π
<-
Chat plein-écran
[^]

TI-z80 Geometry Dash : niveau Ballon pour TI-83 Premium CE

New postby critor » 27 May 2021, 09:14

Ta
TI-83 Premium CE
bénéficie d'une superbe adaptation de
Geometry Dash
par aidé d'. :favorite:

La version téléchargeable du jeu inclut actuellement des adaptations de six des 21 niveaux accompagnant la version complète du jeu mobile :

Mais bien d'autres choses sont possibles car tu peux très facilement créer et charger tes propres niveaux. :bj:

Un éditeur intégré à
Geometry Dash
est accessible avec la touche
+
, rien de plus simple pour rajouter un niveau. ;)

Si tu préfères bénéficier d'un écran plus grand pour une meilleure vue d'ensemble, la conception peut également se faire sur ordinateur avec le logiciel
Tiled
où il suffira d'utiliser le
tileset
de
Geometry Dash
, puis d'en exporter une version
.csv
avant de la convertir en ligne.

13945C'était un peu difficile hier, non ? :P

Débarque aujourd'hui , élève de Seconde à Paris nouveau venu dans l'équipe des concepteurs de niveaux
Geometry Dash
. :D

Il t'a justement concocté
Ballon
, un niveau qui se veut petit et facile. ;)

Attention,
Geometry Dash
rentre dans la catégorie des programmes en langage machine dits
ASM
.
Suite à un acte irresponsable d'un enseignant de Mathématiques français avec ses gesticulations aveugles dans le contexte de la réforme du lycée et des examens,
Texas Instruments
a réagi en supprimant la gestion de tels programmes depuis la mise à jour
5.5.1
.

Si tu es sur une des versions ainsi bridées, tu peux quand même profiter de
Geometry Dash
. Il te faut :
  1. installer
    arTIfiCE
    pour remettre la possibilité de lancer des programmes
    ASM
  2. ensuite de préférence installer
    Cesium
    pour pouvoir lancer les programmes
    ASM
    plus facilement, ou même
    AsmHook
    pour pouvoir les lancer comme avant

Téléchargements
:


Liens
:


Casio Appli Probas Graph 90/35+E II de rentrée 2021 et loi Normale

New postby critor » 26 May 2021, 17:22

Ta calculatrice
Casio Graph 35/75/90+E
gère d'origine pas moins de 8 lois de probabilités différentes :
  • 4
    lois de probabilités discrètes : binomiale, de Poisson, géométrique, et hypergéométrique
  • 4
    lois de probabilités continues : normale, du χ², de Student, et de Fisher

Pour évaluer les capacités des fonctions concernant les lois de probabilités sur ta
Casio Graph
ainsi que sur ses concurrentes, on peut comptabiliser le nombre de familles différentes de questions auxquelles elles permettent de répondre directement. Nous utiliserons donc la grille suivante, ici remplie pour les
Graph 35/75/90+E
:
Binomiale
Poisson
géométrique
hypergéométrique
Normale
Normale
centrée
réduite
χ²
Student
Fisher
Uniforme
Exponentielle
densité
ou
P(X=…)=
?
P(X≤…)=
?
P(X≥…)=
?
P(…≤X≤…)=
?
P(X≥… ∪ X≤…)=
?
P(X≤
?
)=…
P(X≥
?
)=…
bornes liées ou
P(-
?
≤X≤
?
)=…
P(…≤X≤
?
)=…
P(
?
≤X≤…)=…
bornes liées ou
P(X≥-
?
∪ X≤
?
)=…
P(X≥… ∪ X≤
?
)=…
P(X≥
?
∪ X≤…)=…
TOTAL
4
4
4
4
5
7
3
3
3
0
0

Sur ici
8
lois gérées, nous obtenons donc une moyenne honorable au lycée de
3,875
. On peut noter justement que
Casio
semble avoir soigné les lois Normales davantage que les autres.

On peut réaliser les mêmes tests sur les modèles concurrents et comparer :


Concernant les fonctions utilisables à l'écran de calcul ou dans les programmes donc, les
Casio Graph 35/75/90+E
:
  • constituent avec 8 lois la meilleure solution en terme d'éventail de lois de probabilités gérées :bj:
  • et comptent clairement parmi les meilleures solutions en terme de questions directement résolvables sur chacune de ces lois :bj:

Mais voilà, malgré ses hautes capacités, résoudre des problèmes de loi de probabilités sur ta calculatrice
Casio Graph 35/75/90+E
, jusqu'à présent c'était compliqué.

Tu devais justement faire le bon choix parmi tout un éventail de 27 fonctions bien cachées, historiquement accessibles via la touche
OPTN
puis les menus de bas d'écran
STAT
et
DIST
:
  • loi binomiale :
    BinomialPD()
    ,
    BinomialCD()
    , ou
    InvBinomialCD()
  • loi de Poisson :
    PoissonPD()
    ,
    PoissonCD()
    , ou
    InvPoissonCD()
  • loi géométrique :
    GeoPD()
    ,
    GeoCD()
    , ou
    InvGeoCD()
  • loi hypergéométrique :
    HypergeoPD()
    ,
    HypergeoCD()
    , ou
    InvHypergeoCD()
  • loi Normale :
    NormPD()
    ,
    NormCD()
    , ou
    InvNormCD()
  • loi Normale centrée réduite :
    P()
    ,
    Q()
    , ou
    R()
  • loi du χ² :
    ChiPD()
    ,
    ChiCD()
    , ou
    InvChiCD()
  • loi de Student :
    tPD()
    ,
    tCD()
    , ou
    InvTCD()
  • loi de Fisher :
    FPD()
    ,
    FCD()
    , ou
    InvFCD()

En effet, tu avais donc :
  • des fonctions différentes pour chaque type de loi de probabilités
  • et en prime pour chaque loi, une fonction différente pour chacune des familles de questions à résoudre :
    • fonctions suffixées en
      pd
      : calcul de densité pour les lois continues ou de la probabilité
      P(X=…)=
      ?
      pour les lois discrètes
    • fonctions suffixées en
      cd
      : calcul de la probabilité
      P(X≤…)=
      ?
    • fonctions préfixées en
      Inv
      : connaissant la probabilité, calcul des bornes
      P(X≤
      ?
      )=…
Ce n'est pas un problème de fonctionnalités puisque nous avons vu plus haut que calculatrice comptait clairement parmi les meilleures solutions, mais bien d'interface : cela manquait cruellement d'intégration.

