π
<-
Chat plein-écran
[^]

TI-Nspire Nouveaux boîtiers pour carte développement TI-Nspire

New postby critor » 29 Nov 2021, 15:02

Avant d'adopter le format calculatrice de poche, les futurs modèles de
Texas Instruments
prennent dans un premier temps la forme de cartes de développement.

Voici par exemple ci-contre un exemplaire de la carte de développement ayant servi à développer la légendaire
TI-89
de 1998. Elle est ici connectée via une nappe à un boîtier
TI-89
quasiment dépourvu de toute électronique interne, n'étant là que pour fournir le clavier et l'écran, soit de quoi tester malgré tout dans des conditions aussi proches que possible de celles de l'utilisateur final.

Cette pièce d'un intérêt historique exceptionnel, peut-être le dernier exemplaire sur Terre, a été dénichée par puis achetée par
Brandon Wilson
.

397De passage à
TI-Dallas
en 2011, nous avait brièvement photographié une carte de développement
TI-Phoenix 1
, ancien nom des prototypes
TI-Nspire+
et
TI-Nspire CAS+
de 2006-2007 sur processeur
OMAP
, photos reproduites avec autorisation de
Texas Instruments
.

Ici la carte était reliée à un boîtier
TI-Nspire
n'étant là que pour fournir le clavier, et avait bien pris le temps de te montrer qu'il était complètement vide en dehors de ça :
456458447452457450

2Un peu plus récent, voici la carte de développement des
TI-Nspire
monochromes finalement très différentes de 2007, migrant du processeur
OMAP
à un
ASIC
.

Ici l'écran était directement intégré à la carte, mais une nappe servait quand même à avoir le clavier externe.

Probablement mise en public par erreur dans sa galerie photos par l'un des développeurs de la
TI-Nspire
,
Zac Bowling
.

8389Justement à ce sujet, et
Brandon Wilson
ont également déniché et acheté d'autres pièces intéressantes.

Ci-dessous plusieurs boîtiers
TI-Nspire TouchPad
destinés à être reliés via des nappes à une carte de développement
TI-Nspire
, ne fournissant ici encore comme tu peux le voir ci-contre que l'électronique minimale permettant d'avoir le clavier et l'écran.

Une grosse protubérance latérale permet de faire ici sortir du boîtier 4 connecteurs de nappe :

Toujours dans le même lot, voici maintenant un boîtier
TI-Nspire TouchPad
muni d'un écran couleur, et donc destiné à être utilisé avec une une carte de développement
TI-Nspire CX
:

Toujours dans ce domaine, nouvelle découverte historique très précieuse aujourd'hui par alias
mr womp womp
. Il vient de dénicher et acheter des boîtiers encore différents pour carte de développement
TI-Nspire
.

Cette fois-ci il y a 2 protubérances latérales bien plus modestes de part et d'autre faisant sortir seulement 2 connecteurs de nappe au nombre de broches différent, sans doute un pour le clavier et un pour l'écran :


Ces boîtiers n'ont toutefois pas d'intérêt en dehors des personnes se sentant l'âme d'un conservateur ou d'un collectionneur. Dépourvus de tout élément interne actif, ils sont totalement inutilisables sans la carte de développement
TI-Nspire
sur laquelle les brancher. Quel dommage qu'elle ne soit toujours pas venue avec. Peut-être la prochaine fois ?... ;)

HP Mise à jour HP Prime 2.1.14597

New postby critor » 28 Nov 2021, 21:12

14690Début octobre, , entreprise tchèque désormais détentrice de la marque
HP
dans le domaine des calculatrices, avait publié une mise à jour
HP Prime
en version
2.1.14596
.

Rien à voir avec la du printemps dernier encore développée chez
HP
, ici nous étions sur quelque chose d'extrêmement mineur.

La seule correction apportée concernait un bug se produisant lorsque l'on travaillait sur une fonction
LOGB()
et effectuait un appel au moteur
CAS
.

Il paraît que c'est un cas d'utilisation fréquent aux Pays-Bas, l'un des principaux marchés ciblés par
Moravia
avec celui de l'Allemagne.

À côté de cela, d'autres bugs bien plus graves signalés au printemps dernier soit du temps où le développement était encore réalisé chez
HP
, n'étaient toujours pas corrigés. :mj:

On peut citer le mauvais affichage du terme de degré 0 dans les expressions de polynômes lorsque celui-ci vaut 1 ou -1, un affichage faux étant à notre sens bien plus grave qu'une absence de réponse, car induisant en erreur les utilisateurs les moins attentifs.

Ou encore l'interface de configuration de l'application
Python
qui bloque tout réglage de capacité
heap
supérieur à
16,384 Mio
, et ce alors que la révision matérielle majeure
HP Prime G2
de rentrée 2018 constitue maintenant la grande majorité des machines en service et a largement de quoi aller au-delà avec ses
256 Mio
de
RAM
comme justement indiqué par la ligne juste en-dessous.

Ou encore les divers plantages plus ou moins aléatoires
(freeze, reset, ou même écran bleu de crash)
dans le contexte de l'application
Python
. Il est très fréquent d'avoir un
reset
lorsque l'on ouvre l'application, elle est clairement instable.

Et pour le coup ici, ces problèmes sont mondiaux.

Bref, des priorités de développement extrêmement discutables, et assez inquiétantes lorsque l'on voit les énormes efforts de mises à jour de la concurrence pour cette rentrée 2021. Nous avons classé la
HP Prime
1ère lors de nos tests de rentrée
QCC 2021
, attention qu'à continuer comme cela à faire du sur place ou du quasi sur place maintenant plus de 6 mois après la mise à jour testée, la 1ère place ne durera pas éternellement... :#non#:

L'application
Python
enfin rajoutée l'année dernière avec des années de retard sur la concurrence, c'est très bien. Mais il ne faut pas s'arrêter là. Où sont les modules
turtle
ou encore
matplotlib
que même une
Casio Graph 35+E II
d'entrée de gamme monochrome est capable de faire tourner ?

Les commandes permettant de gérer des périphériques
USB
également c'est très bien. Mais ici encore il faut les mettre en pratique ; où est la bibliothèque de connectivité
BBC micro:bit
?

14922Aujourd'hui,
Moravia
nous sort une nouvelle mise à jour
HP Prime
compilée le
25 novembre 2021
, cette fois-ci en version
2.1.14597
.

Tu peux déjà t'en douter, avec une incrémentation d'une unique unité du numéro de
build
, c'est probablement quelque chose d'extrêmement mineur.

Contrairement aux bonnes habitudes des développeurs
HP
:
  • ici le
    changelog
    accompagnant les téléchargements n'a pas été mis à jour, il est toujours daté du
    28 avril 2021
    et décrit donc les seules anciennes nouveautés de la version
    2.1.14566
    de l'année dernière.
  • et aucune annonce n'a été faite sur non plus
Donc nous avons dû chercher par nous-mêmes, pendant plusieurs heures. Il y a sûrement quelque chose quelque part, mais nous n'avons trouvé strictement aucune amélioration.

Par contre, nous pouvons hélas te confirmer que tous les bugs décrits ci-dessus sont toujours présents, et tous les gros manques également. :mj:

Téléchargements
:

Link to topic: Mise à jour HP Prime 2.1.14597 (Comments: 14)

TI-z80 Python turtle standard avec remplissage sur TI-83 Premium CE

New postby critor » 25 Nov 2021, 08:39

Pour accompagner en douceur la transition du
Scratch
au
Python
en Seconde, la plupart des solutions
Python
sur calculatrices graphiques offrent
turtle
, un module permettant du tracé relatif comme en
Scratch
. On peut citer :
  • la
    NumWorks
    dont l'application
    Python
    intègre directement
    turtle
  • les
    Casio Graph 35+E II
    et
    Graph 90+E
    dont l'application
    Python
    intègre directement
    turtle
  • les
    TI-Nspire CX II
    sur lesquelles on peut rajouter un module
    turtle
    officiel
    à l'environnement
    Python
  • et sur les
    TI-83 Premium CE Edition Python
    (France)
    ,
    TI-84 Plus CE-T Python Edition
    (Europe)
    et
    TI-84 Plus CE Python
    (Amérique du Nord)
    , on pouvait jusqu'ici rajouter un module officiel à l'application
    Python

L'utilisation de
ce_turtl
sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatible n'était jusqu'à présent pas de tout repos, loin de là. En effet énorme problème, les modules complémentaires comme
ce_turtl
n'étaient par défaut pas disponibles au menu.

Ils apparaissaient au menu uniquement lorsque l'on était en train d'éditer un script comportant une ligne les important
(dans notre cas forcément sous la forme from ce_turtl import, et pas un simple import ce_turtl)
.

Lors de la création d'un script, afin d'obtenir le menu te permettant de saisir facilement et rapidement les appels aux différentes méthodes de
ce_turtl
, tu devrais donc commencer par te taper la saisie lettre par lettre au clavier de sa ligne d'importation, avec en prime le caractère tiret bas qui n'est pas au clavier et était donc à aller chercher dans un menu. :mj:

Mais attends car le pire, c'est que c'était encore loin d'être le pire...
Mais surtout bien pire que cela, était une véritable catastrophe ambulante ! :mj:

Aucun effort ne semblait avoir été fait pour coller au standard : des méthodes essentielles manquantes, des noms de méthodes fantaisistes, des arguments attendus différant du standard dans leur nombre, leur ordre ou leur type... et ne parlons même pas encore du comportement attendu.

Si tu ne faisais pas l'effort d'adapter ton code, il t'était fort probable d'obtenir n'importe quoi. Voici ci-contre ce que donne un escargot sur ordinateur et l'ensemble de la concurrence, et sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles avec ... :#roll#:

Quel professeur allait perdre du temps à faire apprendre un sous-dialecte du
turtle
ne fonctionnant que sur calculatrice
TI-83 Premium CE Edition Python
, risquant ainsi de mélanger les élèves par rapport aux documents, ouvrages ou autres autres plateformes auxquels ils ont accès
(ordinateur, tablette, smartphone, calculatrice d'un autre modèle)
?...

Nous savons parfaitement que la mémoire de tas
(heap)
du
Python
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles est extrêmement limitée, seulement
19,968 Ko
de capacité, et en pratique souvent bien moins de disponible car les modules importés prennent de la place.

Dans ce contexte nous comprenons parfaitement qu'il faille se limiter et faire des choix.

Mais nous persistons à penser que l'on pouvait faire largement mieux niveau compatibilité et conformité que ce que nous a offert
ce_turtl
, et ce sans augmenter la consommation de
heap
à l'exécution.

Dans le cadre de sa mise à jour
5.7
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles,
Texas Instruments
publie un nouveau module complémentaire s'appelant cette fois-ci
turtle
. On pourrait donc s'attendre à un meilleur respect du standard, mais cela va être à vérifier.

