car son mode examen est un véritable piège, l'un des pires tous modèles confondus ! :#non#:

Lorsque tu appelles le mode examen en allumant la calculatrice tout en maintenant la touche :nses: enfoncée, tu te vois présenter une boîte de dialogue.

Cette boîte de dialogue liste une série de limitations des fonctionnalités de la calculatrice. Si ta calculatrice est à jour il y en a très exactement 12, dont 11 cochées par défaut :


Une très grave erreur est de valider cette boîte de dialogue avec ses options par défaut, soit sans faire exprès, soit parce que tu auras suivi un tuto-vidéo mal conçu comme il en existe, hélas même parmi les plus populaires. :mj:

Tu récupères alors une calculatrices lourdement bridée avec toute une série de fonctionnalités inutilisables, alors que tu les as payées en optant pour ce modèle haut de gamme, et que la réglementation française du mode examen ne demande pas de bloquer de fonctionnalités mais uniquement le contenu mémoire préexistant.

Te voilà donc fortement désavantagé(e) par rapport à d'autres candidats et bel et bien piégé(e), car la configuration du mode examen est alors impossible à modifier sans désactiver ce dernier, opération que l'on sait être extrêmement contraignante et en pratique impossible en salle d'examen ! :'(

Comme indiqué dans les bons tutos, la bonne façon de faire est de taper :nsct: :nsa: sur la boîte de dialogue en question pour décocher l'ensemble des limitations de fonctionnalités :


Attention toutefois car il y a ici aussi un piège comme si cela ne suffisait pas.

Si ta calculatrice ne fait pas tourner la dernière version
4.5.5
mais la précédente version
4.5.4
, par exemple parce que tu auras voulu conserver l'accès à
Ndless
, le raccourci :nsct: :nsa: commencera par tout cocher ce qui n'est surtout pas ce que tu veux.

Vérifie donc bien visuellement ; si tu es dans ce cas-là il te faudra taper :nsct: :nsa: deux fois de suite.


Les bons tutos sont disponibles ci-dessous et te seront accessibles jusqu'avant ton épreuve sur
smartphone
, ou encore sur l'ordi/tablette du surveillant pour les plus sympa d'entre eux.

Liens
:


NumWorks Mets bien à jour ta N0110 pour conformité mode examen France

New postby critor » 10 May 2022, 17:15

La calculatrice
NumWorks
était initialement un formidable projet de machine ouverte.

Le développement tiers a pu s'y hisser à un niveau jamais atteint sur la concurrence, et permettant l'émergence d'un projet formidable, par et ses non moins illustres collaborateurs.

Il s'agissait d'un
firmware
alternatif pour ta calculatrice
NumWorks
. Basé sur le code source d'
Epsilon
comme la licence libre l'y autorisait, avait pour but de regrouper et mettre en avant les meilleures contributions au code d'
Epsilon
, en incluant cette fois-ci celles laissées de côté par le constructeur.

Difficile de tout citer ici mais voici déjà par exemple un des fantastiques ajouts d'. La
NumWorks
travaille en interne sur des arbres de calcul, mais les bridait donc artificiellement pour n'accepter que des valeurs numériques. ré-autorisait à nouveau ces arbres à utiliser des lettres / inconnues, ce qui nous redonnait ainsi un moteur de calcul littéral. De quoi même dériver, du jamais vu à seulement
80€
! :bj:
Citons aussi un tableau périodique des éléments, ou encore la possibilité d'avoir une bibliothèque de constantes physiques avec unités bien avant que ce ne soit disponible dans le
firmware
officiel.

12024Outre ce qu'il intégrait, offrait également l'avantage de pouvoir installer à chaud des applications, fonctionnalité jusqu'alors absente du
firmware
officiel
Epsilon
. Plusieurs applications de très haute facture furent développées, on peut citer entre autres : :D
  • , une formidable application intégrée de Mathématiques et de Sciences par , enseignant-chercheur à l'Université de Grenoble, qui étendait gratuitement les capacités de ta calculatrice au niveau d'une
    HP Prime
    . L'application intégrait le moteur de calcul formel
    GIAC
    développé pour le logiciel
    Xcas
    du même auteur pour des possibilités en calcul encore plus étendues. Étaient également inclus un tableur, une bibliothèque de constantes physiques, un convertisseur d'unités, un tableau périodique des éléments et bien d'autres choses encore. Le tout était en prime programmable en
    Python
    , avec une collection de modules importables bien plus étoffée que celle de l'application
    Python
    officielle, et surtout ici de façon intégrée, tes scripts
    Python
    pouvant en effet faire appel au moteur de calcul formel
    GIAC
    par l'intermédiaire du module
    cas
    .
  • , un émulateur de console de jeux
    Nintendo NES
    par
  • , un émulateur de console de jeux
    Nintendo GameBoy
    par
  • , un tableau périodique des éléments par

Les fonctionnalités du
firmware
ont été reprises par la suite pour plusieurs
forks
, les
firmwares
et , ce dernier par nul autre que en personne.

Un gros avantage de plus était ici que
KhiCAS
et l'ensemble des fonctionnalités rajoutées restaient accessibles en mode examen, de façon parfaitement légale et légitime en France, puisque ces fonctionnalités ne sont pas des données et venaient de plus directement intégrées à des modèles concurrents haut de gamme parfaitement autorisés. :bj:
14500Mais voilà, à la rentrée 2021 la mise à jour d'
Epsilon
, le
firmware
officiel des calculatrices
NumWorks
, a introduit un verrouillage des modèles
N0110
.

