π
<-
Chat plein-écran
[^]

TI-z80 Trolllololol, monde perso Oiram/Mario CE TI-83 Premium CE

New postby critor » 20 Jan 2020, 12:02

7698Cette semaine pour te consoler/distraire des premières activations du mode examen pour les épreuves du
BAC
(et donc de son caractère définitif pour cette année 2020)
, te propose son pack de niveaux perso pour
Oiram CE
, le moteur de jeu
Mario-like
de ta
TI-83 Premium CE
. :)

Trolllololol
est un pack très complet comportant pas moins de 8 niveaux, niveaux de plus trollesques comme son nom l'indique : ;)

Sauras-tu penser suffisamment tordu pour terminer chaque niveau de façon optimale ? :p


Pour fonctionner correctement,
Oiram CE
a besoin des bibliothèques C téléchargeables ci-dessous. Mais rien de bien compliqué, il suffit juste de récupérer et transférer leur fichier. :)


Téléchargements
:

NumWorks Prof ? Demande tes posters NumWorks mode examen gratuits !

New postby critor » 17 Jan 2020, 14:25

Pour bien démarrer l'année 2020 avec les imminentes épreuves d'
E3C
du
BAC 2021
et à moyen terme les
BAC 2020
et
BTS 2020
,
NumWorks
se propose d'expédier gratuitement dans ton lycée ses toutes dernières ressources conçues autour du mode examen :
  • poster au format
    A2
    (42×59,4cm²)
    pour l'activation et la désactivation
  • fiche explicative au format
    A5
    traitant plus en détails de tous les cas
    (activation, revalidation et désactivation)
De superbes ressources à afficher par exemple dans ta salle ou sur la porte de la salle d'examen; tu verras ça marche ! ;)

Il te suffit de te connecter au
Workshop NumWorks
avec ton compte enseignant, et tu pourras alors même spécifier les quantités dont toi et tes collègues avez besoin dans votre lycée. :)

Attention toutefois, le stock est limité. Premiers arrivés, premiers servis... /!

A défaut, tu pourras toujours télécharger ces mêmes ressources ci-dessous et les polycopier par tes propres moyens.

Lien
:
https://workshop.numworks.com/surveys/r ... ode-examen

Téléchargements
:
Source
:
NumLetter Janvier 2020

TI-Nspire Annonce Python officiel TI-Nspire CX II - rentrée 2020

New postby critor » 16 Jan 2020, 02:24

1132510013Le langage de programmation
Python
est devenu ces dernières années de plus en plus incontournable dans l'enseignement. Il a su s'imposer :
  • d'abord en
    CPGE
    (
    C
    lasses
    P
    réparatoires aux
    G
    randes
    E
    coles)
    puis maintenant au lycée
  • d'abord en
    Mathématique
    puis maintenant en
    Physique-Chimie
    et
    Sciences
Texas Instruments
s'est occupé de suivre le mouvement en te sortant :
  • en 2019, un module externe
    TI-Python
    conçu autour d'une puce
    Atmel ATSAMD21E18A-U
    apportant un processeur
    ARM Cortex-M0+ 32 bits
    , et permettant à ta
    TI-83 Premium CE
    d'exécuter des scripts
    Python
  • puis pour la rentrée 2019 une
    TI-83 Premium CE Edition Python
    intégrant directement en interne la puce en question

Aucune solution
Python
officielle
(et donc restant disponible en mode examen)
n'était toutefois disponible sur
TI-Nspire
. :(

Et aucune solution
Python
tout court n'était utilisable sur les
TI-Nspire CX II
, ainsi que les
TI-Nspire CX
si déjà mises à jour en version
4.5.1
ou supérieure. :'(

Le module externe
TI-Python
pour la
TI-83 Premium CE
française n'était pas utilisable sur le modèle international équivalent
TI-84 Plus CE
pourtant matériellement identique. En effet l'application
PyAdapter
est la seule qui s'embête visiblement à détecter le modèle et refuse alors de se lancer.

C'était fort curieux. Pourquoi s'embêter à développer du code permettant ici d'interdire sur
TI-84 Plus CE
une fonctionnalité déjà développée et compatible ?

1148511355A compter de sa révision matérielle
M
, la
TI-84 Plus CE
passe au nouveau matériel introduit avec la
TI-83 Premium CE Edition Python
française, à un petit détail près.
En effet l'emplacement
U01E
destiné à accueillir la puce
Atmel ATSAMD21E18A-U
apportant le processeur
ARM Cortex-M0+ 32 bits
permettant l'exécution des scripts
Python
est laissé vide sur la
TI-84 Plus CE
, et une partie des composants électroniques avoisinants sont également manquants. Donc l'application
Python
ne pourra en aucun cas marcher.