Ce nouveau module
turtle
peut être installé indépendamment de la mise à jour ; il fonctionne tout aussi bien sur les versions précédentes selon nos tests.
Mais si tu mets à jour en version
5.7
tu bénificieras d'un formidable avantage : un nouvel onglet de bas d'écran te permet enfin de lister les modules complémentaires importables et
turtle
en fait partie ! :bj:

Donc plus de saisie fastidieuse, une seule touche suffit à coller la ligne d'importation et alors faire apparaître tout le contenu du nouveau module
turtle
au menu ! :D

Mais reste à voir pour le reste. Découvrons donc maintenant ensemble si le nouveau module
turtle
est effectivement meilleur que
ce_turtl
.







A) Informations et fonctionnement

Go to top

La publication de
Texas Instruments
consiste en 2 fichiers de variables d'application pour calculatrice :
  • TURTLE.8xv
  • GRID.8xv

TURTLE.8xv
est le module
Python
complémentaire en question, ici en version
2.0.0
. Soit cela signifie qu'il y a eu des versions inférieures de test auxquelles nous n'avons pas eu accès, soit ce changement de numérotation majeure est pour noter une différence significative par rapport à
ce_turtle
.

Le fichier
TURTLE.8xv
a été généré par
Texas Instruments
à l'aide de
py2appvar
, un outil non public de
Texas Instruments
permettant à partir d'un fichier source
Python
:
  • la conversion du cose source
    Python
    en
    bytecode
    Python
  • l'énumération des éléments à mettre au menu à partir de lignes de commentaires spécialement formatées à cette fin dans le code source

Contrairement à
CE_TURTL.8xv
,
TURTLE.8xv
a été généré à l'aide d'une version plus récente de l'outil
py2appvar
, non plus la
1.2.0
mais là
1.2.1
. Nous supposons que
py2appvar 1.2.1
ajoute la gestion de la nouvelle ligne de commentaire permettant de spécifier l'ajout de la commande d'importation au menu des modules complémentaires.

GRID.8xv
quant à lui n'est rien d'autre qu'une image
320×210
pixels au format
IM8C
directement affichable par les scripts
Python
de la calculatrice et que voici justement ci-contre ; il s'agit donc d'une grille.
Code: Select all
from ti_image import *
load_image("GRID")
show_image(0, 0)
show_screen()


Cette image sera affichée automatiquement à chaque début d'appel à des fonctions de tracé
turtle
, se comportant donc comme une sorte de fond d'écran.
Code: Select all
from turtle import *
t = Turtle()
t.circle(52)
t.done()


Tu peux très bien te passer de
GRID
, soit ne pas transférer ou effacer la variable en question. Dans ce cas cela ne déclenche pas d'erreur, mais rappelons que le
Python
sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatible ne dispose pas d'un
buffer
dédié aux affichages graphiques, ces derniers étant effectués par-dessus la console. Ne trouvant alors rien à afficher, l'écran ne sera pas nettoyé et il te faudra alors rajouter du code en ce sens.

Tu peux également t'amuser à remplacer le fond d'écran du module
turtle
comme bon te semble. Notre outil en ligne img2calc te permet de convertir n'importe quelle image au format
IM8C
de
Texas Instruments
, et il te suffira alors juste de choisir le nom
GRID
pour la calculatrice.

Rappelons que comme le
buffer
d'affichage est ici unique, tu dois effectuer une pause en fin de script sous peine de voir ton tracé une fois terminé être immédiatement écrasé par l'affichage de la console. Le module
turtle
t'offre pour cela la méthode .done() qui attend l'appui sur la touche
annul
(ou
clear
sur les
TI-84 Plus CE
)
, mais tu es libre d'utiliser n'importe quel autre code générant une attente.

À noter que le module
turtle
t'offre la possibilité de désactiver l'affichage de la grille. Il te suffira d'appeler la méthode
.hidegrid()
avant ta première instruction d'affichage.

En pratique la méthode
.hidegrid()
efface simplement l'écran en blanc.




B) Le tour des menus

Go to top

Les méthodes au menu sont réparties sous différents onglets :
  • Move
    : pour les déplacements de la tortue
  • Draw
    : pour les tracés autres que des segments
    (cercle, texte, remplissage, ...)
  • Pen
    : pour tout ce qui concerne le stylo
    (levé, baissé, couleur, taille)
  • Settings
    : pour différents réglages
    (effacement du tracé, cacher/montrer la tortue, désactiver l'affichage de la grille comme déjà vu, vitesse)
  • State
    : pour interroger l'état de la tortue
    (position, orientation)

14883Mais ce qui est extraordinaire ici et à ce jour une exclusivité toute concurrence confondue, c'est la présence des méthodes de remplissage de formes ! :D

De quoi a priori étendre très largement les possibilités et facilités de tracé pour les élèves ! :D




C) Premier script comparatif
(ce_turtl + turtle)

Go to top

Tentons un premier script dessinant une cible :
ce_turtl
turtle
Code: Select all
from ce_turtl import *
turtle.clear()
turtle.goto(0,-95)
s = 3
for r in range(0, 159, r):
  turtle.circle(r)
turtle.show()
Code: Select all
from turtle import *
t = Turtle()
t.goto(0,-95)
s = 3
for r in range(0, 159, r):
  t.left(90)
  t.circle(r)
  t.right(90)
t.done()


Déjà ce script met en évidence un bug en
Python
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles : au-delà d'une certaine valeur de rayon les tracés de cercles se déforment très rapidement et tendent vers des carrés.

Le bug n'est en fait ni dans
ce_turtl
ni dans
turtle
, mais dans le module de tracé par pixels
ti_graphics
qu'ils utilisent tous les deux sur ces calculatrices, visiblement toujours pas corrigé en version
5.7
.

Mais problème... Si tu regardes bien bien que la structure soit similaire, nous avons dû écrire 2 scripts différents pour
ce_turtl
et
turtle
.

Si en plus on fait rentrer la concurrence dans l'équation, il n'est pas envisageable pour nous de maintenir jusqu'à 7 versions différentes pour chaque script testé...




D) Tests de conformité comparatifs
(tous modèles)

Go to top

Tentons donc un autodiagnostic des différences entres tous les modules
turtle
, c'est-à-dire la vérification de tout ce qui peut différer du standard.

Voici des scripts en ce sens, une amélioration majeure de ceux développés dans le code de notre test de rentrée
QCC 2021
:
Code: Select all
_turtle_errors = 0

def _turtle_error(k):
  global _turtle_errors
  _turtle_errors |= 1 << k

# import turtle
try:
  import turtle
  if not "forward" in dir(turtle):
    turtle = turtle.Turtle()
except ImportError: #TI-83 Premium CE
  from ce_turtl import turtle
  _turtle_error(0)
try:
  turtle.clear()
except:
  turtle.reset()

# can turtle be patched ?
_fix_turtle = True
try:
  def _fixcolor(c): return c
  turtle._fixcolor = _fixcolor
except:
  _fix_turtle = False

# test color() + pencolor() + fillcolor()
if not "pencolor" in dir(turtle):
  pencolor = turtle.color
  _turtle_error(1)
else:
  pencolor = turtle.pencolor
if not "color" in dir(turtle):
  _turtle_error(2)
if not "fillcolor" in dir(turtle):
  _turtle_error(12)

if not "clear" in dir(turtle):
  _turtle_error(13)
if not "reset" in dir(turtle):
  _turtle_error(14)
if not "heading" in dir(turtle):
  _turtle_error(11)

# test color argument types
_color_types = 0
try:
  pencolor([0, 0, 0])
  _color_types |= 1 << 0
except: _turtle_error(4)
try:
  pencolor((0, 0, 0))
  _color_types |= 1 << 1
except: _turtle_error(5)
try:
  pencolor(0, 0, 0)
  _color_types |= 1 << 2
except: _turtle_error(6)
try:
  pencolor("black")
  _color_types |= 1 << 3
except: _turtle_error(7)

# test colormode()
if not "colormode" in dir(turtle):
  _turtle_error(3)

# test color strings
_colors_fix={
  "blue":(0,0,1),
  "green":(0,1,0),
  "red":(1,0,0),
  "cyan":(0,1,1),
  "yellow":(1,1,0),
  "magenta":(1,0,1),
  "white":(1,1,1),
  "orange":(1,0.65,0),
  "purple":(0.66,0,0.66),
  "brown":(0.75,0.25,0.25),
  "pink":(1,0.75,0.8),
  "grey":(0.66,0.66,0.66),
  "black":(0,0,0),
}
for c in tuple(_colors_fix.keys()):
  try:
    pencolor(c)
    _colors_fix.pop(c)
  except: pass
if len(_colors_fix):
  if _color_types & 1 << 3:
    _turtle_error(8)

# test circle(,)
try: turtle.circle(0,0)
except:
  _turtle_error(9)

# test for unfixable missing functions
_missing_fct=["write","pensize","dot"]
for f in tuple(_missing_fct):
  try:
    eval("turtle."+f)
    _missing_fct.remove(f)
  except: pass
if len(_missing_fct):
    _turtle_error(15)

_missing_alias=[
  ["backward","back","bk"],
  ["forward","fd"],
  ["right","rt"],
  ["left","lt"],
  ["position","pos"],
  ["goto","setpos","setposition"],
  ["setheading","seth"],
  ["pendown","pd","down"],
  ["penup","pu","up"],
  ["pensize","width"],
  ["showturtle","st"],
  ["hideturtle","ht"],
]
for aliases in tuple(_missing_alias):
  validf = None
  for f in tuple(aliases):
    try:
      eval("turtle."+f)
      validf = f
      aliases.remove(f)
      break
    except: pass
  for f in tuple(aliases):
    try:
      eval("turtle."+f)
      aliases.remove(f)
    except: pass
  if not len(aliases):
    _missing_alias.remove(aliases)
  else:
    aliases.insert(0, validf)
if len(_missing_alias):
    _turtle_error(16)

try:
  turtle.position()
except:
  try:
    turtle.pos()
  except:
    _turtle_error(10)
Code: Select all
from ttl_chk import *
from ttl_chk import _fix_turtle, _turtle_errors, _colors_fix, _missing_fct, _missing_alias

def turtle_diags():
  print("Type: " + str(type(turtle)))
  print("Patchable: " + (_fix_turtle and "yes" or "no"))
  errors_msg = (
    "No <import turtle>",
    "No pencolor()",
    "No color()",
    "No colormode()",
    "No color as list",
    "No color as tuple",
    "No color as args",
    "No color as string",
    "Missing colors strings: ",
    "No circle(,angle)",
    "Can't get position()",
    "No heading()",
    "No fill",
    "No clear()",
    "No reset()",
    "Other missing: ",
    "Missing aliases: ",
  )
  errors = 0
  for k in range(len(errors_msg)):
    if _turtle_errors & 1 << k:
      errors += 1
      msg = "Err " + str(k) + ": " + errors_msg[k]
      if k == 8:
        msg += str(len(_colors_fix)) + " " + str(tuple(_colors_fix.keys()))
      if k == 15:
        msg += str(len(_missing_fct)) + " " + " ".join(_missing_fct)
      if k == 16:
        l = []
        for v in _missing_alias:
          l.extend(v[1:])
        msg += str(len(l)) + " " + " ".join(l)
      print(msg)
  print(str(errors) + " error" + ((errors > 1) and "s" or ""))

turtle_diags()


Voici ce que nous racontent les scripts sur calculatrices
Texas Instruments
:

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl
TI-83PCE/84+CE
turtle
TI-Nspire CX II
turtle




Pas étonnant que
ce_turtle
fasse n'importe quoi, c'est une véritable calamité. Pas moins de 11 erreurs, et encore ce sont juste celles qui sont détectées. La grande majorité de ce qui est testé ne va pas :
  • ligne d'importation non standard
    (à cause du nom)
  • réglage non standard de la couleur du tracé, utilisant la méthode
    .color()
    au lieu de
    .pencolor()
  • absence de la méthode
    .colormode()
    et donc pas de possibilité de modifier le mode des coordonnées de couleurs
    (maximum de chaque composante à 1 ou à 255)
  • refus des paramètres de couleurs sous forme de tuple, liste ou chaîne de caractères, les fonctions concernée prennent obligatoirement 3 paramètres avec les valeurs de chaque composante
  • la méthode
    .circle()
    ne prend qu'un seul argument et ne gère donc pas les arcs de cercle
  • absence des méthodes de remplissage
  • absence de la méthode d'effacement et réinitialisation de la tortue
    .reset()
  • absence de la méthode d'écriture de texte
    .write()
  • absence de 18 alias courts pour les noms de méthodes
Avec le nouveau module
turtle
nous tombons à seulement 7 erreurs.