Toute
N0110
mise à jour ou venant préchargée d'une version
16.3
ou supérieure, comprend un chargeur de démarrage censé être non effaçable, et empêchant entre autres :
  • l'installation de tout
    firmware
    non correctement signé par le constructeur, c'est-à-dire entre autres de tout
    firmware
    tiers
    (, , , ...)
  • l'installation d'applications persistantes en mémoire
    Flash
    (logiciel intégré de Mathématiques avec moteur ce calcul formel
    KhiCAS
    , émulateurs
    Nintendo Game Boy
    et
    NES
    , tableau périodique des éléments, ...)
Les utilisateurs informés avaient certes le choix mais étaient face à un cruel dilemme :
  • soit utiliser le
    firmware
    Epsilon
    pour bénéficier de toutes les dernières nouveautés officielles, mais en contrepartie renoncer définitivement aux
    firmwares
    tiers
  • soit utiliser un
    firmware
    tiers, mais en contrepartie renoncer aux nouveautés officielles car
    NumWorks
    a profité de l'occasion du verrouillage pour révoquer sa licence libre, et interdire ainsi la réutilisation de tout code introduit à partir de la version
    16

15413Dans une actualité précédente, nous t'annoncions la sortie de pour le
firmware
. est un chargeur de démarrage avec lequel il suffit d'écraser le chargeur officiel, grâce à une faille présente dans les
firmwares
Epsilon
officiels.

Après plus de 6 mois d'attente te permettait enfin de déverrouiller ta calculatrice, étant ensuite capable de lancer aussi bien les
firmwares
officiels
Epsilon
que les
firmware
tiers, à la seule condition que ces derniers aient été mis à jour pour supporter ce nouvel amorçage.

Encore mieux que ça, avec tu n'avais même pas à choisir entre fonctionnalités officielles et tierces, tu peux avoir les deux en même temps. Depuis le verrouillage la mémoire
Flash
des
N0110
est partitionnée en deux moitiés égales de
4 Mio
, et pouvant chacune accueillir un
firmware
.
Le raccourci
reset
+
4
permet de consulter l'état de la mémoire
Flash
et de mettre la calculatrice dans un mode de mise à jour protégé car interdisant la réécriture du chargeur de démarrage.
La mémoire
Flash
de
8 Mio
est découpé en 2
slots
A/1
et
B/3
de
4 Mio
chacun. Les raccourcis
reset
+
1
et
reset
+
2
te permettent alors de basculer entre l'amorçage des deux
firmwares
situés dans chacun de ces 2
slots
.

Sauf qu'attention rappel. Il y avait un problème extrêmement grave avec la première version du
bootloader
venant avec : il n'était pas conforme à la réglementation française du mode examen et était donc strictement interdit d'utilisation à tout examen exigeant l'activation de ce mode en France. :#non#:

En effet, les raccourcis
reset
+
1
et
reset
+
2
permettant de basculer entre les deux
firmwares
présents en mémoire désactivaient le mode examen. Or c'est strictement interdit par les spécifications officielles du mode examen français ; le mode examen ne doit pas pouvoir être désactivé de façon autonome par les candidats, c'est-à-dire que la désactivation doit nécessiter un outil extérieur non présent sur leur table de composition car interdit en examen
(2ème calculatrice, ordinateur, tablette, smartphone, batterie
USB
, etc.)
.

155321543815449Des correctifs sont sortis depuis, lors d'une mise à jour d' ainsi que des mises à jour reprenant ces nouveautés pour et :
  • comme déjà annoncé, le
    firmware
    duplique la configuration du mode examen dans les différents
    slots
    , et la bascule entre différents
    firmwares
    ne désactive donc pas ce dernier :bj:
  • comme annoncé également, les
    firmwares
    et ont fait un choix différent, t'interdisant en mode examen d'amorcer un autre
    firmware
    que celui dans lequel le mode examen a été activé
    (ce qui certes tue complètement l'intérêt du multiboot...)

Un outil interdit étant frauduleux, au moins par destination, si tu introduisais la première version de dans une salle d'examen en France et te faisais prendre
(parce que tu auras basculé entre deux firmwares pendant l'épreuve et peut-être même oublié de réactiver immédiatement le mode examen, ce qui se voit parce que la diode cesse alors de clignoter et reste éteinte)
, c'est bien toi et non le développeur de qui risques l'ensemble des désagréments possiblement dramatiques liés à toute introduction d'outils frauduleux :
  • non fixé sur ta réussite à l'examen à la veille de l'été comme les camarades et donc rien à fêter avec eux, déjà de quoi te mettre bien à part du groupe...
  • le jugement nécessitant du temps alors qu'en prime les rectorats sont fermés une bonne partie de l'été risque de perdre ton inscription dans l'enseignement supérieur et donc une année
  • jusqu'à 5 ans d'interdiction de passer tout examen y compris le permis de conduire...
Bref, de quoi bien te gâcher le début de ta vie, d'étudiant et adulte ! :mj:

Il est donc ultra important pour toi d'effectuer la mise à jour vers un
bootloader
conforme avec la réglementation française, et tu as donc le choix entre ceux associés aux trois
firmwares
précédents avec les comportements présentés.

Attention, cette mise à jour doit absolument être effectuée dans le mode de récupération de la machine
(raccourci reset+
6
)
, le seul à autoriser la réécriture du
bootloader
. À défaut, seul le
firmware
sera mis à jour.
Si tu penses avoir mis à jour depuis la sortie de mais n'as pas basculé dans ce mode pour cela, alors le
bootloader
n'a pas été mis à jour et c'est donc à refaire.

Tu peux également si tu n'as plus confiance repasser sur le
firmware
officiel
Epsilon
, mais attention car cela reverrouillera ta machine sans garantie de retour en arrière possible.

Installation
:


NumWorks Sortie Upsilon 1.0.0 avec refonte bootloader pour NumWorks

New postby critor » 09 May 2022, 17:17

La calculatrice
NumWorks
était initialement un formidable projet de machine ouverte.

Le développement tiers a pu s'y hisser à un niveau jamais atteint sur la concurrence, et permettant l'émergence d'un projet formidable, par et ses non moins illustres collaborateurs.

