π
<-
Chat plein-écran
[^]

Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de tout

Discussions scientifiques et scolaires

Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de tout

Unread postby chadok » 05 Feb 2023, 19:14

J'en ai déjà parlé sur quelques forums de maths, mais je ne pense pas qu'il faille voir la fin des calculatrices actuelles comme un mal absolu :)
Et je dis ça sur TI-Planet, de quoi me faire lyncher :#spin#:

J'ai le plus grand respect pour les calculatrices vintage, qui nous sauvaient la mise à une époque où la seule alternative était la règle à calcul. Puis le PC est arrivé dans le monde professionnel. La calculatrice a été mise au placard, mais elle a survécu sur les bancs de l'école et de la fac. Puis le smartphone et la tablette ont envahi notre quotidien, faisant beaucoup mieux que la calculatrice, que ce soit côté hardware ou côté software. Et pour le même prix, en plus. Bon, ok, la calculatrice reste devant par l'autonomie batterie, et par sa robustesse (pour celles qui ont gardé une taille d'écran limitée). Mais c'est vraiment cher payé.
Les fabricants de calculatrices ont fait leurs choux gras durant plusieurs décennies, mais la situation a changé. Certains l'ont bien compris, abandonnant tout développement. Pour Sharp et HP, les pompes funèbres s'appellent Moravia.

Pour en revenir au milieu scolaire :
L'Allemagne est donc la première à franchir le pas. Si, dans quelques années, les examens peuvent se faire :
- avec une première partie sans aide numérique,
- avec une seconde partie assistée du MMS sur une tablette (déconnectée),
où est le problème ? Il me semble de toute façon vital de garder une moitié d'épreuve sans aide numérique. Mais c'est un autre sujet (quoique...)
Donc la calculatrice d'étudiant, telle que nous la connaissons, s'approche tranquillement de la retraite. Son format va changer, la chenille va se muer en papillon. Il faut juste accompagner la chose, sans la maudire.
Et je ne dénigre toujours pas nos vieilles caltoches boutonneuses, qui resteront des machines géniales et pleines d'intéret pour les geeks que nous sommes (et pour ceux à venir) 🙂
User avatar
chadok
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Level up: 32%
 
Posts: 88
Joined: 10 Nov 2013, 16:03
Location: Bretagne
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby critor » 05 Feb 2023, 19:55

Aucune intention de lyncher ta clairvoyance, je vois parfaitement où va le monde.

Je trouve toutefois que ce n'est pas si cher que ça : dans les 80€ pour l'outil calculatrice utilisé intensément au moins pendant 3 ans au lycée (ce qui revient à même pas 30€ par an), qui ne se déprécie que fort peu dans l'optique d'une revente, et qui dans la plupart des cas fonctionne encore 30 ans après.

Les tablettes, pas sûr qu'elles fonctionneront encore après 5 ans, et elles ne vaudront à mon avis pas grand chose à la revente à la fin du lycée. Il faut rajouter à cela les abonnements/transactions des diverses applications éducatives (fonctionnalités avancées, etc.). TI par exemple offre actuellement un abonnement de 3 ans pour ses émulateurs lors d'un achat de calculatrice, et après 3 ans ta calculatrice TI sur tablette devient donc inutilisable à la différence. À mon avis les utilisateurs scolaires seront très largement perdants au change.
Image
User avatar
critorAdmin
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Niveau 19: CU (Créateur Universel)
Level up: 32.9%
 
Posts: 40468
Images: 12645
Joined: 25 Oct 2008, 00:00
Location: Montpellier
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile
YouTube: critor3000
Twitter: critor2000
GitHub: critor

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby parisse » 05 Feb 2023, 20:53