Son code source ne semblerait pas dériver de celui de
ce_turtl
, puisque certaines erreurs disparaissent alors qu'une autre apparaît.

Restent donc :
  • absence de la méthode
    .color()
  • absence de la méthode
    .colormode()
    et donc pas de possibilité de modifier le mode des coordonnées de couleurs
    (maximum de chaque composante à 1 ou à 255)
  • refus des paramètres de couleurs sous forme de liste ou chaîne de caractères, mais les tuples sont acceptés
  • la méthode
    .circle()
    ne prend qu'un seul argument et ne gère donc pas les arcs de cercle
  • absence de la méthode d'effacement et réinitialisation de la tortue
    .reset()
  • absence de 16 alias courts pour les noms de méthodes

Le
turtle
des
TI-Nspire CX II
pour sa part ne donne que 5 erreurs. Vu la grande similarité, on pourrait se demander si le nouveau module
turtle
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles ne découlerait pas de celui des
TI-Nspire CX II
, avec juste la suppression des paramètres de couleurs sous forme de chaîne de caractères afin d'économiser un peu de place en
heap
.

Voici pour référence les résultats du même test chez la concurrence :

Casio
Graph 90/35+E II
NumWorks
KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX


Un avantage des
Texas Instruments
et des
Casio
, c'est que le module
turtle
peut être modifié, et la plupart des erreurs sont ainsi corrigeables ! :bj:
À nuancer toutefois, car vu la faible capacité du
heap
des
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles, on ne peut pas non plus envisager de tout corriger.

Voici un script qu'il suffit d'importer à la place du module
turtle
de chaque machine, et lorsque autorisé corrige la plupart des erreurs détectées : :bj:
Code: Select all
from ttl_chk import *
from ttl_chk import _color_types, _turtle_errors, _colors_fix, _missing_fct, _missing_alias

_fix_turtle = True

def nop(*argv): return None
idty = lambda c: c

try: # can turtle be patched ?
  turtle._fixcolorlist = idty
  turtle._fixcolorval = idty
  turtle._fixcolorstring = idty
  turtle._fixcolorargs = idty
  turtle._fixcolor = lambda c: turtle._fixcolorlist(turtle._fixcolorval(turtle._fixcolorstring(turtle._fixcolorargs(c))))
except:
  _fix_turtle = False

if _fix_turtle:

  # fix color() + pencolor()
  if _turtle_errors & 2:
    turtle.pencolor = turtle.color
  if _turtle_errors & 4:
    turtle.color = turtle.pencolor
  if _turtle_errors & 0x1000:
    turtle.fillcolor, turtle.begin_fill, turtle.end_fill = idty, nop, nop

  _fix_color = _color_types & 0b11 != 0b11 or not "colormode" in dir(turtle)

  # fix list/tuple color argument
  if _color_types & 0b11 == 0b10:
    def _fixcolorlist(c): return type(c) is list and tuple(c) or c
    turtle._fixcolorlist = _fixcolorlist
  if _color_types & 0b11 == 0b01:
    def _fixcolorlist(c): return type(c) is list and list(c) or c
    turtle._fixcolorlist = _fixcolorlist
  if not _color_types & 4:
    def _fixcolorargs(*argv):
      return len(argv) != 1 and argv or argv[0]

  if _fix_color:
    turtle._color = turtle.color
    turtle._pencolor = turtle.pencolor
    turtle._fillcolor = turtle.fillcolor
    if _color_types & 0b11:
      def _color(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._color()
        turtle._color(turtle._fixcolor(len(argv) > 1 and argv or argv[0]))
      def _pencolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._pencolor()
        turtle._pencolor(turtle._fixcolor(len(argv) > 1 and argv or argv[0]))
      def _fillcolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._fillcolor()
        turtle._fillcolor(turtle._fixcolor(len(argv) > 1 and argv or argv[0]))
    else:
      def _color(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._color()
        c = turtle._fixcolor(len(argv)>1 and argv or argv[0])
        turtle._color(c[0], c[1], c[2])
      def _pencolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._pencolor()
        c = turtle._fixcolor(len(argv)>1 and argv or argv[0])
        turtle._pencolor(c[0], c[1], c[2])
      def _fillcolor(*argv):
        if not(len(argv)): return turtle._fillcolor()
        c = turtle._fixcolor(len(argv)>1 and argv or argv[0])
        turtle._fillcolor(c[0], c[1], c[2])
    turtle.color = _color
    turtle.pencolor = _pencolor
    turtle.fillcolor = _fillcolor

  # fix colormode()
  if _turtle_errors & 8:
    # test color mode
    try:
      turtle.pencolor([255, 0, 0])
      _color_mode = 255
    except: _color_mode = 1.0
    turtle._color_mode = _color_mode
    def _colormode(*argv):
      if not(len(argv)): return turtle._color_mode
      if int(argv[0]) in (1, 255):
        turtle._color_mode = int(argv[0]) == 255 and 255 or 1.0
    turtle.colormode = _colormode
    if _color_mode == 255:
      turtle._fixcolorval = lambda c: int(turtle._color_mode) == 1 and type(c) in (list, tuple) and [int(c[k] * 255) for k in range(3)] or c
    else:
      turtle._fixcolorval = lambda c: turtle._color_mode == 255 and type(c) in (list, tuple) and [c[k] / 255 for k in range(3)] or c

  # fix color strings
  if len(_colors_fix):
    def _fixcolorstring(c):
      if type(c) is str and c in _colors_fix:
        c = _colors_fix[c]
        if turtle.colormode() == 255:
          c = [int(c[k] * 255) for k in range(3)]
      return c
    turtle._fixcolorstring = _fixcolorstring

  # fix circle(,)
  if _turtle_errors & 0x200:
    turtle._circle = turtle.circle
    def _circle(r, a=360): turtle._circle(r)
    turtle.circle = _circle

  if len(_missing_fct):
    for f in _missing_fct:
      exec("turtle."+f+"=nop")

  if len(_missing_alias):
    for aliases in _missing_alias:
      validf = aliases[0]
      for f in aliases[1:]:
        exec(validf and "turtle."+f+"=turtle."+validf or "turtle."+f+"=nop")

  # fix clear()
  if _turtle_errors & 0x2000:
    turtle.clear = turtle.reset

  # fix reset()
  if _turtle_errors & 0x4000:
    turtle.reset = turtle.clear

Nous pouvons envisager à partir de maintenant d'avoir une unique version de chaque script utilisable sur l'ensemble des machines. :D




E) 12 exemples comparatifs
(tous modèles)

Go to top

Maintenant que nous avons de quoi faire tourner une unique version de chaque script sur l'ensemble des machines, poursuivons l'exploration de l'ensemble des modules
turtle
avec quelques exemples de script.

Cela va justement être l'occasion de voir si il y a d'autres problèmes qui n'ont pas pu être détectés automatiquement


Exemple n°1 : Rosace à la Casio

Go to top

1107511073C'est donc parti pour quelques exemples afin d'approfondir les améliorations du nouveau module
turtle
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles, ainsi que les points forts et faibles par rapport aux autres modèles de calculatrices.

Précisons que les problèmes récurrents ne seront pas systématiquement réévoqués sur chaque exemple.

Commençons par une petite
rosace à la Casio
; tout possesseur de
Graph 35+E II
sait en effet que
Casio
aime bien ça : ;)
Code: Select all
from ttl_fix import *

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.pencolor("black")
for i in range(12):
  turtle.left(30)
  for i in range(8):
    turtle.forward(30)
    turtle.left(45)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


C'est la base, tout-le-monde s'en sort à peu près, mais tu peux déjà constater quelques légers écarts.
Il y avait donc avec
ce_turtl
un problème d'écart par rapport au standard, un décalage d'une unité lors du réglage de l'épaisseur via la méthode
turtle.pensize()
.

Ici l'appel turtle.pensize(1) produisait l'effet d'un turtle.pensize(2).
Et plus généralement un appel turtle.pensize(s) produisait l'effet d'un turtle.pensize(s+1).
On peut noter que le problème disparaît avec le nouveau module
turtle
.

KhiCAS
donne également l'impression d'avoir un problème d'épaisseur, mais si tu regardes bien c'est en fait un tout autre problème. L'épaisseur est correcte sur les segments horizontaux et verticaux, seuls les segments obliques sont plus épais qu'ils ne devraient. Cela découle de l'algorithme de tracé choisi dans ce cas.

L'écran de la
Casio Graph 35+E II
a une définition très inférieure de seulement
128×64
pixels, et bien évidemment le tracé est donc tronqué. Pour le coup, là cela aurait été particulièrement utile de pouvoir faire défiler le tracer...

Exemple n°2 : Fractale de Koch

Go to top

Poursuivons avec une fractale, la
fractale de Koch
, et profitons-en pour choisir une couleur :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def koch(n, l):
  if n==0:
    turtle.forward(l)
  else:
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.left(60)
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.right(120)
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.left(60)
    koch(n - 1, l / 3)

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.pencolor("blue")
turtle.penup()
turtle.goto(-180, -50)
turtle.pendown()
koch(4, 360)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Il y avait avec
ce_turtl
un décalage progressif du tracé, l'affichage obtenu dans la fenêtre n'étant pas symétrique alors que calculé pour.
Ici encore le problème disparaît avec le nouveau module
turtle
.

