π
<-
Chat plein-écran
[^]

News 2019
August (18)
July (23)
June (28)
May (31)
April (25)
March (39)
January (37)

News 2018
October (13)
August (32)
July (23)
June (64)
May (63)
April (45)
March (43)
January (45)

News 2017
October (26)
August (39)
July (52)
June (88)
May (51)
April (43)
March (37)
January (33)

News 2016
October (25)
August (42)
July (34)
June (109)
May (55)
April (34)
March (37)
January (24)

News 2015
October (22)
August (56)
July (22)
June (94)
May (56)
April (32)
March (40)
January (21)

News 2014
October (26)
August (18)
July (23)
June (101)
May (57)
April (59)
March (54)
January (31)

News 2013
October (67)
August (50)
July (43)
June (193)
May (93)
April (102)
March (45)
January (50)

News 2012
October (64)
August (63)
July (53)
June (132)
May (88)
April (73)
March (57)
January (58)

News 2011
October (56)
August (31)
July (27)
June (71)
May (61)
April (32)
March (36)
January (24)

News 2010
October (11)
August (8)
July (14)
June (10)
May (3)
April (3)
March (1)

News 2009
August (3)
July (1)
June (2)
May (1)
April (2)
March (1)

7 Days CPC : Ouverture des inscriptions

New postby Ti64CLi++ » 02 Jul 2016, 15:10

Planète Casio, notre partenaire, propose la 20ème édition des 7 Days CPC, leur concours de programmation pour calculatrices CASIO.

A gagner une calculatrice
CASIO Graph 75+E
conforme pour les examens à compter de 2018; grâce à leur partenaire CASIO EDUCATION.

Pour cela, il te suffit de programmer un
jeu
en
C/C++/ASM
pour calculatrices
Graph 35+USB/75/85/95
(+E) (SD). Le thème sera donné le 7 août à 18 heures et les participants auront jusqu'au dimanche 14 août à 18 heures pour publier leur programme.
Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en qualité de testeur si vous connaissez suffisamment ces langages (
C/C++/ASM
), ou alors comme participant.

Bonne chance à tous
:)

Source
:
http://www.planet-casio.com/Fr/forums/lecture_sujet.php?id=14446&page=1
Link to topic: 7 Days CPC : Ouverture des inscriptions (Comments: 0)

Mise à jour fx-CP400 2.01 + blocage diode examen rajoutée

New postby critor » 03 Jul 2016, 10:00

70597087Dans un article précédent, nous te présentions un prototype de la
Casio fx-CP400+E
, le nouveau modèle tactile couleur de la rentrée 2016.
Il dispose d'une diode de contrôle en conformité avec les examens à compter de 2018, et succède donc à l'ancien modèle non conforme
fx-CP400
sorti pour la rentrée 2013.

70604701Ce prototype était équipé d'un système en version 1.97 logiquement donc plus ancien que la dernière version 2.00 sortie pour
fx-CP400
.
Cela confirmerait donc que le mode examen est prévu et même prêt depuis très longtemps, et a donc juste été désactivé lors de la sortie du système 2.00.
L'on pouvait d'ailleurs s'en douter vu que les
fx-CP400
disposaient déjà à côté du port USB d'un circuit pour diode examen mais avec les composants manquants.

Dans l'article précédent, nous terminions donc en te présentant le dernier logiciel d'émulation officiel
fx-CP400
qui venait tout juste de sortir avec un système en version 2.01, probablement la version du future système
fx-CP400+E
.



7147Et effectivement, le système 2.01 est maintenant téléchargeable sur le site de
Casio
, en tant que mise à jour pour l'ancien modèle
fx-CP400
et le nouveau modèle
fx-CP400+E
.

Les fonctionnalités sur la nouvelle
fx-CP400+E
ayant déjà été présentées dans l'article précédent, nous allons aujourd'hui nous intéresser à ce qu'apporte ou pas cette mise à jour une fois effectuée sur l'ancien modèle
fx-CP400
.

71497148Suite à la mise à jour, la
fx-CP400
dispose donc d'un mode examen, activable en allumant la calculatrice tout en maintenant les touches
y
z
, ou alors en utilisant le menu dans l'application
Communication
.

Une fois activé, dans les pays exigeant un mode examen mais sans diode de contrôle, son bon fonctionnement est contrôlable au petit symbole sous la jauge de niveau des piles en bas à droite de l'écran.

Mais il reste à savoir de quel mode examen il s'agit, car il en existe deux bien différents chez
Casio
:
Calcul exact
Mode examen
Modèles ciblés
vecteurs
programmation
applications
durée
oui
non
non
non
limitée à 12h
Graph 75/75+/95 SH4

fx-9860GII SH4
non
non
non
non
limitée à 12h
fx-9860GIIs
oui
non
oui
non
illimitée
Graph 75+E

On distingue donc :
  • D'une part le mode examen pour la France, le moins restrictif, installé lors des seules mises à jour de nouveaux modèles français conformes pour 2018
  • Le mode examen ciblant les autres pays européens
    (les Pays-Bas à ce jour)
    , qui expire automatiquement au bout de 12 heures
    (ce qui n'est pas conforme pour la France)
    et surtout qui interdit totalement la programmation ! :mj:
    Oui, on ne peut même pas créer de programme pour exécuter un algorithme simple une fois le mode examen activé. :#non#:
7151Nous remarquons donc alors facilement que c'est le mode examen européen et non le mode examen français qui a été installé lors de la mise à jour de notre
fx-CP400
en version 2.01, puisqu'il nous est impossible d'ouvrir l'application de programmation en mode examen.
On pouvait s'en douter ci-dessus, à la boîte de dialogue mentionnant une expiration après 12 heures lors de l'activation.

Sans surprise, on note comme sur les autres modèles
Casio
qu'il est impossible en mode examen d'utiliser les applications effaçables même officielles, ici l'application de classification périodique des éléments
Physium
.

7150Par contre, contrairement à tous les autres modèles
Casio
, le calcul vectoriel reste apparemment autorisé sur la
fx-CP400
en mode examen.



Il nous reste un dernier point à aborder, car cette mise à jour ne rend pas le modèle conforme pour les examens français à compter de 2018, ne lui rajoutant bien évidemment pas la diode de contrôle qu'elle n'a pas.
La
fx-CP400
est un modèle haut de gamme, lancé pour la rentrée 2013, et coûtant au bas mot dans les 160€. Début 2015 à l'annonce de la nouvelle réglementation des examens pour 2018, soit moins de 18 mois après le lancement, ce modèle ne valait donc plus rien - ne pouvant plus être revendu
(sauf à trouver quelques pigeons ignorants...)
, et bientôt à compter du 1er janvier 2018 même plus utilisé. :mj:
On aura rarement vu un tel investissement partir aussi vite en fumée, et nous ne pouvions qu'avoir mal pour les utilisateurs concernés... :'(

583658345838Toutefois comme évoqué plus haut, l'ancien modèle
fx-CP400
dispose bien d'un circuit avec les composants manquants pour une diode de contrôle du mode examen. Nous nous étions donc beaucoup investis, sur le rajout des composants manquants pour moins d'1€ afin de redonner leur valeur aux
fx-CP400
. :bj:

71527154Hélas,
Casio
ne l'a visiblement pas entendu de cette oreille. Le mode examen de la version 2.01 refuse d'allumer notre diode rajoutée, alors que le branchement est correct selon le menu de diagnostics ! :'(

7153Peut-être est-ce le mode examen européen qui n'allume pas la diode exigée par la France mais pas par les Pays-Bas ?
Sauf que non... en forçant l'installation de la version 2.09 européenne sur une
Graph 35+E
(notable ci-contre à la mention de la limitation à 12 heures)
, on a bien la diode qui s'allume...
Cette hypothèse ne permet pas de dédouaner
Casio
et du code spécifique a donc bien été rajouté dans la mise à jour 2.01 pour refuser l'envoi des impulsions au circuit de la diode si il s'agit d'un ancien modèle
fx-CP400
.