Les calculatrices, en particulier celles avec piles, sont bien plus sobres (6mW pour une casio graph 35 eii contre pas loin d'1W pour smartphone et 20 fois plus pour une tablette), durables (dizaines d'années contre 3 ou 4 ans) et robustes (chocs dans un environnement scolaire). Pas d'obsolescence rapide pour les calculatrices. C'est d'ailleurs un problème pour les constructeurs de calculatrice, comment faire pour éviter d'être cannibalisé par le marché de l'occasion? Historiquement, il y a eu les améliorations technologiques, en particulier l'arrivée de la couleur. Et le mode examen qui a très certainement été une bénédiction pour les constructeurs. Récemment, l'utilisation de batteries difficile à remplacer à la place de piles sur des modèles de calculatrices plus puissants permet hélas de remettre de l'obsolescence.
Ca fait longtemps qu'il y a des expérimentations scolaires avec ordinateurs ou tablettes, on en parle beaucoup au lancement mais curieusement on parle assez peu des retours d'expérience. J'ai pour ma part testé le netbook (avec disque SSD pour éviter les risques de dégradation du disque dur mécanique) à la place de la calculatrice avec des groupes d'étudiants il y a une bonne dizaine d'années, à l'époque les calculatrices n'étaient pas très puissantes il y avait un réel intérêt à utiliser un netbook. Depuis 5-6 ans, j'utilise à nouveau des calculatrices.
Alors, espérons que nos décideurs sauront voir les avantages des calculatrices et ne pas se précipiter sur des alternatives pas forcément plus adaptées. Malheureusement l'historique du mode examen ne donne pas grand espoir.
User avatar
parisseVIP++
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 61.1%
 
Posts: 3196
Joined: 13 Dec 2013, 16:35
Gender: Not specified
Calculator(s):
MyCalcs profile

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby SlyVTT » 06 Feb 2023, 09:53

Perso je ne suis pas vraiment d'accord, et ce pour ces raisons principales :
- 1/ l'architecture "stable et contrôlable" de la calculatrice vs ordinateur.
- 2/ la praticité de la calculatrice
- 3/ le prix

1/ ce que l'on demande dans la période du temps scolaire avec le mode examen, c'est de pouvoir être sûr que l'outil utilisé est conforme à une réglementation donnée (Ok ou pas Ok, peut importe, c'est le concept). Cela est possible facilement avec une calculatrice (avec un mode examen actif ou en limitant le choix à tel ou tel modèle). Les calculatrices restent pour le commun des mortels une architecture suffisamment fermée pour éviter le piratage de masse, contrairement à un PC. On pourrait aussi effectivement limiter un PC (ou autre chose d'ailleurs) mais alors cela reviendrait à utiliser une calculette et c'est le point 3/ qui s'appliquera.

A ajouter aussi que contrairement à une calculette, un téléphone et/ou un PC, ça permet de communiquer avec l'extérieur (réseau mobile, WIFI, Bluetooth ...) donc pas terrible pour la sécurité en examen. Sauf à créer une brique sans communication, donc une "calculatrice version bis ..."

2/ j'ai quitté l'école il y a plus de 20ans, mais ai toujours une fonction technique/scientifique. sortir un PC pour faire un calcul simple, pfou !!! Faut démarrer le bestiau, lancer un Excel ou un autre programme, ... le temps de faire un dixième de toute cette démarche, ma nSpire ou ma Graph90 a déjà fait le taf 10 fois, l'une d'elles est d'ailleurs tout le temps sur le coin du bureau. Et je ne suis pas le seul, car dans tous mes collègues, scientifiques ou non, commerçants par exemple, mais aussi les scientifiques purs et durs du département de calcul numérique, tout le monde a une calculette sous la main, même assis en face de PC/stations de calculs immensément plus performants.

(pour l'anecdote, ma Ti 92 déconnait il y a quelques temps, j'ai été 5 jours sans machines, la semaine suivante j'avais une nSpire pour la remplacer, car c'était juste "invivable").

3/ le prix : clairement un frein. une calculatrice, c'est en temps normal (on passe l'inflation du moment) ~50/70€ pour l'entrée de gamme, ~70/90€ pour le moyen gamme et 100+€ pour le haut de gamme. Sans commune mesure avec un téléphone (au moins 200€ pour avoir un smartphone qui permet de lancer les applications nécessaires) ou un PC/smartbook.

Pour certains étudiants, déjà l'achat d'une calculette c'est douloureux, alors le reste ....