Le cas de
KhiCAS
est complètement différent et n'est à la différence pas un problème. La fenêtre obtenue défile automatiquement en fonction des mouvements de la tortue, et peut même être défilée au clavier une fois le tracé terminé, ce qui est d'ailleurs fort utile pour explorer des tracés débordant de la fenêtre graphique. Une exclusivité à ce jour sur calculatrices ! :bj:

Exemple n°3 : Flocons de Koch

Go to top

Altérons légèrement le tracé afin d'obtenir cette fois-ci des
flocons de Koch
, et usons de plusieurs couleurs :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def koch(n, l):
  if n<=0:
    turtle.forward(l)
  else:
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.left(60)
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.right(120)
    koch(n - 1, l / 3)
    turtle.left(60)
    koch(n - 1, l / 3)

def flock(n, l):
  koch(n, l)
  turtle.right(120)
  koch(n, l)
  turtle.right(120)
  koch(n, l)

c = [127, 255, 0]
turtle.speed(0)
turtle.colormode(255)
l = 80
for j in range(2):
  for i in range(3):
    n = j and 3 + i or 2 - i
    s = (7 - n) // 2
    turtle.penup()
    turtle.goto(i*117-157, j*95-25)
    turtle.pencolor(tuple(c))
    turtle.pensize(s)
    turtle.setheading(0)
    turtle.pendown()
    flock(n, l)
    n += 1
    rotate_list(c)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Cette fois impossible de ne pas le voir, énorme décalage avec
ce_turtl
dont le tracé part littéralement dans le décor pour le flocon en haut à droite.
Heureusement, plus aucun problème de ce genre avec le nouveau module
turtle
.

KhiCAS
pour sa part ne termine pas le tracé à cause d'une erreur de mémoire.

Exemple n°4 : Sous le soleil exactement

Go to top

Plaçons-nous maintenant
sous le soleil exactement
, profitant ainsi de toutes ses couleurs :
Code: Select all
from ttl_fix import *

from math import exp

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(1.0)
for i in range(36):
  turtle.pencolor([exp(-.5 * ((i - k) / 12)**2) for k in (6, 18, 30)])
  for i in range(1, 5):
    turtle.forward(60)
    turtle.right(90)
  turtle.right(10)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°5 : Escargot de lumière

Go to top

Nous voyons maintenant passer un
escargot de lumière
, notre premier usage de la méthode
turtle.circle()
:
Code: Select all
from ttl_fix import *

from math import exp

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(1.0)
turtle.penup()
turtle.goto(0, -20)
turtle.pendown()
for i in range(36):
  turtle.pencolor([exp(-.5 * ((i - k) / 12)**2) for k in (6, 18, 30)])
  turtle.circle(50 - i)
  turtle.right(10)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


De nouveau une véritable catastrophe avec
ce_turtl
qui semble tracer n'importe quoi et pas ce qui est demandé.

C'est que la méthode
turtle.circle()
de
ce_turtl
nous trace ici des cercles ayant pour centre la position actuelle de la tortue. Alors que dans le standard, le cercle tracé passe par la position de la tortue.
Heureusement, le nouveau module
turtle
pour sa part se comporte enfin correctement et conformément au standard.

Exemple n°6 : Triangles de Sierpiński

Go to top

Revenons aux fractales et à la récursivité avec les
triangles de Sierpiński
:
Code: Select all
from ttl_fix import *

def sierp(n, l):
  if n == 0:
    for i in range (0, 3):
      turtle.forward(l)
      turtle.left(120)
  if n > 0:
    sierp(n - 1, l / 2)
    turtle.forward(l / 2)
    sierp(n - 1, l / 2)
    turtle.backward(l / 2)
    turtle.left(60)
    turtle.forward(l / 2)
    turtle.right(60)
    sierp(n - 1, l / 2)
    turtle.left(60)
    turtle.backward(l / 2)
    turtle.right(60)

turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.penup()
turtle.backward(109)
turtle.left(90)
turtle.backward(100)
turtle.right(90)
turtle.pendown()
turtle.pencolor("red")
sierp(6, 217)
turtle.penup()
turtle.forward(400)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


À nouveau un décalage avec
ce_turtl
qui nous trace bêtement une bonne partie de la figure hors fenêtre, un tracé de plus ici très grossier avec le problème déjà évoqué de l'épaisseur.
Heureusement, le nouveau module
turtle
trace quant à lui à la perfection.

De nouveau un problème de mémoire avec
KhiCAS
empêchant d'achever le tracé.

Exemple n°7 : Casio Graph 90+E

Go to top

Accordons-nous une petite pause le temps d'une page de publicité à la gloire
Casio Graph 90+E
:
Code: Select all
from ttl_fix import *

turtle.pencolor("black")
turtle.speed(0)
turtle.forward(40)
turtle.backward(100)
turtle.left(90)
turtle.forward(30)
turtle.right(60)
turtle.forward(60)
turtle.right(30)
turtle.forward(30)
turtle.penup()
turtle.forward(18)
turtle.right(90)
turtle.forward(60)
turtle.pendown()
turtle.right(30)
turtle.backward(30)
turtle.right(60)
turtle.forward(60)
turtle.pencolor("red")
turtle.penup()
turtle.goto(80,40)
turtle.right(140)
turtle.pendown()
turtle.circle(30)
turtle.penup()
turtle.goto(105,50)
turtle.pencolor("green")
turtle.pendown()
turtle.circle(-50)
turtle.penup()
turtle.pencolor("red")
turtle.right(21)
turtle.goto(60,20)
turtle.pendown()
turtle.circle(40,60)
turtle.penup()
turtle.pencolor("blue")
turtle.goto(-50,15)
turtle.setheading(0)
turtle.pendown()
turtle.write("CASIO")

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Là avec
ce_turtl
c'est un festival, la page de publicité se fait littéralement censurer. 3 problèmes essentiels :
  • Absence de la méthode
    turtle.write()
    permettant d'écrire du texte à la position de la tortue, et donc absence du mot
    CASIO
    sur le rendu.
  • La méthode standard turtle.circle(r, a=360) permet de préciser l'angle au centre en 2ème argument et ainsi de tracer des arcs de cercle, l'omission de ce paramètre donnant par défaut un angle au centre de 360° et donc un cercle. C'est utilisé ici pour tracer le pied du 9 en rouge. Sauf que l'implémentation dans
    ce_turtl
    ne respecte pas le standard et ne gère pas ce 2ème argument. Notre script correctif intercepte le cas et empêche l'interruption du rendu sur une erreur, mais trace alors un cercle complet à la place.
  • La méthode standard turtle.circle(r, a=360) accepte de plus une valeur de rayon négative, inversant dans ce cas le sens de tracé. C'est utilisé ici pour tracé le 0 en vert. Sauf que
    ce_turtl
    ne comprend pas ce cas et ne trace alors rien du tout.
Le nouveau module
turtle
corrige les 2 premiers points.

La
TI-Nspire CX II
fait un peu moins bien, ne gérant pas le tracé d'arcs de cercle.

Notons une divergence du standard chez une bonne partie des modèles concernant la méthode
turtle.write()
. La norme est d'écrire le texte dans un rectangle horizontal prenant la position courante de la tortue comme sommet inférieur gauche. Or beaucoup d'implémentations utilisent le sommet supérieur gauche : le nouveau
turtle
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles, ainsi que les
Casio Graph 35+E II
et
Graph 90+E
.

Exemple n°8 : Sapin de Noël

Go to top

Passons maintenant au
sapin de Noël
d'
Isabelle Vanacker
:
Code: Select all
from ttl_fix import *
from math import sqrt

def triangle(t):
  for i in range(4):
    turtle.forward(t/(i%4 == 0 and 2 or sqrt(2)))
    turtle.left(i==1 and 90 or not(i%2) and 135)

def etoiles():
  turtle.pencolor("yellow")
  turtle.pensize(2)
  for i in range(8):
    etoile(-60-30*(i%4)+(i>=4 and 220), (-80,10,-40,60)[i%4])
   
def etoile(x,y):
  turtle.up()
  turtle.goto(x,y)
  turtle.down()
  for i in range(12):
    turtle.forward(10)
    turtle.left(i%2 and -60 or 120)

turtle.up()
turtle.goto(0,60)
turtle.down()
turtle.pencolor("green")
turtle.pensize(5)
for i in range(4):
  triangle(50+20*i)
  turtle.up()
  turtle.goto(0,30-40*i)
  turtle.down()
turtle.pencolor("brown")
turtle.backward(10)
for i in range(4):
  turtle.forward(i%2 and 40 or 20)
  turtle.left(90)

etoiles()

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Cette fois-ci sur
KhiCAS
cela ne va plus du tout, le sapin pousse complètement de travers...

Bizarrement ici aussi, La
TI-Nspire CX II
se met soudainement à ne plus respecter les instructions relatives à l'épaisseur du tracé, alors qu'elles marchaient plus haut...

Exemple n°9 : Supernova PhiX 177

Go to top

Partons justement chercher l'inspiration dans les étoiles, avec la
supernova PhiX 177
, et notre premier usage des méthodes de remplissage :
Code: Select all
from ttl_fix import *

def poly_reg_a(l, a):
  h0 = turtle.heading()
  while True:
    turtle.forward(l)
    turtle.left(a)
    if abs(h0 - turtle.heading()) < .1:
      break

turtle.colormode(255)
turtle.pensize(2)
turtle.penup()
turtle.goto(-90,16)
turtle.pendown()
turtle.pencolor((246,89,164))
try:
  turtle.fillcolor((180,20,90))
  turtle.begin_fill()
except: pass
poly_reg_a(180, 160)
try:
  turtle.end_fill()
except: pass

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX


TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Comme l'ensemble de la concurrence, le module
ce_turtl
ne gérait pas les méthodes de remplissage.
Et bien là nous sommes en plein sur ce qui fait à ce jour la supériorité et l'exclusivité de la solution
turtle
par
Texas Instruments
. Comme la
TI-Nspire CX II
le nouveau module
turtle
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles gère les méthodes de remplissage, un véritable régal pour les yeux et autant de stimulation supplémentaire pour inciter les élèves à approfondir leurs constructions ! :bj:

Les méthodes de remplissage si manquantes étant directement interceptées dans le code du script, ici c'est pour une autre raison que le tracé échoue sur
KhiCAS
: l'absence de la possibilité d'interroger l'orientation de la tortue via turtle.heading().