Texas Instruments
ne voulait clairement pas des fonctionnalités
Python
sur la
TI-84 Plus CE
. Après avoir engagé des coûts de développement sans doute conséquents pour apporter le
Python
sur les
TI-83 Premium CE
françaises, pourquoi s'interdire de rentabiliser cela au maximum ?

Une seule et unique hypothèse nous permettait d'expliquer cela, celle que des fonctionnalités
Python
étaient également en préparation pour la gamme
TI-Nspire
, et que
Texas Instruments
souhaitait lui en donner l'exclusivité hors des frontières françaises. ;)

Et bien bingo,
Texas Instruments
nous annonce effectivement internationalement cette nuit-même une prochaine mise à jour gratuite de ses
TI-Nspire CX II-T
d'ici la rentrée 2020, qui apportera enfin le
Python
! :bj:

Arrivent donc deux nouveaux
widgets
avec l'éditeur
Python
et la console
(shell)
Python
.

On apprécie la coloration syntaxique dans l'éditeur
Python
, un bel avantage par rapport à l'éditeur de programme historique, ainsi que dans les deux cas la numérotation des lignes. :)

Remarquons en passant que l'adresse des images sur le site de
Texas Instruments
comporte une date,
12 Avril 2019
, semblant indiquer que le
Python
est en développement pour les
TI-Nspire CX II
depuis au moins 9 mois. ;)

Soulignons également la parfaite intégration à l'environnement
TI-Nspire
, et donc peut-être un jour la possibilité d'interagir avec ses différentes applications
(graphique, tableur...)
. ;)

En attendant, on peut déjà visualiser simultanément les
widgets
d'édition et d'exécution d'un script
Python
! :bj:

On peut noter a priori la présence des modules
Python
importables
math
et
random
, et sans doute bien d'autres encore. ;)

En effet,
Texas Instruments
nous indique dors et déjà qu'il sera possible de contrôler en
Python
ses périphériques
TI-Innovator Hub
et
TI-Innovator Rover
, soit les mêmes nouveautés déjà annoncées pour
TI-83 Premium CE Editon Python
! :bj:

C'est même une double bonne nouvelle, puisque cela suggérerait également un développement en parallèle des fonctionnalités
Python
pour
TI-83 Premium CE Editon Python
et
TI-Nspire CX II
et donc une certaine compatibilité des des scripts
Python
, même lorsque utilisant ces modules spécifiques ! :D

A très bientôt donc pour le
Python
tant attendu sur
TI-Nspire CX II
! :bj:

Source
:
https://education.ti.com/fr/produits/ca ... -cx-python via viewtopic.php?f=41&t=23426&p=250637#p250637

TI-Nspire Mise à jour TI-Nspire CX II 5.1.3

New postby critor » 16 Jan 2020, 01:19

Aujourd'hui
Texas Instruments
nous sort sa dernière version
5.1.3
de son système d'exploitation pour calculatrices
TI-Nspire CX II
.

De numéro de version complet
5.1.3.73
, ce tout dernier système a été compilé le
9 Décembre 2019
.

L'installation de cette mise à jour mettra à jour les partitions de démarrage
BootLoader
,
OSLoader
et
Installer
avec des images en version
5.1.3.110
, compilées pour leur part le
29 Août 2019
.

Attention, une fois ta
TI-Nspire CX II
mise à jour en version
5.1.3
, tu ne pourras plus réinstaller la version
5.1.0
. :#non#:



Téléchargements
:

Link to topic: Mise à jour TI-Nspire CX II 5.1.3 (Comments: 7)

TI-Scientifiques TI-Collège Plus EVT : découverte processeur + diagnostic

New postby critor » 15 Jan 2020, 17:45

Pour la rentrée 1999 chez les calculatrices scientifiques
Texas Instruments
sortait la gamme des
TI-II
, ainsi nommée parce que son écran apportait 2 lignes permettant de visualiser simultanément calcul et résultat, une technologie déjà présente chez
Casio
avec la gamme
W SVPAM
de la rentrée 1998. Chez
Texas Instruments
, cela passe par l'utilisation d'un nouvel écran hybride avec :
  • 1 ligne de 11 cellules matricielles à 5×7 pixels
  • 1 ligne de 10 cellules numériques à 7 segments
Nous avions donc dans cette famille :


De son côté,
Casio
fait un bon technologique avec sa gamme
ES Natural Display
pour la rentrée 2004, avec un écran pleinement matriciel permettant désormais la saisie et l'affichage en écriture naturelle et des résultats exacts. Cela n'arrivera toutefois en France qu'en 2007 avec la
fx-92 Collège 2D
.
Texas Instruments
se devait donc de réagir, et la réponse sera la nouvelle gamme des
TI-MultiView
pour la rentrée 2007 avec un écran pleinement matriciel d'également 96×31 pixels :
La
TI-Collège Plus
française faisait ainsi partie de la famille des
TI-MultiView
, même si cette dénomination anglaise n'est pas mise en avant sur son boîtier contrairement à ses soeurs.