Il s'agissait d'un
firmware
alternatif pour ta calculatrice
NumWorks
. Basé sur le code source d'
Epsilon
comme la licence libre l'y autorisait, avait pour but de regrouper et mettre en avant les meilleures contributions au code d'
Epsilon
, en incluant cette fois-ci celles laissées de côté par le constructeur.

Difficile de tout citer ici mais voici déjà par exemple un des fantastiques ajouts d'. La
NumWorks
travaille en interne sur des arbres de calcul, mais les bridait donc artificiellement pour n'accepter que des valeurs numériques. ré-autorisait à nouveau ces arbres à utiliser des lettres / inconnues, ce qui nous redonnait ainsi un moteur de calcul littéral. De quoi même dériver, du jamais vu à seulement
80€
! :bj:
Citons aussi un tableau périodique des éléments, ou encore la possibilité d'avoir une bibliothèque de constantes physiques avec unités bien avant que ce ne soit disponible dans le
firmware
officiel.

12024Outre ce qu'il intégrait, offrait également l'avantage de pouvoir installer à chaud des applications, fonctionnalité jusqu'alors absente du
firmware
officiel
Epsilon
. Plusieurs applications de très haute facture furent développées, on peut citer entre autres : :D
  • , une formidable application intégrée de Mathématiques et de Sciences par , enseignant-chercheur à l'Université de Grenoble, qui étendait gratuitement les capacités de ta calculatrice au niveau d'une
    HP Prime
    . L'application intégrait le moteur de calcul formel
    GIAC
    développé pour le logiciel
    Xcas
    du même auteur pour des possibilités en calcul encore plus étendues. Étaient également inclus un tableur, une bibliothèque de constantes physiques, un convertisseur d'unités, un tableau périodique des éléments et bien d'autres choses encore. Le tout était en prime programmable en
    Python
    , avec une collection de modules importables bien plus étoffée que celle de l'application
    Python
    officielle, et surtout ici de façon intégrée, tes scripts
    Python
    pouvant en effet faire appel au moteur de calcul formel
    GIAC
    par l'intermédiaire du module
    cas
    .
  • , un émulateur de console de jeux
    Nintendo NES
    par
  • , un émulateur de console de jeux
    Nintendo GameBoy
    par
  • , un tableau périodique des éléments par

Les fonctionnalités du
firmware
ont été reprises par la suite pour plusieurs
forks
, les
firmwares
et , ce dernier par nul autre que en personne.

Un gros avantage de plus était ici que
KhiCAS
et l'ensemble des fonctionnalités rajoutées restaient accessibles en mode examen, de façon parfaitement légale et légitime en France, puisque ces fonctionnalités ne sont pas des données et venaient de plus directement intégrées à des modèles concurrents haut de gamme parfaitement autorisés. :bj:
14500Mais voilà, à la rentrée 2021 la mise à jour d'
Epsilon
, le
firmware
officiel des calculatrices
NumWorks
, a introduit un verrouillage des modèles
N0110
.

Toute
N0110
mise à jour ou venant préchargée d'une version
16.3
ou supérieure, comprend un chargeur de démarrage censé être non effaçable, et empêchant entre autres :
  • l'installation de tout
    firmware
    non correctement signé par le constructeur, c'est-à-dire entre autres de tout
    firmware
    tiers
    (, , , ...)
  • l'installation d'applications persistantes en mémoire
    Flash
    (logiciel intégré de Mathématiques avec moteur ce calcul formel
    KhiCAS
    , émulateurs
    Nintendo Game Boy
    et
    NES
    , tableau périodique des éléments, ...)
Les utilisateurs informés avaient certes le choix mais étaient face à un cruel dilemme :
  • soit utiliser le
    firmware
    Epsilon
    pour bénéficier de toutes les dernières nouveautés officielles, mais en contrepartie renoncer définitivement aux
    firmwares
    tiers
  • soit utiliser un
    firmware
    tiers, mais en contrepartie renoncer aux nouveautés officielles car
    NumWorks
    a profité de l'occasion du verrouillage pour révoquer sa licence libre, et interdire ainsi la réutilisation de tout code introduit à partir de la version
    16

15413Dans une actualité précédente, nous t'annoncions la sortie de pour le
firmware
. est un chargeur de démarrage avec lequel il suffit d'écraser le chargeur officiel, grâce à une faille présente dans les
firmwares
Epsilon
officiels.

Après plus de 6 mois d'attente te permettait enfin de déverrouiller ta calculatrice, étant ensuite capable de lancer aussi bien les
firmwares
officiels
Epsilon
que les
firmware
tiers, à la seule condition que ces derniers aient été mis à jour pour supporter ce nouvel amorçage.

Encore mieux que ça, avec tu n'avais même pas à choisir entre fonctionnalités officielles et tierces, tu peux avoir les deux en même temps. Depuis le verrouillage la mémoire
Flash
des
N0110
est partitionnée en deux moitiés égales de
4 Mio
, et pouvant chacune accueillir un
firmware
.
Le raccourci
reset
+
4
permet de consulter l'état de la mémoire
Flash
et de mettre la calculatrice dans un mode de mise à jour protégé car interdisant la réécriture du chargeur de démarrage.
La mémoire
Flash
de
8 Mio
est découpé en 2
slots
A/1
et
B/3
de
4 Mio
chacun. Les raccourcis
reset
+
1
et
reset
+
2
te permettent alors de basculer entre l'amorçage des deux
firmwares
situés dans chacun de ces 2
slots
.

1544815438Les
firmwares
tiers puis ont été mis à jour par la suite pour pouvoir être amorcés de cette façon, et leurs pages d'installation intègrent également leur propre version du
bootloader
.

1553515530Nous t'avions déjà informé de la sortie de versions d', mais il s'agissait jusqu'à présent de versions de développement non garanties comme stables.