Exemple n°10 : Champ de zinnias en été

Go to top

Redescendons sur Terre, nous atterrissons au milieu d'un
champ de zinnias en été
:
Code: Select all
from ttl_fix import *
from random import randint, seed

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def poly_reg_a(l, a):
  h0 = turtle.heading()
  while True:
    turtle.forward(l)
    turtle.left(a)
    if abs(h0 - turtle.heading()) < .1:
      break

seed(33)
turtle.colormode(255)
turtle.pensize(1)
turtle.hideturtle()
turtle.speed(0)
c=[255,127,0]
cf=[127,255,0]
for k in range(18):
  turtle.penup()
  turtle.goto(randint(-200,120), randint(-100,100))
  turtle.pendown()
  turtle.pencolor(tuple(c))
  try:
    turtle.fillcolor(tuple(cf))
    turtle.begin_fill()
  except: pass
  poly_reg_a(80, 162)
  try:
    turtle.end_fill()
  except: pass
  rotate_list(c)
  rotate_list(cf)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX


TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°11 : Courtepointe de grand-mère

Go to top

Envie de pique-niquer ou t'allonger un moment ? Quelle chance d'avoir emporté avec soi la
courtepointe de grand-mère
:
Code: Select all
from ttl_fix import *

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def poly_reg_a(l, a):
  h0 = turtle.heading()
  while True:
    turtle.forward(l)
    turtle.left(a)
    if abs(h0 - turtle.heading()) < .1:
      break

turtle.hideturtle()
turtle.speed(0)
turtle.pensize(1)
turtle.colormode(255)
c = [255, 127, 0]
for j in range(4):
  for i in range(4):
    turtle.penup()
    turtle.goto(i*88-172, j*85-142)
    turtle.pendown()
    turtle.pencolor(tuple(c))
    poly_reg_a(80, 140)
    rotate_list(c)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX

TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Exemple n°12 : Vitrail de Notre-Dame

Go to top

Et nous voici enfin devant le
vitrail de Notre-Dame
:
Code: Select all
from ttl_fix import *
from math import sqrt

def rotate_list(l):
  l[1:],l[0] = l[0:-1],l[-1]

def reg_poly(l, n):
  for i in range(n):
    turtle.forward(l)
    turtle.left(360/n)

def square(l):
  reg_poly(l, 4)

turtle.pencolor(0,0,0)
turtle.colormode(255)
turtle.speed(0)
turtle.pensize(3)
turtle.hideturtle()
d=200
c=[0,255,127]
turtle.penup()
turtle.goto(-d/2,-d/2)
turtle.setheading(0)
turtle.pendown()
for i in range(8):
  try:
    turtle.fillcolor(tuple(c))
    turtle.begin_fill()
  except: pass
  square(d)
  try:
    turtle.end_fill()
  except: pass
  turtle.penup()
  turtle.forward(d/2)
  turtle.left(45)
  turtle.pendown()
  d/=sqrt(2)
  rotate_list(c)

try: turtle.show() #TI-83 Premium CE
except: pass


TI-83PCE/84+CE
turtle

TI-Nspire CX II
turtle

Casio
Graph 90+E

KhiCAS
NumWorks
TI-Nspire CX II CX


TI-83PCE/84+CE
ce_turtl

NumWorks

Casio
Graph 35+E II


Que le module
ce_turtl
ne colorie pas, c'est normal. Par contre il délire complètement sur le tracé, et là c'est un tout autre problème...
Heureusement, plus aucun problème avec le nouveau module
turtle
.




Conclusion

Go to top

Après l'accident
ce_turtl
qui était inutilisable en pratique,
Texas Instruments
nous opère un virage à 180° avec le nouveau module
turtle
pour
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles.

La conformité au standard de
turtle
n'est certes pas parmi les meilleures, mais c'est sans comparaison avec ce que valait
ce_turtl
. La conformité est très proche de celle des
TI-Nspire CX II
, et de plus une bonne partie des défauts restants ne sont pas majeurs dans le sens où ils sont aisément contournables sans avoir à écrire de code conséquent.

Qui plus est
Texas Instruments
s'offre même le luxe d'aller jusqu'à inclure les méthodes de remplissage de formes, à ce jour une exclusivité toute concurrence confondue ! :bj:
Des possibilités et facilités de tracés largement accrues en conséquence, de quoi inviter encore plus les élèves à tester et créer ! :D
Nous nous devons toutefois de modérer légèrement ce dernier point.

Aucun problème sur
TI-Nspire CX II
, mais par contre sur
TI-83 Premium CE Edition Python
et compatibles la taille du
heap
fait qu'il ne faut pas abuser des méthodes de remplissage.

En effet à partir d'un appel
.begin_fill()
, l'ensemble des étapes intermédiaires de la tortue est stocké en mémoire afin de pouvoir en effectuer le remplissage suite au prochain appel
.end_fill()
.

Des formes à remplir trop complexes ou trop nombreuses déclencheront une erreur de mémoire insuffisante, et les exemples précédents de remplissages les plus complexes n'en étaient pas bien loin.

C'est franchement dommage et rageant de devoir ainsi se brider dans l'exploitation de cette formidable possibilité... :'(




Téléchargements

Go to top


Source
:
https://education.ti.com/en/product-res ... 4ce-python

Divers Educatec-Educatice Paris 24-26 Novembre 2021 avec Casio

New postby critor » 23 Nov 2021, 10:41

Enseignant, as-tu raté l'occasion de rencontrer les constructeurs de calculatrices graphiques
Casio
et
Texas Instruments
ces dernières semaines aux journées
APMEP
à Bourges puis au congrès
UdPPC
à Nancy ?

Et bien bonne nouvelle il n'est pas trop tard. Tu as une chance de te rattraper à l'occasion du salon
Educatec-Educatice
à
Paris
de ce
mercredi 24 novembre
à ce
vendredi 26 novembre
inclus.

L'événement se passe au parc des expositions de la Porte de Versailles chaque jour de 9h à 18h, sauf pour le vendredi de 9h à 17h.

Tu pourras y retrouver le constructeur en personne sur la partie
Educatice
, stand F44 - pavillon 7. L'occasion de les interroger sur leur projet de future plateforme mathématique en ligne avec gestion de classe .

2 autres stands mettront également en avant entre autres la technologie
Texas Instruments
:
  • avec ses superbes interfaces de programmation en ligne, intégrant un éditeur pouvant fonctionner de façon synchronisée en
    Python
    ou en mode blocs, couplé avec un simulateur supportant entre autres les solutions
    Texas Instruments
    (
    TI-83 Premium CE
    ,
    TI-Innovator Hub
    ,
    TI-Innovator Rover
    ,
    micro:bit
    , ...)
  • qui développe plusieurs maquettes et accessoires pour les
    TI-Innovator Hub
    et
    TI-Innovator Rover

L'accès est gratuit, mais nécessite une inscription sur le lien ci-dessous.

Attention, contrairement aux précédents événements évoqués, l'accès est ici exclusivement réservé aux professionnels.

Lien
:
https://www.educatec-educatice.com/visiter

TI-z80 Mise à jour 5.7 TI-83 Premium CE + TI-84 Plus CE

New postby critor » 22 Nov 2021, 09:33

14877
Texas Instruments
vient de sortir une mise à jour
5.7
pour l'ensemble de ses modèles
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
. Elle remplace donc enfin la version
5.6.1
sortie le
25 février 2021
il y a près de 9 mois.

Plus précisément le système d'exploitation de cette mise à jour est en version
5.7.0.0017
et a été compilé le
19 octobre 2021
. On retrouve bien l'habituel délai de 4 semaines que
Texas Instruments
se donne usuellement pour valider une mise à jour avant de la publier.

Plusieurs applications sont également mises à jour dans ce contexte.

Nous allons bien évidemment couvrir toutes les formidables nouveautés, mais avant cela nous avons, hélas, une mise en garde à effectuer par rapport à une restriction.



Attention, l'installation de la version
5.7
du système modifie le certificat en mémoire
Flash
, augmentant son champ
0x37
à
5.7.0
, et rappelons qu'aucun menu ne permet de réinitialiser ce certificat. C'est-à-dire qu'une fois la mise à jour effectuée, ta calculatrice refusera définitivement toute tentative de réinstaller une version inférieure à
5.7.0
.
(seule et unique exception, les toutes premières
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
de 2015 dont le
Boot
en version
5.0.0
ne supporte pas l'écriture ou la lecture de ce champ)


Si jamais ta calculatrice fait encore tourner une version
5.5.0
ou inférieure, rappelons que l'installation de toute version
5.5.1
ou supérieure et y compris donc cette
5.7.0
supprimera la capacité de ta calculatrice à exécuter des programmes en langage machine dits
ASM
(compilés à partir de code source en langage
C
ou
C++
, ou bien assemblés à partir de code source en langage assembleur
eZ80
)
.

En pratique il reste possible de profiter des programmes
ASM
sur ta calculatrice via une faille de l'application
CabriJr
dans sa version . L'outil exploitant cette faille te permet alors d'installer un autre outil qui te permettra d'exécuter des programmes
ASM
, comme ou , et nous avons même un tuto pour t'assister.

Précisons que l'application
CabriJr
n'est pas mise à jour dans le cadre de la sortie de cette version
5.7
. :)

et continueront à fonctionner correctement, TI continue donc de respecter sa promesse ! :bj:

Par contre attention si tu préférais , pense bien à utiliser la dernière version (v3.6.0 à ce jour) qui vient de sortir et qui en plus de corriger des bugs, permet aussi d'être compatible avec l'OS
5.7
:bj:

Avant d'aborder les nouveautés de la version
5.7
, poursuivons avec une mise en garde et mauvaise nouvelle.

Le certificat en mémoire
Flash
comporte un champ
0x42
comportant le nom de la calculatrice, soit d'usine
TI-83 Premium CE
ou
TI-84 Plus CE
.

Depuis des années notre programme te permettait d'éditer le certificat, et donc notamment de renommer ta calculatrice comme bon te semblait. Une bonne protection contre le vol qui, rappelons-le, est officiellement présente sur les calculatrices
Casio Graph
. Ici le nom modifié était alors affiché sur différents écrans d'informations de la calculatrice ! :bj:

Changement unilatéral effectué par
Texas Instruments
pour cette mise à jour
5.7
comme découvert et signalé par , le nom présent dans le certificat n'est plus utilisé pour ces affichages ! :'(

Est désormais affiché le seul nom
TI-83 Premium CE
ou
TI-84 Plus CE
inscrit dans le système d'exploitation, et donc couvert par sa signature électronique. Ce qui veut dire qu'il devient impossible de renommer sa calculatrice. :#non#:

Avec le mal que l'on se donne dans le contexte de l'outil pour ne pas marcher sur les pieds de
Texas Instruments
, notamment dans le contexte des champs concernant le mode examen ainsi que la version minimale autorisée, nous aurions apprécié d'être au minimum prévenus avant le blocage de ce qui restait désormais la seule fonctionnalité utile de cet outil. Cela remet en question nombre de choix de limitations de cet outil décidées exprès dans l'intérêt de
Texas Instruments
... :mj:

Bref, restriction décidée unilatéralement, sans même prévenir, sans aucun élément déclencheur connu depuis la précédente mise à jour, et qui semble ainsi à ce jour totalement incompréhensible. De quoi recommencer à générer du ressentiment...


Donc pourquoi un tel changement ?

On peut imaginer des utilisateurs hors de France ayant transformé leur
TI-84 Plus CE
en
TI-83 Premium CE
, afin de pouvoir profiter du moteur de calcul exact
QPiRac
possiblement interdit à leurs examens.

Une méthode est de démonter sa
TI-84 Plus CE
et de remplacer sa carte électronique par celle d'une
TI-83 Premium CE
, la modification via
CERMASTR
du nom
TI-83 Premium CE
en
TI-84 Plus CE
venant terminer le maquillage.
Toutefois cela nécessite donc d'acheter 2 calculatrices, et nous pensons que ce surcoût doit rendre la chose au pire anecdotique...