Peut-être notre tort a-t-il été justement d'annoncer publiquement cette possibilité...
A-t-elle été considérée comme un moyen de frauder ? Pourtant il s'agissait juste de rendre le modèle conforme aux textes.
A-t-elle été prise comme une attaque ? Pourtant, même si ce n'était pas le but principal de notre démarche, elle ne pouvait de façon accessoire que soigner l'image du constructeur auprès de ceux ayant acheté ce modèle juste avant qu'il ne vaille plus rien...

En regard du temps investi sur cette possibilité, nous sommes extrêmement déçus. :'(



Si tu disposes d'un ancien modèle
fx-CP400
ne valant plus rien en France, nous regrettons cette situation mais malheureusement, suite aux choix du constructeur, ta seule façon de récupérer un peu de ton investissement initial est donc hélas de le vendre à nos voisins européens exigeant un mode examen mais pas de diode de contrôle.
Et ce que tu pourras en tirer sera bien évidemment amputé par les frais de port non négligeables... :'(

Et si tu tiens à ta
fx-CP400
et passes un examen français à compter de 2018, ta seule solution est donc de racheter une
fx-CP400+E
neuve...
Rappelons quand même que pour tout achat jusqu'au 30 septembre tu peux bénéficier d'un remboursement exceptionnel et conséquent de plus de 30€, même si cela restera quand même un investissement important.


Edit :
Problème résolu -> viewtopic.php?f=51&t=18825&p=205845#p205845

Revends ta calculatrice non conforme 2018 aux Pays-Bas

New postby critor » 03 Jul 2016, 15:10

4366Tu viens de passer le
BAC
et penses n'avoir plus besoin de ta calculatrice graphique ? Déjà, félicitations. :bj:
Mais par contre, si ce n'est pas un des modèles conformes pour les examens français
2018
, il est maintenant quasiment invendable en
France
... :'(

Il ne lui reste plus en effet que la session
2017
, pour laquelle les candidats sauf accident sont normalement déjà équipés.
A moins de baisser le prix à l'extrême ou de tomber sur une personne mal informée, tes chances de vendre en
France
sont quasiment nulles. :#non#:



Mais il existe une solution, qui est de revendre ta calculatrice à un de nos voisins européens. ;)

Nous prendrons aujourd'hui l'exemple des
Pays-Bas
, car une nouvelle réglementation calculatrices y est sortie l'année dernière, et que donc ce qui suit ne risque pas de changer prochainement. :)

A compter des examens
2017
, ne seront plus autorisées aux examens néerlandais que des calculatrices dont les dernières mises à jour disposent d'un mode examen.
L'activation du mode examen deviendra obligatoire à compter de la session
2018
pour l'examen du
HAVO
, et
2019
pour l'examen du
VWO
.
Jusque-là, les candidats auront le choix entre activer le mode examen et vider leur mémoire
(reset)
.

Mais grosse différence avec la
France
, la réglementation n'exige pas de diode de contrôle, et cela change tout ! ;)
Nombre de nos modèles français peuvent donc retrouver là une nouvelle vie ! :bj:

Mais ne nous réjouissons pas trop vite, car contrairement à la France également, les
Pays-Bas
publient une liste officielle de modèles autorisés. :#non#:
A compter de la session 2017, ce seront les :
  • TI-84 Plus
  • TI-84 Plus Silver Edition
  • TI-84 Plus C Silver Edition
  • TI-84 Plus T
  • TI-84 Plus CE T
  • TI-Nspire CX
  • Casio fx-9750GII
    (Graph 35+USB)
  • Casio fx-9860GII
    (Graph 75)
  • Casio fx-9860GII
    SD
    (Graph 95)
  • Casio fx-CG20
  • HP Prime
A l'heure du marché unique européen, cette liste ne tient hélas pas compte des différents noms de modèles selon les pays. :mj:

Par exemple, techniquement ta
Graph 75
convient parfaitement une fois mise à jour avec le mode examen en version 2.09, puisque identique à la
fx-9860GII
.
Mais hélas comme il n'y a pas écrit
fx-9860GII
dessus elle est bêtement interdite. :mj:

De même ta
TI-84 Pocket.fr
et ta
TI-83 Plus.fr USB
sont absolument identiques à des
TI-84 Plus
et
TI-84 Plus Silver Edition
.
Mais voilà, ce n'est pas écrit dessus... :mj:



Au final, les modèles non conformes 2018 déjà commercialisés en
France
et que tu peux tenter de revendre car restant conformes pour les
Pays-Bas
et autorisés par cette liste sont les :
  • TI-84 Plus
    (OS 2.40 minimum)
  • TI-84 Plus Silver Edition
    (OS 2.40 minimum)
  • TI-84 Plus C Silver Edition
  • Casio fx-CG20
    (OS 2.02 minimum)
Si jamais tu n'as pas la bonne version d'OS, il te suffit juste de réaliser une mise à jour - c'est gratuit. ;)




Quant aux autre pays européens, nous savons que plusieurs d'entre eux sont tentés de suivre l'exemple de la
France
et des
Pays-Bas
, et préférons attendre d'éventuelles nouvelles réglementations avant de te donner une liste.
Mais rien ne t'empêche de tenter quand même et, nous l'espérons, de récupérer une petite partie de ton investissement initial. Bonne chance ! :D



Source
:
https://www.examenblad.nl/nieuws/201603 ... 41h1h8s8w3

Résultats BAC/DNB 2016 et Première, France et étranger

New postby critor » 04 Jul 2016, 09:40

Si tu as passé le
BAC 2016
, les résultats seront en ligne ce
mardi 5 juillet
, à des heures différentes selon les académies.
Si tu as passé les épreuves anticipées de Première ou le
DNB
, les résultats seront même publiés à des dates différentes selon les académies, entre cette semaine et la semaine prochaine.

Pour connaître les dates et heures de publication lorsque précisées par les académies ainsi que les liens de consultation :


Si tu as passé tes épreuves dans un centre étranger hors outre mer, ce lien reste valable - le site te renverra juste vers ton académie de rattachement.



Attention, dans chaque académie les résultats font l'objet de deux publications distinctes :
  • Pour les épreuves terminales du
    BAC/DNB 2016
    , une liste alphabétique des
    seuls
    candidats admis, avec la mention éventuelle.
    Cette liste est accessible à tous.
  • Pour toutes les épreuves, le détail de tes notes.
    Ce détail sera accessible uniquement en fournissant
    ton numéro de candidat
    et
    ta date de naissance
    . Veille donc bien le cas échéant à récupérer ces informations d'ici-là. ;)
Bonne chance ! :bj:

Oral rattrapage BAC 2016: Comment choisir ses deux épreuves?

New postby critor » 05 Jul 2016, 12:38

Tu as eu tes résultats du
BAC 2016
ce matin ?
Si tu as réussi, félicitations ! :bj:

Si il te manque quelques points, tout se joue dès maintenant.
Nous sommes conscients que ces journées peuvent être moralement éprouvantes - pas seulement parce que tu n'as pas réussi, mais aussi parce que le contexte, avec une température estivale et des camarades qui en sont déjà à faire la fête, charge la barque...
Mais il ne faut pas te laisser abattre, c'est un mauvais moment à passer - courage ! ;)



Tu es donc invité(e) aux
épreuves du Second Groupe
, également connues sous le nom d'
oraux de rattrapage
.

