π
<-
Chat plein-écran
[^]

TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Discussions scientifiques et scolaires

TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude Excale » 01 Juin 2015, 21:47

Tu passes les ECE cette année? Viens nous aider à établir la liste d'annale 2016 pour les suivants: le jour J, retiens ton code de TP, le titre et viens les poster sur le topic SVT et le topic Physique-Chimie :) Merci!


Les examens arrivent à grand pas, et comme chaque année les TPs/ECE se déroulent durant le mois de mai, peu avant les épreuves écrites.
La diffusion des sujets et codes des TPs/ECE de Physique-Chimie des deux dernières années avait eu lieu à la fin de la période des TP, ce qui avait pu avantager ceux qui passaient les épreuves en dernier. Toutefois, la petite "parade" consiste tout simplement à faire tourner les codes des TPs, avec l'intitulé du sujet (dans la mesure du possible) et ce qui est attendu. Cette dernière tactique avait plutôt bien fonctionné l'année dernière, alors nous comptons sur vous cette année! ;)

Nous avons besoin de vous: retenez (au moins) votre titre et votre n° de TP! Venez ensuite le partager ici. ;) Ça ne vous servira peut-être pas directement, mais grâce aux personnes de l'année dernière, vous avez maintenant accès à tout une liste de TPs tombés l'année dernière pour vous entraîner: https://tiplanet.org/forum/viewtopic.php?f=61&t=14420. Alors jouez vous aussi le jeu :)


Tableau récapitulatif

Comment lire le tableau:

5
: Cliquez sur les
5
à côté des titres pour avoir plus d'informations sur le TP en question (Lien vers une source 2015)
4
: Cliquez sur les
4
à côté des titres pour avoir plus d'informations sur le TP en question (Lien vers une source 2014)
3
: Cliquez sur les
3
à côté des titres pour avoir plus d'informations sur le TP en question (Lien vers une source 2013)
Si il y a un
3
/
4
sans lien, cela veut dire qu'il est tombé en 2013/2014, mais qu'il n'y a pas d'infos associées.

Si le protocole à appliquer est toujours à peu près le même pour un TP donné, les conclusions peuvent être différentes. Par exemple, si on vous demande si une concentration est adaptée pour un certain usage, un lycée peut proposer au candidat une solution trop concentrée qui ne conviendra pas, alors qu'un autre proposera aux candidats une solution de bonne concentration.


Obligatoire:

  • 201:
    Transmission d'une musique par fibre optique
    5
  • 202:
    Etude énergétique d'un pendule simple
    5 5 5
  • 203:
    Les capteurs de détection à laser
    5 5 5
  • 204:
    Qualité d'un son
    5 5
  • 205:
    Protocole d'une cinétique
    5 5
  • 206:
    Influence d'un facteur cinétique
    5 5 4 4 4
  • 207:
    Cinétique d'une cristallisation
    5 5 5
  • 212:
    L'allantoïne: contrôle qualité
    5 5
  • 215:
    Diffraction dans un téléscope
    5
  • 217:
    Irisation et interférences
    5
  • 220:
    Young et les interférences
    5 4 4
  • 223:
    L’aspirine : en poudre ou en comprimé ?
    5 5 5 4 4 4 4 4
  • 225:
    Vol parabolique de l'Airbus A300 Zéro-g
    5 5 5 5 5 5
  • 226:
    La séparation de l'acide benzoïque
    5 5 5
  • 227:
    Synthèse d'antiseptique pour pansement
    5 5 5 5 5 4 4 3
  • 229:
    Bouillie bordelaise
    5 5 5 5
  • 230: Allantoïne v2: 5
Spécialité:

  • 301:
    En voyage... Comment rendre l'eau potable ?
    5 4 4 4
  • 302:
    Générateur photovoltaïque
    5
  • 303:
    Potabilité d'une eau de mer dessalée
    5 5
    3
  • 304:
    Recouvrement d’un objet par un métal
    5 4 4 4 3
  • 305:
    Accorder une guitare
    5
  • 306:
    Analyse d'une eau
    5
  • 307:
    Directivité d'un microphone
    5
  • 313:
    Peut-on concevoir un "touillettophone" ?
    5 5 4 4




Sujet 201 - Témoignage a
Image
C'est avec un oscilloscope, GBF, emetteur, recepteur, fibre optique, mp3.
Mais vous inquietez pas rien de bien compliqué, il y a des docs tout est expliqué. Le sujet en gros était "les élèves veulent transporter la musique dans toute de la pièce". Il y a un premier montage à faire. Il n'y a pas de protocole à donner. Il faut juste à partir de la liste de matériel completer le schema de la chaine de transmission et ecrire les differents signaux émis. Du coup, il faudra mettre en premier MP3 qui emet un signal sonore, puis le module avec la diode qui emet un signal lumineux. Ce signal lumineux passe dans la fibre optique et va dans le module de la photodiode qui emet un signal electrique, vient ensuite les haut parleurs qui quant à eux vont emettre un signal sonore. Réaliser votre montage et appeller l'exam. Ensuite dans un deuxieme temps, il faut réaliser un second montage, le protocole est déja tout donné vous avez plus qu'à le réaliser, on vous demande de compléter un tableau, avc les fréquences, les amplitudes et les périodes pour le signal émis, le signal reçu et le signal reçu avec la fibre optique. La aussi rien de bien compliqué. Pour l'amplitude et la période vous avez les formules sur la fiche technique de l'oscilloscope, quant à la fréquence du signal émis elle est afficher sur votre GBF et pour les deux signaux reçus il faut faire 1/T ou T correspond a votre période. (N'oubliez de convertir les microsecondes en seconde ou les milivolt en Volt si c'est necéssaire). Ensuite on vous demande de calculer l'atténuation guidée, c'est un calcul bête la formule est déja donnée, après il y faut formuler une hypothèse concernant l'atténuation libre et pour finir il faut répondre au sujet, d'après vos résultats, observations, etc.. En gros faire une "synthèse" (10min conseillées).
Pensez à gérer votre temps, j'ai pas eu le temps de faire la dernière question mais normalement c'est quand même faisable.




Sujet 202 - Témoignage a
Image
C'était sur un pendule simple. Il fallait nous même réaliser la vidéo (mesurer un angle de 15 à 20 degrés avec une équerre). Lors du TP il fallait faire le pointage de 4 points, qui correspondaient aux 4 altitudes les plus hautes. (je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, berf). On devait par la suite calculer l'énergie mécanique Em (formule qui était donnée) et après les 3 variations de Em (delta Em) avec la formule donnée aussi. La conclusion était "conclure quant à l'utilisation d'un tel pendule pour mesurer une durée"



Sujet 202 - Témoignage b
Image
Alors selon moi cet ECE était simple (pas le plus simple mais simple) mais je sais que beaucoup de gens qui le passaient avec moi on complètement raté.

En bref, il y a 2 Docs : 1 sur le pendule simple en lui même, classique
le 2e sur la formule de l'énergie mécanique lorsque le pendule est en son point le plus haut. => Em=m.g.h
(ce n'est pas écrit mais en bref c'est Emécanique = Epotentiel = m.g.h)
et sur la formule de la variation de l'énergie mécanique qui est : deltaEm=m.g.deltah.
m et g sont données. Pour moi m=10^-2kg et g=9.8

Il faut proposer un protocole (écrit) pour calculer l’énergie mécanique lorsque le pendule est en son point le plus haut.
Voila mon protocole : On enregistre une vidéo d'au moins 4 oscillations du pendule à l'aide de la webcam et du logiciel LoggerPro. Le pendule sera lâché à un angle entre 15° et 20° [donné] sans vitesse.
On passe ensuit à l'analyse de la vidéo sur le logiciel. On détermine l'origine lorsque la boule est en son point le plus bas (position d'équilibre [donné]). Puis, on défini l'échelle à l'aide la règle placé le long du pendule. Enfin, on ajoute les points de la boule lorsque elle est en son point le plus haut en faisant avancer l'image.
Enfin, à l'aide de la formule E=m.g.h, ayant pour inconnu E et où h = hauteur de la boule - hauteur de l'origine, on trouvera E.

Ensuite, on passe à la manip, c'est là où beaucoup de personnes ont galéré car il ne faut prendre que 4 points, quand la boule est au plus haut et pour cela il faut ajouter un point, avancer la vidéo pour que le pendule fasse une oscillation complète (un aller-retour) et ajouter un autre point... Il faut rentrer la formule E=m.g.h sur LoggerPro [Ajout de valeur calculée...]

Ensuite, 3e partie, il faut calculer deltaE pour les 3 variations donc là on prend les valeur de Y sur LoggerPro, on fait : deltaE(1)=m.g.(Y1-Y2)
C'est izy vous comprendrez.

Enfin dernière partie, la seule qui m'a posé quelques problèmes :
'Argumentez quant à l'utilisation d'un tel pendule pour mesurer une durée'
[Subjectif] J'ai répondu que comme l’énergie mécanique est relativement constante et que les oscillations du pendule sont relativement périodique, on peut se servir du pendule pour calculer une durée en nombre d'oscillation par exemple. Cependant, cela n'est valable que pour de courtes durées car les frottements de l'air sont négligeables uniquement pour quelques minutes, l’énergie mécanique décroit doucement mais surement et après environ 10mins le pendule est immobile, de retour à sa position d'équilibre.




Sujet 202 - Témoignage c
Image
Je vais donner des détails pour ceux que ça intéresse.

D'abord, on doit donner un protocole permettant de calculer Em : il faut dire qu'on fait un pointage vidéo des points les plus hauts, comme Em correspond à ça, etc, c'est expliqué dans les docs du début de toute façon.

Ensuite, vous devez réaliser la vidéo rien de bien compliqué. J'ai bien fait la vidéo mais pour je ne sais quelle raison, le lycée nous a fournit une vidéo à tous après le montage.

Dans la partie d'après on doit calculer DeltaEm, il faut prendre la masse (qui est donné), la hauteur Y qui est donné dans le tableau du logiciel de pointage (j'ai préféré utiliser généris plutôt que AviMeca) et une dernière variable donnée dont je ne me rappelle plus qui était en m.s^-2. De tête j'ai trouvé 0.000147, 0.000045, 0.000045 ou des trucs très proches, n'oubliez pas de donner l'unité ici (je n'en suis pas sûr donc je préfère ne pas vous induire en erreur).

Dernière partie, il faut donner en gros les avantages et inconvénient du pendule comme outil de mesure. Dans cette partie insister surtout sur le fait que le pendule est périodique et définir ce que cela signifie (j'ai trouvé une période de 2 secondes personnellement et d'autres personnes dans ma salle aussi).

Si certains veulent d'autres infos ils peuvent me MP.




Sujet 203 - Témoignage a
Image
sujet 203 : determiner periode pendule avec laser
mesurer tension lumiere ambiante au niveau de la photo résistance avec le laser et sans le laser = tension différente
cacher le faisceau du laser grace a la masse du pendule et donc grace a un système d'acquisition ça va donner un signal périodique sur le logiciel latis pro quand vous lancerez le pendule ! TP FACILE :D DEux question d'exploitation des résultats très simple ecart relatif (formule donné) et sources d'erreur



Sujet 203 - Témoignage b
Image
Je suis tombé sur la mesure de la période d'un pendule simple avec un laser

La première question concerne une photorésistance,il fallait indiquer la valeur de la résistance lorsque la photorésistance est éclairé par de la lumière ambiante puis par un laser

Ensuite on procède de même mais cette fois-ci on mesure la tension ( tension avec lumière ambiante et tension avec laser).