Remarquons que contrairement à la gamme précédente il y a ici une scission du
design
, avec les
TI-Collège Plus
et
TI-34 MultiView
qui font bande à part :

12084Aujourd'hui, nous avons le grand plaisir et l'immense honneur de pouvoir t'emmener dans les coulisses de la création de la gamme
TI-MultiView
, avec le prototype
TI-Collège Plus
ci-contre, prêté par le musée
DataMath
.

La calculatrice
TI-Collège Plus
qui a accompagné des générations de collégiens est bien mystérieuse. Sa puce principale est noyée sous une goutte d'epoxy solidifié et ne présente donc aucune indication lisible. Les rares informations techniques sur son fonctionnement interne ont été obtenues via l'étude de l'émulateur officiel
TI-SmartView Collège Plus
. Selon plusieurs chaînes internes qui ont pu en être extraites sa puce principale utiliserait un cœur
T4x
, plus précisément un
T49
selon le code spécifique à l'émulation. Il s'agit d'un processeur 4-bits de chez
Toshiba
.

Ce prototype est donc aujourd'hui pour nous l'occasion de faire des avancées historiques dans l'étude jusqu'ici peu féconde de ce modèle ! :D

Les différents niveaux de prototypage et donc finition utilisés chez
Texas Instruments
lors de la conception d'un nouveau produit peuvent être répartis ainsi :
  1. PROTO
  2. EVT
    (
    E
    ngineering
    V
    alidation
    T
    ests)
  3. DVT
    (
    D
    esign
    V
    alidation
    T
    ests)
  4. PVT
    (
    P
    roduction
    V
    alidation
    T
    ests)
  5. MP
    (
    M
    ass
    P
    roduction)

Nos premiers tests de prise en main qui arrivent de suite nous indiquent clairement que nous avons ici affaire à un prototype extrêmement jeune, son
firmware
étant très inachevé, sans doute au mieux un prototype de niveau
EVT
. Une pièce donc historique exceptionnelle, possiblement unique au monde ! :bj:





  1. Premier coup d'oeil et saisie clavier
  2. Saisie naturelle et calculs
  3. Ecran d'auto-diagnostic et processeur
  4. Matériel
  5. Note de TI, processeur et auto-diagnostic des MultiView de production





1) Premier coup d'oeil et clavier

Go to top

12085Tu peux de suite remarquer que ce prototype
TI-Collège Plus
utilise un
design
différent de celui du modèle final, et qu'une inscription anglophone
MultiView Display
désignant sont appartenance à la gamme était encore présente sous l'écran.

Niveau clavier, on remarque plusieurs différences de sérigraphie ou de disposition des touches.
L'inverse pouvant être obtenu via
×10^n
est ici libellé
$mathjax$x^{-1}$mathjax$
comme sur l'ancienne gamme
TI-II
et pas encore
$mathjax$\frac{1}{x}$mathjax$
.
Les touches de mise en mémoire, division, puissance et statistiques sont notées
sto>
,
:
,
x^y
et
stat/calc
, et pas encore
sto►
,
÷
,
x^n
et
stats
.
Pas d'indication des combinaisons
2nde
+
et
2nde
-
permettant de régler le contraste de l'écran sur le modèle final, et effectivement elles ne marchent pas.
Inversement, la conversion en pourcentage via
2nde
%
n'est ici pas indiquée alors que fonctionnelle.
Notons enfin l'inversion des touches puisance
x^y
et
xyzt/abc
par rapport au modèle final.

120951209312077Le jeu de caractères de la calculatrice n'est déjà pas final. Petit clin d'oeil de l'équipe de développement
Texas Instruments
, à la place du symbole diviser, on obtient un caractère-émoticône souriant
.

La division euclidienne via
2nde
:
ne saisit pas le symbole
mais un simple espace, bien que cela n'empêche pas son bon fonctionnement.

La racine n-ième ici via
2nde
xyzt/abc
et non
2nde
, n'intercale pas un caractère
mais un
☺^
soit le caractère puissance précédé de l'émoticône souriant.

1209512094Autre différence de saisie, les combinaisons trigonométriques inverses
2nde
sin
,
2nde
cos
et
2nde
tan
ne saisissent pas encore
arcsin(
,
arccos(
et
arctan(
comme indiqué, mais
sin-1(
,
cos-1(
et
tan-1(
.