Une autre possibilité est le programme qui permet d'altérer le
Boot
pour en faire sauter les vérifications effectuées lors de l'installation d'une mise à jour, et ainsi installer directement une mise à jour
TI-83 Premium CE
sur
TI-84 Plus CE
. Ici jusqu'à présent pas besoin de renommer pour masquer la chose, puisque le certificat contenait déjà le nom
TI-84 Plus CE
qui continuait alors à être utilisé. Donc effectivement ici, ignorer le nom modifiable du certificat pour afficher le nom inaltérable venant avec le système d'exploitation, c'est-à-dire dans ce cas
TI-83 Premium CE
, retire toute discrétion à cette transformation si effectuée avec une version
5.7
ou supérieure
(laissons de côté les utilisateurs qui auront se seront piégés en version
5.7
par eux-memes - même si ce n'est pas le cas en France, rappelons pour d'autres examens l'installation de la dernière mise à jour est obligatoire)
.
L'outil avait été publié par à la rentrée 2020 dans un contexte de relations extrêmement tendues avec
Texas Instruments
, justement suite au blocage des programmes
ASM
. N'ayant droit qu'à au mieux 1 à 2 mises à jour de la calculatrice par an, le délai serait cohérent pour qualifier ce changement de riposte de la part de
Texas Instruments
.
Toutefois, n'est compatible qu'avec les calculatrices en révision matérielle
L
ou inférieure (
Boot
en version
5.3.1
ou inférieure, assemblées jusqu'en
Mai 2019
, ce qui exclut toutes les
TI-83 Premium CE Edition Python
). Cela fait donc déjà 2 ans et demi que les machines impactées par cette faille ont cessé d'être fabriquées et donc distribuées, soit presque un cursus intégral au lycée. Rappelons de plus que nous n'avons exprès produit aucun tutoriel pour aider à cette transformation. Quel intérêt donc à réagir maintenant alors que ces machines sont déjà en voie de disparition ?...



Sommaire





1) Menu de diagnostics

Go to top

Le système d'exploitation des
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
intègre un menu d'autodiagnostic ("self-test") accessible via la combinaison secrète
mode
alpha
ln
.

Avec cette version
5.7
les différents tests qu'il permet bénéficient d'une belle refonte visuelle et fonctionnelle.



Déjà, les titres des différents tests qu'il permet de déclencher bénéficient d'une uniformisation graphique sous la forme d'une barre de titre en blanc sur fond vert.




Le test de la diode examen était problématique, dans le sens où aucun retour à l'écran ne t'indiquait qu'il était terminé et que tu pouvais taper une touche pour retourner au menu principal.

Tu pouvais donc croire que ta calculatrice était coincée, ou sinon devais bouger la calculatrice pour voir si la diode avait bien achevé le motif de test.
Pour cette version
5.7
Texas Instruments
t'offre enfin une correction de ce problème, un message venant s'afficher en fin de test !




Le test clavier était lui aussi problématique. Il consiste à taper une par une les touches du clavier dont les codes
TI-Basic
te sont indiqués à l'écran, de gauche à droite et de haut en bas. Ce test ne concerne que 49 des 50 touches du clavier, la touche
on
(code
TI-Basic
101
pour 10ème ligne en partant du haut et 1ère colonne en partant de la gauche)
étant exclue.

Devoir taper 49 touches clavier sans se tromper, même avec l'habitude ça prend un certain temps et tu pouvais donc avoir envie d'interrompre le test.

Problème, jusqu'à présent c'était totalement impossible, la seule solution étant de redémarrer la calculatrice avec le bouton
reset
au dos
(ou en déconnectant la batterie si tu préfères)
, à condition donc de disposer sous la main de l'outil adéquat pour cela.
Avec cette mise à jour
5.7
,
Texas Instruments
nous solutionne enfin ce problème.

La touche
on
qui jusqu'à présent ne servait à rien dans ce test, te permet maintenant de l'interrompre à tout moment.




Enfin on peut signaler un changement des messages affichés pour le test de mémoire
RAM
.




2) Nouveautés applications de langue

Go to top

6 applications de langues sont disponibles pour ta calculatrice :
Deutsch
(Allemand)
,
Español
(Espagnol)
,
Français
,
Nederlan
(Néerlandais)
,
Portug
(Portugais)
et
Svenska
(Suédois)
. Le système d'exploitation incluant de base les messages en Anglais, ce sont ces applications qui permettent le remplacement à l'affichage de ces différents messages par une traduction dans ta langue, le choix de langue étant disponible à l'écran
mode
.



Or, il se trouve que ces applications ont elles aussi mises à jour, passant en version
5.7.0.0.0017
avec un message de
copyright
actualisé pour
2021
.

Cela signifie donc qu'il y a eu des changements. Et cela tombe bien pour nous, car les fichiers de ces applications contiennent essentiellement du texte. C'est donc pour nous une façon simple de découvrir rapidement une partie des modifications apportées au système d'exploitation.



Ta calculatrice te permet de demander différents calculs sur un intervalle directement à partir de la représentation graphique de fonctions, notamment intersection avec l'axe des abscisses
(racine)
, minimum et maximum. L'interface t'invite alors à valider le choix de la borne de gauche, puis de la borne de droite, puis à indiquer une valeur initiale autour de laquelle initier la recherche.
Problème, l'interface ne t'empêche absolument pas de préciser une borne de droite inférieure à la borne de gauche, déclenchant alors une erreur
BORNE
.

La pire étant que le message d'explication accompagnant l'erreur en question était totalement incompréhensible, disant à la fois une chose et son contraire, et ce peu importe la langue.
Avec la nouvelle version
5.7
Texas Instruments
vient enfin de te corriger l'explication.




Tous les messages système ne font toutefois pas l'objet d'une traduction. Par exemple jusqu'à présent, le menu de choix du langage de programmation affiché par la touche
prgm
, t'affichait systématiquement un titre de
Programming
, et ce peu importe le réglage de langue, ci-contre en Français.
Changement avec cette version
5.7
, le titre de ce menu passe en caractères majuscules et bénéficie enfin d'une traduction en fonction de la langue réglée.




Ta calculatrice dispose de 2 types de mémoires :
  • la mémoire de travail
    (
    RAM
    )
    permettant d'enregistrer tes variables et d'exécuter tes programmes
  • la mémoire de stockage en
    Flash
    , dite mémoire d'archive, permettant aussi bien d'accueillir des variables que des applications
Le menu mémoire comporte justement différents choix de réinitialisation :
RAM
ou
Archive
, et dans ce dernier cas
Variables
ou
Applications
.
Là pour le coup ce n'est pas une amélioration, nous déplorons une erreur de la part de
Texas Instruments
, désormais le message explicatif accompagnant la demande d'effacement des variables archivées en mémoire
Flash
est erroné en version
5.7
, mentionnant la mémoire
RAM
.

Une erreur d'autant plus difficilement compréhensible qu'elle n'est présente qu'avec un réglage de langue en Français.




3) Autres nouveautés système

Go to top

Passons maintenant au reste des changements apportés au système d'exploitation, c'est-à-dire en dehors des applications accessibles via
2nde
résol
sur
TI-83 Premium CE
ou
apps
sur
TI-84 Plus CE
.

Il n'était pas affichable officiellement sur calculatrice à notre connaissance, mais depuis la version
5.3.6
compilée le
7 mars 2019
, le système d'exploitation comportait un message secret d'hommage en mémoire de
James D. Hammerquist
, ingénieur de
Texas Instruments
EdTech qui nous a quittés si jeune le
3 mars 2019
, à l'âge de seulement 60 ans :
OS 5.3.6 dedicated to James D. Hammerquist, Aug 14, 1958 - Mar 3, 2019; Rest well my friend.

Dans la version
5.7
, certes bien loin de 5.3.6, cette chaîne de caractères n'est plus présente.


Tout comme le symbole égal, le symbole moins en mathématiques a différentes significations selon le contexte. On distingue par exemple :
  • l'opérateur unaire de signe
    (s'appliquant à 1 opérande)
    , préfixé dans la notation usuelle, par exemple
    -4
  • l'opérateur binaire
    (s'appliquant à 2 opérandes)
    , infixé dans la notation usuelle, par exemple
    7-3
Cela peut paraître anecdotique, mais quand on code un logiciel de mathématiques et plus précisément un logiciel de calcul, il est essentiel d'en tenir compte.

Dès 1990 avec sa toute première calculatrice graphique
TI-81
,
Texas Instruments
a fait le choix historique d'offrir ces 2 opérateurs au clavier avec ses touches
-
et
(-)
.

Problème, les utilisateurs ne saisissent pas toujours cette nuance et confondent alors les touches.

Or si la saisie
6
-
7
donnera
-1
, la saisie
6
(-)
7
donnera pour sa part
42
, le signe moins étant ici l'opérateur unaire préfixé ne s'appliquant qu'au terme de droite, donnant alors dans le moteur de calcul les 2 nombres
6
et
-7
juxtaposés sans opérateur, et ainsi une multiplication implicite.

Rien à voir donc, les conséquences pouvaient facilement devenir dramatiques, notamment dans le contexte d'examens...

Avec cette version
5.7
,
Texas Instruments
s'attaque à cette difficulté.

Rien ne change pour les résultats, mais par contre, les multiplications implicites induites par l'utilisation de la touche
(-)
seront désormais indiquées clairement dans l'historique une fois le calcul saisi validé.

En plus donc déjà des différences visuelles entre les signes au clavier et à l'affichage,
Texas Instruments
donne ainsi de façon bienveillante aux utilisateurs une chance supplémentaire de comprendre qu'ils ont fait une erreur de saisie. Merci
TI
!




4) Application CellSheet
(tableur)

Go to top

Ta calculatrice bénéficie d'une application de feuille de calcul nommée
CellSheet
. La dernière version était la
5.1.0.0110
compilée le
1er septembre 2015
. L'application n'avait plus jamais été mise à jour depuis.

Toutefois nous nous doutions que quelque chose était en préparation. La sortie pour cette rentrée 2021 a repris une partie des applications des
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
.
Le système d'exploitation étant différent bien évidemment l'application de langue
Français
différait également, ainsi que l'application
Python82
puisqu'offrant un nombre restreint de modules intégrés. Toutefois le reste des applications reprises
(
PlySmlt2
,
ProbSim
,
Inequalz
,
Transfrm
)
reprenaient bien le dernier numéro de version de leurs équivalents pour
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
, à une seule exception près,
CellSheet
qui passait en version
5.1.1.0017
.

Sans surprise donc, aujourd'hui dans le cadre de la mise à jour
5.7
, l'application
CellSheet
pour
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
passe à son tour sur la nouvelle version
5.1.1.0017
.

Il y a clairement eu des modifications de code par rapport à la version précédente et même par rapport à la version sur , mais désolé nous n'avons pas réussi à identifier de différence visuelle ou fonctionnelle. Nous ignorons donc la finalité des changements apportés par
Texas Instruments
.




5) Application Hub

Go to top

12212En avril 2021,
Texas Instruments
avait sorti une mise à jour en version
1.5
pour
TI-Innovator Hub
, l'interface pour piloter des projets
STEM
depuis ta calculatrice
TI-83 Premium CE
,
TI-84 Plus CE
ou
TI-Nspire CX


Une mise à jour majeure apportant énormément de nouveautés que nous t'avions détaillées :
  • activation d'un nouveau capteur intégré,
    TIMER
  • paramètre
    TEMPO
    pour émettre du son de façon discontinue
    (bips)
  • paramètre
    TIME
    pour récupérer le temps de vol d'un sonar
  • possibilité de commander plusieurs capteurs/actionneurs simultanément, supprimant ainsi tout décalage
  • commande
    COLLECT
    pour récupérer sans boucle une série de mesures
  • contrôle simultané de plusieurs diodes du
    TI-RGB Array
    , ou de tout ruban de diodes
    RGB
    adressables compatible
  • ...