Après il faut tout simplement mesurer la période du pendule à l'aide du laser,le principe est très simple : Le pendule a une masse ,il faut mettre la masse devant le laser ( à l'état d'équilibre ) puis il faut la faire osciller, à chaque fois que la masse cache le laser il y a un saut de tension de la photorésistance, 3 sauts de tensions correspondent à une période
Vous avez un logiciel d'acquisition qui donne U en fonction de t ( U=f(t)
Ensuite sur l'ordinateur il va falloir lire la période graphiquement ,c'est très simple, il suffira de prendre 3 sauts de tensions et voir le temps correspondants , moi perso j'ai trouvé T=1,5 secondes à peu près je crois

Ensuite il faudra calculer la valeur théorique de la période,on vous donne la formule T=2pi*SQRT(L/g) j'ai trouvé T=1,6 secondes

il faudra calculer l'écart relatif, là aussi la formule est donné faut appliquer bêtement

Enfin on vous demande d'émunérer 2 sources d'erreurs.



Sujet 203 - Témoignage c
Image
Le but du tp est de déterminer la période d'oscillation d'un pendule, à l'aide d'un laser et d'une photorésistance
Le TP est vraiment à la portée il ne faut pas stresser les indications des documents sont utiles tout est bien expliqué,
La première partie correspond à des mesures de tensions et de résistance tout est déjà branché il faut juste lire l'écran du multimètre facile quoi.
Ensuite pour le protocole il faut utiliser le laser la photorésistance et un pendule (masse + fil et support) donc il faut placer le laser grâce a un support face à la photorésistance de sorte que le rayon soit sur la photorésistance, on est branché sur un logiciel d'acquisition de tension la tension est de l'ordre de 4,5V a peu près puis ensuite on lance l'acquisition ainsi lors du passage de la masse du pendule celle-ci couvrira la photorésistance et modifiera la tension qui sera de 5V donc au bout de 3 point on peut lire la période du pendule. C'est tout simple après il y a des calculs théorique et d'écart tout est donné le temps est suffisant donc il ne faut surtout pas s'inquiéter.




Sujet 204 - Témoignage a
Image
Des élèves veulent s'enregistrer et il faut trouver les meilleurs paramètres
1 fichier à 48000 Hz
3 autres : 1 sur 2bit 1 sur 4bit et un sur 8bit

Proposer un protocole pour voir l'impact de la fréquence d'échantillonnage
Enregistrer fichier avec différentes fréquences : plus la fréquence est basse moins il y a de mesure : qualité médiocre et ainsi de suite
Quels sont les avantages et les inconvénients d'opter pour une fréquence haute ?

2e partie : impact de la résolution du son en bit : écouter les trois fichiers et dire ce que ça fait sur le son et sur la forme de la courbe du son

Bilan : s'enregistrer avec les bons paramètres




Sujet 204 - Témoignage b
Image
Le TP est vraiment très simple il se divise en 2 parties
En premier on va mettre à votre disposition un enregistrement avec une fréquence d’échantillonnage de 48000 Hz. La première question est la suivante :
1. Proposer un protocole montrant l’importance de l’échantillonnage.

-ouvrir le fichier avec Audacity
-Ecouter l’enregistrement avec en premier lieu une fréquence d’échantillonnage de 48000 Hz
-Réécouter l’enregistrement avec des fréquences d’échantillonnages différentes c’est à dire à 8000Hz, 22050 Hz et 44100 Hz (les fréquences sont données dans les docs)
-Enregistrer les sons pour chaque fréquences d’échantillonnage (on vous indique comment faire sur la fiche technique)
-Déduire par l’écoute des sons lequel est le plus audible, a une meilleure qualité.
2. Quel est l’impact de la fréquence d’échantillonnage sur la qualité du son

Il faut dire que plus la fréquence est élevé plus le son sera de meilleure qualité et inversement
3. Quels sont les intérêts et l’inconvénient de prendre une fréquence d’échantillonnage faible. Justifier.

• Intérêts : fichier moins lourd donc plus facile à transmettre, il prend moins de place sur l’ordinateur, on peut justifier en disant que plus la fréquence d’échantillonnage est basse plus le nombre de bits codant sera faible, le fichier sera donc léger.
• Inconvénient : on perd en qualité sonore.

Deuxième partie de l’ECE, on vous propose 3 fichier ayant un quantification différente.
Il faut alors ouvrir les fichier les uns a la suite des autres dans Audacity ( l’enregistrement est une citation de marie Curie) et les écouter.
4. Quel est l’impact de la quantification sur un son ?

Plus la quantification est élevée, plus la qualité est bonne.
5. On vous demande avec le logiciel de faire un zoom du signal sur le mot « fait » (le premier) et la question est quel est l’impact de la quantification sur la forme du signal.

Les signaux sont plus net et précis mais aussi plus nombreux pour une quantification plus élevé.
6. Faite vous même un enregistrement récapitulatif des infos trouvées ( pas plus de 3 min)




Sujet 205 - Témoignage a
Image
On m'a dit que le 205 comprenait un titrage par conductimétrie qui est difficile.
Il y avait plein de verrerie et il fallait utiliser une hotte à un moment.



Sujet 205 - Témoignage b
Image
Sujet 205 : suivi d'une cinétique
Sujet de 5 pages où le but est de déterminer si l'éthanoate d'éthyle (il me semble que c'est cette molécule mais je suis pas certain, mais bon ce n'est pas très important) est suffisamment stable pour être utilisé dans une réaction dans un milieu basique, en observant la réaction de l'équation éthanoate d'éthyle + HO- (dans la soude) ---> (je ne me rappelle plus des réactifs mais ils n'ont pas d'importance).
Il faut trouver un protocole permettant le suivi cinétique de la réaction pendant 10 minutes. Il y a apparemment 2 possibilités : un suivi pH-métrique et un conductimétrique. C'est assez simple, il faut prélever chacune des 3 solutions (données dans le sujet) en utilisant la verrerie adaptée (ne pas oublier les consignes de sécurité lors de la réalisation). Mettre le tout dans un gros bécher à placer sur un agitateur magnétique et insérer la sonde pHmétrique ou conductimétrique dedans. Il faut alors relever les valeurs toutes les minutes pendant 10 minutes.
Ensuite on réalise le protocole.
Il faut ensuite tracer un graphique à la main de l'avancement X en fonction du temps à l'aide des valeurs relevés préalablement et d'une formule qui vous sera donnée. Pour la conductimétrie la formule est X(t) = (0.1221 - conductivité(t) * 0.1)/155 mais elle n'est pas à connaitre, elle est donnée. La courbe doit devenir constante vers 6 - 7 -8 minutes.
Enfin il faut interpréter la courbe pour répondre à la question du début à savoir si l'éthanoate d'éthyle est suffisamment stable pour être utilisé dans une réaction dans un milieu basique. Je dois avouer ne pas trop avoir compris ce qui était demandé mais j'ai répondu que comme la réaction était finie au bout de 8 minutes, toute la soude était consommé (réaction total et l'éthanoate était en excès) donc que le milieu n'était plus basique en seulement 8 minutes. Du coup l'éthanoate réagit trop vite avec la soude est n'est pas assez stable pour être utilisé dans une réaction dans un milieu basique. Mais là je suis pas vraiment sûr de mon coup pour cette dernière partie.




Sujet 206 - Témoignage a
Image
Sujet 36 : Spectrophotométrie et influence d'un facteur cinétique sur une réaction

Je vais essayer d'écrire tout ce dont je me souviens ;)

Proposer un protocole permettant de déterminer le temps de demi-réaction du mélange réactionnel composé de :

- 10,0 mL de Permanganate de Potassium d'une concentration de 1,0 x 10^-3 mol.L-1
- 2 mL d'acide sulfurique d'une concentration de (je sais plus)
- 10 mL d'acide oxalique d'une concentration (je sais plus)

--> Le protocole que j'ai proposé, ayant été validé par l'examinateur, est le suivant : Nous allons prélever dans 3 béchers différents les solutions de permanganate de potassium, d'acide sulfurique, et d'acide oxalique ayant les concentrations demandées. Puis nous branchons le spectrophotomètre au secteur et à l'ordinateur, sur lequel nous lançons le logiciel Atelier scientifique (par exemple) que nous programmons pour un suivi cinétique. Nous étalonnons le spectrophotomètre grâce à de l'eau distillée, celle-ci ayant une absorbance de 0 (pour plus de précisions, j'ai rempli la cuve (récipient cubique pour le spectrophotomètre) d'eau distillée, l'ai introduite dans le spectrophotomètre, et ai appuyé sur le gros bouton permettant l'étalonnage xD). Puis nous effectuons le mélange réactionnel, l'introduisons dans le spectrophotomètre, et lançons le suivi.

--> On appelle l'examinateur qui valide notre protocole.

--> On met en oeuvre le protocole ci-dessus. Quelques précisions le concernant :
* Faites attention : on nous demande 10,0 mL de permanganate de potassium donc une précisions au 10ème de mL, utilisez la bonne pipette jaugée
* Ne perdez pas de temps sur l'étape de prélèvement des solutions (ne faites pas mon erreur :'()
* Pensez à bien regarder la notice d'utilisation de votre logiciel (qui est donnée) afin de bien le programmer pour le suivi cinétique (temps de suivi de 15min, 501 points de mesure, grandeurs, min et max en ordonnée, etc)
* Mettez la cuve dans le bon sens dans le spectrophotomètre (les rayures sur les côtés)

--> On appelle l'examinateur, celui-ci valide et nous donne la courbe que l'on devrait obtenir à la fin (car la réaction est lente, 15 min)

--> On doit ensuite créer une nouvelle courbe de l'avancement en mol en fonction du temps. Pour cela, regardez bien les documents, la fonction est donnée, et la notice d'utilisation vous indique comment faire (Affichage - Traitement des données - et on crée une nouvelle grandeur x, on introduit la fonction, et l'unité de x).

--> Grâce à celle-ci, on a le temps de demi-réaction : on relève la valeur asymptotique (la valeur vers laquelle la courbe tend), on la divise par 2, et on reporte le point de la courbe ayant cette coordonnée (le nombre de mol divisé par 2) à l'axe des abscisses pour avoir le temps associé.

--> On appelle l'examinateur qui valide

--> On doit ensuite modifier un paramètre du protocole pour accélérer la réaction : on pense tout de suite à un catalyseur, augmenter la chaleur etc.. Mais si l'on remarque bien, une des solutions fournies est en plusieurs exemplaires (avec des concentrations différentes). On va donc utiliser la même solution mais avec une concentration plus forte pour accélérer la réaction.

--> On appelle l'examinateur qui valide

--> On réalise le protocole (même chose), on refait la nouvelle courbe, on relève le nouveau temps de demi-réaction

--> On conclut en disant que : le nouveau temps de demi-réaction est inférieur au premier donc augmenter la concentration en "la solution proposée plusieurs fois" permet bien d'accélérer la réaction. Il faut aussi conclure en fonction du problème de départ je crois (je n'ai pas eu le temps de le faire :/)

Au final, TP très simple malgré mes erreurs :
- Je n'ai pas compris qu'il fallait créer une nouvelle courbe, et était donc en train de calculer le temps de demi-réaction avec la premiere courbe (pas une mauvaise idée finalement, juste être habile en maths x) ) jusqu'à ce que l'examinateur vienne me le dire
- Je n'ai pas dit que le facteur cinétique à introduire était la modification de la concentration en "la solution en plusieurs exemplaires" (j'ai au contraire dit qu'il fallait chauffer, ce qui n'était pas faux, puis ai dit qu'il fallait augementer la concentration du réactif limitant, le permanganate de potassium, qui lui n'était pas en plusieurs exemplaires... bref)

--> vous avez normalement 3 à 4/4 avec ça ;D




Sujet 207 - Témoignage a
Image
Je suis tombé sur le sujet 207 ce matin : Cinétique d'une cristallisation.
TP qui ne fait appel à aucune connaissance.

Le but est d'étudier la progression du rayon d'un cristal en formation grâce à des pointages aviméca.
Il faut d'abord calculer la longueur de l'image du cristal (on connait le nombre de pixels de largeur de l'image et on a la mesure de 0,1mm donc il suffit de faire un produit en croix... simple mais déstabilisant car l'étape est censée durer 10 min).