12079La gestion du clavier n'est pas davantage finalisée. Même si la calculatrice fonctionne clairement en français, les touches qui appellent des menus ou interfaces sur le modèle final sont ici ignorées :
mode
,
stat/calc
,
f(x)
,
op
et
maths
. Leurs combinaisons avec la touche
2nde
censées produire le même genre de chose sont également inactives. C'est également le cas de
2nde
π
.
La touche de basculement entre affichage exact et décimal
aff
qui sera changée en
◄►
sur les
TI-Collège Plus
récentes ne marche pas davantage; la calculatrice ne fonctionne qu'en affichage décimal.
Sont également sans effet les touches
x^y
et
sto>
.
1206912070C'est
xyzt/abc
qui permet pour sa part de saisir le caractère puissance
^
de la touche
x^y
, ce qui est compréhensible lorsque l'on regarde la disposition clavier de la gamme des
TI-II
précédente.
Petite anomalie également, le caractère carré
²
de la touche
est quant à lui saisi sous le curseur, sans déplacement de ce dernier.
Concernant les autres combinaisons avec la touche
2nde
, c'est encore moins abouti.
Pas d'insertion avec
2nde
suppr
alors qu'indiqué, et
2nde
)
est également ignoré.
Les combinaisons
2nde
►simp
et
2nde
(
ne donnent que la fonction principale de la touche, comme si l'on n'avait pas tapé
2nde
.





2) Saisie naturelle et calculs

Go to top

12078120731207512068

Les formes de saisie en affichage naturel sont ici limitées aux quotients et racines carrées. Tout emplacement vide y est d'ailleurs bizarrement indiqué par le caractère-émoticône
déjà présenté plus haut.

Comme vu plus haut la saisie naturelle des puissances n'est pas gérée, donnant le simple caractère
²
dans le cas du carré ou sinon
^
, et celle des racines n-ièmes ne l'est pas davantage donnant comme saisie
☺^
.

1207112072Les
glitchs
graphiques ne sont pas rares dans le cas où l'on imbrique plusieurs formes naturelles.

1207412062Il est de plus très facile de bloquer la calculatrice avec ce genre de chose, l'on obtient alors un écran vide avec le drapeau occupé activé, et aucune touche ne permet de débloquer la calculatrice, pas même le bouton de réinitialisation
reset
au dos. Pas d'autre choix alors que d'ouvrir la machine pour interrompre l'alimentation en retirant la pile.

Précisons que toutes ces dernières opérations ne sont pas gérées, leur validation lorsque possible ne donnant qu'une erreur de syntaxe.

Décidément, il s'agissait vraiment clairement d'un prototype de démo destiné au seul usage interne des ingénieurs et commerciaux de chez
Texas Instruments
.

Bien que les divisions soient fonctionnelles si saisies en ligne, il semble y avoir un bug concernant les puissances d'exposant négatif lorsque saisies via la touche
x^y
et donc le caractère
^
. Leur résultat ne semble étrangement juste que lorsque l'exposant est un multiple de 5 :
1206712066120651206312064


12076Toutefois les fonctions trigonométriques sont bien fonctionnelles. Et même si nous sommes donc coincés en mode degrés, c'est suffisant pour effecter le test
Forensics
des calculatrices
. Ici l'écran nous indique
$mathjax$arcsin\left(arccos\left(arctan\left(tan\left(cos\left(sin\left(9\right)\right)\right)\right)\right)\right)=9,000001077272$mathjax$
. Selon la table des résultats, on reste donc exactement sur le même cœur de calcul que la gamme des
TI-II
.





3) Ecran d'auto-diagnostic et processeur

Go to top

12086Grosse découverte ici qui va nous permettre d'aller plus loin, ce prototype dispose d'un écran d'auto-diagnostic jamais trouvé sur les modèles de production ! :bj:
Calculatrice allumée, il suffit tout simplement de retaper
on
pour y accéder.

Ce dernier nous accueille avec une invite
T998 8/06
. On peut donc dater le
firmware
tournant sur ce prototype vers
Août 2006
, soit 1 an avant la date initialement prévue pour la sortie et 2 ans avant sa disponibilité effective.

La mention
T998
quant à elle pourrait être une indication plus précise sur la puce
Toshiba
contenant le cœur que l'on t'a mentionné. Toutefois ce serait bien court pour une référence de puce; elle est très certainement abrégée et une recherche en ligne ne retourne effectivement rien de pertinent.

L'image
ROM
de
128 Kio
qui a pu être extraite de l'émulateur
TI-SmartView Collège Plus
ne présente en tous cas aucune chaîne
T998
, et aucune chaîne ressemblant à une date remontant à 2006-2008. Soit l'invite y utilise un format totalement différent, soit l'écran d'auto-diagnostic en a été totalement retiré, ce qui serait quand même fort surprenant.