Aujourd'hui juste à temps pour les épreuves d'examen, nous sort enfin dans sa toute première version stable
1.0.0
.

Par rapport à la version de développement précédente, cette version corrige plusieurs
bugs
concernant l'une des exclusivités d', l'application liseuse
LaTeX
intégrée.

15496Cette nouvelle version supporte également la dernière mise à jour de l'application
KhiCAS
que nous venons de te présenter avec un grapheur
3D
.


1553215531Enfin, le
bootloader
installé par le site d' est également mis à jour. D'une part, il gère désormais le mini-
slot
2
de , intermédiaire entre les
slots
A/1
et
B/3
.

D'autre part, le
bootloader
d' est complètement métamorphosé avec une série d'évolutions très significatives et exclusives à ce jour tous
firmwares
tiers confondus. En effet le
bootloader
n'est plus un simple écran de consultation, mais devient un véritable menu. Tu peux :
  • amorcer directement le
    slot
    de ton choix avec les touches
    1
    ,
    2
    ou
    3
  • mettre la calculatrice dans un mode de mise à jour via la touche
    4
    , avec même le choix de choisir entre une mise à jour des
    firmwares
    ou du
    bootloader
    pour plus de sécurité - plus besoin donc de passer par le raccourci
    reset
    +
    6
    donnant accès à tout, et potentiellement dangereux si tu visites une page du site officiel de
    NumWorks
    alors qu'il est actif
155341553315534

Installation
:


Source
:
https://getupsilon.web.app/releases via et viewtopic.php?f=97&t=25605&p=267843#p267843

NumWorks Mise à jour firmware+bootloader Khi pour NumWorks N0110

New postby critor » 09 May 2022, 15:10

La calculatrice
NumWorks
était initialement un formidable projet de machine ouverte.

Le développement tiers a pu s'y hisser à un niveau jamais atteint sur la concurrence, et permettant l'émergence d'un projet formidable, par et ses non moins illustres collaborateurs.

Il s'agissait d'un
firmware
alternatif pour ta calculatrice
NumWorks
. Basé sur le code source d'
Epsilon
comme la licence libre l'y autorisait, avait pour but de regrouper et mettre en avant les meilleures contributions au code d'
Epsilon
, en incluant cette fois-ci celles laissées de côté par le constructeur.

Difficile de tout citer ici mais voici déjà par exemple un des fantastiques ajouts d'. La
NumWorks
travaille en interne sur des arbres de calcul, mais les bridait donc artificiellement pour n'accepter que des valeurs numériques. ré-autorisait à nouveau ces arbres à utiliser des lettres / inconnues, ce qui nous redonnait ainsi un moteur de calcul littéral. De quoi même dériver, du jamais vu à seulement
80€
! :bj:
Citons aussi un tableau périodique des éléments, ou encore la possibilité d'avoir une bibliothèque de constantes physiques avec unités bien avant que ce ne soit disponible dans le
firmware
officiel.

12024Outre ce qu'il intégrait, offrait également l'avantage de pouvoir installer à chaud des applications, fonctionnalité jusqu'alors absente du
firmware
officiel
Epsilon
. Plusieurs applications de très haute facture furent développées, on peut citer entre autres : :D
  • , une formidable application intégrée de Mathématiques et de Sciences par , enseignant-chercheur à l'Université de Grenoble, qui étendait gratuitement les capacités de ta calculatrice au niveau d'une
    HP Prime
    . L'application intégrait le moteur de calcul formel
    GIAC
    développé pour le logiciel
    Xcas
    du même auteur pour des possibilités en calcul encore plus étendues. Étaient également inclus un tableur, une bibliothèque de constantes physiques, un convertisseur d'unités, un tableau périodique des éléments et bien d'autres choses encore. Le tout était en prime programmable en
    Python
    , avec une collection de modules importables bien plus étoffée que celle de l'application
    Python
    officielle, et surtout ici de façon intégrée, tes scripts
    Python
    pouvant en effet faire appel au moteur de calcul formel
    GIAC
    par l'intermédiaire du module
    cas
    .
  • , un émulateur de console de jeux
    Nintendo NES
    par
  • , un émulateur de console de jeux
    Nintendo GameBoy
    par
  • , un tableau périodique des éléments par

Les fonctionnalités du
firmware
ont été reprises par la suite pour plusieurs
forks
, les
firmwares
et , ce dernier par nul autre que en personne.

Un gros avantage de plus était ici que
KhiCAS
et l'ensemble des fonctionnalités rajoutées restaient accessibles en mode examen, de façon parfaitement légale et légitime en France, puisque ces fonctionnalités ne sont pas des données et venaient de plus directement intégrées à des modèles concurrents haut de gamme parfaitement autorisés. :bj:
14500Mais voilà, à la rentrée 2021 la mise à jour d'
Epsilon
, le
firmware
officiel des calculatrices
NumWorks
, a introduit un verrouillage des modèles
N0110
.

Toute
N0110
mise à jour ou venant préchargée d'une version
16.3
ou supérieure, comprend un chargeur de démarrage censé être non effaçable, et empêchant entre autres :
  • l'installation de tout
    firmware
    non correctement signé par le constructeur, c'est-à-dire entre autres de tout
    firmware
    tiers
    (, , , ...)
  • l'installation d'applications persistantes en mémoire
    Flash
    (logiciel intégré de Mathématiques avec moteur ce calcul formel
    KhiCAS
    , émulateurs
    Nintendo Game Boy
    et
    NES
    , tableau périodique des éléments, ...)
Les utilisateurs informés avaient certes le choix mais étaient face à un cruel dilemme :
  • soit utiliser le
    firmware
    Epsilon
    pour bénéficier de toutes les dernières nouveautés officielles, mais en contrepartie renoncer définitivement aux
    firmwares
    tiers
  • soit utiliser un
    firmware
    tiers, mais en contrepartie renoncer aux nouveautés officielles car
    NumWorks
    a profité de l'occasion du verrouillage pour révoquer sa licence libre, et interdire ainsi la réutilisation de tout code introduit à partir de la version
    16

15413Dans une actualité précédente, nous t'annoncions la sortie de pour le
firmware
. est un chargeur de démarrage avec lequel il suffit d'écraser le chargeur officiel, grâce à une faille présente dans les
firmwares
Epsilon
officiels.