Ce n'était pas le seul défaut. Les menus de bas d'écran avaient certes l'avantage de l'intuitivité, activables chacun avec la touche
F1
à
F6
située juste en-dessous, mais on y perdait en lisibilité. Le peu de place disponible obligeait en effet à abréger les inscriptions et utiliser des suffixes anglophones bien obscurs pour les élèves :
pd
pour
p
robability
d
ensity
et
cd
=
c
umulative
d
ensity
. Un inconvénient que l'on pouvait toutefois déjà reprocher aux calculatrices concurrentes
Hewlett Packard
et
Texas Instruments
, toujours d'actualité pour ces dernières.

Nous n'étions pas encore sortis de l'auberge, restait encore à savoir quels paramètres communiquer à ces fonctions et surtout dans quel ordre, ce dernier différant de la concurrence. Il fallait ici procéder par essais/erreurs ou alors lire le manuel. La logique est ici de communiquer en premier les bornes ou la probabilité imposées par la question, puis les paramètres spécifiques à la loi choisie :

  • pour les densités ou probabilités
    P(X=
    x
    )=
    ?
    :
    …PD(
    x
    ,…)
  • pour les probabilités
    P(
    x₁
    ≤X≤
    x₂
    )=
    ?
    :
    …CD(
    x₁
    ,
    x₂
    ,…)

    Q(
    x₁
    ,
    x₂
    )
    (cas particulier de la loi Normale centrée réduite)
  • pour les probabilités
    P(X≤
    x
    )=
    ?
    , gérées uniquement pour les lois discrètes et la loi Normale centrée réduite :
    …CD(
    x
    ,…)

    P(
    x
    )
    (loi Normale centrée réduite)
  • pour les probabilités
    P(X≥
    x
    )=
    ?
    , gérées uniquement pour la loi Normale centrée réduite :
    R(
    x
    )
    (loi Normale centrée réduite)
  • pour la borne
    P(X≤
    ?
    )=
    P
    :
    …CD(
    P
    ,…)

    InvNormCD(
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD(-1,
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD("L",
    P
    ,σ,μ)
  • pour les bornes
    P(-
    ?
    ≤X≤
    ?
    )=
    P
    , gérées uniquement pour la loi Normale :
    InvNormCD(0,
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD("C",
    P
    ,σ,μ)
  • pour la borne
    P(X≥
    ?
    )=
    P
    , gérées uniquement pour la loi Normale :
    InvNormCD(1,
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD("R",
    P
    ,σ,μ)

Casio
est conscient de la haute complexité de tout ceci, et avait déjà fait des efforts significatifs.

Sur les derniers modèles
Graph 35+E II
et
Graph 90+E
, le catalogue de fonctions accessible via
SHIFT
4
est triable par catégories. Si l'on va dans
Statistiques
puis
Distribution
, on retrouve ces fonctions avec cette fois-ci une description bien plus complète.

Le menu de bas d'écran
QR
te permettait de plus d'afficher un
QR Code
, et d'accéder alors via ton
smartphone
à la page du manuel concernant la fonction sélectionnée afin d'en spécifier correctement les paramètres.

Mais cet écran plein à craquer de texte est peut-être justement un peu indigeste à lire, nuisant bien avant cela au ciblage de la bonne fonction.


Dans l'application
Statistique
, en suivant le menu de bas d'écran
DIST
on pouvait accéder à ces mêmes fonctions, mais ici liées à des boîtes de dialogue, une par fonction, facilitant au moins la saisie correcte des paramètres. Certaines boîtes de dialogue une fois validées accompagnaient même le résultat d'une représentation graphique.

On pouvait par contre reprocher à ces boîtes de dialogue de s'afficher intégralement en Anglais, peu importe la langue réglée sur la calculatrice.

13794À la rentrée 2017 nous découvrions la calculatrice
NumWorks
et tombions amoureux de son application
Probabilités
, un vrai coup de foudre. :favorite:

Le constructeur inventait en effait une interface unique révolutionnant complètement la façon de traiter des lois de probabilités sur calculatrices.

Nous avions donc un écran clair pour choisir sa loi de probabilités, avec au choix :
  • 3 lois discrètes : binomiale, géométrique, et de Poisson
  • 6 lois continues : uniforme, exponentielle, normale, du χ², de Student, et de Fisher

Une fois passé l'écran demandant les paramètres de la loi choisie, l'application se révélait alors être une véritable merveille. L'interface unique te permettait en effet à la fois :
  • de choisir la forme de la relation sur laquelle tu souhaitais travailler grâce à un menu déroulant à 3 ou 4 icônes parfaitement claires :
    p(X≤…)
    ,
    p(…≤X≤…)
    ,
    p(X≥…)
    , et même
    p(X=…)
    pour les lois discrètes
  • et ensuite il te suffisait de préciser la donnée dont tu disposais dans l'énoncé
    (donc soit la valeur de la probabilité, soit la ou les bornes de la variable aléatoire)
    pour obtenir automatiquement l'information manquante
  • le tout accompagné en direct d'une illustration graphique
Après, toutes les lois ne sont pas aussi abouties. Par exemple il n'y a que la loi Normale qui permet de déterminer les bornes dans le cadre d'une forme
p(…≤X≤…)
.

13042Bref une application de probabilités intuitive et interactive parlant directement le langage des énoncés et donc celui des lycéens,
NumWorks
avait parfaitement bien compris la haute importance des probabilités dans les programmes d'alors au lycée, que demander de mieux ? :D
Il y a tout juste quelques semaines, la dernière mise à jour
HP Prime
rajoutait elle aussi à son tour une interface très similaire.

Cette fois-ci au menu :
  • 1 loi discrète : géométrique
  • 4 lois continues : normale, du χ², de Student, et de Fisher
Ici toutes les lois bénéficient de fonctionnalités équivalentes. L'interface est clairement beaucoup plus aboutie, bien plus professionnelle. :bj:

Déjà, on peut travailler sur davantage de formes :
  • P(X≤…)
  • P(X≥…)
  • P(…≤X≤…)
  • P(X≥… ∪ X≤…)
Mais surtout, on peut ici déterminer les bornes pour chacune de ces formes et ce peu importe la loi ! :D

Pour la détermination des bornes sur les formes
p(…≤X≤…)
et
p(X≥… ∪ X≤…)
, l'interface permet même dans ces cas de choisir entre :
  • déterminer les deux bornes à partir de la probabilité
    (bornes liées, intervalle centré, ...)
    comme ses concurrentes
  • ou bien déterminer une des deux bornes à partir de la probabilité et de la valeur de l'autre borne :bj:

Voici donc selon les mêmes critères la comparaison de ces deux interfaces :

Notons donc sur ces deux modèles que les fonctionnalités de lois de probabilités ne sont pas équivalentes entre :
  • les fonctions de probabilités disponibles pour l'écran de calcul ou les programmes
  • l'interface de probabilités
Sur
NumWorks
, l'interface offre à la fois davantage de lois de probabilités, et davantage de formes.