120811208212080Depuis cet écran d'accueil, la touche
1
permet d'alterner manuellement entre 3 motifs d'affichage. Cela permet de vérifier le bon fonctionnement des 96×31 pixels de l'écran, ainsi que de ses 17 dapeaux supérieurs :
  • L1
  • 2NDE
  • HYP
  • FIX
  • K
  • L2
  • SCI
  • ENG
  • HEX
  • OCT
  • L3
  • DEG
  • RAD
Précisons que l'écran est commun à l'ensemble des modèles de la gamme
TI-MultiView
, et que plusieurs de ces drapeaux ne sont clairement jamais utilisés sur
TI-Collège Plus
, toutes les fonctionnalités n'étant pas présentes.

1209712096La touche
:
permet quant à elle d'alterner automatiquement entre deux autres motifs.

12083La touche
×
pour sa part lance un test clavier, t'indiquant la code de chaque touche pressée et incrémentant un compteur total. C'est l'occasion pour nous d'en profiter pour te documenter ces codes de touches, en hexadécimal :
2nde

0F
mode

27
suppr

2F

36

37
n/d

0E
stat/calc

17
f(x)

1F

34

35
►simp

0D
×10^n

16
op

1E
maths

26
annul

2E
π

0C
sin

15
cos

1D
tan

25
:

2D
xyzt/abc

0B
%

14
(

1C
)

24
×

2C

0A
7

13
8

1B
9

23
-

2B
x^y

09
4

12
5

1A
6

22
+

2A
sto>

08
1

11
2

19
3

21
aff

29
on

07 ?
0

10
,

18
(-)

20
entrer

28






4) Matériel

Go to top

1205812060Procédons maintenant à l'ouverture. On y trouve 2 cartes électroniques reliées par une nappe :
  • la carte mère
  • la carte clavier
Comme sur les premières
TI-Collège Plus
de production, la pile bouton d'alimentation
CR2032
est solidaire de la face arrière et reliée à la carte mère par 2 fils fragiles qu'il faudra éviter de solliciter mécaniquement trop souvent. Ce sera remplacé plus tard par un logement solidaire de la carte clavier, supprimant ainsi les fils que l'on risque d'arracher à chaque ouverture selon comment on force sur le boîtier. Nous ignorons la date exacte de ce changement, mais c'était déjà le cas sur les
TI-Collège Plus
bénéficiant du rafraîchissement de
design
pour la rentrée 2011.
12059Chose à laquelle nous n'avons pas droit sur les modèles de production, la carte mère porte ici une référence,
PPD-34III/COLLEGE MB-00
.
Cela confirme un développement conjoint avec la
TI-34 MultiView
déjà évoqué en introduction, la carte mère étant ici commune suite à l'utilisation du même format de boîtier, mais l'image
ROM
gravée dans la puce centrale sans doute différente.
Nous apprenons par la même occasion que la
TI-34 MultiView
était initialement désignée en interne en tant que
TI-34 III
, successeur logique de la
TI-34 II
, et c'est sans doute toute la gamme
TI-MultiView
qui s'appelait initialement
TI-III
.

Hélas la puce principale reste masquée par sa goutte d'epoxy de protection, et nous n'en apprendrons donc pas davantage de cette façon.





5) Note de TI, processeur et auto-diagnostic des MultiView de production

Go to top

12061Mais ne désespère pas, tout n'est pas perdu. En effet un ingénieur
Texas Instruments
a bien gentiment laissé une note au dos du prototype :
TI wrote:Model: College Plus EVT
CPU: JT6F54-998S B-CHP
LCD Vendor: CCTC
LCD background: Gray green

On confirme en passant qu'il s'agit bien d'un prototype de niveau
EVT
comme on le pressentait plus haut.

Mais surtout, nous découvrons donc enfin après toutes ces années la référence exacte de la mystérieuse puce principale utilisant le cœur
Toshiba T4x/T49
, une
JT6F54-998S
justement de chez
Toshiba
, ce qui donne enfin tout son sens à l'abréviation
T998
utilisée à l'écran de diagnostic ! :bj:
Par contre, pas de trace d'un
datasheet
public pouvant nous en apprendre davantage suite à de premières recherches.

Munis de cette référence, après toutes ces années nous faisons une énorme découverte dans l'image ROM extraite de l'émulateur
TI-SmartView Collège Plus
. L'écran de diagnostic est bien toujours présent, mais utilise une chaîne d'accueil au format très différent :
JT6F54+202 09)07
.
Le contenu
ROM
des modèles de production aurait donc été finalisé en
Septembre 2007
.