L'application
Hub
pour sa part rajoute à l'éditeur de programmes en langage
TI-Basic
de ta calculatrice, un menu pour insérer facilement les commandes concernant le
TI-Innovator Hub
.

Sauf que la dernière version de l'application
Hub
était jusqu'à aujourd'hui la
5.4.0.0034
compilée le
31 mai 2019
, et ne comportait bien évidemment aucun menu permettant de saisir ces nouvelles commandes et options.

En langage
TI-Basic
ce n'était toutefois pas bloquant. C'était en effet contournable : dans ce langage en effet, les menus de programmation servent juste à saisir rapidement des lignes de commandes qui vont être envoyées texto pour exécution au TI-Innovator Hub. En cas de nouveau mot de vocabulaire non présent au menu
(ici donc entre autres
TEMPO
,
PATTERN
,
RATE
,
AND
,
COLLECT
, ...)
, il suffisait juste de le saisir à la main au clavier alphabétique.

C'était il n'empêche un peu pénible.

Après plus de 7 mois, nous avons donc enfin aujourd'hui une mise à jour de l'application
Hub
, en version
5.7.0.0017
.

Nous y trouvons bien de nouvelles entrées permettant désormais de saisir rapidement les nouvelles commandes et paramètres :




6) Application Python

Go to top

Si tu disposes d'une
TI-83 Premium CE Edition Python
,
TI-84 Plus CE-T Python Edition
ou
TI-84 Plus CE Python
, ta calculatrice bénéficie d'une application
Python
. La dernière version commençait à dater, la
5.5.2.0044
compilée le
30 juillet 2020
.

Avec cette mise à jour
5.7
nous bénéficions d'une nouvelle application
Python
en version
5.7.0.0017
, découvrons-en les nouveautés.

Rappelons que sur ces calculatrices le processeur est un
eZ80
(
8 bits
)
, et que l'exécution de code
Python
est alors confiée à un coprocesseur
Cortex-M0+ ARMv6
(
32 bits
)
. L'application
Python
inclut un
firmware
TI-Python
(un dérivé de
CircuitPython
)
tout spécialement dédié à ce coprocesseur, dont on peut consulter la version en appelant sys.implementation. La dernière version étant donc la
3.1.0.58
.

Nous nous attentions ici encore à une nouvelle version
firmware
, la sortie entre temps pour la rentrée 2021 passant pour sa part à un
firmware
TI-Python
en version
3.2
, plus précisément
3.2.0.71
.

Et effectivement avec cette mise à jour
5.7
, la nouvelle application
Python
intègre elle aussi un nouveau
firmware
TI-Python 3.2
, plus précisément en version
3.2.0.76
.

Bonne nouvelle, c'est-à-dire que l'on peut s'attendre aussi bien à des nouveautés au niveau de l'interface que des capacités
Python
, voyons tout ça.

Pour le contexte, rappelons que l'application
Python
intègre une bel éventail de de modules enrichissant les capacités de tes scripts. Pour certains, tout ou partie de leurs fonctions sont directement disponibles dans les menus :
  • builtins
    (catalogue)
  • math
  • random
  • time
  • ti_system
  • ti_plotlib
  • ti_hub
  • ti_rover

D'autres modules ne bénéficient pas de cette aide à la saisie via les menus mais restent quand même intégrés et utilisables.
On peut les consulter avec help("modules") :
  • array
  • collections
  • gc
  • sys
  • ti_graphics



Le module
ti_system
par exemple t'offre nombre de possibilités au menu :
  • l'intégration avec l'importation/exportation de listes ou expression avec les autres applications de la calculatrice
  • mettre en pause un script en testant/attendant un appui sur la touche
    annul
    sur
    TI-83 Premium CE
    ou
    clear
    sur
    TI-84 Plus CE
  • afficher un texte sur la ligne de ton choix
  • figer l'affichage
  • effacer l'écran
Mais
ti_system
permettait aussi d'autres choses n'étant pas au menu.

Par exemple la méthode ti_system.wait_key() te permettait d'attendre une action clavier, et te renvoyait alors un code tenant compte à la fois de la touche pressée et du contexte
(modificateurs
2nde
ou
alpha
, verrouillage alphabétique, mode majuscule ou minuscule)
.

Une formidable possibilité pour coder des interfaces, menus ou même jeux ! :bj:

Sauf que cette méthode n'était pas au menu. Donc d'une part la plupart des utilisateurs ignoraient son existence, et d'autres part pour ceux qui étaient au courant l'utilisation en était pénible, nécessitant de saisir le nom de méthode lettre par lettre au clavier alphabétique.
Et bien excellente nouvelle,
Texas Instruments
met maintenant clairement en avant cette la méthode
wait_key()
au menu dont la saisie ne nécessitera donc plus qu'une seule touche, et par conséquent également toutes les formidables possibilités qu'elle ouvre !



Le module
ti_hub
permet lui le contrôle évoqué plus haut du
TI-Innovator Hub
avec ses capteurs/actionneurs intégrés ou connectables, quand le module
ti_rover
se spécialise lui autour du
TI-Innovator Rover
.
Il y avait donc ici le même genre de problème avec le
TI-Innovator Hub
, les dernières nouveautés du
firmware
1.5
n'étaient pas accessibles aux menus de l'éditeur
Python
.

Un problème bien plus embêtant ici car beaucoup moins facilement contournable. Ici les menus ne permettent que d'appeler des fonctions des modules associés
ti_hub
et
ti_rover
, masquant complètement les lignes de commandes échangées entre la calculatrice et le
TI-Innovator Hub
pour leur donner un habillage fonctionnel, conformément aux programmes scolaires.

Par exemple l'appel pour allumer la diode
RGB
en violet, l'appel color.rgb(255, 0, 255) correspondait en fait en interne à l'envoi de la commande SET COLOR 255 0 255.
Et justement il est à noter qu'une méthode alternative utilisant ce langage de script interne est possible en
Python
: ti_hub.send("set color 255 0 0").

Comment faire alors pour émettre des bips de
400 Hz
pendant 5 secondes au rythme de 4 bips par seconde ? La chose n'étant pas disponible au menu, une solution était de connaître le langage de script interne spécifique au
TI-Innovator Hub
, et de faire ti_hub.send("set sound 500 time 5 tempo 4").

Pas évident à deviner toutefois alors que ce fonctionnement interne est ici totalement masqué, pénible à saisir à la main au clavier alphabétique également, et c'était peut-être beaucoup demander à certains élèves d'utiliser le langage
Python
pour écrire dans un autre langage.
Fini les acrobaties de ce genre, avec la mise à jour
5.7
les nouvelles commandes et options
TI-Innovator Hub 1.5
ont été transcrites sous forme fonctionnelle au menu !

Dans l'exemple que nous venons de prendre, un simple sound.tone(400, 5, 4) suffira.

Bien évidemment des équivalents fonctionnels ont été rajoutés aux menus pour toutes les autres nouveautés : objet
collect
pour les collections de données, méthode ti_rover.ranger_rime() pour le temps de vol du sonar, etc.


Tant que nous y sommes, attardons-nous maintenant sur le module
ti_rover
dédié pilotage du
TI-Innovator Rover
à travers un
TI-Innovator Hub
.

Pour commander un déplacement tu avais entre autres les méthodes ti_rover.forward(d) et ti_rover.backward(d) pour le faire avancer ou reculer d'une certaine distance
d
, par défaut en unités arbitraires.

Ces méthodes acceptaient également des paramètres optionnels et le menu te permettait de faire appel à des interfaces en assistant la saisie :
  • unité de distance
    (arbitraires, mètres ou révolutions)
  • v
    , vitesse
  • unité de vitesse
    (arbitraires, mètres ou révolutions par seconde)
Mais peut-être avais-tu envie de préciser l'unité de distance sans rajouter de précision de vitesse ? Surtout que le paramètre de vitesse doit être obligatoirement entre
0,14 m/s
et
0,23 m/s
, toute valeur extérieure déclenchant une erreur, ce qui ne se devine pas.

Et là c'était embêtant :
  • soit tu utilisais l'interface précédente, t'obligeant à choisir une unité de vitesse, pour ensuite effacer les 2 derniers paramètres
  • soit tu saisissais simplement forward(d) ou backward(d) via le menu, pour ensuite rajouter manuellement au clavier le paramètre d'unité
Et bien bonne nouvelle,
Texas Instruments
a rajouté au menu les interfaces de saisie correspondant à ce cas.




7) Modules Python additionnels ti_draw et ti_image

Go to top

Les
TI-83 Premium CE Edition Python
,
TI-84 Plus CE-T Python Edition
et
TI-84 Plus CE Python
offrent à tes scripts
Python
de formidables possibilités graphiques grâce au module de tracé par pixels
ti_graphics
.

Au menu une superbe collection de primitives et même la gestion d'un format d'image dédié
IM8C
pour lequel nous t'avons conçu un convertisseur dédié en ligne !

Problème, le module
ti_graphics
n'était pas disponible au menu.

Pas évidement donc pour tout-le-monde de le trouver, d'en découvrir les différentes méthodes, et ensuite de deviner les paramètres attendus


Jusqu'à présent
Texas Instruments
n'avait mis en avant qu'assez timidement et partiellement ces grandes possibilités graphiques de la calculatrice à travers des modules additionnels :
À la différence des modules intégrés, les modules additionnels ne sont pas disponibles en mode examen.
Enorme problème toutefois avec cette approche jusqu'à présent, les modules complémentaires n'étaient par défaut pas disponibles au menu.

Ils apparaissaient au menu uniquement lorsque l'on était en train d'éditer un script comportant une ligne les important
(et obligatoire sous la forme from module import, pas un simple import module)
.

Tu commences donc à voir le problème ? Lors de la création d'un script, afin d'obtenir le menu te permettant de saisir facilement et rapidement les appels aux différentes méthodes d'un module complémentaire, tu devrais commencer par te taper la saisie fastidieuse lettre par lettre au clavier de sa ligne d'importation.

Enfin dernier problème, pas de module
ti_graphics
sur les
TI-Nspire CX II
, mais des modules hybrides
ti_draw
et
ti_image
pouvant fonctionner à la fois par pixels ou par coordonnées dans un repère.

C'est-à-dire que jusqu'à présent il n'y avait aucune compatibilité :
  • les commandes graphiques de scripts
    Python
    TI-Nspire CX II
    ne marchaient pas sur les
    TI-83 Premium CE
    ou
    TI-84 Plus CE
  • et inversement les commandes graphiques de scripts
    Python
    TI-83 Premium CE
    ou
    TI-84 Plus CE
    ne marchaient pas sur les
    TI-Nspire CX II


Avec cette mise à jour
5.7
,
Texas Instruments
se propose de résoudre simultanément tous ces 3 gros problèmes.