Le principe en est simple, tu dois choisir deux matières écrites figurant sur ton relevé de notes et que tu vas repasser à l'oral :
  • si la note obtenue à l'oral est supérieure à ce qui figure sur ton relevé de notes, cette dernière note est remplacée :bj:
  • si jamais tu fais moins bien à l'oral, tu conserves dans tous les cas la meilleure des deux notes - donc rien à perdre :)
Remarque :
Pour certaines matières figurant sur ton relevé de notes, tu as subi des épreuves intermédiaires pendant ton année scolaire (
ECE
en
Physique-Chimie
et
SVT
, oral en
LV1
et
LV2
...). La seule note figurant sur ton relevé est donc une note globale.
Si tu choisis de repasser une de ces matières à l'oral et fais mieux, c'est bien directement cette dernière note globale de ton relevé qui est remplacée, et tes résultats aux épreuves intermédiaires n'ont alors plus aucune importance.


Maintenant donc, que choisir ?

Comme le nom
"oraux de rattrapage"
le suggère, il s'agit de rattraper un accident.
Il te faut donc choisir deux matières pour lesquelles ta note du
BAC
a été en-dessous de ton niveau.

Et donc, comment juger de ton niveau ?

C'est très facile - consulte tout simplement tes notes et moyennes obtenues pendant l'année, ainsi que celles des examens blancs peut-être corrigés par un autre enseignant.
Note que certains examinateurs seront capables d'avoir connaissance de ces résultats.


Une fois que tu as identifié ces deux matières, rends-toi sur un site offrant un calculateur de résultats du
BAC
complet et à jour, rentres-y tes résultats, puis augmente les notes des deux matières choisies et vois si cela suffit.




Si cela suffit tant mieux, tu es sur la bonne voie ! :bj:

Si c'est insuffisant ou si tu ne trouves pas de matière à laquelle tu as moins bien réussi au
BAC
que pendant l'année, le cas est moins favorable.
Retourne donc sur le calculateur ci-dessus et tente de voir quel couple de matières te permettrait d'obtenir le
BAC
avec un minimum de progrès dans la note par rapport à tes résultats de l'année.


Pour finir, sache qu'un oral ce n'est pas comme un écrit - c'est dans la forme plus difficile.
Avec un écrit, le correcteur n'a que le choix de faire avec ce qui est présent sur ta copie, et que tu as peut-être habilement orienté pour masquer d'éventuelles lacunes.
Avec un oral c'est l'examinateur qui oriente l'entretien, et il peut à tout moment décider de creuser tel ou tel point même si tu as bien répondu, pour s'assurer de la solidité de tes connaissances ou de ton raisonnement.
Outre le fait de bien préparer dans un premier temps un exposé répondant aux questions qui te seront posées, il sera essentiel dans la phase d'entretien de bien réagir aux divers commentaires ou questions de l'examinateur.


Bon courage !
:bj:

Oral rattrapage BAC 2016 : Comment se passent les épreuves ?

New postby critor » 05 Jul 2016, 21:06

Pas encore tout-à-fait bachelier ?
As-tu maintenant choisi tes deux épreuves à passer à l'oral de rattrapage du
BAC
?

Maintenant il faudrait savoir à quoi t'attendre.
Nombre de sites te donnent des informations sur ces épreuves, mais parfois de façon contradictoire.
En effet plusieurs se recopient
(mal)
entre eux, et le problème c'est que la quasi-totalité de ces épreuves ont été modifiées récemment suite à la réforme du lycée, en 2013, 2014 et même 2015.

Veux-tu donc connaître le temps de préparation ? Le temps de passage ? Le matériel autorisé dont la calculatrice ? Et même la forme de l'interrogation ?
Une seule source indiscutable, le
Bulletin Officiel de l'Education Nationale
, reproduit ci-dessous :
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
Coefficient :
7, ou 9 pour les candidats ayant choisi cette discipline comme enseignement de spécialité
L'épreuve consiste en une interrogation du candidat visant à apprécier sa maîtrise des connaissances de base.
Pour préparer l'entretien, l'examinateur propose au moins deux questions au candidat, portant sur des parties différentes du programme. Pour les candidats n'ayant pas choisi les mathématiques comme enseignement de spécialité, les questions aborderont exclusivement le programme de l'enseignement obligatoire. Pour les candidats ayant choisi les mathématiques comme enseignement de spécialité, une question abordera le programme de spécialité, les autres abordant exclusivement le programme de l'enseignement obligatoire. Le candidat dispose d'un temps de préparation de vingt minutes et peut, au cours de l'entretien, s'appuyer sur les notes prises pendant la préparation.
L'examinateur veillera à faciliter l'expression du candidat et à lui permettre de mettre en avant ses connaissances.
Les conditions matérielles (en particulier la présence d'un tableau), les énoncés des questions posées seront adaptés aux modalités orales de cette épreuve.
L'usage des calculatrices électroniques est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. L'examinateur pourra fournir avec les questions certaines formules jugées nécessaires.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57480
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
Le candidat tire au sort un sujet comportant deux questions, portant sur deux domaines de natures différentes du programme, et doit traiter les deux questions. Pour les candidats qui n'ont pas choisi l'enseignement de spécialité, les questions portent sur le programme d'enseignement spécifique. Pour les candidats qui ont choisi l'enseignement de spécialité, une question porte sur le programme de l'enseignement spécifique et l'autre sur le programme de l'enseignement de spécialité. Les notions et compétences mobilisées dans les programmes des classes antérieures à la classe de terminale mais non reprises dans celle-ci doivent être assimilées par les candidats qui peuvent avoir à les utiliser.
En fonction du contenu du sujet tiré au sort par le candidat, l'examinateur décide si l'usage d'une calculatrice est autorisé ou interdit.
Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de physique-chimie afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57468
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
Le candidat tire au sort un sujet comportant deux questions, portant sur deux domaines différents du programme de terminale S et doit traiter les deux questions. Celles-ci portent exclusivement sur le programme du tronc commun pour les candidats qui n'ont pas choisi l'enseignement de spécialité. Pour ceux qui ont choisi cet enseignement, l'une des deux questions porte sur l'un des thèmes du programme de l'enseignement de spécialité.
Dans l'esprit défini pour les épreuves écrites et conformément au programme officiel, les sujets proposés doivent permettre d'évaluer les compétences acquises dans le cadre du programme de terminale. Ils comportent des documents choisis parmi ceux que les professeurs utilisent dans les situations d'apprentissage. Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de sciences de la vie et de la Terre afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.
Une importance égale est attribuée à l'évaluation des connaissances et à celle des capacités mises en jeu.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57490
A partir de la session 2015 :