Profitons-en pour explorer de façon similaire les autres émulateurs
TI-SmartView MultiView
:
  • l'écran de diagnostic des
    TI-30XB/XS MultiView
    doit afficher un
    JT6F54+003 11)07
    , signalant donc une
    ROM
    finalisée en
    Novembre 2007
    .
  • l'écran de diagnostic des
    TI-34 MultiView
    doit afficher un
    JT6F54+102 11)07
    , signalant une
    ROM
    également finalisée en
    Novembre 2007
    .
  • les
    TI-30X Pro MultiView
    et
    TI-36X
    sont supposées partager la même
    ROM
    et afficher dans leur première version
    (
    TI-SmartView 1.00
    )
    un
    JT5CW8+001 04)10
    , signalant une
    ROM
    achevée en
    Avril 2010
    mais également un changement de puce pour une
    JT5CW8
    , toujours de chez
    Toshiba
    et sans
    datasheet
    public.
  • dans leur deuxième version
    (
    TI-SmartView 1.01
    )
    on passe à un
    JT5CW8+002 11)10
    , indiquant donc que les correctifs qui ont dû être apportés ont été finalisés en
    Novembre 2010
    .

Il reste encore un grand mystère, quelle est donc la combinaison secrète de touches que des générations de collégiens n'ont jamais trouvée, permettant d'accéder à l'écran de diagnostic sur les
TI-Collège Plus
et autres
TI-MultiView
de production ?
A bientôt... ;)


Crédits images
:
http://www.datamath.org/

NumWorks Nouvel Omega 1.18.5 avec diode examen en rouge

New postby critor » 14 Jan 2020, 22:46

12024
Omega
est un
firmware
tiers pour permettant d'améliorer grandement les capacités de ta
NumWorks
, avec entre autres :
  • la réactivation du moteur de calcul littéral que
    NumWorks
    avait introduit dans sa version
    1.2
    pour le supprimer dans sa version
    11
  • la possibilité de rajouter et lancer des applications externes, comme par exemple
    KhiCAS
    par pour avoir même du calcul formel
  • une application
    Atom
    avec un tableau périodique des éléments
  • une bibliothèque de constantes physiques
  • une mémoire de travail étendue de
    16K
    à
    32K
    pour l'exécution de scripts
    Python
    plus conséquents notamment dans le cadre de projets
  • une application avec une calculatrice
    RPN
  • ...
Omega
est de plus parfaitement conforme pour le mode examen français. En effet :
  • il est basé sur le code source du
    firmware
    officiel
    Epsilon
    qui est lui-même conforme
  • il ne rajoute que des fonctionnalités légitimes, dans le sens où elles sont disponibles en mode examen sur d'autres modèles parfaitement autorisés en France
  • il ne permet aucunement d'accéder à des données et informations personnelles préchargées
  • n'ayant rien à cacher son code source est public et chacun peut donc le vérifier
  • et chacun est libre de remonter tout problème éventuel auprès de l'équipe de développement qui s'empressera de corriger
Omega
te permettait de choisir la couleur de clignotement de ta diode en mode examen.

Mais afin de ne pas interférer avec les intérêts commerciaux de
NumWorks
hors de France, dans nombre de pays où les fonctionnalités de calcul littéral et formel sont interdites aux examens, un signe distinctif était prévu. En effet le choix en question ne comportait aucune des couleurs officielles
(rouge en mode examen
Standard
, et orange en mode examen
Néerlandais
)
.

Si l'intention était certes des plus louables, elle n'en restait pas moins problématique pour les candidats français risquant de se faire embêter par certains surveillants si leur diode ne clignotait pas en rouge, et ce de façon totalement injustifiée puisque les spécifications officielles ne définissent aucune couleur.

Avec l'imminence des premières épreuves d'
E3C
, l'équipe
Omega
te sort dès ce soir une toute nouvelle version
1.18.5
traitant de ce problème.

La solution choisie n'est peut-être pas définitive, mais sont donc rajoutées les couleurs rouge et bleu.

De quoi maintenant avoir ta diode qui clignote en mode examen dans une couleur qui n'effraiera plus ton surveillant. :bj:

Liens
:


Téléchargements
:

Link to topic: Nouvel Omega 1.18.5 avec diode examen en rouge (Comments: 0)

NumWorks Omega interdit en BAC blanc car diode non rouge ?

New postby critor » 14 Jan 2020, 18:54

12024Dans un article précédent nous te présentions
Omega
, un
firmware
tiers pour ta
NumWorks
permettant d'améliorer fortement ses possibilités, avec entre autres :
  • la réactivation du moteur de calcul littéral que
    NumWorks
    avait introduit dans sa version
    1.2
    pour le supprimer dans sa version
    11
  • la possibilité de rajouter et lancer des applications externes, comme par exemple
    KhiCAS
    pour avoir même du calcul formel
  • une application
    Atom
    avec un tableau périodique des éléments
  • une bibliothèque de constantes physiques
  • une mémoire de travail étendue de
    16K
    à
    32K
    pour l'exécution de scripts
    Python
    plus conséquents notamment dans le cadre de projets
  • une application avec une calculatrice
    RPN
  • ...