D'une part, l'onglet listant les modules utilisables comporte maintenant un menu de bas d'écran permettant de saisir d'une seule touche la ligne d'importation des modules complémentaires installés, et ajouter ainsi leur contenu au menu.

À noter que cela ne fonctionne pas avec les modules complémentaires partagés jusqu'à présent par
Texas Instruments
, sans doute ont-ils besoin d'une mise à jour, si tant est que ce soit prévu.

Par contre, la mise à jour
5.7
intègre 2 nouveaux modules complémentaires
ti_draw
et
ti_image
que tu pourras donc ainsi rajouter au menu.

ti_draw
et
ti_image
sont techniquement des modules interface : ils te présentent des méthodes qui en interne vont effectuer les appels adaptés au module
ti_graphics
, t'évitant ainsi diverses considérations techniques spécifiques à ton modèle de calculatrice.

Les modules complémentaires sont écrits en
Python
et convertis en fichier pour calculatrice par
Texas Instruments
en utilisant un outil nommé
py2appvar
, compilant le
Python
en
bytecode
et générant les menus associés aux différentes méthodes à l'aide des commentaires présents dans le code source. Nous notons ici en entête des fichiers l'utilisation d'une nouvelle version de
py2appvar
, non plus la
1.2.0
comme pour les derniers modules complémentaires précédents, mais maintenant la
1.2.1
. Peut-être la version gérant les nouveaux commentaires rendant les modules complémentaires listables pour importation ou pas.

ti_draw
est ici en version
1.0.0
.

Finalement il ne s'agit pas d'une simple interface pour le module de tracé par pixels
ti_graphics
,
ti_draw
fait un peu plus que ça.

ti_draw
est en fait un module de tracé hybride :
  • par défaut il se comporte en tant que module de tracé par pixels comme
    ti_graphics
  • mais si tu fais appelle à sa méthode ti_draw.set_window(xmin, xmax, ymin, ymax), il se transforme alors en mode de tracé par coordonnées dans un repère


ti_draw
porte donc le même nom que sur
TI-Nspire CX II
et ce n'est pas un hasard, on y retrouve quasiment les mêmes appels que sur
TI-Nspire CX II
:


Quelques petites différences certes au niveau des contrôles toutefois, suite à des comportements différents
(les affichages
TI-Nspire CX II
peuvent bénéficier d'un double buffering, les affichages
TI-83 Premium CE
et
TI-84 Plus CE
non et sont de plus effacés en fin de script)
dont on pourra tenir compte via un
if/else
ou un
try/except
.

Mais c'est extraordinaire, pour qui le souhaite la compatibilité
Python
graphique entre
TI-83 Premium CE
,
TI-84 Plus CE
et
TI-Nspire CX II
est maintenant possible et relativement accessible, félicitations
Texas Instruments
! :bj:

Et sans aller jusque-là, ce sera aussi bien pratique pour les enseignants de n'avoir plus qu'à apprendre et faire apprendre qu'une seule bibliothèque graphique à de rares variations près. ;)

ti_image
est lui aussi en version
1.0.0
.

Ici encore il s'agit d'un module interface appelant les méthodes dédiées au format d'image
PY8
du module
ti_graphics
.

Par contre ici malgré le nom, aucune compatibilité avec le
ti_draw
des
TI-Nspire CX II
, les méthodes n'ont rien à voir, sans grande surprise puisque c'était déjà le cas des formats d'images et même des façons de les générer.




8) Autres applications
(Inequalz, Transfrm, Plysmlt2, ProbSim)

Go to top

D'autres applications sont également mises à jour en accompagnement de cette version
5.7
mais fort bizarrement sans changement du numéro de version de l'application, chose qui ne s'était jamais produite :

Inequalz
reste apparemment en version
5.1.0.0110
, sauf que l'on note que sa date de compilation n'est plus le
1er septembre 2015
mais le
19 octobre 2021


L'application comportait 2 messages de
copyright
2001-2015
identiques. Dans sa nouvelle version, l'un des deux messages de
copyright
est modifié avec un
2021
, mais il ne s'agit apparemment pas de celui affiché pour la liste des applications en mémoire ni à l'écran à propos de l'application.

Nous notons de nombreuses différences dans le reste du code, mais n'arrivons pas à les interpréter.

Par contre la nouvelle application est plus petite, passant de
44,736 Ko
à
44,152 Ko
, ce n'est pas de refus.



L'application
Transfrm
prétend elle aussi toujours être en version
5.3.1.0034
, sauf qu'ici encore la date de compilation indiquée dans le
header
ne trompe pas : non plus le
31 mai 2019
, mais le
19 octobre 2021
.

De même le code de l'application comportait 2 messages de
copyright
identiques en
2001-2019
, et l'un des deux messages passe en
2021
, sans que nous arrivions à en obtenir d'affichage nulle-part.

Des différences significatives dans le reste du code sur lesquelles nous ne pouvons hélas pas t'éclairer aujourd'hui. Ici encore la nouvelle application est plus petite, passant de
28,182 Ko
à
27,923 Ko
.



La façade de l'application
ProbSim
tente elle aussi de faire croire qu'il n'y a pas eu de changements : version
5.1.0.0110
. Sauf que la date de compilation passe du
1er septembre 2015
au
19 octobre 2021
.

Cette application comportait bizarrement 2 numéros de versions différents : un
5.1.0.0110
dans le
header
, puis un
5.1.0.0
plus loin au milieu du code, numéro jamais affiché selon nos tests.

Dans la nouvelle version, ce 2ème numéro de version est modifié, passant à
5.7.0.0
, de même sans que nous en constations d'affichage nulle-part.

De nombreuses différences dans le reste du code qui restent un mystère à ce jour.

Par contre ici la nouvelle application est plus grosse, passant de
71,487 Ko
à
71,512 Ko
.



L'application
PolySmlt2
reste en apparence en version
5.5.0.0038
, sauf que sa date de compilation passe du
12 mai 2020
au
19 octobre 2021
.

Cette application comportait ici aussi 2 numéros de version différents : un
5.5.0.0038
dans le
header
, puis un
5.5.1.0038
plus loin dans le code, numéro ici encore jamais affiché.

Dans la nouvelle version, ce 2ème numéro de version passe à
5.7.0.0038
, de même sans affichage nulle-part.

Mais ce qui est encore plus étrange ici, c'est que tout le reste du code est absolument identique. Donc
Texas Instruments
se serait embêté à recompiler l'application juste pour changer un numéro de version qui apparemment n'est affiché nulle-part ?... Cela ne tient pas debout.



Tout ceci est extrêmement curieux. Nous avons tenté d'installer ces nouvelles applications sur d'anciennes versions du système et même d'anciennes
TI-83 Premium CE
, et avons pu les utiliser sans aucun problème.

On pourrait imaginer que
Texas Instruments
ait effectué des modifications à son compilateur, et n'ait peut-être pas tout configuré correctement.

Ou sinon, en couplant ceci à des numéros de versions qui étrangement apparaissant ou changent également dans le code du système sans être affichés nulle-part, on pourrait se demander si il n'y aurait pas anguille sous roche, et si
Texas Instruments
ne serait pas en train de concevoir et déployer une nouvelle sécurité permettant de refuser une application dont le numéro de version est trop ancien. Une finalité en serait évidente : le blocage de
Cabri 5.0.0.0089
dont une future mise à jour deviendrait alors obligatoire, et ainsi d', et par conséquent de et à nouveau tout programme
ASM
.
Espérons nous tromper...




Conclusion

Go to top

À nouveau une superbe mise à jour si tu as une
TI-83 Premium CE Edition Python
,
TI-84 Plus CE-T Python Edition
ou
TI-84 Plus CE Python
.

Texas Instruments
repousse encore et toujours plus loin les superbes capacités
Python
de ses calculatrices.

Retenons l'essentiel :
  • les nouveaux modules
    ti_draw
    et
    ti_image
    mettant enfin au menu les formidables possibilités graphiques du
    Python
    et invitant donc enfin les utilisateurs à se mettre à créer en conséquence ! :favorite:
  • pour
    ti_draw
    l'extraordinaire compatibilité graphique avec les
    TI-Nspire CX II
    , un exploit, de quoi réunir les utilisateurs autour de projets communs transcendant les modèles et milieux sociaux ! :favorite:

Mais qu'attends-tu encore ?... ;)




Téléchargements

Go to top


NumWorks Incendie ravageur au bâtiment du siège parisien de NumWorks

New postby critor » 21 Nov 2021, 14:21

Edit: NumWorks nous a informé que tout le monde va bien - leur bureau est heureusement au 5ème étage, donc espérons que les dégâts soient minimaux...



Hier matin,
samedi 20 novembre 2021
, un terrible incendie a ravagé un superbe immeuble de bureaux Haussmannien à
Paris
, entre les 2ème et 9ème arrondissements, quartier de l'
Opéra Garnier
, sur le
boulevard des Capucines
, très exactement au numéro
17
, nouveaux locaux où
NumWorks
a déménagé son siège parisien en
janvier 2020
.

Déclaré au 3ème des 7 étages vers
10h30
(dont 4 étages de bureaux)
, le feu s'est rapidement étendu à l'ensemble du niveau. Promptement intervenue, la
BSPP
(Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris)
n'a pu en venir à bout que vers
16h
.

Aucune victime ni blessé ne serait heureusement à déplorer, rendons hommage à nos courageux soldats du feu.

Ignorant la localisation exacte de
NumWorks
dans ces nouveaux locaux, nous ne savons pas à cette heure si ils ont été impactés ni le cas échéant dans quelle mesure.

Nous formulons bien évidemment des vœux pour que les pertes matérielles et logicielles soient aussi minimes que possible, et dans tous les cas nos pensées accompagnent également les autres entreprises, commerces et habitants de cet immeuble.

Crédits images
:
@PompiersParis

-
Search
-
Social
-
Featured topics
Concours de l'Avent 2021 "l'énigme des 3 portes". Viens prendre connaissance des indices et bouts de code Python chaque jour. Sois parmi les 7 premiers à trouver et franchir l'une des 3 portes pour remporter de superbes lots : équipements complets en calculatrices Python couleur et/ou accessoires exclusifs !
Concours Geometry Dash - 2 équipements complets en calculatrices TI (+ goodies et accessoires) à gagner pour les 2 meilleurs niveaux créés
Concours de dessin de Noël 2021 Jusqu'au 7 janvier 2022 inclus par Casio. Dessine ta liste au Père Noël sur calculatrice/émulateur Graph 90/35+E II en Python ou fx-92+ Spéciale Collège. Ouvert aux élèves et enseignants, classement séparé. À gagner 2 consoles Nintendo Switch, 2 trottinettes électriques, 10 calculatrices Graph 90/35+E II au choix, 72 montres Casio G-Shock ou Vintage. Pas de perdant, goodies Casio pour tous les autres !
Coque NumWorks édition limitée Décembre 2021 à gagner.
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
12345
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
635 utilisateurs:
>616 invités
>13 membres
>6 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)