Durée :
20 minutes (10 minutes d'exposé ; 10 minutes de questionnement).
Temps de préparation :
20 minutes.
L'épreuve porte à la fois sur le programme d'histoire et de géographie de la classe de terminale. Le candidat tire au sort un sujet. Chaque sujet comporte une question d'histoire et une question de géographie.
Les questions du sujet portent sur des thèmes majeurs ou ensembles géographiques du programme. L'une des questions (histoire ou géographie) est accompagnée d'un document.
L'évaluation des réponses de chaque candidat est globale et doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20. L'examinateur évalue la maîtrise des connaissances, la clarté de l'exposition et la capacité à tirer parti d'un document.
Le questionnement qui suit l'exposé peut déborder le cadre strict des sujets proposés et porter sur la compréhension d'ensemble des questions étudiées.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=74955
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
20 minutes.
Le candidat présente à l'examinateur la liste des œuvres philosophiques dont l'étude est obligatoire, rigoureusement choisies selon les modalités prévues par les programmes :
- deux œuvres au moins en série L ;
- une œuvre au moins dans les séries ES et S.
Lorsqu'une des œuvres aura été étudiée seulement dans certaines de ses parties, la délimitation précise de celles-ci sera explicitement indiquée. Le candidat sera porteur d'un exemplaire de chacun des ouvrages figurant sur la liste.
L'épreuve orale portera obligatoirement sur l'une des œuvres présentées, dont un bref fragment devra être expliqué, en liaison avec les notions du programme. Au cas où le candidat ne présente aucune liste, ou présente une liste non conforme au programme, cette situation est consignée au procès-verbal de l'épreuve. Il est recommandé à l'examinateur, dans ce cas, de présenter au candidat deux ou trois œuvres. Le candidat choisit l'une d'entre elles, dont il lui est demandé d'expliquer un bref fragment.
Prenant place dans un oral de contrôle, l'interrogation ne saurait exiger du candidat des connaissances qui n'ont pas été attendues de lui dans le cadre de l'épreuve écrite. L'interrogation permet en revanche au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire philosophique, questions fondamentales des traditions philosophiques), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d'expression, ainsi que des lectures qu'il aura pu faire au cours de son année de classe terminale ou, s'il s'agit d'un candidat libre, au cours de sa période de formation ou d'auto-formation.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=61108
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
1 heure
Objectifs de l'épreuve
Il s'agit d'évaluer les principales compétences terminales visées dans le programme de sciences de l'ingénieur
Contenu et support de l'évaluation
L'épreuve s'appuie sur une étude de cas issue d'un dossier fourni au candidat et présentant un système pluri technologique significatif des technologies contemporaines représentatives des domaines techniques proposés dans le programme des classes de première et de terminale.
Elle comprend des questions portant sur :
1) Analyse du système
- décrire l'organisation fonctionnelle du système et identifier la chaîne d'énergie, la chaîne d'information et les interfaces ;
- associer aux solutions constructives les fonctions techniques réalisées.
2) Comportement du système
- calculer certaines grandeurs physiques dans le but de résoudre une problématique technique, en privilégiant les phases relatives à la modélisation d'une situation technique et à l'exploitation des valeurs obtenues en vue de justifier le choix de solutions constructives.
3) Évolution du système
- produire tout ou partie d'un schéma, d'un algorigramme, d'un dessin à main levée décrivant ou représentant une solution constructive permettant une évolution modeste du système répondant à un nouveau cahier des charges fonctionnel.
Organisation matérielle de l'épreuve
Le support technique de l'épreuve est unique. Il est constitué des éléments suivants :
Le dossier technique « présentation du système », qui comprend :
- les données du cahier des charges fonctionnel nécessaires ;
- la description fonctionnelle et/ou matérielle du système ;
- les caractéristiques techniques des constituants et composants du système ;
- les documents techniques nécessaires à la définition des données.
2) Le dossier pédagogique ou « travail demandé », qui comprend un ensemble de questions présentant un caractère cohérent et portant sur les points caractéristiques du programme, relatives aux 3 volets de l'épreuve :
- analyse du système ;
- comportement du système ;
- évolution du système.
Le questionnaire permet de résoudre un problème technique précis (sans entraîner le développement de calculs mathématiques importants) afin d'évaluer des compétences et connaissances associées du programme d'enseignement.
Pendant l'interrogation, le candidat dispose de 10 minutes au maximum pour exposer les conclusions de sa préparation avant de répondre aux questions de l'examinateur, relatives à la résolution du problème posé.
Les conditions matérielles seront adaptées aux modalités orales de cette épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57492
A partir de la session 2013 :

Cette épreuve est une épreuve orale d’une durée de 30 minutes et de coefficient 2.
L’examinateur est un enseignant de biologie-écologie.
L’épreuve orale du deuxième groupe est organisée dans un laboratoire de biologie-écologie. Le candidat tire au
sort un sujet comprenant deux questions pouvant être traitées aisément dans le temps imparti et portant sur deux
des trois thèmes du programme. Les questions s’appuient essentiellement sur le programme de biologie-écologie,
et peuvent aussi associer celui de sciences agronomiques.
Le candidat dispose de 20 minutes de préparation.
Le candidat expose ses réponses et s’entretient avec l’examinateur. Les questions doivent avoir un point de départ
concret (préparation, échantillon, document photographique, texte scientifique court, etc.).
L’interrogateur remplit pour chaque candidat une grille d’évaluation (voir annexe 5).
Source
:
http://cache.media.eduscol.education.fr ... 222363.pdf
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve consiste en une interrogation du candidat visant à apprécier sa maîtrise des connaissances de base.
Pour préparer l'entretien, l'examinateur propose au moins deux questions au candidat, portant sur des parties différentes du programme.
Pour la série ES :
- Les candidats qui n'ont pas choisi les mathématiques comme enseignement de spécialité devront répondre à des questions portant exclusivement sur le programme de l'enseignement obligatoire.
- Les candidats ayant choisi les mathématiques comme enseignement de spécialité devront répondre à une question portant sur le programme de spécialité ; les autres questions aborderont exclusivement le programme de l'enseignement obligatoire.
Le candidat dispose d'un temps de préparation de vingt minutes et peut, au cours de l'entretien, s'appuyer sur les notes prises pendant la préparation.
L'examinateur permet au candidat de mettre en évidence ses connaissances en lui posant des questions adaptées aux modalités de cette épreuve.
L'épreuve se déroule au tableau. L'usage des calculatrices électroniques est autorisé dans le cadre de la réglementation en vigueur et l'aptitude à mobiliser l'outil informatique peut également être évaluée.
Certaines formules jugées nécessaires peuvent être fournies avec les questions.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57472
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve porte à la fois sur le programme d'histoire et sur celui de géographie de la classe de terminale. Le candidat tire au sort un sujet. Chaque sujet comporte une question d'histoire et une question de géographie.
Les questions du sujet portent sur des thèmes majeurs ou ensembles géographiques du programme. L'une des questions (histoire ou géographie) est accompagnée d'un document.
L'évaluation des réponses de chaque candidat est globale et doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20. L'examinateur évalue la maîtrise des connaissances, la clarté de l'exposition et la capacité à tirer parti d'un document. Le questionnement qui suit l'exposé peut déborder le cadre strict des sujets proposés et porter sur la compréhension d'ensemble des questions étudiées.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57474
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
20 minutes.
Le candidat présente à l'examinateur la liste des œuvres philosophiques dont l'étude est obligatoire, rigoureusement choisies selon les modalités prévues par les programmes :
- deux œuvres au moins en série L ;
- une œuvre au moins dans les séries ES et S.
Lorsqu'une des œuvres aura été étudiée seulement dans certaines de ses parties, la délimitation précise de celles-ci sera explicitement indiquée. Le candidat sera porteur d'un exemplaire de chacun des ouvrages figurant sur la liste.
L'épreuve orale portera obligatoirement sur l'une des œuvres présentées, dont un bref fragment devra être expliqué, en liaison avec les notions du programme. Au cas où le candidat ne présente aucune liste, ou présente une liste non conforme au programme, cette situation est consignée au procès-verbal de l'épreuve. Il est recommandé à l'examinateur, dans ce cas, de présenter au candidat deux ou trois œuvres. Le candidat choisit l'une d'entre elles, dont il lui est demandé d'expliquer un bref fragment.
Prenant place dans un oral de contrôle, l'interrogation ne saurait exiger du candidat des connaissances qui n'ont pas été attendues de lui dans le cadre de l'épreuve écrite. L'interrogation permet en revanche au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire philosophique, questions fondamentales des traditions philosophiques), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d'expression, ainsi que des lectures qu'il aura pu faire au cours de son année de classe terminale ou, s'il s'agit d'un candidat libre, au cours de sa période de formation ou d'auto-formation.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=61108
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Le candidat a le choix entre deux sujets dont les questions principales portent sur des champs différents du programme (science économique ; sociologie ; regards croisés).
La question principale, notée sur 10 points, prend appui sur deux documents courts, simples et de nature différente (texte de 1 300 signes au maximum ; documents statistiques de 65 données chiffrées au maximum). Le sujet comporte également trois questions simples, notées sur 10 points, dont l'une, en lien avec l'un des deux documents, porte sur la maîtrise des outils et savoir-faire nécessaires et dont les deux autres permettent de vérifier la connaissance par le candidat des notions de base figurant dans d'autres thèmes du programme. Pour les candidats ayant suivi l'un des enseignements de spécialité économie approfondie et sciences sociales et politiques, ces deux questions concernent obligatoirement cet enseignement.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57470
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2012 :