Omega
est parfaitement conforme pour le mode examen français. En effet :
  • il est basé sur le code source du
    firmware
    officiel
    Epsilon
    qui est lui-même conforme
  • il ne rajoute que des fonctionnalités légitimes, dans le sens où elles sont disponibles en mode examen sur d'autres modèles parfaitement autorisés en France
  • il ne permet aucunement d'accéder à des données et informations personnelles préchargées
  • n'ayant rien à cacher son code source est public et chacun peut donc le vérifier
  • et chacun est libre de remonter tout problème éventuel auprès de l'équipe de développement qui s'empressera de corriger

NumWorks
a quelques vues d'expansion à l'international.

Nous avions vu en effet dans le même article, qu'un mode examen dit
Néerlandais
était en préparation pour les Pays-Bas dans la prochaine version
13
d'
Epsilon
.
Le besoin de ce mode examen particulier vient du fait que la réglementation est plus restrictive aux Pays-Bas, interdisant entre autres tout accès à un éditeur de texte, même vide. L'application
Python
est donc en conséquence bloquée dans ce mode, et
Casio
et
Texas Instruments
procèdent de même sur leurs modèles internationaux
fx-9860GII
,
TI-84 Plus T
et
TI-84 Plus CE-T
en bloquant systématiquement les applications de programmation et
Python
en mode examen.

De plus nous t'annoncions dans un autre article, que la
NumWorks
faisait partie à compter de cette session 2020 de la liste des calculatrices autorisées en Italie.

Précisons que les Pays-Bas, l'Italie, le Portugal ou encore le Royaume-Uni interdisent toute fonctionnalité de calcul littéral et formel à leurs examens.

L'équipe
Omega
avait initialement fait le maximum pour ne pas gêner les intérêts commerciaux de
NumWorks
.

3 modes examen étaient disponibles dans
Omega
au lieu de 2 :
  • Standard
    (avec calcul littéral et
    KhiCAS
    si installé)
    , pour la France notamment
  • Néerlandais
    (sans calcul littéral ni accès à
    KhiCAS
    ou
    Python
    )
    , pour les Pays-Bas
  • Sans symbolique
    (sans calcul littéral ni accès à
    KhiCAS
    )
    , pour d'autres pays

L'équipe
Omega
avait de plus établi en confiance nombre d'éléments visuels caractéristiques, permettant hors de France aux surveillants de détecter facilement son utilisation et aux institutions de concevoir des protocoles en conséquence :
  • la mention
    OMEGA
    en barre de titre
  • la couleur marron et non orange de la barre de titre
  • le drapeau
    sym
    en haut à gauche permettant d'indiquer si les fonctionnalités de calcul littéral sont utilisables

Si
Omega
te permettait certes de choisir la couleur de la diode, le choix excluait volontairement les couleurs officielles rouge
(mode examen
Standard
)
et orange
(mode examen
Néerlandais
)
:
  • blanc
  • vert
  • bleu
  • jaune



12092Hélas la confiance a été rompue en un temps record, rien que cette semaine.

s'est vu interdire l'utilisation de sa calculatrice
NumWorks
pour son BAC Blanc, parce que la diode examen ne clignotait pas en rouge comme son surveillant en avait l'habitude ! :mj:
Chroneis wrote:Bonjour, après avoir installé le fork Omega pour Numworks (principalement pour remettre le calcul littéral), je n'ai pas pu l'utiliser pour mon bac blanc car impossible de mettre la LED en rouge...
EDIT :
l'auteur du post originel a depuis changé son histoire; vous pouvez trouvez ses motivations par ici.

Mais peu importe, le problème n'en reste pas moins posé, et risque de devenir bien réel sous peu.




Là au moins ce n'était qu'un BAC blanc, mais ce genre d'incident inadmissible ne doit pas se reproduire. :#non#:

Se permettra de discriminer les candidats selon la couleur de leur diode sera non seulement une invention de règle imaginaire, mais également aux
E3C
ou épreuves terminales du
BAC
une grave rupture d'égalité entre candidats ! :mj:

En effet, précisons d'une part que les spécifications du mode examen français ne définissent aucune couleur. D'ailleurs les couleurs correspondant à des configurations toutes valides pour la France peuvent varier d'un constructeur à un autre et même d'un modèle à un autre :
  • rouge chez
    Casio
    ,
    Esquisse
    et
    Lexibook
  • orange sur
    TI-82 Advanced
    et
    TI-83 Premium CE
  • orange ou vert sur
    TI-84 Plus CE-T
  • orange ou vert avec parfois même du rouge sur
    TI-Nspire
  • vert sur
    HP Prime

Si la mise en place du mode examen a été bien faite de façon carrée comme nous l'avons méticuleusement expliqué, la seule et unique chose à vérifier en France par le surveillant pendant le reste de l'épreuve sera la présence d'un
"signal lumineux régulier sur une diode"
, signal qui se doit de plus d'être permanent et de persister même calculatrice éteinte.