Ensuite, ouvrir aviméca, placer l'origine du repère sur le centre cristallin (c'est plus ou moins indiqué dans le doc), faire l'étalonnage (important !) puis pointer l'intersection du rayon et de l'axe des abscisses à chaque fois. On exporte sur regressi.

On a une courbe et il faut choisir parmi 2 modélisations (une fonction puissance et une linéaire) celle qui correspond le mieux au modèle d'évolution sur regressi. Vous trouvez vite qu'il s'agit de la fonction puissance. Le justifier avec l'écart relatif avec les valeurs du pointage bien plus petit que celui de la fonction linéaire. Reporter les valeurs des paramètres et c'est fini.



Sujet 207 - Témoignage b
Image
Personnellement pour la 207 à la fin j'ai eu le choix entre une fonction affine et une fonction puissance, et j"avais un écart beaucoup moins important pour la fonction affine donc j'ai pris celle la.. Et mon prof m'avait dis juste avant que ma courbe était juste.



Sujet 207 - Témoignage c
Image
Je tiens à signaler que plus r² se rapproche de 1, plus le modèle (courbe de tendance) se rapproche des valeurs mesurées ( donc le modèle le plus fiable est celui du polynôme de second degré ) ...




Sujet 212 - Témoignage a
Image
Ce matin, je suis tombé sur le sujet n°212 (Chimie)

Sujet de Chimie, classique et simple sur un titrage avec pH-mètre
Le but était de contrôler la "pureté" de l'allantoïne, à travers un titrage d'une solution d'allantoine par une solution titrante d'hydroxyde de sodium.

Donc au début, il fallait schématiser un montage de titrage pH-métrique (très simple), ne pas oublier les légendes (burette contenant la solution titrante/ bécher contenant la solution à titrer/ agitateur magnétique/pH-mètre...)
Ensuite on il faut réaliser une dissolution de 1g d'allantoine (poudre blanche) dans 50 mL d'eau chaude. (vous inquiétez pas toutes les données sont écrites, pas de calculs à ce stade). Bien penser de rincer le verre de montre avec de l'eau (chaude). Vous réalisez votre dissolution dans un bécher et les 50 mL d'eau sont prélevés directement au bécher (c'est 50mL avec seulement 2 chiffres significatifs, donc pas besoin de précision).

Il faut ensuite préparer votre montage de titrage : en gros juste besoin de remplir sa burette avec l'hydroxyde de sodium (bien réaliser le 0), placer la sonde (attention, bien immergée), mettre l'agitation (éviter les éclaboussures). L'agitateur magnétique comporte une plaque chauffante déjà réglée à 40°C, cependant n'oubliez pas de placer le thermomètre dans le bécher pour contrôler la température.

Vous pouvez commencer à titrer. Il est dit que le volume à l'équivalence est compris entre 9mL et 13mL, donc au début, versez ml par ml, puis à partir de 9mL, de 0.5 en 0.5 jusqu'à 13mL, puis reprendre à 1 mL (voir 2 mL).
Reportez vos valeurs dans un tableur (LatisPro), puis tracer le graph pH=f(V) où V est le volume de solution titrante.
Ensuite soit vous utiliser la "méthode des tangentes" (on peut le faire direct sur l'ordi avec LatisPro, ou au pire à la main), soit vous faites la dérivée, pour trouver le volume équivalent de solution titrante.
Moi j'ai fais la dérivée seconde, et le point d'équivalence se trouve à l'intersection de la dérivée seconde avec l'axe des abscisses. Moi j'ai trouvé VE= 11.3 mL

Ensuite il faut conclure, dire si l'allantoine que nous avons utilisée est bien pure.
Seule partie calculatoire : n(sol allantoine)=n(sol hydroxyde)
d'ou m(all)/M(all) = C (hydro).V(hydro) --> (M(all) masse molaire de l'allantoïne est donnée dans l'énonce 158.12 g/mol -- C(hydro)= 0.5 mol/L (aussi donné) -- V(hydro) votre volume à l'équivalence pour moi 11.3mL -- m(all) c'est ce que l'on cherche!)
Ainsi, m(all) = (C(hydro).V(hydro))*M(all)
donc m(all) =( 0.5 mol/L * 11.3E-3)*158.12 g/mol = 0.89 g
Donc il y avait en réalité 0.89g d'allantoïne dans notre solution, or au départ nous avons mit 1g d'allantoïne "pure"

On conclut donc que notre allantoïne n'est pure qu'à 89%
Le sujet demande l'étape qu'il faudrait rajouter pour améliorer la synthèse de l'allantoïne --> Il faut juste rajouter une étape de purification (oui oui, c'est juste ça, on vous demande pas de détailler!)

Voilà, voilà :) sujet simple dans l'ensemble :)



Sujet 212 - Témoignage b
Image
Je suis tombé à 10h sur le TP n°212, sur la pureté de l'allantoïne. TP très simple, un simple titrage plus un schéma à dessiner. Le volume équivalent à trouver était compris entre 7 et 12 mL, ce qui confirme le fait que les solutions utilisées ne soient jamais les mêmes entre les étabilssements et les sessions.

Pour ma part j'ai un volume équivalent à 9,494 mL, donc une masse d'allantoïne égale à 0,75, d'où un rendement de 75%. Le reste du protocole est très bien résumé dans le premier message ;)

J'ajouterais un piège de ce TP : on utilise une eau à 40°C et non 20 comme usuellement. Il ne faut donc pas oublier de régler le pHmètre sur cette température pour avoir des mesures correctes !




Sujet 215 - Témoignage a
Image
Sujet très simple
Tout d'abord ils nous demande de faire un montage d'une diffraction avec un laser et une ouverture de 0,10 mm puis de prendre une photo de la diffraction en mettant l'appareil derrière la feuille de papier( attention a mettre le papier millimétré du côté de la feuille vous aurez besoin d'une échelle après)
Ensuite vous analyser votre photo sur Salsaj donc vous faites l'échelle en fonction du papier millimitré puis vous calculer la longueur du gros point central (j'ai oublié le nom mais tout est expliqué dans le doc)
Après avoir fait ça vous trouver une longueur en cm 0,63 pour ma part et vous la mettez dans un tableau sur votre feuille de réponse ( faire une conversion en mm)
Ensuite vous avez une valeur de 23mm pour 0,05 mm d'ouverture et vous devez comparer ces 2 valeurs et conclure : Plus l'ouverture est faible plus le point central est gros
Enfin vous devez comparer votre expérimentation avec les vrais télescopes et le travail des astronomes, Tout est donné dans les documents mais il faut dire en gros que le matériel est quasi similaire sauf que le leurs est plus perfectionné
Ensuite il faut dire en quoi les spécificités des télescopes par rapport au étoiles doubles, Tout est encore donné dans les docs il faut juste dire que il faut avoir une image nette pour observer un système résolu ( bien voir les 2 étoiles) selon le théorème d'un scientifique (écrit dans le document 3)

Pour finir vous devez conclure sur l’intérêt de construire des télescopes de plus en plus grand là vous lisez le tout 1er document et il dit que plus le télescope est grand plus il permet d’observer une plus grande longueur d'onde et de gagner en précision

Le professeur vient vous voir pour vérifier tout les question sauf la conclusion et pour ma part il m'a dit que tout mes réponses étaient corrects
Si vous tombez sur ce sujet les 4 points sont quasi donnés ;)




Sujet 217 - Témoignage a
Image
Donner un protocole permettant d’identifier les diastéréoisomères.




Sujet 220 - Témoignage a
Image
Diffraction avec les fentes de Young :

Matériel :
- Laser
- Règle graduée
- 3 fentes de Young de tailles différentes
- Ordinateur

On possède un laser et on cherche à déterminer sa longueur d'onde.
On dispose de 3 fentes de young de tailles différentes.
Il faut déterminer dans quelles conditions on va effectuer les mesures pour avoir un résultat précis.
=> il faut prendre la plus petite fente pour avoir la plus grande interfrange possible
=> il faut une distance fente-écran la plus grande possible (même raison)

Il faut par la suite déterminer la longueur d'onde du laser grâce à l'interfrange mesurée (formule donnée).
Ensuite, il faut déterminer les erreurs relatives (sans calcul) et expliquer les raisons.

Grâce à un logiciel dont j'ai oublié le nom (honte à moi), on entre toutes les données pour avoir certaines informations (tout est expliqué, ce n'est pas bien compliqué). Aucune connaissance technique nécessaire.

Ce TP n'est pas bien compliqué, mais il ne faut pas perdre de temps, il y a quand même pas mal de questions.
Il a aussi l'avantage de nécessiter AUCUNE connaissance.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas.
Bonne chance !


EDIT : Précisions supplémentaires :

Le sujet fait au total 6 pages (dont 2 sans question).
Il y a beaucoup de questions mais elles sont vraiment simple :

I/ Selon mes souvenirs, voici l'enchainement des questions :

1) D'après les schémas et le matériel donné, proposez un protocole expérimental permettant de déterminer la longueur d'onde du laser.
2) Comment peut-on faire pour avoir le résultat le plus précis possible ?
3) Estimez en cms la marge d'erreur possible pour la mesure de la distance fentes/écran (à vue d'oeil)
4) Estimez en cms la marge d'erreur possible dans la mesure de l'interfrange (à vue d'oeil)
5) Estimez la marge d'erreur possible pour la fente de young (valeur donnée dans l'énoncé)
6) Grâce au logiciel, déterminer quelle est la source d'erreur la plus importante
7) Comparer les conditions expérimentales de l'époque (18ème je crois) expliquées dans le sujet avec les conditions expérimentales d'un lycée du 21ème siècle.

II/ Il n'y avait qu'une seule manipulation : mesurer l'interfrange

III/ J'ai été pris par le temps pour la dernière question, sinon c'est vraiment pas compliqué, moi qui ait 8 de moyenne dans cette matière

IV/ Il faut juste rentrer les valeurs et cliquer sur le bouton correspondant. Sur la fiche technique il y a tout d'expliqué, c'est comme une recette de cuisine

V/ Pour les incertitudes, moi j'ai pris ça (subjectif)
- Interfrange : mesure à la règle : 1 mm
- Distance fentes/écran : 1 cm
- Fente de Young : valeur donnée

VI/ J'ai essayé de répondre à la plupart des questions ici selon mes souvenirs assez vagues (on oublie tout rapidement ^^), si tu as vraiment des difficultés, dis moi sur quelle question.

Je pense que ce TP est l'un des plus simples car il suffit d'un tout petit peu de logique et aucune connaissance théorique n'est requise.
Le seul conseil que je peux te donner c'est de ne pas perdre du temps, surtout si tu stress un minimum (épreuve de BAC qui peut rapporter 120 points).




Sujet 223 - Témoignage a
Image
Salut a tous, j'ai eu le sujet de code 223 c'etait un titrage phmetrique sur l'acide acétylsalicylique. Il y avait 2 type d'aspirine, une poudre et un comprime. Il fallait les melanger avec 150mL d'eau chacun puis agiter. Observer les solutions (comprimes= peu soluble-> solution blanchatre. Poudre=solution transparente-> tres soluble.) puis mesurer les pH des 2 solutions. Apres, il faut garder la solution avec le comprime dissolu et ajouter avec une burette de l'hydroxide de sodium et relever le Ph (les volumes a ajouter sont indiques) ensuite il faut faire ûe courbe ur regressi du Ph en fonction de R (donné) puis trouver le Pka (comme il faut faire une droite affine de forme a*R+b ou a est (normalement) egal a 1 alors Pka=b
Ensuite il faut placer les deux aspirines en fonction du Pka et leur pH puis une question dont je me souviens plus et enfin prouver que l'aspegic(poudre) est une evolution de l'aspirine du rhone(comprime) et la c'est assez simple

--
Alors en fait sur la feuille on te dit que l'aspirine sous sa forme AH (donc l'aspirine du rhone) est corrosif pour les muqueuses (bouche estomac etc..) et que c'est seulement sous cette forme qu'il est corrosif or dans les questions precedents tu verras selon le pH que l'aspegic (poudre) est compose principalement d'ions A- donc, il suffit de dire que l'aspegic (distribue apres l'aspirine du rhone) n'es pas de forme AH donc il est pas corrosif donc c'est une evolution qui respecte l'organisme.