Durée :
15 minutes ;
Temps de préparation :
15 minutes
Le sujet permet d'évaluer les compétences acquises par les candidats dans le cadre de questions de société, sur des problématiques de santé ou de développement durable et en lien avec les avantages et limites des avancées scientifiques et technologiques. L'élève est ainsi amené à mobiliser des connaissances et à mettre en œuvre un raisonnement au cours d'une interrogation dialoguée.
Le candidat choisit un des deux sujets proposés par les examinateurs. L'un porte sur l'un des deux thèmes communs du programme, l'autre porte sur l'un des thèmes spécifiques en sciences physiques et chimiques ou en sciences de la vie et de la Terre.
Chaque sujet comporte une question. Celle-ci s'appuie sur l'exploitation d'un ou plusieurs documents de nature variée (documents d'actualité issus des médias et/ou de publications scientifiques, textes historiques, images, enregistrements, résultats expérimentaux, etc.) présenté(s) au candidat après qu'il a choisi le sujet.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/cid55802/mene1105935n.html
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve consiste en une interrogation du candidat visant à apprécier sa maîtrise des connaissances de base.
Pour préparer l'entretien, l'examinateur propose au moins deux questions au candidat, portant sur des parties différentes du programme.
Pour la série ES :
- Les candidats qui n'ont pas choisi les mathématiques comme enseignement de spécialité devront répondre à des questions portant exclusivement sur le programme de l'enseignement obligatoire.
- Les candidats ayant choisi les mathématiques comme enseignement de spécialité devront répondre à une question portant sur le programme de spécialité ; les autres questions aborderont exclusivement le programme de l'enseignement obligatoire.
Le candidat dispose d'un temps de préparation de vingt minutes et peut, au cours de l'entretien, s'appuyer sur les notes prises pendant la préparation.
L'examinateur permet au candidat de mettre en évidence ses connaissances en lui posant des questions adaptées aux modalités de cette épreuve.
L'épreuve se déroule au tableau. L'usage des calculatrices électroniques est autorisé dans le cadre de la réglementation en vigueur et l'aptitude à mobiliser l'outil informatique peut également être évaluée.
Certaines formules jugées nécessaires peuvent être fournies avec les questions.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57472
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve porte à la fois sur le programme d'histoire et sur celui de géographie de la classe de terminale. Le candidat tire au sort un sujet. Chaque sujet comporte une question d'histoire et une question de géographie.
Les questions du sujet portent sur des thèmes majeurs ou ensembles géographiques du programme. L'une des questions (histoire ou géographie) est accompagnée d'un document.
L'évaluation des réponses de chaque candidat est globale et doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20. L'examinateur évalue la maîtrise des connaissances, la clarté de l'exposition et la capacité à tirer parti d'un document. Le questionnement qui suit l'exposé peut déborder le cadre strict des sujets proposés et porter sur la compréhension d'ensemble des questions étudiées.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57474
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
20 minutes.
Le candidat présente à l'examinateur la liste des œuvres philosophiques dont l'étude est obligatoire, rigoureusement choisies selon les modalités prévues par les programmes :
- deux œuvres au moins en série L ;
- une œuvre au moins dans les séries ES et S.
Lorsqu'une des œuvres aura été étudiée seulement dans certaines de ses parties, la délimitation précise de celles-ci sera explicitement indiquée. Le candidat sera porteur d'un exemplaire de chacun des ouvrages figurant sur la liste.
L'épreuve orale portera obligatoirement sur l'une des œuvres présentées, dont un bref fragment devra être expliqué, en liaison avec les notions du programme. Au cas où le candidat ne présente aucune liste, ou présente une liste non conforme au programme, cette situation est consignée au procès-verbal de l'épreuve. Il est recommandé à l'examinateur, dans ce cas, de présenter au candidat deux ou trois œuvres. Le candidat choisit l'une d'entre elles, dont il lui est demandé d'expliquer un bref fragment.
Prenant place dans un oral de contrôle, l'interrogation ne saurait exiger du candidat des connaissances qui n'ont pas été attendues de lui dans le cadre de l'épreuve écrite. L'interrogation permet en revanche au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire philosophique, questions fondamentales des traditions philosophiques), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d'expression, ainsi que des lectures qu'il aura pu faire au cours de son année de classe terminale ou, s'il s'agit d'un candidat libre, au cours de sa période de formation ou d'auto-formation.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=61108
A partir de la session 2014 :

Objectifs de l'épreuve
L'épreuve permet d'évaluer les compétences mentionnées dans le programme. Cette évaluation se fonde sur les éléments suivants :
- la connaissance des œuvres et des domaines d'étude du programme ;
- l'aptitude à prendre en compte des problématiques ;
- la clarté, la pertinence et la cohérence des propos, l'utilisation des notes personnelles ;
- la personnalité de l'interprétation et du jugement critique ;
- l'aptitude au dialogue et à l'échange ;
- la justesse et la correction de l'expression.
Nature de l'épreuve
L'épreuve consiste en un exposé suivi d'un entretien.
Le candidat répond, dans un exposé organisé, à une question portant, soit sur un aspect d'une œuvre, soit sur l'ensemble d'une œuvre, soit sur un point de comparaison entre plusieurs œuvres inscrites au programme limitatif, dans leur relation avec le domaine d'étude retenu.
Au cours de l'entretien, l'examinateur, partant de l'exposé présenté par le candidat, invite celui-ci à préciser son propos, à approfondir un commentaire ou une interprétation, à développer des perspectives. L'entretien pourra également prendre en compte les œuvres lues en lecture complémentaire pendant l'année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=73267
A partir de la session 2014 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante (partie écrite et partie orale). Lorsque le candidat passe l'oral de contrôle sur la langue vivante obligatoire choisie comme langue vivante approfondie, la note obtenue est affectée du coefficient de l'ensemble de l'épreuve obligatoire de langue vivante concernée auquel s'ajoute celui de l'épreuve de spécialité de la langue vivante approfondie correspondante. L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Ce document se rapporte à l'une des quatre notions du programme et peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.).
L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement. Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat. Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes.
Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2 associée ou non à la LVA. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=74959
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2012 :