Après plus de 6 mois d'attente te permettait enfin de déverrouiller ta calculatrice, étant ensuite capable de lancer aussi bien les
firmwares
officiels
Epsilon
que les
firmware
tiers, à la seule condition que ces derniers aient été mis à jour pour supporter ce nouvel amorçage.

Encore mieux que ça, avec tu n'avais même pas à choisir entre fonctionnalités officielles et tierces, tu peux avoir les deux en même temps. Depuis le verrouillage la mémoire
Flash
des
N0110
est partitionnée en deux moitiés égales de
4 Mio
, et pouvant chacune accueillir un
firmware
.
Le raccourci
reset
+
4
permet de consulter l'état de la mémoire
Flash
et de mettre la calculatrice dans un mode de mise à jour protégé car interdisant la réécriture du chargeur de démarrage.
La mémoire
Flash
de
8 Mio
est découpé en 2
slots
A
et
B
de
4 Mio
chacun. Les raccourcis
reset
+
1
et
reset
+
2
te permettent alors de basculer entre l'amorçage des deux
firmwares
situés dans chacun de ces 2
slots
.

1544815438Les
firmwares
tiers puis ont été mis à jour par la suite pour pouvoir être amorcés de cette façon, et leurs pages d'installation intègrent également leur propre version du
bootloader
.

pour sa part découpait la mémoire
Flash
de 3
slots
:
  • slot
    1
    de presque
    4 Mio
    , correspondant au
    slot
    A
  • slot
    2
    intermédiaire pour pouvoir accueillir un
    firmware
    minimaliste
  • slot
    3
    de
    4 Mio
    , correspondant au
    slot
    B
L'intérêt de ce changement était de pouvoir à la fois installer et utiliser l'application
KhiCAS
nécessitant beaucoup de place, et bénéficier du
multiboot
du
firmware
officiel
Epsilon
.

Aujourd'hui à la veille des épreuves de spécialité, continue à penser à toi et vient de sortir une mise à jour de son
firmware
ainsi que du
bootloader
qu'il utilise.

1552815438
Comme tu pouvais le remarquer à son écran d'information accessible via
reset
+
4
, le
bootloader
de n'était pas capable de distinguer les
firmwares
et .

C'est maintenant corrigé avec le nouveau
bootloader
! :bj:


Autre chose, pour basculer entre les
firmwares
installés tu devais utiliser les raccourcis
reset
+
1
,
reset
+
2
ou
reset
+
3
.

Cela pouvait être embêtant si tu n'avais pas de portemine sous la main, ou plus de mine dedans. Sans compter les traces peu esthétiques que tu laissais alors sur le bouton
reset
au dos.

15529Nouveauté justement donc, le
firmware
te permet désormais de basculer sur un autre
firmware
sans avoir à utiliser le bouton
reset
.

Il te suffit d'appuyer sur le bouton d'extinction de la calculatrice pour obtenir un message t'invitant à taper
1
,
2
ou
3
pour redémarrer la calculatrice sur le
firmware
du
slot
associé ! :bj:

Sans réaction de ta part la calculatrice s'éteindra après 2 secondes, ou sinon tu peux également réappuyer sur la touche d'extinction pour l'éteindre de suite.

Par contre, notons bien que cette fonctionnalité n'est disponible que dans le
firmware
. C'est-à-dire qu'une fois la machine redémarrée sur l'autre
firmware
, tu n'auras pas d'autre choix que d'utiliser le raccourci avec le bouton
reset
pour revenir sur le
firmware
.



15528Dernière chose. Nous avons vu récemment qu'une méthode enfantine de fraude au mode examen, consistait à mettre la machine sur un menu de démarrage/diagnostic, comme le
reset
+
4
introduit par les
bootloaders
de
firmwares
tiers.

En effet cela éteint la diode même si la calculatrice est en mode examen.

Cela pouvait donc en théorie permettre de tromper le surveillant, lui faisant croire que le mode examen n'est pas activé, et donc d'introduire en salle d'examen une calculatrice dont on n'aura pas à effacer le contenu mémoire.

Et même si tu n'avais aucune intention de frauder, passer par ce menu pendant ton épreuve n'en éteignait pas moins la diode, et pouvait donc faire réagir négativement un surveillant.

Bonne nouvelle, a ici encore fait preuve d'une extrême bienveillance envers toi : le
bootloader
une fois mis à jour n'interrompra plus le clignotement de la diode examen sur cet écran ! :bj:


Si tu as déjà installé un
firmware
tiers avec
bootloader
sur ta calculatrice, pour profiter de l'ensemble des nouveautés de cette mise à jour il te faudra autoriser la réécriture du
bootloader
, c'est-à-dire utiliser le mode de récupération avec le raccourci
reset
+
6
.

Installation
:


Source
:
viewtopic.php?f=97&t=25595&p=267705#p267705

Examens Premiers sujets spécialité BAC 2022 : nouveautés et corrigés

New postby critor » 07 May 2022, 09:09

Les premiers sujets de spécialité du
BAC 2022
tout juste tombés en Polynésie française sont disponibles, déjà avec quelques corrections.

Conçus dans le même moule que ceux qui tomberont la semaine prochaine, ces sujets sont représentatifs des dernières évolutions des consignes communiquées aux concepteurs de sujets, et tu as donc très grand intérêt à les travailler ce
week-end
.