Sur
HP Prime
, l'interface offre moins de lois de probabilités, mais davantage de formes sur chacune.

Pour une comparaison honnête, on peut faire un bilan combinant l'ensemble des fonctionnalités de lois de probabilités, peu importe qu'elles soient offertes via une fonction ou via l'interface :

Dans une actualité précédente nous t'annoncions une grande nouvelle. Pour la rentrée 2021 c'est enfin au tour de ta
Casio Graph 35+E II
ou
Graph 90+E
de recevoir une interface similaire pour tes problèmes de lois de probabilités ! :D

L'interface prendra la forme d'une nouvelle application
Probabilités
intégrée, c'est-à-dire installable via mise à jour de ta calculatrice et donc restant disponible en mode examen ! :bj:

Ces
jeudi 20 Mai
et
mercredi 26 mai
,
Casio
t'invitait à venir la découvrir lors de formations en ligne.

L'interface s'affiche cette fois-ci bien en Français. Ensuite sur l'éventail de lois de probabilités disponibles, ici pas de mauvaise surprise. Ce sont exactement les mêmes
8
lois déjà utilisables via les fonctions de la calculatrice :
  • 4 lois de probabilités discrètes : binomiale, de Poisson, géométrique, et hypergéométrique
  • 4 lois de probabilités continues : normale, du χ², de Student, et de Fisher
Suite à la formation précédente, nous t'avions déjà détaillé les capacités de cette nouvelle application dans le contexte des lois binomiales.

Lors de la formation d'aujourd'hui les lois Normales ont été davantage abordées, ce qui va justement nous permettre de compléter notre grille.

Une fois la loi Normale choisie, nous accédons alors à un écran permettant de choisir la forme de la relation sur laquelle travailler et saisir les paramètres de la loi. Les formes sont directement listées et même illustrées clairement de petites icônes en menu de bas d'écran, et réglables donc facilement d'une seule pression de touche
F1
à
F4
! :D

Bonne surprise, nous avons un accès direct à pas moins de 4 formes de relations :
  • densité de probabilité
  • P(X≤…)
  • P(…≤X≤…)
  • P(X≥…)

Une fois le tout complété, il suffit de valider à la formidable interface que nous a concoctée
Casio
. Cette interface nous présente :
  • la relation de probabilité sur laquelle on travaille, ci-contre
    P(…≤X≤…)
  • le rappel des paramètres de la loi, très appréciable pour éviter de recopier des bêtises
  • une illustration graphique
Comme dans le reste des applications de
Casio
, si tu le souhaites, tu peux changer la couleur de la représentation graphique via le raccourci clavier
SHIFT
5
.

Mais ce qui fait toute la force de cette interface, c'est que tu peux donc choisir d'y modifier directement la borne ou la probabilité, obtenir immédiatement l'autre donnée et observer en direct la mise à jour de la représentation graphique ! :bj:

Un superbe outil de résolution ou même de découverte pour les élèves qui poursuivront les Mathématiques en Première, et particulièrement ceux qui choisiront l'option Mathématiques complémentaires en Terminale. ;)

Voici donc le tableau complété avec les quelques nouvelles fonctionnalités effectivement observées, ainsi que celles qui sembleraient pouvoir être présentes selon nos observations de la conception de l'interface ainsi que de son comportement :
Binomiale
Poisson
géométrique
hypergéométrique
Normale
Normale
centrée
réduite
χ²
Student
Fisher
Uniforme
Exponentielle
densité

ou
P(X=…)=
?
P(X≤…)=
?
?
?
?
P(X≥…)=
?
?
?
?
?
?
?
P(…≤X≤…)=
?
P(X≥… ∪ X≤…)=
?
P(X≤
?
)=…
P(X≥
?
)=…
?
?
?
?
?
?
?
bornes liées ou
P(-
?
≤X≤
?
)=…
?
?
?
?
?
?
?
P(…≤X≤
?
)=…
P(
?
≤X≤…)=…
bornes liées ou
P(X≥-
?
∪ X≤
?
)=…
P(X≥… ∪ X≤
?
)=…
P(X≥
?
∪ X≤…)=…
TOTAL
5
4
4
4
7
7
3
3
3
0
0


À bientôt on espère pour la confirmation d'un maximum de ces possibilités... ;)

Inscription
:
https://www.casio-education.fr/rencontres-casio/

Divers img2calc : images Python affichables avec zoom !

New postby critor » 26 May 2021, 09:56

13917Nous t'avions déjà parlé d', notre service universel et gratuit de conversion d'images pour calculatrices.

La semaine dernière, nous rajoutions la gestion des scripts
Python
à
img2calc
.

Tu pouvais convertir ton image en un script
Python
compatible au choix avec l'une des bibliothèques de tracé par pixels offertes par nos calculatrices :
  • ti_draw
    (
    TI-Nspire CX II
    )
  • graphic
    (
    TI-Nspire CX II
    avec
    KhiCAS
    ,
    TI-Nspire CX
    avec
    KhiCAS
    et
    NumWorks
    avec
    KhiCAS
    )
  • nsp
    (
    TI-Nspire
    avec )
  • ti_graphics
    (
    TI-83 Premium CE
    et
    TI-84 Plus CE
    éditions
    Python
    )
  • casioplot
    (
    Casio Graph 90/35+E II
    ,
    fx-9750/9860GIII
    et
    fx-CG50
    )
  • hpprime
    (
    HP Prime
    )
  • kandinsky
    (
    NumWorks
    )

Les images obtenues telles qu'inscrites dans les scripts générés sont optimisées en taille. À ce sujet, nous te renvoyons à l'article précédent.

Leur affichage s'effectue via une fonction draw_image(rle, x0, y0, w, pal, itransp=-1) incluse dans les scripts en question, avec :
  • rle
    : les données image compressées en
    RLE
  • x0
    et
    y0
    : les coordonnées en pixels du coin supérieur gauche où commencer l'affichage de l'image
  • w
    : la largeur en pixels de l'image
  • pal
    : la palette de couleurs à utiliser pour l'affichage de l'image
  • itransp
    : l'index dans la palette d'une éventuelle couleur transparente, ou sinon -1
Sur le genre de tracé que nous effectuons ici, les performances lors de l'affichage via cette fonction dépendent essentiellement du nombre d'appels aux primitives graphiques. Par primitives nous désignons les fonctions directement fournies par les différentes bibliothèques de tracé, exécutant donc non pas du code
Python
mais du code machine.