Durée :
15 minutes ;
Temps de préparation :
15 minutes
Le sujet permet d'évaluer les compétences acquises par les candidats dans le cadre de questions de société, sur des problématiques de santé ou de développement durable et en lien avec les avantages et limites des avancées scientifiques et technologiques. L'élève est ainsi amené à mobiliser des connaissances et à mettre en œuvre un raisonnement au cours d'une interrogation dialoguée.
Le candidat choisit un des deux sujets proposés par les examinateurs. L'un porte sur l'un des deux thèmes communs du programme, l'autre porte sur l'un des thèmes spécifiques en sciences physiques et chimiques ou en sciences de la vie et de la Terre.
Chaque sujet comporte une question. Celle-ci s'appuie sur l'exploitation d'un ou plusieurs documents de nature variée (documents d'actualité issus des médias et/ou de publications scientifiques, textes historiques, images, enregistrements, résultats expérimentaux, etc.) présenté(s) au candidat après qu'il a choisi le sujet.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/cid55802/mene1105935n.html
A partir de la session 2014 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve écrite.
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur. Cet entretien porte sur plusieurs questions relatives au programme de mathématiques de la classe terminale.
Au début du temps de préparation, l'examinateur soumet au moins deux questions au candidat. Ces questions sont relatives à des parties différentes du programme. Les énoncés des questions posées sont adaptés aux modalités orales de l'épreuve.
Pendant l'entretien, le candidat et l'examinateur disposent d'un tableau. L'examinateur veille à faciliter l'expression du candidat et à lui permettre de mettre en valeur ses compétences. Le candidat peut s'appuyer sur ses notes, prises pendant la préparation.
La calculatrice est autorisée, dans le cadre de la réglementation en vigueur. L'examinateur peut fournir, avec les questions, certaines formules jugées nécessaires. En revanche, l'utilisation par le candidat d'un formulaire non fourni par l'examinateur est interdite.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=66775
A partir de la session 2014 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve écrite.
Pendant le temps de préparation, le candidat dispose d'un sujet n'excédant pas deux pages, composé d'un ou plusieurs documents et d'une série de questions.
Le candidat dispose de 10 minutes pour présenter les réponses aux questions posées dans le sujet puis l'examinateur lui demande d'expliciter, d'approfondir ou de justifier ses réponses.
Dans la mesure du possible, l'examinateur est un professeur ayant en charge l'enseignement de management des organisations
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=72332
A partir de la session 2014 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve écrite.
Pendant le temps de préparation, le candidat dispose d'un sujet de droit ou d'économie, tiré au sort. Le sujet, n'excédant pas deux pages, est composé d'un ou plusieurs documents et d'une série de questions relatives à ces documents.
Le candidat dispose de 10 minutes pour présenter les réponses aux questions posées dans le sujet puis l'examinateur lui demande d'expliciter, d'approfondir et de justifier ses réponses.
Dans la mesure du possible, l'examinateur est un professeur ayant en charge l'enseignement d'économie-droit.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=72331
A partir de la session 2014 :

Épreuve orale

Temps de préparation :
40 min
Durée :
20 min
Coefficient :
6
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que la partie écrite de l'épreuve de spécialité.
La note obtenue à l'épreuve de contrôle, si elle supérieure, se substitue à la note obtenue à la partie écrite de l'épreuve de spécialité.
Le sujet, remis au candidat au début du temps de préparation, est composé d'un ou plusieurs documents et d'une série de questions.
Le candidat dispose de 10 minutes pour présenter les réponses aux questions posées dans le sujet puis l'examinateur, pendant 10 minutes, lui demande d'expliciter, d'approfondir ou de justifier ses réponses.
Dans la mesure du possible, l'examinateur est un professeur ayant en charge l'enseignement de spécialité dans la série STMG.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=72333
A partir de la session 2014 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
Coefficient :
2
L'épreuve porte sur les « questions obligatoires » des programmes d'histoire et de géographie de la classe terminale.
Au début du temps de préparation, le candidat choisit un sujet parmi les deux qui lui sont proposés par l'examinateur. Ces deux sujets peuvent porter sur l'histoire uniquement, sur la géographie uniquement, ou sur l'histoire et la géographie. Ils portent sur des points majeurs des programmes. Ils peuvent être accompagnés d'un ou deux documents.
L'épreuve débute par un exposé du candidat, qui dispose de 10 minutes au maximum. Elle se poursuit par un entretien avec l'examinateur, qui peut déborder le cadre strict du sujet préparé par le candidat pour traiter de la compréhension d'ensemble de la question obligatoire concernée.
L'examinateur évalue la maîtrise des connaissances, l'exploitation des documents ayant éventuellement accompagné le sujet et la clarté de l'exposé. La notation doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76055
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2013 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve écrite.
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur. Cet entretien porte sur plusieurs questions relatives au programme de mathématiques de la classe terminale.
Pour préparer l'entretien, l'examinateur soumet au moins deux questions au candidat. Ces questions sont relatives à des parties différentes du programme. Les énoncés des questions posées sont adaptés aux modalités orales de l'épreuve.
Pendant l'entretien, le candidat et l'examinateur disposent d'un tableau. L'examinateur veille à faciliter l'expression du candidat et à lui permettre de mettre en valeur ses compétences. Le candidat peut s'appuyer sur ses notes, prises pendant la préparation.
L'usage des calculatrices électroniques est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. L'examinateur peut fournir, avec les questions, certaines formules jugées nécessaires. En revanche, l'utilisation par le candidat d'un formulaire non fourni par l'examinateur est interdite.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=58303
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur.
Le candidat tire au sort un sujet comportant deux questions permettant d'évaluer sa capacité à mobiliser ses connaissances en situation, sa capacité à raisonner, démontrer, argumenter et exercer son esprit d'analyse, ainsi qu'à extraire et organiser l'information utile.
Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de physique-chimie afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid285/bul ... d_bo=58300
A partir de la session 2013 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve porte sur l'enseignement spécifique à la spécialité suivi par le candidat.
Le candidat tire au sort un sujet composé de deux questions portant sur deux domaines différents du programme de l'enseignement de spécialité. Dans l'esprit défini par les programmes, les questions permettent d'évaluer sa capacité à mobiliser ses connaissances en situation, sa capacité à raisonner, à démontrer, à argumenter et à exercer son esprit d'analyse et à extraire et organiser l'information utile. Les questions s'appuient sur des documents du type de ceux utilisés en situation d'apprentissage.
L'épreuve débute par un exposé du candidat d'une durée de dix minutes maximum. Cet exposé est suivi d'un entretien avec l'examinateur.
L'usage des calculatrices est interdit.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=59455
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2013 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve écrite.
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur. Cet entretien porte sur plusieurs questions relatives au programme de mathématiques de la classe terminale.
Pour préparer l'entretien, l'examinateur soumet au moins deux questions au candidat. Ces questions sont relatives à des parties différentes du programme. Les énoncés des questions posées sont adaptés aux modalités orales de l'épreuve.
Pendant l'entretien, le candidat et l'examinateur disposent d'un tableau. L'examinateur veille à faciliter l'expression du candidat et à lui permettre de mettre en valeur ses compétences. Le candidat peut s'appuyer sur ses notes, prises pendant la préparation.
L'usage des calculatrices électroniques est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. L'examinateur peut fournir, avec les questions, certaines formules jugées nécessaires. En revanche, l'utilisation par le candidat d'un formulaire non fourni par l'examinateur est interdite.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=58303
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur.
Le candidat tire au sort un sujet comportant deux questions permettant d'évaluer sa capacité à mobiliser ses connaissances en situation, sa capacité à raisonner, démontrer, argumenter et exercer son esprit d'analyse, ainsi qu'à extraire et organiser l'information utile.
Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de physique-chimie afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid285/bul ... d_bo=58300
A partir de la session 2015 :