Par exemple, dans le sujet n°2 de
Mathématiques
, l'exercice 3 qui mélange suites et
Python
, un combo certes habituel, évalue pour la toute première fois ta maîtrise des listes
Python
avec la méthode
.append()
.
Rappelons que si tu as bien choisi ta calculatrice et l'as correctement mise à jour, elle est capable d'exécuter des scripts
Python
et te permettra donc de :
  • trouver la réponse pour les questions demandant ce que fait tel ou tel script
  • vérifier ta réponse pour les questions te demandant de compléter ou parfois même écrire un script

En mode examen, cela concerne les :

Mais ce n'est pas tout. Les sujets de spécialité
NSI
avaient jusqu'à présent toujours interdit la calculatrice programmable, et donc interdit aux candidats de vérifier leurs réponses, un non-sens que nous n'avions cessé de dénoncer.

Pour la toute première fois, le sujet n°1 de
NSI
tombé en Polynésie autorise la calculatrice en mode examen, et a donc laissé aux candidats qui le souhaitaient la possibilité de vérifier leurs réponses ! :bj:
Nous ignorons toutefois encore si il s'agit d'un test isolé ou bien d'une nouvelle tendance. Pour le moment, pas de sujet n°2 disponible pour confirmer.

Quoi qu'il en soit, n'oublie surtout pas d'apporter ta calculatrice au cas où, le jour de ton épreuve de
NSI
.

D'autres spécialités sont également disponibles, à ce jour :
  • Physique-Chimie
  • SVT
  • HGGSP
  • SES

Et quelques corrigés commencent à être disponibles, notamment déjà en :
  • Mathématiques
  • Physique-Chimie
Mais pour une meilleure efficacité, ils ne sont qu'à consulter qu'après avoir véritablement tenté de faire les exercices des sujets ce
week-end
en situation d'examen, et donc buté sur les points importants pour mieux retenir ensuite la bonne démarche associée.

Lien
:
https://toutmonexam.fr/session.php?y=20 ... d=12&sid=1

Examens Enorme faille consignes mode examen Aix-Marseille

New postby critor » 05 May 2022, 11:33

4973Dans la nuit du mercredi 1er au jeudi 2 avril 2015, nous te publions en avant-première un test de la
Casio Graph 75+E
, modèle récupéré la veille auprès d'une source non officielle. Devant donc succéder aux
Graph 75/75+
pour la rentrée 2015, la
Graph 75+E
rajoutait un mode examen à diode.

Certains soupçonnaient un poisson d'avril de notre part, mais il n'en était rien ; nous étions déjà au courant depuis plusieurs mois de ce changement à venir de réglementation, et savions la chose désormais imminente.

Quelques heures plus tard comme tous les jeudis allait sortir le Bulletin Officiel de l'Education Nationale, publiant justement la note de service 2015-056 du 17 mars 2015 officialisant cette nouvelle réglementation, remplacé depuis par la circulaire 2015-178 du 1er octobre 2015 étendant la chose aux examens de l'enseignement supérieur.

La diode clignotante visible facilement depuis le bureau du surveillant est censée garantir une configuration légitime de la calculatrice utilisée par le candidat.
Le mode examen est censé de plus ne pas être désactivable sans un élément extérieur interdit sur la table d'examen du candidat
(2ème calculatrice, ordinateur, smartphone, tablette, batterie USB, adaptateur secteur USB, etc)
.

Concernant le Baccalauréat, le mode examen devait être utilisé pour la première fois à la session 2018. Mais sa mise en place a été repoussée lors des sessions 2018 et 2019. Il a certes été utilisé lors des sessions 2020 et 2021, mais dans le contexte de la crise sanitaire les épreuves ont été bouleversées et il n'y a pas eu de grand rendez-vous national
(à notre connaissance, mode examen mis en place uniquement aux épreuves de remplacement en septembre, ou épreuves des E3C pour les candidats qui les ont passées)
.

Après 7 ans de préparation et d'information dont 4 ans de retard nous y sommes enfin, la semaine prochaine aura lieu la première grande activation du mode examen à l'échelle nationale.

Mais le mode examen des calculatrices, c'est quoi ? Plutôt que les note de service et circulaire, pour mieux comprendre l'esprit de la chose il faut lire les spécifications techniques officielles de la
DGESCO
.

Le mode examen a pour but d'empêcher 2 types de fraudes.

D'une part, l'échange de données entre candidats. Les fonctionnalités de transfert de données
(lorsque l'on connecte deux calculatrices avec un câble)
doivent être désactivées en mode examen, ainsi que les possibilités de connexion réseau présentes sur certains modèles haut de gamme.
Pour les connexions réseau nous n'avons pas testé, mais concernant le transfert de données il est à noter qu'une écrasante majorité des modèles récents ne sont pas conformes. Certains modèles ne bloquent tous simplement pas les transferts des données par câble en mode examen. Pour quasiment tous les autres, une tentative de transfert de données en mode examen va désactiver ce dernier et donc éteindre la diode examen.
Ce n'est à notre sens pas bien gênant : un câble tendu entre les tables de deux candidats devrait se voir en salle d'examen, et de toutes façons un transfert effectif va éteindre leurs diodes pour témoigner de la fraude, ce qui devrait se remarquer et déclencher l'intervention des surveillants, à moins que les candidats ne réactivent le mode examen de suite sans avoir été vus. Et puis soyons sérieux, de nos jours si des candidats souhaitent échanger des données pendant une épreuve, il existe nombre d'appareils bien plus adaptés, pouvant communiquer sans fil, et plus faciles à dissimuler qu'une grosse calculatrice.