Je crois que x'est tout, apres le sujet etait assez simple et tu verras que les questions s'enchaine et tu comprendras vite, il n'y a qu'une seule question que j'ai pas reussi et qui est(je crois) sur quel sera le PH des differents aspirines lorqqu'il atteindront l'estomac (qui est de pH 2) et ca j'ai pas reussi donc je peux pas trop aider ^^



Sujet 223 - Témoignage b
Image
C'était assez simple, on avait 2 aspirine, un en comprimé et l'autre en sachet, il suffisait de les dissoudre dans un même volume d'eau, de prendre leur pH et de titré avec de l'hydroxyde de sodium le bécher contenant l'aspirine sous forme de comprimé. Ainsi en prenant les valeur du pH on a pu déterminer un pka.



Sujet 223 - Témoignage c
Image
Le but de ce tp était de comparer deux aspirines : Aspirine du Rhone et l'Aspégic. Dans un premier temps, il faut observer la solubilité de ces deux substances dans l'eau distillée.
Ensuite, on cherche le pKa du couple Acétylsalicylique/Acétylsalicylate (Ion). Pour cela, avant de commencer, on mesure le pH de l'Aspégic et ensuite de l'Aspirine du Rhône. On laisse le pHmètre dans la dernière solution et on met en place le dispositif de titrage : le protocole étant donné, il faut juste le suivre. Le titrage se fait par l'hydroxyde de sodium.
On doit verser 10 ml d'hydroxyde de sodium, rentrer la valeur sur Excel et continuer ainsi par palier de 2 ml jusqu'à 20 mL d'hydroxyde de sodium (tout en complétant avec la valeur du pH dans Excel).
Enfin, tu traces la droite pH=f(R) où R est un nombre qui dépend de la concentration de l'hydroxyde de sodium, du volume, mais R est donné, rassurez-vous ! Par lecture de courbe, on détermine le pKa et on complète l'échelle de prédominance (placer juste le pKa trouvé et le pH des solutions qu'on a mesuré avant le titrage).
Puis on conclut sur le fait que les deux solutions se trouvent sous forme AH dans l'estomac et dire que l'Aspégic est une évolution de l'Aspirine du Rhône car l'Aspégic est sous forme A- dans la bouche et donc moins corrosif (le fait que AH est corrosif et pas A- est donné dans l'énoncé).




Sujet 225 - Témoignage a
Image
SUJET 225 "Vol parabolique de l'Airbus A300 Zéro-g"

Un sujet de 7 pages, avec 3 pages de réponse, 2 pages de documents et 2 pages de présentation du projet.
Une vidéo est donnée avec le sujet (à regarder et à écouter, c'est un reportage sur l'avion en question)
Cette vidéo explique le projet de l'avion, ainsi que de la phase du vol parabolique (avec l'effet de l'apesanteur notamment).
Une 2e vidéo est fournie, mais celle-ci destinée à AVISTEP. Une vidéo de pointage, ou l'on voit 2 balles rebondir (une en parabole qui vient de gauche, l'autre en multiples rebonds successifs qui vient de droite).

QUESTIONS
1) (TRÈS FACILE)
Il faut dire pourquoi la 2e vidéo n'est pas exploitable en entier (surement à cause du jeté de la balle et des rebonds à la fin)
Il faut alors montrer la partie exploitable de la vidéo (avec les temps ou les images, de quand à quand)
puis il faut justifier le choix de la bonne balle (la balle qui vient de la gauche, avec le mouvement parabolique est la bonne)

2) (FACILE MAIS LONG)
Il faut proposer un protocole pour étudier le mouvement de cette balle (protocole avec AVISTEP ET REGRESSI, Courbes et modélisations)
On modélise les différentes courbes (x et y, Vx et Vy, Ax et Ay donnés dans les documents du sujet)
On obtient alors les vecteurs positions, accélération et vitesse (grâce à la modélisation AUTOMATIQUE, on ne tape pas les formules à la main, on la choisie dans le menu des courbes prédéfinies)
Pour déduire ces équations horaires de la balle, on doit alors tracer la courbe x=f(t) et y=f(t) et noter les équations des courbes (automatiquement fait)
Enfin, on entre les grandeurs calculées (dérivées) du vecteur vitesse vx et vy (vx=dx/dt et vy=dy/dt, les dérivées quoi) puis les exprimer en fonction du temps (pareil, tracer vx=f(t) puis vy=f(t), et pareil pour l'accélération (entrer Ax=dvx/dt et Ay=dvy/dt, puis tracer les courbes Ax=f(t) et Ay=f(t))

3) (MOYEN MAIS FACILE SI ATTENTIF)
On a 3 propositions d'équations horaires avec l'angle (a) (vu dans le document 3 du sujet), en fonction de v0.cos(a), avec des coefficients qui changent (positifs ou négatifs), il faut donc trouver la bonne proposition (c'est la troisième avec -1/2 gt² + (Vo.cos(a)).t ), car on retrouve cela dans LES VECTEURS TROUVES PRÉCÉDEMMENT ! Inspirez-vous de ces résultats pour les coefficients (+ ou -)
Enfin, il faut expliquer pourquoi cette proposition (il faut donc montrer la 2e loi de newton, en déduire les coordonnées de l'accélération, puis de la vitesse et de la position en intégrant à chaque fois, ce qu'on retrouve sur les résultats de la partie 2).

4) (TRÈS FACILE, A FAIRE ABSOLUMENT !)
On nous donne une formule pour calculer le temps de l'impesanteur dans l'avion (Tavion = (2.Vo.sin(a) )/10 il me semble)
On doit juste reprendre les données des documents 1 et 2, (il y a Vo=161 m/s et (a)= 49°) ATTENTION AUX UNITES !
Enfin, comparer ce résultat (j'ai trouvé 24,6s) à un temps que le reportage donne (22s) calculer l'écart relatif (formule donnée), puis le commenter.

CONSEILS: regardez d'abord le reportage et notez bien la durée, après écoutez ce qui est dis, sa peut vous aider pour la réflexion par la suite)
Ne traînez pas trop longtemps sur Regressi, si vous n'arrivez pas à faire TOUS les vecteurs, continuez les questions, les dernières sont vraiment simples !
Si vous pensez ne pas réussir avec ce sujet, ce n'est pas normal, c'est les bases de REGRESSI ET D'AVISTEP (avec ce dernier, on ne fait pas tellement, juste le pointage, on s'en souviens assez rapidement comment faire: n'oubliez pas l'origine sur la 1ere position de la balle et l'échelle avec la règle).

Voilà bonne chance pour les prochains, en tout cas, ce sujet est pourtant simple malgré l'apparence (je ne suis pourtant pas si excellent que sa en Physique) ;)



Sujet 225 - Témoignage b
Image
Sujet 225, vol parabolique d'un A300
très dur et très long (7 pages + une vidéo à regarder qui explique le mécanisme d'apesanteur dans cet avion qui fait des vols paraboliques)
Au départ il y a des questions sur une vidéo sur Avistep, il faut expliquer pourquoi la vidéo n'est pas exploitable en entier, montrer la partie exploitable de la vidéo et choisir la bonne balle (oui il y a deux lancers de balle sur la vidéo, la balle de gauche est la bonne)
Ensuite il faut proposer un protocole pour étudier le mouvement, puis on le réalise et on obtient les coordonnées successives x et y de la balle. Il faut en déduire l'équation horaire de la balle (tracer la courbe x=f(t) et y=f(t) et noter les équations des courbes), les coordonnées successives du vecteur vitesse vx et vy (vx=dx/dt et vy=dy/dt) puis les exprimer en fonction du temps (pareil, tracer vx=f(t) puis vy=f(t), et pareil pour l'accélération.
Après ils proposent 3 équations horaires en fonction de v0.cos(a) etc. et il faut trouver la bonne (la troisième il me semble), et expliquer pourquoi (il faut faire la deuxième loi de newton, en déduire les coordonnées de l'accélération, puis de la vitesse et de la position en intégrant à chaque fois).
Enfin, dernière partie, on nous donne une formule pour calculer le temps de l'impesanteur dans l'avion (il faut donc la calculer à partir de données dans les docs, attention à pas se tromper il y en a plusieurs), puis le comparer à un temps qu'ils donnent (calculer l'écart relatif puis le commenter).
Si j'ai un conseil à donner, c'est surtout ne pas perdre son temps et ne pas se décourager car il est assez difficile ;)



Sujet 225 - Témoignage c
Image
Bonjour, je suis tombé ce matin sur le sujet 225 : La chute libre de l'airbus
Gros coup de stress, le sujet sur lequel je ne voulais absolument pas tomber! Car il y a tres peu d'infos données sur ce tp dans les message precedents, de plus une fois dans la salle je me rends compte que toute les infos donné sont dans les 7 pages de documents... Un conseil : attention au temps !!!
Voici quelques reponses aux questions sur la video:
- sur la video des balles, la balle qui représente le mieux est celle de gauche.
expliquer pourquoi: elle decrit au mieux une parabole, expliquer pourquoi la video n'est pas exploitable entièrement: car elle est au depart dans la main de l'homme et ensuite elle touche le sol dans un rebond .
expliquer pourquoi la balle 2 n'est pas la bonne: succcesion de petit rebonds, trop imprécis.
Quels images selectionner ? Selectionner de l'image 5 a 27
Ensuite ouvrir dans ateliers scientiques (logiciel de mon lycée) c'est un équivalent de Aviméca il me semble.
Placer le repere sur la balle à l'image 5, etalonner sur la regle 1.19m (valeur donnée dans les docs)
Ensuite effectuer le pointage de l'image 5 a 27.
Ensuite il faut afficher le graphique. (ateliers scientifiques pour moi, regressi pour vous ?)
Y et X en ordonné et le temps en abscisse, cela c'est fait automatiquement dans mon cas.
Modeliser les deux droites pour afficher leur équation. X a une droite de type : ax+b pour Y c'est plus compliqué mais cela est donné.
On demande un protocole, expliquer ce que j'ai mis au dessus.
Ensuite les équations horaires : Vecteur position OG, vecteur vitesse, vecteur accélération. Il explique comment déduire le vecteur vitesse du vecteur Og, et les vecteur accélération du vecteur vitesse. ( Pour ma part j'ai mis du temps comprendre mais voila ce que j'ai compris)
Pour OG il faut donner x et y
Quésako ? Il suffit juste de noter x = (l'equation de la modélisation de X issue du graph) et de meme pour y = ...
Pour le vecteur vitesse, pour xv = on derive l'équation obtenu pour OG précédemment et de meme pour yv= ...
Pour le vecteur acceleration, xa= derivé de l’équation vitesse, c'est la dérivé de la dérivé en gros.
on obtient xa=0 , pareil pour ya. Ya= (on obtient en réel négatif proche de la gravité, j'ai eu -9.5)
3 proposition a choisir, prendre la 3 et expliquer pourquoi. J'ai pas répondu à cette question.

Et hop voila le principale est fait .

Ensuite il faut tout simplement calculer le temps de chute libre de l'airbus . a l'aide des docs choisir les bonnes valeurs.
Pour ma part j'ai demandé une aide pour savoir quel vitesse prendre car 3 vitesse sont données.
Il faut prendre celle du milieu a 131m.s
on prend 49degres
Il faut calculer un sinus, mettez la calculatrice en degres !!!
L’équation a faire est donné, maintenant il suffit juste de remplacer par les valeurs.
On trouve 24s environs. ( alors que le resultat réel est de 22s)

Dernier conseil: pensez à revoir la technique pour ces logiciels, sinon pour le reste je pense avoir tout dis !
Etant une quiche en méca je pense m'en sortir avec un 2/4, le 4/4 n'est pas difficile à obtenir si on est attentif et que l'on évite les principales bourdes (comme les radians en degres, commencer à l'image 5, etc...)