Nos images étant compressées en
RLE
leur affichage s'effectue la plupart du temps à coups d'appels à la primitive
fill_rect(x, y, largeur, hauteur)
afin de tracer des lignes horizontales, c'est-à-dire des rectangles de 1 pixel de hauteur.
Il n'y a que la bibliothèque
casioplot
qui ne fournit pas de telle primitive, et pour laquelle on effectue à la place une boucle d'appels à la primitive
set_pixel()
.

13941Puisque les performances dépendent essentiellement du nombre d'appels à
fill_rect()
, pourquoi se contenter juste de tracer des rectangles de 1 pixel de hauteur ? ;)

Voici déjà aujourd'hui une évolution significative de la fonction
draw_image()
, avec désormais la gestion des
zooms
horizontaux et verticaux via 2 paramètres nommés
zoomx
et
zoomy
.

Pour cela nous jouons enfin sur le paramètre de hauteur de la primitive
fill_rect()
:
Code: Select all
def draw_image(rle, x0, y0, w, pal, zoomx=1, zoomy=1, itransp=-1):
  i, x = 0, 0
  w *= zoomx
  x0, y0 = int(x0), int(y0)
  nvals = len(pal)
  nbits = 0
  nvals -= 1
  while(nvals):
    nvals >>= 1
    nbits += 1
  maskval = (1 << nbits) - 1
  maskcnt = (0xFF >> nbits >> 1) << nbits
  while i<len(rle):
    v = rle[i]
    mv = v & maskval
    c = (v & maskcnt) >> nbits
    if (v & 0b10000000 or nbits == 8):
      i += 1
      c |= rle[i] << (7 - nbits + (nbits == 8))
    c = (c + 1) * zoomx
    while c:
      cw = min(c, w - x)
      if mv != itransp:
        fill_rect(x0 + x, y0, cw, zoomy, pal[mv])
      c -= cw
      x = (x + cw) % w
      y0 += x == 0 and zoomy
    i += 1


En conséquence, de nouvelles possibilités d'effets spéciaux pour l'affichage de
sprites
dans tes projets
Python
! :bj:

Nous nous proposons de suite de te montrer ce que ça donne avec l'image transparente ci-contre de 64×64 pixels.

Voici les appels
draw_image()
que nous allons exécuter, de quoi remplir une bonne partie de l'écran : ;)
Code: Select all
draw_image(image, 0, 0, 64, palette, zoomx=1, zoomy=1, itransp=0)
draw_image(image, 64, 0, 64, palette, zoomx=2, zoomy=1, itransp=0)
draw_image(image, 0,64, 64, palette, zoomx=1, zoomy=2, itransp=0)
draw_image(image, 64,64, 64, palette, zoomx=2, zoomy=2, itransp=0)
draw_image(image, 192, 0, 64, palette, zoomx=2, zoomy=3, itransp=0)

Pour mesurer de plus les performances, nous engloberons le code précédent d'appels à la bibliothèque
time
lorsque présente :
Code: Select all
from time import monotonic
t0 = monotonic()
...
print(monotonic() - t0)

13934Sur les
TI-Nspire CX II
, la bibliothèque
time
intégrée ne fournit pas de méthode
monotonic()
, mais il suffit d'utiliser la méthode
ticks_ms()
à la place. Avec la bibliothèque
ti_draw
, l'affichage prend très exactement
7,23s
.
Des performances toujours aussi décevantes, absolument pas au niveau du matériel de cette machine. :mj:

13940Une solution est toutefois de convertir notre image pour la bibliothèque
graphic
offerte par
KhiCAS
, le logiciel intégré de Mathématiques et Sciences installable sur et . Ici la bibliothèque
time
mesure des performances extraordinaires, de l'ordre de la milliseconde, rendant cette fois-ci justice au matériel. :bj:

Cela confirme en passant que le problème de performances lorsque l'on utilise la bibliothèque
ti_draw
officielle n'est pas de la faute de notre code.

13936Avec la bibliothèque
casioplot
de la
Casio Graph 90+E
, l'affichage prend dans les
2,26s
. Mesurées au chronomètre vu que nous n'avons pas ici de bibliothèque
time
intégrée.
Des performances donc bien meilleures que le modèle précédent. C'est d'autant plus honorable que nous avons ici un matériel inférieur, et même pas de primitive
fill_rect()
. :bj:

Qu'est-ce que ce serait si
Casio
consentait à nous rajouter une primitive
fill_rect()
dans une prochaine mise à jour... ;)

13935
Le script généré pour
Graph 90+E
est également compatible
Graph 35+E II
, s'exécutant ici dans les
5,82s
.
Mais cela n'affiche ici que des ombres chinoises, l'écran
Graph 35+E II
étant monochrome.

Et alors imagine si nous avions converti une image disposant d'un fond ni transparent ni blanc, nous n'aurions quasiment obtenu que du noir... :#roll#:

13942
Mais
img2calc
a également été prévu pour ça. Il te permet de générer un script plus optimal si tu choisis spécifiquement de convertir pour la
Graph 35+E II
. Dans ce cas tu obtiens une version monochrome bien plus agréable de ton image, de plus indexée selon une palette de seulement 2 couleurs
(noir et blanc)
. Cela permet justement à notre compression
RLE
d'utiliser 1 seul bit pour coder la couleur, et donc 6 bits pour coder sur le même octet jusqu'à 1+64=65 répétitions de pixels
(le 8ème bit étant utilisé pour indiquer d'inclure l'octet suivant dans le codage des répétitions)
. Avec toutes ces optimisations en plus d'un meilleur affichage et d'une consommation très inférieure de mémoire
heap
(tas)
, ici c'est seulement
3,50s
! :bj:

13943Sur
NumWorks N0110
avec la bibliothèque
kandinsky
, l'affichage prend
5,632s
mesurées à l'aide de la bibliothèque
time
.