D'autre part, les
"informations personnelles"
. Le mode examen a pour but d'empêcher le plagiat, c'est-à-dire l'habitude qu'avaient pris certains candidats de recopier bêtement des informations qu'ils avaient préchargées en mémoire de leur calculatrice
(par exemple des corrigés d'exercices d'annales ou d'exercices types, que ce soit sous forme de textes ou d'images)
. Une pratique à notre sens totalement stupide, aucune épreuve scientifique correctement conçue et inédite ne saurait être résolue par la simple recopie de documents préexistants.

Vu le peu d'enjeu concernant le premier point, c'est sur ce dernier point que nous allons nous concentrer par la suite.

Comment frauder au mode examen, c'est-à-dire introduire ses propres
"informations personnelles"
en salle d'examen et y avoir accès en mode examen ? Disons-le clairement de suite, aucun système de sécurité n'est infaillible.

Il y aura ceux qui arriveront à modifier le matériel ou logiciel de leur calculatrice, compétences certes intéressantes, mais occupons-nous de la majorité.

Il existe une méthode accessible à tous appelée chez nous
"fraude par préactivation"
, qui consiste à tromper la surveillance. Il faut :
  1. Activer le mode examen chez soi avant son épreuve, ce qui bien évidemment fait clignoter la diode examen.
  2. Charger alors les
    "informations personnelles"
    de son choix.
  3. Apporter la calculatrice en l'état à son épreuve, et réussir à pénétrer avec en salle d'examen

Et oui, comme tu le vois, un candidat qui se présente à son examen avec une diode qui clignote déjà et qui peut-être te dira angéliquement
"je me suis déjà occupé d'activer le mode examen pour vous faire gagner du temps"
, ce n'est pas bon. Le clignotement de la diode ne te garantit nullement que la mémoire est vide d'informations personnelles, il te certifie uniquement que la mémoire a été vidée de ces informations il y a un certain temps, et donc potentiellement entièrement reremplie depuis si tu n'as pas connaissance de tout le contexte.

Comment contrer cela ? Si la désactivation du mode examen comme vu plus haut est extrêmement contraignante voir impossible en l'absence du bon matériel sous la main, la plupart des modèles permettent de relancer le mode examen sans avoir à en sortir et donc de vider à nouveau la mémoire de toute information personnelle, faut-il juste le faire effectuer individuellement à chaque candidat concerné car ici il n'y aura aucun changement d'état de la diode pour indiquer le succès ou l'échec de la manipulation.
Nous avions déjà publié à la rentrée 2019 un protocole de mise en place du mode examen à l'attention des surveillants, visant à bloquer la totalité des possibilités de fraude nécessitant non pas de faire appel au code mais de tromper la surveillance, et ce par une série de vérifications aussi collectives et donc légères que possible. Cela nécessitait un petit effort en début d'épreuve pour être tranquille tout le reste du temps.

Dans son Bulletin académique n° 926 du 2 mai 2022, l'Académie d'Aix-Marseille propose elle aussi des consignes de mise en place du mode examen. Vérifions-les ensemble.

Académie Aix-Marseille wrote:
  1. Le surveillant vérifie que la calculatrice « avec mode examen » n’est pas activée et le voyant ne
    clignote pas
    Cette vérification intervient à l’entrée en salle ou après installation des candidats en passant dans les
    rangs.
    Si la calculatrice d’un candidat clignote avant demande de passage en mode examen, le surveillant
    note le nom des candidats concernés.
  2. Une fois cette vérification effectuée, le surveillant annonce aux candidats qu’ils doivent activer le
    mode examen.
  3. Le surveillant passe à nouveau dans les rangs afin de vérifier que toutes les calculatrices clignotent
    et demande aux candidats dont la calculatrice clignotait de procéder à la réinitialisation du mode examen
    devant lui, le voyant lumineux reste clignotant, avant et après, la réinitialisation du mode examen.
  4. Le surveillant peut alors distribuer les sujets.
  5. Le surveillant signale, au chef d’établissement, les incidents relatifs à la mise en œuvre du mode
    examen. Un dossier de suspicion de fraude est renseigné pour tout candidat qui consulte des données
    personnelles pendant l’épreuve.

Bon concédons-le de suite, ce n'est pas mal du tout, nous nous attendions à bien pire que cela, cela a clairement été rédigé par quelqu'un de relativement bien informé sur le sujet.

Nous notons bien une tentative de contrer la
"fraude par préactivation"
, en relevant les noms
(par exemple cartes d'identité comme nous le proposions)
des candidats se présentant avec un mode examen déjà activé, pour ensuite aller individuellement leur laver la mémoire.

84538452Sauf que ces consignes souffrent d'une énorme faille que nous avions pourtant déjà évoquée, et nos propres consignes d'il y a 2 ans et demi visaient justement à la combler sans pour autant solliciter bien davantage les surveillants. C'est extrêmement regrettable.

En effet il ne suffit pas de vérifier que la diode ne clignote pas pour être sûr que le mode examen n'a pas été préactivé par le candidat.

Il existe nombre de façons absolument enfantines et donc accessibles par tous, permettant d'interrompre le clignotement de la diode examen. On peut :
  • coincer le bouton de réinitialisation au dos de la machine
  • effectuer la combinaison permettant de mettre la calculatrice dans un menu de diagnostic/dépannage
  • couper l'alimentation
    (retirer une pile, mettre une pile à l'envers, et même pour les modèles à batterie nécessitant un tournevis intercaler par exemple une languette de plastique isolante comme il en vient avec nombre d'appareils neufs)

Et voilà le problème, une diode éteinte ne signifie pas forcément que le mode examen est inactif.

Voici donc de quoi présenter au surveillant une calculatrice qui est en mode examen, qui contient des informations personnelles, et dont pourtant la diode ne clignote pas. Il suffit de défaire le trucage en début d'épreuve
(décoincer le bouton de réinitialisation, remettre la pile, inverser la pile, sortir du menu, retirer la languette isolante, ...)
, et voilà la diode se met à clignoter comme si on venait tout juste d'activer le mode examen.