Je passe aussi sur la robustesse, avoir un PC/Smartphone/Tablette ... qui dure autant que ma TI92 (qui est encore en vie, ceci soit dit en passant, j'avais un faut contact dans le logement à piles que j'ai pu réparer très facilement) c'est juste pas possible (pour info, elle a été achetée en 1996 et fonctionne à merveille, je vous laisse faire le calcul de l'age ;)
Some works in progress :
The GUI Toolkit NF for nSpireMyShmup for fxCG-50Magic Light for Casio Graph 90+E
and
Magic Light for nSpire CX/CX-II
Simple Text Editor for nSpireOutRun for Casio Graph 90+E
95%
40%
100%
75%
100%
And more to come ... stay tuned
User avatar
SlyVTTPremium
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 1.3%
 
Posts: 366
Images: 16
Joined: 19 Jan 2021, 09:41
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile
GitHub: SlyVTT

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby Paper Calc official » 06 Feb 2023, 10:19

Pour moi, c'est clair que les calculatrices sont dépassés par les ordis.

Mais, sur un ordi, on à une grosse distraction, internet.

Alors que, sur la calculatrice, pas du tout.

Et je préfère passer 2 heures sur mon PC que sur ma calto.

Le clavier de l'ordi est bien travaillé, aussi.

Mais, tant qu'il y aura des passionnés et une communauté derrière, les calculatrices existeront toujours. De plus, un peu de pub, la dernière fois, je suis tombé sur un truc qui m'a fait rire. Kiki-Planet. Vous savez, ces vieilles peluches, avec quelques rééditions aujourd'hui ? Il y'a une communauté derrière. En effet, le Kiki de tout les kikis (j'adore xD) est moins sur le marché et dans la vie de tous les jours présent que nos chers calculatrices.

En plus, vu que j'ai un journal à propos d'une calculatrice et un autre en projet à propos de tests de jeux sur caltos, j'ose espérer que je ne serai pas dans une impasse.
Contactez moi ici-> PaperCalcredac@protonmail.com
User avatar
Paper Calc official
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Niveau 10: GR (Guide de Référence)
Level up: 46.3%
 
Posts: 11
Images: 8
Joined: 05 Jan 2023, 11:52
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby chadok » 06 Feb 2023, 23:11

Un peu le même profil que toi , slyVTT :) Environnement études et calcul.
Mais la calculatrice "historique" ne me manque plus du tout. Ceci étant, il est vrai qu'il en reste encore quelques-unes sur les bureaux des collègues, comme chez toi :)
Personnellement, je l'ai remplacée par une petite tablette 7 pouces, qui me permet de faire plein d'autres choses (les fameux calculs de coin de table, mais aussi photos, saisie de notes, lecture de pdf, tableur...). En général, tout travail intermédiaire doit tôt ou tard se retrouver sur le PC, alors bon... Autant sauter tout de suite l'étape Casio (j'etais Casio, à l'école).
Pour info, il s'agit d'une petite tablette Lenovo Tab M7, sans LTE, prix 115 euros. Avec sa coque de protection silicone, elle est toujours vivante :#top#:
User avatar
chadok
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Level up: 32%
 
Posts: 88
Joined: 10 Nov 2013, 16:03
Location: Bretagne
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby parisse » 07 Feb 2023, 07:35

chadok wrote:Un peu le même profil que toi , slyVTT :) Environnement études et calcul.
Mais la calculatrice "historique" ne me manque plus du tout. Ceci étant, il est vrai qu'il en reste encore quelques-unes sur les bureaux des collègues, comme chez toi :)

Attention à ne pas confondre l'environnement d'un ingénieur (ou autre métier dans un bureau) avec celui d'un lycéen. Une tablette c'est nettement plus fragile qu'une calculatrice, et il n'y a en général pas beaucoup de prises de courant disponibles si recharge nécessaire.
D'autre part l'utilisation en examen nécessiterait la mise en place d'un moyen de contrôle les échanges à distance, il est très probable que cela se traduirait par des modèles dédiés (sauf à mettre en place des zones de brouillage), qui seraient plus onéreux qu'une tablette bas de gamme. Sans compter que comme le dit critor, il est fort probable qu'il faudrait y ajouter des logiciels, et probablement pas que des logiciels gratuits. Comme je le disais dans un message précédent, je ne vois pas beaucoup d'évaluations sur l'utilisation de tablettes ou ordinateurs portables en milieu scolaire, pourtant il y a eu pas mal d'expérimentations...
User avatar
parisseVIP++
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 61.1%
 