Sujet 225 - Témoignage d
Image
La difficulté de ce TP dépend grandement de votre aisance avec regressi,si vous êtes plutôt bon dans le pointage vidéo vous le trouverez très simple,au contraire si vous galérer avec regressi vous allez le trouver difficile

Donc ce qu'il faut faire est simple : on trace x=f(t) y=f(t) puis on fait vx=dx/dt et vy=dy/dt puis on trace vx=f(t) vy=f(t) on fait ensuite ax=dvx/dt ay=dvy/dt puis on trace ax=f(t) et ay=f(t)
Il suffit ensuite de modéliser chaque courbe avec la fonction approprié et de lire les coefficiant devant chaque nombre
Des fois il n y a pas besoin de modéliser,c'est des courbes du style : y=x il suffit à ce moment de lire la valeur graphiquement

Remarque : Certaines personnes ont juste tracer y=f(t) et x=f(t) puis ont noté les équations affiché par regressi puis ont tout simplement dérivé ils n'ont pas calculer vx vy et ax,ay , le professeur dans la salle leur a dit que c'était bon,perso je pense que ma méthode est mieux puisqu'on montre qu'on sait bien calculer un vecteur vitesse etc...
après faite comme vous voulez les deux méthodes sont bonnes



Sujet 225 - Témoignage e
Image
Equation horaire
Protocole
Avimeca pointage d'une balle
Chute libre



Sujet 225 - Témoignage f
Image
Dans mon lycée, la grande majorité des personnes qui sont passées dessus n'ont pas terminé ce TP (j'espère que les profs seront indulgents).
En soi, il n'est pas très dur, il suffit simplement de bien savoir utiliser Regressi et d'avoir quelques connaissances en mécanique newtonienne ;)

Voilà les différentes questions:

I- (10 min conseillées)
Ils vous disent de regarder 2 vidéos, mais seul la seconde est importante (la première montrant qu'ils ont utilisé un avion de ligne tout à fait normal).
1) Pourquoi la vidéo n'est pas exploitable en entier ? (on s'occupe du mouvement de la balle venant de gauche, car il y a 2 balles sur la vidéo)
2) De quelle image à quelle image va-t-on effectuer le pointage ?
3) Pourquoi ne pas exploiter le mouvement de la seconde balle?
(appel du prof)

II- (30 min conseillées)
1)Donner un protocole afin de déterminer les équations horaires des vecteur OG, v et a.
2)Exécuter le protocole
3)Noter les équations trouvées à l'aide des logiciels
(appel du prof)

III- (20 minutes conseillées)
1)Choisir entre 3 propositions d'équations horaires et justifier
(appel du prof facultatif)
et je crois qu'il y a encore 2 questions supplémentaires




Sujet 226 - Témoignage a
Image
Séparation de l'acide benzoïque qui est contenu dans une solution aqueuse (saturée)
Le but est de choisir un solvant qui va capturer l'acide : il faut donc qu'il soit non miscible avec l'eau pour pouvoir séparer les deux phases de la fin, que les densités soient bien différentes, qu'il ne soit pas trop dangereux et que l'acide benzoïque y soit plus soluble que dans l'eau.

On met le tout dans une ampoule à décanter (il faut créer soi-même le protocole) on secoue et on sépare.

A la fin il faut calculer la quantité d'acide dans la phase aqueuse avec un titrage colorimétrique (phénolphtaléine), la formule est donnée.
Il faut calculer un rendement et expliquer pourquoi réaliser la séparation deux fois est plut efficace.

Il vaut mieux connaître sa verrerie (plus précieusement éprouvette graduée, burette, erlenmeyer, becher, ampoule à décanter, poire, agitateur magnétique et le reste on s'en fout).



Sujet 226 - Témoignage b
Image
- Après la séparation des 2 phases, il faut doser la phase aqueuse par un titrage colorimétrique.

- Dans le mélange réactionnel : un peu de colorant et 20mL de la phase aqueuse prélevée précédemment. Attention à ne pas prendre la phase organique. Celle-ci doit être mit dans une cuve spéciale et ne surtout pas être mise dans l'évier.

Ne pas oublier (ce que j'ai fait!) d'ajouter l'agitateur magnétique

- Pour le titreur dans la burette, mettre de l'hydroxide de sodium (remplir jusqu'à 0!).

/!\ATTENTION /!\
Sur le sujet il est marqué que le volume à l'équivalence est entre 15 et 20mL. Sauf que, si vous passez comme moi une après-midi, il fait CHAUD et en réalité le volume à l'équivalence est proche de 5mL. Soyez donc vigilants (pas comme moi qui est viré directement à 15mL...)


Pour le calcul du rendement, il faut que vous calculiez Ca. Mais attention ! N'utilisez pas la formule de l'équation et "a l'équivalence tout les réactifs ont été consommés!".
Une formule est donnée dans les documents.

Voilà, pensez à gérer votre temps, y'a quand-même pas mal de choses à faire.



Sujet 226 - Témoignage c
Image
La séparation de l'acide benzoïque.

Il y a 3 ou 4 documents. Le premier document donne presque le protocole à effectuer pour l'extraction. Il donne le volume à prélever. 40 ml pour l'acide benzoÏque et 20 ml pour le solvant.
Il faut proposer un protocole pour l'extraction et justifier le choix du solvant.

Regardez bien le document qui montre les différents solvants, la miscibilité avec l'eau, la solubilité avec la solution d'acide benzoÏque et si le solvant est dangereux ou pas !! Il y a deux solvants possible , ce qui les différencie c'est s'ils sont dangereux ou pas.

Réalisation de l'extraction. Ne pas oublier de dégazer avec l'ampoule à décanter. Ne pas oublier d'enlever le bouchon pour récupérer la phase aqueuse. C'est ici la phase aqueuse que l'on veut.
Ne pas oublier de récupérer aussi la phase organique, dans un document il explique dans quoi il faut récupérer la phase organique.

Ensuite un titrage à réaliser, rapide. Sur un document il y a le schéma de l'expérience. Bien regarder le volume de la phase aqueuse à récupérer.
Attention , allez doucement pour voir le volume à l'équivalence . moi j'ai trouvé 5ml.

Puis pour finir il faut trouver le rendement. IL y a deux types d'extraction, double et simple. Le but est de les comparer avec le rendement. Nous on a fait la simple.
Dans un Doc on nous donne la formule du rendement et la valeur du rendement pour l'extraction double.
On nous donne aussi la formule pour calculer la quantité de matière de l'acide benzoique = C soude * Volume à l'équivalence.
Bon ensuite on nous donne la quantité de matière initiale. Suffit d'appliquer la formule.

C'est un tp assez long , faut pas perdre de temps et bien chiant mais tout est donné dans les documents. Comme pour tous les tp , préciser bien la verrerie, le volume à prélever et tout.




Sujet 227 - Témoignage a
Image
Je suis tombé sur le sujet le plus facile de toute la liste !
Vous travaillez dans un laboratoire et le chef de projet vous indique que cette synthèse a un très mauvais rendement et coûte chère.
Il vous faut dans cet ECE valider ou non ce que vous dit ce chef de projet. 3 documents : un qui vous indique quelques propriétés de ce que vous allez synthétiser (la molécule s'appelle Iodo-quelque chose), un qui vous présente 3 protocoles, et un dernier qui vous montre les résultats des 3 protocoles respectifs.

En une dizaine de minute, vous devez dire lequel des 3 protocoles est adapté à votre synthèse avec :

Un élément du document 1 et 3
Un élément du document 2


En ce qui concerne le document 1, on vous dit que l'Iodo-quelquechose n'est pas stable dans les milieux acides, et dans le document 3 on vous donne le pH des solutions finales des protocoles 1,2 et 3, avec comme pH respectif 4,12 et 7.
(On a donc le choix entre les protocoles 2 et 3, le 1 se retrouvant éliminé).

Dans le document 2, donc les 3 protocoles, il faut en quelques sorte jouer aux 7 différences. Regardez ce qui diffère dans les 3 protocoles et vous remarquerez qu'il s'agit des réactifs qui ne sont pas les même. Le bon réactif est l'Hydroxyde de Sodium OH- dans le protocole 2, tout simplement car il est donné dans l'équation de la synthèse dans l'énoncé du sujet. (Je vous invite à l'occasion de vous munir d'un surligneur et de surligner toute information essentielle).

Voilà, vous avez conclu que le bon protocole est le n°2, en donnant vos deux arguments, vous pouvez appeler le professeur.

Ensuite, il s'agit tout bêtement de suivre à la lettre ce protocole et de faire votre synthèse, rien de compliqué, au contraire. Mais n'oubliez pas certaines règles en chimie, qu'on oublie généralement à cause du stress, comme le fait de rincer la pipette jaugée avec la solution, ou ce genre de choses...
Ensuite, il faut extraire le solide de votre solution en le plaçant dans un filtre buchner (que je n'avais jamais utilisé auparavant, ou peut-être en seconde je ne sais plus...). On appelle le professeur pour lui montrer notre solide, puis il nous donne le sien qu'il faut peser.
Dans la dernière partie il suffit de déterminer le rendement de cette synthèse avec la formule donnée (je le répète, tout est bien guidé) et on trouve un truc de l'ordre de 21%. Enfin, on nous demande de valider ou non l'hypothèse : oui, elle se retrouve bien validée, le rendement est très faible et il n'engendre que des sur-coûts dans l'industrie pharmaceutique. N'oubliez pas de bien rincer tout le matériel, de bien ranger votre paillasse et le tour est joué.

J'insiste bien sur le fait que ce soit le plus facile des TP ECE, il ne demande aucune connaissance personnelle, tout est extrêmement bien guidé et expliqué, et au niveau du temps, on est large : en prenant mon temps dans le rangement, j'ai fini pile à l'heure, mais ne traînez pas trop quand même.

Si vous tombez sur ce TP, c'est les 4 points assurés !



Sujet 227 - Témoignage b
Image
JE SUIS TOMBEE SUR LE TP 227
J'ai choisis la 2, et on te demande 3 arguments baser sur les 3 documents. On gros on t'indiquait que le produit qu'on devait obtenir était jaune et c'est un solide (or avec le protocole 1 et 3 on obtient une solution aqueuse) et en plus c'est un produit qui se décompose en milieu acide (ça te permet d'éliminer le protocole 1 qui contient de l'acide).
Les 3 protocoles sont les mêmes juste un petit truc qui change soyez attentif et le résultats aussi. IL FAUT CHOISIR LE PROTOCOLE AVEC LA SOUDE. :D



Sujet 227 - Témoignage c
Image
En gros c'était pour faire du Iodoforme qui est un médicament solide qui se met sous les pansements. Vous inquiétez pas on vous donnera 3 protocoles et il faudra choisir le bon et justifier votre choix. Ensuite faire votre protocole, filtrer et peser le résultat obtenu et faire le rendement, rien de bien compliqué les formules sont données, il faut bien analyser le texte pour argumenter et il se peut que votre prof vous demande pourquoi le rendement est très faible etc... voilà :)



Sujet 227 - Témoignage d
Image
Je voulais vous dire que le protocole n2 eat celui a choisire car dans l'equation bilan qui est dans la premiere page il la la presence de soude. ensuite le protocole no 2 est le seul a avoir une solution de couleur jaune pale avec un solide qui se depose au fond du becher ( ce qui est demande d'ailleurs) et surtout n'oublier pas de pesser le solide avec le filte qui a une masse de 0,77 g ( pressice en tout petit dans le sujet qui est tres possible de ne pas le remarquer avec le stress du moment). et comme rendement vous devriez trouver plus ou moins 57% ( ceci peut varier selon des facteurs comme le fait que un peu de sollide soit rester dans le bechers en filtrant la solution) . faites tres attention quand vous peser vous devrieur trouves plus ou moins 2g de solide ( 1.95g dans mon cas)



Sujet 227 - Témoignage e
Image
Le TP est super facile mais ça c'est très mal passé pour ma part. J'ai trouvé ce TP assez mal organisé dans l'ensemble, stressant et perturbant mais vraiment super facile.