Durée :
20 minutes
Préparation : 1 heure
Notation
L'épreuve est notée sur 20.
L'épreuve s'appuie sur une étude de cas issue d'un dossier fourni au candidat par l'examinateur et présentant un système pluritechnique.
Un questionnaire est remis au candidat avec le dossier au début de la préparation de l'épreuve. Il permet de résoudre un problème technique précis (sans entraîner le développement de calculs mathématiques importants) afin d'évaluer des compétences, et les connaissances associées, de la partie relative aux enseignements technologiques transversaux.
Pendant l'interrogation, le candidat dispose de 10 minutes pour exposer les conclusions de sa préparation avant de répondre aux questions de l'examinateur, relatives à la résolution du problème posé.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=82984
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2013 :

Épreuve orale

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
L'épreuve orale de contrôle poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve écrite tout en renforçant la prise en compte des compétences graphiques.
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur. Cet entretien porte sur plusieurs questions relatives au programme de mathématiques de la classe terminale.
Pour préparer l'entretien, l'examinateur soumet au moins deux questions écrites au candidat. Ces questions sont relatives à des parties différentes du programme. Les énoncés des questions posées sont adaptés aux modalités orales de l'épreuve. L'une des deux questions proposées s'appuie sur une situation ayant un lien avec les arts appliqués et pouvant inclure un support tel qu'une photographie, une reproduction d'une œuvre d'art ou de design, d'un morceau de tissu ou une vue perspective d'une partie d'une œuvre architecturale, etc.
Le travail à réaliser peut consister, outre le commentaire analytique et explicatif d'un point de vue mathématique, en un travail graphique (tracé de courbes, de vue perspective, etc.) sur papier avec les instruments de dessin ou sur écran avec un logiciel de dessin ou de modélisation géométrique. Les logiciels requis peuvent être extraits de la liste du service d'information et d'analyse des logiciels libres éducatifs (Sialle) du Centre national de documentation pédagogique (CNDP). Par exemple, Inkscape, Blender, Geogebra, Gnumeric, Casyopee, Art-of-illusion.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=58304
A partir de la session 2013 :

Temps de préparation :
20 minutes
Durée de l'épreuve : 20 minutes
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et un examinateur.
Le candidat tire au sort un sujet comportant deux questions permettant d'évaluer sa capacité à mobiliser ses connaissances en situation, sa capacité à raisonner, démontrer, argumenter et exercer son esprit d'analyse, ainsi qu'à extraire et organiser l'information utile.
Cette épreuve a lieu dans une salle comportant du matériel de physique-chimie afin que des questions puissent être posées sur le matériel expérimental et son utilisation, sans que le candidat soit conduit à manipuler.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=58305
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes
Préparation : 20 minutes
Il s'agit d'une épreuve d'analyse de documents.
L'épreuve s'appuie sur des documents issus d'un dossier fourni au candidat et présentant un objet, un espace aménagé ou un produit graphique. Ces documents sont des visuels de toute nature, permettant d'identifier au mieux le cas à étudier.
Quelques questions accompagnent les documents. Elles permettent de structurer l'analyse et d'aider à hiérarchiser les réponses, sans pour autant les induire, afin d'évaluer des compétences associées du programme d'enseignement.
Pendant l'interrogation, le candidat dispose de 10 minutes pour exposer les conclusions de sa préparation avant de répondre aux questions de l'examinateur, qui sont relatives à l'étude de documents proposée.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=59461
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2009 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
20 minutes.
Coefficient :
3.
L’épreuve consiste en une interrogation du candidat visant à apprécier sa maîtrise des connaissances de base.
Pour préparer l’entretien, l’examinateur propose au candidat deux exercices courts portant sur des compétences essentielles du programme de mathématiques du cycle terminal. Il veillera à la qualité et à la lisibilité des supports proposés aux candidats.
Le candidat peut s’appuyer, pendant l’entretien, sur ses notes écrites pendant la préparation. L’examinateur devra, par un questionnement progressif, faciliter l’expression du candidat et lui permettre d’exprimer au mieux ses connaissances. Il est indispensable qu’un dialogue s’instaure afin que l’examinateur puisse aussi juger de la capacité de l’élève à prendre en compte oralement les indications qui lui sont données.
Les conditions matérielles (en particulier la présence d’un tableau) et les énoncés des questions posées sont adaptés aux modalités orales de cette épreuve.
L’usage des calculatrices est autorisé dans le cadre de la réglementation en vigueur. L’examinateur peut fournir, avec les questions, les formules qu’il juge nécessaires.
Source
:
http://eduscol.education.fr/cid59249/se ... .html#Mathématiques_
A partir de la session 2009 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
20 minutes.
Coefficient :
3.
L’épreuve a pour objectif d’apprécier la maîtrise des connaissances fondamentales par le candidat.
Elle comporte deux exercices simples, l’un de chimie et l’autre de physique, correspondant aux composantes essentielles du programme. Elle se déroule sans calculatrice.
Des questions posées en début ou au cours de l’épreuve peuvent permettre de vérifier la connaissance du matériel, en s’appuyant sur des photographies ou sur la présentation réelle du matériel.
Le candidat peut s’appuyer pendant l’entretien sur les notes qu’il a écrites durant la préparation. Par son questionnement, l’examinateur fait en sorte qu’un dialogue s’instaure afin de pouvoir juger des capacités de réaction du candidat et de la réalité de ses acquis.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2008/21 ... 00374N.htm
A partir de la session 2014 :

Épreuve orale

Temps de préparation :
30 minutes
Durée :
30 minutes
L'épreuve du second groupe poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve du premier groupe, et porte sur le même programme.
Le candidat tire au sort un sujet composé de deux questions portant sur deux des neuf chapitres du programme ; une au moins des deux questions est relative au programme de terminale.
Des documents (clichés, résultats expérimentaux, etc.) peuvent être mis à la disposition des candidats.
L'épreuve débute par un exposé du candidat, qui traite les deux questions préparées, d'une durée de quinze minutes maximum. Cet exposé est suivi d'un entretien avec l'examinateur.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=72336
A partir de la session 2014 :

Épreuve orale

Durée :
30 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
L'épreuve orale du second groupe poursuit les mêmes objectifs que l'épreuve du premier groupe et porte sur le même programme.
Au début de la préparation, l'examinateur soumet deux questions au candidat. Ces questions sont relatives à deux parties différentes du programme et l'une des deux s'appuie sur l'exploitation d'un ou plusieurs documents.
L'épreuve consiste en un entretien entre le candidat et l'examinateur. Cet entretien porte sur les deux questions qui ont fait l'objet de la préparation.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=72335
A partir de la session 2014 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
20 minutes
Coefficient :
2
L'épreuve porte sur les « questions obligatoires » des programmes d'histoire et de géographie de la classe terminale.
Au début du temps de préparation, le candidat choisit un sujet parmi les deux qui lui sont proposés par l'examinateur. Ces deux sujets peuvent porter sur l'histoire uniquement, sur la géographie uniquement, ou sur l'histoire et la géographie. Ils portent sur des points majeurs des programmes. Ils peuvent être accompagnés d'un ou deux documents.
L'épreuve débute par un exposé du candidat, qui dispose de 10 minutes au maximum. Elle se poursuit par un entretien avec l'examinateur, qui peut déborder le cadre strict du sujet préparé par le candidat pour traiter de la compréhension d'ensemble de la question obligatoire concernée.
L'examinateur évalue la maîtrise des connaissances, l'exploitation des documents ayant éventuellement accompagné le sujet et la clarté de l'exposé. La notation doit utiliser tout l'éventail des notes de 0 à 20.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=67072
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2013 :