En pratique toutefois, précisons que ces astuces ne sont pas utilisables sur tous les modèles. Il y a eu du bon travail sur certains modèles ou certaines de leurs mises à jour, où les constructeurs ont prévu de quoi embêter les fraudeurs :
  • Concernant les menus de diagnostic/dépannage, certains modèles ont la bonne idée de maintenir la diode examen allumée. Impossible donc de présenter une diode éteinte de cette façon, et ce n'est pas non plus un clignotement. D'autres modèles sont même capables de poursuivre le clignotement de la diode dans ces menus.
  • En temps normal, les données du candidat sont certes protégées lors d'un appui sur le bouton de réinitialisation ou d'une rupture de l'alimentation. Mais en mode examen, certains modèles adoptent un comportement différent. Lorsqu'ils détectent une de ces situations dans ce contexte, les données présentes en mémoire sont effacées ou verrouillées. Un peu comme si le mode examen venait d'être activé à nouveau.
  • Avec certains modèles, toute tentative de transfert de donnée désactive le mode examen. Mais cela n'empêche pas un candidat suffisamment motivé ou patient de saisir ses données à la main au clavier.

Cet article n'ayant pas pour but de permettre la fraude mais de dénoncer une grave faille dans les consignes publiées officiellement, nous n'allons pas détailler ici les modèles
(ou versions)
permettant de mettre en œuvre de façon effective tout ou partie des astuces précédentes et encore moins lesquelles sont les plus adaptées à chaque modèle. Mais une bonne partie des calculatrices actuellement en circulation
(certains modèles ou certains modèles non suffisamment mis à jour)
permettant de mettre en place au moins une des astuces précédentes.

Comment donc contrer cela ? Et bien il existe une astuce extrêmement simple pour le surveillant, qui est celle mise en avant dans nos propres consignes.

Lorsque l'on s'apprête à vérifier que le mode examen n'est pas activé et donc que la diode ne clignote pas, il faut exiger l'allumage des calculatrices. C'est 1 touche pour chaque candidat, rien de bien compliqué ; ils seront bien forcés alors de débloquer l'alimentation ou le bouton de réinitialisation.
Rien de bien plus compliqué non plus pour le surveillant ; il aura alors juste à vérifier pour chaque calculatrice que la diode reste éteinte alors que l'écran est bien allumé
(de préférence sur un écran normal comme le menu d'accueil ou l'écran de calcul et surtout pas un menu de dépannage/diagnostic, c'est pour ça qu'il faudrait que les surveillants d'épreuves avec mode examen soient de préférence des enseignants de Maths/Sciences)
.

Nos consignes et tutoriels sont rappelés ci-après. C'est un effort en début d'épreuve, nous le savons, mais plus il sera fait avec rigueur et plus le reste du déroulement de l'épreuve sera tranquille. À défaut il faudra se poser des questions pénibles en cours d'épreuve en cas d'affichage d'informations personnelles sur les écrans de candidats :
  • les données affichées sont-elles bien des informations personnelles du candidat ou bien des éléments officiels intégrés par le constructeur ?
    (ce qui nécessite de bien connaître chaque modèle)
  • les données en question ont-elles raisonnablement pu être saisies depuis le lancement de l'épreuve
    (parfaitement autorisé)
    ou bien ont-elles été introduites frauduleusement ?
Il vaut mieux faire ce qu'il faut dès le départ pour minimiser le nombre de fois où il y aura à se poser ces questions désagréables en cours d'épreuve, car à moins de très bien connaître les différents modèles la bonne réponse sera loin d'être toujours évidente à chaud.

À l'attention des candidats maintenant, rappelons que toute introduction d'
"informations personnelles"
en salle d'examen, c'est-à-dire d'informations que tu as préchargées dans ta calculatrice avant le lancement de ton épreuve
(corrections de sujets d'annales ou d'exercices types, formulaires, textes, images, ...)
est désormais une fraude.

Ne prends pas de risques car les conséquences peuvent en être extrêmement désagréables et même dramatiques :
  • non fixé sur ta réussite à l'examen à la veille de l'été comme les camarades et donc rien à fêter avec eux, ce qui déjà te mettra à part du groupe et sera peu agréable
  • le jugement nécessitant du temps alors qu'en prime les rectorats sont fermés une bonne partie de l'été risque de te faire perdre ton inscription dans l'enseignement supérieur et donc une année
  • tu risques jusqu'à 5 ans d'interdiction de passer tout examen y compris le permis de conduire
De quoi bien te gâcher ton été, ton année, le début de ta vie d'étudiant/adulte, et même ta vie tout court.

Pour un examen affichant l'année dernière un taux de réussite de 97,6% en filière générale
(94% en filière technologique)
, il nous semble ridicule de prendre de tels risques.

Liens
:


Source
:
https://bulacad.ac-aix-marseille.fr/upl ... BA_926.pdf via https://twitter.com/nsi_xyz/status/1521169280972337159

-
Search
-
Social
-
Featured topics
14€ remboursés par Casio sur l'achat de ta calculatrice Graph 35 d'ici le 30 Octobre 2022
Reprise de ton ancienne fx-92 Collège ou Graph 25/35/90 à 5€. Même non fonctionnelle ou ancien modèle. Etiquette de retour fournie, pas de frais de port à payer.
3€ remboursés par Casio sur l'achat de ta calculatrice fx-92 Collège d'ici le 30 Septembre 2022
Programme d'aide à l'équipement des établissements rentrée 2022. Pour tout achat groupé ou recommandation exclusive de calculatrices TI, 1 produit TI offert pour chaque tranche de 30 élèves concernés !
Programme d'aide à l'équipement des établissements rentrée 2022. Pour tout achat groupé ou recommandation même non exclusive de calculatrices Casio, des produits offerts pour chaque classe concernée !
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
123456
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
589 utilisateurs:
>564 invités
>19 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)