La première partie consiste à choisir un protocole parmi les 3 proposé, en ayant recours à un argument du document 2 et un entre le document 1 et 3.
Je pense fortement avoir eu tous les points pour le protocole :
- le protocole a choisir est le numéro 2, car : on vous informe que la molécule est instable dans un PH acide, or le produit a rajouté (voir doc 2) dans le protocole 1 est un acide et le PH final (doc 3) est de 4, soit un PH acide (car inférieur à 7)
- la réaction en première page indique que la réaction se passe en présence d'ions HO- : ces ions ne sont ajoutés que dans le deuxième protocole.
En effet, la seule différence entre les trois protocoles est que : dans le premier, la réaction a lieu en présence d'acide, la deuxieme en présence d'hydroxyde de sodium et la troisième en présence d'éthanol.
- J'ai en plus rajouté : la molécule se décompose en milieu acide, il faudrait donc privilégier un PH basique. D'après le document 3, on voit qu'à la fin de la deuxième expérience le PH est de 12 mais seulement de 7 pour la troisième : il faut choisir la deuxième.
Pour cette partie, tout est donné dans les documents, vous nécessiterez entre 5 et 10 minutes pour aboutir à ces résultats et ce, assez facilement.

La deuxième partie consiste à mettre en oeuvre le 2e protocole. J'ai complètement foiré.
Je sais que cela va vous sembler assez stressant mais en réalité tout est donné, j'ai juste énormément foiré parce que le prof restait à côté de moi.
- Alors premièrement, j'ai fais l'étape 2 avant la 1, autrement dis j'ai introduis l'acétone dans un bécher avec de mettre l'iode dans une fiole jaugée.
- Ensuite, pour prélever l'acétone, j'ai au départ oublié gant et lunette. On nous demandait 1g d'acétone.. J'ai demander au prof pourquoi l'acétone était liquide et non solide et comment ferme sans la masse volumique... Alors que c'est tout bête, tout simple : vous prenez le bécher, vous tarez sur la balance. Puis, à l'aide d'une pipette pasteur, vous prélevez quelques gouttes dans le bécher jusqu'à avoir un gramme..
- CE QU'IL FAUT FAIRE AVANT L'ACETONE : mettre 100mL d'iode dans une fiole jaugée.. attention, il ne faut pas les mettre directement : les introduire dans un bécher, puis dans une fiole jaugée (pour je ne sais quelle raison)
Il faut mettre l'iode dans la fiole avant l'acétone dans le bécher, car l'acétone s'évapore au contact de l'air, et du coup, vous perdez de la matière (donc suivez bien les étapes du protocole, même si elles ne sont pas numérotée).
A partir de là vous rajoutez l'iode dans le bécher contenant l'acétone et vous placez le tout sur un agitateur... seule chose que j'ai réussie à mon avis.
- Ensuite, vous devez prélevez 5mL d'hydroxyde de sodium... Encore une fois les introduire dans un bécher avant de prélever avec une pipette jaugée pour encore une raison x inconnue et illogique. Pensez à rincer votre pipette.
Normalement votre solution devrait devenir jauge pâle ... La mienne ne l'est jamais devenue. On m'a donc apporté une autre solution.

Dans cette solution, vous apercevrez du solide jaune et un liquide transparent. Le but est de les séparer.
On vous demande de rédiger un protocole et de l'appliquer, et ce, sans vérification. Je me suis assez débrouillez pour cette partie, car j'ai rédiger le protocole avant de commencer à stresser.
Vous devez utiliser un filtre de buchner :
- Pour rédiger le protocole : placer un filtre sur l'entonnoir de buchner
Fixer le montage puis fixer une trompe à eau et la fiole à vide
Ouvrez le robinet au maximum afin de créer une "pression" grâce à l'eau, pour que le liquide soit "attiré"
Versez le mélange
Rincez à l'eau distillée et préciser que cela est possible uniquement car la molécule formée et l'eau ne sont pas miscible (chose dite dans l'un des documents)
Sécher le solide grâce à du papier absorbant (chose très bête sur laquelle j'ai buguée devant l'examinateur)
Les introduire dans une coupelle et les peser

- Pour appliquer le protocole :
Le montage est déjà fait, il vous suffit d'ouvrir au maximum le robinet (c'est très important de l'ouvrir au maximum, on m'a fait la remarque alors que j'avais ouvert à "presque au maximum" mais ça n'était pas le maximum), et sécher par la suite le solide dans du papier (à récupérer grâce à une spatule).

Par la suite on vous donnera la masse ou le solide à peser, tout dépend des examinateurs car il est impossible de peser efficacement et rapidement le solide que vous avez obtenu.
Pour ma part, l'examinateur m'a dis que la masse était de 0,6.

3e partie : la conclusion
Vous devez calculer le rendement, la formule est indiquée au dessus. D'après les mesures que j'ai eu :
R = 0,6/3,4 = 17,6 %
En conclusion le rendement est très très faible, donc l'hypothèse de départ est confirmé : faible rendement, n'ajoute que des surcoûts.

Et... N'oubliez pas de faire la vaisselle, et l'essuyer grâce à du papier absorbant.




Sujet 229 - Témoignage a
Image
Ce sujet est très simple le but du tp est de déterminer si une bouillie bordelaise peut être utiliser dans une agriculture biologique, les normes sont de 10 à 20 g par litre de sulfate de cuivre ( contenu dans la bouillie bordelaise ) ...
il y a un protocole tous prêt qui est un laser qu'on fait réfléchir sur la solution ( dans des petits tubes comme pour le spectrophotomètre ) puis derrière une photorésistance reliée à un multimètre en dérivation pour connaître la résistance. On nous demande quel couleur de laser utiliser il faut dire un laser rouge car c'est vers 800nm que le sulfate de cuivre absorbe le plus ( on le vois dans un document ) ensuite on fait le protocole pour 5 solution données de différentes concentrations on marque les résistances trouvées grâce à la résistance et le multimètre ( calibre 20k Ohm ) . On trace la courbe d'étalonnage de la concentration en fonction de la résistance. Ils nous demande quel méthode utiliser pour calculer la concentration de la solution de bouillie bordelaise il faut dire qu'on va faire pareil calculer la résistance avec le même montage puis dans un document il est dit que la résistance est proportionnel à la lumière reçu dont on dit que la lumière reçu dépend de la concentration de la solution donc au final concentration et résistance sont proportionnel ainsi grâce a la courbe ( affine ) on en tire la concentration de la solution. Après on en déduit la concentration massique et on conclu que cette solution ne peut pas être utilisée pour l'agriculture biologique car elle respecte pas les normes ( valeur environ à 40 g.L-1 ).



Sujet 229 - Témoignage b
Image
Salut,
je suis passé ce matin et je suis tombé sur le sujet 229 (chimie).
La liste comporte déjà des infos dessus, mais je tiens à préciser quelques trucs :
- le laser n'est pas "réfléchi" sur la solution, il la traverse
- ne pas oublier de faire une manip avec une cuve d'eau distillée au début
- le meilleur calibre pour l'ohmmètre est 2k Ohm

Voilà j'espère avoir aidé un peu, en tout cas merci beaucoup :)



Sujet 229 - Témoignage c
Image
Vraiment pas compliqué !!
Sur la paillasse on a plusieurs cuves que l'on met normalement dans le spectrophotomètre, 6 tubes avec des solutions bleues de concentration différentes de sulfate de cuivre (? mais peu importe). On a un schéma avec Un laser ---- la cuve remplie de solution--- une résistance reliée à un voltmètre. Le but est de mesurer la valeur affichée sur le voltmètre lorsque le laser traverse la cuve remplie de solution. La première question est "quelle est la couleur du laser que l'on doit choisir" On nous présente un premier document qui est une courbe des absorptions du sulfate de cuivre. On voit que cette espèce absorbe au maximum à 800 nanomètre ce qui correspond au rouge donc le laser doit être rouge. Ensuite il faut réaliser le montage (juste faire comme sur le schéma) et prendre les mesures du voltmètre(le régler à 2k) avec le laser qui traverse 1) de l'eau distillée 2) la solution à 0,1 mol/L 3) la solution à 0,2 mol/L et etc. jusqu'à 0,5 mol/L. Ensuite il faut rentrer les valeurs sur Excel, tracer la courbe et y ajouter une courbe de tendance. On a une solution dans un tube de concentration inconnue. On vous demande de trouver une méthode pour déterminer cette concentration. C'est très simple, il suffit de refaire la même chose que vous avez fait pour les autres solutions de concentration connue et mesurer la résistance. Une fois que vous avez la résistance, aidez vous du graphique pour trouver la concentration. J'ai trouvé C = 0,23 mol/L. Finalement on vous demande si la bouillie bordelaise peut être utilisée pour l'agriculture biologique avec cette concentration (on vous demande juste de conclure mais en fait on vous demande si avec cette concentration c'est autorisé) sachant que pour que ce soit utilisé il faut que le sulfate de cuivre soit présent entre 10 et 20 grammes par litre. On a aussi la masse molaire du sulfate de cuivre : M = 156,9. Sachant qu'il y a 0,23 mole dans 1 litre et qu'une mole pèse 156,9g, alors il y a 156,9 * 0,23 = 36g de sulfate de cuivre dans un litre ce qui est plus grand que 20 donc que les normes autorisées. On en conclut que cette bouillie bordelaise n'est pas utilisable pour une agriculture biologique.



Sujet 229 - Témoignage d
Image
On nous demande si une bouillie bordelaise (pesticide) est conforme ou non à l'agriculture biologique. Pour qu'elle soit conforme il faut qu'elle contienne entre 10 et 20g/L de sulfate de cuivre. La technique nécessaire vous est donnée et servira à déterminer la concentration C en sulfate de cuivre d'une solution X (qui représentera la bouillie bordelaise).

1. On vous donne le spectre d'absorption du cuivre II et on vous demande quel couleur de laser choisir. Il faut répondre 650-800 nm (zone d'absorption sur le spectre) et donc du rouge.
2. On vous donne le montage à faire. Trois plateaux alignés : un laser, une cuve, et une résistance relié à un ohm-mètre. La lumière du laser doit passer à travers la cuve pour arriver sur la résistance et le ohm-mètre donne la valeur.
3. On vous donne de l'eau distillée et 5 solutions de sulfate de cuivre de concentrations différentes, avec une cuve pour chacune. Il faut mesurer la résistance R (en ohm) pour chacune avec le montage et compléter le tableau.
4. A partir des valeurs du tableau on trace ensuite la courbe d'étalonnage (R en fonction de C), sur l'ordinateur (Regressi ou Latis Pro) ou peut être papier millimétré selon votre lycée.
5. A partir de ça il faut écrire un protocole pour déterminer la concentration de la solution X. Il suffit de refaire l'expérience avec la solution X dans la cuve, puis retrouver la concentration associée sur la courbe modélisée.
6. Une fois que vous avez la concentration C (approximative, précisez-le), il faut faire un petit calcul pour trouver ce qu'on cherchait. On nous donne M, la masse molaire du sulfate de cuivre en g/Mol. Il suffit de faire C x M et vous obtenez des g/L (la masse volumique donc). A partir de ça, il suffit de dire si la valeur se trouve entre 10 et 20 et conclure en disant si la bouillie bordelaise est conforme ou non pour l'agriculture biologique.

Astuce supplémentaire: lorsque vous placez la première cuve, entourez l'endroit précis au stylo parce qu'il faut la mettre toujours exactement au même endroit. Le professeur m'a reproché de ne pas le faire au début. Aussi les cuves ont un sens, n'oubliez pas de la mettre dans le sens où la lumière passe.