13944Sur
NumWorks N0110
aussi on peut installer . Bien que disposant de sa propre bibliothèque
graphic
, notons que
KhiCAS
dispose d'une compatibilité avec
kandinsky
et que l'on peut donc exécuter directement le même script. Ici le même affichage ne prend plus que
0,524s
. :bj:

13937La
HP Prime G2
et sa bibliothèque graphique
hpprime
affichent pour leur part en
0,109s
. :bj:

Pas de bibliothèque
time
pour chronométrer le tracé ici, mais il suffit à la place de faire appel à la fonction
TICKS()
intégrée au langage
HPPPL
via hpprime.eval("TICKS()").

13938Enfin, la bibliothèque
ti_graphics
des
TI-83 Premium CE Edition Python
,
TI-84 Plus CE-T Python Edition
et
TI-84 Plus CE Python
se traîne lamentablement en affichant en
3mins 14,565s
, une véritable catastrophe. :mj:

Mais ce n'est pas la faute de notre code, puisque c'est le même que sur tous les modèles précédents, au seul nom d'appel de la primitive graphique près.

Liens img2calc
:


TI-z80 Geometry Dash : niveau Insane Jumps / TI-83 Premium CE

New postby critor » 26 May 2021, 09:41

Ta
TI-83 Premium CE
bénéficie d'une superbe adaptation de
Geometry Dash
par aidé d'. :favorite:

La version téléchargeable du jeu inclut actuellement des adaptations de six des 21 niveaux accompagnant la version complète du jeu mobile :

Mais bien d'autres choses sont possibles car tu peux très facilement créer et charger tes propres niveaux. :bj:

Un éditeur intégré à
Geometry Dash
est accessible avec la touche
+
, rien de plus simple pour rajouter un niveau. ;)

Si tu préfères bénéficier d'un écran plus grand pour une meilleure vue d'ensemble, la conception peut également se faire sur ordinateur avec le logiciel
Tiled
où il suffira d'utiliser le
tileset
de
Geometry Dash
, puis d'en exporter une version
.csv
avant de la convertir en ligne.

13939Voici aujourd'hui
Insane Jumps
, une nouvelle création de niveau par .

Comme son nom l'indique tu devras ici sauter, mais dans les conditions les plus variables et extrêmes. :P

Voyons donc ce dont tu es capable... ;)

Attention,
Geometry Dash
rentre dans la catégorie des programmes en langage machine dits
ASM
.
Suite à un acte irresponsable d'un enseignant de Mathématiques français avec ses gesticulations aveugles dans le contexte de la réforme du lycée et des examens,
Texas Instruments
a réagi en supprimant la gestion de tels programmes depuis la mise à jour
5.5.1
.

Si tu es sur une des versions ainsi bridées, tu peux quand même profiter de
Geometry Dash
. Il te faut :
  1. installer
    arTIfiCE
    pour remettre la possibilité de lancer des programmes
    ASM
  2. ensuite de préférence installer
    Cesium
    pour pouvoir lancer les programmes
    ASM
    plus facilement, ou même
    AsmHook
    pour pouvoir les lancer comme avant

Téléchargements
:


Liens
:


Casio Découvrons l'appli Probas Graph 90/35+E II de rentrée 2021

New postby critor » 25 May 2021, 11:13

Ta calculatrice
Casio Graph 35/75/90+E
gère d'origine pas moins de 8 lois de probabilités différentes :
  • 4
    lois de probabilités discrètes : binomiale, de Poisson, géométrique, et hypergéométrique
  • 4
    lois de probabilités continues : normale, du χ², de Student, et de Fisher

Pour évaluer les capacités des fonctions concernant les lois de probabilités sur ta
Casio Graph
ainsi que sur ses concurrentes, on peut comptabiliser le nombre de familles différentes de questions auxquelles elles permettent de répondre directement. Nous utiliserons donc la grille suivante, ici remplie pour les
Graph 35/75/90+E
:
Binomiale
Poisson
géométrique
hypergéométrique
Normale
Normale
centrée
réduite
χ²
Student
Fisher
Uniforme
Exponentielle
densité
ou
P(X=…)=
?
P(X≤…)=
?
P(X≥…)=
?
P(…≤X≤…)=
?
P(X≥… ∪ X≤…)=
?
P(X≤
?
)=…
P(X≥
?
)=…
bornes liées ou
P(-
?
≤X≤
?
)=…
P(…≤X≤
?
)=…
P(
?
≤X≤…)=…
bornes liées ou
P(X≥-
?
∪ X≤
?
)=…
P(X≥… ∪ X≤
?
)=…
P(X≥
?
∪ X≤…)=…
TOTAL
4
4
4
4
5
7
3
3
3
0
0

Sur ici
8
lois gérées, nous obtenons donc une moyenne honorable au lycée de
3,875
. On peut noter justement que
Casio
semble avoir soigné les lois Normales davantage que les autres.

On peut réaliser les mêmes tests sur les modèles concurrents et comparer :


Concernant les fonctions utilisables à l'écran de calcul ou dans les programmes donc, les
Casio Graph 35/75/90+E
:
  • constituent avec 8 lois la meilleure solution en terme d'éventail de lois de probabilités gérées :bj:
  • et comptent clairement parmi les meilleures solutions en terme de questions directement résolvables sur chacune de ces lois :bj:

Mais voilà, malgré ses hautes capacités, résoudre des problèmes de loi de probabilités sur ta calculatrice
Casio Graph 35/75/90+E
, jusqu'à présent c'était compliqué.

Tu devais justement faire le bon choix parmi tout un éventail de 27 fonctions bien cachées, historiquement accessibles via la touche
OPTN
puis les menus de bas d'écran
STAT
et
DIST
:
  • loi binomiale :
    BinomialPD()
    ,
    BinomialCD()
    , ou
    InvBinomialCD()
  • loi de Poisson :
    PoissonPD()
    ,
    PoissonCD()
    , ou
    InvPoissonCD()
  • loi géométrique :
    GeoPD()
    ,
    GeoCD()
    , ou
    InvGeoCD()
  • loi hypergéométrique :
    HypergeoPD()
    ,
    HypergeoCD()
    , ou
    InvHypergeoCD()
  • loi Normale :
    NormPD()
    ,
    NormCD()
    , ou
    InvNormCD()
  • loi Normale centrée réduite :
    P()
    ,
    Q()
    , ou
    R()
  • loi du χ² :
    ChiPD()
    ,
    ChiCD()
    , ou
    InvChiCD()
  • loi de Student :
    tPD()
    ,
    tCD()
    , ou
    InvTCD()
  • loi de Fisher :
    FPD()
    ,
    FCD()
    , ou
    InvFCD()

En effet, tu avais donc :
  • des fonctions différentes pour chaque type de loi de probabilités
  • et en prime pour chaque loi, une fonction différente pour chacune des familles de questions à résoudre :
    • fonctions suffixées en
      pd
      : calcul de densité pour les lois continues ou de la probabilité
      P(X=…)=
      ?
      pour les lois discrètes
    • fonctions suffixées en
      cd
      : calcul de la probabilité
      P(X≤…)=
      ?
    • fonctions préfixées en
      Inv
      : connaissant la probabilité, calcul des bornes
      P(X≤
      ?
      )=…
Ce n'est pas un problème de fonctionnalités puisque nous avons vu plus haut que calculatrice comptait clairement parmi les meilleures solutions, mais bien d'interface : cela manquait cruellement d'intégration.