Se fier aux couleurs de la diode est de plus absolument à éviter, car même avec le
firmware
officiel elles pourront varier sur un même modèle :
  • à compter de la version
    13
    , la
    NumWorks
    pourra clignoter non seulement en rouge, mais également en orange si le candidat a fait l'erreur d'activer le mode examen
    Néerlandais

    Déjà que dans ce mode le candidat sera privé de toute fonctionnalité
    Python
    , il n'y a pas de raison en prime de l'embêter en le privant de sa calculatrice ! :#non#:
  • les
    TI-Nspire
    de plus ont différents motifs de clignotement :
    • double
      flash
      orange qui correspond au mode examen optimal pour la France
    • double
      flash
      vert si le candidat a commis l'erreur d'oublier de décocher les désactivations par défaut de fonctionnalités
      Ici encore, déjà que le candidat va être lourdement handicapé par rapport aux fonctionnalités auxquelles il était habitué hors mode examen, il ne faudrait pas en prime l'embêter. :#non#:
    • si de plus la batterie est faible, le double
      flash
      sera précédé d'un signal rouge
    • et enfin, si pour une raison ou pour une autre la calculatrice redémarre pendant l'épreuve, c'est un triple
      flash
      qui sera produit, rouge-vert-orange.

De plus, les couleurs de la diode examen sont produites :
  • par une diode
    RVB
    , soit la juxtaposition de 3 diodes
    R
    ouge-
    V
    ert-
    B
    leu sur
    NumWorks
    ,
    TI-83 Premium CE
    et
    TI-84 Plus CE
  • par des diodes bicolore sur
    TI-Nspire
    , juxtaposant 2 diodes rouge et verte
Il peut arriver qu'une de ces sous-diodes soit grillée, ce qui produira également un changement de couleur. J'ai déjà vu des
TI-Nspire
avec la sous-diode rouge HS et la sous-diode verte encore fonctionnelle.

En conséquence de cette grave faute et dans l'intérêt des candidats et de leur utilisation légitime de leur calculatrice
NumWorks
, l'équipe
Omega
va donc devoir prendre des décisions :
  • soit rajouter les couleurs officielles de
    NumWorks
    (rouge et orange)
    à l'option permettant de choisir la couleur de la diode
  • soit retirer la possibilité de choisir la couleur de la diode, et associer en dur une des couleurs officielles, logiquement :
    • rouge pour les modes examen
      Standard
      et
      Sans symbolique
    • orange pour le mode examen
      Néerlandais
Un comble de devoir donc retirer des éléments d'identification et donc se cacher lorsque l'on a rien à se reprocher ! :mj:

Nous ne voyons hélas pas de solution gagnant-gagnant, et c'est donc un choix problématique pour les projets d'expansion de
NumWorks
à l'étranger, et particulièrement en cette période sensible de première année d'autorisation en Italie et de demande d'autorisation aux Pays-Bas.

Mais ce n'est pas faute d'avoir voulu bien faire, l'équipe y est hélas contrainte par les initiatives hors-texte de certains, avec des nuisances qui risquent ainsi d'avoir des conséquences internationales regrettables pour
NumWorks
. :mj:

En attendant la prochaine version
1.19
d'
Omega
qui corrigera ce problème d'une façon ou d'une autre, pour les épreuves imminentes d'
E3C
l'équipe
Omega
te propose la solution de passer sur son
discord
pour y récupérer une version temporaire précompilée qui clignotera bien en rouge.

Source
:
https://old.reddit.com/r/numworks/comme ... _en_rouge/

Liens
:


Téléchargements
:


TI-68k POTY 2019: vote programme TI-92

New postby critor » 14 Jan 2020, 15:47

ticalc.org
, le plus ancien site communautaire traitant des calculatrices graphiques
Texas Instruments
toujours en activité, poursuite cette semaine son événement annuel
POTY 2019
qui te donne l'occasion de voter pour les meilleurs programmes ayant fait l'actualité en 2019.

Les programmes nominés sont regroupés en différentes catégories, par parenté technologique des calculatrices ciblées et donc par compatibilité.

Cette semaine tu peux voter pour le meilleur programme dans la catégorie des calculatrices munies du processeur
68k
sans mémoire
Flash
, c'est-à-dire les :
  • TI-92
  • TI-92 II

Au choix :


Le programme gagnant se verra rajouté un bandeau
POTY 2019
sur sa page de téléchargement.

Pour voter il faut si ce n'est déjà fait te créer un compte, puis le sondage sera sur la page principale en colonne de droite en-dessous du flux
Twitter
.

A bientôt. ;)


Source
:
https://www.ticalc.org/archives/news/ar ... 49317.html
Link to topic: POTY 2019: vote programme TI-92 (Comments: 0)

-
Search
-
Featured topics
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
12
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
510 utilisateurs:
>498 invités
>6 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)