Sujet 230 - Témoignage a
Image
Prolongement du sujet 212 : 3 doc
Le 1er : Protocole du tritrage
Le 2eme : tableau de miscibilité de l'allantoine
Le 3eme : Tout ce qui est sur la paillasse : énormement de chose qui ne serve a rien...

Première question : expliqué le problème, en effet on nous dit que l'équivalence via le tritrage est fait avec 0.75g de l'allantoine synthétisé. Mais l'allantoine est dit non commercialisable. En fait il faut dire qu'il n'est pas pur : donc grâce au donné du titrage et avec n(titrée)=n(tritrante) et avec l'équivalence, il faut trouvé la masse de l'allantoine, qui est différente des 0.75 et qui est d'environs 0.4.

Deuxième question : rédigé protocole pour rendre pur et l'appliqué : recristallisation (voir le cours)




Sujet 301 - Témoignage a
Image
Questions :
1. On devait s'appuyer de 3 documents pour pouvoir choisir parmi une liste de 2 protocoles celui qui était le plus approprié pour réaliser le dosage de l’eau de Javel. Et justifier ce choix en donnant un argument.

Les 3 docs étaient : la liste de mattos
le bilan de la réaction
Les étiquettes de dangers
plus la couleur des espèces en solution aqueuse

2. Réaliser le protocole choisi après validation avec le prof

3.

a. Calculer [ ClO– ] (équation donné dans l'énoncé) et en déduire C_m la concentration massique en ions hypochlorite dans l’eau de Javel.

b. Déterminer le volume de javel à mettre dans le réservoir de 100 litres pour désinfecter l’eau.

c. Expliquer pourquoi le protocole réalisé est un titrage indirect.




Sujet 302 - Témoignage a
Image
Matériels mis à disposition (de mémoire):
-Une cellule photovoltaïque
-Un luxmètre
-Une lampe
-Un voltmètre
-Un ampèremètre
-Un ordinateur avec le logiciel Regressi
-Une règle
-Une boite de résistance réglable
-Une fiche d’aide d’utilisation pour le logiciel regressi et l’utilisation du luxmètre

Enfin bref ce sujet est très simple. Il comporte 5 pages, le premier document nous présente le rendement industriel d’une cellule photovoltaïque (de 2 à 14 %) avec une une photographie d’un « champ » de cellule, le second nous montre les différentes formules :
P=U*I, pour la puissance (P en Watt, U en Volt et I en Ampère)
n=Pmax/Plum, pour le rendement d’une cellule
et, Plum=E*S où E est l’éclairement (en W.m^2) et S la surface de la cellule en m^2
avec Plum la puissance lumineuse reçue par la cellule en Watts
et Pmax la puissance électrique maximale fournis par la cellule photovoltaïque en Watt

Ensuite nous avons un document présentant un schéma électrique du montage à réaliser (après). Il y a la cellule (comme générateur), un ampèremètre branché en série, un voltmètre branché en dérivation (sur la cellule) et une résistance branché au bout du circuit (en série).
La première question nous demandait :
Pour tracer la courbe P=f(U), quels sont les paramètres expérimentaux à maintenir constant, et les grandeurs scientifiques à faire varier ?
(Subjectif) J’ai mis dans cette question que les paramètres expérimentaux à maintenir constant sont la distance cellule/lampe (plus tard =30cm) et l’éclairement. Concernant les grandeurs scientifiques j’ai mis que l’on faisait varier la résistance et que par conséquent cela faisait varier l’intensité et la tension.

Une fois la question répondue, il nous demande de réaliser le montage (Cf schéma fournis) et de disposer la cellule à 30cm de la lampe.
Une fois que l’on a réalisé le montage on appelle l’examinateur pour qu’il vérifie et ensuite on peut brancher la lampe et les appareils de mesure. Attention à choisir le sélecteur adapté sur l’ampèremètre et le voltmètre (toujours du plus « gros » au plus précis).
On nous demande de remplir une colonne du tableau avec U, I et la résistance en Ohm. Pour ma part, il fallait que je remplisse la colonne à 50 Ohms. Pour ce faire, il suffit de sélectionner 50 Ohms sur la résistance et lire sur l’ampèremètre et le voltmètre les valeurs. Il suffit de les mettre dans le tableau.

Ensuite, il nous demande de calculer l’éclairement à l’aide du luxmètre. Donc il faut bien se placer au niveau de la cellule pour effectuer la mesure (et suivre le guide d’utilisation fournis pour le luxmètre).
Après on effectue une conversion pour obtenir l’éclairement E en W.m^-2 et non pas en lux.
On nous dit que 15lux=1W.m^-2, il nous reste à convertir et à écrire le résultat.
Ensuite, on utilise regressi pour tracer la courbe P=f(U). Donc il faut créer une grandeur P dans ajouter une grandeur, grandeur calc et P=U*I.
Une fois avoir ajouté la grandeur il faut aller dans graph et sélectionner dans axes la courge P=f(U) et ne pas oublier d’effectuer un lissage de la courbe. On lit alors grâce à la réticule Pmax.

Ainsi on peut calculer le rendement n de la cellule photovoltaïque puisqu’on connait Pmax (valeur obtenue sur Regressi) et Plum=E*S
On nous fournit S (varie peut être selon les différents modèles de cellule)
Et nous avons E (calculé et converti précédemment)
On obtient alors le rendement et nous devons commenter (je suis plus sûr) notre résultat par rapport aux données fournies dans le document 1 (soit entre 2 et 14%).
On peut dire que les matériaux utilisés dans les cellules du doc 1 ne sont pas les mêmes que ceux de notre cellule et que notre cellule est moins performante.

Par la suite, il nous est demandé de donner une grandeur de la puissance max de la cellule du doc1 sachant qu’on admet que le rendement n et l’éclairement E sont identiques à notre cellule.
Subjectif : Il faut donc calculer la surface approximative de la cellule du doc 1. Pour échelle, nous avons une voiture au pied de la cellule. Ainsi on admet qu’une voiture fait 3m et donc on obtient une valeur de la surface approximative de la cellule.
Il ne reste qu’à trouver la Puissance max( Pmax) de la cellule du doc1.
On a n=Pmax/Plum
Plum=E*S
Et n=même valeur trouvée avant pour notre cellule
Il nous reste à isoler Pmax et trouver une grandeur de cette valeur.

Si j’ai un conseil c’est de bien respecter le temps indiqué car même si le Tp est facile le temps reste limité et il ne faut pas trainer !




Sujet 303 - Témoignage a
Image
Moi je suis passé ce matin sur le sujet num 303: le dessalement de l'eau. Il fallait démontrer si l'eau dessalé est potable ou non. Il y'a 4 pages dans le sujet, et il faut faire un titrage par conductimetrie. Il y'a la liste de matériel indiqué, quelques documents et il faut faire le protocole. En gros il faut d'abord
- prélever 20,0 ml d'eau dessalé grace à la pipette graduée,
- puis il faut verser la solution dans le plus gros bêcher, celui de 150 ml pour qu'il y ait assez de place pour faire rentrer la soute du conductimetrie.
- Après avoir nettoyé la burette avec la solution de nitrate d'argent, on remplit la burette avec la solution de nitrate d'argent.
- on nettoit la soude avec de l'eau distillé puis on la met dans le bêcher
- on place le bêcher dans un agitateur magnétique et on verse millilitre par millilitre la solution de nitrate d'argent en prélevant à chaque fois la valeur de la conductimetrie
Puis on trace la courbe soit dans un papier millimètre ou alors sur un tableur de l'ordi. On trace la courbe et on détermine donc le volume équivalence. Puis il faut juste faire un petit calcul de concentration et de déterminer si elle est potable ou pas en la comparant avec la concentration donné dans l'énoncé. Pas t'es compliquer pour un TP :p !



Sujet 303 - Témoignage b
Image
le but du tp était de savoir si l'eau de mer désallé était potable ou non.
Pour cela nous devons réaliser un protocole en disant qu'il faut réaliser un titrage. On a deux possibilité soit on peut réaliser un titrage conductimétrique soit colorimétrique.
Pour ma part, j'ai utilisé un titrage colorimétrique car cela va beaucoup plus vite.
Dans ce type de titrage il faut titrer la solution de l'eau de mer désallé que l'on nous donne, la mettre dans un bécher puis placer le bécher sur un agitateur magnétique.Ajouter ensuite quelques gouttes d'un indicateur coloré.
Dans la burette, la solution titrante est les ions Argents AG 2+
Réalisé le titrage en deux étapes: un rapide pour déterminer à peu près un encagrement du volume à l'équivalence puis un goutte à goutte pour être plus prècis. Pour ma part j'ai trouvé 11 mL

4 étapes:

1 Protocole

2 réalisation de l'éxpérience

3 eme question:
Dire le volume à l'équivalence

4éme question:
Calculer la concentration du produit final
Question classique, en effet on fait c1*V1=C2*VE
C2=C1*V1/VE


Voila pour ce type de Tp, il faut être efficace dans le protocole parce que le temps passe vite. Soyer sur de vous et confiance en vous et cela passera comme une lettre à la poste. Et surtout Gardez la pêche !!! :D




Sujet 304 - Témoignage a
Image
N°304 (Spécialité)
"Recouvrement d'un objet par un métal (cuivre)"

Bon en gros c'est l'électrolyse de l'eau.
Le schéma est la 1ère question (lisez bien le 1er document) et observer le matériel dispo sur votre table (annotez et légendez précisément) Représenter l'ampèremètre et générateur par leur symbole ( A et G entourés)

Vous avez normalement une tige de graphite et une plaque de cuivre, un bécher, agitateur magnétique, barreau aimanté, générateur, ampèremètre, fils, 2 pinces croco, balance, sèche cheveux, et 2 solutions différentes de Sulfate de Cuivre (une + concentrée que l'autre : la bleue), interrupteur (je ne l'ai pas utilisé perso)

Le montage est à faire en série, il ressemble beaucoup à un TP que j'avais déjà fait en classe.

Ensuite il y a une question sur comment récupérer le cuivre qui s'est déposé sur la tige de graphite (utilisez la balance 2 fois..)
On vous donne aussi un calcul pour avoir la masse théorique.. (n'oubliez pas de convertir le temps des minutes en secondes)
Dernière question : Comparer Masse théorique et masse mesurée du dépôt de cuivre, concluez sur les facteurs pouvant influencer sur cette différence




Sujet 306 - Témoignage a
Image
Il faut faire soit même le protocol et appeler le prof.

On veut trouver la concentration d'une solution inconnue, et après on veut la convertir en concentration massique (la formule est donnée pour ça mais je n'ai pas eu le temps de le faire, il faut peut-etre faire un tableau d'avancement je suis pas sur... je l'ai pas trop bien réussi)

Il faut faire le truc colorimetrique : on a des solutions étalons , on mesure l'absorbance de chaque solution dans l'ordre de la moins concentrée à la plus concentrée - ATTENTION : mêmes si elles sont numerotées de 0 a 4 ça ne veut pas dire qu'elles sont déjà dans l'ordre !!! dans mon cas la sol.4 était la moins concentrée et la sol.0 était la plus concentrée !

N'OUBLIEZ PAS DE RINCER ENTRE CHAQUE MESURE AVEC LE DILUANT - DANS MON CAS C'ETAIT PAS DE L'EAU DISTILLEE MAIS DE L'AMMONIAC DONC FAITE ATTENTION !!!!


En suite vous tracez la courbe d'étalonnage (A en ordonnée et C en abscisse) et vous STOPPEZ l'enregistrement, puis vous mesurez l'absorbance de la solution de concentration inconnue et vous la notez sur une feuille .

Après vous allez sur analyse (enfin ça dépend de votre machine...) et vous modélisez la courbe (qui devrait être A=f(c) ). De la vous devez retrouver le coéfficient directeur de la droite c'est-à-dire K, puisque votre courbe représente A=k*c , la loi de beer-lambert (il faut le dire).