Ce n'était pas le seul défaut. Les menus de bas d'écran avaient certes l'avantage de l'intuitivité, activables chacun avec la touche
F1
à
F6
située juste en-dessous, mais on y perdait en lisibilité. Le peu de place disponible obligeait en effet à abréger les inscriptions et utiliser des suffixes anglophones bien obscurs pour les élèves :
pd
pour
p
robability
d
ensity
et
cd
=
c
umulative
d
ensity
. Un inconvénient que l'on pouvait toutefois déjà reprocher aux calculatrices concurrentes
Hewlett Packard
et
Texas Instruments
, toujours d'actualité pour ces dernières.

Nous n'étions pas encore sortis de l'auberge, restait encore à savoir quels paramètres communiquer à ces fonctions et surtout dans quel ordre, ce dernier différant de la concurrence. Il fallait ici procéder par essais/erreurs ou alors lire le manuel. La logique est ici de communiquer en premier les bornes ou la probabilité imposées par la question, puis les paramètres spécifiques à la loi choisie :

  • pour les densités ou probabilités
    P(X=
    x
    )=
    ?
    :
    …PD(
    x
    ,…)
  • pour les probabilités
    P(
    x₁
    ≤X≤
    x₂
    )=
    ?
    :
    …CD(
    x₁
    ,
    x₂
    ,…)

    Q(
    x₁
    ,
    x₂
    )
    (cas particulier de la loi Normale centrée réduite)
  • pour les probabilités
    P(X≤
    x
    )=
    ?
    , gérées uniquement pour les lois discrètes et la loi Normale centrée réduite :
    …CD(
    x
    ,…)

    P(
    x
    )
    (loi Normale centrée réduite)
  • pour les probabilités
    P(X≥
    x
    )=
    ?
    , gérées uniquement pour la loi Normale centrée réduite :
    R(
    x
    )
    (loi Normale centrée réduite)
  • pour la borne
    P(X≤
    ?
    )=
    P
    :
    …CD(
    P
    ,…)

    InvNormCD(
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD(-1,
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD("L",
    P
    ,σ,μ)
  • pour les bornes
    P(-
    ?
    ≤X≤
    ?
    )=
    P
    , gérées uniquement pour la loi Normale :
    InvNormCD(0,
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD("C",
    P
    ,σ,μ)
  • pour la borne
    P(X≥
    ?
    )=
    P
    , gérées uniquement pour la loi Normale :
    InvNormCD(1,
    P
    ,σ,μ)

    InvNormCD("R",
    P
    ,σ,μ)

Casio
est conscient de la haute complexité de tout ceci, et avait déjà fait des efforts significatifs.

Sur les derniers modèles
Graph 35+E II
et
Graph 90+E
, le catalogue de fonctions accessible via
SHIFT
4
est triable par catégories. Si l'on va dans
Statistiques
puis
Distribution
, on retrouve ces fonctions avec cette fois-ci une description bien plus complète.

Le menu de bas d'écran
QR
te permettait de plus d'afficher un
QR Code
, et d'accéder alors via ton
smartphone
à la page du manuel concernant la fonction sélectionnée afin d'en spécifier correctement les paramètres.

Mais cet écran plein à craquer de texte est peut-être justement un peu indigeste à lire, nuisant bien avant cela au ciblage de la bonne fonction.


Dans l'application
Statistique
, en suivant le menu de bas d'écran
DIST
on pouvait accéder à ces mêmes fonctions, mais ici liées à des boîtes de dialogue, une par fonction, facilitant au moins la saisie correcte des paramètres. Certaines boîtes de dialogue une fois validées accompagnaient même le résultat d'une représentation graphique.

On pouvait par contre reprocher à ces boîtes de dialogue de s'afficher intégralement en Anglais, peu importe la langue réglée sur la calculatrice.

13794À la rentrée 2017 nous découvrions la calculatrice
NumWorks
et tombions amoureux de son application
Probabilités
, un vrai coup de foudre. :favorite:

Le constructeur inventait en effait une interface unique révolutionnant complètement la façon de traiter des lois de probabilités sur calculatrices.

Nous avions donc un écran clair pour choisir sa loi de probabilités, avec au choix :
  • 3 lois discrètes : binomiale, géométrique, et de Poisson
  • 6 lois continues : uniforme, exponentielle, normale, du χ², de Student, et de Fisher

Une fois passé l'écran demandant les paramètres de la loi choisie, l'application se révélait alors être une véritable merveille. L'interface unique te permettait en effet à la fois :
  • de choisir la forme de la relation sur laquelle tu souhaitais travailler grâce à un menu déroulant à 3 ou 4 icônes parfaitement claires :
    p(X≤…)
    ,
    p(…≤X≤…)
    ,
    p(X≥…)
    , et même
    p(X=…)
    pour les lois discrètes
  • et ensuite il te suffisait de préciser la donnée dont tu disposais dans l'énoncé
    (donc soit la valeur de la probabilité, soit la ou les bornes de la variable aléatoire)
    pour obtenir automatiquement l'information manquante
  • le tout accompagné en direct d'une illustration graphique
Après, toutes les lois ne sont pas aussi abouties. Par exemple il n'y a que la loi Normale qui permet de déterminer les bornes dans le cadre d'une forme
p(…≤X≤…)
.

13042Bref une application de probabilités intuitive et interactive parlant directement le langage des énoncés et donc celui des lycéens,
NumWorks
avait parfaitement bien compris la haute importance des probabilités dans les programmes d'alors au lycée, que demander de mieux ? :D
Il y a tout juste quelques semaines, la dernière mise à jour
HP Prime
rajoutait elle aussi à son tour une interface très similaire.