Durée :
20 minutes.
Temps de préparation :
10 minutes.
Coefficient identique à celui de l'ensemble de l'épreuve de langue vivante pour les séries générales et technologiques (hors séries TMD, STAV et hôtellerie). L'évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l'épreuve. Il se rapporte à l'une des quatre notions du programme. Ce document peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d'une œuvre plastique, slogan, titre d'article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d'actualité ou un phénomène de société, etc.). L'examinateur propose au candidat deux documents. Chaque document illustre une notion différente du programme. Le candidat choisit l'un de ces documents et dispose ensuite de 10 minutes pour organiser ses idées et préparer son propos. Le document, qui ne donne pas lieu à un commentaire formel, doit permettre au candidat de prendre la parole librement.
Cette prise de parole en continu, qui n'excède pas 10 minutes, sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend notamment appui sur l'exposé du candidat.
Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes. Pour chaque candidat, l'examinateur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation publiée en annexe correspondant à la langue concernée, LV1 ou LV2. Dans la mesure du possible, on privilégiera une organisation de l'épreuve « sur écran » qui permet une meilleure présentation aux candidats des documents, en particulier iconographiques. Si l'épreuve prend appui sur un document imprimé, l'examinateur veille à ce que le candidat restitue le document en fin d'épreuve.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=76422
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 1993 :

Source
:
http://cache.media.eduscol.education.fr ... 203417.pdf
A partir de la session 1993 :

Source
:
http://cache.media.eduscol.education.fr ... 203419.pdf
A partir de la session 1993 :

Source
:
http://cache.media.eduscol.education.fr ... 203415.pdf
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488
A partir de la session 2006 :

Durée :
20 minutes,
Temps de préparation :
20 minutes, coefficient 3.
L’épreuve consiste en une interrogation du candidat visant à apprécier sa maîtrise des connaissances de base.
Pour préparer l’entretien, les examinateurs proposent au candidat une question portant sur le programme de sciences physiques et une question portant sur le programme de mathématiques (à l’exclusion du programme de l’enseignement renforcé de mathématiques).
Pendant l’entretien, le candidat peut s’appuyer sur les notes prises pendant la préparation. Les examinateurs faciliteront l’expression du candidat et lui permettront de mettre en avant ses connaissances.
Les conditions matérielles (en particulier la présence d’un tableau) et les énoncés des questions posées seront adaptés aux modalités orales de cette épreuve.
L’usage des calculatrices électroniques est autorisé dans le cadre de la réglementation en vigueur. Les examinateurs pourront fournir les formules qu’ils jugeront nécessaires.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2005/41 ... 02143N.htm
A partir de la session 2007 :

Épreuve orale de contrôle séries SMS, STG, STI, STL, hôtellerie
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
2.
Épreuve orale de deuxième groupe et épreuve orale de contrôle série TMD
Durée :
20 min.
Temps de préparation :
20 min.
Coefficient :
3.
Le candidat présente à l’examinateur la liste des textes étudiés, empruntés ou non à une même œuvre, parmi les œuvres des auteurs inscrits au programme. La liste présentée par les élèves d’un établissement public ou privé sous contrat sera signée par le professeur, visée par le chef d’établissement et annexée au livret scolaire. Le candidat se présente à l’épreuve avec un exemplaire des textes de sa liste.
Si certains candidats, notamment individuels, se présentent sans liste, l’absence de celle-ci est consignée au procès verbal de l’épreuve.
L’épreuve orale portera sur l’un des textes présentés ou, à défaut, sur un bref texte proposé par l’examinateur, en liaison avec les notions du programme. L’interrogation devra permettre au candidat de faire preuve de connaissances élémentaires (vocabulaire, problèmes fondamentaux...), de tirer parti de ses qualités de réflexion et d’expression, ainsi que des lectures qu’il a pu faire au cours de l’année.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/23 ... 01210N.htm
A partir de la session 2012 :

Durée :
20 minutes
Temps de préparation :
30 minutes
Coefficients :

- 3 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
Les candidats de terminale scolarisés en classe de première à partir de 2011-2012 et qui ont fait le choix de présenter l'oral de contrôle de français au second groupe d'épreuves présentent à cette épreuve « le descriptif des lectures et activités » de la classe de première, signé par le professeur et le chef d'établissement.
Ils sont interrogés sur l'un des textes de ce descriptif, choisi par l'examinateur, selon les modalités de la définition de l'épreuve orale obligatoire.
Tous les candidats scolaires des établissements publics et privés sous contrat doivent présenter « le descriptif des lectures et activités » de leur classe de première. Dans le cas contraire, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites durant l'année de première.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires privés hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
Source
:
http://www.education.gouv.fr/pid25535/b ... d_bo=57488

Oral rattrapage BAC 2016 : Comment réviser les Maths ?

New postby critor » 05 Jul 2016, 22:03

Pas encore bachelier ce soir ?
As-tu choisi tes deux épreuves à repasser aux oraux de rattrapage ?

Tu repasses les
Mathématiques
?
En
S
, il est vrai que l'épreuve 2016 n'était vraiment pas un cadeau, à moins de parler de cadeau empoisonné...

Alors voyons comment réviser ça. :)

Dans l'article précédent, nous te présentions le déroulement de chaque épreuve orale.

Pour les
Mathématiques
des séries
S
/
ES
/
L
/
STMG
/
STL
/
STI2D
/
STD2A
/
ST2S
, la forme en est absolument identique :
  • au moins 2 exercices à préparer
    (le plus souvent 2 à 3)
    portant sur des thèmes différents du programme
    (dont obligatoirement 1 exercice de Spécialité si tu es concerné par cet enseignement en série
    S
    et
    ES
    )
  • un temps de préparation en autonomie de 20 minutes
  • avec la calculatrice systématiquement autorisée
  • suivi d'un temps de passage à l'oral de 20 minutes
Avec 2 à 3 exercices à traiter en 20 minutes maximum, soit au plus 6 à 10 minutes par exercice, l'interrogation n'a rien à voir avec ton épreuve écrite.

Il n'empêche que tu peux très bien réviser de façon très efficace avec les annales. Il te suffit de choisir :
  • les exercices de QCM ou Vrai/Faux
    (à faire en justifiant systématiquement, même si l'énoncé dit le contraire)
  • pour la série S, les petits exercices à prise d'initiative, souvent identifiables à leur nombre extrêmement réduit de questions et leur notation sur 3 points
  • les parties indépendantes
    (B ou C)
    d'un même exercice
  • la première partie
    (A)
    d'un exercice
A toi de choisir, mais la façon la plus efficace te permettant de réviser rapidement l'ensemble du programme nous semble être les exercices de QCM et Vrai/Faux, que tu trouveras indiqués et corrigés dans les annales ci-après. :)

Bon courage ! ;)



Liens
:

-
Search
-
Featured topics
Comparaisons des meilleurs prix pour acheter sa calculatrice !
1
-
Donations / Premium
For more contests, prizes, reviews, helping us pay the server and domains...

Discover the the advantages of a donor account !
JoinRejoignez the donors and/or premium!les donateurs et/ou premium !


Partner and ad
Notre partenaire Jarrety 
-
Stats.
363 utilisateurs:
>328 invités
>30 membres
>5 robots
Record simultané (sur 6 mois):
6892 utilisateurs (le 07/06/2017)
-
Other interesting websites
Texas Instruments Education
Global | France
 (English / Français)
Banque de programmes TI
ticalc.org
 (English)
La communauté TI-82
tout82.free.fr
 (Français)