Dans mon cas je n'avais pas à diluer la solution inconnue puisqu'elle était assez claire.... donc une fois que vous avez le coéfficient directeur de la droite, donc k, vous pouvez retrouver C puisque vous avez k et A.

Vous avez maintenant la concentration de la solution, mais après il faut la calculer en concentration massique, il y a une sorte de formule pour ça mais là après j'ai pas eut le temps.... et puisque c'est la spé , c'est un truc concret (une station de purification d'eau doit fermer ou pas en fonction du taux de nitrate etc... donc vous devez faire un compte rendu de genre 10-15 lignes pour expliquer, pas juste balancer les résultats) .


PS: détaillez votre protocol le plus possible, mettez des tirets , des points, des a b c etc... citez la loi de beer lambert, dites que vous aller faire le blanc etc tous les détails !!!

Il ya une feuille tuto pour utiliser la machine, moi c'était Labquest mais ça dépend des lycées je pense , ça peut se faire à l'ordi aussi je crois . Bonne chance :)




Sujet 307 - Témoignage a
Image
Il y a un TP avec le micro montrer qu'il est omnidirectionnel ou quelque chose comme ça mais on m'a dit que c'était très facile il n'y avait quasi rien à écrire.




Sujet 313 - Témoignage a
Image
Salut moi j'ai eu le sujet 313, sujet de spé physique, c'était un sujet sur le son. On devait savoir si on peut faire un instrument du musique avec une touillette (non ce n'est pas pas un troll :troll: ). En gros il fallait enregistrer le son de la touillette avec des longueurs différentes (2 suffises), calculer la période grâce à un logiciel exemple synchronie, calculer la fréquence, dire que plus la touillette est grande, plus la fréquence est basse et donc le son grave et inversement. Certaines question demandaient la structure du son émis, il fallait faire un rapprochement avec une harpe. A mon avis, le sujet le plus simple sur lequel je pouvais tomber (fini en avance avec 10 min-15 min en prenant le temps sur la qualité des mesures).



Sujet 313 - Témoignage b
Image
Il y avait : un microphone, une toulliette, latispro

Tout d'abord vs avez 2 question:

1) quel est la propriété que doit avoir un son (je crois)
c'est la fréquence, avec le pic fondamentale, harmoniques... une note emet une frequence
2) quelle caractéristique faut'il modifier sur la toulliette pr quelle emette un son different?
la longueur de la partie vibrante plus elle est longue plus le son sera aigu et inversement.
Ensuite il faut donner les grandes etapes du protocole:
-raliser 2 acquisition differentes une avec une partie vibrante longue et l'autre courte
-realiser le spectre en choisant une periode
-trouver le pic fondamentale et sa frequence pour les 2 acquisitions avec les frequences
si il y a 2 frequences differentes cela veut dire qu'il y a deux sons donc 2 notes
A la fin il faut dire si on peut convecoir un toulliettophone. oui car il y a deux frequences diff donc 2 notes ... comme le principe de la harpe (document 2)

Ne vs inquiété pas il est trop facile l'utilisation de latispro est donné il faut juste lire et faire.
Quand je ss rentré ds la salle je me ss dit oh non pas des microphones mais en vrai c'est trop simple j'ai fini 5 min en avance en prenant mon tps pr la redaction.
Avatar de l’utilisateur
ExcaleAdmin.
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Prochain niv.: 40.2%
 
Messages: 2946
Images: 4
Inscription: 10 Sep 2010, 01:00
Genre: Homme
Calculatrice(s):

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude Excale » 01 Juin 2015, 22:17

Suite à des problèmes internes, le sujet originel a été supprimé. La liste reste inchangée. N'hésitez pas à continuer à partager vos sujets :).
Avatar de l’utilisateur
ExcaleAdmin.
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Prochain niv.: 40.2%
 
Messages: 2946
Images: 4
Inscription: 10 Sep 2010, 01:00
Genre: Homme
Calculatrice(s):

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude gnewo » 01 Juin 2015, 22:49

Merci beaucoup Excale pour cette republication :D
Avatar de l’utilisateur
gnewo
Niveau 3: MH (Membre Habitué)
Niveau 3: MH (Membre Habitué)
Prochain niv.: 25%
 
Messages: 1
Inscription: 01 Juin 2015, 21:41
Genre: Non spécifié

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude critor » 01 Juin 2015, 23:01

Merci Excale - c'est encore mieux qu'avant ! :bj:
Image
Avatar de l’utilisateur
critorAdmin.
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Niveau 18: DC (Deus ex Calculatorum)
Prochain niv.: 47.6%
 
Messages: 25049
Images: 5695
Inscription: 25 Oct 2008, 01:00
Localisation: Aix-Marseille
Genre: Homme
Calculatrice(s):
Classe: Lycée
youtube: critor3000
twitter: critor2000
facebook: critor.ti

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude kelamsuperassi » 01 Juin 2015, 23:08

Bonsoir Admin!
Tout d'abord je veux vous remercier pour vos éfforts continus. Ensuite, Il ya un probleme psk beaucoup d'information sont perdues suite à la derniere modifications, ainsi que plusieurs témoignages; par Expl:

"J'ai eu le sujet 229, Ce sujet est très simple le but du tp est de déterminer si une bouillie bordelaise peut être utiliser dans une agriculture biologique, les normes sont de 10 à 20 g par litre de sulfate de cuivre ( contenu dans la bouillie bordelaise ) ... il y a un protocole tous prêt qui est un laser qu'on fait réfléchir sur la solution ( dans des petits tubes comme pour le spectrophotomètre ) puis derrière une photorésistance reliée à un multimètre en dérivation pour connaître la résistance. On nous demande quel couleur de laser utiliser il faut dire un laser rouge car c'est vers 800nm que le sulfate de cuivre absorbe le plus ( on le vois dans un document ) ensuite on fait le protocole pour 5 solution données de différentes concentrations on marque les résistances trouvées grâce à la résistance et le multimètre ( calibre 20k Ohm ) . On trace la courbe d'étalonnage de la concentration en fonction de la résistance. Ils nous demande quel méthode utiliser pour calculer la concentration de la solution de bouillie bordelaise il faut dire qu'on va faire pareil calculer la résistance avec le même montage puis dans un document il est dit que la résistance est proportionnel à la lumière reçu dont on dit que la lumière reçu dépend de la concentration de la solution donc au final concentration et résistance sont proportionnel ainsi grâce a la courbe ( affine ) on en tire la concentration de la solution. Après on en déduit la concentration massique et on conclu que cette solution ne peut pas être utilisée pour l'agriculture biologique car elle respecte pas les normes ( valeur environ à 40 g.L-1 )."

ou "
204 Des élèves veulent s'enregistrer et il faut trouver les meilleurs paramètres 1 fichier à 48000 Hz 3 autres : 1 sur 2bit 1 sur 4bit et un sur 8bit
[.....]"
Ainsi que d'autres informations importantes. Vue que je passe mon TP demain je serais énormément reconnaissant si vous remettez les anciennes publications!! Merci d'avance! :))))
Avatar de l’utilisateur
kelamsuperassi
Niveau 0: MI (Membre Inactif)
Niveau 0: MI (Membre Inactif)
Prochain niv.: 0%
 
Messages: 3
Inscription: 01 Juin 2015, 22:59
Genre: Non spécifié
Calculatrice(s):
Classe: Terminale S

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude Excale » 01 Juin 2015, 23:10

kelamsuperassi a écrit:Bonsoir Admin!
Tout d'abord je veux vous remercier pour vos éfforts continus. Ensuite, Il ya un probleme psk beaucoup d'information sont perdues suite à la derniere modifications, ainsi que plusieurs témoignages; par Expl:


Je vais remettre ceux que tu mentionnes, mais je ne sais pas lesquels autres ont disparu. Normalement, il en manque très peu en Physique-Chimie. Il en manque plus en SVT.

EDIT: En fait, le premier dont tu parles est dejà mis.
Le deuxième aussi.

Il ne manque rien donc?
Avatar de l’utilisateur
ExcaleAdmin.
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Prochain niv.: 40.2%
 
Messages: 2946
Images: 4
Inscription: 10 Sep 2010, 01:00
Genre: Homme
Calculatrice(s):

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude kelamsuperassi » 01 Juin 2015, 23:15

Je suis désolé si je vous ai dérangé, Mais je vous jure qu'il en manque pas mal :////
Expl:
"Sujet 205 : suivi d'une cinétique Sujet de 5 pages où le but est de déterminer si l'éthanoate d'éthyle (il me semble que c'est cette molécule mais je suis pas certain....."

"Bonjour! Ce matin, je suis tombé sur le sujet n°212 (Chimie) Sujet de Chimie, classique et simple sur un titrage avec pH-mètre Le but était de contrôler la "pureté" de l'allantoïne, à travers un titrage d'une solution d'allantoine par une solution titrante d'hydroxyde de sodium. Donc au début...."

"Sujet 204- étude d’un son. J'apporte quelques précisions sur le TP 204 ( qui est sans doute le plus facile de tous) voila j'espère que ca pourra vous êtres utile ...;"

Si ça vous dérange pas je peux vous passer mon adresse mail si vous pourriez m"nvoyer tous les textes comme ça je fais le tri et si vous voulez je vous publie ceux qui manquent? Merciii bcp (je stresse pr dem1 lol)
Avatar de l’utilisateur
kelamsuperassi
Niveau 0: MI (Membre Inactif)
Niveau 0: MI (Membre Inactif)
Prochain niv.: 0%
 
Messages: 3
Inscription: 01 Juin 2015, 22:59
Genre: Non spécifié
Calculatrice(s):
Classe: Terminale S

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude Excale » 01 Juin 2015, 23:16

Ils sont tous là.

Dans le tableau vert, trouve le numéro/titre que tu veux, et clique sur le "5" à côté.
Avatar de l’utilisateur
ExcaleAdmin.
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Prochain niv.: 40.2%
 
Messages: 2946
Images: 4
Inscription: 10 Sep 2010, 01:00
Genre: Homme
Calculatrice(s):

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude kelamsuperassi » 01 Juin 2015, 23:24

Franchement C'est dommage! :(
Avatar de l’utilisateur
kelamsuperassi
Niveau 0: MI (Membre Inactif)
Niveau 0: MI (Membre Inactif)
Prochain niv.: 0%
 
Messages: 3
Inscription: 01 Juin 2015, 22:59
Genre: Non spécifié
Calculatrice(s):
Classe: Terminale S

Re: TPs/ECE 2015 Physique-Chimie: la récolte des codes!

Message non lude Excale » 01 Juin 2015, 23:28

Tu n'as pas l'air de comprendre. Tous les textes dont tu parles sont dans le topic.
Avatar de l’utilisateur
ExcaleAdmin.
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Niveau 15: CC (Chevalier des Calculatrices)
Prochain niv.: 40.2%
 
Messages: 2946
Images: 4
Inscription: 10 Sep 2010, 01:00
Genre: Homme
Calculatrice(s):

Suivante

Retourner vers Maths, physique, informatique et autre...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

-
Rechercher
-
Sujets à la une
Participe au TI-Concours 2017 pour tenter de gagner une calculatrice et goodies !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-83 Premium CE avec son chargeur pour 79,79€ port inclus !
Offre TI-Planet/Jarrety pour avoir la TI-Nspire CX CAS à seulement 130€ TTC port inclus!
Jailbreake ta TI-Nspire avec Ndless et profite des meilleurs jeux et applications !
Transforme ta TI-Nspire CX en console Game Boy Advance!
12345
-
Donations/Premium
Pour plus de concours, de lots, de tests, nous aider à payer le serveur et les domaines...
PayPal : paiement en ligne sécurisé - secure online payments
Découvrez les avantages d'un compte donateur !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partenaires et pub
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
280 utilisateurs:
>238 invités
>36 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
4008 utilisateurs (le 30/05/2016)
-
Autres sites intéressants
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)