Cette fois-ci au menu :
  • 1 loi discrète : géométrique
  • 4 lois continues : normale, du χ², de Student, et de Fisher
Ici toutes les lois bénéficient de fonctionnalités équivalentes. L'interface est clairement beaucoup plus aboutie, bien plus professionnelle. :bj:

Déjà, on peut travailler sur davantage de formes :
  • P(X≤…)
  • P(X≥…)
  • P(…≤X≤…)
  • P(X≥… ∪ X≤…)
Mais surtout, on peut ici déterminer les bornes pour chacune de ces formes et ce peu importe la loi ! :D

Pour la détermination des bornes sur les formes
p(…≤X≤…)
et
p(X≥… ∪ X≤…)
, l'interface permet même dans ces cas de choisir entre :
  • déterminer les deux bornes à partir de la probabilité
    (bornes liées, intervalle centré, ...)
    comme ses concurrentes
  • ou bien déterminer une des deux bornes à partir de la probabilité et de la valeur de l'autre borne :bj:

Voici donc selon les mêmes critères la comparaison de ces deux interfaces :

Notons donc sur ces deux modèles que les fonctionnalités de lois de probabilités ne sont pas équivalentes entre :
  • les fonctions de probabilités disponibles pour l'écran de calcul ou les programmes
  • l'interface de probabilités
Sur
NumWorks
, l'interface offre à la fois davantage de lois de probabilités, et davantage de formes.

Sur
HP Prime
, l'interface offre moins de lois de probabilités, mais davantage de formes sur chacune.

Pour une comparaison honnête, on peut faire un bilan combinant l'ensemble des fonctionnalités de lois de probabilités, peu importe qu'elles soient offertes via une fonction ou via l'interface :

Dans une actualité précédente nous t'annoncions une grande nouvelle. Pour la rentrée 2021 c'est enfin au tour de ta
Casio Graph 35+E II
ou
Graph 90+E
de recevoir une interface similaire pour tes problèmes de lois de probabilités ! :D

L'interface prendra la forme d'une nouvelle application
Probabilités
intégrée, c'est-à-dire installable via mise à jour de ta calculatrice et donc restant disponible en mode examen ! :bj:

Ce
jeudi 20 Mai
,
Casio
t'invitait à venir la découvrir, et nous allons donc te faire un petit compte-rendu de ce qui a été montré.
N'ayant pas la main sur les manipulations effectuées, nous ne pourrons te parler que de ce que nous avons vu.

Déjà cela saute aux yeux, l'interface s'affiche cette fois-ci bien en Français. Ensuite sur l'éventail de lois de probabilités disponibles, ici pas de mauvaise surprise. Ce sont exactement les mêmes
8
lois déjà utilisables via les fonctions de la calculatrice :
  • 4 lois de probabilités discrètes : binomiale, de Poisson, géométrique, et hypergéométrique
  • 4 lois de probabilités continues : normale, du χ², de Student, et de Fisher

Prenons pour commencer l'exemple d'une loi binomiale.

Nous accédons alors à un écran permettant de choisir la forme de la relation sur laquelle travailler et saisir les paramètres de la loi. Pour la forme de la relation, notons ici que toutes les formes sont directement listées et même illustrées clairement de petites icônes en menu de bas d'écran, et réglables donc facilement d'une seule pression de touche
F1
à
F4
! :D

Cette fois-ci nous avons un accès direct à 4 formes de relations, ce qui est mieux qu'avec les fonctions de probabilités de la calculatrice : :bj:
  • P(X=…)
  • P(X≤…)
  • P(…≤X≤…)
  • P(X≥…)

En cas de difficulté nous avons même accès avec le menu de bas d'écran
DETAIL
à une aide en ligne explicitant les différents champs à saisir.

Une fois le tout complété, il suffit de valider pour accéder au véritable bijou que nous a concocté
Casio
. ;)

Nous obtenons alors la fameuse interface dédiée avec :
  • la relation de probabilité
  • le rappel des paramètres de la loi, très appréciable pour éviter de recopier des bêtises
  • une illustration graphique, ci-contre pour la forme
    p(X≤…)
    .

Tout ce qui fait l'intérêt et la force de cette interface, c'est que tu peux donc choisir d'y modifier directement la borne ou la probabilité, obtenir immédiatement l'autre donnée et observer en direct la mise à jour de la représentation graphique ! :bj:

Voici également ci-contre la même interface mais pour les formes
P(…≤X≤…)
et
P(X=…)
.

Si tu le souhaites, tu peux même changer la couleur de la représentation graphique via le raccourci clavier
SHIFT
5
comme dans le reste des applications.

La couleur ainsi réglée pour la loi est conservée et rappelée à l'avenir sur les menus précédant l'interface :


Enfin, très rapidement puisque la présentatrice ne s'est pas attardée là-dessus, voici ci-contre ce que donne cette même interface avec une loi continue, cette fois-ci sur la loi Normale avec une forme
P(…≤X≤…)
.




Voilà, c'est hélas tout pour aujourd'hui.

L'interface n'en reste pas moins en apparence un véritable chef-d'œuvre d'intuitivité ! :D
Un superbe outil de résolution ou même de découverte pour les élèves qui poursuivront les Mathématiques en Première, et particulièrement ceux qui choisiront l'option Mathématiques complémentaires en Terminale. ;)

Voici donc le tableau complété avec les quelques nouvelles fonctionnalités effectivement observées, ainsi que celles qui sembleraient pouvoir être présentes selon nos observations de la conception de l'interface ainsi que de son comportement :
Binomiale
Poisson
géométrique
hypergéométrique
Normale
Normale
centrée
réduite
χ²
Student
Fisher
Uniforme
Exponentielle
densité

ou
P(X=…)=
?
P(X≤…)=
?
?
?
?
?
P(X≥…)=
?
?
?
?
?
?
?
?
P(…≤X≤…)=
?
P(X≥… ∪ X≤…)=
?
P(X≤
?
)=…
P(X≥
?
)=…
?
?
?
?
?
?
?
bornes liées ou
P(-
?
≤X≤
?
)=…
?
?
?
?
?
?
?
P(…≤X≤
?
)=…
P(
?
≤X≤…)=…
bornes liées ou
P(X≥-
?
∪ X≤
?
)=…
P(X≥… ∪ X≤
?
)=…
P(X≥
?
∪ X≤…)=…
TOTAL
5
4
4
4
5
7
3
3
3
0
0


Quelles seront les possibilités finales effectives de cette très belle interface ? La réponse bientôt, on espère.


En attendant si tu souhaites toi aussi découvrir cette interface en avant-première ou même poser des questions sur ce que nous n'avons pas pu évoquer, dernière chance dans le cadre des rencontres
Casio
ce
Mercredi 26 Mai 15h30
.