Posts: 3196
Joined: 13 Dec 2013, 16:35
Gender: Not specified
Calculator(s):
MyCalcs profile

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby ~ThinkingSpace~ » 08 Feb 2023, 14:01

Je pense en effet que les calculatrices graphiques (lycée et +) sont complètement obsolètes de nos jours, quand j'étais encore au lycée je m'amusais beaucoup avec mais très peu pour les cours, le prof nous a demande une seule fois en 1ère d'écrire un algo pour les équations quadratiques et en 2nde on a peut être tracé des fonctions avec, mais c'est tout. Les 83 Premium et + sont vendues comme "pour lycée et supérieur", et la pour le coup c'est une arnaque. J'avais acheté une Nspire CX II avant d'entrer dans le supérieur (dl math-info) et la ben je me rends compte que tous les exos, donc ceux des partiels/examens aussi, ne sont pas imaginés pour être assistés par calculatice, cette dernière est interdite pour les partiels/examens, et même si ce n'était pas le cas, les calculs sur les nombres complexes, l'algèbre, et même la physique (alors qu'au lycee sans calculatrice tu ne pouvais rien faire) seraient à peine plus simple, le calcul formel pourrait soit aider a être sur du résultat mais après il faut démontrer correctement...
Ensuite, on peut se demander pourquoi cette question maintenant alors que les tablettes et technologie similaire existe depuis bien des années, si les calculatrices graphiques existent encore c'est bien que des gens les achètent... Mais bon de ce que je peux voir les achats se font surtout en 2nde, parce que au début de l'année on nous dit que ça sera utile, mais bon on s'en rend vite compte qu'on a dépensé 80 balles pour pas grand chose, certains de ma classe en 2nde les avaient déjà perdues et n'en avaient pas rachetés par la suite, se rabattant sur leur ancien modèle collège ou celles de leurs grands frères/soeurs. D'ailleurs c'est souvent le cas dès le début, même pour les graphiques, si une grande partie sont des modèles ne sont plus vendus voire sans mode examen c'est parce qu'elles ont été achetées il y a des années... En 2nde t'en as qui vont acheter des 83 CE voire Nspire en pensant que c'est utile, mais pour la suite c'est plus du tout ca, dans ma classe de 1ere j'avais un pote avec qui j'ai d'ailleurs passé les olympiades de maths qui avait une 89 Titanium, le délégué de la classe avait une 81 aussi mdr (je lui ai echange contre une casio 75 egalement sans mode examen parce que bon lui il s'en foutait), mais bon le point commun c'est que tous avaient en plus une calculatrice modèle collège peu importe le reste, et même ajd à la fac je vois tjrs des college fx-92 rouges tah les anciens (je sais plus leur vrai nom).
Donc du coup quels modèles vont rester ? Je l'ai déjà plus ou moins dit, les modèles collèges ne seront jamais obsolètes. Avant le supérieur c'est très rare d'utiliser des tablettes et des ordis pour les cours et encore moins les contrôles/examens, et se passer d'un outil pour le calcul n'est pas possible pour la plupart des élèves. De plus, la facilité d'utilisation des modèles collège surpasse tout ce qui existe (meme sur un mac ou un ipad, ce n'est clairement pas si évident de faire une simple multiplication), en plus de leur autonomie et du fait qu'ils s'allument en 1 seconde voire moins. Quant aux graphiques, si on regarde bien cela fait des années que ce n'est plus du tout une nouvelle technologie, et que ce ne sont que soit des outils achetés aveuglement avant le lycée, soit des trucs pour les geeks, ou alors pour les tricheurs aux contrôles mais bon faut pas le dire hein? Ah oui, sinon j'avais l'impression d'avoir entendu que les calculatrices allaient être utilisées pour apprendre la programmation, mais au collège/lycée sans options tout ce qu'on fait en terme de code c'est du scratch au collège et peut être un peu d'algo en math au lycée, mais le BASIC, le python ou le lua ne sont pas du tout enseignés, ca ne sert a rien. D'ailleurs même si c'etait le cas programmer sur une calculatrice n'est pas du tout un moyen intuitif de le faire, alors oui on n'est pas sur le niveau de la z80 n&b où il faut scroller 4 minutes pour corriger une erreur, mais bon pour apprendre à coder faites le sur un PC pas sur autre chose...
Nous sommes tous des pommes de pin.
User avatar
~ThinkingSpace~
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Level up: 6.6%
 