Inscription
:
https://www.casio-education.fr/rencontres-casio/

TI-z80 TI-82 Advanced Edition Python à moins de 52€ chez Calcuso !

New postby critor » 25 May 2021, 08:23

Enseignant ?

La réforme du lycée n'a pas que des avantages ; elle a notamment un effet très pervers qui ne semble pas avoir été bien anticipé. Les élèves rentrant en Seconde ne sont plus sûrs de poursuivre l'étude de matières scientifiques en Première avec les 3 spécialités désormais à la carte, et la même incertitude se retrouve lors du passage en Terminale avec l'abandon d'une des 3 spécialités. Acheter une calculatrice graphique dans les 80€ pour peut-être l'utiliser juste une année dans le pire des cas, les familles se montrent de plus en plus frileuses et préfèrent bien souvent remettre cet investissement à plus tard. Résultat au lieu d'avoir pu bénéficier comme avant d'une prise en main progressive tout le long de l'année de Seconde, l'élève obtient sa calculatrice en Première ou en Terminale soit à la veille des épreuves écrites du BAC et se voit ainsi réduit à devoir la prendre en main rapidement au dernier moment
(rappelons que les épreuves scientifiques du BAC c'est désormais très tôt dans l'année scolaire, de janvier à mars et aussi bien en Première qu'en Terminale)
. Ce sont parfois des enseignants qui n'osent même plus demander l'achat d'une calculatrice graphique en Seconde. Bien évidemment tout ceci impacte négativement la maîtrise de la calculatrice graphique, seul outil numérique autorisé aux épreuves scientifiques du BAC, et donc forcément les résultats.

1374213619Mais heureusement,
Texas Instruments
est à l'écoute et répond présent pour apporter une solution à ce problème dès la rentrée 2021. Comme nous te l'annnoncions le constructeur va sortir sa nouvelle calculatrice
TI-82 Advanced Edition Python
.

Le nouveau modèle
TI-82 Advanced Edition Python
d'entrée de gamme crée la surprise en reprenant les caractéristiques et fonctionnalités essentielles qui ont fait le succès au lycée du modèle de milieu de gamme
TI-83 Premium CE Edition Python
:
  • écran couleur rétroéclairé
    320×240
    pixels
  • moteur de calcul exact
    QPiRac
  • application
    Python
Une évolution majeure de l'entrée de gamme
Texas Instruments
et même de l'entrée de gamme tout court avec l'arrivée simultanée de la couleur, du calcul exact et du
Python
, une combinaison de fonctionnalités jusqu'ici réservée au milieu de gamme ! :D
Sans doute en conséquence une véritable révolution du marché des calculatrices graphiques, ces fonctionnalités devenant donc accessibles à un prix qui devrait être comparable à celui de l'ancien modèle
TI-82 Advanced
, soit un prix d'entrée de gamme ! :bj:

La
TI-82 Advanced Edition Python
devrait ainsi constituer un investissement bien plus acceptable pour les familles et te permettre de réussir un équipement correct de l'ensemble des élèves dès la Seconde. :D

Restait toutefois encore à connaître précisément les prix.

Et bien nous y sommes ; le nouveau catalogue
Calcuso
de rentrée 2021 est de sortie aujourd'hui. La
TI-82 Advanced Edition Python
est donc à seulement
51,95€
, fantastique, c'est quasiment donné ! :D

Prix dans le contexte d'un achat groupé d'au moins 30 exemplaires, 1 exemplaire étant offert pour chaque bloc de 30 exemplaires achetés.

Un prix donc très inférieur à celui des modèles de milieu de gamme aux mêmes fonctionnalités essentielles :
  • 69,95€
    pour la
    TI-83 Premium CE Edition Python
  • 71,99€
    pour la
    NumWorks

Mais regardons également l'entrée de gamme. À première vue la
Casio Graph 35+E II
malgré un écran monochrome n'arrive pas à descendre à un tel tarif, ne passant pas sous les
63,95€
.
Mais précisons toutefois que
Casio
a une politique de prix différente, proposant un remboursement différé de
10€
pour tout achat de cette machine d'ici le
30 septembre 2021
inclus, et que cette année cette offre est valable également pour les achats groupés. Donc en pratique après les démarches pour obtenir le remboursement sur chaque machine, la
Graph 35+E II
ne reviendra finalement plus qu'à
53,95€
, soit à peine plus cher que la
TI-82 Advanced Edition Python
.

Seul l'ancien modèle de milieu de gamme
TI-83 Premium CE
accompagné de l'adaptateur
TI-Python
arrive à faire mieux, mais à un prix digne d'une liquidation :
47,95€
.

Et en effet attention, car l'adaptateur externe amovible est obligatoire pour disposer de la fonctionnalité
Python
, et en tant que module externe ce dernier est strictement interdit d'utilisation aux épreuves d'examens en France. :#non#:

Une combinaison convenant donc mieux aux lycées professionnels.

La
TI-82 Advanced Edition Python
a selon nous tout ce qu'il faut pour s'imposer en tant que nouvelle référence dans le cadre de la réforme du lycée français.

Bien évidemment familles et enseignants ne vont pas massivement changer d'allégeance du jour au lendemain, surtout que la
TI-82 Advanced Edition Python
nous arrive bien tard par rapport à la rentrée, le contexte sanitaire y étant sans doute pour quelque chose.

Mais il n'empêche que sans réponse adéquate de la concurrence dans l'année scolaire qui vient, nous sommes clairement à l'aube d'une révolution bousculant une nouvelle fois les repères et modèles de référence au lycée français.

Envie de tester la
TI-82 Advanced Edition Python
avant de vous engager toi et tes collègues ?

Et bien justement c'est possible, il te suffit de demander ton échantillon de test gratuit d'ici le
30 juin 2021
au plus tard.

Lien
:
catalogue
Calcuso 2021

Source
:
https://twitter.com/Calcuso_FR/status/1 ... 6134345732

-
Search
-
Social
-
Featured topics
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
Découvre les nouvelles fonctionnalités en Python de l'OS 5.2 pour les Nspire CX II
Découvre les nouvelles fonctionnalités en Python de l'OS 5.5 pour la 83PCE/84+C-T Python Edition
Omega, le fork étendant les capacités de ta NumWorks, même en mode examen !
1234
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...
Donate
Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety Calculatrices à acheter chez Calcuso
-
Stats.
664 utilisateurs:
>625 invités
>34 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)

-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)