Posts: 84
Joined: 08 Dec 2018, 12:06
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile
Class: DL Math-Info
YouTube: ThinkingSpace

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby parisse » 08 Feb 2023, 14:45

~ThinkingSpace~ wrote:Je pense en effet que les calculatrices graphiques (lycée et +) sont complètement obsolètes de nos jours, ...

Témoignage très intéressant, mais il me semble qu'il montre que les calculatrices graphiques sont sous-utilisées ou inutilisées plutôt qu'obsolètes.
Il y a en effet assez peu d'examens dans le supérieur qui autorisent les calculatrices graphiques, avec tous les biais que cela peut engendrer sur des sujets où on interdit les calculatrices (graphiques ou/et formelles) systématiquement. Remplacer les calculatrices par des tablettes ou des ordinateurs portables ne changerait rien sur ce point, la question c'est plutôt est-ce qu'on intègre l'usage des outils de calcul ou pas dans l'enseignement des maths. Pour l'algorithmique en cours de maths au lycée, je pense que la plupart des profs ont tellement d'autres lacunes à combler que c'est vu uniquement dans le temps restant avec pour principal objectif de savoir faire un exo type du bac (si tant est qu'il y en ait!). Et je doute qu'il y ait beaucoup d'élèves qui aient réellement programmé sur leur calculatrice le jour du bac. Mais c'est bien une sous-utilisation du potentiel de la calculatrice, pas une obsolescence.
User avatar
parisseVIP++
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Niveau 12: CP (Calculatrice sur Pattes)
Level up: 61.1%
 
Posts: 3196
Joined: 13 Dec 2013, 16:35
Gender: Not specified
Calculator(s):
MyCalcs profile

Re: Abitur : la fin de la calculatrice, mais pas la fin de t

Unread postby chadok » 08 Feb 2023, 23:26

Je trouve le témoignagne de ~ThinkingSpace~ très pertinent. Il est tristement révélateur d'une situation bien gangrenée : le lobbying effectué par les marchands de calculatrices a touché au but.

1- Principe de base du commerce : vendre à la clientèle des objets surévalués par rapport à leurs besoins ;
2- Si cela peut se faire avec la bénédiction de l'Education Nationale, c'est le nirvana ;
3- Tous les élèves ont une maintenant leur calculatrice. Comment forcer le renouvelement du parc ? Tiens ! Inventons le Mode Examen. Pour cela, retour au point nº 2 : allons en parler au Ministère.

Et dans quelques années, rebelote avec le passage par le MMS ?

Comme le dit Parisse, les calculatrices sont sous-utilisées, en grande partie parce que les profs utilisent - à juste titre - le temps alloué aux maths pour combler les lacunes des élèves. C'est parfaitement compréhensible. Mais pour autant, il est aussi du devoir des profs de ne pas encourager les élèves à surinvestir dans des calculatrices trop haut de gamme.

Pour nous tous ici, c'est différent. Nous en avons tous une (au moins), car nous sommes une espèce à part. Nous sommes des Élus. Nous sommes des Geeks :#tritop#: Mais c'est loin d'être le cas pour la grande majorité des élèves, qui utiliseront à tout casser 10% des capacités de leur TI-Nspire.
User avatar
chadok
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Niveau 8: ER (Espèce Rare: nerd)
Level up: 32%
 
Posts: 88
Joined: 10 Nov 2013, 16:03
Location: Bretagne
Gender: Male
Calculator(s):
MyCalcs profile

Next

Return to Maths, physique, informatique et autre...

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 19 guests

-
Search
-
Social TI-Planet
-
Featured topics
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
Aidez la communauté à documenter les révisions matérielles en listant vos calculatrices graphiques !
1234
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
894 utilisateurs:
>876 invités
>13 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)